VOTE | 660 fans

#204 : Si près, si proches



Brooke rencontre son nouveau voisin : Felix qui ressemble énormément à Brooke au niveau du tempéremment. Karen, quant à elle, rencontre Andy, son professeur. Haley et Nathan découvrent vite les "joies" du mariage lors de leur première dispute. 

                                   Promo WB

Popularité


4.43 - 7 votes

Titre VO
You Can't Always Get What You Want

Titre VF
Si près, si proches

Première diffusion
12.10.2004

Première diffusion en France
21.09.2005

Plus de détails

Réalisation : Joanna Kerns

Scénario : Jennifer Cecil

Brooke est réveillée par le bruit que fait un jeune homme dans sa piscine. Brooke va le voir pour lui demande de sortir, elle remarque son côté hispanique et le prend pour le gars chargé de l’entretien de la piscine. Elle lui parle en espagnol, le gars en question sort de la piscine, il ne porte pas de maillot de bain. Il a l’air de se moquer de Brooke, il la laisse parler ou plutôt tenter de parler espagnol puis finit par partir.


                           


Haley est dans la cuisine, elle chante mais très faux ! Nathan la taquine, il ne sait pas trop si sa chanson parle d’amour ou de la mort… Haley a réussi à trouver une voiture sur Internet, elle aimerait qu’il aille la voir. Nathan aurait préféré acheter autre chose mais Mrs Scott a parlé ! Avant qu’il ne parte, elle lui demande de vérifier qu’il rentre bien dans le coffre au cas où…

Dan est devant la télé, Deb lui propose d’aller se promener mais Dan n’en a pas envie.

Peyton va voir Karen pour lui parler d’un projet : elle aimerait organiser des soirées ouvertes aux mineurs ! Karen trouve l’idée excellente !

Nathan nettoie une voiture à la concession, il parle avec son « père » ou plutôt l’image de son père ! Keith arrive et Nathan en profite pour lui demander un service. Il aimerait que son oncle vienne avec lui pour voir une voiture d’occasion. Keith accepte à condition que Nathan n’aille pas dire qu’il ne connaît rien en mécanique, ça risquerait de nuire à la réputation du patron !

Deb est au café, Lucas passe devant elle pour aller au lycée. Deb veut le rappeler mais au lieu de dire « Lucas », elle dit « Nathan ». Elle s’excuse et lui donne son sac. Karen propose à Deb de rentrer s’occuper de Dan mais Deb ne peut pas grand chose pour son mari, il déprime et Deb ne voit pas qui peut l’aider.

Dan est toujours devant la télé, Lucas vient le voir et lui propose d’aller marcher. Dan refuse mais Lucas insiste : c’est maintenant ou jamais ! Dan accepte et ils vont marcher un peu. Lucas lui propose de ralentir un peu mais Dan ne semble pas d’accord, selon lui son fils ne peut pas comprendre ce que ça fait d’être diminué physiquement. Lucas comprend très bien au contraire ! Dan lui demande des nouvelles de Nathan, Lucas fait une gaffe et apprend à son père que Nathan travaille à la concession. Dan le prend mal et décide de rentrer mais sans Lucas !

Karen est à la fac, c’est son premier cours. Quelqu’un s’installe à ses côtés et lui parle du prof. Il lui dit que son cours est loin d’être simple. Karen n’y croit pas et elle a raison, le gars plaisantait. Soudain, il se lève et se dirige vers le tableau. Il se trouve que le gars en question est Andy Hargrove, le prof d’éco ! Il commence à faire son cours et interroge Karen puis toute la classe. Tout le monde écope d’un C sauf Miss Roe qui se attribuer un A!


                      


Au lycée, Lucas manque de se faire écraser. Le chauffard prend la place habituelle de Brooke, celle-ci arrive au même moment. Furieuse, elle demande à Lucas si tout va bien avant de reporter sa colère sur le type en question. Brooke est plus que surprise en voyant qu’il s’agit du gars qu’elle a surpris dans sa piscine ! Une fois garée, Brooke courre après le nouveau pour avoir une explication. En fait, c’est son nouveau voisin ! Micro les interrompt, Brooke en profite pour partir rejoindre ses amis. Le gars se présente à Micro sous le nom de Félix et lui demande de le guider et surtout de lui présenter de très jolies filles ! Micro lui en montre plusieurs mais Félix est très difficile. Ils se retrouvent alors face à Haley et Peyton. Micro fait les présentation. Félix trouve Haley très à son goût mais elle lui montre sa bague. Nathan arrive derrière et demande à Félix de reculer. Les jeunes mariés s’éclipsent. Micro en profite pour dire à Félix que Haley n’est pas enceinte mais qu’ils sont bien mariés. Félix n’en croit pas un mot et s’en va laissant seuls Micro et Peyton.

Félix : Tu sais que tu es très, très jolie ?
Haley : Oui et tu sais que je suis très, très mariée ?
Félix : Hou la vache et qui est l’heureux papa ?
Nathan : Tu peux reculer s’il te plaît ?
Félix : ça doit être lui.


                          


Au terrain extérieur, Micro parle de Félix à Lucas et Fergie. Nathan arrive et leur dit que Félix a dragué Haley le matin même. Lucas demande à son frère si son travail se passe bien, Nathan ne s’en plein pas. Lucas lui avoue qu’il a fait une gaffe à propos de son boulot. Nathan est surpris que Lucas soit allé voir Dan et le met en garde.

Dan demande à son frère de virer Nathan mais Keith refuse. Si Dan veut virer son fils, il le fera lui même !

Quand Félix demande à Micro s’il y a une fille qui lui plaît, Micro hésite. Il y a bien Brooke mais finalement, il répond non. Lucas arrive à ce moment, sarcastique, il demande à Félix s’il n’a écraser personne aujourd’hui. Félix lui dit qu’il a raison d’avoir peur surtout quand c’est un gros poisson qui débarque ! Ils croisent Brooke et Peyton, Félix devine très vite que Lucas a eu une histoire avec les deux jeunes filles. Micro se défend de ne pas lui en avoir parlé mais Félix prétexte que c’est toujours les mêmes histoires quelques soient les villes.

Nathan n’a pas acheté la voiture comme Haley le lui avait demandé. A la place, il a voulu faire une surprise à sa femme : un synthé ! Haley ne réagit pas vraiment tel que Nathan s’y attendait. Elle se met en colère car ils ont plus besoin d’une voiture que d’un synthé. C’est leur première dispute depuis leur mariage. Il a juste voulu faire plaisir à sa femme mais ce qui ferait plaisir à Haley c’est une voiture !

Au magasin de lingerie, Brooke et Haley discutent du cadeau de Nathan tandis que Peyton essaye des fringues. Cette dernière souhaite rencontrer des managers pour son projet de concerts ouverts aux jeunes. Brooke trouve que sa tenue est trop sage, elle lui donne un tee-shirt à essayer. Brooke tombe sur un magnifique soutien gorge bleu mais elle ne veut pas l’essayer aujourd’hui. Peyton trouve ça bizarre de la part de Miss Davis, elle lui propose de l’avancer si elle n’a pas assez d’argent mais Brooke refuse. Quand Peyton sort de la cabine, Brooke trouve sa tenue géniale ! Les filles commencent à parler de Félix, Peyton charrie Haley sur le fait que Félix la trouve à son goût. Brooke leur fait bien comprendre que Nathan n’a aucune raison d’être jaloux car Félix est un garçon égocentrique et imbus de lui même qui aime que tout le monde le suive. Haley et Peyton se mettent à rire car Félix c’est Brooke au masculin !


                  


Karen est assise à la terrasse d’un café, Andy arrive près d’elle. Elle lui demande pourquoi il s’en est pris à elle, en fait Andy recherche toujours l’étudiant qui lui mettra des bâtons dans les roues. Elle lui parle des projets d’extension qu’elle avait eu il y a quelques années mais elle n’a jamais trouvé le bon moment pour s’y mettre sérieusement. Selon Andy, il faut provoquer les bons moments. Il lui avoue que son but c’est de faire la différence.

Peyton va voir un manager pour lui parler de son projet mais il n’est pas intéressé. Deux artistes (Plant &Page) entrent dans la pièce, ils se disputent. Peyton leur rappelle leurs débuts et notamment leur premier concert au Key Club. Il y avait 20 personnes à tout casser mais les 2 artistes dégageaient une sacrée énergie ! Les 2 garçons ressortent de la salle ensemble sans colère.

Dan polie une voiture quand Lucas arrive. Dan s’excuse pour sa réaction de la veille, Lucas accepte de passer l’éponge si ça ne devient pas une habitude. Dan lui propose d’essayer la voiture ce que son fils accepte !

Le manager explique à Peyton que son boulot consiste à être le coach, le baby-sitter et le psy des artistes. Il faut leur fournir la nourriture, la boisson et la drogue ! Peyton semble choquée mais le manager lui dit de ne pas s’affoler. Il prépare une ligne de coke qu’il propose à Peyton.

Peyton va voir Brooke chez elle et la retrouve sur son lit pas sous son meilleur jour. Elle ne va pas bien du tout, son père est fauché, ils n’ont plus d’argent. Brooke aimait être riche et en plus Félix, son nouveau voisin, est riche. Peyton tente de la consoler en lui disant que ce n’est que de l’argent. Brooke change de sujet et demande à sa meilleure amie comment c’est passé son rendez vous mais d’après Peyton, ça ne marchera pas.

Lucas et Dan sont en voiture, ils croisent Félix qui défie Lucas mais celui-ci refuse. Félix lui parle de Brooke et lui dit que même s’ils étaient encore ensemble, Félix lui l’aurait piqué. Dan convainc son fils de ne pas se défiler et d’accepter le défi pour le faire taire ! Lucas et Félix se lancent donc dans une course, ils sont côte à côte mais un camion arrive en sens inverse, face à Félix ! Celui-ci ne bouge pas d’un pouce ce qui inquiète Lucas. Ce dernier décroche pour que Félix puisse éviter le camion. Pour Dan, Lucas a fait ce qu’il fallait. Félix les attend et demande à Lucas qui est son passager. Lucas ne sait pas quoi répondre mais Dan répond à sa place et se présente comme le propriétaire de Dan Scott Motors.

Deb va voir Karen pour lui montrer les nouveaux menus. Deb voit les plans de Karen et lui demande de quoi il s’agit. Celle-ci lui explique qu’elle souhaitait il y a plusieurs années agrandir le café. Deb lui propose d’investir dans son projet sans même savoir de quoi il s’agit car elle connaît Karen et ça lui suffit.

Brooke est retournée au magasin de lingerie, elle regarde le soutien gorge qu’elle avait vu la première fois. Elle le glisse discrètement dans son sac et sort du magasin. L’alarme sonne et Brooke doit ouvrir son sac. Félix arrive à temps et invente une histoire à dormir debout pour sortir Brooke du pétrin. Il explique à la vendeuse que Brooke est timide et qu’elle voulait juste le lui montrer, il va donc l’acheter. Brooke en profite pour s’éclipser.

De retour chez les Scott, Dan propose à Lucas de garder la voiture. Lucas s’énerve et reproche à son père d’avoir tout gâché ! Il refuse qu’on l’achète !

Félix retrouve Brooke dans la rue et lui donne le sous vêtement. Ce petit incident doit rester entre eux. Félix espère la voir avec ce soutien gorge mais Brooke est radicale : Jamais !

Nathan vient récupérer la voiture chez son père. Celui-ci vient le voir et lui demande pourquoi il n’entre pas mais Nathan travaille. Dan demande des nouvelles d’Haley, Nathan lui répond qu’elle est plus heureuse que sa femme à lui !

Nathan nettoie le sol à la concession, Keith va le voir et lui propose de retaper une vieille voiture ensemble après le boulot. Nathan accepte avec joie ! Il rentre chez lui, Haley s’excuse de sa réaction du matin, Nathan lui apprend que Keith et lui vont retaper une voiture ensemble.

Dan regarde des photos de Nathan, Deb arrive et pense que son fils ne voulait pas la voir mais selon Dan, Nathan ne voulait voir aucun de ses parents. Dan aimerait retrouver sa famille et la confiance de sa femme. Deb ne sait pas si ce sera possible un jour…

Gros plan sur Brooke qui est chez elle, elle dort. Elle entends au loin une éclaboussure. Elle ouvre les yeux, se lève, et voit quelqu’un nager dans la piscine. Elle sort en maugréant.
La personne continue de nager quand Brooke arrive.
BROOKE : Excusez – moi ! ( Il l’ignore) Bonjour ? Hola ?
FELIX : Hola
Felix sort, nu de la piscine . Brooke se cache les yeux, et commence à s’énerver.
BROOKE : Tu as oublié ton maillot chez toi ?
FELIX (parle en espagnol)
BROOKE : OK (pause) vous (elle le pointe du doigt.) ps de bain (imite la natation.) ici. (elle pointe à sa maison.) OK ?
FELIX : Ok
Felix s’en va

Dans l’appartement de Haley et de Nathan.
HAYLEY (elle chante) : Toutes les nuits je dors dans tes bras j’espère que tu ne rêves que de moi, car je t’adore, jusqu'à la mort…
NATHAN : Ta nouvelle chanson elle parle d’amour ou de meurtre ?
HALEY : Hum, officiellement, d’amour, mais on ne sait jamais, méfie toi ! Au fait je nous ait trouvé une nouvelle voiture, sur internet ! Elle est géniale !
NATHAN :Qu’est ce qu’elle a de si bien ?
HAYLEY : Elle ne coûte que 500 dollars, et comme nous en avons eu 30 dollars de plus dans notre cagnotte de marié, on pourra même s ‘offrir un plein d’essence !
NATHAN : Tu sais, moi j’aurais préféré qu’on s’achète un lecteur dvd avec cet argent !
HALEY : Si tu arrives tous les jours en retard à cause du bus, Keith va finir par te virer !
Va au moins la voir, si tu trouves qu’elle ne vaut rien, on attend un peu !
Nathan : Ok
HALEY : Ah, et vérifie que le coffre est assez grand pour toi, on ne sait jamais !



Chez Dan
Dan est assis devant la télé, il se repose.
DEB : Dan ? Est ce que ca va ?
DAN : Oui. Je vais acheter des nains de jardin en platre, histoire d’égayer la pelouse
DEB : C’est une belle journée, tu veux essayer d’aller faire une promenade ?
DAN : Peut-être tout à l’heure.
Deb le regarde et s’en va.

Le café de Karen est plein ,Peyton y entre.
Karen : Salut Peyton
PEYTON : Salut
KAREN : Tu cherches Lucas ?
PEYTON : En fait, c’est vous que je venais voir. Je suis désolée que ça n’est pas marché entre vous et mon père. C’était agréable de vous voir souvent.
KAREN : Oui pour moi aussi
PEYTON : En fait, j’espérais que nous pourrions continuer a nous voir. A moins que ça ne vous mettes mal à l’aise
KAREN : Pas du tout
PETON. Tant mieux ! Je peux vous demander un conseil ?J’ai besoin d’un avis extérieur sur un projet, mais attention c’est une idée un peu folle !
KAREN : J’aime bien les idées folles, qu’est ce que c’est ?
PEYTO N : Et bien dansa Tree Hill, les bars et les boîtes sont interdites aux moins de 21 ans puisqu’il y a de l’alcool, donc nous ne pouvons donc pas aller voir des concerts, alors j’aimerais bien organiser des soirées, mais pour les mineurs, et inviter des groupes.
KAREN : C’est une très bonne idée !
PEYTON Merci mais pour l’instant, je n’ai eu le droit qu’a des refus…Les patrons de boîtes ne me trouvent pas crédible, parce que je suis trop jeune…
KAREN Il ne faut surtout pas que tu abandonnes ton projet Peyton, si tu crois a ton projet, tu ne peut que réussir.
( Peyton mord sa lèvre et sourires.)

Garage de Dan Scott
Nathan nettoie le capot d’une voiture . Keith parle a quelqu’un au fond du garage. Le « Dan en carton » est toujours là.
NATHAN : (parlant au Dan en carton) : Eh Papa, Comment ça va ? ( En imitant Dan) Très bien mon fils, tu sais que je suis très fier de toi. Comment va Haley ?
KEITH : Au moins le carton est poli !!
Nathan sourit
KEITH : Tu sais Nathan, tu ne vas pas nettoyer les voitures toute ta vie .Je vais te trouver quelque chose de meilleur.
NATHAn : Non ça va. C’est cool ici . Je voulais vous dire, traitez moi comme n’importe quel employé, ce n’est pas parce que je m’appelle Scott que j’aurais le droit à un traitement de faveur.
KEITH : Ok ( il s’éloigne.)
NATHAN : Keith ? J’aurais une faveur a te demander…
KEITH : Hum, je vais voir, maintenant queje te considère comme n’importe quel employé…
NATHAN : En fait, Haley et moi avions économisé pour acheter une voiture d’occasion, on en a peut être trouvé une, mais…je n’y connais rien aux voiture, et je me demandais si tu pourrais venir voir avec nous ?
KEITH : Avec joie. Et au fait, je n’aime pas entendre mon neveu dire qu’il n’y connaît rien en mécanique, ce n’est pas bon pour mon image ! Ca me fait plaisir de travailler en famille.

Au café de Karen
Deb est derrière le comptoir, Lucas prends un café.
LUCAS : Bon, je vais y aller.
DEB : Oh, Nathan,
DEB : Oh, excuse moi, l’habitude…Lucas. (Elle lui donne son sac)
LUCAS : Merci de m’avoir rappelé, je viens de voir que j’ai oublié unlivre !
KAREN : J’y vais, je vais être en retard à l’école ( Elle sourit) Premier jour.
DEB : J’espère que ça va aller.
KAREN : Tu es sûr que tu vas être bien ici ? Je veux dire, si Dan a besoin de toi, je peux demander à Lucas de venir ici après l’école.
DEB : Oh, non. Ca va aller. Je ne pense pas que Dan est besoin de quoi que ce soit de toute façon.
KAREN : Qu’est ce que tu veux dire ?
DEB : Dan est bizarre, il est déprimé.
KAREN : Le docteur n’a pas dit que ses sautes d’humeur étaient normales après une crise cardiaque ?
DEB : Mais il est pire que cela. Il ne fait que regarder la télé. Il n’a plus goût a rien. En plus Nathan n’est pas là. Je ne sais pas qui peut l’aider.
(Lucas écoutait a la porte)

Chez les Scott
Dan regarde la télé, Lucas est entré, et le regarde.
Dan : Lucas
LUCAS : La porte était ouverte.
DAN : Et bien, qu’est ce qui t’amène.
LUCAS : Je voulais voir si vous vouliez sortir.
DAN : Non, …merci. Je ne suis pas très en forme aujourd’hui.
LUCAS : Ecoutez, vous avez dit que vous vouliez recommencer, avec moi. C’est le moment.
Dan : Plus tard.
LUCAS : C’est maintenant ou jamais.

Dan et Lucas descendent la rue. Dan trouve dur.
LUCAS : Vous pourrez aller jusqu’au coin de la rue ?
DAN : Bien sur.
LUCAS : Quelquefois. Vous savez, ce n'est pas une course , nous pouvons ralentir si vous voulez.
DAN : Facile a dire pour toi.
LUCAS : Ca veut dire quoi ?
DAN : Rien…c’est juste, c’est dur de se sentir inférieur, ce que j n’étais pas dans le passé. Tu ne peut pas comprendre.
LUCAS : Si je pense. A cause de mon épaule, je ne sais pas si je pourrais retrouver mon niveau de basket que j’avais avant. J’y pense chaque jour.
DAN : Nathan va bien ?
LUCAS : Vous voulez savoir ?
DAN : Bien sur, même après tout ce qui s’est passé, il reste mon fils .
LUCAS : Il va très bien. Lui et Haley son vraiment heureux ensemble. Et…il se plaît a la concession
DAN : (s’arrête)ma concession ?
LUCAS : Oui, Keith l’a embauché , je pensais que vous le saviez.
DAN : On s’arrête ici.
LUCAS : On avait dit jusqu’au coin.
DAN : J’ai dit qu’on s’arrêtait. C’est ma santé, c’est mon cœur, c’est moi qui décide.
LUCAS : Ok, laissez moi au moins vous raccompagner.
DAN : Tu n’as pas cours

Collège de Tree hill, cours d’économie. Karen est assise devant son bureau, quelqu’un vient s’asseoir à côté d’elle.
MAN : Alors, on se lance dans les affaires ?
KAREN : Je ne suis pas encore sur, c’est mon premier jour .
MAN : Oh, vous commencer avec Hargrove ? C’est quelqu’un de dur.
KAREN (inquiète) : Vraiment ?Comment ça dur ?
MAN : J’ai entendu dire qu’il avait tiré sur un type, juste pour le plaisir de le regarder mourir.
KAREN : Vous plaisantez ?
MAN : Oui (Il sourit)bon, et bien bonne chance !
Il prends son sac ; et se dirige vers le bureau du professeur.
MAN : Bonjour a tous. Mon nom est Andy Hargrove.(Karen le regarde, amusée) Bienvenue dans ma classe .Quand j’avais 21 ans , j’ai gagné 1 millions en lançant un moteur de recherches. . L’année suivante, j’ai triplé ce million. L’année d’après aussi. Puis comme ma boîte marchait toute seule, je l’aitvendue une fortune et je suis venu m’installer ici.
J’ai aussi laissé de côté quelques fêtes bien arrosées et un voyage au Népal, mais nous parlerons de cela plus tard !
Aujourd’hui, nous allons parler de la cupiditéC’est indispensable pour réussir en affaires.
Qui pense le contraire ?
Karen lève la main
ANDY : C’est bizarre il y en a toujours un ou une !!!(rires) Qui pense pareil ?
Personne ne lève la main.
ANDY : Et bien vous avez tous tort, elle a raison.

Sur le parking du lycée
Brooke arrive a pleine vitesse en BM, et manque de faucher Lucas .Il l’esquive de justesse. Brooke sort.
BROOKE : (À Lucas.) Ca va ?
LUCAS : Ouais, à moins que nous soyons tous les deux morts.
BROOKE (Elle voit le garçon de la piscine.):Hé Que faites-vous ici ? C’est ma place !
FELIX : Vous (il pointe son doigt vers elle.) no (geste vague encore vers elle.)
Garer (imite une roue) ici. (il sourit, rit et marche au
loin.)
LUCAS :Tu connais ce gars?
BROOKE : Non. Je l'ai justevu nu !

Parking du lycée.
BROKE : Hé, le gars de la piscine, attends !
FELIX : Moi je suis très pris ma belle . Cours si tu veux me parler !
BROOKE : Tu parles anglais ?
FELIX : C’est vrai qu’on ne serait pas arrivé très loin si tu avais continué a me parler espagnol !
BROOKE Mes chaussures ont coûté 200 dollars et je refuse de les abîmer en courant après toi
FELIX : je suis ton nouveau voisin. Ca me rappelle un film ou la voisine était actrice de porno
BROOKE : Ahh, je ne te crois pas .Si tu étais vraiment mon voisin, tu saurais que ta maison aussi a une piscine.
FELIX : La tienne est mieux. Bon, passons aux choses sérieuses. De toute façon entre nous c’est inévitable
BROOKE : Quelque chose ? Non, je ne crois pas !
FELIX : Allons ! Nous combattons, nous flirtons .Tu vas me gifler, me crier dessus, mais ça se finiras quand même au lit ! Alors autant passer tout de suite à la conclusion !
BROOKE : Et si on passait directement a la gifle ?
FELIX/ Ca peut-être des préliminaires intéressant !
BROOKE: Hé, Brooke. Qui est ton ami ?
BROOKE : Ce n’est pas mon ami.
FFELIX : J’adore quand tu t’énerves. (Il serre la min de Micro) Salut, ça va ? Je suis nouveau ici !
MICRO : Oui, je l’avais deviné .Je ne suis jamais sortit de Tree Hill
FELIX: Alors tu dois bien connaître ! elle vaut quoi cette ville ?
MICRO : dans quels domaines ?
FELIX :Niveau fille !Elles sont toutes comme Brooke ?
MICRO : difficile a dire…
FELIX : je vois, tu n’y connais pas grand chose. J’aurais besoin d’un guide, ça te branche ?
MICRO : Oui pourquoi pas !
FELIX : Alors dis moi, laquelle est bien ?
MICRO : Pour moi ?
FELIX : Non, pour moi, ne sois pas égoïste Micro !
MICRO : Je sais pas, celle là ?
FELIX : Nan, trop jeune .Moi je suis le nouveau, et je n’ai pas envie de jouer les baby-sitter.
Ils rencontrent Haley et Peyton.
MICRO ; Peyton, Haley, voici Felix.
PEYTON : Salut
FELIX : Comment ça va ? (il regarde Haley)
HAYLEY : Ravie de te rencontrer.
FELIX : Moi aussi, tu es…très jolie.
HAYLEY : Je suis aussi…très…(elle lui montre son anneau)…mariée (elle sourit)
FELIX : Vraiment, qui est le père de l’enfant ?
NATHAN : (Il arrive par derrière) : Tu peut t’écarter ?
FELIX : Ha, ça doit être lui.
Nathan et Haley s’en vont.
MICRO : Elle n’est pas encore enceinte, mais ils se sont mariés.
FELIX : Oui, j’ai vu son alliance. Bizarre qu’elle aime des types aussi nuls.
PEYTON (A Micro): Je sens qu’on va s’amuser


Sur le terrain de basket .
Lucas Fergie et Micro sont là.
MICRO : Sa famille déménage quasiment tout les ans.
FERGIE : C’est quoi leur métier.
MICRO : Médecin sans frontières, ses parents ouvrent un cabinet ici .
Nathan arrive.
NATHAN : De qui vous parlez ?
MICRO : De félix, le nouveau.
LUCAS :Tu l’as vu ?
NAHAN : En quelques sortes Il draguait Haley. Tu n’es pas censé faire attention à ton épaule ?
LUCAS : arrête, ce n’est pas un ou deux petits lancer qui vont me tuer.
NATHAN : Je ne vais pas pouvoir rester, j’ai une tonne de devoirs qui m’attendent, et je bosse demain. Un shoot (il tire) Oui !!
LUCAS : Comment ça va le travail ? Le patron n’est pas trop dur ?
NATHAN : Pas du tout. Keith est cool. Beaucoup plus cool que mon père ne le seras jamais. Mon contact avec lui c’est vraiment dégradé.
LUCAS : Ha oui, au fait, je suis allé voir Dan, et, sans faire exprès, je lui ait dit que tu travaillais a la concession….
NATHAN (Il sourit) : Tu lui as parlé ?
LUCAS : Ta mère avait vraiment du mal avec lui. Donc…j’ai été le voir, je pense y retourner, si ça ne te pose pas de problèmes.
NATHAN : Franchement, avec tout ce que tu sais sur lui, tu veut vraiment te laisser avoir toi aussi par lui ?
LUCAS : Tu sais, quand il a eu sa crise cardiaque, je me suis dis que c’était fichu, que je n’allais jamais le connaître, alors…j’ai peur de regretter.
NATHAN : Si tu penses faire le bon choix, fais le, mais n’oublie jamais qui il est vraiment.

Chez Dan
Dan marche dans la cuisine, et parle à quelqu’un.
DAN : Je veux que tu vires Nathan. Le nom au-dessus de la porte avant indique toujours des moteurs de Dan Scott de `.
KEITH : Pour le moment, c’est moi le patron, j’ai le droit de licencier qui je veux. Et puisqu’il paraît que tu as un cœur, essaie de l’ouvrir un peu à Nathan.

DAN : si lui et Haley s’en sortent bien, il ne réalisera jamais qu’il a fait une bêtise.
KEITH : Nathan ne dépends plus de toi. Alors si tu veux le virer, tu devras le faire toi même.

Dans les couloirs du lycée.
FELIX/ Ce qu’il faut, c’est mettre tes qualités en valeurs.
MLICRO : Ce sont des qualités d’être timide et coincé ?
FELIX : Tu n’es pas coincé, tu es sensible, et tu n’es pas timide, tu es mystérieux. Les filles adorent ça. Tu aimes quelqu’un en particulier ?
Micro (il regarde Brooke) : Non, personne en particulier.
Lucas arrive
Lucas : Salut Micro
(a Félix) Tu n’as écrasé personne aujourd’hui ?
FELIX : Non, mais je comprends que tu ais peur, c’est comme quand un gros poisson débarque dans un aquarium.

Brooke perd son sourire.
BROOKE : Toujours là ?
FELIX rigole : Qu’est ce qui s’est passé entre toi et Lucas ? Ou Lucas et Peyton ? Ou les deux en même temps ?
Lucas regarde Micro air accusateur.
MICRO (sur la défensive) : Je ne lui ai rien dit, jete jure .Il doit avoir des…pouvoirs !!
FELIX : Nan, j’ai juste été dans 80 écoles en 10 ans, c’est toujours les mêmes histoires !Alors ? Brooke ou Peyton ?
LUCAS : Nous sommes juste des amis.
FELIX : C’est votre histoire.
MICRO : Hum, on se voit plus tard !
Lucas regarde partir Felix et Micro

Dans le salon de l’appartement de Nathan et Haley.
Haley marche, fatiguée. Nathan arrive derrière elle.
Nathan : Tu m’aimes ?
HALEY : Tu as acheté une voiture ?
NATHAN : Ferme les yeux.
HALEY : Tu as mis une voiture dans notre appartement ?!!
NATHAN : Haley, avance !
HALEY : C ’est bon, je ferme les yeux !
NATHAN : Bon, viens là, et attends une seconde.
Nathan lui enlève les mains des yeux, et Haley découvre u superbe synthétiseur.
NATHAN(Incertain) : Tu aimes ? Maintenant, tu va pouvoir composer tes chansons !
HALEY : Mais tu devais aller avec Keith acheter une voiture .
NATHAN : Nous y avons été, mais Keith m’a déconseillé de l’acheter.
Il allume le synthé.
HALEY : Ouah, …Nathan…..tu devrais le ramener.
NATHAN : Tu ne l’aimes pas.
HALEY : Si bien sur, il est très beau, mais, nous avons besoin d’une voiture.
NATHAN : Nous pouvons en acheter une n’importe quand !
HAYLEY : Avec quoi ? Des haricots magiques ?Nathan, il faut que tu apprennes a gérer ton argent, tu ne peut pas m’acheter quelque chose d’aussi cher sur un coup de tête ! Surtout avec l’argent que nous avions prévu pour la voiture.
NATHAN : Haley, tu es une musicienne vraiment douée. Je voulais simplement que tu aies du bon matériel.
HAYLEY : Cela signifie beaucoup pour moi Nathan, mais…………………………………
NATHAN : Je voulais juste te faire plaisir.
HAYLEY : tu veut me faire plaisir ? Alors achetons une voiture, comme c’était prévu.
Elle part dans la chambre.

Dans un magasin de vêtements

HAYLEY : C’est un très beau cadeau, mais nous avons travaillé dur pour pouvoir s’acheter une voiture.
BROOKE : Oui, les garçons sont bizarres. Moi je donnerai tout pour pouvoir m’en passer !
PEYTON :(Elle sort de la cabine). Imaginez que vous soyez le manager d’un groupe, vous accepteriez de venir jouer a ma soirée ?
BROOKE : Non. Pas assez décolleté. Essaie ça
Peyton soupire mais repart dans la cabine.
BROOKE : (prennent un soutien-gorge.)Oh, c’est cher pour deux bouts de tissus et un peu de fil !(Elle le replace)
HALEY : Tu n’essayes pas ?
BROOKE Une autre fois
PEYTON : (Elle sort « sa tête » de la cabine)Pas aujourd'hui ? Brooke Davis,
C’est pourtant toi qui dit toujours qu’il ne faut pas remettre au lendemain ce que tu peux acheter aujourd’hui !Et, si c’est un problème d’argent, je peut t’avancer !
BROOKE : Oh, c’est gentil, mais ce n’est pas ça, mon père a fait un virement hier
PEYTON : OooKay !
BROOKE :Ouah, beaucoup mieux ! Avec ça, le manager et le groupe viendront te manager dans la main !
HALEY : En parlant de garçon, qu’est ce que vous pensez du nouveau ?
PEYTON : Et bien, il est super beau, sexy, et il a l’air de bien aimer notre jeune épouse ! Pas étonnant que ça ait rendu Nathan jaloux !
HALEY : Ca fait bizarre , c’est la première fois que je me fais draguer comme ça !
BROOKE : Et oh, mais comment ce gars peut-il rendre Nathan jaloux ?Je le trouve répugnant !Il est arrivé a Tree Hill depuis 5 jours, et il dirige déjà tout le monde, et se mêle des affaires des autres !
(Haley et Peyton rient.)
BROOKE : Quoi ?
PEYTON : Ce garçon, c’est toi au masculin !
BROOKE : Sûrement pas !:
HALEY : (rires) elle a raison
BROOKE : Je vous déteste !!!!!

Karen, toujours a l’université se repose et prends un café. Hargrove arrive par derrière.
HARGROVE : Alors ,comment trouvez vous la fac ??
KAREN : Et bien, certains profs sont un peu déroutants, et plus jeune que je ne le pensais !
HARGROVE : Ah, alors vous faîtes partie de ces maturitéophiles .(Karen le regarde bizarrement) Quoi ! c’est un mot qui devrait exister !
KAREN : Pourquoi c’est a moi que vous avez posé toutes ces questions en classe, vous avez besoin de quelqu’un qui donne le mauvais exemple ?

HARGROVE : Non, j’ai besoin de quelqu’un qui me fasse passer pour un pauvre idiot.
KAREN: d’après ce que j’ai compris, pauvre n’est pas le terme qui vous désigne le mieux…
HARGROVE :Oui, c’est vrai. Riche idiot !
KAREN : Pourquoi avoir vendu une entreprise qui valait des millions de dollars ?
HARGROVE :Parce que ça ne me plaisait plus. J’ai commencé avec une toute petite entreprise, comme votre café . Puis j’ai prit des risques, ; et ça a payé. Quand une boîte vaut 50 millions, elle marche toute seule .Elle n’avait plus besoin de moi, donc je l’ait vendue et je suis partie.
KAREN : Vous enseignez par amusement alors ?
HARGROVE : Oui, et par goût du risque, je sais bien qu’un jour une grosse tête du premier rang va me poser une colle ! Et votre café, vous n’avez jamais pensé à le développer ?
KAREN : Si bien sur, j’ai même fait faire des plans. Mais l’occasion ne s’est jamais présentée.
HARGROVE :Vous svez, les occasions ça se provoque, il n’y a qu’en se prenant en main que l’ion peut réussir.

Peyton discute avec le directeur d’un groupe.

PEYTON Je suis sure que ça marcherait dans notre ville, et comme vous êtes le manager de plusieurs groupes du coin, il suffirait que vous me donniez votre accord pour que j’aille démarcher chez les boîtes du coin !!
DIRECTEUR :Ecoute, mes groupes jouent des vrais concerts, pas pour des bals de fin d’année.
PEYTON : Avec ce club vous doublerez vos entrées et ferait de gros bénéfices !
DIRECTEUR : désolé, je ne suis pas intéressé !
(Deux artistes d’un groupe arrivent)
ARTISTE 1 : Je n’aurais jamais du recruter de chanteur par petites annonces, c’est trop la galère !
ARTISTE 2 :Tu parles, heureusement qu je suis là, tu ne connais rien a la musique. Moi, j’ai fait le conservatoire, et j’ai étudié quelque chose qui s’appelle la composition .Tu ferais bien de t’y intéresser.
ARTISTE 1 : D’accord tu me prêtera un livre pour le prochain concert ou le public s’endormira !
PEYTON : Ouah, on dirait….
ARTISTE 2 : De quoi elle se mêle ?
ARTISTE 1 : Qui est ce ?
PEYTON : Une fan qui était là lors de votre tout premier concert ensemble .Il y avait quoi, 20 personnes dans le public, mais vous aviez une telle énergie, on aurait dit de vraies piles électriques .c’est pour ça que le public vous a tout de suite adoré.
ARTISTE 1 : C'était un bon concert…Le Key club….
PEYTON : Et vous ne feriez que des bons concerts si vous vous entraîniez plutôt que de vous disputer…Sans ça, vous pourrez dire adieu à vos 20 fans de base !!
Ils rient

Chez Dan

DAN : C’est gentil de revenir me voir.
Lucas apparaît
Désolé pour ma mauvaise humeur de l’autre jour, je l’ai passée sur toi.
LUCAS :C’est pas grave , mais si ça se reproduit, tu pourras te chercher un nouvel entraîneur. Tu as une nouvelle voiture ?
DAN : Elle vient de la concession. J’aime conduire mes nouveaux modèles, comme ça, je peux dire exactement aux clients ce qu’ils peuvent en obtenir. Le problème, c’est que les médecins ne veulent pas que je conduise. Ca te dit de le faire a ma place ?
LUCAS : De quoi ?
DAN :Conduire. Lucas, ça me ferait vraiment plaisir, le travail, c’est tout ce qui me reste, et puis, on pourra s’arrêter en chemin, pour s’entraîner !




Dans la chambre de Brooke
PEYTON : Brooke ?Qu’est ce qui se passe ?
Brooke est en train de se venir les ongles de pieds.
BROOKE : Ce n’est rien, c’est mon vernis qui en veux pas sécher.
PEYTON : Brooke !
BROOKE : Tu sais, quand ma carte de crédit ne marchait pas, je pensais que c’était mon père qui m’avait joué un sale tour, ou qu’il avait oublié de me mettre mon argent de poche sur mon compte… ce n’était pas ça.
PEYTON : Qu’est ce qui s’est passé ?
BROOKE : (Elle pleure)La boîte de mon père a fait faillite, ma mère m’a dit qu’on allait peut-être devoir vendre la maison.
PEYTON :Mon dieu Brooke. Je suis si désolé.
BROOKE : Le problèmes, c’est que j’aime être riche, j’ai toujours vécut comme ça je ne pourrais pas m’habituer.
PEYTON : Alors c’est pour ça que ton nouveau voisin t’énerve autant, tu lui en veux d’être encore riche !
BROOKE : Peut-être……..
PEYTON : Brooke, Ce n’es que de l’argent !
BROOKE : Enfin, je ne veux plus en parler. Comment s’est passé ton entretien ?
PEYTON : Ca n’a pas marché
BROOKE : Je suis désolée.
PEYTON : Moi aussi

Dan et Lucas sont dans la voiture, sur une route déserte.
DAN :Sex pistols, Whitesnake, Metallica, Aerosmith.
LUCAS : (rires) Dit moi que tu rigoles, tu n’as quand même pas écouté du métal ?
DAN : J’ai même eu un pantalon en cuir
LUCAS : (Il gémit)Je n’arrive pas a t’imaginer !!
(Ils rient.)

Félix arrive à côté d’eux, dans sa BMW.
FELIX : Lucas c’est ça ?
LUCAS : Oui
FELIX : Jolie voiture.
LUCAS : Merci. Tu sais que tu es sur le mauvais côté de la route ?
FELIX : Oui, je sais, un petite course. ?
LUCAS : (il regarde Dan) Peut-être une autre fois.
FELIX : Comment va ta petite ami ? Brooke ?
LUCAS : Ex petite amie
FELIX : C’était inévitable ce qui s’est passé. Je suis arrivé dans cette ville !
DAN : Hé, dis moi que tu vas effacer ce sourire a ce macaque ?
Lucas démarre vivement, suivi de Félix
DAN :o go go go go go !!
Félix regarde dans son rétroviseur Lucas qui est derrière lui, et sourit.
Ils se tiennent maintenant cote à cote
Dan sourit à Lucas :
DAN : Whouaou
DAN : Tu as bien fait
LUCAS : (signes d'assentiment) ouais.
FELIX : Qui est ton passager ?
LUCAS Oh…c’est…c’est… mon….
DAN : Dan Scott.Je vends des voitures, quand tu voudras une vraie voiture, tu passeras a la concezssion.
(Lucas essaye de s’expliquer)
DAN : (Il sourit)On devrait peut-être rentrer ? non ?

Dans le café de Karen
DEB : Salut ! L’imprimeur a annulé son rendez vous, pour les menus, comme il n’était pas sur que tu venais aujourd’hui…Qu’est ce que c’est ?
KAREN : Ce sont les plans d’expansion du café, que j’avais fait il y a longtemps…
DEB : Ha ok, pourquoi tu ne l’as jamais fait ?
KAREN : Je n’avais pas le temps. Déjà que j’y passait mes journées, alors je voulais quand même pouvoir passer mes nuits avec Lucas…
Mais maintenant qu’il est grand, j’aimerais le faire.
DEB : En tout cas, je serait un de tes investisseurs.
KAREN : Mais tu ne sait même pas ce que je propose !
DEB : Mais je sais que tu travailles dur, et j’aime bien t’aider.
Elles sourient

Dans un magasin de lingerie.
Brooke regarde, et mets un soutien gorge dans son sac.
Elle sort, mais l’alarme sonne.
ASSISSTANTE : Est ce que je pourrais voir votre sac s’il vous plait ?
BROOKE : (elle lui donne le sac) Oui, bien sur
ASSISSTANTE : Elle sort le soutien gorge) Qu’est ce que c’est que ça ?
Félix apparaît derrière elle .
FELIX : C’est un cadeau, pour moi. Elle voulait que je le voie, mais comme j’étais dehors, elle voulait simplement me le montrer ! Je vais payer
BROOKE : Oui, c’est ça, je voulais lui montrer.
FELIX : Bleu roi, il est très beau, c’est ta couleur, je le prends !
Brook e sort
Chez les Scott
LUCAS : Je suis obligé d’admettre…que c’est une très belle voiture !
DAN : (il sourit) tu la veux ?
LUCAS : Tu ne pourras pas m’acheter.
DAN : Je ne t’achète pas. Je t’offre un cadeau.
LUCAS : Tu m’offres des choses maintenant ? Tu ne me connais même pas !
DAN : Je te la dois. Tu le sais.
LUCAS : J’ai failli marcher. J’ai passé une excellente journée…jusqu’à maintenant.
Il s’en va

En dehors du magasin de lingerie.
FELIX : (il la rattrape) Et bah, quelle ville ! Une des filles les plus belle est mariée, et celles qui sont riches se mettent a voler à l’étalage !
BROOKE : Qu’est ce que tu faisais là ?
FELIX : Je me promenais. On rencontre parfois des filles trashs dans les magasins
BROOKE : C’est la première fois que je vole !
FELIX/ Bien sur. On voit que ça t’amuse !
BROOKE : Non ! J’ai fait une erreur, il faut que ça reste entre nous .
FEKLIX ; Je peux garder le secret.
BROOKE : Tu dois simplement me faire confiance.
BROOKE : Je ne te connais pas assez pour te faire confiance.
FELIX : Tu devrais. Bienvenue Winona

Chez les Scott
Nathan est dans une voiture, en habit de travail
Dan sort
DAN : Tu allais partir sans même venir me voir ?
NATHAN : Je travaille, on m’a appelé pour une voiture.
DAN : Oui, c’est vrai, tu est un homme maintenant, mais tu travailles quand même chez papa
NATHAN : Il y a des gens qui m’attendent.
DAN : Et j’ai eu une crise cardiaque et j’ai faillit y rester.
NATHAN : Arrête papa ça n’arrivera jamais, la haine et l’égoïsme ,ça conserve.
DAN : Attends, il fait que je te parle.
NATHAN : Quoi ?
DAN : Comment va ta femme ?
Nathan regarde Deb qui les regarde.
NATHAN : Plus heureuse que la tienne
Il s’en va

A la concession
Nathan balaie
KEITH : Hé, nathan, viens voir, je veux te montrer une ou deux petites choses. Bien, vous
voyez cette batterie ? Le plus souvent,, quand elle rouille, quand on démarre, ça fait grouim grouim, et les gens pensent que c’est cassé, mais en fait, il suffit de passer un coup de brosse métallique dessus, et, comme neuve !
NATHAN :C’est cool ! Mon père ne m’a jamais appris ça, il ne voulait pas que je devienne…(il s’arrête et regarde Keith)
KEITH : Il ne voulait pas que tu deviennes un pauvre mécano comme moi.
ongles comme moi (des sourires)
NATHAN : Eh, c’est mon père qui pense ça, pas moi !
KEITH : Comment ça s’est passé tout à l’heure ?
NATHAN : Pas beaucoup mieux que je l’espérais .Si je veux perdre ma joie de vivre, je n’ai qu’a aller les retrouver ! Ou décevoir Haley encore plus.

KEITH : Haley n'a pas aimé le synthétiseur ?
NATHAN Oui, elle l ‘a aimé, elle aurait juste voulu qu’il ait des portes et des roues.
KEITH : Je pense que je vais pouvoir te sauver. Qu’est ce que tu penses de celle ci ?
Il lui montre une vieille voiture.
NATHAN :Je pense qu’elle est plus vieille que moi, et peut-être même plus que toi !
KEITH ; J’allais vendre des pièces de cette voiture, mais, nous pourrions la retaper, et tu pourrais la prendre !
NATHAN : On travaillerai dessus le soir ?
KEITH : Oui en famille !

Chez Nathan et Haley
Haley joue sur le synthé

NATHAN :Heureusement que je sais que tu peux jouer beaucoup mieux que ça, sinon je ne l’aurais pas pris ! Haley, je te dois des excuses. Je n’ait pas réfléchi.
HALEY :Oh, Nathan, je m’excuse aussi, je n’aurais pas du m’emporter, mais si je me suis énervée, c’est que c’est vraiment un très beau cadeau, et ta confiance en moi me fait très plaisir, mais on ne doit plus se permettre ce genre de choses si on veut que notre couple marche et devenir plus responsable.
NATHAN :Oui c’et vrai. Je ne sais pas trop gérer de l’argent, on en a toujours eu plein !
HALEY : (rires) Tu t’y fera !!
NATHAN : (rires) Haley, je refuse de rapporter ce clavier, tu as du talent.
HALEY : Nathan je…
NATHAN:On le garde ! et…Keith va m’aider à réparer une vieille voiture qui traîne au garage..
HALEY : (abasourdie) Pour nous ?
NATHAN: Oui !
HALEY:Oh, j’en était malade de devoir le rapporter! Merci je t’adore

Chez Dan
Dan regarde des photos de Nathan quand il était petit
DEB: Il ne voulait pas me voir
DAN:Il ne voulait voir aucun de nous deux. Tu te rappelles quand il était petit ? Il venait a la concession avec moi le samedi, il devait se lever tôt mais ça ne l’embetait pas. Maintenant, quand je vois ces photos ; j’ai l’impression que tout ça n’a jamais existé.
J’ai passé ma vie à poursuivre de mauvais buts. Le pouvoir, l’argent, le respect. Et a la fin, j’ai perdu l’amour de ma famille. Je veux le regagner. Est ce qu’il est trop tard ?
DEB: Je ne sais pas. Elle lui tend la main.
Dan l’embrasse sur la main et s’en va

Succession de scènes.

Chez Félix Broke se baigne dans la piscine nue.
Brooke:
t'a raison ma piscine est mmieux.

LUCAS: (v.o) Previously on One Tree Hill.


[INT. TREE HILL HOSPITAL – DAN’S ROOM – DAY]

(Lucas pushes the door to Dan’s hospital room open.)

DAN: (o.s) I’m glad you came son. I wanna do something I shoulda done a long time ago.

LUCAS: (v.o) Went to go see Dan.

CUT TO:


[INT. ROE RESIDENCE – KITCHEN – DAY]

KAREN: What did he say this time?

LUCAS: That he was sorry.

CUT TO:




[INT. KAREN’S CAFÉ – EVENING]

(Karen and Keith stand in the empty café.)

KAREN: Before the proposal we were friends Keith, I mean can’t we at least try to go back to the way we were then?

KEITH: I don’t think so.

CUT TO:




[INT. TREE HILL HOSPITAL – DAN’S ROOM – DAY]

(Dan is signing some papers.)

DAN: My doctor’s put me through some cardiovascular rehab; I thought you might like to join me.

LUCAS: (Smiling sardonically.) So you wanna be workout buddies?

DAN: Give us a chance to spend some time together. Get to know you.

LUCAS: You had my whole life to do that.

CUT TO:




[INT. KAREN’S CAFÉ – EVENING]

(Karen and Deb are in the café enjoying some alcohol.)

KAREN: I thought the divorce went through.

DEB: Well technically no, Dan had the heart attack before signing the papers. While signing the papers actually.

CUT TO:




[INT. DAN SCOTT MOTORS – DAN’S OFFICE – DAY]

(Lucas opens the lockbox and sees pictures of himself at various ages.)

DAN: (v.o) Look, would you do me a favour and put a copy of this in the lockbox in my bottom desk drawer?

(Lucas flips through the pictures.)

CUT TO:




[EXT. STREETS – ATM MACHINE – DAY]

(Brooke stands with Peyton as she tries to get her money out. The screen flashes ‘INSUFFICIENT FUNDS, PLEASE SEE BANK PERSONNEL TO RECLAIM YOUR CARD’.)

CUT TO:




[INT. HALEY AND NATHAN’S APARTMENT – BEDROOM – EVENING]

(Haley and Nathan lie on the bed in the dark room.)

HALEY: You are the one that I want.

NATHAN: Yeah, me too. (She kisses him.)


FADE TO BLACK:

OPENING CREDITS ROLL:


FADE IN:


[INT. DAVIS RESIDENCE – BROOKE’S BEDROOM – DAY]

(Camera pans to show Brooke lying on her bed sleeping. A distant splash is heard and she opens her eyes, slightly confused. She gets up, pulls back her gauzy, yellow, curtains and sees a guy swimming naked in her pool. She hurriedly leaves her room.)

(The guy continues to swim as Brooke comes into view.)

BROOKE: Excuse me! (He ignores her and continues swimming.) Hello?! (Uncertainly) Hola?

FELIX: (smiles) Hola.

BROOKE: OK (Attempting to stay calm.) Look, I don’t know what my mom told you, but here’s the drill, pool boys don’t get swimming privileges.

FELIX: (Speaks Spanish and I won’t translate because, mainly, I don’t know Spanish.)

BROOKE: Right I…ciento you too. Um…(Attempting very bad fake English.)…get aye outay. (Makes hand gestures to emphasize her point.)

(Felix Gets out but not before showing her all of his naked glory. Brooke looks on, half impressed but still trying to stay calm.)

BROOKE: What? You lose your suit?

FELIX: (Speaks more Spanish.)

BROOKE: OK (pause) I ditched Spanish the day they covered the naked verbs. (here here) You (points to him.) no (Shakes hands) swim (Imitates swimming.) here. (Points to her house.) OK?

FELIX: (In a heavy Spanish accent.) OK. (Speaks even more Spanish.)

(Brooke stares flummoxed and rolls her eyes.)

CUT TO:




[INT. HALEY AND NATHAN’S APARTMENT – KITCHEN – DAY]

(Haley is singing.)

HALEY: #Every night I watch you sleep,

Peace in dreams I hope you’ll keep.

(Nathan smiles impressed as he listens to her. Haley moves around the kitchen.)

HALEY: Until your death,

With your last bre- (Stops and tries a different note.)Breat-brea. (Shakes her head and opens the fridge.)

NATHAN: (Eating breakfast.) Are you writing a song or are you planning on killing me?

HALEY: Uh, officially I’m writing a new song, unofficially; I’d watch your back. (Nathan smiles.) By the way, I found a new car on the internet. It’s great.

NATHAN: Hm, define great.

HALEY: Five-hundred bucks great, which is actually thirty-six bucks less than we’ve got in the wish dish (laughing) so we could probably spring for a full tank of gas.

NATHAN: Well you know; my wish was more along the lines of TeeVO…surround sound.

HALEY: Well a car will get you off the bus before Keith fires you for being late. (Nathan smiles, nodding.) Will you just take a look at it? If it’s a piece of junk we’ll keep looking.

NATHAN: OK.

HALEY: Deal?

NATHAN: Deal.

HALEY: (Kisses him) And um…make sure the trunk’s big enough to fit your body. (Coughs slightly.) Just in case. (Nathan laughs.)

CUT TO:




[INT. SCOTT RESIDENCE – LIVING ROOM – DAY]

(Dan is sitting in front of the TV, his stubble growing worse than ever, just lazing about.)

DEB: Dan? Are you OK?

DAN: Yeah. I’m gonna order some lawn gnomes. Front yard looks a little bare.

DEB: It’s a nice day. You wanna try a walk?

DAN: Maybe later.

(Deb looks at him and then leaves.)

CUT TO:




[INT. KAREN’S CAFÉ – DAY]

(The café is full as Peyton walks in. Karen sees her.)

KAREN: Hey Peyton.

PEYTON: Hey.

KAREN: You looking for Lucas?

PEYTON: Um…actually I was looking for you. (Something’s obviously on her mind.) I just wanted to say I’m sorry things didn’t work out between you and my dad. I was (pause) really enjoying getting to know you.

KAREN: Yeah I liked that too.

PEYTON: So I was hoping maybe we could keep in touch. (Hurriedly) Unless that’s weird.

KAREN: (Shakes her head.) No. That wouldn’t be weird at all.

PEYTON: OK. Great. Can I ask you for some advice? You’re just the only woman I know that runs a business and I’ve got this crazy idea.

KAREN: Well I like crazy ideas. What is it?

PEYTON: OK. It is impossible to see good live music in this town without a fake ID so I went to THUD and I suggested they sponsor an ‘all-ages’ night. You know, not like here at the café but…like a club night.

KAREN: That sounds great.

PEYTON: Yeah, I thought so too but (shrugs) no takers so far. The club managers find out I’m in high school and it kinda ends there.

KAREN: It only takes one person to say yes Peyton. If you believe in it, see it through. Eventually someone else will see it too.

(Peyton bites her lip and smiles.)

CUT TO:




[INT. DAN SCOTT SERVICE ANNEX – DAY]

(Nathan is polishing up a car hood in what was formally ‘Keith Scott Body Shop’ and is now ‘Dan Scott Service Annex’. Keith is standing at the back talking to somebody. The cardboard cut-out of Dan is there.)

NATHAN: (Talking to the cut-out and mimicking the hand gesture.) Hey dad! How’s it going? (Pretending to be Dan.) Oh, pretty good son. You know I’m proud of you. How’s Haley? (Shakes his head and walks back to the car.)

KEITH: Well at least the cardboard one’s polite. (Nathan smiles.) You know, Nathan, you’re not gonna be detailing cars forever. I’m gonna find you something, you know, better.

NATHAN: No, you know, it’s cool. Whatever I have to do. I mean just…treat me like any other employee who has no skills and whose last name isn’t Scott.

KEITH: (Happy) OK, I will. (Starts to walk away.)

NATHAN: Oh yeah, Keith? Uh…I have a-a favour to ask.

KEITH: Oh see now you are like any other employee.

NATHAN: Well…me and Haley have been saving up for a used car and uh…well she found one she likes but I don’t know anything about cars. (pause) So I was wondering if you could, check one out for me tomorrow?

KEITH: I’d be happy to. Long as you don’t spread that ‘I don’t know anything about cars’ around the dealership. (Nathan smiles and nods.) Look I know this isn’t exactly glamorous…but you’re doing a good job. I’m glad you’re here. It’s a-it’s nice to be around family.

(Nathan sighs happily.)

CUT TO:




[EXT. KAREN’S CAFÉ – EST SHOT – DAY]

CUT TO:




[INT. KAREN’S CAFÉ – DAY]

(Deb is behind the counter sorting out receipts. Lucas comes up from the back.)

LUCAS: Alright, I’m gonna take off.

DEB: Oh Nathan.

(Lucas gives her a look. He doesn’t look anything like Nathan.)

DEB: (Apologetically) Sorry. Force of habit. (Gives him his backpack.) Lucas.

LUCAS: It’s OK. Actually that reminds me. I left my history book in the kitchen. (Walks to the back again.)

KAREN: I’m gonna be late for school. First day.

DEB: You’re gonna do great.

KAREN: You sure you’re gonna be OK here? I mean if Dan needs you, I can get Lucas in after school.

DEB: Oh no, it’s fine. I don’t think I’m what Dan needs anyway.

KAREN: What do you mean?

DEB: Oh he’s withdrawn, he’s depressed.

KAREN: Well the doctor did say mood swings were pretty common after a heart attack right?

DEB: Oh well, it’s more than that. He just…he sits around watching TV. He won’t do his rehab. I can’t reach him. And, without Nathan around; I don’t know who can.

(Cue the shot of Lucas eavesdropping.)

KAREN: (o.s) I’ll see ya.

DEB: (o.s) OK, bye.

CUT TO:




[INT. SCOTT RESIDENCE – LIVING ROOM – DAY]

(Dan is still sitting in front of the TV, writing something down on a red book.)

DAN: (Looking up as Lucas enters.) Lucas.

LUCAS: Um…door was open.

DAN: Wanna have a seat?

LUCAS: Actually, I was wondering if you wanted to go out.

DAN: Um…not thanks. I’m not really up for it today.

LUCAS: Listen, you said you wanted to rehab together; here I am.

DAN: well maybe later.

LUCAS: (Putting his foot down.) Today only. Take it or leave it.

CUT TO:




[EXT. STREET – DAY]

(Dan and Lucas are walking down the street. Dan is still finding it hard.)

LUCAS: You think you can make it to the corner?

DAN: Of course. (pause) You been shooting around at all?

LUCAS: Some. You know, this isn’t a race. You know, we can slow down if you want.

DAN: Easy for you to say.

LUCAS: What is that supposed to mean?

DAN: Nothin. It’s just…it’s hard to be less than what you once were. You might not understand that.

LUCAS: Yeah, I do. You know, I’m not sure I’ll ever play basketball the same level ever again. Think about it every day.

DAN: Nathan doing OK?

LUCAS: You really wanna know?

DAN: Yeah, I do. After all that’s happened, he’s still my son.

LUCAS: He’s good, you know. He and Haley are happy. He…really likes it at the dealership.

DAN: (Stops walking.) My dealership?

LUCAS: Yeah, uh, Keith took him on. I thought you knew.

DAN: (Not pleased.) (Harshly) We’re done here.

LUCAS: Hey come on. It’s not that far to the corner.

DAN: I said I’m done. My health, my call.

LUCAS: OK. Well let me at least take you back to the house.

DAN: (Puts out a hand to stop him.) Lucas, go to school. (Turns and walks away.)

CUT TO:




[INT. TREE HILL COLLEGE – BUSINESS 101 – DAY]

(Karen sits at her desk with a laptop. Someone sits next to her.)

MAN: So, Business 101 huh? You a business major?

KAREN: I’m not sure yet. It’s uh, my first college class.

MAN: Are you taking it with Hargrove? This guy’s tough.

KAREN: Really? (Worried) How tough?

MAN: I heard he shot a guy, it ‘B’ school, just to watch him die.

KAREN: You’re kidding?

MAN: Yes. (They laugh.) Well about him shooting someone. Not about him being tough though. Good luck. (He picks up his briefcase and heads to the front.) Morning folks. My name is Andy Hargrove, (Karen looks at him shocked.) welcome to my class. When I was twenty-one I made my first million with a B2B search engine. The next year, I tripled it and then I tripled that. Did an IPO, got really rich, cashed out and wound up here. Well there’s a couple of hangovers in this side trip to Nepal between there and here but that’s not important right now. (A few murmurs from the class, Karen smiles.) OK. (Claps his hands) Let’s talk about…(Grabs a chalk and begins to write ‘greed’ in the board.)…greed. Can’t run a business without it. Anyone disagree with me? (Karen puts her hand up.) There’s one in every class. OK. So, what’s your name?

KAREN: Karen, and granted, I run a small café but I’ve found that if your treat people well, they come back. If you price things fairly, if you make a…quality product; you don’t have to be ruthless to be successful.

HARGROVE: Does uh…does anyone agree with her?

(Karen looks around but nobody puts their hands up.)

HARGROVE: Well that’s too bad coz she’s right. Guy co-look, I know that this class is titled Business 101, but I like to think of it as Zen Business. Who here wants to do well?

(Everyone puts their hand up.)

HARGOVE: Everybody. Who here wants to do good?

(Karen smiles and they all put their hands up again.)

HARGROVE: Coz there’s absolutely no reason why you can’t do both. And since I’m the teacher, let’s just presume I’m right about that for now OK? Alright so uh, everybody flunks today’s lesson, except for Karen. (points to her.)

(Karen looks shocked as he smiles at her. There is the distinct impression that he is flirting with her in front of the entire class.)

CUT TO:




[EXT. TREE HILL HIGH SCHOOL – PARKING LOT – DAY]

(A speeding BMW nearly mows Lucas over. He moves just in time. The drives races into Brooke’s parking space. She gets out angrily.)

BROOKE: (To Lucas.) Are you OK?

LUCAS: Yeah, unless we’re both dead.

BROOKE: Hey buddy! That’s my spot! (She stops as she sees it’s the pool boy.) What are you doing here? You’re the pool boy.

FELIX: You (points to her.) no (Waves a finger at her.) park (Imitates a wheel) here. (He smirks, laughs and walks off.)

LUCAS: Do you know this guy?

BROOKE: No. I’ve just seen him naked! (Gestures and gets back in her car.)

(Lucas looks between the pair.)


FADE OUT:

COMMERCIAL SET:


[EXT. TREE HILL HIGH SCHOOL – PARKING LOT – DAY]

(Brooke runs in her heels.)

BROOKE: Pool boy! Wait up!

FELIX: Running and gunning baby. You gotta keep up with me.

BROOKE: You speak English(!)

FELIX: Figured we wouldn’t get very far if you kept trying to speak Spanish.

BROOKE: Who the hell are you anyway? Hey! Buddy these are two hundred dollar shoes (Grabs his arm) don’t make me speed walk!

FELIX: I’m your new neighbour which makes you, the girl next door. And in the movie, she was a porn star.

BROOKE: Ha, well I don’t believe you coz if you were my neighbour, you’d know that house has its own pool.

FELIX: I like yours better. Look, this thing between us, it’s inevitable.

BROOKE: What thing? (Gestures between them.) There is no thing.

FELIX: Come on! We fight, we flirt. Maybe even slap me but eventually, we end up in the sack together so how bout we skip the anger and cut right to the sex?

BROOKE: How bout we cut right to the slap?

FELIX: OK. It’s part of the sex.

MOUTH: Hey Brooke. Who’s your friend?

BROOKE: He’s no friend of mine. (Shoots him a dirty look and walks away.)

FELIX: (Watches her walk off.) Girl I love it when you’re sassy! Haha. (Turns back to Mouth.) Oh how you doing man? (Shakes his hand.) I’m Felix; the new guy.

MOUTH: I’m Mouth; the been-here-forever guy.

FELIX: Right, so tell me something man; how’s the talent around here?

MOUTH: Sports?

FELIX: Keeps up with me Mouth; women. The girls. How’s the stock? Are they all like your friend Brooke?

MOUTH: Oh um…I don’t really…

FELIX: Oh you don’t know. That’s OK. I need someone to show me around. You up for that?

MOUTH: Sure, guess so.

FELIX: (Checking out girls at random.) Great. Look here’s the thing; we gonna act strong now. We’re not gonna hurt anyone but we’re gonna break a few hearts, it happens. They live, (Points to a girl) you learn. (Claps Mouth on the back.) Occupational hazard. Alright, who do you like that’s available?

MOUTH: Who do I like?

FELIX: For me Mouth. OK? Don’t be selfish.

MOUTH: (Looks at some girls whispering.) How bout her?

FELIX: (Eyes them.) Nah, too young. You wanna hit it, not baby-sit it. (Mouth nods.) Look, onto of that, I’m the new guy. I mean my game is strong anyway, but new guy status is hardcore. (They stop at Haley and Peyton.)

MOUTH: Peyton, Haley. This is Felix.

PEYTON: Hi.

FELIX: How you doing? (Looks at Haley, he likes her.)

HALEY: Hi, nice to meet you. (Shakes his hand.)

FELIX: Girl, you are totally fine.

HALEY: (Laughs stonily.) Dude I’m totally (The smiles fades.) married. (Shows her ring.)

FELIX: (surprised) Really? (Looks at her stomach.) Who’s the father?

NATHAN: (Approaches from behind) Little close aren’t you?

FELIX: Oh, guess it’s you.

(Nathan and Haley turn and leave.)

MOUTH: She’s not pregnant but they are married.

FELIX: Yeah yeah, I saw the ring. Guess she likes poor guys. (Smiles at Peyton and walks away.)

PEYTON: (To Mouth.) This should be interesting. (Pats Mouth and leaves.)

MOUTH: Yeah!

MOUTH: (v.o) So I showed him around and he seems pretty cool.

CUT TO:




[EXT. THE RIVERCOURT – DUSK]

(Lucas, Fergie and Mouth are there shooting hoops.)

MOUTH: His family, they move like almost every year.

FERGIE: Witness protection?

MOUTH: Uh-uh, doctors without borders. They’ve been all over the world. His parents are opening up a private practise over here.

NATHAN: (Walks onto the Rivercourt.) Who we talking about?

MOUTH: Felix, the new guy.

LUCAS: You met him?

NATHAN: Sort of, he was hitting on Haley. (Lucas shoots a basket.) (Concerned) I thought you weren’t supposed to be playing.

LUCAS: Hey look, a little pick-up every now and then aint gonna kill me. Wanna run?

NATHAN: I was on my way home. Got a tonne of studying to do and I gotta work tomorrow. (Catches a basketball.) One shot. (He aims, he shoots, he scores.) Yes(!)

LUCAS: How’s work anyway huh? Boss not riding you too hard?

NATHAN: No man, Keith’s cool; a lot cooler than my dad ever was. It’s kind of weird how…my closest contact with him now is a cardboard cut-out.

LUCAS: Oh yeah, listen, I may have screwed things up…for you, with Dan. He asked about you…and I kinda…mentioned the dealership gig.

NATHAN: (Smiling) But you talked to him?

LUCAS: Yeah. (pause) Look, your mom’s having trouble getting him to rehab. So I figured maybe I’d…give it a shot. If that’s cool with you.

NATHAN: Honestly; after everything you know about the guy are you sure you wanna let him in?

LUCAS: (pause) You know, when Dan had his heart attack, I figured; well that’s it. You know, we’re never gonna know each other. But…he didn’t die. So it kinda makes me wonder if-if I don’t take a chance now, will I regret it someday?

NATHAN: You do what you need to do man. You should know who he is.

CUT TO:




[INT. SCOTT RESIDENCE – KITCHEN – DAY]

(Dan walks into the kitchen, talking to someone.)

DAN: I want you to fire Nathan. Name over the front door still says ‘Dan Scott Motors’.

KEITH: (walks into the kitchen behind Dan.) As long as I’m running things, I’m gonna make hiring decisions as I see fit. You know, word is you actually got a heart in your chest Dan; why don’t you try thinking of Nathan.

DAN: You know Keith, if Nathan can support a wife, he’ll never realise what a colossal mistake this marriage is.

KEITH: He’s emancipated Dan! (Softer) That’s his mistake to make and if you want him fired, then you’re gonna have to look him in the eye and do it yourself when you come back to work. Until then…he stays.

(Close in on Dan’s face.)

CUT TO:




[INT. TREE HILL HIGH SCHOOL – CORRIDOR – DAY]

FELIX: It’s all attitude Mouth. It’s gotta work with the vibe you got.

MOUTH: (Laughing) Geeky and shy are not a vibe.

FELIX: Packaging my man; you’re not geeky, you’re sensitive. You’re not shy, you’re mysterious. (Laughs and opens his locker.) Girls love that. Anybody special you looking to impress?

MOUTH: (Looks at Brooke.) Nah, nah, I’m just um…you know, I’m playing the field.

(Lucas approaches.)

LUCAS: Sup Mouth? (Pats him on the shoulder.)

MOUTH: Hey Luke. (They bang fists.)

LUCAS: (To Felix.) Run anybody over today?

FELIX: I feel you man. It’s hard when the big dog comes to town. (Lucas smiles annoyed.) Not sure where you stand anymore. I get that. Hang tough bro. (Punches his shoulder.) It gets easier. (He watches Brooke and Peyton approach.) (To Brooke.) Still mad?

BROOKE: (Loses her smile.) (Snarks) Still here?

FELIX: (Laughs and then eyes Lucas.) So what happened between you and Brooke? Or was it Peyton? Tell me it was both at the same time.

(Lucas looks at Felix like he wants to punch his face in. He looks at Mouth accusingly.)

MOUTH: (Defensively) Dude, I never said a word. I swear. He’s got like…psychic super powers.

FELIX: (Giving Lucas a disturbing look.) Nah…I just been in eighty schools in the past ten years. You learn how to read people. So; Brooke? Peyton?

LUCAS: We’re all just friends.

FELIX: If that’s your story. (Walks off.)

MOUTH: (Uncomfortably) Um…see you later. (Follows Felix.)

(Lucas watches Mouth and Felix.)


FADE TO BLACK:

COMMERCIAL SET:


[INT. HALEY AND NATHAN’S APARTMENT – LIVING ROOM – DAY]

(Haley walks in tired. Nathan comes up behind her.)

NATHAN: How much do you love me?

HALEY: Do we get the car?!

NATHAN: Close you eyes.

HALEY: (Confused) It’s a car in our apartment?

NATHAN: Haley, come on.

HALEY: Come on, let m-alright alright, I’m closing my eyes.

NATHAN: Alright, come here. (He turns her around) Wait a second.

HALEY: Wha-uh.

NATHAN: Wait a second. (Stop her in front of a huge keyboard on a stand wrapped in red ribbon. Haley opens her eyes, expecting to be surprised and stops dead.) (Uncertainly) You love it?

HALEY: (pause) (Turns to him.) What did you do?

NATHAN: Now you have something to compose on.

HALEY: But you were going with Keith to look for a car.

NATHAN: Yeah we did but Keith said it was no good so…(Points to the keyboard.)

HALEY: (Emotionally) Oh. (Turns back to it.) (Tearfully) Nathan um…you have to take this back. (Walks into the bedroom. Nathan stares after her.)

NATHAN: You don’t like it.

HALEY: Of course I like it. It’s beautiful. But we need a car.

NATHAN: Haley, we can get a car anytime.

HALEY: With what?! Magic beans? I mean. Look, I know. I know you’ve never had to deal with money before but things are different now. You can’t just go out an-and buy a…keyboard because you feel like it! We agreed on a car!

NATHAN: Haley! You are a really good musician! OK? I have a feeling about your music. It’s gonna take you places.

HALEY: (Turns back to him.) It means a lot to me Nathan. It does but what is gonna take you to work?

NATHAN: Alright, you know what; I was just trying to do something nice for you. OK?

HALEY: Fine. You wanna do something nice for me? Get us a car like we talked about. (Leaves the bedroom.)

CUT TO:




[INT. LINGERIE STORE – DAY]

HALEY: It’s a beautiful gift but…we worked so hard to save that money. (Hangs some lingerie up.)

BROOKE: Hales, boys are clueless. I swear to you, I’m thirty years away from giving them up for good.

PEYTON: (exits the changing cubicle in a black and white suit with jeans on.) OK, so, what about this? Does this say…‘let me promote and all-ages club night’?

BROOKE: No. Not enough skin. Try…this. (Throws a small top that matches the suit at her.)

(Peyton sighs and re-enters the cubicle.)

BROOKE: (Picks up a bra.) Oh god. That much for two doilies and a piece of wire? (She puts it on the mirror.)

HALEY: You’re not gonna try it on?

BROOKE: Not today.

PEYTON: (Sticks her head out.) Not today? Brooke Davis, this is a shopping day you will never ever get back again. (Throws the suit top at her. Brooke makes a face as she catches it.) Hey listen, if you’re still waiting on your ATM card, I can front you the cash.

BROOKE: Nah, it’s cool. My dad just…spaced a deposit to my account.

PEYTON: OooKay! (Pulls back the curtains. She is wearing a black top and black, with white stripe, jacket.)

BROOKE: Ah, now we’re talking. If this band manager is a guy, you are golden!

HALEY: You know, speaking of guys, can we just do five minutes on this Felix person? (Brooke is disgusted.)

PEYTON: Yes! He is hot and totally vibing on you married girl. No wonder Nathan’s jealous.

HALEY: It’s kinda weird, I’ve-I’ve never had anything like that happen before.

BROOKE: OK, but guys, how can he make Nathan jealous? This boy is repellent! I mean he’s been here what, five seconds and he’s already butting in everybody else’s business, bossing people around and acting like he owns the place, come on!

(Haley and Peyton laugh.)

BROOKE: What!?

PEYTON: Earth to Brooke, he’s you…in pants.

BROOKE: (Throws a pink top at her.) He in not!

HALEY: (laughs) Kinda is.

BROOKE: Argh! Argh I hate you both! (Looks at the bra and laughs.)

CUT TO:




[EXT. RIVER WALK – CAFÉ – DAY]

(Karen is sitting outside a café, putting sugar into her coffee. Andy Hargrove comes up behind her.)

HARGROVE: Any verdict on college yet?

KAREN: Well my teacher’s a little unorthodox. And younger than I expected.

HARGROVE: Ahh, so you’re one of these ah, maturity…likers. (Karen gives him a look. He laughs.) Sorry, I suck at grammar.

KAREN: So, why did you pick me out of the class? I mean you-ah, always find somebody to torment?

HARGROVE: I like to find the student who can give me a run for my money.

KAREN: Ah, which is a lot of money of my google search is correct.

HARGROVE: (pause) Yeah, it is.

KAREN: What kind of guy cashes in on a fifty million dollar business?

HARGROVE: A guy who wasn’t happy. Oh no look I mean I-I started with a small business you know? Like your café and uh…I got bored, I took some risks, business picked up and when I hit fifty million, obviously I realised I could just…coast on that forever. (pause) What’s the point you know? No getting challenged.

KAREN: And teaching is that challenge for you?

HARGROVE: Yeah. Yeah, scares me to death. I just know that one of those weasels in the front row is gonna ask me a question that I can’t answer. So what about you? You ever thought about growing your business?

KAREN: Oh sure. I even drew up expansion plans but it was never the right time.

HARGROVE: Never is you know. Just gotta figure it out ask you go along. But if you ask me, the object of the game is to make a difference. (Karen nods.)

CUT TO:




[INT. STUDIO – DAY]

(Peyton is badgering the manager of a band.)

PEYTON: OK, all I’m saying is that a lotta kids would support live music if they had a night of their own. Now you manage more than one band. OK, so if you would just work with me on this, I know we could get a club owner to agree to try it out.

MANAGER: Look. My band doesn’t play to kids. We play to shot and beer crowds, not high school proms.

PEYTON: OK but what I’m saying is that an all-ages club could work in this town.

MANAGER: Sorry, no dice. I’m just not interested.

(Two artists come into the camera shot.)

ARTIST 1: Swear to god, this is the last time I hire a singer off a flier at Kinko’s.

ARTIST 2: You know nothing, absolutely nothing about music man. I went to Berkley ass-face; studied a little something called composition. You might want to look into it.

ARTIST 1: Yeah I will, the next time I look in the audience and they’re ignoring us.

PEYTON: (laughs) Plant and Page.

ARTIST 2: Have we met?

ARTIST 1: Who’s this?

PEYTON: I was in the crowd the night that you guys played together the first time.

ARTIST 1: (looks) Go on.

PEYTON: There were what, like twenty people in the crown that night? But your energy was…I mean it was so real! You know, you guys looked like you were gonna explode up there on stage but that’s what made it work. That’s the tension that made Led Zeplin work and it’s the same tension that sets your music apart.

ARTIST 2: The Key Club.

PEYTON: Um-hum.

ARTIST 1: That was a good night.

PEYTON: Well…yeah, they could all be good nights if you guys would just quit your bitching and…focus on what matters. But then again, what do I know you know I’m just a kid. But if I were you guys I’d put my energy into the music otherwise…you’ll be lucky to play at the high school prom. (Waves to them as they leave. She looks at the manager.)

CUT TO:




[EXT. SCOTT RESIDENCE – DRIVEWAY – DAY]

(Dan is checking through a maroon convertible.)

DAN: Hey, thanks for coming back. (Lucas appears in the shot.) Sorry about the crappy mood the other day. Shouldn’t have taken it out on you.

LUCAS: It’s cool but if it starts to become a habit; find yourself another trainer. New car?

DAN: (Polishing it.) Dealership. I like to drive all the new models so I can tell the customers what they’re getting. Problem is, the doctors won’t let me drive yet. (Looks at Lucas.) You mind?

LUCAS: Mind what?

DAN: Taking it for a spin. Tell me how she handles. Any kind of feedback would help. We can stop somewhere along the way and do some rehab. You game? (Lucas looks away laughing, trying to say no.) Lucas, I can barely take a walk without gasping for air right now. At least I have my work. (Takes the keys.) You’d really be helping me out. (Holds them up for Lucas to see.)

(Lucas looks at the car trying to contain his excitement. He holds his hand out. Dan drops the keys into it.)

CUT TO:




[INT. STUDIO – DAY]

MANAGER: The job doesn’t end getting the band you know? You gotta take care of them. You gotta be part cheerleader, part babysitter, part therapist. (Holds up a beer but Peyton declines.)

PEYTON: It’s no problem, I can handle that.

MANAGER: What I’m saying is…you gotta look after all their needs; food, drink, drugs. (Peyton stops, shocked.)

PEYTON: Um, drugs?

MANAGER: Oh don’t worry, I’ll set you up with the guys I buy from. (Places a square of glass on the table and takes out the drugs.) They’re reliable. I mean, they’re drug dealers, you don’t wanna mouse it or anything…(Peyton really doesn’t want to do it.)…but…they won’t burn you. (Splits the drugs with a blade.) I got a good sense about people. You’re young but you…might be worth the risk. (Holds up a rolled dollar bill for her to inhale it through.)

PEYTON: (Uncomfortably shaking her head.) No thanks.

MANAGER: Here’s your shot kid. (Pushes the glass to her.) What do you say? (Camera freezes on her troubled face.)


FADE TO BLACK:

COMMERCIAL SET:


[INT. DAVIS RESIDENCE – BROOKE’S BEDROOM – DAY]

(Peyton enters Brooke’s bedroom while she’s painting her toenails.)

PEYTON: Brooke? (Brooke looks up tearfully.) What’s wrong?

BROOKE: I just keep screwing up this toe. (Rubs at it with cotton wool.)

PEYTON: (coaxing) Brooke.

BROOKE: You know how I told you that my credit card got declined because the bill got paid late? (Peyton nods. Brooke shakes her head.) It’s a load of crap.

PEYTON: Well what happened?

BROOKE: (crying) I’m broke. (Peyton’s shocked.) My dad’s company went under and…doing this stupid bankruptcy thing and my mum’s telling me we might have to sell the house.

PEYTON: God Brooke. I’m so sorry.

BROOKE: Yeah me too. I love being rich, I’m good at it.

PEYTON: So is that why Felix is getting under your skin? Coz he’s…the rich guy next door.

BROOKE: I dunno, maybe.

PEYTON: Brooke, its just money. You know. There is so much more to you than that.

BROOKE: Yeah but that’s my favourite part. I don’t wanna talk about it anymore. How was your meeting?

PEYTON: (pause) It’s not gonna work out.

BROOKE: Really?

PEYTON: (Shakes her head.) Um-um.

BROOKE: I’m sorry.

PEYTON: Yeaaah…me too. (Smiles at Brooke.)

CUT TO:




[EXT. ROAD – DAY]

(Dan and Lucas are in the car, driving along a deserted road.)

DAN: Guns and Roses, Whitesnake, Metallica, Aerosmith.

LUCAS: (laughs) Please tell me you’re kidding. You didn’t actually listen to metal?

DAN: Even had my own spandex.

LUCAS: (Groans loudly.) Man that is not a vision I wanted to have in my head. (They laugh.)

(Felix pulls up next to them in his BMW.)

FELIX: Lucas right?

LUCAS: (pause) Yeah.

FELIX: Nice wheels.

LUCAS: (Wishing he would leave.) Thanks. You know you’re on the wrong side of the road right?

FELIX: Yeah I know. Wanna air it out? (Revs his engine.)

LUCAS: (Turns to Dan and smiles, shaking his head.) Maybe some other time(!)

FELIX: Come on. Race your for that girlfriend. What’s her name? Brooke? (Revs his engine again.)

LUCAS: (Coldly) Ex girlfriend.

FELIX: Which was inevitable once I got to town. Don’t hate the player; hate the game. (Revs his engine.)

DAN: Hey, tell me you’re gonna wipe the smirk off that punks face. Come on, my T-Bird coulda taken him.

(Lucas glares at Felix, guns his own engine and off they go. Lucas starts off behind Felix.)

DAN: Go go go go go go! Woah!!

(Felix stays in the lead, looking at Lucas in his rear view mirror and smirking. Lucas moves to the side to overtake. Felix sees and moves in his way, Lucas moves to the other side.)

FELIX: (laughs)

(Dan’s annoyed by the cut off and sighs. Lucas puts him flip-flopped foot down on the gas and the car goes up to 80 mph. Lucas pulls up level with Felix and Dan grins cockily at him.)

DAN: (Laughs as Lucas overtakes.) Woah!

(Lucas moves in front of a pissed Felix. Felix moves to the side, level with Lucas again and suddenly they’re playing ‘chicken’ with an oncoming truck. Lucas looks to Felix, the truck and then back at Felix, realising that he’s not going to move.)

LUCAS: What the hell are you doing?!

FELIX: Come on chicken! (laughs) (Lucas doesn’t know what to do.) Yeah baby!

(Finally, Lucas slows down. The truck beeps and Felix moves off the wrong road. They both pull to a stop and Lucas bangs on the wheel annoyed.)

DAN: You did the right thing.

LUCAS: (nods) Yeah.

FELIX: (Walks up to them.) Don’t sweat it. (Nastily) Chicken’s not for everyone. (Lucas shakes his head.) Who you got riding shotgun?

LUCAS: Uh…this is uh…(Doesn’t know what to say.) Uh, this is my-

DAN: Dan Scott. Scott Motors. When you’re ready to trade up, come on down to the dealership. (Felix smirks and walks off.)

(Lucas shakes his head, trying to explain.)

DAN: (laughs) We probably should get going. (Lucas smiles.)

CUT TO:




[INT. ROE RESIDENCE – KITCHEN – DAY]

(Karen opens the door to Deb.)

KAREN: Hey.

DEB: Hi, uh, the printer dropped off the proofs for the new menu, I-I wasn’t sure if you were coming by the café today so…

KAREN: (Looks at them.) These are great.

DEB: Yeah. (Looks at the plans of extending the café.) What’s this?

KAREN: Café expansion plans from million years ago.

DEB: Oh.

KAREN: I was gonna add a bar.

DEB: (They sit.) Why didn’t you go through with it?

KAREN. Ah, you know, the timing was never right. I was…busy all day at the café and I didn’t wanna give up my nights with Lucas too.

DEB: Are you reconsidering?

KAREN: I’m writing a business plan for class. A start-up for a new venture. The more I play around with these fake companies, the more I’m thinking…maybe it shouldn’t be just an exercise. I’d always hoped to branch out some day. Is that nuts?

DEB: No, not at all. In fact, I’ll be one of your investors.

KAREN: (Shocked) You don’t even know what I’m proposing.

DEB: But I know you and I know how hard you’ll work. Ah besides, what’s life without a few risks. (Laughs and looks at the plans again. Karen smiles.)

CUT TO:




[INT. LINGERIE STORE – DAY]

(Brooke is back in the lingerie store. She picks up the bra she was looking at before and, looking around, slips it into her bag. She walks to the door, straight through the barcode detectors and sets the alarms off.)

ASSISTANT: Excuse me!

(Brooke turns around looking exceptionally guilty.)

ASSISTANT: I need to check your bag.

BROOKE: (Takes her bag off her shoulder.) OK. Sure.

ASSISTANT: (Looks in and pulls out the bra.) What’s this?

(Felix comes up beside her.)

FELIX: It’s a birthday present, for me. She’s shy about buying stuff like this. But hey, I guess that’s part of the turn-on right? (Brooke, trying to look like it’s not news to her.) I would have come in to check it out sweetie. (Puts his arm around her shoulders.)

BROOKE: I was just…gonna take it outside to show him.

FELIX: Blue’s perfect, that’s your colour. We’ll take it. (Turns the assistant away so that he can pay for it.)

(Brooke leaves the store.)

CUT TO:




[EXT. SCOTT RESIDENCE – DRIVEWAY – DAY]

(Lucas skids to a halt smiling.)

LUCAS: (Turns off the engine and takes the key out.) I gotta admit…it’s a great car.

DAN: (laughs.) (seriously) You want it?

LUCAS: (pause) You can’t buy me. (Gets out of the car.)

DAN: Come on Lucas, it’s not like that. (Gets out of the car too.) This is what I do for people I care about.

LUCAS: (Doesn’t believe Dan.) What, you care about me now?! You don’t even know me!

DAN: I want to. More than you know. We both know I owe it to you.

LUCAS: (Laughs, hurt.) You almost had me, you know that? Shame on me, right? I mean I actually (pause) enjoyed a day with you. (pause) Till now. (Walks away.)

(Dan looks down. He’s blown it.)


FADE TO BLACK:

COMMERCIAL SET:


[EXT. OUTSIDE THE LINGERIE STORE – DAY]

(Felix approaches a despondent Brooke holding a paper bag.)

FELIX: Some town you’ve got here. (Laughs, looking her up and down.) I mean, all the relationships are inbred. One of the hottest girls get married, if that’s even legal and the rich girl shoplifts for kicks. (Shakes his head.)

BROOKE: What were you doing in there?

FELIX: I needed the new catalogue. Besides, you meet the trashiest girls in lingerie shops.

BROOKE: Look, I don’t…I mean I’ve never done anything like that before.

FELIX: Well clearly. You suck at it. Have fun?

BROOKE: No(!) It’s just (Pause. She’s not gonna tell him.) It was a mistake and I’d like it to stay between us.

FELIX: I can keep a secret.

BROOKE: Promise?

FELIX: You’ll just have to trust me.

BROOKE: I don’t know you well enough to trust you.

FELIX: You will. (Holds up the bag.) You might as well have it. I’m planning on seeing you in it soon.

BROOKE: (Snatches the bag away.) Not a chance in hell(!) (Looks at him appalled and leaves.)

FELIX: You’re welcome Winona.

(Brooke waves and he watches her.)

CUT TO:




[EXT. SCOTT RESIDENCE – DRIVEWAY – DAY]

(Nathan gets into the maroon convertible, pulls down the eye guard and the keys drop down into his hand. Dan comes out.)

DAN: You weren’t even gonna come inside and say hello?

NATHAN: (avoiding) I’m working. We got a call to pick up the car.

DAN: Oh sure, you’re working. You’re emancipated now right? Course your old man still sets the table.

NATHAN: I gotta get back.

DAN: Hey, I had a heart attack. I coulda died.

NATHAN: Dad, we both know that’s never gonna happen. You can’t jerk anybody’s chains if you die. (Looks at him. Gets ready to leave.)

DAN: OK, just wait. Let’s just talk.

NATHAN: Bout what?

DAN: I dunno. How’s your wife?

(Nathan looks as him mom steps out of the house and looks at them.)

NATHAN: Lot happier than yours. (Starts the engine and pulls out. Deb walks back into the house.)

CUT TO:




[INT. DAN SCOTT SERVICE ANNEX – EVENING]

(Nathan is sweeping the floor.)

KEITH: Hey Nate, come here, I wanna show you a couple of the basics. (Nathan puts down the broom and walks over.) Alright, you see this battery clamp? Well, if it gets corroded, then the current can’t get through to the starter and then you get that ah, that noise when you crank it.

NATHAN: Yeah the (Makes a very embarrassing screechy noise.) noise.

KEITH: And everybody thinks it’s a big deal but it’s not. You just, uh, (Picks up a wire brush.) you just clean it, with a wire brush and…you’re good to go.

NATHAN: That’s so cool(!) My dad never taught me this stuff. He didn’t want me to be- (Stops when he looks at Keith.)

KEITH: He didn’t want you to get grease under your fingernails like me. (smiles)

NATHAN: Look, that’s my dad Keith. That’s not me.

KEITH: So how did it go at the house?

NATHAN: Uh…pretty much what you’d expect. As a matter of fact, I think I had so much fun, I’m gonna go back tonight and I’m gonna disappoint Haley some more.

KEITH: Haley didn’t like the keyboard?

NATHAN: Oh no, she liked it, she just wanted it to have four wheels and a trunk.

KEITH: Huh. (Smiles and then thinks about something.) I think I might be able to save your marriage. (Shot of a pretty beat-up car.) What do you think of this?

NATHAN: I think it was probably a pretty sweet ride back when dinosaurs ruled the Earth.

KEITH: (laughs) Yeah, I was gonna sell it for parts but, you know, we could work on it together. Fix it up and…then you can have it.

NATHAN: So it’s like a family project?

KEITH: Yeah, you bet. (Throws a rag on it and the side falls off. They look at it, bewildered.) We’ll fix that.

(Nathan smiles happily.)

CUT TO:




[INT. HALEY AND NATHAN’S APARTMENT (which will now be called the JAMES-SCOTT APARTMENT) – LIVING ROOM – EVENING]

(Haley is playing on the keyboard. The ribbon is still on it. Nathan enters. Haley gets her keys wrong and mopes.)

NATHAN: If I’da known you couldn’t play any better than that, I wouldn’t have bought it home. (Haley smiles and begins to say something.) I wanna apologise. Alright? That was your money too.

HALEY: Oh it’s not that Nathan. I totally overreacted. Partly because I love this gift and I love you for getting it for me. But partly because we just can’t be as careless as we used to be. Not if we wanna make this marriage work.

NATHAN: I know, you’re right and…I don’t know the first thing about managing money, it was just always around.

HALEY: (laughs) Yeah well…at least you don’t have that problem anymore.

NATHAN: (laughs) Hales. (pause) I want you to keep this keyboard. OK? You have a talent, you need to use it.

HALEY: Nathan I-

NATHAN: We’re keeping it. (smiles) Besides, there’s an old car that Keith said I could fix up.

HALEY: (astounded) He’s gonna help you?!

NATHAN: Yeah.

HALEY: (Looking open-mouthed at the keyboard.) Oh! I really wanted to keep it! (Hugs Nathan.) Thank you.

CUT TO:




[INT. SCOTT RESIDENCE – LIVING ROOM – EVENING]

(Dan is looking through some old pictures of Nathan and some not-so-old ones of him in basketball gear. He smiles.)

DEB: He didn’t wanna see me.

DAN: He didn’t wanna see either of us. (Deb looks down.) Remember when he was little? I used to take him to work with me on Saturdays. He’d have to get up early but he didn’t mind. He wanted to hang out with his dad. (Deb smiles.) Now I’m thinking it was all a lie. What if I spent my life chasing the wrong things Deb? Success, money, respect. What if it turns out none of it matters because I lost my family along the way? (pause) (Looks at Deb searchingly.) Can I get it back? Is it too late?

DEB: (Lost) I don’t know(!) (Puts her hand in his.)

(Dan stands, kisses her on the head and leaves the living room.)

FADE TO BLACK:


[INT. SAWYER RESIDENCE – PEYTON’S BEDROOM – EVENING]

(Peyton is sitting in her chair, harshly drawing. It’s a picture of the manager offering her drugs. The speech bubble on it says ‘Here’s your chance, kid whaddaya say?’. Her phone rings. The last time we saw that phone was when Brooke was taking a picture of Peyton’s behind so either they have the same phone or the show has used it on two different people and hoped we wouldn’t notice.)

PEYTON: (Answers) Hey Karen, what’s up?

WIPE TO:




[INT. THE HALL – EVENING]

(Peyton and Karen are in the hall which held Nathan and Haley’s party.)

KAREN: You know it was such a good…space for Nathan and Haley’s party? And I think, it would make a great club. (Peyton’s getting it.) The only thing is, I’m gonna need someone who can run…my all-ages night. (Peyton stands shocked.) You had a great idea Peyton and I know you’d be worth the risk. What do you think?

PEYTON: (Looks around amazed.)

WIPE TO:




[INT. SCOTT RESDENCE – LIVING ROOM – EVENING]

(Dan sits in the armchair and looks off at nothing.

FADE TO:




[INT. ROE RESIDENCE – LUCAS’ BEDROOM – EVENING]

(Lucas is looking at an Aerosmith CD.)

FADE TO:




[INT. KAREN’S CAFÉ – EVENING]

(Andy Hargrove walks into the café. It’s deserted except for Karen.)

HARGROVE: I’ll give you a thousand dollars…for a decent cup of coffee. (Karen looks at him and smiles.)

FADE TO:




[EXT. DAVIS RESIDENCE – THE POOL – EVENING]

(Brooke is skinny-dipping in her pool. She looks up.)

BROOKE: You’re right.

(She gets out and Felix gives her a towel for our innocent eyes’ benefit.)

BROOKE: My pool is better. (She holds it to her front and walks off, not bothering to cover her behind but the camera doesn’t go that low.)

(Felix looks and smiles, probably his first normal one ever.)


by Rasta

Kikavu ?

Au total, 162 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

marineglls 
31.05.2020 vers 11h

Emmalyne 
21.01.2020 vers 20h

Valerie42 
24.11.2019 vers 19h

logan12 
05.05.2019 vers 19h

Seira 
19.02.2019 vers 16h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Le pendu
Aujourd'hui à 14:14

Survivor
Aujourd'hui à 14:04

Couples
19.10.2020

Calendriers
10.10.2020

2020
03.09.2020

Actualités
Recrutement

Recrutement
Après plusieurs années en tant qu'AP, Sydney quitte le quartier. Merci à elle pour tout le travail...

Calendrier Octobre

Calendrier Octobre
Le calendrier d'octobre est disponible ! et c'est avec Shantel Van Santen que vous passerez ce mois...

Calendrier Septembre

Calendrier Septembre
Le calendrier de Septembre est disponible ! et c'est avec Robert Buckley que vous commencerez ce...

Calendrier Août

Calendrier Août
Le calendrier du mois d'Août est disponible et c'est avec Bethany joy Lenz que vous passerez ce...

Michael May dans Sweet Magnolias

Michael May dans Sweet Magnolias
Cette bouille vous rappelle quelqu'un ? C'est normal, le personnage de Simon dans la série Sweet...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

Steed91, Hier à 07:24

Venez nombreux Vous pouvez voter même si vous ne connaissez pas la série

bloom74, Hier à 11:04

Bonjour, j'aurai besoin de vos votes pour la bannière The Boys. D'avance merci

bloom74, Hier à 20:55

Coucou c'est encore moi cette fois je vous demande de voter pour le thème The Boys. Encore merci ^^'

mnoandco, Aujourd'hui à 12:03

Un pt'tit clic pour départager les finalistes du concours A Discovery of Witches? Vous pouvez en profiter pour aussi commenter le nouveau design

stella, Aujourd'hui à 12:07

Les forums du quartier OTH reprend vie. Un nouveau pendu et un nouveau survivor vous attend.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site