VOTE | 659 fans

#120 : Nouvelle donne


 Nathan doit payer son loyer, il cherche donc un emploi à mi-temps mais Dan ne tarde pas à venir le narguer. Haley décide d'organiser une soirée à l'appartement mais n'invite pas Brooke. Celle-ci vient tout de même accompagnée de Nikki! La soirée est alors mise à profit pour régler les conflits...

Promo WB

Popularité


3.83 - 6 votes

Titre VO
What Is And What Should Never Be

Titre VF
Nouvelle donne

Première diffusion
27.04.2004

Première diffusion en France
10.11.2004

Photos promo

Haley et Peyton discutent

Haley et Peyton discutent

Haley accueille des invités à sa soirée

Haley accueille des invités à sa soirée

Dan mange un bretzel

Dan mange un bretzel

Nikki et Brooke se rencontrent dans un bar

Nikki et Brooke se rencontrent dans un bar

Haley accueille Tim à sa soirée

Haley accueille Tim à sa soirée

Karen est songeuse

Karen est songeuse

Dan et Nathan discutent

Dan et Nathan discutent

Peyton tâte les biceps de Lucas

Peyton tâte les biceps de Lucas

Lucas ne sait quoi dire à Peyton

Lucas ne sait quoi dire à Peyton

Debbie se rappelle des souvenirs

Debbie se rappelle des souvenirs

Brooke rejoint Peyton dans sa chambre

Brooke rejoint Peyton dans sa chambre

Dan sort Nathan de prison

Dan sort Nathan de prison

Dan et Debbie se retrouvent au lit

Dan et Debbie se retrouvent au lit

Peyton et Nikki se battent

Peyton et Nikki se battent

Peyton prête à se battre avec Nikki

Peyton prête à se battre avec Nikki

Debbie et Dan s'embrassent

Debbie et Dan s'embrassent

Plus de détails

Réalisation : Perry Lang

Scénario : Edward Kitsis, Adam Horowitz

Haley demande à Nathan si elle peut organiser une fête dans son appartement. Il accepte. Elle demande ensuite à Peyton d'inviter quelques personnes.
keith va voir Karen et lui dit qu'il a postulé pour un poste et qu'il va sûrement devoir demenager.
 Lucas recommence à jouer au basket (suite à sa blessure) mais son jeu est loin d'être génial.
Peyton fait comprendre à Brooke qu'elle s'est assez escusé et que si elle ne lui pardonne pas, se n'est plus son problème.

 Dan rend visite à Nathan car ce dernier lui doit de l'argent (il a vendu la voiture que Dan lui avait offert). Il lui propose d'effacer sa dette s'il revient à la maison. Nathan refuse et se voit obligé de rechercher un boulot.
Brooke vient voir Haley et lui dit qu'elle est au courant qu'elle organise une fête. Haley lui explique que Peyton ne lui a pas demandé de l'inviter.
 Nathan trouve un job en tant que vendeur de bretzels dans un magasin...

Peyton propose à Lucas d'aller à la fête tous les deux mais en tant qu'amis, celui-ci accepte.
Le boulot de Nathan ne se déroule pas très bien. Son patron (Gary) est un autre lycéen que Nathan avait autrefois embêté.
Karen révèle à Lucas que Keith va quitter la ville (il a postulé pour un poste en tant que professeur dans un lycée technologique), qu'il l'a demandée en mariage et qu'elle a refusé. Suite à cette revelation. Lucas va voir Keith chez lui et essaie de le dissuader de partir mais ce dernier veut changer d'air. Lucas lui avoue qu'il aurait voulu l'avoir comme père.
Deb revient sur la proposition que Karen lui avait faite auparavent et s'associe avec elle au café.

La fête de Haley est bientôt envahie par des personnes qu'elle ne connaît pas invitées par Tim... Dans un bar, Brooke rencontre Nicki. Elles décident de s'incruster à la fête de Haley...
Comme il travaille, Nathan ne peut pas se rendre à la fête mais Gary, non rancunier, le laisse rentrez chez lui.
Deb et Dan se disputent une nouvelle fois. Ils finissent cependant à s'embrasser et à passer la nuit ensembles...
 
Bien éméchée, Nicki commence à se disputer avec Peyton. Elles en arrivent aux mains... Tim et Brooke retiennent Nicki. Comprenant qu'elle est seule car Brooke est aussi de leur côtés, Nicki insinue qu'elle a un "petit secret" avec Lucas avant de quitter la fête. Ce dernier, obligé de s'expliquer, révèle que la fille qui l'avait branché dans un bar était Nicki. Déçues, Brooke et Peyton s'en vont aussi. Nathan arrive à la fête mais la police fait partir tout le monde et embarque Nathan (alors qu'il n'a rien à voir avec ça...) pour possession d'alcool par des mineurs et tapage nocturne. Dan est obligé d'aller le rechercher au poste de police. Il veut le forcer à le ramener chez lui. Haley et Lucas interviennent. Dan dit à ce dernier qu'il ferait mieux de demander à sa mère dans quelles conditions exactement il est né car il n'a rien à se reprocher.

Seule dans sa chambre, Peyton est rejointe par Brooke qui lui dit qu'elles devraient arrêter de se disputer, surtout si c'est pour un garçon.
Pendant ce temps, Keith annonce à Karen qu'il a été engagé pour le job.
Au matin, malgré la nuit qu'ils ont passée ensembles, Dan apporte les papiers du divorce à Deb.
 Lucas essaie encore de s'excuser auprès de Peyton mais elle lui demande si on aurait pu imaginer un jour que Nathan et lui échangent de rôle, à savoir, que l'un soit bon et l'autre mauvais...

[Générique]

[Dans l’appartement de Nathan, un matin d’après fête, des personnes dorment un peu partout dans l’appartement qui est sans dessus dessous. On voit Nathan se réveiller.]

HALEY : j’ai fait un rêve bizarre. ( Nathan , encore endormie, s’assoie sur le lit.) Quelqu’un frappait à ma fenêtre à quatre heures du matin, j’ouvrait et là entrait (on voit Haley se brossait les cheveux assise à sa coiffeuse) mon petit ami qui a pourtant son propre appartement , figures toi qu’il voulait dormir chez moi. C’est idiot non ?

NATHAN : j’étais crevé, ils étaient quinze chez moi.

HALEY : et en plus c’est un rêve récurrent, je l’ai fait au moins quatre fois en deux semaines. (Nathan sourit) Ne crois pas que je m’en plaigne (Haley se brosse les cheveux) mais je ne vois pas à quoi te sert ton appartement.

NATHAN : c’est là que Tim ramène les plus jolies filles de Tree Hill. L’ennui c’est que la plus belle de toutes est ici. ( il sort du lit et s’assoit au bord) Mon appart est devenu le lieu de rendez-vous de tous les fêtards et ce n’est jamais moi qui les invitent.

HALEY : justement tu devrais les inviter à ta fête à toi et tu leurs montrerais que c’est toi qui est le maître des lieux et pas Tim Smith.

NATHAN : bonne idée. On va faire une fête. Samedi soir ça te va ?

HALEY : je crois que je suis libre, oui.

NATHAN : bon, d’accord. Je te confis l’organisation mais attention, je veux une petite fête, on invite que les proches.

HALEY : ça roule (enthousiaste) wouahou ! ça va être géniale ! ( à Nathan) Aller, file par la fenêtre avant que mes parents ne se réveillent et t’entendent.

NATHAN : je ne fais pas de bruit (il prend Haley pas la taille) toi si ! (il la jette sur le lit)

HALEY : arrête ! non, ne me chatouille pas !


[ vue sur le lycée de Tree Hill, dans les couloirs du lycée ]


HALEY : salut Peyton

PEYTON : salut, quoi de neuf ?

HALEY : on organise une petite fête samedi soir chez Nathan.

PEYTON :oh, Haley James se dévergonde.

HALEY : ce sera seulement une petite soirée entre copains et ça me ferai plaisir que tu viennes .

PEYTON : ouais j’y serais.

HALEY : génial, alors à samedi.

PEYTON : à samedi.

[elles se séparent.]


[au Karen’s café, Keith entre]


KAREN : salut Keith.

KEITH : euh, je préférerais Monsieur Scott.

KAREN : tu fais la tête, qu’est-ce qui se passe ?

KEITH : rien, je m’entraîne c’est tout. Je vais changer de métier : que dis-tu de prof, j’enseignerais la mécanique au lycée.

KAREN (surprise) : ah oui. Ca t’irais très bien, pourquoi

KEITH : j’ai un entretien demain dans un lycée de Charleston.

KAREN : houa. Quand tu as dit que tu allais partir, je ne pensais pas que ce serait si rapide.

KEITH : oui mais…à quoi ça sert d’attendre, hein ?

LUCAS : bonjour Keith.

KEITH : tiens, salut Lucas, tu retournes à l’entraînement ?

LUCAS : le kiné a dit que je pouvais rejouer.

KEITH : bien, ça c’est une bonne nouvelle. (Lucas s’en va, Keith se retourne vers Karen) Tu ne lui a rien dit à propose de ma demande en mariage ?

KAREN : je ne sais pas trop comment lui présenter ça. Tu veux que j’en profite pour lui dire que tu t’en vas ?

KEITH : non, ça je lui dirais.

KAREN : tu lui manqueras.

KEITH : oui

(Karen retourne travailler)


[au gymnase, à l’entraînement.]


VOIX : à toi Lucas, vas-y shoot ! ( Lucas shoot mais rate le panier)

NATHAN ( à Lucas) : t’inquiète pas mon vieux, ça va revenir.

(Lucas re shoot sous le regard du coach, il loupe le panier. Il n’y a plus personne au gymnase sauf Lucas qui s’entraîne à shooter. On voit quelques pom-pom girls ramasser leurs affaires)

LES FILLES : salut

PEYTON : a demain

LES FILLES : oui salut bonne soirée à demain.

LUCAS : la bonne nouvelle c’est que je suis guéri [Peyton s’approche] la mauvaise c’est que je suis nulle.

PEYTON : ça va ?

LUCAS ( se touchant l’épaule) : ouais mais ça tire.

PEYTON (touchant le bras de Lucas) : fais voir. Oh, tu es un peu rouillé c’est tout. Bientôt tu n’auras plus d’excuses pour mal jouer. ( Ils rient).

PEYTON (massant le bras de Lucas) : ça fait du bien ?

(Brooke arrive dans le gymnase.)

BROOKE : je vous dirais bien de ne pas vous gêner pour moi (Brooke récupère ses affaires.Lucas et Peyton se retournent.) mais c’est ce que vous avez déjà fait. (Elle s’en va)


[Peyton rattrape Brooke dans la cour du lycée]


PEYTON : Brooke (elle est derrière Brooke qui ne s’est pas encore arrêtée). Brooke ! J’en ai assez de cette situation.

BROOKE : moi aussi alors j’ai une idée : tu arrêtes de m’adresser la parole et j’en ferais autant d’accord.

(Peyton arrête de la suivre)

PEYTON : d’accord.

(Brooke se retourne)

PEYTON : si je comprends bien, c’est fini, on est plus amies.

BROOKE : on dirait que les fausses blondes sont aussi lentes que les vraies.

PEYTON : j’ai essayé de m’excuser mais étant donné que tu ne veux rien savoir. J’en ai marre, j’arrête.

BROOKE : ouais. Et puis de toutes manières, tu fais peine à voire

PEYTON : bien. Si c’est ce que tu veux , moi ça me va. (Peyton s’en va)


[ Dans l’appartement de Nathan, Tim et lui faut une partie de jeux vidéo de basket. ]


TIM : je vais t’avoir.

NATHAN : ouais, tu rêves. Tu as eu de la chance

TIM : je te l’avais dis. Je t’ai eu.

(Haley arrive, un paquet dans les bras.)

HALEY : bonjour.

NATHAN (il s’arrête de jouer et se lève) : salut

HALEY (déballant le sac): j’ai tous acheté sauf les boissons.

TIM : tu n’as qu’à dire aux invités d’en ramener eux-mêmes, ça sera plus conviviale, plus intime. " In-Tim ", non ?

(Nathan le regarde et secoue la tête.)

NATHAN : comme j’ai vendu ma voiture, je pourrais te rembourser une partie des course.

HALEY : non, non. C’est moi qui régale. En plus j’ai rencontrer des amis qui étaient au courant et j’ai été obligé de les inviter mais ça reste une petite fête.

(pendant que Haley parlait, Tim en a profité pour reprendre la partie de jeu vidéo sans Nathan.)

NATHAN : je te fais confiance.

HALEY(rangeant les courses dans le placard) : cool (Nathan regarde son tatouage dans le bas de son dos)

HALEY (se retournant): quoi ?

NATHAN : tu as de la chance que Tim soit là. Parce que je suis très attiré par toi mademoiselle James.

HALEY : moi aussi, je dirais que j’ai plutôt pas de chance qu’il soit là. (ils se regardent)

HALEY et NATHAN: Tim, rentre chez toi.

TIM : on a pas fini.

HALEY : j’ai encore une course à faire, on se rattrapera tout à l’heure.

NATHAN : oui. (Haley s’en va. Nathan se rassoit sur le canapé et reprend sa manette.)

TIM : elle a bien changé la petite intello. Tout se que tu touches se transforment en or. Tu sais, comme le roi Matisse ou Médor ou enfin je ne sais plus.

NATHAN : tu as continué à jouer sans moi.

TIM : oui, je te mets une raclé.

(on voit Dan arrivé. Tim se retourne.)

TIM : ça va monsieur Scott ? (à Nathan) On a qu’à dire que j’ai gagné (il se lève) salut. (Tim s’en va)

DAN( à Tim) : passes le bonjou à ma femme.

DAN ( à Nathan) : tu peux m’expliquer pourquoi un type que je n’avais jamais vu est passé à la concession pour changer les plaques de la voiture que je croyais avoir offerte à mon fils ?

NATHAN : je l’ai vendu.

DAN : tu n’avais pas le droit.

NATHAN (se levant du canapé) : écoute Pa’, il faut bien que je vives non ? J’ai un loyer.

DAN : non, ça n’est pas une excuse, je t’ai proposé de vivre chez moi mais tu as refusé alors tu te débrouilles . Rends-moi l’argent de la voiture, en liquide ou par chèque, tu choisis. Ou alors, tu reviens avec moi. Dans ce cas là, je te permets de tout garder.

(Nathan va chercher son chéquier)

NATHAN ( en faisant le chèque) : merci d’être passé Pa’. (il lui donne le chèque) On devrait se voir plus souvent.

(Dan s’en va. Nathan ferme la porte.)


[Sous le préau, au lycée. Haley parle à deux filles]


HALEY : on tient à ce que ce soit une petite fête alors évitez d’en parler.

LA FILLE : oh, t’inquiète pas, on dira rien. Tu es trop cool de nous avoir inviter. Merci Haley (elles s’(en vont)

HALEY : de rien.

(Haley se retourne et tombe nez à nez avec Brooke)

BROOKE : salut toi.

HALEY : salut Brooke.

BROOKE : Il y a une fête paraît-il ?

HALEY : ouais, ce week-end chez Nathan mais…

BROOKE : t’inquiète pas, je préviendrai pas les paparazzis.

HALEY : non, en fait on ne voudrait pas qu’il n’y ait pas trop de monde. C’est un petit appart, tu vois.

BROOKE : Peyton t’as dit qu’elle ne voulait pas de moi.

HALEY : non ça n ‘a rien a voir.

BROOKE : allez-y, organisez votre fête à la noix, faites un petit streap poker à ma santé, je m’en fiches.

HALEY : Brooke, on a invité que quelques amis proches, c’est tout.

BROOKE : je vois. Et moi je n’en fais pas partie et je m’en contre fiche. (elle s’en va)


[au centre commerciale]


NATHAN (à Haley) : il faut quoi comme expérience pour bosser dans un centre commercial ?

HALEY : j’en sais rien, n’importe laquelle. Aller, tu veux un bretzel, je te le paies. Ou un truc aux fruits plein de vitamines et d’énergie.

NATHAN : c’est pas un bretzel, c’est un boulot que je veux.

HALEY (voyant une annonce) : ils en ont aussi.

NATHAN : je prends (il inscrit rempli une demande, le vendeur arrive et regarde sa feuille)

LE VENDEUR : Nathan Scott. Tu veux travailler ici ?

NATHAN : oui

LE VENDEUR : tu commences tout de suite.

HALEY : voilà le travail.

 

[Dans la chambre de Peyton. Elle dessine. Lucas arrive, un cd à la main.]


LUCAS : salut. Je te ramène ton cd (Peyton se lève) j’avais oublié que je l’avais.

PEYTON (prenant le cd) : c’est très gentil. (elle raye sur sa porte le nom de l’album) tu sens cette drôle d’odeur

LUCAS : non laquelle ?

PEYTON : ce fumé désagréable qui flotte autour de nous, l’odeur de la culpabilité. Brooke et moi ne sommes officiellement plus amies.

LUCAS : ah. Désolé.

PEYTON : c’est rare les vraie ruptures entre de vieilles amies. Quand on se dispute, on pleure et on finie par se réconcilier.

LUCAS : c’est vraiment dommage.

PEYTON : ouais, je trouve aussi. Elle manquera. Enfin c’est bien que tu sois passé, j’allais te téléphoner.

LUCAS : ouais, pourquoi ?

PEYTON : Haley m’a invité à sa fête. Tu y vas toi ?

LUCAS : ouais. C’est génial que Haley fasse une fête, elle qui ne sort pas beaucoup.

PEYTON : si on y allait ensemble ? Pas en couple mais tous les deux.

LUCAS : ça consiste en quoi exactement.

PEYTON : disons que…on ne s’embrasse pas, on ne se dispute pas non plus donc on profite juste de la fête. (Lucas réfléchis) On est amis Lucas et j’aimerais vraiment qu’on garde cette amitié parce que j’y tiens.

LUCAS : et pour Brooke ?

PEYTON : fais ce que tu veux. Qu’elle soit une copine ou ta copine, toi et moi on ne devrait pas être forcé de s’éviter.

LUCAS : d’accord, comptes sur moi. (il va dans du côté de ses vinyles)

PEYTON : génial.

LUCAS : et à par ça, tu écoutes quelle genre de musique ces temps-ci ?

PEYTON : figures-toi que j’ai remis le nez dans le rock brut des année 80 et j’ai trouvé (elle sort un vinyle) cette album de rat qui est excellent, je te le fais écouter.


[Au centre commercial. Nathan commence son nouveau job, on le voit faire des bretzels sous le regard du responsable, c’est pas gagné.]


UN CLIENT (à Nathan) : s’il vous plaît, est-ce que je peux avoir une serviette.

NATHAN : oui, oui, une seconde.

GARY: voilà votre serviette monsieur, toutes mes excuses.

LE CLIENT : merci.

GARY (à Nathan) : le cleint passe avant tout, c’est la base : B.A.S.E

NATHAN ( en faisant la pâte) : quoi ?

GARY: B.A.S.E pour bonne humeur, assiduité, service, efficacité, c’est la devise de la miche dorée.

NATHAN : le nom, c’est en hommage à ta mère ? Miche dorée.

GARY: tu es peut-être le mec le plus cool du lycée mais sur ce stand, c’est moi qui commande.

NATHAN : on est dans le même lycée ?

GARY: on est même ensemble en histoire. Mais en parlant d’histoire tiens, tu te rappelles pas la dernière rentrée ? Tes copains et toi , vous m’avez plutôt fait un bizutage assez corsé. Super.

NATHAN : oui, je crois que je m ‘en souviens. Je suis désolé.


[Au Karen’s café, Karen est assise à un table, elle emballe un cadeau. Lucas arrive.]

LUCAS : c’est pour qui la cravate ?

KAREN : pour Keith. Il va à un entretien d’embauche demain. Il risque de déménager à Charleston.

LUCAS : pourquoi ? Il a du travail par ici.

KAREN : c’est vrai oui mais il a envi de partir d’ici.

LUCAS : et pourquoi ?

KAREN : il m’a demandé en mariage et j’ai refusé.

LUCAS : il faut que j’ailles le voir. (il s’en va)


[chez Keith]

(il est  devant sa glace, essayant un costume. Lucas arrive.)

KEITH : Lucas, ça va ?

LUCAS : oui et non. (il le sert dans ses bras.) J’espère que toi ça va ?

KEITH : ouais, ça va.

LUCAS : maman m’a dit ce qu’il s’est passé. Alors, tu vas partir ?

KEITH : on verra.

LUCAS : pourquoi est-ce que tu ne m’as rien dit ?

KEITH : parce que même si ta mère m’a fait de la peine, le plus dur c’est de te quitter toi, je ne veux pas être le deuxième Scott à te faire ce coup là.

LUCAS : tu sais bien que je ne vois pas ça comme ça. Je comprends que tu sois déçu que maman t’est dit non mais c’est pas une raison pour tout quitter.

KEITH : il est temps que je passe à autre chose, ça me fera du bien de changer d’air, que j ‘ai ce travail ou pas d ‘ailleurs .Mais quelque soit l’endroit où j’atterrirais, on pourra toujours s’appeler, tu passeras me voir et si tu as besoin de moi, je serais toujours là.

LUCAS : je sais et je veux que tu fasses ce que tu as envi de faire, que tu sois heureux mais je voulais surtout t’avoir comme père.


[Au Karen’s café, Karen tient Jenny dans ses bras.]


DEB : à cet âge là, ils sont moins compliqués.

KAREN : les longues nuits blanches te manquent tant que ça.

DEB : pas vraiment mais ce qui me fait de la peine c’est que mon ex mari ne veut pas se séparer de moi et que mon fils, lui, n’a pas hésité.

KAREN : oui je comprends, c’est pas facile.

DEB (mettant son manteau) : hier soir, j’étais en train de réfléchir toute seule dans ma grande maison vide et je me suis aperçus que dans ma longue liste de décisions stupides et hâtives, le jour où j’ai refusé de m’associer avec toi pour gérer le café, c’était le summum de la bêtise. Tu veux toujours qu’on s’associe ?

KAREN : oui ! bien sûre ! Avec joie.

DEB : marché conclu (elle tend sa main à Karen) je sens qu ‘on va faire du bon travail.

KAREN ( lui serrant la main) : ça, c’est sur !

DEB : bon, je vais aller dire à Dan qu’il a vingt-quatre heures pour enlever toutes les affaires qu ‘il a laissé sinon je les donne aux bonnes œuvres.

KEITH (arrivant en costard) : si tu veux je t’aiderai à les brûler.

DEB : ah, tu es très élégant.

KEITH : merci.

(Deb le prend dans ses bras.)

KAREN : au revoir Déborah.

DEB : au revoir (elle s’en va)

KAREN (prenant le cadeau derrière le bar) : je voulais te donner ça avant que tu ne partes çà ton entretien.

KEITH : oh, c’est gentil.

KAREN : je joue les nounous donc je suis coincée ici.

(Keith déballe le cadeau)

KEITH : elle est superbe.

KAREN : j’espère qu’elle te portera chance.

KEITH (enlevant sa cravate) : je vais enlever celle-là.

KAREN : j’ai fait le nœud avant de l’emballer.

KEITH : il faut que je te dises, Lucas est passé me voir hier soir.

KAREN : je savais qu ‘il voulait te voir.

KEITH (tout en mettant la nouvelle cravate) : c’est gentil de sa part, ça ma fait très plaisir. On a discuté et je crois qu ‘il s’en sortira très bien. Après tout, même si j’obtiens ce poste de prof, je n’habiterai qu’à trois heures de route, il pourra passer quand il veut.

KAREN : attend (elle lui tend Jenny) tines la moi, j’arrange ton col.

KEITH (en prenant Jenny) : viens là toi. Mais tu es adorable.

KAREN :c’est pas droit,(elle arrange son col) voilà, là c’est parfais. Tu es tout beau. (il lui redonne Jenny)

KEITH : bon, je vais y aller, je veux pas être en retard.

KAREN : je sais que tu vas réussir.

KEITH : merci encore. (il s’en va)

KAREN : bonne chance


[sur un parking de supermarché, Haley le téléphone portable à l’oreille, elle pousse un chariot rempli .]


HALEY : alors, tu es content de ton deuxième jour ?

NATHAN (à l’autre bout du fil, en train de travailler au centre commercial) : je passe la serpière, si tu voyais ce que j’ai l’air cool.( on entend Haley continuer de parler)

GARY: j’ai dit pas de portable pendant le travail et en plus, il y a du monde qui attend.

NATHAN( à Haley) : désolé, il faut que je te laisse, le devoir m’appelle. (il raccroche)

GARY: tu as nettoyé le mixeur ?

NATHAN : euh non, pas encore.

GARY: je t’ai demandé de le faire il y a une demi heure Scott.

NATHAN : du calme, je suis désolé.

GARY: non, je ne vais pas me calmer, contrairement à toi, ce travail , moi, j’en ai besoin.

NATHAN : qu’et-ce que tu veux dire par là ?

GARY: que tout le monde n’a pas la chance d’avoir un père plein de fric pour couvrire ces arrières , moi, si je veux faire des études, il faudra que je me les paies tout seul. Alors, si tu es juste là pour t’amuser, alors autant que tu démissionnes tout de suite.

NATHAN : non, je veux garder ce boulot

GARY: tant mieux, j’ai eu Jerry , il est malade alors ce soir tu travailles jusqu’à la fermeture et ensuite, inventaire et nettoyage.

NATHAN : ce soir j’ai un truc de prévu.

GARY: dans ce cas, je te fiche à la porte.

[Keith est à son entretien]


KEITH : et voilà, du coup, je n’ai pas eu le choix. J’ai du vendre mon garage.

LE PATRON : Je comprends mais pourquoi avoir démissionner alors qu’il voulait vous garder ?

KEITH : je ne m’entends pas avec le nouveau patron. Je n’étais pas d’accord avec sa stratégie.

LE PATRON : le dialogue n’est pas votre point fort ?

KEITH : d’habitude si mais le nouveau patron est mon frère et c’est une ordure.

LE PATRON : je vois. Monsieur Scott, techniquement parlant, la mécanique n’a guère de secret pour vous mais l’enseigner à des adolescents, c’est autre chose. Pourquoi voulez-vous ce poste ?

KEITH : pour moi l’essentiel ce n’est pas de leur apprendre à démonter un moteur. Le plus important, c’est de leur faire prendre confiance en eux pour leur permettre de réussir là où ils pensaient échouer et si on y arrive alors on gagne leur confiance et une fois qu’on l’a, on peut les aider à grandir.

LE PATRON : mon frère aussi est une ordure.


[dans l’appartement de Nathan]

(la fête se prépare, Micro est aux platines, Haley se metun peu de brillant à lèvres, on sonne à la porte.)

HALEY : ils débarquent en avance. (elle regarde sa montre et va ouvrir, c’est Tim avec un fut de bière)

HALEY : Bonsoir, Nathan n’est pas encore rentré alors si tu veux repasser plus tard, je comprendrais.

TIM : non, il faut bien que quelqu’un amorce cet engin. (il entre, Haley ferme la porte, à Micro) alors, ça va Macro.

MICRO : c’est Micro.

 

[dans la chambre de Peyton, elle finit de se préparer, Lucas arrive]


LUCAS : wouahou, ça va être dur de résister.

PEYTON( faisant une pause sur l’encadrement de la porte) : ouais, je sais (ils rient)

LUCAS : je sais qu’on est pas censé sortir en couple mais je t’ai acheté un cadeau.

PEYTON : pourquoi est-ce que tu as fait ça ?

LUCAS : pour rien, comme ça.

PEYTON : bon. D’accord. (tendant les deux mains) en fait tu as très bien fait, j’adore les cadeaux.

LUCAS : je sais que tu es dans une phase rock métal ,j’en ai profité, je t’ai acheté un vinyle de ( ?)(il lui donne le vinyle)

PEYTON : ohhh, c’est génial ! Euh, moi tout ce que j’ai à t’offrir, c’est une tape dans la main et un sourire. Tu les veux tout de suite ou tu attend un peu.

LUCAS : non, tout de suite. (ils se tapent dans la main)


[retour dans l’appart de Nathan. Haley et Tim sont assis à chaque bout du canapé, Micro prépare toujours la sono.]


HALEY : de toutes façons, je suis sure que personne ne va venir.

TIM : si, mais personne ne veut être le premier, c’est tout.

HALEY : Nathan aussi est en retard (elle regarde sa montre, on sonne à la porte.) Ah pas trop tôt (Tim et elle se lèvent du canapé. Tim la devance et ouvre la porte.)

TIM : salut les mecs !

LES PERSONNES : ouais ! !

HALEY : euh, Tim, c’est qui ? je ne les connais même pas.

TIM : bah ouais ben moi non plus mais si tu veux que ta fête soit réussi, il faut qu’il y ait du monde.

HALEY : ouais, tu as raison. C’est super.

TIM : c’est la fête (il va rejoindre les personnes qui ont déjà envahi les lieux)

 

[dans un bar, Brooke est devant un verre d’alcool, un garçon s’assoit à côté d’elle, il lui sourit]


LE MEC : je t’offre un verre ?

BROOKE : tu as l’air d’avoir des difficultés alors, je vais t’expliquer. Les femmes envoient des signaux et celui que tu as vu voulais dire tires-toi. Non. Avant que tu ne me sortes une réponse de sous Don Juan, laisse- moi finir comme ça je t’éviterai une humiliation de plus. Voilà la suite de ta soirée : tu vas retourner voir tes copains et boire histoire d’oublier ta honte après tu rentreras chez toi , tu vas t’amuser tout seul pour t’endormir mais ne le fais pas en pensant à moi car même dans tes rêves les plus fous, je ne suis pas intéressée (le mec se lève et s’en va, derrière lui, Nikki)

NIKKI : très impressionnant. Tu l’as humilié avec classe.

BROOKE : je crois que je t’ai déjà vu toi, tu es l’ex de Jake.

NIKKI : c’est lui qui est le mien. Tu es dans son lycée (Brooke fait oui de la tête, Nikki vient s’asseoir à côté d’elle) qu’est-ce qui t’amène dans cet immonde bar pour étudiants ?

BROOKE : la colère, l’alcool et une fausse carte d’identité.

NIKKI : c’est à cause d’un mec.

BROOKE : oui, en partie et d’une fille aussi, un ex petit copain et une ex meilleure amie avec qui il m’a trompé.

NIKKI : le coup classique. Si tu as un quart d’heure et un cheveu, je te montre un sort à leurs balancer.

BROOKE (tirant sur un de ses cheveux) : d’accord. (elle lui donne) aller, montre-moi tes pouvoirs.

NIKKI : il faut que tu me dises comment ils s’appellent.

BROOKE : Lucas et Peyton.

NIKKI : et où sont-ils ce soir ?

BROOKE : ils sont à une fête où moi je ne suis pas invitée. D’ailleurs, c’est ça qui est le pire là-dedans. Ce sont eux les sales traîtres qui m’ont brisé le cœur et c’est moi qui ne suis plus invité aux fêtes.

LE BARMAN : qu’est-ce que je vous sert les filles ?

NIKKI : deux vodkas et deux autres pour ma nouvelle amie.

BROOKE : je crois qu’on a des points communs. (elles boivent leurs verres)


[au centre commercial, Nathan fait tomber des bretzels]


NATHAN : ah non, c’est pas vrai !

GARY: bravo Michael Jordan.

(Nathan ramasse les bretzels, Dan arrive et le voit, il rigole)

DAN : alors ça c’est bête. J’ai des photos de ton premier bain, de ta première coiffure, de tes premiers pas (Nathan se relève) tu trouves ton premier travail et j’oublie l’appareil. De toutes façons si je te prenais en photo il faudrait que j’en donne la moitié à ta mère mais je n’ai pas le droit de me plaindre.

NATHAN : papa, tu ne vois pas qu je suis en train de travailler.

DAN : oh si j’ai vu et ça me fait pitié, tu vas garder ce travail minable pendant combien de temps. Un mois ? Rentres à la maison au lieu de me faire honte.

NATHAN : ce qui me fait honte à moi c’est de vous voir vous disputer maman et toi. Je commence au bas de l’échelle mais au moins je fais mon chemin tout seul. Ce que d’autres n’ont jamais fait.

DAN : expliques-toi.

NATHAN : tu as vécu aux crochets de maman toute ta vie.

DAN : d’accord. Si tu crois que tu t’en sortiras sans moi, vas-y, je demande à voir (Dan s’en va. Nathan ramasse un bretzel à terre)

NATHAN : eh ! Pa

DAN (il se retourne) : oui

NATHAN : je t’offre un bretzel (il lui lance) c’est avec plaisir

DAN (il le croque) : hum (il s’en va, Nathan continue de ramasser les bretzels tombés.)


[A la fête de Haley, il y a beaucoup de monde.]


UNE FILLE (à Haley) : tu sors avec Nathan Scott et vous avez votre appartement à vous , c’est vraiment une vide de rêve. (Haley rigole)

HALEY : oui enfin, ce n’es pas tout à fait mon appartement…(les deux filles s’en vont) mais..(Haley voyant Lucas et Peyton arrivaient) Ah vous êtes là !

LUCAS : Haley, c’est quoi tous ces gens ?

HALEY : ah c’est pas grave, ce sont mes invités.

BROOKE : désolée d’arriver si tard. J’espère que vous m’en voudrez pas, j’amène une amie (Nikki arrive)

NIKKI : la vraie fête peut commencer.

(Haley, Lucas et Peyton sont abasourdis)

 

(Brooke et Nikki sont assises sur le canapé en train de se servir de l’alcool, elles sont ivres, en face, Haley, Lucas et Peyton les regardent.)

HALEY : on aurait peut-être mieux fait de l’inviter, non ?

LUCAS : t’en fait pas, c’est pas grave.

HALEY : et cette Nikki d’où elle sort ?

PEYTON : c’est la mère du bébé de Jake. Et c’est pas la mère idéale, loin de là.

(on entend quelque chose qui s’est cassé, Haley se lève.)

HALEY : alors là, c’est inquiétant. Excusez-moi, pardon, faut que j’ailles voir.

(Nikki arrive derrière Lucas qui joue à sa console portabl.)

NIKKI : c’est gentil d’avoir gardé notre petit secret.

LUCAS (en se levant) : c’est toi qui ma demandé de ne rien dire.

NIKKI : où est Jake ce soir ?

LUCAS : il travaille.

NIKKI : le pauvre, c’est pas grave, on fera la fête tous les deux. (elle s’approche de Lucas) tu sais si il y a un coin tranquille pas loin ?

LUCAS : écoutes. Nikki. J’ai accepté de ne rien dire pour te rendre service, Jake ne sais pas ce qu’il s’est passé entre nous, maintenant c’est à toi de me rendre service en convaincan Brooke d’aller jouer ailleurs avant qu’elle ne gâche la fête, Haley est mon amie et je veux lui éviter des ennuis, tu comprends ?

NIKKI : de quoi tu parles ? On fait la fête c’est tout

(Peyton arrive)

NIKKI : ah ça sens mauvais par ici.

PEYTON :ah oui c’est vrai, tu dégages une odeur nauséabonde ( Lucas rigole) on boit un verre Lucas (elle s’en va)

LUCAS (à Nikki en suivant Peyton) : adieu.

NIKKI (en se servant un autre verre de vodka) : bien sûr (elle boit)


[au centre commercial, Nathan et Gary balaient.]


GARY : tu t’en souviens même pas , j’en suis sur, de ce que vous m’avez fait.

NATHAN : si je t’ai dit et j’ai demandé de m’excuser.

GARY : pourquoi tu veux faire un petit boulot comme celui là ?

NATHAN : tu as vu mon père, il faut que je montre au juge que j’arrive à me débrouiller tout seul sinon je retourne à la maison.

GARY : c’est moche, tu n’as plus qu’à espérer que je te garde alors.

NATHAN : on va parler sérieusement. Je te jure que je vais m’appliquer car j’ai besoin de ce boulot. Pas parce que tu joues les petits chefs, soit tu tires un trait sur ta vengeance et tu acceptes mes excuses, soit tu décides de me virer tout de suite.

GARY : d’accord, je t’excuse mais tu as intérêt à devenir un employé model.

NATHAN : t’inquiètes pas, je vais apprendre les bases.

GARY : tu n’as qu’a t ‘en aller, je finirai seul, je sais que tu organises une fête ce soir. Au lycée, tout le monde ne parle que de ça.

NATHAN : si tu veux venir boire un vere tout à l’heure..

GARY : bien sûr, arrêtes de me lécher les bottes et barres-toi . On se verra demain.


[Nathan pose son torchon et enlève son tablier]


NATHAN : merci Gary, à demain.

GARY (continuant de balayer) : ouais c’est ça.

 

[ à la fête, Brooke attend avec son père à la pompe à bière.]


BROOKE ( à un mec) : bon ben qu’est-ce que tu attends ? Tu me sers ?

(le mec prend son verre et le rempli, Peyton arriv.)

PEYTON : tu traînes avec Nikki maintenant.

BROOKE : pardon, on se connaît toutes les deux ?

PEYTON : je te demande juste de ne pas gâcher la fête de Haley.

BROOKE : Oui je me souviens, tu es la fille qui se faisait passer pour mon amie et qui m’a trahit. Pourquoi tu ne retournes pas plutôt t’amuser avec ton…mon petit copain ?

PEYTON : plus je te vois, plus je me demande comment j’ai fait pour rester l’amie d’une fille aussi superficielle que toi (Peyton s’en va.)


[ à un arrêt de bus, Nathan attend et appelle Haley avec son portable mais c’est le répondeur]


HALEY : Bonjour ! Vous êtes bien sur le répondeur de Haley, félicitations ! (il raccroche)


[ dans la maison des Scott, Deb, un verre de vin à la main, range les trophées de Dan dans un carton, Dan arrive, il prend un verre et la bouteille à l’entrée.]


DEB : tu es en retard.

DAN : ça aussi tu comptes les partager ?

DEB : et te privant de tes glorieux souvenirs ? non. Je m’en voudrai de te faire ça.

DAN : je me sers un verre, à moins que je doives en remettre la moitié dans la bouteille ? Pourquoi tu fais ce cinéma Déborah ? Faudra que tu déballes tous dans quelques jours.

DEB : il est temps que tu comprennes que je suis sérieuse.

DAN : tu appelles ça être sérieuse. Pendant que tu t’obstines à rêver de ce divorce ridicule, notre fils fait un travail minable, ce qui est une conséquence directe de désir de briser notre famille

DEB : parce que c’est moi qui ai brisé notre famille, ah, si j’étais , ne serait -ce qu’un doigt plus saoul, je t’enverrai te faire voire en terme bien plus cru. (elle prend le carton) tiens, voilà tes trophées (elle laisse tomber le carton au moment où Dan le prend.) Félicitations.

DAN : c’est tout ce qui reste de notre couple ? On fait nos petits cartons en s’insultant et en buvant du mauvais vin.

DEB : alors là, je t’arrête tout de suite. Ce vin est délicieux.

DAN(en regardant le verre) : ce sont nos verres de mariage.

DEB : oui, il ne reste qu le tien, le mien, je l’ai cassé.

DAN : arrêtes cette comédie, Déborah. Je te l’ai déjà dit, je refuse qu’on se sépare.

DEB : ah, c’est trop tard, Dan, si tu voulais que notre couple marche, il fallait y penser avant.

DAN : qu’est-ce que j’ai fait de mal ? J’ai bossé comme un fou, j’ai monté mon entreprise pour te payer une belle maison, une belle voiture, les vêtements que tu portes.

DEB : tu y tiens tant que ça ? Et ben, tu ‘as qu’à tout reprendre alors , tu veux ta voiture, tiens, voilà les clées (elle les lui balance), tu veux ta maison, je te la laisse (elle lui balance les clés de la maison )

DAN : arrêtes Déborah !

DEB : tu veux aussi mes vêtements et bien tiens, je te les rends (elle se déshabille) de toutes façons, j’en veux plus !

DAN : arrêtes ! ça suffit, arrêtes ton cinéma.

DEB : pourquoi ? Qu’est-ce que tu veux de plus Dan ?

DAN : toi. C’est toi que je veux (il s’approche)

DEB : non ne dit pas ça.

(il l’embrasse, elle le gifle et ils finissent par s’embrasser)


[A la fête]


DES GENS : Micro ! Micro ! Micro !

HALEY : s’il vous plaît, posez le, j’ai peur que vous cassiez quelque chose ( on voit des gars porter Micro pendant que Haley les suit.)

MICRO : soyez gentils, posez moi.

HALEY  : ah, ils sont tous complètement fous

PEYTON : tiens Haley, bois un coup, tu as l’air d’en avoir besoin (elle lui sert un verre)

HALEY( en buvant le verre) : au point où j’en suis.

PEYTON : ouah !

(Brooke et Nikki arrivent, à ce moment, il y a Peyton, Haley, Tim et Lucas)

BROOKE : ça y est, les jeux à boire ont commencé. Il faut se méfier de ces deux là, ils sont malhonnêtes comme tout.

NIKKI (à Peyton) : ah tu es encore là toi, je croyais que tu serais rentrée coucher ma fille.

PEYTON : il faut bien que quelqu’un le fasse.

NIKKI : j’espère qu’elle ne deviendra pas une sale petite traînée à ton contact

BROOKE : ça, ça vaut un toast.

PEYTON : rends- nous le même service qu’à Jenny, abandonnes-nous.

NIKKI : tu as un problème (Nikki va vers Peyton, Brooke la retient)

BROOKE : elle n’en vaut pas la peine Nikki, laisses tomber.

NIKKI : lâches-moi toi (elle va vers Peyton) vas-y répètes ce que tu m’as dit.

PEYTON : avec joie, j’ai dit casses-toi.

(Nikki pousse violemment Peyton, elle lui met u coup de poing, Peyton lui saute dessus, elles valsent sur la table et se retrouvent à terre. Elles se lèvent et se tirent les cheveux.)

HALEY : Nikki arrête.

TIM : on se calme là.

LUCAS : mais arrêtez enfin !

(Lucas prend Peyton pendant que Haley et Tim prennent Nikki, Nikki prend une chaise)

LUCAS : reculez (elle la balance dans la vitre qui se brise, puis Nikki saute sur Peyton)

LUCAS : arrêtez !

(tous assaient de les séparer, Micro arrête la musique)

LUCAS : ça suffit Peyton, arrêtes ! (Lucas la relève, les autres retiennent Nikki)

NIKKI ( à Brooke) : c’est toi qui voulait qu’on leur pourri la fête (Tim essaie de calmer Nikki qui se débat, Brooke est n face d’elle)

TIM ( à Nikki) : toi tu te calmes !

LUCAS ( à Nikki) : Nikki , tu sors tout de suite ! (Nikki se calme)

NIKKI : c’est trop mignon, Lucas Scott vient défendre ses trois petites copines, oh mais attendez, il en a une quatrième à défendre non ? (elle ris , Haley, Brooke et Peyton se demandent quoi) t’en fais pas mon chou, ça reste notre petit secret. (Nikki s’en va)

LUCAS (à Peyton) : ça va, tu n’as rien ?

PEYTON : de quoi elle parlait? La quatrième, c’est qui ?

LUCAS : c’était elle la fille du bar.

BROOKE : tu es vraiment de pire en pire Lucas.

PEYTON (à Lucas en partant) : pousses-toi.

BROOKE (à Lucas en partant) : toi qui me traitais de fille facile…

(Nathan débarque)

NATHAN : eh Haley, qu’est-ce qui se passe ?

HALEY : Nathan je suis vraiment désolée (elle se jette dans ses bras, la police arrive)

LE POLICIER : on est dans l’appartement de qui ici ? On finira par le savoir alors faites-nous gagner du temps, s’il vous plaît.

NATHAN : c’est mon appartement.

LE POLICIER : tout le monde dehors, sinon, on prend vos noms et vos âges. (tout le monde s’en va et le policier commence à noter)

NATHAN : euh, attendez, qu’est-ce que vous faites ?

LE POLICIER : je vous colle une amende. (Lucas est derrière Nathan.)

NATHAN : à moi, mais je n’ai rien fait du tout !

LE POLICIER : consommation d’alcool par des mineurs, plus le tapage nocturne.

LUCAS : je vous assure qu’il dit la vérité Monsieur, il vient tout juste d’arriver.

LE POLICIER : c’est son appartement, c’est lui le responsable.

NATHAN : c’est à l’école de police qu’on vous apprend ces phrases toutes faites.

LE POLICIER : tiens dont, on fait le malin à ce que je vois, parfait, vous allez faire le malin au commissariat (le policier met les menottes à Nathan)

LUCAS : mais ça va pas !

LE POLICIER : vous voulez l’accompagner ? (Lucas ne dit rien) ouais, je m’en doutais. C’est bon, en route. (le policier emmène Nathan menotté sous le regard de Lucas, Haley et Tim.)

 

[ chez les Scott, dans le lit, Dan et Deb sont enlacés.]


DAN : tu te rappelles notre premier noël ensemble à la fac.

DEB : on était restés sur le campus, j’avais peur de dire à mes parents que j’étais enceinte.

DAN : on est restés dans ta chambre quinze jours, la fac était déserte, on était seuls, c’était comme si on avait fermés la porte à tous nos problèmes, on avait l’impression d’être seuls sur la terre et que rien ne pourrait venir gâcher notre bonheur (le téléphone sonne)

DEB : génial. (Dan répond)

DAN : allô ?

LA VOIX : monsieur Scott, ici le bureau du shérif.

DAN : qu’est-ce qui se passe ?

LA VOIX : votre fils a été arrêté Monsieur.

DAN : où est-il ?

LA VOIX : ici, en cellule. Vous venez le chercher ?

DAN : j’arrive (il raccroche)

DEB : qu’est-ce que c’était ?

DAN : c’était le monde extérieur, il continue à tourner. Il faut que j’y ailles (il se lève du lit.)


[Dan et Nathan sortent du commissariat]


DAN : encore bravo Nathan. Dès que je tourne le dos, tu réussies à tomber plus bas. Je me demande si je n’aurai pas du te laisser là.

NATHAN : ça vaut mieux qu’un sermon.

DAN : en tout cas, ta petite expérience est finie, tu rentres avec moi à la maison .

NATHAN : tu plaisantes.

DAN (en tirant Nathan) : viens je te dis.

NATHAN : sûrement pas.

DAN : attention, m’obliges pas à employer la force, ça serait avec plaisir.

LUCAS : laissez-le tranquille. (Lucas est derrière avec Haley)

DAN : cette soirée est de plus en plus pénible. Toi, tu restes en dehors de ça.

LUCAS (à Haley) : Haley, va chercher un flic.

DAN : c’est le monde à l’envers. C’est ta mère qui brise la famille, c’est moi qui réussi à persuader la police de te relâcher et j’ai quand même le mauvais rôle.

NATHAN : écoutes…

LUCAS : arrêtez de vous faire passer pour le père idéal parce qu’on est au moins deux à savoir que c’est pas le cas.

DAN : qu’est-ce que tu en sais ? Je t’ai pas élevé toi.

LUCAS : bah justement.

DAN : tu sais Lucas, tu ferais mieux d’aller en parler sérieusement à ta mère, dis-lui qu’elle te raconte ce qu s’est vraiment passé après ta naissance (il se retourne vers Nathan) quand à toi, si tu tiens à gâcher ta vie, vas-y, je n’en ai plus rien à faire. ( il s’en va.)

LUCAS : aller viens, il est tard, je te ramène chez toi. (ils s’en vont tout les trois.)


[Karen est assise à la table de sa cuisine, Lucas rentre.]


LUCAS : tu n’es pas encore couché ?

KAREN : je ne peux pas dormir tant que tu n’es pas encore rentré. (Lucas s’assoit à la table) Keith m’a dit que ça lui avait fait très plaisir que tu passes le voir. Tu veux qu’on parle de sa demande ?

LUCAS : non, ça ne regarde personne d’autre que toi. Je veux que tu sois heureuse maman. Tu mérites de trouver le bonheur mais Keith aussi. Alors j’aurai aimer que vous trouviez le bonheur ensemble.

KAREN : Lucas, tu sais que j’aime Keith de tout mon cœur malheureusement, ce n’est que de l’amitié.

LUCAS : il n’y a jamais rien eu d’autre ?

KAREN : j’ai toujours refusé de penser à lui de cette manière là, en partie parce que c’est un ami auquel je tiens beaucoup et que l’amour met parfois en danger ce genre de relation.

LUCAS : ouais…De toutes façons, c’est à toi de voir, je trouve ça triste pour Keith, c’est tout. Bonne nuit maman. (il s lève et s’en va.)


[chez Nathan]


NATHAN : c’est pas grave tu sais.

HALEY : j’étais pas prête, je n’aurai jamais cru que les gens viendraient aussi nombreux.

NATHAN : pourquoi ?

HALEY : parce qu’avant ils ne me connaissaient mais personne ne me parlait.

NATHAN : ils ne connaissaient pas vraiment, ils te croyaient inintéressante.

HALEY : et maintenant, je le suis ?

NATHAN : pour beaucoup, tu es devenue l’une des filles les plus cool du lycée, après cette fête tu vas avoir pleins d’amis.


[dans la chambre de Peyton, elle est allongée dans son lit, elle entend du bruit, elle se retourne.]


BROOKE : je n’aurai jamais cru que la petite intello ferai une fête aussi dingue.

PEYTON : moi non plus. (Brooke s’allonge à côté de Peyton) c’est gentil d’avoir pris ma défense.

BROOKE : ce qui s’est passé est en partie de ma faute, je n’aurai peut-être pas du amener Nikki.

PEYTON : non, tu crois ?

BROOKE : mais je plaide l’aveuglement dû à la colère et à la boisson . (Brooke regarde Peyton) je te demande pardon. On fait la paix toutes les deux ? Pour de bon ?

PEYTON : on est amies à nouveau ?

BROOKE : disons qu’on est plus ennemies. J’ai réfléchi à ce qui s’est passé avec Lucas, finalement, ce n’est qu’un garçon et comme tout le monde, il lui arrive de faire des erreurs.

PEYTON : peut-être mais…quand on attend beaucoup de quelqu’un, la déception est d’autant plus grande.

BROOKE : ouais, je sais. (elle se met à pleurer) elle est carrément tarée cette Nikki.

PEYTON : tu crois qu’il est possible que toi et moi on redevienne amies comme avant?

BROOKE : quelques fois, je n’en ai pas l’impression.

PEYTON : ouais

BROOKE : je suis fatiguée.

PEYTON : moi aussi. (elles s’endorment)


[le lendemain au Karen’s café, Keith arrive]


KAREN : alors ?

KEITH : j’ai été engagé.

KAREN : ah ! Félicitations !

KEITH : merci.

KAREN : je savais que ça marcherais.

KEITH : je crois que c’est la cravate qui a tout fait.

KAREN : ah oui, je suis sûre que ça doit être ça.

KEITH : je n’ai pas l’habitude , j’ai l’impression d’être à la traîne depuis si longtemps et de voir les autres réussir et là on me dit que je suis l’homme de la situation, c’est valorisant.

KAREN : et tu commences les cours quand ?

KEITH : dans deux semaines.

KAREN : ben dis donc ça va venir vite.

KEITH : ouais je sais.


[chez les Scott, Deb est assise dans un fauteuil autour de cartons, Dan arrive]


DAN : plutôt bizarre comme soirée.

DEB : oui, je suis assez d’accord avec toi.

DAN : j’ai réfléchi et je pense que je vais accepter le divorce.

DEB : qu’est-ce qui t’as fait changer d’avis ?

DAN : je me suis rappeler ce que je m’étais dit après notre tout premier noël, même si on ferme la porte de la chambre, le monde continue à tourner et il vous rattrape toujours. (il s’en va.)


[chez Keith, il fait ses cartons, Lucas arrive.]


[Nathan est à son travail]


NATHAN (à un client) : bonjour Monsieur, qu’est-ce que je peux faire pour vous ?


[Lucas est à l’entrée du lycée, il attend. Peyton arrive]


LUCAS : salut

PEYTON : salut

LUCAS : écoute, je n’étais pas au courant pour Nikki et Jake, je ne l’ai su qu’après.

PEYTON : donc pour toi, ce n’était seulement une inconnue avec qui tu as couché. ( ils s’arrêtent de marcher) tu fais ce que tu veux, t’as pas à t’excuser, ce qui fait mal c’est que, tous les deux, je croyais qu’on avait vécu des choses fortes et après tout ça, il ne me serait jamais venu l’envie d’aller coucher avec le premier venu. Et toi, ça t’a pas gêné. Quand on s’est rencontré, je sortais avec Nathan et à l’époque, ce n’était pas vraiment un ange, j’avais presque honte.

LUCAS : et alors ?

PEYTON : je ne veux pas revivre ça, j’ai trop souffert, une fois ça suffit. (Peyton s’en va et Lucas reste planter là.)



Luinel

[Nathan’s Apartment]

(There are many kids lying around sleeping on the floor, beds and tables with food and drink bottles thrown around everywhere.)



[Haley’s Room]

(Nathan is sleeping in her bed and wakes up. Haley is sitting at her dresser)

HALEY: I had the weirdest dream, that there was this rapping at my window at 4 o’clock in the morning followed by my boyfriend, who has his own apartment by the way, asking if he can crash in my room. Wait a second.

NATHAN: I had to get out of there.

HALEY: Did I mention this is a recurring dream? This is, what? Like the fourth time in two weeks? Not that I’m complaining but it does defeat the purpose of having your own place.

NATHAN: Tim keeps bringing over all these hot chicks. Which is a problem because none of them are you.

HALEY: Uh huh.

NATHAN: That place is like party central. It’s not even my party.

HALEY: Well maybe it should be. Oh we should throw our own party, like a take-back-the-party party.

NATHAN: Alright. Let’s do it. How about this Saturday?

HALEY: Sounds good I’m free.

NATHAN: Done. You’ve got to plan it though. And make sure it’s kind of low-key. Just a few friends, you know!

HALEY: Okay. So much fun! Now crawl back out the window before my parents wake up and hear you.

NATHAN: Hear what? This? (He pulls her onto the bed and Haley screams)

HALEY: Oh shoot! Just don’t tickle me!





[School Hall]

HALEY: Hey, Peyton.

PEYTON: What’s up?

HALEY: Nathan and I are having a little thing at his place on Saturday.

PEYTON: Haley James, party girl.

HALEY: Yeah it’s not going to be that big of a deal but he said that I could invite who ever I want, so do you want to come?

PEYTON: Hell yeah!

HALEY: Alright, I’ll see you there.

PEYTON: Later.





[Karen’s Café]

KAREN: Hey, Keith.

KEITH: That’s Mr. Scott.

KAREN: What I can’t call you Keith anymore?

KEITH: No I’m just trying it out. What do you think of me as a teacher? High School auto shop.

KAREN: Well I think you’d be great. Why!

KEITH: Because I have an interview tomorrow at a school in Charleston.

KAREN: Wow. When you said you planned on leaving I didn’t realize it would be this fast.

KEITH: Well, no reason to wait. Right!

LUCAS: Hey, Keith.

KEITH: Hey, Luke. Tell me you’re going to practice.

LUCAS: Therapist says I’m ready to go.

KEITH: Now that’s what I’m talking about. (Lucas leaves) You didn’t tell him about my proposal, did you?

KAREN: I was kind of wrestling with that. Should I tell him you plan on leaving town!

KEITH: No, I’ll do it.

KAREN: He’s going to miss you.

KEITH: Yeah.





[Practice]

(The guys are running drills)

NATHAN: Knock it down, Lucas. (Lucas shoots and misses. Nathan makes his shot.) Keep shooting, man. It will come. (Lucas shoots again and misses. He keeps shooting as the gym clears out and he cannot make a shot. Peyton comes in with some other cheerleaders to get her things)

PEYTON: See you guys later.

LUCAS: Well, the good news is I’m back. Bad news is, I suck. (Hs is stretching his shoulder)

PEYTON: You okay!

LUCAS: Yeah, it’s just a little tight.

PEYTON: Here. (She helps him stretch it) You’re just rusty. Pretty soon you’ll really suck. Just like before. Better? (He nods and Brooke walks in)

BROOKE: You know I’d tell you two to get a room, but then you’ve already done that. (She gets her things and leaves)





[Outside the gym]

(Brooke is walking away and Peyton is trying to catch up)

PEYTON: Brooke! Brooke, we got to stop doing this.

BROOKE: Fine, I’ll stop talking to you and you can definitely stop talking to me.

PEYTON: Okay. I mean we’re not really friends anymore, are we?

BROOKE: You know, for a fake blonde you catch on slow.

PEYTON: Alright, I tried apologizing to you and I’m done trying now.

BROOKE: Good. I mean it’s really pretty pathetic.

PEYTON: Fine, if that’s what you want. Fine. (She walks away and Brooke looks disappointed)





[Nathan’s Apartment]

(Nathan and Tim are playing video games. Haley comes in with groceries)

HALEY: Hey.

NATHAN: Hey. (He pauses the game and goes into the kitchen with her)

HALEY: I got everything but the drinks.

TIM: Make it BYOB. Or BYOT. Get it? Tim? “T”.

NATHAN: You know, if you need some cash I’ve got some from selling the car.

HALEY: No, this party’s totally on me. (Tim unpauses the game and continues playing) But listen, I ran into some extra people and I didn’t want to say no. But it’s going to be low-key, I promise.

NATHAN: Okay.

HALEY: Okay. (She reaches up to put things away and Nathan sees her tattoo again) What!

NATHAN: You’re just lucky Tim’s here. Cause I’ve got a thing for girls named Haley James.

HALEY: Really? Well you’re lucky Tim’s here too.

BOTH: Tim, go home.

TIM: What?

HALEY: Um, I’ve got more stuff in the car, so go play. I’ll kiss you later.

NATHAN: Alright. (She leaves and Nathan sits back with Tim)

TIM: Damn, she sure was a surprise. It’s like everything you touch turns cool. You’re like King Midol, or something.

NATHAN: Were you playing this whole time!

TIM: Yeah. Your team sucks. (Dan walks in behind them) Hey, Mr. Scott. I win. See ya.

DAN: How’s my wife? (Tim walks out behind him) You want to tell me why some guy I’ve never seen before came in to put a security system in a new mustang? A mustang I thought I had given to you as a gift!

NATHAN: Cause I sold it.

DAN: You had no right to do that.

NATHAN: Dad look, I’ve got expenses now. Like rent.

DAN: Uh uh, no, you don’t get that as an out. I’m offering you a home. You turn me down, you’re on your own. I want the rest of the money from the sale. I’ll take cash or a check. Or you can keep the money, and come home with me now. (Nathan writes him a check)

NATHAN: Thanks for stopping by, Dad. We should do this more often. (Dan takes the check and leaves)





[Outside School]

(Haley is talking to two girls)

HALEY: We’re just trying to keep it small, so don’t advertise.

GIRL: Oh hey, are lips are sealed. Thanks for the invite, Haley. You rock.

HALEY: Sure. (They leave and Brooke comes up)

BROOKE: Hi, friend.

HALEY: Hey, Brooke.

BROOKE: So when’s the party!

HALEY: Well, it’s Saturday night, but -



BROOKE: Don’t worry, I’m not going to tip off the paparazzi.

HALEY: Oh no, I’m not worried, we’re just trying to keep it small. So.

BROOKE: Peyton said not to invite me.

HALEY: No, she didn’t. Not exactly.

BROOKE: Alright. You know, have your little party, and play your naked twister, and -



HALEY: Brooke, it’s really just going to be couple of friends.

BROOKE: Right, but I’m not one of them. Whatever. (She leaves)





[Mall]

(Nathan and Haley are walking around by the carousel and a food stand)

NATHAN: What kind of experience do you have to have to work at a mall?

HALEY: I don’t know. Some. Okay, you want a smoothie? On me? (They walk up to the smoothie stand) What do you want? A fruit frolic with protein!

NATHAN: How about something with cash in it.

HALEY: Actually. (They see a sign for Now Hiring and pick up the paper work)

NATHAN: Food service? (Haley looks at him) Pen. (The worker, Gary, looks at the paper as he fills it out)

GARY: Nathan Scott. Can you start now?

NATHAN: Yeah.

HALEY: Well that was easy.





[Peyton’s Room]

(She is drawing on the desk and Lucas taps on a CD case he is holding outside her door)

LUCAS: Hey. I got your Blackout CD. I forgot I had it.

PEYTON: Thank you. So you smell that? (She goes to her door and on the back of it is written ‘missing cds’. She goes down the list and scratches off the Blackout)

LUCAS: What?

PEYTON: That scent in the air. I think it’s called guilt. Brooke and I called it quits today.

LUCAS: That sucks.

PEYTON: Yeah. Usually girls don’t break up, we kind of just @#%$ and bicker until we can work it out.

LUCAS: I’m sorry, Peyton.

PEYTON: Yeah, me too. I’m going to miss her. Anyway I’m glad you came by, I was actually going to call you.

LUCAS: Why, what’s up?

PEYTON: Haley’s party. Are you going!

LUCAS: Yeah. How great is that, huh? I don’t think Haley’s ever thrown a party.

PEYTON: Do you want to go together? (Lucas looks at her confused) Not like a date or anything.

LUCAS: Okay how exactly does that work!

PEYTON: Let’s see, um, we don’t make out. But we don’t argue. I think we kind of just have fun. Look we’re friends, okay? And it would really be great if we could just be friends.

LUCAS: What about Brooke?

PEYTON: Hang out with her, date her, whatever. You know, but you and I shouldn’t have to avoid each other.

LUCAS: Okay. Haley’s party.

PEYTON: Great.

LUCAS: So, what are you listening to, huh? (He goes back to her shelves of albums)

PEYTON: Actually, I’m on this big 80’s metal kick. I just picked up this rat album. It’s outstanding. Check it out.





[Nathan’s Work]

(He is trying to make pretzels. He pulls out the dough and weighs it then drops it. He keeps trying to twist them around to make the shape. He puts one no the oven tray and burns himself. The pretzels coming out of the oven are all misshaped and ugly.)

CUSTOMER: Excuse me, can I get a napkin, here!

NATHAN: Yeah, just hang on a second.

GARY: Here you go, sir, I’m sorry about that.

CUSTOMER: Thank you.

GARY: Customers first, Scott. Pulp.

NATHAN: What!

GARY: P.U.L.P. Performance Understanding Leadership People. Pulp. The Hot and Twisted way.

NATHAN: Isn’t that what they used to call your mom? Hot and Twisted.

GARY: You might be a big star at school but here I’m your boss.

NATHAN: Wait you got to Tree Hill!

GARY: I’m in your history class. Okay here’s some more recent history. Homecoming last year. You and a few of your Ravens buddies kicked my @#%$ just for fun. Ring a bell!

NATHAN: Kind of. Sorry!





[Karen’s Café]

(Karen is wrapping a tie at a table. Lucas walks in)

LUCAS: Who’s the tie for?

KAREN: It’s for Keith. He’s got a job interview coming up. He’s thinking of moving, Luke.

LUCAS: Why? He can’t get a job here?

KAREN: I don’t think he wants a job here.

LUCAS: Mom!

KAREN: Keith proposed to me and I said no.

LUCAS: I got to go see him.





[Keith’s House]

(He is getting dressed when Lucas walks in)

KEITH: Hey, Luke, what’s up!

LUCAS: Keith. (They hug) I’m sorry, man.

KEITH: That’s okay.

LUCAS: Mom told me what happened. Said you're leaving.

KEITH: We’ll see.

LUCAS: Why didn’t you tell me?

KEITH: Well as hard as it was that your mom turned me down, the thought of leaving you is even harder. I don’t want to be the second Scott brother to do this to you.

LUCAS: Yeah but you know that I don’t see you that way. Look I know that Mom said no. But does that mean that you have to go!

KEITH: It’s time for me to move on, Luke. It’s just something I’ve got to do. Whether I get this job or not. But look, where ever I end up, you can always call or visit. I’ll always be a guy you can turn to.

LUCAS: I know. And I want you to have what you want, you know? But, I wanted you to be my dad, too.





[Karen’s Café]

(Karen is holding Jenny)

DEB: They were so much simpler then.

KAREN: You nostalgic for sleepless nights?

DEB: Well let’s see, my husband won’t divorce me, but my son didn’t have to think twice about it.

KAREN: Oh, Deb, I’m sorry.

DEB: You know, I was sitting alone in that big empty house and it occurred to me, on my long list of dumb decisions, turning down your partnership offers was one of the dumbest. Any chance it still stands?

KAREN: Of course it does.

DEB: Good. Then let’s do it.

KAREN: Alright.

DEB: Well, I’m off to tell Dan that he’s got 24 hours to clear out his things or they go to Good Will.

(Keith comes in wearing his suit)

KEITH: Or else I could help you burn them.

DEB: You look nice.

KEITTH: Thank you. (She hugs him)

KAREN: Bye Deb.

DEB: Bye. (Karen gives Keith his present)

KAREN: I wanted to give this to you before your interview.

KEITH: Oh thanks.

KAREN: But employee daycare called. (He opens the tie box)

KEITH: Oh, that’s great.

KAREN: It’s for good luck.

KEITH: I’ll get this off. (He pulls off his clip on tie and starts putting on the new one)

KAREN: I already tied it up for you.

KEITH: You know, Lucas came by the see me last night.

KAREN: Yeah he said he was going to.

KEITH: It really meant a lot to me. And I think he’s going to be okay. Even if I do get the job I’m less than three hours away, so he can always visit me.

KAREN: Here let me help you with that collar. (She gives him Jenny and adjusts his tie and collar)

KEITH: There you go. Aren’t you cute. (They meet eyes when she’s helping him and they smile)

KAREN: There, that’s better. Perfect.

KEITH: Well I guess I should be going.

KAREN: You’re going to do great.

KEITH: Thanks again.

KAREN: Good luck. Bye.





[Parking Lot]

(Haley is pushing a grocery cart out and talking on her cell phone)

HALEY: Hey. So how goes day two!

[Nathan’s Work]

NATHAN: Well, I’m mopping, Hales. And I look cool doing it.

HALEY: I’m sure you do.

GARY: I said no cell phones, you’ve got customers, Scott.

NATHAN: Alright, I got to go. Duty calls. (He hangs up)

GARY: Did you clean the blenders yet!

NATHAN: No, but-



GARY: I told you to do that half an hour ago.

NATHAN: Okay relax.

GARY: I can’t relax. Unlike you, I actually need this job.

NATHAN: What does that mean?

GARY: It means some of us don’t have a rich daddy waiting for them when things get tough. You know, if I want to go to college I’m going to have to pay for it, so if you’re just going to waste my time you might as well quit now.

NATHAN: That’s not what I’m doing.

GARY: Good. Cause Jerry called in sick. I’m going to need you to cover till 10 o’clock then we clean up and do inventory.

NATHAN: Look, I have plans tonight,



GARY: Alright, then you’re fired. Take your pick.





[Interview]

(School auto shop)

KEITH: Well, selling the shop really couldn’t be avoided.

MAN: I’m curious why you quit so soon after they hired you on.

KEITH: Well, the new management was taking things in a different direction.

MAN: And you had a problem with that?

KEITH: The new management was my brother. And he’s an @#%$.

MAN: I see. Mr. Scott, you may be qualified from a technical standpoint, but teaching teenagers is a whole other thing. Why do you want this job!

KEITH: To me, it’s not about teaching them to change a spark plug. It’s about giving them the confidence to do something that maybe they think they couldn’t do before. And once you do that, you’ve earned their trust. And when you have that, you can really have an effect.

MAN: My brother’s an @#%$ too.





[Nathan’s Apartment]

(Mouth is the DJ and Haley is putting on lip-gloss waiting for people to show up. The door bell rings)

HALEY: Somebody’s early. (She answers the door and Tim is there with a keg) Hi, you know Nathan’s not even back from work yet so if you want to come back later.

TIM: Somebody’s got to kick this mother off. What up, Nose?

MOUTH: It’s mouth.





[Peyton’s Room]

(She is getting ready and Lucas stands in her door way)

LUCAS: Wow. You’re kind of hot.

PEYTON: Yeah?

LUCAS: So look, I know we’re just hanging out, but I got you a gift.

PEYTON: Dude, you shouldn’t have.

LUCAS: I know, but I did.

PEYTON: Alright, well good. Give it to me, I love gifts.

LUCAS: Well I know how you’re into this whole 80’s metal thing. So I got you the first test of the record. (he hand her a record)

PEYTON: Oh! This is sweet. Um, I got you a high five. Do you want it now or later!

LUCAS: Now is good.

PEYTON: Okay. (She gives him a high five)





[Nathan’s Apartment]

(Haley and Tim are sitting on the couch)

HALEY: No one’s coming, I’m sure of it.

TIM: Most people don’t want to be first at a party. (Haley looks at him and he looks away)

HALEY: Nathan’s late too. (The doorbell rings) Oh finally! (Tim jumps up and answers it first)

TIM: What’s up! (He hugs the people as they walk in) Party in the House.

HALEY: Um, Tim? Do you know any of these people!

TIM: Not really, but it’s a party, Haley. You wanted people to show up, right!

HALEY: Yeah, sure. Yeah, cool.

TIM: Cool, okay.





[Bar]

(Brooke is drinking alone. A guy sits next to her. She gives him a fake smile then looks away)

GUY: Buy you a drink!

BROOKE: Okay, guy in need of a clue. Here’s one. Women send signals. That was a brush off. Before you dip into your shallow pool of wit let me paint us a picture and save us both the trouble. Here’s your evening. You are going to slink back off to your buddies, laugh this off, get wasted, go home, and make nice with yourself. But don’t be thinking of me, because even your fantasy of me, isn’t interested in you. (He leaves. Nikki is standing behind him and sits with Brooke)

NIKKI: Nice work. Extra points for style.

BROOKE: I’ve seen you around. You’re Jake’s ex right!

NIKKI: No, he’s mine. You go to Tree Hill? (Brooke nods) So what brings you out into the big, bad, real world?

BROOKE: Anger, alcohol and a fake ID.

NIKKI: Nice combo. Men?

BROOKE: Dogs. Two of them. Ex boyfriend and backstabbing ex girly best friend.

NIKKI: Typical. If you have a strand of hair and five minutes I can show you a great curse you can put on them.

BROOKE: Okay. (She pulls out a strand of hair) Bring it on, witch.

NIKKI: Okay. What are their names!

BROOKE: Lucas, and Peyton. (Nikki looks at her) Mm.

NIKKI: And where are they tonight?

BROOKE: They are at a party that I was not invited to. Can you believe that? They sneak around like little mongrels and I get removed from the A list.

BARTENDER: Can I get you ladies anything?

NIKKI: Yeah, two vodkas. And two for my new friend here.

BROOKE: Now you’re talking, witchiepoo.

NIKKI: Mm hm.





[Nathan’s Work]

(He accidentally knocks over a tray of pretzels)

GARY: Nice move, all-star. (Nathan bends over to pick them up and Dan comes to the counter)

DAN: You know it’s a shame. I have pictures of you in your first bath, your first hair cut. The first time you walked. Here it is, your first job, and me without a camera. Of course if I did have a picture of you mom would most likely take it in the divorce. But that probably sounds bitter.

NATHAN: Dad, I’m trying to work here, okay!

DAN: I can see that. But come on, Nate. How long are you going to keep this job? A month? A week? Come home with me, this is embarrassing.

NATHAN: No, dad, watching you and mom fight is embarrassing. This might be the ground floor but at least I’m doing it on my own. Unlike some.

DAN: Meaning what?

NATHAN: I could just live off mom's money like you did.

DAN: Okay. Alright you’ve got a lot to learn, kid but when go ahead. Impress me. (He starts to walk away. Nathan picks up a pretzel off the floor)

NATHAN: Dad. (He tosses the pretzel to him) Have a pretzel. It’s on me. (Dan eats it signals that it's good and leaves)





[Nathan’s Apartment]

(The house is crowded with kids and Haley is approached by two girls)

GIRL: Nathan Scott and your own apartment. You have, like, the best life ever.

HALEY: Well, thanks, I mean it’s not my apartment, but - (They walk away. Lucas and Peyton walk in) Hi!

LUCAS: Haley, who are all these people!

HALEY: Who cares? It’s a party.

BROOKE: Sorry I’m late. Hope nobody minds, but I brought a friend. (She and Nikki are standing in the doorway)

NIKKI: Let the games begin.





[Nathan’s Apartment]

(Nikki and Brooke are drinking together on the couch. Peyton, Haley and Lucas are sitting across from them watching)

HALEY: Maybe if we just invited her.

LUCAS: It’s not your fault, Hales.

(Lucas is playing a handheld game)

HALEY: Who is this Nikki person anyway!

PEYTON: It’s Jake’s baby’s mom. Yeah. She’s a train wreck. (Something crashes in the other room)

HALEY: That did not sound good. (She goes to see) Excuse me. Coming through. (Nikki walks up to Lucas)

NIKKI: I like a guy who can keep a secret.

LUCAS: You asked me not to say anything.

NIKKI: So where’s Jake?

LUCAS: Working tonight.

NIKKI: Really? Then we’ll just have to have all fun. (They walk into the kitchen) Know if they have a carousel in this place!

LUCAS: Look, Nikki, you asked me to do you a favor, and I did it. Okay? I didn’t tell Jake what happened. Now it’s your turn to do me a favor, okay? Take Brooke and get her out of here before she starts something. Alright? My friend, Haley, she doesn’t need this tonight, alright?

NIKKI: Need what? Just having a little fun. (Peyton stands next to her) I thought I smelled something.

PEYTON: Oh that’s skank. And I think it’s coming from you. (Lucas laughs) Come on, Lucas.

NIKKI: Please. (She takes another shot)





[Nathan’s Work]

(The mall is empty and he and Gary are cleaning)

GARY: You don’t remember it, do you? Homecoming.

NATHAN: I remember it. I told you I’m sorry.

GARY: What do you need this job so bad for anyway?

NATHAN: You saw my dad, right? If I can't show a judge that I can support myself, I’ve got to live with that guy.

GARY: Wow, then you better hope that I don’t fire you.

NATHAN: Alright, here’s the deal, man. I’m going to work hard because I need this job. Not because you’re gunning for me. So you can either let it go and accept my apology, or you can just fire me right now.

GARY: Alright, I’ll let it go, but you’ve got to do better, man.

NATHAN: I will. Pulp, all the way, man.

GARY: Okay, you can take off. You’re having a party tonight, right? Well everyone at school knows about it.

NATHAN: You can stop by if you want.

GARY: Right, right. Pry your lips off my @#%$ and get out of here. I’ll see you tomorrow.

NATHAN: Thanks, Gary.

GARY: Whatever.





[Nathan’s Apartment]

(Brooke is waiting for a guy to fill her cup)

BROOKE: It’s not gonna fill itself. (Peyton walks up to her)

PEYTON: So, you’re hanging out with Nikki.

BROOKE: Sorry do I know you?

PEYTON: Look, Brooke, just don’t cause any trouble tonight, okay?

BROOKE: Wait a minute, you’re that tallish lying person I used to be friends with. Why don’t you go crawling back to the boyfriend formally known as mine.

PEYTON: Okay this whole not being friends with you thing, is getting so much easier every time I see you. (She walks away; Brooke is disappointed)





[Bus Stop]

(Nathan is sitting on a bench and starts to call Haley’s Cell and gets her machine)

HALEY: Hey, you’ve reached Haley James, congratulations. (he hangs up)





[Deb’s House]

(She is drinking wine and putting Dan’s trophies into a box. He walks in behind her and starts to pour wine for himself)

DEB: You’re late.

DAN: Are you going to divide those up too?

DEB: And deprive you of your glory days? Wouldn’t think of it.

DAN: (Pouring the wine) Oh, may I? Or should I pour half back? Why are we going through this charade, Deb? You’re just going to have to unpack that stuff later.

DEB: Time to move out of denial, Dan.

DAN: Me in denial? You’re the one sitting here creating busy work for yourself while our son gets a job at the mall. A direct result of your irrational need to rip the three of us apart.

DEB: I ripped us apart? You know, Dan if I wasn’t half drunk I’d tell you to go screw yourself. Here they are. Your trophies. (She takes the box to him and drops it in front of him) Congratulations.

DAN: So this is what we’ve come to. Huh? Boxing up our lives, trading insults, drinking cheap wine.

DEB: Oh no, the wine’s not cheap.

DAN: This is our wedding crystal.

DEB: No that’s yours. I broke mine.

DAN: I don’t want to do this, Deb. I don’t want to divide up our lives.

DEB: Dan you already did. You divided this family a long time ago.

DAN: How? What did I do? What? By working hard? By building up the business? Giving you a nice life, a car in the driveway, clothes on your back.

DEB: You know what, Dan? You know, keep it all. Here. You want the car? Here. (She throws the keys at him) Keep the keys. You want the house? Take the house.

DAN: Deb, stop.

DEB: Here you want the clothes off my back? Here, take the clothes off my back. (She takes off her jacket then shirt)

DAN: Deb, stop. Will you stop!?

DEB: What? What else do you want, Dan?

DAN: You. I want you.

DEB: Don’t say that. (he kisses her and she slaps him. He kisses her again)





[Nathan’s Apartment]

HALEY: Be careful, please. Be careful. (Guys are carrying Mouth across the room) Mouth.

MOUTH: Little help. (Haley walks up to Lucas and Peyton)

HALEY: I cannot stop the madness. (Peyton gets a quarter in the cup)

PEYTON: Okay, you know what? Drink this, you look like you could use it. (Haley drinks it) Wow! (Brooke cuts in)

BROOKE: So you two are playing games. Watch out for them, they look like they might cheat.

NIKKI: Oh you’re still here. I thought that you’d be running off to tuck in my kid.

PEYTON: Someone’s got to.

NIKKI: Yeah well hopefully it’s not some slutty boyfriend thief.

BROOKE: I’ll drink to that.

PEYTON: Look, why don’t you do what you’re really good at and disappear.

NIKKI: You have a problem!

BROOKE: Wow, Nikki, she’s not worth it.

NIKKI: Get off me. (She walks up to Peyton) I asked you if you had a problem.

PEYTON: Yeah, I do. It’s called you, @#%$. (Nikki throws her against the refrigerator and slaps her. Peyton pushes her back onto a table and they fall onto the floor. They get up and start pulling on each other. Lucas pulls them apart.)

LUCAS: Haley, help me out here. (Nikki throws a stool towards Peyton and it goes out the window. They grab each other and break the coffee table) Come on! Stop! (People pull them apart)

BROOKE: (To Nikki) What the hell are you doing?

NIKKI: Isn’t this what you wanted? (she is trying to get out of Tim’s arms to go back to Peyton)

TIM: Stop!

LUCAS: You need to go!

NIKKI: Well isn’t this sweet? Lucas Scott coming to the defense of his women. Oh, but wait. Shouldn’t that include someone else? (Haley, Peyton and Brooke look at Lucas) Don’t worry, I can keep a secret too. (She walks away. Peyton faces Lucas)

LUCAS: You sure you’re okay?

PEYTON: What did she mean by that? Someone else? (Lucas pauses and looks around at her and Brooke)

LUCAS: She’s the girl I met in the bar.

BROOKE: Lucas Scott betrayal train, all aboard.

PEYTON: Move. (She pushes past him)

BROOKE: And you called me easy. (She leaves. Nathan walks in)

NATHAN: Haley? What?

HALEY: Nathan! Oh my gosh, I’m so sorry. (She hugs him. Cops walk in the door)

COP: Whose apartment is this? It’s not going to be that hard to figure out so why don’t you just save us some time.

NATHAN: Alright, it’s mine.

COP: Everyone else, get out of here before we start checking ID’s. (Everyone starts clearing out)

NATHAN: Wait, what are you doing?

COP: Writing you a citation.

NATHAN: Me? I didn’t do anything!

COP: Underage drinking. Disturbing the peace.

LUCAS: Look, sir, he had nothing to do with this. He just got here.

COP: It’s his apartment, it’s his responsibility.

NATHAN: Great, I’m impressed. You learn that in detective school!

COP: So, you want to smart off. Fine. You can do that from a cell. (He puts handcuffs on him)

LUCAS: Come on!

COP: You want to join him? I didn’t think so. Come on, let’s go. (they lead him out)





[Deb’s Room]

(She and Dan are lying in bed)

DAN: Do you remember Christmas break, first semester!

DEB: Yeah we stayed on campus because I was afraid to tell my parents I was pregnant.

DAN: We were in that dorm room for days. Everyone was gone. It was quiet. I remember thinking that maybe the world wasn’t out there anymore. Maybe it’s just the two of us. And all the trouble outside has just gone away. (The phone rings)

DEB: Great. (Dan answers)

DAN: Yeah?

VOICE: Mr. Scott, this is the sheriffs department.

DAN: What?

VOICE: You’re son’s been arrested.

DAN: Where?

VOICE: He's down at the station.

DAN: Okay.

DEB: Who was that?

DAN: That was the real world. It’s still out there. I got to go.





[Police Department]

(Dan and Nathan are walking out)

DAN: Bang up job, Nathan. Every time I blink you seem to sink to a new low. Part of me thinks I should have left you in there.

NATHAN: Maybe you should have.

DAN: This experiment of yours is over. You’re coming home.

NATHAN: Forget it!

DAN: Now!

NATHAN: No way.

DAN: Hey, I brought you into this world, I promise I can take you out.

LUCAS: Let him go. (He and Haley are standing behind him)

DAN: And the disappointments just keep on coming. You stay out of this.

LUCAS: Haley, go get an officer.

DAN: Let me get this straight. Your mom runs off and has a fling, I get the cops to drop the charges and now I’m the bad guy here?

NATHAN: Dad.

LUCAS: You might want to think before you start trying to make a case for what a great father you’ve been.

DAN: What do you know about me being a father?

LUCAS: Exactly.

DAN: You know what? Why don’t you shut up and go talk to your mom. Tell her you want to know what really happened between us back then. And you. You want to ruin your life, go ahead. I’m done here. (He walks away)

LUCAS: Come on, it’s late. We’ll take you home. (Nathan nods and walks away with them)





[Lucas’ House]

(Karen is sitting at the kitchen table when Lucas comes in)

LUCAS: Hey what are you doing up?

KAREN: You know I can’t sleep until you’re home. (Lucas sits with her) You know it meant a lot to Keith that you went to go see him. Are we going to talk about that!

LUCAS: It’s not really my place, is it? You deserve to be happy, mom. I mean, no body deserves it more. But so does Keith. I just thought that you could be happy together.

KAREN: You know, I love Keith very much. I’m just not in love with him.

LUCAS: Were you ever?

KAREN: I guess I never really let my heart completely go there. In part because he has been a very good friend. And sometimes romance confuses a friendship.

LUCAS: Yeah. Well I can’t tell you how to feel in your heart. It just sucks for Keith, that’s all. Goodnight, mom.





[Nathan’s Apartment]

NATHAN: Don’t worry about it.

HALEY: I never thought this many people would actually show up.

NATHAN: Why?

HALEY: Because why would they? I mean, it’s just me.

NATHAN: It kind of comes with the territory, you know?

HALEY: What territory?

NATHAN: Popularity. This was just your coming out party.





[Peyton’s Room]

(She is lying in bed. Brooke walks in)

BROOKE: Who knew tutor girl could throw such a rager!

PEYTON: Who knew. (Brooke lies down next to her) So thanks for sticking up for me.

BROOKE: Nikki was kind of my responsibility, it was probably a mistake to bring her.

PEYTON: You think!

BROOKE: Judgment impaired by rage and cocktails, I admit it. I’m sorry. I want to call truce. A real one.

PEYTON: Friends again?

BROOKE: Just not enemies anymore. I was thinking about Lucas. You know, he’s just a guy, he makes mistakes like all the rest of them.

PEYTON: Maybe. It just feels so much worse when you expect more from somebody.

BROOKE: Yeah, I know. (She starts crying) So that Nikki @#%$ is crazy. (They laugh)

PEYTON: You think it’s possible you and me will ever get back to the way we were?

BROOKE: It doesn’t feel like it sometimes.

PEYTON: Yeah.

BROOKE: I’m so tired.

PEYTON: Me too.





[Karen’s Café]

KAREN: Hey.

KEITH: I got the job.

KAREN: That’s great. I knew you would.

KEITH: Yeah, I actually think it was the tie.

KAREN: I’m pretty sure it was you.

KEITH: Oh man, I’ll tell ya, I have felt for too long like everyone else is out there living their lives and when they said they wanted me, I felt good.

KAREN: So when do you start?

KEITH: A couple of weeks.

KAREN: Wow, that soon,



KEITH: Yeah, that soon.





[Deb’s House]

(She is sitting with her old yearbook. Dan walks in)

DAN: Weird night.

DEB: You can say that.

DAN: You know I was thinking this morning that you should have this divorce.

DEB: What changed your mind?

DAN: I just realized the same thing I realized in the dorm room. The real world’s always going to be out there. And there’s no going back. (He leaves and Deb puts the yearbook in a box)





[Keith’s House]

(He is packing a box. Lucas walks in and sits down with him)





[Nathan’s Work]

(He is doing everything right and helping customers)

NATHAN: Welcome to Hot and Twisted, how can I help you?





[Outside School]

(Lucas is standing alone then starts walking with Peyton)

LUCAS: Hey.

PEYTON: Hey.

LUCAS: Look, I didn’t know about Nikki and Jake until I met her.

PEYTON: So she was just some stranger in a bar you slept with? Lucas, you don’t need to apologize. Okay? It’s just that, after all the stuff that you and I had been through, where my head and my heart were at I couldn’t have gone and just slept with some stranger. You know when you and I first met? I was with Nathan. And he was a pretty bad guy, if you remember.

LUCAS: Yeah.

PEYTON: I’m not doing that again. Who knew that you two would switch places? (She walks away and he is left standing alone)

Kikavu ?

Au total, 153 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Emmalyne 
20.01.2020 vers 19h

Valerie42 
24.11.2019 vers 19h

Blue24 
13.05.2019 vers 20h

logan12 
05.05.2019 vers 12h

Seira 
19.02.2019 vers 16h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Calendrier Février

Calendrier Février
Le calendrier de février 2020 est en ligne ! Et il est placé sous le signe de l'amour avec notre...

Concours interquartier : La Finale

Concours interquartier : La Finale
Voici le résultat du Concours interquartier de Wallpaper Dawson vs OTH : Résultat sur le quartier de...

Concours  Wallpaper Interquartier OTH vs Dawson

Concours Wallpaper Interquartier OTH vs Dawson
C'est parti venez voter pour votre wallpaper préférez pour le concours interquartier OTH/Dawson...

Calendrier Janvier

Calendrier Janvier
Le calendrier de Janvier  2020 est disponible ! et c'est avec Sophia Bush que l'on démarre cette...

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Place à un sondage Festif ! Alors Spécial Fêtes : Comment sera votre Noël cette année? Venez voter...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

ophjus, 19.02.2020 à 10:12

Dernières heures pour le sondage/awards de The Bold Type, avez vous vu le nouveau design ?

ophjus, 19.02.2020 à 14:01

Nouveau sondage et PDM sur le quartier Pretty Little Liars ^^

stella, 19.02.2020 à 20:33

Nouveau design sur le quartier Sense8 et venez jouer au premier jeu des forums. A bientôt sur le quartier

Sas1608, Avant-hier à 13:22

Nouveau sondage sur le quartier de Grey's Anatomy

James723, Hier à 22:20

Nouveau sondage sur Joey Venez voter pour le rôle préféré de Drea de Matteo

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News