VOTE | 659 fans

#116 : Premières désillusions


Dan fait du chantage à Nathan pour qu'il vive avec lui. Deb refusant de révéler à son fils une partie de son passé, Nathan part vivre avec son père. Lucas se retrouve seul, Peyton ayant rompu avec lui. Il rencontre une jeune fille assez mystérieuse dans un bar.

Promo WB

Popularité


4.17 - 6 votes

Titre VO
The First Cut is the Deepest

Titre VF
Premières désillusions

Première diffusion
02.03.2004

Première diffusion en France
27.10.2004

Photos promo

Brooke en colère face à Peyton

Brooke en colère face à Peyton

Karen parle à son fils

Karen parle à son fils

Brooke est au bar

Brooke est au bar

Nikki enlève son tee shirt et embrasse Lucas

Nikki enlève son tee shirt et embrasse Lucas

Lucas arrvie dans un bar

Lucas arrvie dans un bar

Nikki la mère de Jenny

Nikki la mère de Jenny

Lucas va pour sortir du gymnase quand Dan entre

Lucas va pour sortir du gymnase quand Dan entre

Dan offre une voiture à son fils

Dan offre une voiture à son fils

Sheryl Crow chante au café

Sheryl Crow chante au café

Nikki la mère de Jenny débarque

Nikki la mère de Jenny débarque

Brooke est allongée sur son lit

Brooke est allongée sur son lit

Dan découvre les papiers de la dmeande d'émancipation de son fils

Dan découvre les papiers de la dmeande d'émancipation de son fils

Keith découvre que son garage est à vendre et que Dan veut l'acheter

Keith découvre que son garage est à vendre et que Dan veut l'acheter

Debbie parle à son fils

Debbie parle à son fils

Lucas passe voir Withey

Lucas passe voir Withey

Peyton et Jenny

Peyton et Jenny

Plus de détails

Réalisation : Robert Duncan McNeill

Scénario : Mike Kelley

Au lycée, Peyton aperçoit Brooke et l’interpelle en lui souriant. Celle-ci la regarde froidement et passe devant elle sans s’arrêter. Jake arrive derrière Peyton et lui demande ce qu’il s’est passé. Jake en profite pour lui demander de garder Jenny étant donné qu’il doit aller à un mariage. Peyton accepte.

Dan demande à son fils ce que Deb a prévu pour le week-end. Nathan veut partir pour le lycée mais Dan lui dit qu’il n’a pas besoin de se presser et lui donne des clés de voiture. Nathan sort pour voir de quoi parle son père. Il trouve une Mustang garée dans l’allée. Il s’énerve contre son père qui veut l’acheter et part à toute vitesse.

Devant le lycée, Haley rattrape Peyton et lui dit qu’elle est au courant de ce qu’il s’est passé. Elle demande des nouvelles de Brooke mais comme celle-ci refuse de parler à Peyton, son amie ne sait rien. A ce moment, Nathan arrive avec sa nouvelle voiture, les deux jeunes filles s’aperçoivent que la voiture a été achetée chez Dan Motor Scott. Nathan leur explique que c’est un cadeau de son paternel et quitte à vivre sous le même toit que lui, autant en profiter. Haley lui dit qu’elle n’a pas réussi à avoir de billets pour le concert de Sheryl Crow. Nathan lui propose devenir chez lui le soir même pour essayer d’en trouver, étant donné qu’il a l’ADSL.

Dans la salle de muscu, Lucas fait des altères avec son bras valide. Skills arrive et le lui reproche. Lucas prétexte qu’avec son kiné, il n’avance à rien et qu’une fois rétabli, il risque de ne plus avoir la même forme physique qu’avant son accident. Tim arrive et demande à l'éclopé (Lucas) d’aller voir le coach. Surpris celui-ci s’exécute sur le chemin, il rencontre Brooke et l’interpelle pour lui donner une quelconque explication. Elle l’envoie balader et s’en va. Lucas rejoint le coach qui lui demande d’arrêter de forcer sur son bras. Lucas part énervé du gymnase. Alors qu’il va pour ouvrir la porte, Lucas tombe nez à nez avec Dan qui lui rappelle que c’est grâce à lui s’il est encore en vie. Lucas ne veut pas le remercier car son geste n’efface pas des années d’ignorance. Lucas ajoute qu’il ne fait jamais rien innocemment, Dan lui dit qu’il voulait le garder en vie pour pouvoir mieux lui pourrir la vie après. Nathan marque un panier, son père le félicite. Lucas de plus en plus énervé sort en claquant la porte. Tout les regards se tournent alors vers Dan mais Whitey reprend vite l’entraînement.

A l’extérieur du gymnase, Dan va voir son fils mais pour une fois, celui-ci tient avec son frère et n’a rien à lui dire. Dan lui tend son sac, une nouvelle dispute éclate entre le père et le fils.

Peyton rattrape Brooke et lui dit que tôt ou tard, il faudra qu’elles parlent. Brooke lui dit qu’elle n’a aucune envie d’être comme elle, toujours souriante quand rien ne va. Brooke lui demande si elle a couché avec lui mais Peyton lui répond que non.

Au garage, Dan vient voir son frère et lui propose un marché. Dan rachète le garage, Keith en reste le gérant et dès que la situation est redressée, Keith pourra le racheter. Celui-ci hésite mais Dan lui rappelle qu’il n’a pas d’autre proposition pour le moment.

Nathan rentre chez lui ou plutôt chez sa mère. Elle lui dit qu’il lui a manqué, elle lui demande si c’est Dan qui lui a donné cette voiture. Elle ajoute qu’elle ne pourra pas rivaliser mais Nathan n’a jamais voulu ça, il voudrait juste qu’elle lui dise la vérité mais Deb ne peut pas.

Au café, Karen, Haley et Lucas déjeunent ensemble mais l’ambiance n’est pas au beau fixe. Monsieur est ronchon comme le fait si bien remarquer Haley. Les différents sujets abordés avec lui semblent l’énerver au plus au point. L’ambiance est à son comble mais elle réussit à monter d’encore un cran quand Lucas quitte le café de très, très mauvaise humeur !

Lucas a atterri dans un bar et grâce à sa fausse carte d’identité, il commande de l’alcool. Une jeune fille brune lui paye sa bière. Ils commencent à discuter et sympathiser. Quand il veut connaître son nom, la jeune fille devient mystérieuse.

Peyton est dans sa chambre entrain de dessiner. Son dessin représente Lucas, Brooke et elle-même tirant dans un cœur sur lequel est écrit le chiffre 3. Elle reçoit un appel de Lucas mais il se trouve que c’est Karen qui l’appelle. Elle ne sait pas où il est et commence à s’inquiéter. Peyton se rend chez Brooke et réussit à la convaincre de le chercher avec elle.

Au bar, Lucas et la jeune fille se racontent leur vie ou plutôt, Lucas lui raconte ses déboires amoureux. Après quelques minutes, on apprend que la jeune fille en question s’appelle Nikki.

Au garage, Karen rend visite à Keith et est surprise de voir que le garage est en vente. Elle lui demande s’il n’a pas vu Lucas. Avant de partir, elle lui demande de ne pas se laisser avoir par cet acheteur.

Peyton ne comprend pas pourquoi elles se retrouvent dans un bar. Brooke le lui explique puis demande au barman s’il n’a pas vu un garçon blond mais celui-ci ne se souvient pas. Brooke aperçoit alors ce qui entourait le bras de Lucas et le montre au barman. Celui-ci lui dit qu’il est partit avec une jeune fille. Brooke commande alors une bière tout comme Peyton.

Nikki et Lucas sont dans le hall d’un magasin. Nikki met le manège en route. Ils commencent à flirter puis ils se rapprochent de plus en plus jusqu’à faire l’amour.

Au café, Nikki et Lucas discutent en mangeant. Lucas lui demande alors ce qu’elle a fait de pire dans sa vie. Nikki ne lui répond pas et demande de la moutarde. Une fois Lucas le dos tourné, elle s’en va.

Au bar, Brooke et Peyton sont toujours devant leur bière. Peyton s’en va car elle doit garder le bébé de Jake. Brooke se retrouve alors seule, un garçon l’aborde mais elle le rembarre.

Lucas rentre chez lui dans la nuit, sa mère est debout, elle l’attend. Lucas s’excuse et lui donne des explications sur son comportement. Sa mère va alors se coucher et lui dit que le plan B a marché. Il lui demande ce qu’était le plan A : Interdiction de sortir à vie !

Keith va voir son frère pour signer le contrat. Dan lui fait remarquer qu’il en a mis du temps mais Keith avait besoin d’y réfléchir. Il vend donc son garage à son frère.

Au café, Karen félicite Deb pour son travail et lui propose de devenir son associée. Deb hésite puis accepte. Haley arrive déçue, elle n’a pas réussi à obtenir les billets à cause de l’ordinateur qui les a lâché dans la soirée

Skills rend visite à Lucas. Il lui apporte un ballon de basket qu’ils avaient signé tous les deux étant mômes.

Jake attend Peyton, il semble anxieux étant donné que c’est la première fois qu’il confie Jenny à quelqu’un, autre que ses parents. Peyton le rassure en lui disant de s’amuser. Il lui donne quand même mille recommandations et numéros de téléphone. Elle lui dit que tout va bien se passer puis il s’en va.

Lucas rend visite à Whitey, il s’excuse pour son comportement. Il lui dit de prendre quelqu’un pour le remplacer mais Withey n’est pas d’accord et lui dit que s’ils perdent un ou deux matches ce n’est pas si dramatique que ça. Lucas insiste quand même, c’est important pour lui et pour l’équipe.

Nathan est dans sa chambre entrain de jouer à la playstation quand Deb vient le voir. Elle lui avoue qu’elle a fréquenté un autre homme deux ans auparavant quand elle ne supportait plus sa vie avec Dan. Elle avait quitté le domicile familiale pendant deux mois mais elle s’était aperçu que son fils lui manquait par dessus tout. Nathan s’énerve et lui dit qu’elle l’a abandonné, qu’elle l’a laissé vivre les sautes d’humeur de Dan.

Nathan est au café de Karen, il a tout raconté à Haley, il lui avoue qu’il ne veut plus vivre avec sa mère mais ne peut pas non plus supporter son père au quotidien.

Au garage, Keith est surpris de voir des personnes modifier le nom de son entreprise.

Peyton arrive à calmer Jenny en se servant de ses clefs pour lui faire un mobile. Jake rentre à ce moment, il lui propose de rester dîner ce qu’elle accepte.

Nathan va voir sa mère et lui demande de signer sa demande d’émancipation, il lui dit qu’il a été voir un avocat et que toutes les chances sont de son coté. Il ajoute que comme ça Deb saura ce que ça fait d’être abandonné.

Lucas va voir Brooke chez elle, il lui fait des excuses mais celle-ci est furieuse. Elle lui demande s’il savait qu’elle ne se sentait jamais assez bien pour être avec lui alors qu’en fait, c’est juste un mec, un hypocrite et un menteur. Elle lui ferme la porte au nez en lui disant qu’il n’est même plus un ami pour elle.

Nathan et Haley sont au café quand quelqu’un entre. Haley allait leur dire qu’ils étaient fermés quand elle s’aperçoit qu’il s’agit de Sheryl Crow. Elle leur demande de chanter une chanson par café ce que Sheryl Crow fait. Nathan prend une photo pour qu’Haley puisse dire qu’elle a eu un concert privé.

Deb va voir Dan en larme et lui dit que Nathan a décidé de se faire émanciper.

Brooke est allongée sur son lit.

Lucas est devant son ordinateur, il est sur le site de Peyton mais la web-cam a été débranchée.

Peyton est à son bureau entrain de lire un bouquin.

Jake range le salon quand il tombe sur un dessin de Jenny fait par Peyton. Quelqu’un sonne à la porte. C’est Nikki qui veut des nouvelles de sa fille : Jenny.

Résumé des épisodes précédents.

Générique.

  
[Au lycée-Jour]
Peyton arrive et croise Brooke. 


Peyton 
: Brooke.

Brooke passe à côté d’elle sans un mot. Jake rejoint Peyton.

Jake : Peyton.

Peyton : Salut.

Jake : C’est quoi l’histoire ?

Peyton : Un mec plaît à une fille, elle lui dit pas, le mec sort avec une autre et la fille leur en veut à mort.

Jake : Classique. L’histoire a une suite ?

Peyton : Non, elle s’arrête sur ce beau fiasco. T’as une sale tête.

Jake : Oh je sais. J’ai dormi en tout et pour tout 2 heures cette nuit. Y a des nuits comme ça avec Jenny… Elle pleurait et aucun moyen de l’arrêter.

Peyton : T’as essayé avec les clés ?

Jake : Oui, j’ai essayé. Seulement quand j’arrêtais, elle repartait de plus belle.

Peyton : Assomme-la au whisky. Avec moi, ça marche. Je rigole.

Jake : Ah au fait, s’il te plaît, voilà j’ai un cousin qui se marie ce weekend, alors est-ce que ça t’ennuierais de jouer les nounous et de garder Jenny pour moi ? Si tu peux ça me dépannerait.

Peyton : Et tu paies bien ?

Jake : C’est l’occasion de te vider un petit peu la tête, c’est mieux que l’argent, non ?

Peyton : Ca marche. Je garderai ta fille.

Jake : C’est vrai ? Merci. C’est gentil.

Jake part.  


[Maison de la plage-Jour]
Dan parle avec Nathan. 


Dan 
: Sinon, ta mère a des projets pour vous, ce weekend ?

Nathan : Il vaudrait mieux qu’elle n’en ait pas trop.

Dan : Assieds-toi, déjeune.

Nathan : J’ai pas le temps, c’est la course. Je suis constamment en retard depuis que j’habite avec toi.

Dan : Avec ça, tu seras à l’heure.

Dan donne des clés à Nathan. Ils sont maintenant à l’extérieur.

Dan : C’est une vrai petite bombe, et ce bijou est à toi, maintenant. Je sais que tu ne vis pas bien notre divorce. C’est une façon de te remercier de rester avec ton père. Qu’est-ce qu’il y a ? On ne fait pas la fine bouche quand on t’offre quelque chose.

Nathan : Je sais ce que tu veux. Tu espères m’acheter.

Dan : T’acheter ? Tu as une drôle de façon de me dire merci.

Nathan : Merci de ton cadeau. Avec ça, je pourrais partir loin de toi.

Nathan monte dans la voiture et démarre à toute vitesse.  


[Au lycée-Jour]
Haley va voir Peyton. 


Haley
 : Peyton. C’est nul que Lucas est quitté Brooke, même si c’est ce que j’avais prévu.

Peyton : T’as vraiment du nez.

Haley : Elle le vit comment ?

Peyton : Aucune idée. Quand je l’approche, elle me fuit. Et je la comprends.

Nathan arrive en voiture et klaxonne. Peyton et Haley se retourne.

Haley : Je l’ai acheté au garage Dan Scott.

Nathan sort de la voiture.

Peyton : T’as fais un casse dans le garage de ton père ?En clair, de quoi je me mêle. Salut.

Peyton part.

Haley : Ouais. C’est quoi cette caisse ?

Nathan : Cadeau de mon père. Pour me montrer que je suis toujours ça chose.

Haley : C’est nul, rends-la lui.

Nathan : Non. Quitte à vivre avec lui, autant profiter à fond de son argent.

Haley : Peut-être.

Nathan : qu’est-ce que tu as fais hier soir ?

Haley : Je me suis branché sur le net. J’espérais trouvé des places pour le concert de Sheryl Crow.

Nathan : Ah oui. Celui de demain.

Haley : Ouais.

Nathan : T’as trouvé ?

Haley : Non, mais ils vont en vendre aux enchère ce soir.

Nathan : J’ai l’ADSL. Tu peux venir chez moi ?

Haley : Oui.

  

[Salle de musculation-Jour]
Lucas soulève un poids avec son bars « valide », quand Skills vient le voir. 


Skills 
: Tu crois que c’est vraiment utile de forcer comme ça ? T’as encore de la rééducation à faire.

Lucas : Avec le kiné, je bosse que sur les étirements. A ce rythme-là, je serais jamais d’attaque. En me re-musclant un peu le bras, je récupérerai plus vite.

Skills : Ou tu te démoliras complètement l’épaule.

Lucas : De quel côté t’es, toi ?

Skills : C’est pour toi que je la ramène. T’as une épaule esquintée. Pourquoi tu forces dessus ?

Lucas : Je me suis défoncé pour pouvoir jouer en match. On est invaincus. Et j’ai pas envie qu’on me pique ma place.

Tim : Eh, l’estropié ! Amène-toi, le coach te demande.

Lucas : Pourquoi ?

Tim : Je suis pas extralucide.

Lucas se lève et va au gymnase quand il croise Brooke dans le couloir.

Lucas : Brooke, je m’en veux.

Brooke : De t’être fait choper. Ca, on s’en doute.

Lucas : On voulait pas se voir dans ton dos.

Brooke : Tu étais connecté sur son site web.

Lucas : Ca nous est tombé dessus sans qu’on le cherche. On s’y attendait pas.

Brooke : Qu’est-ce que ça change ?

Brooke part.


[Au Gymnase-Jour]
L’équipe s’entraîne. Les pompom girls sont également au gymnase. 


Withey 
: Tim, c’est le huitième que tu rates. Ou tu t’appliques ou je te remplace. Et les autres, il faudrait vous remuer un peu. Il nous manque un attaquant. La seule façon de nous en sortir, c’est d’être deux fois plus agressifs sur le terrain. On est d’accord ? On y retourne.

Lucas arrive pour voir le coach.

Lucas : Vous vouliez me voir, coach ?

Withey : Oui. Ca en est où, du côté de ton épaule ?

Lucas : Je re-muscle tout ça. Ca se remet bien.

Withey : Arrête de forcer dessus.

Lucas : Je fais attention. Je connais mes faiblesses.

Withey : Moi aussi. Tu te re-muscleras en temps voulu. Pour le moment, tu poses tes fesses sur le banc et tu oublies les haltères.

Lucas : Je peux pas encore jouer. Pourquoi je viendrais ?

Withey : Parce que je te le demande et que je suis ton coach. J’aurai besoin de toi aux qualifications. Alors plus de gonflette. On y retourne.

Lucas va pour sortir du gymnase quand Dan entre.

Dan : Je ne m’attendais pas à te revoir en salle aussi vite.

Lucas : J’imagine.

Dan (lui tenant la porte): Vas-y.

Lucas : Ca ira. Je ne suis pas impotent.

Dan : Ni poli. Y a pas de quoi.

Lucas : Pas de quoi, quoi ?

Dan : Je t’ai transporté aux urgences. C’était normal.

Lucas : Et je devrais être reconnaissant pour ça ? Ne vous fichez pas de moi.

Dan : Bientôt tu vas me reprocher de t’avoir sauvé ?

Lucas : Vous m’avez sauvé, mais vous êtes toujours pareil. Ca ne fait pas de vous un ange.

Dan : C’est vrai. J’ai voulu te sauver dans le seul but de te pourrir la vie ensuite. Je t’ai tiré de cette voiture pour que tu voies mon fils emmener l’équipe jusqu’au championnat après. Tu es content ? C’est ça que tu veux entendre ? Joli coup, Nathan ! Bravo ! Jolie passe !

Lucas sort du gymnase en claquant la porte. Tout le monde se retourne vers Dan.

Withey : C’est pas le moment de mollir ! On ré-engage. Alors ça vient ? Remuez-vous !

  

[Extérieur du gymnase-Jour]
Nathan sort et Dan le rattrape. 


Dan 
: Nathan !

Nathan : Pour une fois, je comprends Lucas, je n’ai rien à te dire, moi non plus.

Dan : T’as oublié tes affaires, ce matin. T’as failli rouler dessus avec ton coupé tout neuf.

Nathan : A la maison, j’ai d’autres fringues.

Dan : Je dois faire quoi pour avoir droit à ta gratitude ?

Nathan : C’est pas de la gratitude que tu cherches. Ce cadeau, c’est un investissement. Tu donnes jamais rien pour rien.

Dan : Si ça te pèse autant, je peux le reprendre. C’est ce que tu veux ? Oui, c’est ce que je pensais. Comment je peux te convaincre que tu as fait le bon choix avec moi ?

Nathan : C’est pas vraiment un choix. C’est faute de mieux.

Nathan part alors que Brooke sort du gymnase en claquant la porte, suivis de Peyton.

Peyton : Brooke ! Tu vas continuer longtemps à refuser de me parler ?

Brooke : Quoi ? Je devrais peut-être te sourire, façon Peyton, faire comme si tout était en ordre et jouer les hypocrites ?

Peyton : J’aimerais tellement qu’on puisse redevenir amies, comme avant.

Brooke : Tu veux dire à l’époque où mon copain me trompait avec ma meilleure amie, sans que je m’en aperçoive ?

Peyton : Personne ne te trompait.

Brooke : Vous couchiez ensemble ?

Peyton : Non ! Non, je te l’ai dit. C’est vrai qu’on aurait pu, mais on ne l’a pas fait. On voulait être honnête avec toi, t’en parler. On pensait te le dire, mais il a eu son accident et comme tu l’aimais beaucoup, j’ai voulu…

Brooke : T’as voulu m’épargner un choc ?

Peyton : Oui.

Brooke : Ton plan n’a pas très bien marché, au contraire.

Brooke commence à partir.

Peyton : Brooke !

Brooke : Tu es amoureuse de lui ?

Peyton ne répond pas.

Brooke : Au fond, je m’en fiche. Il est tout à toi, j’en veux plus moi de ce minable.

Brooke part.  


[Garage Keith Scott-Jour]
Un panneau à vendre est posé devant le garage. Dan arrive en voiture. 


Dan
 : Salut. Il paraît que t’as décidé de vendre. Mauvaise passe financière ? Ne me dis pas que t’as voulu régler les frais d’hôpitaux d’un de mes fils ?

Keith : J’ai autre chose à faire que supporter tes sarcasmes.

Dan : J’ai une idée. Je te rachète ton garage.

Keith : Oui, c’est ça.

Dan : Je suis sérieux. Je suis prêt à t’en donner un bon prix. Tu rembourses tes dettes avec mon fric, et de mon côté, j’ouvre un nouvel atelier ici, et tu t’en occupes contre un bon salaire.

Keith : Tu veux que je travaille pour toi ?

Dan : Non, tu restes ton propre patron. Je serai seulement un investisseur. Et si le garage recommence à faire des profits, je te laisserai même le racheter.

Keith : Tu me prends vraiment pour un imbécile ?

Dan : Je suis pas le méchant de service. T’assures avec Lucas. Je serais désolé que tu perdes le garage.

Keith : Sans blague ?

Dan : Comme quoi, on change quelque fois. Enfin, tu devrais y réfléchir. D’autant que tu ne croules pas exactement sous les offres.

Dan part laissant Keith hésitant.  


[Maison des Scott-Jour]
Nathan sort de la voiture que Dan lui a offert quand Deb vient le voir. 


Deb
 : Chéri.

Nathan : Ouais.

Deb : C’est bon de te retrouver. Je m’ennuyais de toi.

Nathan : Ca fait à peine une semaine, maman.

Deb : Je sais, mais je ne supportais pas qu’on se soit quittés si mal.

Nathan : Par ta faute.

Deb : Jolie voiture. Un cadeau de ton père ?

Nathan : Oui. Et alors ?

Deb : Alors il essaie de t’acheter comme d’habitude. J’aurai du mal à m’aligner à ce niveau.

Nathan : Je n’ai pas voulu cette situation. Je t’ai donné une chance de m’expliquer, mais tu n’as pas voulu le faire.

Deb : Arrête. Ne recommence pas. Si je me tais, c’est pour ton bien.

Nathan : Pour mon bien ? Tu préfères me laisser imaginer le pire ? Et puis, ça m’ai égale, garde tes petits secrets, qu’est-ce que ça peut faire ?

Nathan part vers la maison.  


[Au Karen’s café-Nuit]
Karen, Haley  et Lucas sont à une table. 


Karen
 : Il y avait longtemps qu’on avait pas dîné ensemble.

Haley : Oui, tous les 3, comme avant, à part que monsieur boude. Oh ! Fais pas cette tête, je rigole. Le rire est le propre de l’homme. Ah ah ! Ca te laisse froid.

Karen : Quoi ? Le kiné a encore forcé sur ton bras ?

Lucas : Je ne fais rien de bon avec lui.

Karen : Essayons un sujet plus neutre. Ca va au lycée ?

Lucas : Oh oui, c’est génial. Brooke crie sur moi. Peyton me fuit comme la peste.

Karen : Comme au bon vieux temps.

Lucas : Autre chose. J’ai vu Dan et il m’a dit qu’il m’avait sorti de la voiture, pour avoir ensuite la joie de me voir vivre un enfer.

Karen : Peut-être mais je suis sûre que c’est faux.

Lucas : Maman, ne le défends pas.

Karen : Je ne dis pas que Dan est un ange. Il est capable des pire chose, mais enfin il t’a sauvé la vie.

Lucas : Oui, pour ce qu’elle vaut.

Haley : Arrête un peu de broyer du noir. Tu nous embêtes.

Lucas : Puisque je pourris l’ambiance, je vous laisse. Je vais prendre l’air.

Karen : Où est-ce que tu vas comme ça ?

Lucas : Ailleurs !

Haley : Lucas !

Lucas : Finissez sans moi !

Lucas sort du café.   


[Dans un bar-Nuit]
Lucas arrive dans un bar et va au comptoir. 


Lucas
 : Une bière, s’il vous plaît.

Serveur : Tu as l’âge pour ça ?

Lucas lui donne sa fausse carte.

Serveur : Bouteille ou pression ?

Lucas : Pression.

Il enlève son blouson et son atèle.

Lucas : Combien je vous dois ?

Serveur (lui montrant Nikki) : Elle a réglé.

Lucas et Nikki se regarde et boivent chacun leur verre. Lucas va la voir.

Fille: Toi, c’est tout dans le regard. Tu as un nom ?

Lucas : Ca te va, Lucas ?

Fille : Donc tu t’appelles Lucas ?

Lucas : Oui, c’est ce que j’ai dis.

Fille : Non, tu as dit « ça te vas Lucas », comme si je devais faire un choix. C’est idiot parce que ça ne dépend ni de toi ni de moi.

Lucas : D’accord. Merci pour la bière.

Lucas s’apprête à partir.

Fille : Que penses-tu de la magie, Lucas ?

Lucas : Que c’est du bidon.

Fille: C’est un tort. Assieds-toi. Je vais te faire un tour. Je te parie que j’arrive à remettre mon cocktail dans le verre.

Nikki vide son verre dans une assiette avec un quartier de citron.

Fille : Sans toucher mon assiette.

Lucas : Qu’est-ce qu’on parie ?

Nikki met une allumette sur le citron.

Fille : J’ai pas encore décidé.

Elle allume une autre allumette puis allume l’allumette sur le citron et met le verre dessus. Le cocktail monte alors dans le verre.

Fille : Tu vois ? C’est magique.

Lucas : C’est pas mal.

Fille : Je suis douée de mes mains.

Lucas : Je vois ça. Comment tu t’appelles ?

Fille : Paie-moi un verre, on fera connaissance.

  

[Maison de Peyton-Chambre de Peyton-Nuit]

Peyton est assise à son bureau et dessine. Elle regarde son écran d’ordinateur, et débranche sa webcam, puis de remet a dessiner. Son téléphone sonne et affiche portable Lucas. Elle décroche.

 

Peyton : Oui, Lucas.

Karen : C’est pas Lucas, c’est Karen, sa mère.

Peyton : Ah, bonjour Karen.

Karen : Voilà, j’essaie de retrouver Lucas, mais comme il a laissé son téléphone ici, c’est pas facile. J’ai essayé le numéro de portable de Brooke, mais elle laisse sonner sans décrocher. Tu crois qu’ils peuvent être tous les deux ?

Peyton : Ca je ne sais pas du tout.

Karen : En général, je ne m’affole pas, mais le problème c’est qu’il vient de sortir de l’hôpital et…

Peyton : Oui, je sais, mais si vous voulez, j’essaie de la joindre.

Karen : Oui, c’est gentil. Merci.

Peyton : De rien.

  

[Maison de Brooke-Chambre de Brooke-Nuit]

Brooke est allongée sur son lit et regarde la télé en mangeant.

 

Télé : Ca m’est égal que tu la voies encore. Je suis prête à tout accepter. Je n’ai plus aucune fierté.

Brooke : Reprends-toi et vire-le.

Brooke change de chaîne et tombe sur un film d’horreur.

Brooke : C’est mieux.

Peyton frappe à la porte de la chambre de Brooke.

Peyton : Bonsoir.

Brooke : Qu’est-ce que tu fais chez moi ?

Peyton : Tu décroches pas ton téléphone.

Brooke : T’as pas l’air d’avoir compris le message. Je ne veux plus ni te voir ni te parler. T’as pas à débarquer chez moi comme ça.

Peyton : J’ai eu la mère de Lucas. Elle ne le trouve pas.

Brooke : Ce n’est pas mon problème.

Peyton : Très bien. Je m’en vais. Mais si tu as une idée de l’endroit où il peut être, téléphone à sa mère. Salut.

Peyton sort de la chambre.

Brooke : Attends.

  

[Dans un bar-Nuit]

Lucas et Nikki sont toujours dans le bar à boire.

 

Fille : C’est quoi le nom de ta petite amie ? Tu en as bien une ?

Lucas : Non, j’en ai plus. J’en avais deux.

Fille : Waouh ! Collectionneur ? Comment elles étaient ?

Lucas : Y en avait une drôle et pleine de vie. Et l’autre, c’était différent. On se comprenait, c’était du sérieux. Mais les deux m’ont jeté.

Fille : Du coup, tu as un gros chagrin et tu viens ici pour le noyer ? Mon pauvre chou.

Lucas : Ouais.

Fille : Tu sais quel est le point commun entre le père noël et le grand amour ? On s’en moque. Aucun des deux n’existe.

Lucas : Toi aussi, t’en a bavé.

Fille : On a tous nos fêlures. On va finir la soirée ailleurs ?

Lucas : C’est rapide, je sais rien de toi.

Fille : C’est ça qui est bien. Faut prendre des risques dans la vie.

Lucas : Lucas.

Fille : Lucas. Je m’appelle Nikki. On y va ?

  

[Garage Keith Scott-Nuit]

Keith est au téléphone.

 

Keith : Non. Oui. Oui, j’en ai une copie sous les yeux. D’accord, on fait comme ça, je vous l’envoie demain. Oui, au revoir.

Keith raccroche et Karen arrive.

Keith : salut.

Karen : Désolée de débarquer aussi tard. Lucas n’est pas passé ce soir ?

Keith : Pourquoi ? Y a un soucis ?

Karen : Non, rien de bien grave. Je m’inquiète mais il est sûrement déjà rentré. Pourquoi y a-t’il un panneau à vendre devant ?

Keith : Pour rien. J’ai eu des petits soucis financiers, ces derniers temps, mais ça s’arrange. Mettre en vente, c’était un dernier recours.

Karen : Ecoute, si tu as besoin d’argent, j’hypothèque le café et je te fais un chèque.

Keith : Non. Je me débrouillerai autrement. Je ne veux pas que tu t’endettes.

Karen : Sans le garage, tu n’as plus rien. Tu voudrais que je te laisse bazarder l’atelier pour payer les frais de l’hôpital ?

Keith : Oui, parce que c’est ma faute si Lucas a besoin de ces soins. C’est pas comme is je fermais, je restructure un peu l’affaire.

Karen : Ce qui signifie ?

Keith : J’avais besoin qu’on m’avance des fonds et j’en ai trouvé.

Karen : Où ça ? Chez un usurier ?

Keith : Non, une sorte d’associé. Je signe le contrat demain

Karen : Promets-moi que tu ne vas pas laisser ce gars te plumer.

Keith : C’est promis.

  

[Dans un bar-Nuit]

Peyton et Brooke cherche Lucas.

 

Peyton : Qu’est-ce qu’on fiche ici ?

Brooke : C’est un endroit où je venais avec Lucas.

Peyton : Il serait là dans l’espoir de te voir ?

Brooke : Non. Parce qu’il sait qu’avec sa fausse carte d’identité, ici on le sert.

Serveur : Et pour vous, ça sera quoi ?

Peyton : En fait, on cherche un de nos copains. Grand, dans les 1m80, blond assez clair, seul dans un coin.

Brooke : Le genre qui trompe sa copine avec une blondasse.

Serveur : Sympathique.

Brooke (trouvant l’atèle de Lucas) : Il avait ce truc-là autour de son bras.

Serveur : Celui-là ? Il vient de partir. Mais en sortant, il n’était plus seul, si vous voyez ce que je veux dire.

Brooke : Réflexion faite. Servez-moi une bière.

Peyton : Mettez-en deux.

Serveur : Ca marche.

  

[Dans un magasin-Nuit]

Nikki et Lucas sont à l’entrée.

 

Lucas : rassure-moi. Tu as la clef parce que tu bosses ici ?

Nikki : Non, à une époque, je bossais ici. Aujourd’hui, je viens y jouer.

Elle met en marche le manège.

Nikki : C’est parti.

Lucas : Tu as travaillé ici. Et si on se faisait pincer ?

Nikki : Oui, et si d’un seul coup, le sol s’ouvrait et nous engloutissait ? Où si Mars attaquait ? Tu n’arrêtes plus si tu passes tous les si en revue. Détends-toi et viens faire un tour de manège. Ton épaule, c’était quoi ? Une bagarre ?

Lucas : Un accident de voiture.

Nikki : T’as une cicatrice ?

Lucas hoche la tête et enlève son pull. Nikki l’embrasse sur le bras.

Nikki : Tu sais ce qu’on dit ? On n’est jamais plus vivant qu’au moment où on se voit mourir. Tu as eu un flash ?

Lucas : Je ne me souviens pas.

Nikki embrasse Lucas dans le cou .

Nikki : Ce genre de moment, on doit les graver dans sa mémoire et les chérir. Les meilleurs moments, on ne les vit souvent qu’une fois.

Nikki enlève son t-shirt et l’embrasse. Lucas s’assoit et Nikki se met à califourchon sur lui et le ré-embrasse.   


[Au Karen’s café-Nuit]

Nikki et Lucas mange au comptoir du café.

 

Nikki : Tu travailles ici, après l’école, en bon lycéen studieux ? Tu es au lycée, ne dis pas non ? Je m’en fiche. J’aime les petits jeunes.

Lucas : T’exagères. Tu viens de t’engloutir un banana split.

Nikki : Quoi ? Tu surveilles ma ligne ?

Lucas : Tu t’empiffres de saleté, c’est pas bien du tout.

Nikki : Tu n’as aucune nuance, tu crois qu’il y a le blanc d’à côté et le noir. Tu ne veux pas voir que tout est gris.

Lucas : Non, pas tout. Non. Y a le bien et y a le mal. Du noir et du blanc.

Nikki : Donne-moi un exemple de mal et je te le transforme en bon en moins de deux.

Lucas : Tu crois ça ? Le bus d’une colo se renverse.

Nikki : Les enfants vont droit au ciel et l’autobus ne pollue plus.

Lucas : D’accord, on prend autre chose. Dis-moi ce qui t’est arrivé de plus moche.

Nikki : Pourquoi ? C’est pas moi qui cherche à justifier mes fautes.

Lucas : T’as peur de quoi ? Réponds. Confie-moi tes noirs secrets.

Nikki : Y a de la moutarde dans ton café ?

Lucas : Oui. Attends.

Lucas se lève.

Lucas : Du raifort, ça t’irait ? C’est bon, j’ai trouvé.

Lucas revient mais Nikki est partie.

Lucas : Nikki ? Nikki ?

  

[Dans un bar-Nuit]

Peyton et Brooke sont toujours dans le bar.

 

Brooke : Ca me fait marrer. Quand je vois tous ces mecs canon dans la salle, j’ai qu’une envie, c’est leur mettre mon poing sur la figure. Ne me demande pas ce que je pense quand je te regarde. Entre nous, que Lucas t’ai couru après, ça m’étonne pas. Il a bien sauté sur la première venue, ce soir. Y a rien à faire. Tous les garçons sont comme ça. Enfin toi, tu étais ma meilleure copine et je croyais que tu tenais à mon amitié ?

Peyton : J’y tiens. Et je me sens nulle d’avoir trahi ta confiance et pris le risque de te perdre. Pour moi, tu es et tu resteras toujours ma meilleure amie.

Brooke : La meilleure ? Tu crois que je vais avaler ça ?

Peyton : D’accord, ça suffit. Aussi réconfortant que ce soit de discuter avec toi, je rentre. Je dois faire du baby-sitting pour Jake, demain.

Brooke : Maintenant t’as des vues sur Jake Jagielski ? Tu t’es vite recasée, ma grande.

Peyton : Je lui rends service. Tu penses qu’on redeviendra amies, un jour ?

Brooke : Je peux pas te répondre. Mais pour l’instant, j’en ai plus rien à faire du tout.

Peyton part et laisse Brooke seule dans le bar.

Gars : Je t’offre un verre ?

Brooke : Non.

  

[Maison de Lucas-Nuit]

Lucas rentre chez lui mais Karen allume la lumière.

 

Lucas : Je suis nul. J’aurais dû t’appeler. Tu mérites pas ça.

Karen : Je ne mérite pas ça, c’est sûr.

Lucas : crois-moi, je regrette.

Karen : Je sais. Tu as beaucoup de regrets, ces derniers temps. Qu’est-ce que tu as fait, toute la soirée ?

Lucas : J’ai traîné. Je fais beaucoup d’erreurs, en ce moment. Je pensais réussir à entrer dans l’équipe, devenir quelqu’un. Une vedette du basket, un futur pro. Mais depuis que je me suis lancé là-dedans, rien ne va plus. Je m’accroche avec toi et Keith et Haley. Et je me suis fait jeter par deux filles que j’aimais.

Karen : Ce n’est qu’une étape. La passage de l’adolescence, c’est dur. Tu sais ce qu’on dit, c’est l’âge ingrat. Mais tu t’en sortiras, tu as tout ce qu’il faut pour ça.

Lucas : J’ai tout ce qu’il faut, oui. Et surtout une mère super. Etre un homme, c’est peut-être assumer toutes mes erreurs. Je me trompe encore souvent, il faut que je m’améliore.

Karen : Tu y arriveras. Eh bien, pour un plan B, je trouve que ça n’était pas si mal.

Lucas : Tu avais prévu quoi en plan A ?

Karen : Te mettre une énorme fessée et ensuite te consigner à vie.

Lucas : Tu veux que je te dise, je préfère le plan B.

Karen : Bonne nuit.

Lucas : Bonne nuit.

  

[Maison de la plage-Jour]

Keith entre dans la maison.

 

Keith : Salut.

Dan : Tu t’es perdu en route ?

Keith : J’ai fait un tour avant. J’avais besoin de réfléchir.

Dan : Et ?

Keith : Eh ben, je suis là.

Dan : J’étais sûr que tu saurais prendre la bonne décision.

Keith : Crois-moi, si je pouvais m’en sortir sans ton aide, je le ferais.

Dan : Pourquoi tu me soupçonnes toujours du pire ?

Keith : C’est sans doute parce je te connais depuis l’enfance. Prouve-moi que je me trompe.

Dan : Mes avocats ont établi un contrat avec toutes les clauses dont on a parlé. Tout ce qu’il nous manque, c’est une signature.

Keith prend le stylo que lui tend Dan.



[Au Karen’s café-Jour]

Deb travaille avec Karen.

 
Karen : Est-ce que je t’ai dit que tu t’en sortais comme une vraie pro ?
Deb : Oui, autant de fois que tu m’as remerciée de t’avoir remplacée.
Karen : En toute justice, je te dois plus qu’un simple merci. Je pense que ce serait une bonne chose qu’on s’associe. Jamais le café n’a aussi bien marché.
Deb : C’est une offre fantastique et tentante, mais je dois refuser. A une époque, quand ça allait mal avec Dan, je me réfugiais dans le travail pour l’éviter au maximum. Et Nathan m’a reproché ensuite toutes mes absences. Il en souffrait et je ne veux pas qu’il revive ça. On est suffisamment en conflit. Dan lui raconte des choses. Pour le garder, il le braque contre moi.
Karen : Défends-toi. Si Dan lui sort des mensonges sur toi, rétablis les choses, que Nathan sache la vérité.
Deb : Mais suppose que dans ce que Dan raconte, il y est une petite part de vérité ?
Karen : De toute façon, Nathan doit connaître ta version. En gardant le silence, tu vas le perdre.

Haley entre alors dans le café.

Haley : Y a vraiment pas de justice.
Karen : Tu n’as pas eu tes places pour le concert ?
Haley : Non, l’ordinateur a beugé.
Karen : T’as pas eu de chance.
Deb : Est-ce que tu sais où est Nathan ?
Haley : Il doit être encore chez vous.
Deb : J’y vais, alors.
Haley : Lucas tient le coup ?
Karen : En tout cas, il donne le change.   


[Maison de Lucas-Jour]

Skills vient voir Lucas.

 
Skills : T’es déjà là ?
Lucas : Ouais.
Skills : Alors t’en es où ? Côté épaule ça va mieux ? Tu vas reprendre ta place ?Lucas : Non. J’en ai pour un moment avant de pouvoir rejouer.
Skills : Allez, pleure pas. Regarde ce que je t’apporte. Ca va te filer la pêche de revoir ça.

Il lui donne un ballon de basket.

Skills : Tu te souviens quand on l’a signé ? On était en primaire. On s’était juré qu’un jour ces signatures vaudraient de l’or. Tu te souviens ?
Lucas : Et comment !
Skills : Maintenant, c’est toi qui le gardes. Il faut pas qu’on le rate ce championnat.
Lucas : Ouais, je sais.
Skills : T’as encore de la rééducation, mais tu te bats pas tout seul. On est tous derrière toi. On t’attend.
Lucas : Merci.   


[Maison de Jake-Jour]

Peyton arrive pour garder Jenny. Jake est assis devant chez lui avec Jenny.

 
Peyton : Salut.
Jake : Pile à l’heure.
Peyton : Joli costume. Tu vas faire le service à table ?
Jake : Rigole, c’est facile. Tu m’avais promis que tu serais sage.
Peyton : Salut. Comment ça va, Jenny ?

Peyton prend Jenny dans ses bras.

Peyton : Tu te souviens de moi ?
Jake : C’est Peyton.
Peyton : Oui, t’es belle comme tout. Tu m’a manqué.
Jake : Toi, t’as encore loupé mes parents. Ils ont tenus à partir un peu plus tôt. Mon père à toujours la hantise d’être en retard.
Peyton :  C’est drôle, c’est tout le contraire du mien. Lui, il arrive 3 minutes avant le départ de l’avion.
Jake : Pour la petite, je t’ai marqué tout ce qui est important. L’heure du repas, de sa sieste, les jouets qu’elle préfère. Là, tu as le numéro où tu pourras me joindre. Portable, biper, le numéro de ma mère, celui de mon père, celui de mon cousin, tu sais, celui qui va se marier, celui tu restaurant aussi. Si y a le moindre problème, surtout je reviens. Tu sais, je suis qu’à 1 heure de route alors surtout tu m’appelles….
Peyton : Ca ira. Tu pars que pour une journée.
Jake : Oui. Je suis un petit peu nerveux. C’est la première fois que je la confie à quelqu’un d’autre que mon père ou ma mère.
Peyton : Et c’est moi que tu prends ?
Jake : C’est à dire…
Peyton : Je plaisantais. Je te faisait marcher. Tu n’as rien à craindre. File à ton mariage et amuse-toi.

Jake : D’accord. J’y vais. A ce soir. Papa rentrera tôt, ma chérie, promis. Sois bien sage.

Peyton : Et toi, danse bien.

Jake : Oui. Merci, Peyton.

Jake part.

Peyton : De rien. T’es sage, hein ?

  

[Maison de Withey-Jour]

Lucas vient voir Withey.

 

Withey :Pincez-moi, mais c’est Mr. Scott. Qu’est-ce qui me vaut ce plaisir ?

Lucas : Je suis venu vous faire des excuses.

Withey : Assieds-toi.

Lucas : Je m’énerve et ensuite, je m’en veux. L’autre jour, je n’aurais pas dû quitter la salle.

Withey : C’est vrai. Mais en ce moment, t’en as gros sur la patate.

Lucas : Il faudrait me remplacer dans l’équipe.

Withey : Il n’y a pas de raison. J’espère bien que tu reviendras.

Lucas : On est deux, mais…

Withey : Après tout si on doit perdre un match ou même si on doit en perdre deux, c’est pas grave.

Lucas : J’apprécie votre soutien. Mais il nous manque un shooteur dans l’équipe. Et si pour remédier à ça, il faut donner ma place, je vous demande d’engager un nouveau titulaire. Jusqu’ici, on est invaincus. C’est important pour moi, autant que pour l’équipe.

Withey :  C’est bon, excuses acceptées.

Lucas : Merci, coach.

Lucas se lève et part.

Withey : Et prend soin de toi.

 

[Maison des Scott-Jour]

Nathan joue à la console dans sa chambre  quand Deb vient le voir.

 

Deb : Nathan. J’aimerais te parler. J’ai eu tort de ne pas te donner d’explications, l’autre jour. Je veux que tu saches la vérité parce que je t’aime et parce que tu as le droit de tout savoir.

Nathan coupe la console et se met face à Deb.

Deb : Il y a 2 ou 3ans, on traversait une période de crise ton père et moi, et j’ai fait une rencontre. Pour cet homme, j’ai même quitté ton père.
Nathan : Longtemps ?
Deb : Environ 3 mois. C’était l’été où tu as fait ce long stage de basket.
Nathan : Papa a prétendu que tu étais en voyage d’affaires quand je suis rentré.
Deb : Je t’en prie, essaie de comprendre. J’allais mal, je voulais changer de vie. Quand je me suis rendu compte que je risquais de te perdre, j’ai mis un terme à cette histoire et je suis rentrée à la maison. C’est quelque chose que je me suis jamais pardonnée. C’est dur pour moi d’avoir ce poids sur la conscience.

Nathan s’étant levé, range ses affaires.

Nathan : C’est dur pour toi ? C’est pas toi qui a supporté les humeurs de papa, durant tout l’été. J’avais beau te dire au téléphone que je vivais un enfer, t’étais trop occupée pour revenir m’aider. Tu préférais rester avec ton amant ? Tu m’as laissé seul avec mon père. Tu savais qu’en partant, tu allais faire de moi sa marionnette.
Deb : Non, je n’y ai pas pensé.
Nathan : Je suis devenu ce qu’il voulait que je devienne, et c’est ta faute.
Deb : Mais je voulais pas ça. Je suis revenue pour m’occuper de toi.
Nathan : Non, tu n’es pas revenue pour moi, tu es revenue parce que t’avais jeté l’autre. Je m’en vais. J’étouffe ici. J’en peux plus de cette famille. Elle m’écœure.

Nathan part et laisse Deb en pleure.

Deb : Nathan.   


[Au Karen’s café-Jour]

Nathan parle à Haley qui travaille.

 

Nathan : Elle m’a abandonné. C’est tout mon monde qui s’écroule d’un coup. C’était pas la joie avec mon père, mais….Elle est peut-être pire.

Haley : T’es secoué.

Nathan : J’ai aucune idée de continuer à vivre avec mon pète ou avec elle. Je veux plus d’eux. Mais je suis coincé.

Haley : Peut-être pas. Y a peut-être une issue.

  


[Garage Keith Scott-Jour]

Un nouveau panneau « Annexe des ateliers Dan Scott » est mis devant le garage.

 

Keith : Je peux savoir ce que vous foutez ?

Homme : Keith Scott, je suppose. Je me présente, Matt Perry.

Keith : Et ?

Matt : Je suis votre nouveau patron.

Keith : Ca, c’est ce qu’on va voir !

Keith entre dans le garage et va voir Dan.

Keith : Dan. A quoi tu joues ? C’est quoi ce cirque ? « Annexe des ateliers Dan Scott », c’est encore un de tes coup pourris ?

Dan : Je fais dans le haut de gamme et avec mon nom, on va attirer les notables.

Keith : Et c’est quoi ce charlot qui se prétend mon patron ?

Dan : Matt dirige mon service réparation. Techniquement, oui, tu es sous ses ordres.

Keith : Tu peux techniquement aller te brosser !

Dan : T’es marrant ! T’espérais quoi de moi ? La charité ? T’as vendu le garage, les papiers sont signés.

Keith : Alors trouve-toi un autre gérant.

Dan : Tu ne peux pas partir comme ça. Si tu quittes l’affaire, tout m’appartient.

  

[Maison de Jake-Jour]

Jenny est dans son lit et pleure. Peyton essaie de la consoler.

 

Peyton : Chut. Tiens, regarde, tu te souviens de ça ? Je le savais, ça te plaît, hein ? (Jenny prend les clés et se calme). Non, non, ne mets pas ça dans ta bouche, c’est sale. (Peyton lui enlève les clés et Jenny re pleure).  Chut, chut. Allez, chut, chut. (Jenny ne pleure plus et joue avec les clés que Peyton a suspendue au dessus de son lit). Tu fabriqueras des clés quand tu seras plus grande.

Jake rentre.

Peyton : Chut.

Jake : Ca été ?

Peyton : Ouais.

Jake : Ce sont tes clés ? T’as dû les lui donner ?

Peyton : J’ai des doubles chez moi. Alors, ce mariage ?

Jake : C’était bien. Enfin, je veux dire pour un mariage, en tout cas. Comme mes parents ont pas mal bu, ils passeront la nuit chez mes cousins.

Peyton : J’attrape mon sac et je te laisse, profite de l’accalmie pour te reposer.

Jake : Et si tu restais ? Je pourrais aller une pizza ou un film vidéo. Ca te tente ?

Peyton : Prends une reine. Et pas de mélo.

Jake : Pas de mélo.

  

[Maison des Scott-Nuit]

Nathan arrive et vient voir deb qui est assise dans le canapé.

 

Deb : Qu’est-ce que c’est ?

Nathan : Je demande à me faire émanciper de votre tutelle parentale.

Deb : Quoi ?

Nathan : J’ai consulté un avocat. Il dit que j’ai des argument solides. Je préfère habiter tout seul. Tu verras ce que c’est quand ceux que tu aimes t’abandonnent.

Nathan part et Deb pleure.

  

[Maison de Brooke-Nuit]

Brooke ouvre la porte et tombe sur Lucas.

 
Lucas : Y a aucune raison que tu m’écoutes, je sais bien. Mais…
Brooke : C’est vrai, aucune.

Brooke ferme la porte mais Lucas la retient.

Lucas : Brooke, je te demande pas de me pardonner. Je voulais te dire que je suis vraiment désolé pour ce qui s’est passé.
Brooke : Oh oui, tu es désolé ? Tout le temps où on est sortit ensemble, je te trouvais si génial que je me disais : « T’es pas à la hauteur, ma vieille ». Pas à la hauteur ? Tu parles. Tu vaux pas mieux que les autres garçons de la planète. Tu es décevant et inintéressant.
Lucas : T’as raison. J’ai trahi ta confiance. Et pourtant, je tiens à toi.
Brooke : Tu tiens à moi. Va expliquer ça à la fille avec qui tu as couché hier soir. (Elle lui donne son atèle). Parce que moi tes excuses, j’en ai rien à faire. T’es plus qu’un ex-flirt. Et tu veux que je te dise ? T’es même plus un ami.

Brooke ferme la porte.

  

[Au Karen’s café-Nuit]

Quelqu’un entre dans le café alors que Nathan et Haley sont là.

 
Haley : Désolée, on est…

Elle s’arrête quand elle voit qui est entré dans le café.

Femme : On ne peut pas avoir un petit café ?
Haley : Ouverts, pour vous. On est toujours ouverts. Un café, non, deux cafés ? Pas de problème. C’est un honneur de faire du café pour vous, Sheryl Crow. C’est fou, je suis une de vos plus grandes fans. Ca m’a fichu un coup de rater votre concert, ce soir. J’ai trouvé des entrées aux enchères sur le net, mais à cause d’un beug….
Nathan : Haley, tu l’ennuie.
Haley : Oui.
Sheryl Crow : C’est rien. Combien on vous doit ?
Haley : Une chanson pas café.

Sheryl Crow et un de ces musiciens chantent devant Haley et Nathan.

Haley : Ce qui me désolé, c’est que personne ne voudra me croire demain au lycée.
Nathan : J’ai la solution a ton problème.

Nathan se lève et prend Haley en photo avec Sheryl Crow.

  

[Maison de la plage-Nuit]

Deb arrive avec les papiers d’émancipation.

 
Dan : qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qui se passe ?
Deb : Nathan prend ses distances.

Elle lui tend les papiers.

Deb : et je ne peux pas l’en blâmer.   


[Maison de Brooke-Nuit]

Brooke est allongée sur son lit.

  

[Maison de Lucas-Nuit]

Lucas est devant son ordinateur qui est connecté au site de Peyton. Un message dit :  webcam est hors service, serveur hors service ».

 

[Maison de Peyton-Nuit]

Peyton est elle aussi devant son ordinateur et dessine.

  

[Au Karen’s café-Nuit]

Sheryl Crow chante toujours.

  

[Maison de Jake-Nuit]

Jake range les affaires du dîner. Il découvre un dessin de Jenny sur la table. Jenny dort. Quelqu’un vient sonner. Il va ouvrir et tombe nez à nez avec Nikki.

 
Nikki : Salut, Jake.
Jake : Nikki.
Nikki : Je veux des nouvelles de ma fille.   


THE END

[Outside School]

(Peyton is walking and sees Brooke approaching her)

PEYTON: Brooke (Brooke looks at her and walks passesd. Jake starts walking with Peyton)

JAKE: Peyton



PEYTON: Hey



JAKE: What’s the latest?

PEYTON: Boy dates girl, girl doesn’t know what she wants, boy starts dating girl’s best friend, girl ruins everything.

JAKE: Dark, anything I can do?

PEYTON: No, story pretty much ends there. You look like hell.

JAKE: Thanks. Only have been working on about two hours of sleep. I don’t know what it was, but Jenny, just would not stop crying last night.

PEYTON: You try the key thing?

JAKE: Yeah, yeah I tried that, but as soon as I’d stop she’d start up again.

PEYTON: Try a shot of whisky? Always works for me.

(Peyton and Jake share a laugh)

JAKE: So hey, listen. My cousin’s getting married downtown this weekend. Is there any chance that you could watch Jenny for a few hours? You’d really be helping me out.

PEYTON: What’s the pay?

JAKE: An entire night away from all this drama that you got going on.

PEYTON: Okay. You got yourself a sitter.

JAKE: Yeah? (Peyton nods) Thank you.





[Beach House]

DAN: So, what’s your mother got planned for you two this weekend?

NATHAN: As little as possible I hope.

DAN: Sit. Eat.

NATHAN: Dad, I can’t, I gotta go. I haven’t made it to school on time once since I moved out here.

DAN: Well you will now. (Holds up car keys and tosses them to Nathan.)





[Their Driveway]

(Nathan and Dan standing in front of a new Mustang)

DAN: Five speed mustang, fully loaded, and she’s all yours. (Nathan puts his bag down and walks to the door) I know this divorce has been hard on you, Nate. Just wanted to thank you for sticking by the old man. What’s the matter? You’re not supposed to look the gift horse in the mouth you know.

NATHAN: It’s not a gift, Dad. This is a bribe.

DAN: A bribe. Wow. Not exactly the thank you I was expecting.

NATHAN: Okay, thanks for the car, Dad. Now I can get away from you whenever I want. (He gets in and speeds away)





[Outside School]

HALEY: Hey. (Catches up with Peyton) Lucas told me about Brooke. I was afraid something like this might happen.

PEYTON: Ten points for Haley.

HALEY: How’s she doing?

PEYTON: Who knows. I don’t think she’ll ever speak to me again. I know I wouldn’t. (Nathan drives around the corner honking. The girls see the Dan Scott Motors license plate and try to see who’s driving. Nathan gets out)

PEYTON: What’d you do? Knock over you dad’s dealership? (Nathan gives her a sarcastic smile) Okay, none of my business. I’ll see ya.

HALEY: Okay. What is this?

NATHAN: Dad gave it to me. His way of showing me who’s in control.

HALEY: Ew, give it back.

NATHAN: No. If I’m going to live like this I’m going to take everything I can get.

HALEY: Okay.

NATHAN: So what’d you do last night?

HALEY: I was up all night bidding on ebay for those Sheryl Crow tickets.

NATHAN: Oh yeah. The show’s tomorrow.

HALEY: Yeah.

NATHAN: Any luck?

HALEY: No, but there’s three more auctions tonight.

NATHAN: I got DSL. Do you want to come over?

HALEY: Oh yeah!





[Weight Room]

(Lucas is lifting with his good arm. Skills comes in)

SKILLS: You sure you should be pushing yourself so hard, man? I thought you were supposed to be at physical therapy.

LUCAS: Look all they let me do is stretch right now. You know I figured, I get back in here, I build up some muscle, be back in shape twice as fast.

SKILLS: Or risk messing yourself up for good.

LUCAS: Who’s side are you on anyway? Huh?

SKILLS: I’m on your side, man. Look, all I’m saying is, dawg, what are you rushing back to?

LUCAS: Look I worked hard to be a part of this team, Skills. We’re undefeated. And I’m not giving up my spot now.

TIM: Hey gimp. Coach wants to see you at practice, pronto.

LUCAS: Why?

TIM: What am I a psychic?





[Gym Hall]

(Brooke passes him in the hall giving him a bad look)

LUCAS: Brooke, I’m sorry.

BROOKE: Yeah, sorry you got caught.

LUCAS: We didn’t mean to hurt you.

BROOKE: You did not just say that to me.

LUCAS: Look we didn’t plan any of this. It just happened.

BROOKE: Go to hell.





[GYM]

(The boys are practicing. Tim misses a shot)

WHITEY: Tim, if you can’t knock down that shot I’ll find somebody who can. Now listen up, all of you. As long as we’re a man short, you’re gonna have to work double time to take up the slack. (The cheerleaders are practicing. Peyton looks at Brooke and gets a dirty look in return.) Alright, let’s play.

LUCAS: You wanted to see me, Coach?

WHITEY: Yeah. How’s that shoulder healing up?

LUCAS: I’m working on it. It should be fine.

WHITEY: Quit working on it.

LUCAS: Coach I know what I’m doing.

WHITEY: So do I. You’re pushing yourself too hard. From now on I want you court side and out of the weight room.

LUCAS: I’m useless here. What’s the point?

WHITEY: The point is I’m still your coach. And I’m going to need you at playoffs. Lay off the weights. (To the team) Let’s go! (Lucas walks past him towards the doors) Let’s get moving! (Dan is coming into the gym as Lucas is leaving)

DAN: Didn’t expect to see you back in the gym so soon.

LUCAS: I’ll bet.

DAN: (Holding the door open) Here.

LUCAS: No, I can get my own door.

DAN: Fine. You’re welcome.

LUCAS: I’m welcome?

DAN: Yeah, for the whole rescue thing. Don’t sweat it.

LUCAS: If you think I owe you a thank you, you gotta be kidding me.

DAN: Oh what’d I do now? Save your life wrong?

LUCAS: What you did doesn’t change who you are. Doesn’t make you a good guy.

DAN: You’re right. I pulled you from that car so I could make your life a living hell. It was all a big plan so you could live to watch my son take his team to the state championships. Is that it? Is that what you want to hear? (Nathan makes a lay up) Nice shot, Nate. That a boy. (Lucas storms out of the gym with everyone watching)

WHITEY: Alright let’s get back to business. Let’s go. (Peyton looks back at Brooke and gets another bad look)





[Outside the gym]

DAN: Nathan.

NATHAN: For once I’m with Lucas, Dad. I’ve got nothing to say to you.

DAN: You forgot you bag this morning. You nearly drove over it in your brand new Mustang.

NATHAN: I got clothes at home.

DAN: What’s a guy got to do around here to get a little gratitude.

NATHAN: You don’t want gratitude, Dad. That car’s an investment. You’re just looking for a return.

DAN: You don’t want the car? Just say the word. (Nathan sighs) Yeah, that’s what I thought. What do I have to do to prove to you, you made the right choice when you picked me?

NATHAN: It wasn’t a choice, Dad. It was a lack of one.





[Outside School]

(Brooke walking out of practice. Peyton following)

PEYTON: Brooke! Sooner or later you’re going to have to talk to me.

BROOKE: Why don’t I just smile at you, you know, Peyton style, pretend everything’s okay and lie to your face.

PEYTON: If I could go back to the way things were then I would.

BROOKE: Back to when my best friend was cheating with my boyfriend and I was too stupid to realize it?

PEYTON: You’re not stupid!

BROOKE: Did you sleep with him?

PEYTON: No! No I didn’t. Okay? We stopped before it got that far. God, Brooke, I am sorry okay? We were going to tell you and then the accident happened and you liked him so much and I just…



BROOKE: Thought you’d spare me the heartache?

PEYTON: Yeah.

BROOKE: Yeah well that worked out real well, didn’t it?

PEYTON: Brooke!

BROOKE: Are you in love with him? (Peyton looks like she’s thinking about it) Hmm? You know what, I don’t even care. He’s all yours now, have a great life together.





[Scott Body Shop]

(Dan pulls up outside)

DAN: Hey. I heard a rumor this place was for sale. Some financial crisis? Don’t tell me you’re trying to make good on a certain nephew’s medical expenses.

KEITH: I don’t have time for your jabs today, Danny.

DAN: Tell you what. I’ll buy the place.

KEITH: Yeah right.

DAN: No, I’m serious. I’ll pay you market value for the property. You could pay off your debts with the profits. Meanwhile you could reopen the service center and run the place at a fair salary.

KEITH: You want me to work for you?

DAN: Nope, no, no, you’ll still be your own boss I’ll just be the guy behind the curtain. And once this place returns to profitability, I’ll even let you buy it back.

KEITH: You must really think I’m an idiot.

DAN: Don’t be so paranoid, Keith. You did a good thing. I’d hate to see you go down for it.

KEITH: Since when?

DAN: Maybe I turned over a new leaf. Regardless, you should think about this. Besides, I don’t see anyone breaking down the door with other offers.





[Deb’s House]

(Nathan is getting out of the car)

DEB: Hey



NATHAN: Hey



DEB: Welcome home. I missed you.

NATHAN: I’ve only been gone a week, Mom.

DEB: I’m sorry for the way things ended last time, Nate.

NATHAN: Whatever.

DEB: Nice car. Dan give it to you?

NATHAN: Yeah. So?

DEB: I just never considered him as bribing you. You know it’s a little hard to compete on that level.

NATHAN: I didn’t want this, Mom. I gave you a chance to come clean with me, but you didn’t want to do that.

DEB: Nathan, you have to believe me. I’m only trying to protect you.

NATHAN: From what? What could be worse than this, Mom? Fine, you know what? You want to keep your secrets. I guess we all lose.





[Karen’s Café]

(Lucas, Karen, and Haley are sitting having dinner)

KAREN: I can’t remember the last time the three of us did this.

HALEY: Yes it’s just like old times. Minus one spleen. (Lucas doesn’t look amused) Oh come on it’s a joke. Tragedy plus time. Haha. Alright, too soon. (Lucas starts to reach for something with his right arm but it hurts him)

KAREN: Do you ever do it at physical therapy?

LUCAS: Physical Therapy’s a waste of time.

KAREN: Alright, let’s try something else. How was school?

LUCAS: Well let’s see. Brooke hates me, and Peyton won’t talk to me.

HALEY: See it is like old times.

LUCAS: Oh you know what else? I saw Dan. He told me the reason he pulled me out of the wreckage, was just so that you know, he could watch me suffer.

KAREN: Lucas, I’m sure that’s not true.

LUCAS: Mom, don’t defend him.

KAREN: I’m not saying that Dan hasn’t don’t some terrible things, but he did save your life.

LUCAS: Whatever that’s worth.

HALEY: Oh snap out of it already. Come on.

LUCAS: You know what? You’re right. It’s time. Time for a change. (He gets up)

KAREN: Where are you going?

LUCAS: Out! (Throws the door open and walks outside)

HALEY: Luke!

LUCAS: Don’t wait up.





[In the Bar]

LUCAS: Give me a beer.

BARTENDER: Can I see your ID? (Lucas hands him the fake ID Brooke made him) Bottle or draft?

LUCAS: Draft’s fine. (He takes off his splint) What do I owe you?

BARTENDER: She got it. (Lucas looks over to a girl at the end of the bar and walks over to her)



GIRL: Nice eye contact. You got a name?

LUCAS: I’m Lucas



GIRL: You mean your name is Lucas.

LUCAS: Yeah that’s what I said.

GIRL: No, you said you are Lucas, like you’re the only one out there. I’ve got news for you. It ain’t about you and it ain’t about me.

LUCAS: Okay. Thanks for the beer. (starts to walk away)

GIRL: Do you believe in magic, Lucas?

LUCAS: No, not really.

GIRL: That’s a shame. Sit down. Let me show you a trick. I’ll bet you, I can get this drink back in this glass, without touching the plate. (She pours her drink on a plate, and puts the lime in the middle and sticks a match in it)

LUCAS: What’s the bet?

GIRL: To be decided. (she lights the match and puts the glass over it and the drink is sucked into it) See? Magic.

LUCAS: Not bad.

GIRL: Yeah I’m full of tricks.

LUCAS: Really? What’s your name?

GIRL: Buy me a drink. Maybe I’ll tell you.





[Peyton’s Room]

(She’s drawing a picture of Lucas, Brooke and herself shooting guns at the heart with a 3 in it. She unhooks her web cam. “Lucas’ Cell” Calls her phone)

PEYTON: You okay?

KAREN: Oh um, actually it’s Karen. Lucas’ mom.

PEYTON: Oh, hi.

KAREN: I’m trying to track Lucas down. Obviously he’s not answering his cell phone and I tried the number he had for Brooke but she’s not answering either. Do you think maybe they’re together.

PEYTON: I don’t really know.

KAREN: I don’t mean to sound like a dramatic mother but he did just get out of the hospital.

PEYTON: No, yeah, um, I’ll talk to her. See if she knows where he is.

KAREN: Thank you, Peyton.

PEYTON: Bye.





[Brooke’s Room]

(She’s eating Chinese food on her bed watching TV)

BROOKE: (Watching a woman on TV Crying) Oh God pull it together. (She changes the channel to Texas Chainsaw Massacre) Better. (Peyton knocks on her door)

PEYTON: Hey



BROOKE: What are you doing here?

PEYTON: You’re not answering your phone.

BROOKE: And apparently you’re not getting the message. I don’t want to talk to you. I can’t believe you actually came over here.

PEYTON: Lucas’ mom called. She can’t find him.

BROOKE: Not my problem.

PEYTON: Okay fine. But if you can figure out where he might be, at least call his mom. See ya.

BROOKE: Wait.





[Bar]

GIRL: So. What’s your girlfriend’s name? Got one right?

LUCAS: Not anymore. I had two.

GIRL: Wow. You ever. What are they like?

LUCAS: One’s all about fun. The other I kind of had this huge emotional connection to. But I screwed both those up.

GIRL: So you got a broken heart. What? You’re in here pouting. Boohoo. You know what the Easter bunny and true love have in common? Doesn’t matter. Cause they don’t exist.



LUCAS: Sounds like you’ve been there.

GIRL: We all have our tangles. So you want to get out of here?

LUCAS: I barely even know you.

GIRL: That’s kind of the point. Come on, live a little..(trying to think of his name)

LUCAS: Lucas



GIRL: Lucas. I’m Nikki. Let’s go.





[Scott Body Shop]

KEITH: (On the phone) Yeah, yeah I have a copy right here. Okay perfect, I’ll send it off to you. Yeah, yeah good bye. (Karen walks in) Hey.

KAREN: Sorry to drop in on you like this. Has Lucas been by tonight?

KEITH: Why? Is everything okay?

KAREN: I’m sure it’s fine. He might even be home right now. What’s with the for sale sign out front?

KEITH: Oh I just, you know, ran into a small skid there for a little while but everything’s okay now. Selling was just a last resort.

KAREN: Okay that’s it, I’m just going to take a loan against the café and write you a check.

KEITH: Look we already talked about it. I won’t cash your check.

KAREN: Keith, this is your livelihood. I’m not going to let you lose your business on account of my son’s expenses.

KEITH: Those are expenses he never would have had if it weren’t for me. And I’m not closing the shop, I’m just restructuring a little bit.

KAREN: What does that mean?

KEITH: Means I needed a financial backer and I found one.

KAREN: What, like a loan shark?

KEITH: No, it’s totally legit. Closing the deal tomorrow.

KAREN: Promise me you’re not about to do something stupid.

KEITH: I promise.





[Bar]

PEYTON: What are we doing here?

BROOKE: Lucas and I had our first date here.

PEYTON: So what you think he came here looking for you?

BROOKE: No I think he came here cause he knows they’ll take the fake ID I got him.

BARTENDER: What are you having ladies?

PEYTON: Actually we’re trying to track somebody down. He’s tall, blondish, kind of a loaner.

BROOKE: Cheats on his girlfriend with skinny blonde bitches.

BARTENDER: Nice.

BROOKE: He was wearing this. (picks up the splint the had left on the counter) On his shoulder.

BARTENDER: Right. You just missed him. But he wasn’t a loaner when he left, if you know what I mean.

BROOKE: Hmm. You know I’m gonna have a beer.

PEYTON: Make it two.

BARTEDNER: You Got it.





[The mall]

LUACS: Okay tell me you have that key because you work here.

NIKKI: No I said I used to work here. Now I just play here. (She turns on a carousel) Come on.

LUCAS: You said you work here. What if we get busted.

NIKKI: What if the ground opens up and swallows us. What if mars attacks. You can’t worry about all the what if’s in life. So. Relax and enjoy the ride. What happened to your shoulder?

LUCAS: Car accident.

NIKKI: Can I touch it? (Lucas takes his sweater off his arm. Nikki starts kissing his arm and hand) You know they say that you’re never more alive than the moment before you die. Was it a rush?

LUCAS: I don’t remember. (Nikki kisses his neck)

NIKKI: You have to pay attention to the important moments, Lucas. (She takes off her shirt) Sometimes, they only come around once. (She kisses him and sits him on the bench and they start making out while she takes off her bra)





[Karen’s Café]

(Lucas and Nikki are eating alone)

NIKKI: So is this your after school job, high school boy? You are in high school right?

LUCAS: Well…



NIKKI: It’s okay. I like them young. (She grabs food off his plate)

LUCAS: Are you serious? You just had a whole banana split.

NIKKI: What are you, the food police?

LUCAS: I’m just saying, that’s not right.

NIKKI: See that’s your problem. Everything for you breaks down to right and wrong. You ever think maybe it’s all gray?

LUCAS: Not really. There’s right and there’s wrong. There’s good and bad.

NIKKI: Okay, give me something’s that bad and I’ll tell you how it might be good.

LUCAS: Okay. A busload of kids crashes.

NIKKI: The kids go to heaven. There’s less pollution from the bus.

LUCAS: Okay. Alright, alright. What’s the worst thing that’s ever happened to you?

NIKKI: Forget it. I’m not the one in need of the attitude adjustment.

LUCAS: I’ll be the judge of that. Come on. Tell me your darkest secret.

NIKKI: You have any tabasco in this place?

LUCAS: Yeah. Hold on. (He goes to the back) How about red peppers? Oh never mind, got it. (he comes out and Nikki’s gone) Nikki? Nikki?





[Bar]

BROOKE: You know it’s funny. I look around at all these great looking guys and all I want to do is smash their pretty little faces. (Peyton laughs) Don’t even ask what I’m thinking when I look at you. You know, with Lucas I can understand what happened. Especially given what he’s probably up to tonight. He’s a guy right? Guy’s screw you over. But you and I were best friends and I thought that was supposed to mean something.

PEYTON: It does. God, Brooke, you will never know how sorry I am for making you question that. There was never a point to this whole thing that you weren’t my best friend.

BROOKE: Really?! Well thank you for nothing.

PEYTON: Okay, you know what? Hard to leave the glow of your love, but I gotta go. I’m babysitting for Jake in the morning.

BROOKE: Playing house with Jake Jaglieski. Don’t waste any time do you?

PEYTON: It’s a favor. Brooke are we ever going to get past this?

BROOKE: I don’t know, Peyton. And right now, I don’t really care. (Peyton leaves. Some guy sits next to Brooke and she laughs) No.





[Lucas’ Room]

(He comes in late. His mom is at the door and turns on the light)

LUCAS: I know. I know I’m late. You don’t deserve that.

KAREN: You’re damn right I don’t.

LUCAS: I’m sorry.

KAREN: You know you’ve been saying that a lot lately. What happened tonight, Lucas?

LUCAS: It’s just. I’ve been screwing up a lot, Mom. I thought I could join the team and deal with it all. You know, basketball and the rest of it. But ever since I left the river court, I’ve been a mess. I fought with you and Keith, and Haley. And I drove away two girls that I really cared about.

KAREN: Look, Luke. Being a teenager is hard. Honestly, it’s all hard. But you have a lot of good things going for you.

LUCAS: I know I do. And you’re one of them. I think part of being a man, is owning up to your mistakes. So I promise you, I’m going to do better.

KAREN: Oh I know you will. Well for a plan B that worked out pretty well. (gets up to leave)

LUCAS: What was plan A?

KAREN: I was going to kick you in the @#%$ and ground you for life.

LUCAS: Well I prefer plan B.

KAREN: Good night.

LUCAS: Night.





[Beach House]

KEITH: Hey



DAN: What’d you get lost?

KEITH: I took a little drive, needed to clear my head.

DAN: And?

KEITH: I’m here aren’t I?

DAN: I knew you’d do the right thing for yourself in the end.

KEITH: Well believe me, if I saw any other way out I’d take it.

DAN: Why are you so quick to think the worst of me, Keith?

KEITH: Well because I’ve known you my whole life, Dan. Feel free to prove me wrong.

DAN: Well my lawyers have looked over the contracts, everything’s as we discussed. All it needs is your signature.





[Karen’s Café]

KAREN: Did I ever tell you what a wonderful job you’ve done?

DEB: I think you’ve thanked me a million times.

KAREN: Actually it’s more than thanks. I’ve been thinking, we should partner up. Business has never been better.

DEB: Oh I’m flattered, Karen, but I can’t. In the past, when things got bad with Dan, I would use work as an excuse to get away from him. Nathan was always the one to suffer for it. I don’t want that to happen again. I just hope it’s not too late. Dan is already poisoning him against me.

KAREN: If Dan is telling lies about you just make sure Nathan knows the facts.

DEB: What if what Dan’s telling him isn’t a lie?

KAREN: Whatever it is, Nathan doesn’t know your side. You got to talk to him, Deb. (Haley comes in)

HALEY: Life is so unfair.

KAREN: You didn’t get the Sheryl Crow tickets?

HALEY: No we got sniped.

KAREN: I’m sorry.

DEB: Haley do you where Nathan is?

HALEY: Um I think he’s still at your house.

DEB: I’m gonna…(She leaves)

HALEY: How’s Lucas?

KAREN: I think he’s going to be fine.





[Lucas’ House]

SKILLS: Hey yo.

LUCAS: Yo.

SKILLS: What’s up, dawg? How’s that shoulder feeling, man? Up for a game?

LUCAS: It’s gonna be a while before I’m back on the court, Skills.

SKILLS: Look man, I brought you a little something. (Pulls out a basketball) Might help you get back a little quicker. Remember signing this? 4th grade. Man we promised each other those signatures would be worth millions one day. Remember that?

LUCAS: Yep.

SKILLS: It’s your turn to hold on to it. Help keep you focused on that prize.

LUCAS: Thanks, man.

SKILLS: Do what you got to do. Just remember, you always got us. Alright?

LUCAS: Alright.





[Outside Jake’s House]

PEYTON: Hey



JAKE: Hey



PEYTON: Nice Suit. What, they got you parking cars?

JAKE: You’re funny. (Jenny cries a little) Shh, it’s okay, it’s okay, it’s okay.

PEYTON: Hey! Come here, hey Jenny. Hey remember me?

JAKE: Peyton



PEYTON: Hey. How are you? I missed you.

JAKE: So I’m sorry you couldn’t meet my parents, they took off for the wedding separately. My dad, he likes to get an early start.

PEYTON: Yeah my dad’s the total opposite. He’s totally like 3 minutes before the flight kind of guy.

JAKE: Okay so look, I wrote everything down. When she eats, when she sleeps, what toys she likes. And I put all my numbers down. My cell, my pager. I’ve got my moms, my dads, my cousin who’s getting married, I put his number down. If you need anything at all I’m just going to be less than an hour away so just call anybody…



PEYTON: Jake, we’re going to be cool.

JAKE: Okay. I guess I’m a little nervous. I’ve never left her alone with anybody but my parents before.

PEYTON: And you picked me?

JAKE: Well I…



PEYTON: I’m just kidding. I’m kidding with you, it’s okay. Go, have fun at the wedding.

JAKE: Okay, okay. Alright, I’ll be back in a few hours, okay Angel? You be good.

PEYTON: Take your time.

JAKE: Alright, thanks Peyton.

PEYTON: Bye. Hey.





[Whitey’s Porch]

WHITEY: Well if it’s not Mr. Scott. What do I owe this pleasure?

LUCAS: I came to apologize, Coach.

WHITEY: Sit down.

LUCAS: I’ve been kind of screwing up. I shouldn’t have walked out on practice the other day.

WHITEY: You’re right. But, you’ve got a lot on your plate.

LUCAS: I’ve been thinking about my position on the team.

WHITEY: That spot’s yours. It will be there when you’re ready.

LUCAS: Yeah I know but.

WHITEY: If we lose a game or two along the way then so be it.

LUCAS: I appreciate that. But we both know you need another shooter. If that means that you’ve got to fill my spot, then I’m asking you to give someone else a chance. Look the guys are undefeated. That’s important to me. It’s important to them.

WHITEY: Apology accepted.

LUCAS: Thanks, Coach.

WHITYE: Take care of yourself.





[Nathan’s Room]

(He’s playing a video game. Deb comes in)

DEB: Nate. Can we talk for a minute? I don’t want to keep secrets from you, Nathan, so I’m telling you this because I love you and because I think you deserve the truth. (Nathan turns off the tv and turns around to listen) A while ago, your father and I were having serious trouble. And, I met someone else. I left you father to be with this man.

NATHAN: When?

DEB: A few years back. You were at basketball camp for the summer.

NATHAN: When I came back Dad told me you were gone on a business trip.

DEB: Please understand I was confused and I was selfish. As soon as I realized I might risk losing you forever I called it all off and came back. But Nathan I have never forgiven myself. (Nathan starts packing a bag.) You don’t know how hard it’s been for me to live with this guilt.

NATHAN: Hard for you? Dad was a nightmare that summer, Mom. You know that. And all those nights I called you to tell you how he was you didn’t come home because you were with some guy. Don’t you see what you did? You gave me to him, Mom. You knew exactly how he was and you made me dad’s property.

DEB: Oh I never thought that…



NATHAN: Everything he’s turned me into. All of this. This is your fault.

DEB: That’s why I came home. For you.

NATHAN: No, you didn’t come home for me, Mom. You came home because your fling ended. Just forget it. I don’t want to be a part of this family anymore.

DAB: (crying) Nathan. (He takes his bag and walks out)





[Karen’s Café]

NATHAN: So now I know. I don’t ever remember feeling like this, Haley. I mean, yeah with my dad, but she abandoned me.

HALEY: I’m sorry.

NATHAN: I can’t go back there. And I can’t live with my dad either. I’m screwed.

HALEY: Maybe not. There might be an answer.





[Scott Body Shop]

(A Dan Scott Motors sign has been put over Keith’s board outside. A man is on the ladder taking down the sale sign)

KEITH: What in the hell are you doing?



MATT: Oh you must be Keith. Name’s Matt Perry. (Puts his hand out to shake but Keith doesn’t take it)

KEITH: Yeah.

MATT: I guess I’m your new boss.

KEITH: Like hell you are. (Walking inside to Dan) Hey. You want to tell me what in the hell is going on here? Dan Scott Service Annex? What are you out of your mind?

DAN: Well Dan Scott is a brand name. We wanted to attract the right kind of customer.

KEITH: There’s a guy out there telling me he’s my boss.

DAN: Well Matt runs my service department so technically you do fall under his jurisdiction.

KEITH: Yeah well technically you can kiss my @#%$.

DAN: Come on. What did you expect? A hand out? This was a legitimate business deal.

KEITH: Yeah? Well I want out.

DAN: Well things don’t work that way, Keith. You walk away now, this shop is mine.





[Jake’s House]

(Jenny is crying and Peyton gets her keys to make her stop)

PEYTON: Oh no, no. Hey, hey. Remember these? Okay. Yeah. (Jenny takes them and stops crying, then tries to put them in her mouth.) Okay, no you don’t want to put those in your mouth because these are gross. (She takes them and Jenny cries again) Shh. Oh no. (Peyton looks at the keys thinking. Next a mobile is above the crib with the keys hanging down and Jenny isn’t crying) Who’re you going to be, little girl? (Jake comes in the door) Shh.

JAKE: Hey. Look at this.

PEYTON: I got copies. How was the wedding?

JAKE: Oh it was good. I mean it’s a wedding, you know? My parents were having a good time (making a drinking motion) so they decided to stay downtown.

PEYTON: Alright, then I’ll clear out and you can relax while it’s still quiet.

JAKE: Well hey, I could order pizza, pop in a movie. It’s the least I could do.

PEYTON: Okay. No chick flicks.

JAKE: No chick flicks.





[Nathan’s House]

(Nathan comes in and hands Deb a folder)

DEB: What is this?



NATHAN: I’m petitioning for emancipation from you and dad.

DEB: What?

NATHAN: I talked to a lawyer. Says I have case. I’ll be living by myself. How does it feel to be abandoned, Mom?







[Brooke’s House]

(Lucas knocks on the door and Brooke answers)

LUCAS: I know you don’t have any reason to listen to me.

BROOKE: You’re right I don’t. (She starts to close the door but he stop it)

LUCAS: Brooke. I’m not asking for forgiveness. I just want you to know how sorry I am for what I did.

BROOKE: How sorry you are? Do you know that the entire time that we were dating I actually felt inferior to you? What a joke. You are just like every other guy on the planet. You’re a liar and a cheater.

LUCAS: You’re right. I lied to you. And there’s no excuse for that.

BROOKE: Whatever. Why don’t you tell it to the girl you hooked up with last night. (She throws his splint at him) As far as excuses, you don’t owe me any. I’m not your girlfriend. And from here on out, I’m not even your friend. (She shuts the door in his face)





[Karen’s Café]

(Nathan is at the counter and Haley is cleaning. Someone walks in.)

HALEY: Sorry we’re…(She turns around and it’s Sheryl Crow)

SHERYL: I was hoping to get a cup of coffee.

HALEY: Open! We are so open. Cup of cup, uh cup cup of coffee, yeah. We can, uh, we can do that for you. Sheryl Crow. I’m a huge fan. You have no idea how much it killed me to miss your concert tonight. We, we waited on line and everything and then the stupid ebay snipers just…



NATHAN: Haley. Let it go.

HALEY: Right.

SHERYL: Thanks. How much do I owe you?

HALEY: One song per cup.

(Sheryl looks at the guy with her; They start playing and Nathan and Haley are sitting at a table in front of them)

I would have given you all of my heart

But there's someone who's torn it apart



HALEY: You know the sad thing is, nobody’s going to believe us when we tell them.

NATHAN: I can solve that problem. (He gets up and takes a picture on his phone of Haley smiling in front of them.)

And he's taken just all that I had

But if you want I'll try to love again

Baby, I'll try to love again but I know







[Beach House]



(Deb walks in with the folder)

DAN: What is it? What’s the matter?

DEB: He’s leaving us, Dan. And I don’t blame him.

The first cut is the deepest

Baby I know the first cut is the deepest

But when it comes to being lucky he's cursed

When it comes to loving me he's worse





[Brooke lying on her bed]



[Lucas sitting at his computer looking at Peyton’s website that says “Web cam offline. Server not responding”]

I still want you by my side

Just to help me dry the tears that I've cried

And I'm sure going to give you a try

And if you want I'll try to love again (tryyy) Baby, I'll try to love again but I know





[Peyton reading something at her desk]

The first cut is the deepest

Baby I know the first cut is the deepest

But when it comes to being lucky he's cursed

When it comes to loving me he's worst





[Jake’s House]

(He’s cleaning up the plates and sees a picture of Jenny that Peyton drew. He smiles and looks at Jenny sleeping. Someone rings his doorbell and he answers)

The first cut is the deepest baby I know

The first cut is the deepest try to love again...

NIKKI: Hi, Jake.

JAKE: Nikki.

NIKKI: So, how’s my daughter?

Kikavu ?

Au total, 155 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Emmalyne 
20.01.2020 vers 19h

Valerie42 
24.11.2019 vers 19h

kira2000 
04.10.2019 vers 17h

Shanaan908 
12.08.2019 vers 03h

Blue24 
07.05.2019 vers 20h

logan12 
27.04.2019 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Calendrier Février

Calendrier Février
Le calendrier de février 2020 est en ligne ! Et il est placé sous le signe de l'amour avec notre...

Concours interquartier : La Finale

Concours interquartier : La Finale
Voici le résultat du Concours interquartier de Wallpaper Dawson vs OTH : Résultat sur le quartier de...

Concours  Wallpaper Interquartier OTH vs Dawson

Concours Wallpaper Interquartier OTH vs Dawson
C'est parti venez voter pour votre wallpaper préférez pour le concours interquartier OTH/Dawson...

Calendrier Janvier

Calendrier Janvier
Le calendrier de Janvier  2020 est disponible ! et c'est avec Sophia Bush que l'on démarre cette...

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Place à un sondage Festif ! Alors Spécial Fêtes : Comment sera votre Noël cette année? Venez voter...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

ophjus, 19.02.2020 à 10:12

Dernières heures pour le sondage/awards de The Bold Type, avez vous vu le nouveau design ?

ophjus, 19.02.2020 à 14:01

Nouveau sondage et PDM sur le quartier Pretty Little Liars ^^

stella, 19.02.2020 à 20:33

Nouveau design sur le quartier Sense8 et venez jouer au premier jeu des forums. A bientôt sur le quartier

Sas1608, Avant-hier à 13:22

Nouveau sondage sur le quartier de Grey's Anatomy

James723, Hier à 22:20

Nouveau sondage sur Joey Venez voter pour le rôle préféré de Drea de Matteo

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News