VOTE | 648 fans

Until Death Separates Us (fin)

Créateur : InsomniaK 
Date de création : 30.10.2012 à 10h22

Message du créateur :
Voici la fin de ma fic. En espérant qu'elle vous plaira !

Cet épisode compte 1 paragraphes

Afficher l'épisode

Petit résumé: Haley n'est jamais revenue de sa tournée et cela fait aujourd'hui 5 ans. Nathan a réalisé son rêve: entrer à Duke pour être basketteur professionnel alors qu'Haley se retrouve assistance dans une agence de management. Ils se croisent mais se parle comme de parfaits étrangers. Un soir, Haley est agressée et Nathan vole à son secourt.

 

 

- Viens avec moi et tu comprendras.

 Durant tout le trajet à pieds, il n'avait cessé de la dévisager, essayant de comprendre le pourquoi de ses actes. Ce regard l'a mettait mal à l'aise. Arrivés à destination, ils entrèrent dans un grand bâtiment. Lisant l'incompréhension sur son visage, elle le prit par la main et le guida vers une garderie.

 

- Bonjours mademoiselle James ! Scott a été très sage aujourd'hui et très poli. Vous avez un gentil petit garçon vous savez !

- Merci madame Galeny !

 

Un petit garçon tout brun couru les bras ouverts vers la jeune femme. Haley, le voyant, s'agenouilla et le serra fort.

 

- Maman ! Maman ! J'ai appris à compter jusqu'à dix aujourd'hui !

- C'est vrai ?! Oh je suis très fière de toi mon chéri !

 

Elle se releva et le prit par la main. Elle se retourna et regarda intensément Nathan. Tout trois sortirent et prirent la direction de l'appartement. Elle ouvrit la porte, demanda au petit garçon d'aller jouer dans sa chambre et fit face au jeune homme. L'heure était aux explications.

 

- Alors tu as refait ta vie. Où est son père ?

- Il...

 

Elle leva les yeux vers lui et lui fit comprendre ce qu'elle ne pouvait dire. Lorsqu'il comprit, son regard se fit plus dur, son visage si doux se referma. La colère le submergeait et une larme de rage coula sur sa joue.

 

- Pourquoi ? Qu'est-ce-que je t'ai fais pour que tu me haïsse autant ? Pourquoi ?

- Pour toi. Pour toi, voilà pourquoi. Lorsque je suis partie avec... Chris, j'ai appris que... J'ai appris que j'étais enceinte. Je voulais revenir et puis j'ai pensée à Dan. Tu allais vivre la même chose que lui et je ne voulais pas que tu finisses comme lui, alors j'ai quittés la tournée et je suis partie chez mes parents. Ils m'ont aidés la première année. Le temps que j'économise assez pour trouver un chez moi, enfin un chez nous. Brooke est la seule à qui j'en ai parlé. Elle a gardé ce secret pour moi.

- Pourquoi tu m'a épousé ? Pourquoi ? Tu pensais quoi ? Que je serais si nul comme père que j'allais fuir comme Dan ?

- Non. Je savais que tu ne me quitterais pas. C'était ça le problème justement. Tu serais resté pour les mauvaises raisons. Tu aurais oubliés tes rêves. Je ne voulais pas que tu les sacrifies.

- Alors en plus de sacrifier les tiens, tu as privé Scott d'un père ?

- Oui. Mais même si à tes yeux ; j'ai pris une décision égoïste ; je ne l'ai fais que dans ton intérêt.

 

Le silence emplit le petit salon. Ils se regardaient simplement. Les yeux dans les yeux. Deux anciens amants scotchés au regard de l'autre. Ils furent interrompus par un petit garçon.

 

- Maman j'ai faim.

 

Tournant le visage vers son fils, Haley le prit dans ses bras. Scott ; qui ne comprenait pas la tristesse de sa mère ; demanda alors :

 

- Maman, pourquoi tu pleures ?

- Parce que je t'aime mon chéri. Viens il faut que je te présente quelqu'un.

 

Elle releva la tête vers l'homme qui avait été son mari jadis et pue voir que cette scène avait attendrie son cœur meurtrit.

 

- Chéri, je te présente Nathan... Ton... Ton père.

- …

 

L'enfant qui ne comprenait pas resta accroché à sa mère. Réaction compréhensible venant d'un si jeune garçon.

 

- Je suis désolée. Laisses lui du temps.

- Ce n'est pas grave. Je comprend.

- Si tu veux, tu peux rester dîner. Tu as le droit de refuser. Je comprendrais.

- Non non, j'accepte avec plaisir. Je serais heureux d'apprendre à te connaître petit bonhomme !

 

Pendant que Haley préparait le dîner, Nathan et Scott jouaient et discutaient ensemble. La jeune femme les observait au coin ; heureuse de pouvoir assister à cette scène. Elle en avait tellement rêvé sans jamais l'espérer. Et pourtant, nous y sommes. Ce tableau, ce magnifique tableau de famille était si beau et si... improbable. Elle n'osait y croire.

 

- Pourquoi tu n'es jamais venu me voir ?

- Je... Je ne savais pas que tu étais là. Je suis tellement désolé de ne jamais avoir été présent. Mais si tu le veux bien, je ferais tout mon possible pour rattraper ce temps perdu. Si tu m'acceptes dans ta vie, je te promets que je serais toujours là pour toi désormais.

 

En guise de réponse, le petit garçon prit son père dans les bras. Touché par ce geste, Nathan y répondît en le serrant plus fort contre lui. Il croisa le regard de Haley. Il put voir à quel point elle avait désirée ce moment. Un sourire vint alors éclairer le visage du jeune homme et une larmes de joie coula sur la joue de la jeune mère.

 

- Bon aller, ta maman nous attend.

 

Ils prirent place à table. Quelle étrange sensation que de se dire que l'on a une famille. En rêver, le désirer ardemment et finalement l'obtenir. Ce repas fut magique. Remplit de blagues, de joies et de rires, Nathan et Scott faisaient connaissance. Plus que de simples retrouvailles, Nathan et Haley se redécouvraient. Puis Haley envoya Scott se coucher. Mais ce dernier se montrait plus que réticent. Il craignait que son père ne soit parti le lendemain.

 

- Ne crains rien. Je te promets que je serais toujours là demain. Fais moi confiance. Aller vas au lit.

- D'accord... Bonne nuit... Papa.

 

Entendre ce dernier mot prononcé fut sûrement le plus grand des cadeaux reçu. Il le prit dans ses bras, posa un baiser sur sa tête et lui souhaita une bonne nuit.

Lorsqu'il fut endormit, les deux parents décidèrent qu'une discussion s'imposait. Ils s'assirent sur le canapé mais aucun deux n'osaient prendre la parole. Pourtant il le fallait.

 

- Je n'ai jamais voulus ça tu sais.

- Je sais. Et je ne peux pas t'en vouloir. Enfin si mais je ne le veux pas.

- En vous voyant tous les deux ce soir, je m'en suis tellement voulue. Je n'avais pas le droit de te cacher ton fils, de te voler tous ces moments avec lui. Je ne pourrais jamais te... te dédommager. A cause de moi tu ne pourras jamais voir ses premiers pas, entendre son premier mot...

- Arrêtes ! Tu as crue prendre la bonne décision. Même si ce n'était pas celle à prendre, tu ne dois pas te faire du mal. Je ne t'en veux pas, alors ne t'en veux pas. Ça ne servirait à rien.

 

Ne pouvant se résigner à la voir ainsi triste, Nathan l'enlaça. La tristesse aidant, leurs visages se rapprochèrent et leurs lèvres se rencontrèrent. D'abord hésitante, Haley finit par entourer la nuque du jeune homme de ses bras et l'embrassa plus passionnément. Nathan, qui avait rêvé de ce moment depuis si longtemps, la souleva et l'installa à califourchon sur lui. Heureux de se retrouver, ils ne se contrôlaient plus et les mains de Nathan vinrent se poser sur la taille de la jeune femme. Elles descendirent plus bas. Toujours plus bas. Il allait lui retirer son pull lorsque Haley l'arrêta et s'éloigna.

 

- Qu'est-ce-qu'il y a ?

- On ne devait que discuter, pas s'embrasser.

- Quelle importance ?

- Non écoutes. Je ne peux pas. Pas comme ça. Il y a Scott maintenant et...

- Oui et je suis sûr qu'il serait très heureux de voir son papa et sa maman ensemble !

- C'est possible mais il passe avant tout. Avant nous. Il ne doit pas être perturbé par cette situation. Je suis désolée. Vraiment. Tu peux dormir ici si tu veux.

- Je... Je... D'accord... Merci. Haley ?

- Oui ?

- Demain, je t'emmène au commissariat. Et c'est non négociable.

- Je... Oui d'accord. Je... Je vais t'apporter des couvertures.

 

Quelques minutes plus tard, elle revint avec les dîtes couvertures. Elle n'osait le regarder de peur de perdre son contrôle. Elle fit demi tour vers sa chambre, se déshabilla rapidement et se glissa dans son lit. Tout comme Nathan, allongé sur le canapé dans la pièce voisine, Haley ne pouvait dormir. Cette journée avait été, pour les deux, très étrange.

 

Le lendemain matin, Haley fut réveillée par des rires émanant de la cuisine. Toujours légèrement comateuse, elle sortie ; non sans difficultés ; de son lit et ouvrit la porte de la chambre. En pénétrant dans la cuisine, elle vît Nathan et Scott riant à table en mangeant des pancakes décongelés.

Se sentant observé, Nathan releva la tête et croisa le regard de Haley. Manifestement, elle était attendrie par la scène qui se jouait devant elle. Puis il la détailla plus précisément. Elle portait un de ses maillot de basket du lycée. Il savait bien qu'il y en avait un de disparu. Alors elle portait chaque nuit son numéro pour dormir. A ses yeux, elle n'avait jamais été plus belle.

Elle s'approcha, le sourire aux lèvres, et prit une crêpe dans son assiette. Ne pouvant détacher son regard de la nouvelle venue, il n'entendît même pas la question de Scott.

 

- Nathan ? Tu te sens bien ?

- Hein ? Oui pourquoi ?

- Parce que Scott te poses la même question depuis trente secondes et que tu ne réagis pas !

- Oh... Heu oui désolé. Tu disais, fiston ?

- Est-ce-que tu veux bien m'emmener à l'école s'il te plais ?

- Oui bien sûr ! Avec plaisir !

 

Heureux de pouvoir passer un peu de temps avec son fils, Nathan adressa un large sourire à la jeune femme qui le lui rendit bien. Seulement sa joie s'atténua rapidement lorsqu'il remarqua les traces de doigts sur son cou. Ses hématomes avaient virés au pourpre durant la nuit et à leur vus, Nathan sentit la colère monter. Ses poings se refermèrent et il se promit qu'il ferait payer à son agresseur ce qu'il lui avait fait. Haley, qui avait remarqué son changement d'humeur, comprit en une fraction de seconde ce à quoi le jeune homme pensait. Pour l'apaiser et lui montrer qu'elle allait bien, elle lui prie la main et entrelaça ses doigts aux siens. Ça fonctionnait. A son contact, il se radoucit et retrouva son calme.

 

L'heure de partir était arrivée. Haley devait aller travailler et Nathan devait emmener Scott à l'école. A les voir ainsi, on aurai pu croire qu'ils formaient une famille ordinaire et pourtant...

Quand Haley ouvrit la porte d'entrée, elle se retrouva nez-à-nez avec Brooke. Surprise mais heureuse, elle lui sauta dans les bras.

 

- Brooke ! Que fais-tu ici ? Tu ne devais arriver que demain !

- Oui je sais mais je voulais te faire la surprise ! Alors surprise ! Je sais bien que tu dois partir travailler mais je voudrais quand même qu'on déjeune ensemble ce midi.

- Oui bien sûr !

- Et il est où le bout de chou ?!

- Il met son manteau.

 

Brooke entra plus avant dans l'appartement et se stoppa net lorsqu'elle vît Nathan. Elle se retourna vers Haley, le regard remplit d'interrogations. Haley se contenta de lui sourire.

 

- Nathan ?

- Aie salut Brooke ! Comment vas-tu ?

- Hum bien et toi ?

- Arrêtes d'être aussi stressée. Je ne t'en veux pas ! Tu l'a fait pour Haley, je comprend.

- Ouf... J'avais toute une argumentation pour me justifier mais je ne suis pas convaincue qu'elle aurai fonctionné ! Hey Scott ! Comment ça va ? Tu viens me faire un bisou ?!

- Tata Brooke !

- Tiens j'ai un cadeau pour toi.

 

Elle le lui tendit et regarda le petit garçon déchirer le papier cadeau avec excitation. A la vue de son nouveau jouet, il sauta dans les bras de Brooke.

 

- Bon il va falloir y aller petit gars !

- Oui papa !

 

Arrivés devant l'école, Nathan s'agenouilla devant Scott et l'enlaça une dernière fois. Haley lui avait dit qu'il passait avant tout le reste et il était de son avis. Même s'il ne retrouvait jamais la seule femme qu'il ai aimé, il ferait tout pour être dans la vie de son fils. Il rattraperait ses années d'absences. Sur ce point là, il en était convaincu.

 

- Papa, ne pars pas.

- Oh bonhomme, je te jure que je partirais pas. Je viendrais te chercher ce soir. C'est promit !

- Croix de bois ?

- Croix de fer, si je mens, je vais en Enfer !

 

Il l'embrassa sur le front et le regarda s'éloigner. Lorsqu'il ne le vît plus, il fit demi tour à la recherche d'un cybercafé pour se détendre mais il fut rattraper par une institutrice.

 

- Hum... Excusez-moi monsieur ! Monsieur ?

- Oui ?

- Bonjour, je travaille comme maîtresse d'école et je ne crois pas vous avoir déjà vu ici.

- Oh je comprend. Je suis le père de Scott.

- Le père ?

- Oui c'est assez compliqué et plutôt personnel mais vous vous inquiétez et c'est bien normal. Si vous vous voulez, je peux revenir le chercher avec sa mère ce soir.

- Hum... Oui ce serai une bonne idée. Merci. Bonne journée monsieur !

- Bonne journée à vous aussi !

 

L'heure du déjeuné arrivant, Haley prévint son patron qu'elle sortait. Brooke était déjà dans la salle d'attente. Elles sortirent mais puisqu'elle n'avait que 25 minutes de pause, elles décidèrent de ne pas trop s'éloigner du bureau.

Prenant place à leur table, Brooke la dévisageait avec insistance par dessus sa carte. Exaspérée, Haley releva la tête.

 

- Bon tu vas te décider à parler ou je dois te supplier ?

- Très bien. Que s'est-il passé entre le moment où je t'ai appelée et ce matin ?!

- Et bien j'ai appris que Cooper était le nouveau manager de Nathan et comme je suis sa secrétaire, on a finit par se croiser.

- Oui, et ?...

- Je me suis fais agresser...

- Quoi ? Tu vas bien ? C'était qui ?

- Oui je vais bien. Ne t'inquiètes pas, je suis allée à la police ce matin quand Cooper s'est absenté. Enfin bref, Nathan m'a sauvé et je n'ai pas eu le choix. Je lui ai tout dis.

- Tout ?

- Oui tout. Il a mal réagit, comme tu peux l'imaginer. Mais en présence de Scott, il s'est radouci. On a...enfin...

- Non ! Vous avez remis ça ?!

- Non ! Brooke, penses à Scott !

- Ne cherches pas d'excuse. Tu as peur, c'est tout. Au lieu de penser sans arrêt au bien être de ton fils, penses un peu à ton bonheur. Lèves ton armure, retires ta carapace. Nathan ne partira pas. Tu le sais aussi bien que moi.

- …

 

Le déjeuné fut très agréable. Revoir sa meilleure amie était un bonheur. Haley apprit notamment que Lucas et Peyton avaient finalement quittés Tree Hill avec Saywer. Ils en avaient parlés au téléphone sans jamais vraiment prendre ce projet au sérieux. « Il faudrait les inviter », se dit Haley.

Puis le temps était venu de repartir travailler. Mais puisque Brooke ne restait que quelques jours, elles décidèrent de dîner tous ensemble le soir même.

 

Le soir venu, Haley craignait de sortir du bâtiment. Heureusement pour elle, Nathan était venu la chercher. Ils allèrent ensemble chercher Scott et calmèrent les inquiétudes de l'institutrice. Sur le chemin de la maison, Nathan et Haley ne se rendirent pas compte qu'ils se tenaient main dans la main. Ce geste était si naturel qu'il devenait indépendant de leur volonté. Arrivés devant l'immeuble, Scott supplia son père de rester... Et il eu ce qu'il désirait.

A la fin du repas, Nathan lu une histoire au petit garçon et le borda mais Scott se réveilla au moment où son père allait sortir de la chambre.

 

- Papa, ne pars pas.

- Je ne vais nul part. C'est promit. Fais moi confiance fiston.

 

Il revint vers lui et l'embrassa sur le front, lui souhaita une bonne nuit et éteignît la lumière.

Haley débarrassait la table lorsqu'elle sentie deux bras grands et forts encercler sa taille. Elle se retourna pour lui faire face et entoura sa nuque de ses mains. Nathan rapprocha son visage du sien mais la jeune femme l'arrêta.

 

- Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Scott est dans la pièce d'à côté et...

- Écoutes-moi. Je n'irais nul part. Je l'ai promis à Scott et je vais te faire la même promesse. Non pas parce que je m'y sens obligé mais parce que je le veux. Je te promets que je ne partirais pas. Je ne fuirais pas. Maintenant, c'est à toi de prendre une décision.

 

Elle le fixait, droit dans les yeux. Elle était vraiment touchée et émue par cette si jolie déclaration. Ne pouvant dire mot, elle l'attira et l'embrassa. D'abord timide, il devint plus entreprenant. Ses mains allaient partout où elle pouvaient se poser. Il prit son visage dans ses paumes et lui fit un grand sourire.

 

- La chambre ?

- …

 

Reprenant sa bouche, il la souleva et elle enroula ses jambes autour de sa taille. Ouvrant la porte rapidement, il se dirigea vers le lit pendant qu'elle déboutonnait son chemisier. Elle le débarrassa de son tee-shirt et l'entraîna sur le lit. S'enhardissant à l'idée qu'il allait enfin retrouver la femme qu'il avait eu la bêtise de laisser partir quelques années plus tôt, il sentit son excitation grimper en flèche lorsqu'il vît les mains d'Haley occupées à lui retirer son pantalon. Les vêtements tombaient les uns après les autres alors il tira les couvertures à toute volé pour s'y glisser en entraînant Haley par la même occasion. Lui déversant un tsunami de baisers, son visage s'éclaira lorsqu'il la senti frémir de plaisir. N'y tenant plus, elle le guida et le fît perdre tout contrôle. Chacun se mordait les lèvres pour ne pas faire de bruit et ainsi ne pas réveiller l'enfant endormit dans la pièce voisine. Épuisé, vaincu mais fou de joie, Nathan se laissa rouler sur le côté. Haley se redressa légèrement pour se caler plus confortablement sur le torse de son amant. Le sourire aux lèvres, ils s'endormirent enlacés

 

Cinq ans qu'il était malheureux. Cinq ans qu'il ne vivait que pour sa réussite professionnelle. Cinq ans qu'il se réveillait seul mais qu'il continuait à tâter la place voisine espérant la trouver, elle. Cinq ans que chaque espoirs éveillés la matin, mourrait le soir. Et puis, un samedi matin ; lorsque les premiers rayons du Soleil hivernal filtraient les rideaux ; il ouvrit les yeux, et pour la première fois depuis cinq ans, il était heureux. Elle était là. Allongée à l'autre extrémité du lit comme toujours. A peine recouverte par le drap et les cheveux en batailles. Elle était magnifique. Il la regardait et se dît qu'elle était beaucoup trop loin. Alors il posa sa grande main sur sa cuisse, remonta vers sa taille et l'attira à lui. Elle sentait si bon qu'il ne pu résister à y enfouir son visage dans sa longue chevelure blonde. Lui déposant un baiser sur les lèvres, il attendît. Son désir fut satisfait lorsqu'il vît ses grands yeux brun papillonner. Elle s'étirait et ballait.

 

- Mmmhhhhh... Bonjour ! Bien dormis ?

- Je n'avais jamais aussi bien dormis depuis des années ! Tu m'as manqué...

- Il faut donc... que je me fasse pardonner ?!

 

Elle l'entoura de ses bras et se rapprocha encore un peu pour l'embrasser. Mais elle fut stopper net par une petite tête brune qui avait décidée d'élire domicile dans leur lit.

 

- Bonjour chéri !

- Tu as faim bonhomme ?

- Très !

- D'accord... Aller viens ! On va laisser maman se réveiller tranquillement.

 

Se réveiller tranquillement fut une notion bien utopique puisque une autre personne déboula dans la chambre. Refermant violemment la porte derrière elle et sautant sur le lit ; Brooke regarda sous la couette rapidement et releva la tête aussitôt.

 

- Je le savais !

- Quoi ?!

- Je le savais ! J'étais sûr que cette histoire allait finir au pieu ! Alors les retrouvailles ?!

- Brooke...

- Ah non ! Tu me dois bien ça !

- Pardons ?!

- Et bien, trop occupée que tu étais avec ton bel-âtre, tu n'a pas remarquée que j'avais découché ! Et oui, il vous fallait un peu d'intimité !

- Ok je t'en dois une... Petit déj' ?

- Tes gaufres décongelées ? Non merci l'intello ! J'ai apportée du café et des viennoiseries. Mets ça et rejoins nous illico !

 

Elle attrapa au vol le maillot de basket et l'enfila. Se levant du lit, elle sortie et les retrouva déjà attablés. Heureuse d'être présente à ce moment précis, elle prit place.

Nathan n'avait vraiment pas changé. Même après tout ce temps, il avait besoin de connaître les résultats sportif dans le journal. Mais au vu de la tête qu'il tirait, ces derniers ne devaient pas être réjouissants. Il reposa le journal et regarda intensément Haley. Inquiète, elle regarda à son tour et découvrit qu'il n'était pas, comme elle le pensait, absorbé par le sport mais par un article en première page.

 

Troisième victime pour l'étrangleur sadique de Washington.

 

Hier, tard dans la soirée, une jeune femme sortant de son travail a été sauvagement assassinée dans une ruelle. Trouvé dans la nuit par un SDF, elle est aujourd'hui la troisième victime de l'étrangleur sadique de Washington.

 

Abigail Barnet a en effet été retrouvé cette nuit dans une sombre ruelle de Park Avenue. Cette jeune assistante travaillant dans les assurances Bradford & Midon est dès maintenant la nouvelle disparue.

Fraîchement embauché dans la puissante firme, Abigail Barnet, 21 ans, sortait de son travail lorsqu'elle fut agressée, violée et étranglée par ce qu'on peut actuellement qualifier un tueur en série. Troisième sur la liste, cette jeune femme avait, à ce qu'on peut remarquer, des caractéristiques semblables à Anita Bolnavia et Léna Cima. Petite, blonde aux yeux marrons, âgée entre 19 et 23 ans et travaillant comme assistante dans une grande entreprise, Abigail accentue encore un peu la peur de la gente féminine de la ville de Washington.

Depuis deux semaines que l'enquête sur l'étrangleur est ouverte, la police est toujours sans le moindre indice. Pourtant, cela pourrait bientôt changer puisque nous savons de source sûre qu'une autre jeune femme aurai été agressée il y a quelques jours et aurai échappé de peu à la mort. Avec ce nouveau témoin, nous pouvons espérer que la sécurité reviendra bientôt. La seule question qui reste en suspend est toujours : quand ?

 

22 janvier 2012, Washington Post

de Brody Adler.

 

Déboussolée, Haley reposa le journal et regarda dans le vide. Elle aurai pu être cette Abigail. Elle aurai pu être sa nouvelle victime. Elle sursauta en sentant Nathan la soulever pour la mettre sur ses genoux. Il fit signe à Brooke d'emmener Scott dans sa chambre et d'y rester un moment.

Lorsqu'ils furent sortis de la pièce, Haley tourna la tête vers Nathan et le regarda d'un air perdu.

 

- Je... Je... J'aurai pu être cette fille...

- Ne dis pas ça. Tu es là aujourd'hui et c'est tout ce qui compte.

- Si tu n'avais pas été là... Tu n'aurai jamais su pour Scott et... Il aurai été orphelin...

- Haley, écoutes moi. Tu es là. Tu es en vie et Scott ne sera jamais seul, d'accord ?

 

Elle n’eut pas le temps de répliquer que quelqu'un frappait. Nathan reposa la jeune femme sur sa chaise et alla voir qui pouvait bien être là à cette heure.

 

- Bonjour monsieur. Je me présente : je suis l'inspecteur Norman et voici ma collègue ; l'inspecteur Davidson. Serais t-il possible de parler à Mlle James ?

- Oui bien sûr, entrez.

 

Les deux policiers pénétrèrent dans l'appartement et se dirigèrent vers la cuisine où Haley se trouvait toujours assise.

 

- Bonjour Mlle. Nous sommes les inspecteur Norman et Davidson. Nous vondrions...

- Me poser des questions sur mon agression ?

- Oui c'est exacte.

- Bien. Mais vous perdez votre temps. Il faisait noir et j'étais trop occupée à tenter de respirer pour voir à quoi il ressemblait.

- Aucun détail que vous auriez pu remarquer ?

- Non mais... Nathan... C'est grâce à lui que je suis en vie.

 

Ils se retournèrent vers le principal concerné. Ce dernier qui était resté en retrait s'approcha et leur fit une description assez précise. Ils allaient repartir quand Nathan les interpella une dernière fois.

 

- Une dernière chose !

- Oui ?

- Lorsque je l'ai attrapé, je l'ai pas mal amoché. Il doit encore avoir les marques.

- Merci pour votre aide. Ça nous sera très précieux.

 

Lorsqu'ils furent partis, Nathan reprit Haley dans ses bras et la réconforta du mieux qu'il pu. En voyant leur fils sortir de sa chambre, ils décidèrent de prendre sur eux pour ne lui faire peur. Avec Brooke, ils partirent en ballade pour se ressourcer toute la journée. Haley était en vie et bientôt ce détraqué serait sous les barreaux.

 

Le lendemain, dans la nuit.

 

Lorsqu'elle ouvrit les yeux ; il faisait encore nuit noire. Elle tourna la tête vers la table de chevet où se trouvait le radio-réveil. 4H27. Elle n'avait pas fermée l’œil de la nuit comme elle s'y attendait. Puis elle se rendit compte que de grands et puissants bras l'a serrai fermement. Il avait si peur de la perdre qu'il l'avait suivit toute la journée. Il l'avait même obligé à le suivre jusqu'au gymnase pour son entraînement. Remarque, ce fut une bonne idée puisque Scott était aux anges. Heureusement qu'il était encore trop jeune pour se rendre compte du danger qui risquait de leur tomber dessus. Elle releva la tête et vît le visage déformé par la peur de Nathan. Elle se glissa tout doucement hors du lit et sortit de la chambre. Elle se dirigea vers la cuisine, prit un verre et se servit de l'eau. Elle sursauta en entendant un grognement étouffé venant du salon. Elle vît Brooke s'agiter. Apparemment elle ne devait pas apprécier ses rêves. Elle ouvrit les yeux et la regarda. Se levant, elle alla vers Haley et la prit dans ses bras. N'y tenant plus, Haley fondit en larmes.

 

- Oh Haley... Ne t'inquiètes pas, ils vont l'attraper.

- Et s'ils n'y arrivent pas ?

- Ils y arriveront. Penses au positif.

- Ah oui ? Qu'est-ce-qui est positif en ce moment ? Dit-elle amèrement.

- Scott. Et puis Nathan. Il fera tout pour que tu restes à ses côtés. Crois-moi, jamais plus il ne te laissera partir.

- … Ouai... Tu as sans doute raison...

 

Elle l'a reprit dans ses bras et l'a berça doucement. Elle aurait tellement aimé la soulager. Ça lui brisait le cœur de voir ainsi sa meilleure amie.

 

- Je ne partirais pas.

 

Elle se retournèrent, surprises par cette voix masculine. Il s'avança vers elle et l'enlaça à son tour. Il regarda Brooke par dessus l'épaule d'Haley d'un air triste et apeuré. Son amie comprit qu'il ferait tout et n'importe quoi pour la protéger.

 

- Reviens te coucher.

- Oui...

 

Ils repartirent dans leur chambre et se remirent au lit. Il l'encercla de ses bras et ne la lâcha plus jusqu'à ce que la radio s'allume à 7h et passe à fond les Wreckers. Il lui déposa un baiser sur le front et lui dit de passer la journée avec Brooke pendant qu'il s'entraînerait.

 

- Nan... Je dois aller travailler. Je ne peux pas rater une journée comme aujourd'hui.

- Ah oui et pourquoi ?

- Nouveaux contrats.

- C'est pas important. Je vais appeler ton patron. Il ne peut rien me refuser. Tu passes la journée avec Brooke et je viendrais te chercher. Allé, rendors-toi. Je vais emmener avec moi.

- Hum... Oui d'accord. T'es un ange...

- Je sais !

 

Trop tard, elle dormait déjà. Il lui re-déposa un baiser sur le haut du crâne et sortit s'occuper de leur fils. Avant de partir, il fit jurer à Brooke de ne jamais laisser Haley seule sous aucun prétexte. Même aux toilettes.

 

Toute une journée dans les loges à préparer son futur défiler. Les vêtements de Brooke étaient fabuleux. Haley vagabondait dans ce paradis sous le regard attentif de sa meilleure amie. Elle rêvassait lorsqu'elle fut hypnotiser par une magnifique robe de bal bordeaux. Longue au bustier brodé, elle ne se rendit même pas compte que Brooke était postée à ses côtés.

 

- J'aimerais te demander un service. Cette robe... Cette robe clôture le défilé et j'aimerais que tu la porte.

- Pardon ?!

- J'aimerais que tu viennes clôturer le défilé avec et aussi avec une chanson.

- Oh Brooke... Mais pourquoi moi ?

- Parce que je suis sûre qu'avec toi le défilé sera plus qu'une réussite.

- Je ne sais pas quoi dire...

- C'est pas compliqué, dis oui !

- Et bien... Oui, oui si tu y tiens. Après tout je te dois bien ça.

- Oh merci !

 

Elle lui sauta dans les bras et éclatèrent de rire. Ça faisait du bien de décompresser.

 

Le soir venu.

 

- J'ai peur !

- Arrêtes ! Tout se passera bien !

 

Nathan et Scott était au premier rang et attendaient avec impatience de voir Haley entrer sur le podium. « When the Stars go blue ». Voilà ce qu'elle interpréta dans sa sublime robe. Et Brooke avait raison ; le défilé fut un véritable succès avec Haley.

Elle salua et remercia « son public » et sortie pour se changer. Lorsqu'elle entra dans sa loge. Et oui Brooke lui avait attribué une loge privée, elle fut happée par un homme et plaquée contre le mur. De grandes mains lui attrapèrent le cou et la soulevèrent comme une vulgaire poupée de chiffon.

 

- Cette fois, ton prince charmant ne viendra pas à ton secours.

- Argh... Pitié...

- Je n'irais pas en prison ! Tu comprends ça ?

- Na... Nathan...

 

Elle ne pouvait pas respirer et le noir se faisait de plus en plus présent. Elle allait perdre connaissance. Elle entendait pourtant quelqu'un l'appeler derrière la porte, quelqu'un qui tambourinait violemment mais elle tomba dans l'inconscience avant de voir qui venait à son aide.

 

Quelques mois plus tard.

 

Il s'appelait Connor Gale. Il avait 36 ans et était avocat au chômage. Sa femme l'avait plaqué pour son frère et ses enfants étaient décédés dans un accident de voiture. Depuis il reportait sa colère sur toutes les femmes ressemblant à la sienne. Sans grande surprise, ce fut Nathan qui l'eut sauvé. Il avait défoncé la porte et sauté sur cet homme pour lui asséner plusieurs coups de poings. La police était arrivée rapidement et avait maîtrisée le jeune homme. Cependant en voyant la femme qu'il aimait allongée au sol, il s'était débattu et l'avait alors prise dans ses bras en la suppliant de se réveiller. Ce fut un soulagement lorsque les ambulanciers sentirent son pou. Faible mais là. Ils la conduisirent à l'hôpital où elle y resta plusieurs jours dans le coma. Heureusement, les médecins avaient assurés qu'elle ne garderais aucune séquelles physiques à son réveil. Il suffisait de patienter.

Après une semaine en observation, elle put enfin rentrer chez elle auprès des siens. Nathan la couva pendant des semaines ! Et puis un jour, ils apprirent au journal télévisé que Connor Gale s'était pendu en prison. Il avait laissé un mot expliquant que la liberté était tout ce qu'il lui restait. Sans elle, il n'avait plus de raisons de vivre. Le 26 février 2012, Connor Gale mourrai . Le 26 février 2012, l'étrangleur sadique de Washington n'était plus et le calme revenait.

 

Un an, cinq mois, deux semaines et trois jours. 11h04 du matin.

 

Suite à l'annonce de sa mort, Haley et Nathan s'était enfin remarier. Mais cette fois en compagnie de tous ceux qu'ils aimaient. Ils formaient une famille et ils avaient même eu un second enfants. Un autre petit garçon qu'ils appelèrent James. James Lucas Scott.

Nathan avait décroché un contrat en or, Brooke allait lancée sa première collection et Haley avait décrochée un entretien avec un label.

 

Elle courait dans les rues de Washington, un café dans une main et sa maquette dans l'autre. Ses pieds la faisaient terriblement souffrir mais elle devait faire abstraction. Elle poussa les grandes portes vitrées et pénétra dans l'immense hall d'entrée.

 

- Bonjour, j'ai rendez-vous avec monsieur Gallagher.

- Vous êtes ?

- Haley James Scott.

- Oui patientez un instant s'il vous plaît.

 

Une heure et demie plus tard, elle ressortait folle de joie du building. Elle sortit son téléphone de son sac et composa le numéro de son époux. Elle était surexcitée à l'idée de lui annoncer la bonne nouvelle. Enfin il décrocha.

 

- Chéri ! J'ai réussis !

- Oh c'est fantastique ! Rentres vite à la maison qu'on fasse péter le champagne !

- C'est grâce à toi, tu sais !

- Non, je n'y suis pour rien. Je t'ai encouragé, c'est tout. Tu le mérites. Je suis très fier de toi et je t'aime chéri !

- Moi aussi je...

 

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase qu'une voiture l'avait renversée. Trop heureuse de sa réussite, elle n'avait pas regardé la route. Trop tard. La foule commençait à se regrouper. Un homme s'agenouilla près d'elle et posa ses doigts sur son poignet. Rien. Seulement une marre de sang qui s’agrandissait au fil des secondes.

 

- Vite ! Que quelqu'un appelle une ambulance !

 

Lorsque Nathan déboula aux urgences, il fut prit à part. On l'emmena dans un coin plus tranquille, à l’abri des autres familles. Quand il entendît les condoléances du médecins, il s'écroula à terre. Sa vue s'était brouillée et une infirmière vint le voir. Elle voulait savoir s'il y avait de la famille à prévenir. Oui il y en avait. Il demanda à la voir. D'abord réticent, le médecin finit par le conduire vers le bloc opératoire qui n'avait pas encore été nettoyé. Ce ne fut même pas le corps inerte de sa femme qu'il vît en premier mais le sang. Tout ce sang, les instruments chirurgicaux sur le sol et les compresses éparpillées un peu partout. Puis il regarda ailleurs et la vît. Si blanche. Ses lèvres qui l'avait toujours subjuguées par leur rose étaient à présent bleu. Inerte et sans vie. Sa femme était partie et elle ne reviendrait jamais.

Il lui déposa un dernier baiser sur son front froid et sortit.

 

Démoli mais toujours là, il décida d'être fort. Fort pour ses fils.

 

« Vous êtes vous déjà demandé si la vie que vous avez est celle à laquelle vous aspiriez plus jeune ? Si toutes les choses auxquelles vous rêviez, étant enfant, ont pris formes ? Ou si au contraire chaque projets réalisés ne vous a éloignés d'un plus grand désir ? Un désir inavoué ? 

C'est ce qu'a longtemps pensé la seule femme que je n'ai jamais cessé d'aimer. J'espère de tout mon cœur qu'elle avait changé d'avis avant de nous quitter parce que, personnellement, je suis convaincu que ce sont tous nos rêves, tous les désirs que nous sommes parvenu à rendre réel qui nous permettent de retrouver ce qu'on a laissé derrière. C'est parce que j'ai réalisé mon rêve professionnel que je l'ai retrouvé. Même si je l'ai à nouveau perdu, et cette fois pour de bon, elle m'a laissé deux cadeaux à la valeur inestimable. Mes fils. Nos fils.

Haley, si tu m'entends, saches que jamais je ne t’oublierais, jamais je ne pourrais te remplacer et je sais au fond de moi que jamais je ne serais à nouveau capable d'aimer comme je t'es aimé. Ce n'est pas un au revoir puisque je sais qu'un jour nous nous retrouverons. Attends-moi... »

 

Fin 


InsomniaK  (30.10.2012 à 10:34)

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série A Discovery of Witches !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente

Survivor
Hier à 19:09

Le pendu
04.11.2018

La cafète
18.09.2018

En duo
16.11.2018

Hilarie Burton
15.11.2018

Captures
12.11.2018

Musiques
12.11.2018

Snowed Inn
12.11.2018

Austin Nichols
01.11.2018

Actualités
Calendrier Novembre

Calendrier Novembre
Le calendrier de novembre est disponible. Et c'est avec Stephen Colletti que vous passerez ce mois...

 InStyle and Kate Spade dinner

InStyle and Kate Spade dinner
Sophia Bush était présente lors du InStyle and Kate Spade dinner le 23 octobre 2018 au Spring Place...

National Geographic Photo Ark

National Geographic Photo Ark
Sophia Bush était présente lors du National Geographic Photo Ark le 11 octobre 2018 au Annenberg...

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual
Bethany Joy Lenz était présente lors du National Breast Cancer Coalition's 18th Annual Les Girls...

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris
Alors qu'elle n'avait pas encore annoncé sa présence, Hilarie Burton l'a fait cette semaine pour la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

StefLibre, Hier à 15:11

Venez nous faire part de votre avis sur le nouveau quartier A Discovery Of Witches !

choup37, Hier à 15:50

Bannière en vote pour Elementary, et thème pour Cold case

cinto, Hier à 18:12

Allô, les gourmands et gourmandes!! sondage de desserts sur Ma sorcière Bien Aimée. Pour voter, on ne prend pas encore un gramme! profitez!!

grims, Hier à 19:47

Aujourd'hui venez poster une photo du personnage féminin que vous détestez sur le quartier Vikings !

Kika49, Hier à 21:24

Luke Mitchell a besoin de vos votes afin de départager ses bannières sur le quartier Blindspot (Topic Votre Avis Compte).

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site