VOTE | 648 fans

#319 : L'instant des aveux

Titre VO : "I Slept With Someone In Fall Out Boy and All I Got Was This Stupid Song Written About Me"
Titre VF : "L'instant des aveux"
~> WB : diffusé le 12/04/2006 - TF1 : diffusé le 24/06/2006
~> Scénario : William H. Brown - Réalisation : Moira Kelly 

 
Photo Hypnoweb NetworkLors du premier match depuis la mort de Keith, Lucas fait un blocage. Il ne peut pas jouer. Brooke a découvert le secret de Rachel. Celle-ci n'a pas toujours été aussi mince. Alors qu'elle était plus jeune, elle avait un problème de poids et n'arrivait pas à vivre avec. Micro prend sa défense mais à quel prix? Cooper, l'oncle de Nathan est de retour à Tree Hill mais que nous cache-t-il? Deb est elle aussi de retour et compte bien aider Karen même si celle-ci est très réticente. Nathan et Haley ont l'intention de se remarier mais avant cela, ils doivent passer un test, le réussiront-ils?

Popularité


4 - 4 votes

Titre VO
I Slept With Someone In Fall Out Boy and All I Got Was This Stupid Song Written About Me

Titre VF
L'instant des aveux

Vidéos

lucas sort du gymnase et le match commence

lucas sort du gymnase et le match commence

  

Jake et Peyton se retrouvent

Jake et Peyton se retrouvent

  

Plus de détails

L’épisode démarre par une citation de George Eliot par Lucas. Il est dans les vestiaires du vieux gymnase où va se dérouler le match des Ravens, en mémoire de Keith, les maillots des Ravens sont noirs et les initiales de Keith y sont inscrites. Nathan arrive et demande à Lucas s'il est prêt à jouer, Lucas pense que oui ! Nathan l’informe qu’il a tout le soutien de l’équipe et que pendant le match il s’occupera de ses arrières et retourne s’entraîner. Pendant ce temps le coach regarde Lucas tristement. Lucas regarde le maillot le retourne et on se retrouve sur le terrain pour le début du match. L’arbitre s’aprête à donner le coup d’envoi quand soudain Lucas regarde les places vides, où se tenait Keith et Karen. Il déclare forfait, Whitney veut remplacer Lucas quand Nathan lui rappelle ce qu’il leurs a appris " on est dedans ensemble " et Whitney annonce à l’arbitre qu’ils déclarent forfaits. Tout le monde est surpris par cette décision.



De retour dans les vestiaires, Lucas dit à Nathan qu’il ne fallait pas déclarer forfait pour lui et Nathan lui rappelle qu’il lui avait dit qu’il couvrirait ses arrières. Nathan lui explique que tout est derrière Lucas, mais est-il prêt à les jeter dans le feu avec lui ? Nathan lui dit aussi qu’il fera tout ce qu’il peut pour l’aider à traverser cette période mais qu’ils ne peuvent pas déclarer forfait toute la saison et Lucas lui répond qu’il le sait.



Micro et Rachel rentrent ensemble quand Rachel s’arrête net devant une photo d’une jeune fille obèse et a les larmes aux yeux, Micro ne comprend pas ce qui se passe et lui demande qui est cette fille. Rachel lui répond que c’était quelqu’un qu’elle connaissait , qui est parti maintenant comme Jimmy Edwards et déchire l’affiche et dit " c'est Brooke qui a fait ça " avant de partir !



Micro va à la rencontre de Brooke et lui demande ce qu’elle fait à Rachel, Brooke est attristée par ce qui c’est passé avec Lucas lors du match et lui répond qu’elle n’a pas le temps de s’occuper de ça. Micro lui répond que Rachel ne lui a rien fait et que ce n’est pas juste. Brooke s’énerve et lui rétorque " tu plaisantes ! ? ", elle lui cite tout ce qu’elle a fait et demande à Micro si il veut qu’elle continue ou si elle peut s’arrêter ; Micro lui parle de la photo et Brooke lui sort l’exemplaire qu’elle a dérobé et lui dit de regarder le nom, au dos. Micro lui demande alors où sont les autres affiches et Brooke lui répond qu’il y en a un peu partout dans la ville et que c’est chacun à son tour de s’amuser. Micro lui rappelle l’histoire de Jimmy et lui demande si elle a appris quelques chose de cette histoire pour pouvoir faire ça !



Chez Nathan et Haley, tout va bien, ils sont dans leur lit et se disent qu’il serait peut-être temps de ranger leurs affaires puisqu'ils sont à nouveau en ménage et Nathan lui répond que c’est vrai mais que c’est beaucoup moins intéressant de ranger que de faire ce qu’ils font dans le lit. Haley lui fait part de son impatience de renouveler leurs vœux et Nathan confirme ce que dit Haley quand soudain un grand bruit résonne dans l’appartement. Nathan se lève, attrape une batte de base-ball et va voir ce qui se passe. En réalité c’est l’oncle Cooper qui vient de rentrer chez eux, Nathan est ravi de le voir mais lui demande pourquoi il est là et Cooper lui répond qu’il est 1h du matin et donc il a faim, Haley demande à Nathan ce qui se passe et ce dernier lui explique la situation, Cooper prépare le petit déjeuner et parle de ce qui c’est passé ces derniers temps, notamment la mort de Keith.



Le téléphone de Peyton sonne, c’est Pete. Ils parlent tous les deux et Pete lui dit qu’il est en bas de chez elle, Peyton n’en croit pas ses oreilles, regarde à travers la fenêtre, elle va pour sortir de sa chambre mais son père se tient devant elle. Quelques minutes plus tard, Peyton est furieuse contre son père qui a renvoyé Pete mais celui-ci s’explique avec sa fille et se demande où est Brooke à cette heure là, Brooke arrive sur ce, il en profite pour faire un point sur les règles !



De retour à Tree Hill, Deb va au café et s’aperçoit qu’il est fermé depuis un bon moment, en fait depuis la mort de Keith, elle va donc voir Karen chez elle pour prendre de ses nouvelles et s’excuse de ne pas être venue avant, mais qu’elle ne pouvait pas. La maison est en vrac, Karen traine en robe de chambre, tout à l'air abandonné. Elle en veut à Deb et lui le fait comprendre. Elle va jusqu'à lui dire qu'elle ferait mieux d'imiter Jimmy Edwards [qui s'est suicidé].



Micro va voir Rachel qui a la gueule de bois et lui parle de la photo, Rachel lui explique et Micro lui avoue qu’il aurait pu aussi tomber amoureux de cette fille et Rachel lui dit " dommage qu’elle ne t’ait pas rencontré " !



Lucas est sur le terrain près de la rivière et Cooper vient lui parler et l’aide à se sentir mieux. Ils parlent du boulot de Cooper, de ce qui a provoqué le fait qu’il ne court plus, ils parlent du match et Cooper dit à Lucas que même s'il ne peut pas se remettre au basket, ce n’est pas grave, en lui disant "  ce n’est pas ce que tu fais dans la vie qui importe, Lucas. Ce qui importe, c’est ce que tu es ! "



Nathan et Haley vont voir le lieu de leur mariage mais Nathan informe Haley des conditions pour obtenir l’autorisation de se marier dans ce jardin. Peyton reçoit un coup de fil du manager des Fall Out Boy, l'informant que Pete a mis à sa disposition un billet d’avion pour Chicago pour voir leur concert et pour passer du temps avec lui, Peyton n’a rien le temps de dire que le manager a déjà raccroché.



Whitney vient voir Karen et essaie de lui montrer que le monde continue de tourner et qu’il faut reprendre goût à la vie et lui explique ce qui c’est passé avec Lucas pour le dernier match et donc qu’il n’y a pas qu’elle qui est mal !



Le prêtre apporte le test que doivent passer Nathan et Haley pour pouvoir se marier.
Micro lui enlève les photos de toute la ville, Rachel le remercie et Micro lui reparle de la nuit où il y a eu la coupure de courant et lui dit "  ce soir ce n’était pas l’apparence qui comptait, ce qui comptait, c’était ton cœur, tes sentiments, ton humour … " et ils parlent de l’ancienne " Rachel " et cette dernière l’embrasse.



Photo HypnoSeries


Lucas va demander à Whitney une raison de continuer le basket pendant l’entraînement et le coach va leurs raconter une histoire qu’il a vécu un soir dans ce gymnase.


Peyton et Brooke parlent dans leurs lits du choix que doit faire Peyton, aller voir Pete ou ne pas aller le voir !



Nathan et Haley attendent le résultat de leur test, le prêtre arrive et leur dit qu’ils ont échoué, mais Nathan s’y refuse et dit au prêtre que ce n’est pas un test qui a fait qu’il est prêtre et donc que c’est pareils pour eux, le prêtre déchire le test et leur dit: vous avez réussi le vrai test, ils soufflent de bonheur ! Haley remercie Nathan d’avoir réagi pour qu’ils puissent se marier et lui dit qu’elle l'aime.



Lucas rend visite à Deb au café qui est débordé, Lucas lui demande si elle a besoin d’aide, mais Deb lui dit que non, que c’est à son tour d’aider Karen, et elle fait comprendre à Lucas que la chose la plus importante pour une mère, c’est que son fils aille bien.


Dans le bureau du coach, Nathan et Whitney parle de la tactique qu’ils vont mettre en place lors du match de la soirée, Lucas arrive et demande au coach si il peut lui parler, Whitney accepte et Lucas dit à Nathan de rester car ça le concerne aussi, il leur annonce qu’il ne jouera pas ce soir ni les autres soirs, il leur avoue sa maladie de cœur. Whitney comprend la souffrance de Lucas et Nathan lui aussi compatit à la douleur de Lucas. La scène qui suit est un mélange du match et de Lucas qui quitte le basket !



A la fin du match, Brooke va voir Micro qui regarde une photo de lui et de Rachel et Brooke le met en garde contre Rachel, mais ce dernier lui dit qu’elle ne connaît pas Rachel !


Larry vient parler à sa fille et lui demande de suivre son cœur pour savoir ce qu’elle doit faire plus tard ! Il lui dit qu'il n'est pas intéressé par le fait que Pete soit une rock star, tout ce qui l'intéresse c'est la façon dont il traite sa fille: est-il poli, attentionné, amoureux? Il ne veut pas de quelqu'un qui débarque à n'importe quelle heure, sans respect pour elle... Il veut pour elle un type bien, qui la traitera avec respect, qui l'aimera, et qu'elle aimera. Peyton reste songeuse...


Nathan et Haley mangent de la glace et Nathan dit à Haley la raison pour laquelle Lucas n’a pas joué. Elle lui avoue alors la vérité: elle savait déjà ! Lucas annonce à sa mère sa maladie, en pleurs.
Micro amène des fleurs à Rachel mais s’aperçoit que celle-ci est avec un autre garçon et s’en va ! Rachel le regarde partir tristement ! Piton part pour le week-end, Karen demande de l’aide à Deb en pleurs et celle-ci lui assure qu’elle sera là.
Peyton arrive à destination mais à Savannah et non à Chicago, elle est allé voir Jake et elle découvre que Jenny marche !

Résumé des épisodes précédents.

Générique.

  

[Au gymnase-Nuit]

Lucas est dans les vestiaires devant son maillot. Dessus est accroché un écusson K.S en mémoire à Keith Scott.

 

-Lucas en voix off : Georges Eliot a écrit : Le désespoir le plus profond est celui qui marque les premiers instants de notre première grande peine. Lorsque que l’on ne sait pas encore ce que c’est d’avoir souffert et de s’être remis, d’avoir connu le chagrin, puis d’avoir recouvrer l’espoir.

 
Nathan entre dans le vestiaire et va voir Lucas.

-Nathan : Des maillots noirs. Pour Keith. C’est notre premier match depuis sa mort. Tu es prêt à jouer ?

-Lucas : Ouais, je crois. Ouais.

-Nathan : Toute l’équipe est avec toi. Je suis là pour te soutenir.

Nathan le tape gentiment et part. Withey arrive à son tour mais repart.

Le match va commencer. Lucas est sur le terrain et regarde son maillot où est accroché l’écusson K.S,  puis regarde dans les tribunes une place vide.

 
Flash back

On voit Keith et Karen sauter de joie et se prendre dans les bras et s’embrasser.


Fin flash back
 


Nathan regarde Lucas et dit aux autres d’attendre. Lucas va voir Withey au bord du  terrain et Nathan le rejoint.

-Lucas : J’y arriverai pas, coach.

Lucas part.

-Withey : Dustin ! Tu rentres !
-Nathan : Coach, on doit être solidaire. C’est vous qui nous l’avez dit.

Nathan part en courant et Withey va voir l’arbitre.

-Withey : Monsieur l’arbitre, on déclare forfait.
-Arbitre : Ok. Les pirates sont vainqueurs par forfait.
-Micro : Chers auditeurs, les Ravens ont décidé de déclarer forfait.  

Retour dans les vestiaires. Lucas est assis. Il se lève, prend son sac et part quand Nathan arrive.

-Lucas : Vous n’étiez vraiment pas obligé de déclarer forfait pour moi.
-Nathan : Je te répète qu’on est avec toi. Jusqu’au bout.
-Lucas : Merci.
-Nathan : Il faut aussi que je te dise…Les gars te soutiennent, ils se jetteraient au feu pour toi. La question c’est, est-ce que tu veux vraiment leur imposer ça ? Tu te souviens de ce que tu m’a dit quand j’ai refusé de jouer dans le vieux gymnase délabré ?
-Lucas : Toute l’équipe compte sur nous.
-Nathan : Et t’avais raison. Ils méritent de sentir ce que ça fait de gagner une fois dans leur vie. Et pense à Withey, c’est sa dernière année. Je suis prêt à tout pour t’aider à remonter la pente, mais on n’a pas le droit de renoncer au championnat.
-Lucas : Je sais. 


[Au  gymnase-Nuit]

Micro et Rachel arrivent devant un panneau où sont collées des affiches en rigolant. Rachel s’arrête.

 
-Micro : Rachel. Qu’est-ce qu’il y a ? (On voit une fille un peu forte). Devinez qui je suis ? Tu sais qui c’est ?
-Rachel (les larmes aux yeux) : Une fille que je connaissais. Mais elle n’est plus là. Comme Jimmy Edwards.  (Elle déchire l’affiche). Brooke Davis. C’est elle qui a fait ça.

Rachel part et laisse Micro qui n’y comprend pas grand chose. Micro rentre dans le gymnase et va trouver Brooke.

-Micro : Je peux savoir ce qui se passe avec Rachel ?
-Brooke : Excuse-moi Micro, mais vu ce qui arrive à Lucas, j’ai autre chose à l’esprit que tes histoires de cœur avec l’autre vipère.
-Micro : C’est pas juste. Elle, elle t’a rien fait.
-Brooke : Non mais tu rigoles, ou quoi ? Elle a voulu me voler mon poste de capitaine des pompom girls, elle m’a inscrite au concours des jeunes créateurs pour se débarrasser de moi, elle a fait des avances à mon petit copain plusieurs fois, et elle m’a humiliée devant tous mes amis, le week-end dernier. Ca te suffit ou alors tu veux que je continue ?
-Micro : Ton poster. Rachel dit que c’est une fille qu’elle a connu.
-Brooke : Tu veux rire ? J’ai apporté la photo, regarde toi-même au dos.
-Micro : Tu as collé des affiches ailleurs ?
-Brooke : Oui, y en a un peu partout au lycée, 2 ou 3 au club Tric, au café de Karen, et dans la plupart des magasins de la ville. C’est à mon tour de m’amuser.
-Micro : Brooke ! T’as rien retenu de la mort de Jimmy ?

Micro part.

  

[Appartement de Nathan et Haley-Dans leur chambre-Nuit]

Nathan et Haley sont dans leur lit.

 
-Haley : Maintenant qu’on habite à nouveau ici ensemble, on devrait peut-être déballer nos affaires, tu crois pas ?
-Nathan : Ouais. T’as raison. Mais on était occupés…au lit. (Il l’embrasse dans le cou). C’est plus drôle que ranger. C’est pas vrai ?
-Haley : Je suis impatiente de renouveler nos vœux.
-Nathan : Ouais, moi aussi. On a besoin de cette seconde chance. Et je tiens à ce que tu es le mariage de tes rêves.
-Haley : J’ai déjà eu un mariage de rêve.
-Nathan : Je sais comment tu imaginais le grand jour. Le jardin de l’église où tes parents se sont mariés, les demoiselles d’honneur, les témoins, et beaucoup de fleurs blanches. Je veux t’offrir tous ça.
-Haley : D’accord, on rangera l’appartement une autre fois.

Elle allait l’embrasser quand ils entendent du bruit venant du salon.

-Haley : C’est la porte d’entrée.

Nathan se lève.

-Haley : Tu veux que j’appelle la police ?
-Nathan : Chut ! Bouge pas d’ici.

Il prend une batte de base-ball et va voir. Il allume la lumière et voit son oncle Cooper devant le mur que Nathan a peint en rose.

-Cooper : Combien pour le mur ? Tu vas bien me faire un prix ? Maintenant que y a plus le clown.
-Nathan : Oncle Cooper. Mais qu’est-ce que tu fais ici ?
-Cooper (prenant Nathan dans ses bars) : Il est 1h du mat’. J’ai faim.
-Haley : Nathan ?
-Cooper : Je me met au fourneau.
-Nathan : Tout va bien.
-Haley : Qu’est-ce qui se passe ?
-Nathan : Allez, viens.   


[Chambre de Peyton-Nuit]

Peyton dort et son téléphone sonne. Elle décroche à moitié endormie.

 
-Peyton : Allô ? Salut, Pete. T’es aussi dur à joindre que le président des Etats-Unis, toi. Je suis contente de t’entendre. Même s’il est…1h du mat’. Bien joué. Ouais. Dis-le si je t’ai saoulé avec mes 20 messages ? Bien sûr, ouais, tu me manques aussi. Ca va être dur. On se voit quasiment jamais et on peut se téléphoner qu’au milieu de la nuit. Je vois. Tu viens d’arriver devant chez moi et tu m’attends ? Tu parles. Tu crois que tu vas me faire avaler ça ? Alors, tu disais ça pour de vrai ? (Elle se lève, regarde par la fenêtre et voit une limousine garée devant chez elle). Bien sûr. Dit, tu peux venir, je descend t’ouvrir tout de suite. Fais pas de bruit. D’accord. Oh, vite.

Elle met son blouson et ouvre la porte de sa chambre mais tombe sur son père.

-Peyton : Mais comment est-ce que t’a pu le virer ?
-Larry : Ce garçon débarque à 1h du matin en limousine, tatoué de la tête au pieds et demande à voir ma fille. Tu as de la chance que je l’ai viré en douceur.
-Peyton : Papa, c’était Pete de Fall Out Boy.
-Larry : Il pourrait être le fils du président, ce serait pareil pour moi. On dirait qu’il est temps que je te rappelle quelques règles de base, et à ce propos, où est Brooke ?

C’est à ce moment-là que Brooke entre dans la chambre de Peyton.

-Brooke : Je suis somnambule.
-Larry : Oui, c’est ça. Fais pas ta maligne. Bon, alors, écoutez-moi bien, mesdemoiselles. Je ne veux pas voir de garçons dans votre chambre. Couvre-feu à 21h en semaine, et à minuit le week-end. Si vous sortez, vous devez me téléphoner pour me dire où vous êtes. Tout le monde, a un portable alors, autant vous en servir. Pas de fêtes sans surveillance parental, interdiction de boire de l’alcool. Dois-je vous rappelez les consignes en matière de sexe ?
-Brooke et Peyton : Non !
-Larry : Bien, alors maintenant, que tout est clair, parlez-moi un peu de ce Pete, de Forest Boy.
-Brooke : Fall Out Boy.
-Larry : Oh.
-Peyton : Grâce à ses chansons, son groupe est devenu numéro 3 des ventes.
-Brooke : Ils étaient nommées au Grammy Awards.
-Peyton : Et ils ont eu plusieurs albums de platine.
-Brooke : Et les filles sont folles de lui.
-Peyton : Toutes les filles.
-Larry : Attendez, attendez. Là, vous êtes en train de me parler de Pete de Fall Out Boy. Mais moi ce que je veux, c’est que vous me parliez de Pete lui-même. Il y a une grande différence. Qui est ce garçon ? D’où vient-il ? Que font ses parents ? Est-ce qu’il est poli ? Est-ce qu’il te tiens la porte ? Est-ce qu’il te dit « à tes souhaits » quand tu éternues ? Parce qu’en tant que père, j’en ai rien à faire du nombre d’albums qu’il a vendu. Tout ce qui m’intéresse, c’est la façon dont il va te traiter. Alors, la prochaine fois que ce fameux Pete viendra te rendre visite, j’aimerais que ce ne soit pas au milieu de la nuit. Est-ce que c’est clair ? Parfait. Bien. (Larry se dirige vers la porte de Peyton où elle à écrit tous les noms). Pendant qu’on y est, Brooke, étant donné que tu vis chez nous maintenant, je préfèrerais que tu te mettes à fantasmer sur le père d’une autre de tes copines.
-Brooke : Euh oui.
-Larry : Bon, sur ce. Merci mesdemoiselles et bonne nuit à toutes les 2.
-Peyton : Merci.

Larry part et Peyton et Brooke éclatent de rire.

  

[Appartement de Nathan et Haley-Nuit]

Cooper cuisine alors que Nathan et Haley sont assis en face de Cooper.

 
-Cooper : Tu sais Haley, je suis content de te voir. T’es tout de même la fille à cause de qui mon neveu a envoyé une de mes voitures à la casse.
-Haley : Et moi, je suis contente de voir l’oncle qui a envoyé Nathan aux urgences.
-Cooper : Elle a de la répartie. Ca me plaît. Tu sais que ta mère est revenue.
-Nathan : Ouais, elle m’a appelé. Elle téléphone, elle, au lieu de débarquer sans prévenir en pleine nuit.
-Cooper : J’étais affamé, j’allais pas attendre demain. Oh, j’ai oublié de vous dire, je viens de rencontrer une fille superbe. 26 ans, mannequin. Tout à fait, mon genre. Elle habite New-York mais là, elle garde la maison de ses vieux à Tree Hill. Je dois avoir une bonne étoile.
-Nathan : Alors, tu restes en ville ?
-Cooper : Tu parles. Tu verrais cette fille, tu saurais pourquoi. Désolé.

Cooper sert Nathan et Haley.

-Haley : Ca l’air bon ce truc là.
-Cooper : Et ça aide à dessaouler en plus. Tu sais, je suis vraiment navré pour Keith. Lucas va bien ?
-Nathan : Pas trop.
-Haley : Il n’a pas pu jouer ce soir. L’équipe a déclaré forfait.
-Cooper : Ca prendra du temps, mais il s’en remettra. Allez, attaquez les petits, ça va être froid.   


[Karen’s café-Jour]

Deb arrive devant le café qui indique « fermé ».

  

[Maison de Lucas-Jour]

Deb entre dans la maison. Karen ne répond pas mais est dans la cuisine.

 
-Deb : Karen ? Salut. Je m’en veux beaucoup d’avoir manqué l’enterrement de Keith. Je pouvais pas venir plus vite. Comment tu tiens le coup ? Ca doit être dur de reprendre goût à la vie après un tel choc. Je suis sûre que tu vas y arriver. Et puis, je vais être là pour t’aider.
-Karen : Tu en as assez fait comme ça.
-Deb : Pardon ?
-Karen : Keith m’a dit que c’est toi qui avait voulu tuer Dan.
-Deb : J’admet que j’ai eu un coup de folie. Il ne se passe pas un jour sans que je le regrette.
-Karen : Mon fils a risqué sa vie pour sauver ton mari. J’aurais pu le perdre comme j’ai perdu Keith.
-Deb : Je suis navrée. Je t’assure que j’ignorais que Lucas était dans les parages. Dieu merci, il va bien.
-Karen (les larmes aux yeux) : Il ne va pas bien justement ! On a tous souffert. Alors, en ce qui me concerne maintenant, la seule différence entre toi et Jimmy Edwards, c’est que lui, il a réussi son coup.   


[Maison de Rachel-Jour]

Rachel est allongée sur son lit avec un masque sur les yeux. On frappe à sa porte et Micro arrive dans la chambre de Rachel.

 
-Micro : Rachel ?
-Rachel : Parle pas trop fort, Micro. J’ai la gueule de bois.
-Micro : Je crois que ça t’appartient. (Il lui redonne sa photo). C’est toi ? Tu disais qu’elle n’était plus là, mais cette fille, c’est toi.

-Rachel : Non. C’était moi mais je me trouvais horrible, alors je me suis fait opérer.

-Micro : Comment ça ?
-Rachel : On m’a rapetissé l’estomac. J’ai fait des mois de régimes, et ensuite, pour me récompensé, je me suis fait refaire la poitrine, le nez et d’autres bricoles. La routine.
-Micro : Ca alors, j’arrive pas à le croire.
-Rachel : Pourquoi ? Si j’étais née comme ça, ça ne poserait de problème à personne. Et je prend bien soin de mon nouveau moi. Je me plaît comme ça.
-Micro : T’en est sûr ? Parce que, à part moi, on dirait qu’il n’y a personne à qui tu fasses confiance.
-Rachel : Mais de quel droit tu me juge ? Tu ne me connaissais pas. Avant, j’avais honte de moi, maintenant au moins, je me sens bien.
-Micro : Je suis content pour toi, mais ce qui compte le plus c’est pas ton apparence. C’est ce que tu es à l’intérieur.
-Rachel : Aujourd’hui, le physique est très important, Micro. Ne dis pas le contraire. Tiens, par exemple, imagine qu’un bon génie apparaisse et te propose de ressembler à Lucas, en un clin d’œil. Tu refuserais ? Bien sûr que non. Tu peux l’avouer, y a pas de honte.
-Micro : Si jamais un génie me proposerais d’exaucer un de mes vœux, je l’emploierai à autre chose. Et où est la limite. Est-ce que tous ceux qui n’aiment pas leur corps doivent se faire opérer ?
-Rachel : Bien sûr que non. Mais si quelqu’un décide de le faire et qu’il se sent mieux après, je vois pas où est le problème. Je sais parfaitement que mes choix étaient un peu extrême. Les opérations étaient chères, j’ai beaucoup souffert, et j’ai pris de gros risques. Mais tout le monde s’en fiche, et maintenant grâce à Brooke, on va se moquer de moi et me traiter de Frankenstein.
-Micro : Non. Par exemple, moi, je m’en fiche.
-Rachel : Vraiment ? Pourtant, je sens bien que tu me regarde déjà plus comme avant. L’ancienne Rachel est morte. Laisse-la où elle est.Elle déchire la photo.   


[Au terrain près du fleuve-Jour]

Lucas fait rebondir son ballon avec une main dans la poche, quand Cooper arrive derrière lui.


-Cooper
 : Tu devrais peut-être le lancer.
-Lucas : Cooper, je suis content de te revoir.
-Cooper : Ca va ? Je savais que tu serais là. A chaque fois que j’ai besoin de réfléchir, je me balade sur un circuit vide. Y a que là que j’arrive à me concentrer.
-Lucas : Je suis pareil. La saison reprend bientôt ?
-Cooper : Pour les pilotes, dans 3 semaines. Pour moi, jamais. Je me suis fait virer.
-Lucas : Qu’est-ce qui s’est passé ?
-Cooper : D’abord, j’ai prêté à mon neveu la voiture avec laquelle il a faillit se tuer. J’ai eu un tas d’ennuis, après ça.
-Lucas : Ouais, c’est moche.
-Cooper : Ouais. Quand on m’a dit que je pourrais plus être pilote, j’ai cru que mon univers s’effondrait. La compétition représentait tout pour moi, c’était ma vie, Lucas. Mais le lendemain, j’ai vu que la terre n’avait pas cessé de tourner et j’ai compris que finalement, j’allais m’en sortir. Ca a prit du temps, mais je me suis rendu compte que, même sans voitures de courses, la vie valait la peine d’être vécue. Nathan m’a dit ce qui s’était passé au match.
-Lucas : Ouais, ouais. Ca reviendra.
-Cooper : J’espère pour toi. Mais si jamais c’est pas le cas, tu trouveras autre chose. Ce qui compte le plus dans la vie, c’est pas ce que tu fais, l’important c’est ce que tu es.   


[Lieu du mariage de Nathan et Haley-Jour]
 

-Nathan
 : Ca me fait plaisir de te voir aussi heureuse.
-Haley : Ben évidemment que je suis heureuse. Mon plus grand rêve va se réaliser. Je vais renouveler mes vœux avec toi, dans ce jardin magnifique. Merci Nathan. Ca va être merveilleux.
-Nathan : Y a un petit problème.
-Haley : Lequel ?
-Nathan : Voilà, si on veut se marier dans le jardin de l’église, le prêtre tient à ce qu’on participe à l’atelier pré-marital qu’il organise. Même si pour nous, ça sera plutôt post-marital.
-Haley : Et en quoi ça consiste ?
-Nathan : D’abord, il y a un test pour voir si on est compatibles, et ensuite, je pense qu’il nous donnerons des conseils pour apprendre à ne pas s’entretuer. En fait, rien de terrible.
-Haley : De toute façon, je suis une intello. Ca me plaît de passer des tests. Et puis, je suis prête à tout pour t’épouser à nouveau.
-Nathan (en l’embrassant sur le front) : Moi aussi.  


[Chambre de Peyton-Jour]

Le téléphone de Peyton sonne.

 
-Peyton : Salut, Pete. J’attendais que tu me téléphone.
-Voix : Désolé. En fait, c’est Bill, l’organisateur de la tournée. Tu es bien Peyton ?
-Peyton : Oui.
-Bill : Tu te souviens peut-être de moi, on s’était rencontré eu club Tric.
-Peyton : Oh, Bill. Oui.
-Bill : Voilà, Pete n’a pas le temps de t’appeler lui-même, il a un planning trop chargé mais il a très envie de te voir. Alors, il t’a réservé un billet d’avion.
-Peyton : Un billet d’avion ?
-Bill : Ouais, pour le rejoindre ce week-end a Chicago.
-Peyton : Wouah ! Je te remercie. Tu lui diras sue c’est très généreux de sa part, mais ça m’étonnerai que mon père me laisse aller à Chicago pour le week-end.
-Bill : Pete se doutait que tu répondrais ça. Mais il m’a dit de te dire qu’il compte sur toi. Le reste du groupe pense que tu es son amie imaginaire. Voilà, si t’as besoin d’autre chose, appelle-moi directement. Je t’enverrai une voiture à l’aéroport. Bon, j’ai du boulot. Tchao, Peyton.
-Peyton : Oui, salut. Est-ce que tu peux juste dire a Pete que… (Peyton raccroche). Qu’il me manque ?  


[Maison de Lucas-Nuit]

Withey est à la porte et Karen vient ouvrir.

 
-Withey : Vous n’allez pas laisser un vieux machin comme moi à la porte ?
-Karen : Faites ce que vous voulez.

Withey entre et ferme la porte.

-Withey : Je sais ce que vous ressentez Karen. Moi aussi, j’ai perdu mon grand amour.
-Karen : Vous avez eu Camilla toute votre vie. Moi, je n’ai eu que quelques semaines avec Keith.
-Withey : Et à qui est-ce la faute ?

Karen gifle Withey.

-Withey : C’est bien. Au moins vous réagissez encore. Ecoutez-moi, Karen, si je vous ai dit ça, c’est parce que je sais que vous vous sentez coupable. Mais c’est pas ça qui ramènera Keith à la vie. Vous vous faites du mal pour rien.
-Karen : Keith était tout ce qui comptait pour moi. Aujourd’hui, je n’ai plus rien.
-Withey : Vous savez que Lucas est bouleversé, qu’il en a même perdu le goût de jouer ? Regardez autour de vous. Karen, vous avez offert à Keith ce qu comptait le plus au monde pour lui, Lucas. Je ne l’ai jamais vu plus heureux que lorsqu’il me parlait de vous ou de ce petit. Il a connu le bonheur d’avoir un fils grâce à vous. En le laissant jouer ce rôle auprès de lui, vous avez donné un sens à sa vie. Il a été plus heureux qu’il n’aurait jamais pu l’espérer. Vous n’avez rien à vous reprochez, Karen. Débarrassez-vous de cette culpabilité qui vous ronge. Ca sert à rien.

Withey part et laisse Karen en larmes.

  

[Lieu de mariage de Nathan et Haley-Jour]

Nathan et Haley sont assis sur un bans quand le prêtre vient les voir.

 
-Prêtre (leur donnant une feuille) : Voilà le test. Nous allons voir si vous êtes vraiment faits l’un pour l’autre. N’ayez crainte, c’est une simple formalité.
-Haley : D’accord.
-Nathan : Merci.
-Prêtre : Au revoir.
-Haley : Faut le prendre comme un jeu.   


[Au lycée-Jour]

Micro enlève les affiches de Rachel collées sur les murs. Rachel vient le voir.


-Rachel : Micro.
-Micro : C’était la dernière.
-Rachel : Merci.
-Micro : J’ai vraiment aimé discuter avec toi le soir de la panne de courant. J’avais pas besoin de te voir parce que ce qui comptait, c’était pas ton physique, c’était ta personnalité, ta façon d’envisager la vie, ton sens de l’humour. Je me suis senti proche de toi. J’ai été déçu que la lumière se rallume si vite.
-Rachel : Mais cette photo change tout, je suppose ? Finalement, je ne suis pas celle que tu croyais.
-Micro : Au contraire, j’ai l’impression de mieux te connaître. Cette photo m’a montré qu’on avait plus de points communs que je ne l’aurais cru. Quand je l’ai vu, j’ai tout de suite repensé à cette soirée qu’on a passé dans le noir, rien que tous les 2. Cette fille est loin d’être laide à mes yeux, Rachel.
-Rachel : C’est gentil. Mais crois-moi, tout le monde pensait le contraire. Moi, la première.
-Micro : Y a une question que j’aimerai te poser, si tu veux bien ? Cette fille, est-ce que tu l’a vraiment oublié ? Quand tu marches dans les couloirs du lycée, est-ce que tu sens encore le regard des autres ? Est-ce que tu as toujours qu’on te rejette ou qu’on se moque de toi ? Parce que je crois que c’est à cause de ça que tu ne t’aimais pas.
-Rachel : Evidemment, que je ressens toujours la même chose. Y a pas de chirurgie pour ça.
-Micro : Aujourd’hui, tu es devenue très belle. Mais si j’avais connu cette fille, j’aurais très bien pu en tomber amoureux.
-Rachel : Si seulement, elle t’avait connu.

Rachel s’avance vers Micro et l’embrasse.

  

[Au gymnase-Jour]

L’équipe de basket s’entraîne. Withey siffle et Lucas arrive.

 
-Lucas : Coach ? Le basket m’a toujours beaucoup apporté. C’était très important à mes yeux. Mais aujourd’hui, la passion n’est plus là. Alors, à moins que quelqu’un puisse me donner une bonne raison de rejouer, je crois que je vais abandonner.
-Withey : Ca fait 3 mois qu’on joue ici, et je ne vous est encore pas parler de ça.  (Withey montre le mur du gymnase). Ces lettres peintes sur le mur. L’emblème de l’équipe des Monarchs. Vous connaissez cette équipe, les enfants ?
-Gars : Je crois que c’était les meilleurs basketteurs de l’Etat, il y a à peu près 50 ans.
-Withey : Ouais, c’est ce que pensent pas mal de gens. Mais ils n’apparaissent pas dans les annales du championnat, parce que l’équipe des Monarchs, était composé de noirs. C’est pas si loin. J’avais votre âge, et en ce temps-là, les blancs et les noirs n’avaient pas le droit de jouer ensemble au basket. Je faisais partie de la meilleure équipe du championnat de Caroline, mais on savait tous qu’il y avait une autre grande équipe : Les Monarchs. Alors un soir, discrètement, on s’est retrouvé dans ce gymnase et on s’est enfin affronté. Ils étaient doués. Ils auraient écrasés les autres équipes du championnat. On a fait 4 matchs. Ils en ont gagnés 2 et on en a gagné 2 aussi. Et là, quelque chose de magique s’est produit. Jamais aucun de nous n’aurait pensé voir une chose pareille. C’est la première fois qu’on faisait un truc comme ça dans un gymnase de l’Etat. On a décidé de mélanger les équipes. Leur capitaine et le nôtre ont commencé à choisir des joueurs. A la fin, y avait plus que moi et l’un des Monarchs. Alors, leur capitaine m’a regardé, et il a dit : « Je choisis Withey. » Ca voulait dire le petit blanc en argot de l’époque. Et finalement, le surnom m’est resté. Cette soirée a complètement changé nos vies. Pendant quelques heures, nous avons bousculé toutes les barrières raciales. Y avait plus ni blancs, ni noirs, seulement des jeunes qui jouent. Nous nous sommes coupés du monde pour pratiquer notre sport préféré. Ensemble. C’est le sport qui nous a permis de dépasser nos différences, et nous rapprochés. Et je sais que je ne saurais pas devenu l’homme que je suis sans le basket. Tu veux une bonne raison de jouer ? Y en a des milliers. (Withey s’avance vers Lucas et pose ses mains sur ses épaules). La principale d’entre elle, c’est que t’en a besoin. Le jeu va te redonner goût à la vie, fiston. Reviens parmi nous, Lucas.  


[Chambre de Peyton-Nuit]

Brooke et Peyton sont allongées l’une à côté de l’autre sur le lit.

 
-Peyton : Brooke, t’es réveillée ?
-Brooke : Ben non, comment tu veux que je dorme avec toi qui pense aussi fort ?

Peyton se redresse.

-Brooke : Quel est le problème ?
-Peyton : Pete. Il m’a pris un billet d’avion pour le rejoindre demain à Chicago.
-Brooke (se mettant face à Peyton) : Et t’appelle ça un problème, toi ? Je te préviens, si tu prend pas cet avion, je te gifle.
-Peyton : Mais j’ai pas envie de revivre ça. Pourquoi est-ce que tout les garçons qui me plaisent, finisse par s’en aller ? C’est pas juste.
-Brooke : Peyton, réfléchie. Faut que t’ailles le rejoindre.
-Peyton : Pourquoi ?
-Brooke : Très simple. Parce qu’il est super sexy, que c’est une vraie rock star, et qu’il a l’air d’avoir craqué pour toi. Tout ce que tu risques, c’est de passer un week-end d’enfer et de tomber amoureuse. Alors, que si tu renonces tu regretteras peut-être toute ta vie de ne pas avoir tenté ta chance.
-Peyton : J’ai déjà assez de regrets.
-Brooke : Justement, peut-être que cette fois, t’en auras plus.   


[Lieu du mariage de Nathan et Haley-Jour]

Nathan et Haley sont main dans la main, quand le prêtre vient les voir avec leur test.

 
-Prêtre : Excusez-moi. Vos résultats sont trop mauvais pour que je vous marie. Je suis navré.
-Haley : Vous rigolez ?
-Prêtre : Je crains que non. D’après ce test, vous êtes tout à fait incompatibles.
-Haley : C’est la première fois de ma vie que j’échoue à un examen.
-Nathan : Puis-je vous poser une question ?
-Prêtre : Je vous en prie.
-Nathan : Quand vous avez décidé de devenir prêtre, comment avez-vous su que vous faisiez le bon choix ?
-Prêtre : Je croyais sincèrement en Dieu.
-Nathan : Est-ce que vous pouvez nous le prouver ? Vous avez passé un test qui le démontre ?
-Prêtre : Bien sûr que non.
-Nathan : Bien, l’amour c’est comme la foi. On ne peut pas le quantifier. Il ne prouve rien du tout ce résultat. C’est vari qu’Haley et moi on ne s’entend pas toujours, mais aucun test ne peut montrer les efforts qu’on fait, pour que notre couple tienne. Tous ce que je sais, c’est qu’Haley est une fille formidable, que je ne supporte pas d’être loin d’elle, et que je ferais tout pour qu’on passe le reste de notre vie ensemble. Nous nous aimons, mon père. Et si votre résultat dit le contraire, c’est que votre test est faux.
-Prêtre : Faites-moi voir ça. (Nathan lui redonne son test et le prêtre le déchire). Bravo. Vous avez réussi le véritable test. Je vous souhaite une très belle cérémonie.
-Nathan : Merci.
-Prêtre : Félicitations.
-Haley : Merci.

Le prêtre part laissant Nathan et Haley content.

  

[Au Karen’s café-Nuit]

Deb sert des clients quand Lucas entre dans le café.

 
-Deb : Et voilà. Ah , bonjour, Lucas.
-Lucas : Bonjour. (Deb va voir Lucas et le sert dans ses bras). Ca me fait plaisir de te voir.
-Deb : Moi aussi.
-Lucas : Ca va ? Tu vas t’en sortir ?
-Deb : Karen est mon associée, et j’ai toujours pu compter sur elle en cas de coup dur. Alors, cette fois, c’est à moi de l’aider. Mais en toute franchise, ça m’étonnerait vraiment beaucoup qu’il n’y ai pas d’erreurs de caisse.
-Lucas : Je te remercie d’aider ma mère. C’est très gentil. Le retour n’est pas trop difficile ? Tu as revu Dan ?
-Deb : Tu sais que Cooper est à la maison, en ce moment. Alors avec lui, je me sens en sécurité. Et pour l’instant, Dan me laisse tranquille. Le bonheur, quoi. Lucas, quand Nathan a eu son accident, j’ai dit à Cooper que je ne voulais plus le voir. Quelque part, je savais que ce n’était pas de sa faute, mais je lui en voulais comme même. Tu sais, la hantise de chaque mère c’est de perdre son enfant. C’est notre pire cauchemar à toutes. Ta mère va devoir se reposer sur toi pour s’en sortir, plus que jamais. Alors quoi que tu fasses, prend bien soin de toi, Lucas. Fais-le pour ta mère. Elle a besoin de toi.   


[Au gymanse-Dans les vestiares-Nuit]

Withey est avec Nathan et lui explique la tactique a adopter pendant le match.

 
-Withey : On va leur mettre la pression. Si tu veux débordé leur défense.
-Nathan : Oui. On va essayer de les prendre de vitesse.
-Withey : Jouer le contre.

A ce moment-là, Lucas entre.

-Lucas : Je peux vous parler coach ?
-Withey : Bien sûr. Assieds-toi.

Nathan s’apprête à partir.

-Lucas : Ca te concerne aussi, Nathan. Je ne jouerai pas ce soir. J’ai une maladie de cœur, et j’ai arrêté de prendre mon traitement parce qu’il réduisait trop mes performances. Si je fais des efforts violents, je risque…de mourir. Je sais que c’est égoïste, mais je ne voulais pas abandonner le basket, parce que moi aussi, il a changé ma vie. Tout comme la vôtre. Alors, ça va pas être facile d’y renoncer.

Nathan passe un bras par-dessus l’épaule de Lucas.

-Nathan : Rien ni personne ne t’enlèvera ce que tu as gagné. Crois-moi.
-Withey : Je sais que cette conversation doit être très pénible pour toi.
-Lucas : Non. C’est la prochaine qui sera la plus pénible.

Lucas part et laisse Withey et Nathan tristes.

 

[Au gymnase-Nuit]

Le match commence. C’est Nathan qui engage. Brooke et Haley se regarde. Lucas sort du gymnase pendant que le match se joue. Il desserre sa cravate et sa chemise.

  

[Devant le gymnase-Nuit]

Micro regarde son portable ou il y a une photo de lui et Rachel. Brooke arrive derrière lui et voit la photo.

 
-Brooke : Très belle photo. Je voudrais que tu te dépêche d’oublier cette vipère, pour qu’on redevienne amis.
-Micro : Arrête Brooke, tu te trompes sur Rachel. C’est quelqu’un de bien qui ne mérite pas ce que tu es en train de faire. T’es cruelle.
-Brooke : Enfin, tu me connais, Micro. Tu sais très bien que même si cette garce m’a cherché, je suis pas du genre à l’humilier à ce point pour me venger. Je voulais seulement lui faire peur.
-Micro : J’espère que c’est vrai. Parce qu’il va falloir que tu t’habitue à elle. Je t’assure qu’au font cette fille a un cœur d’or. Je l’aime beaucoup. Vraiment.
-Brooke : Je sais qu’elle t’a dit qu’elle tenait à toi, mais sois prudent, Micro. Je crois pas qu’elle est réellement changé.
-Micro : En fait, elle a changé d’apparence mais son cœur n’a pas changé.

Micro part.

  

[Chambre de Peyton-Nuit]

Peyton regarde à sa fenêtre et son père frappe à sa porte.

 
-Larry : Ca va ? J’espère que je n’ai pas fait trop peur à ta rock star. T’as eu des nouvelles ?
-Peyton : Peut-être bien.
-Larry : Oh, que de mystère. Tu me rappelles ta mère, elle était très douée aussi à ce genre de petit jeu.

Peyton s’assoit sur son lit et son père la rejoint.

-Larry : Tu sais que j’ai confiance en toi.
-Peyton : Oui.
-Larry : Je voudrais que tu me promettes une chose. Promets-moi que quand viendra le moment de choisir l’homme de ta vie, ce sera avant tout, quelqu’un qui te respecte, qui sera gentil avec toi. Je voudrais que ce soit quelqu’un qui donne un sens à ta vie. Quelqu’un que tu aimes de tout ton cœur, pour ce qu’il est vraiment, et non pour ce qu’il représente. Moi, c’est ça que je ressentais pour ta mère. Et je voudrais que toi aussi, tu connaisses un jour ce bonheur. Sers-toi de ta tête, et suis ton cœur.

Larry embrasse la main de Peyton et part en se retournant une dernière fois. Peyton regarde le poster des Fall Out Boy sur son mur.

  

[Appartement de Nathan et Haley-Nuit]

Nathan et Haley son sur le canapé, à manger. Halley à les jambes allongées sur Nathan.

 
-Haley : Dis dont, 46 points. C’est énorme ! T’as assuré.
-Nathan : Ouais, ouais, c’est pas mal.
-Haley : Moi, je t’es trouvé impressionnant.
-Nathan : Merci.
-Haley : Pourquoi Lucas n’a pas joué ?
-Nathan : Il nous a dit qu’il avait une maladie de cœur.
-Haley : J’espère que tu ne m’en voudra pas, mais il m’avait mise au courant. J’avais promis de le dire à personne. Je suis désolée. Mais, il suis un traitement, non ?
-Nathan : Non.
-Haley : Super. Alors, il m’a menti.
-Nathan : Il a menti à tout le monde, y compris à lui-même.
-Haley : Tu crois que ça va aller ?
-Nathan : Ouais. On est tous prêt à l’aider. T’en fais pas.
-Haley : Je ne sais pas ce que je ferais sans toi. (Elle l’embrasse). D’ailleurs, tu as été super avec le prêtre l’autre jour. J’ai eu peur qu’il nous refuse notre beau mariage.
-Nathan : Alors, t’es sûre que tu veux en repasser par là ?
-Haley : Evidemment, je te l’ai dit. Je trouve ça très romantique, et comme je veux que ce soit vraiment mémorable, j’ai eu une idée. T’es prêt ?
-Nathan : Oui.
-Haley : Qu’est-ce que tu dirais…si on ne faisait plus l’amour jusqu’à ce qu’on se remarie ? Tu veux toujours de moi ?
-Nathan : Tu mes fais marcher ?
-Haley (secouant la tête pour dire non) : Hum.

-Nathan : Si tu veux. Mais est-ce que ça veut dire que j’ai plus le droit t’embrasser dans le cou ? (Il l’embrasse alors dans le cou).

-Haley : Non.
-Nathan (en l’embrassant à nouveau de l’autre côté) : Tendrement ?
-Haley : Si on attendait demain pour commencer la période d’abstinence ? Ce serait peut-être mieux.

Elle le tire vers elle et s’allongent sur le canapé.

  

[Maison de Lucas-Nuit]

Lucas rentre chez lui et Karen est dans la cuisine.

 
-Lucas : Maman ? (les larmes au yeux). Je sais que tu es triste et que tu vas très mal, et je voudrais surtout pas te causer plus de chagrin, mais j’ai quelque chose à t’avouer.

Karen pose sa tasse et s’approche de lui.

-Lucas (en pleurs) : Je t’ai caché ma maladie de cœur. Le test était positif. J’ai une cardiomyopathie. J’ai besoin de toi, maman.

Karen prend Lucas dans ses bras, elle aussi en pleurs.

  

[Maison de Rachel-Nuit]

Micro arrive chez Rachel avec un bouquet. Il frappe et Rachel vient lui ouvrir.

 
-Rachel : Micro ? mais qu’est-ce que tu fais là ?
-Micro : Eh bien, tu aurais voulu que la fille de la photo fasse ma connaissance. Alors, je me suis dit qu’il était peut-être pas trop tard pour que…
-Voix : Qu’est-ce que tu fais ma belle ?

Cooper arrive alors à la porte torse-nu.

-Cooper : Oh, un livreur de fleurs. Elles sont de qui ?
-Micro : Euh…Elles sont de vous.

Micro donne les fleurs à Cooper et regarde Rachel déçu. Il part et laisse Rachel à la porte, les larmes aux yeux.

  

[A l’aéroport-Nuit]

Peyton est à l’aéroport pour partir.

  

[Au Karen’s café-Nuit]

Deb fait les comptes quand Karen entre.

 
-Karen : J’ai besoin d’aide, Debbie.
-Deb : Je suis là. On est tous là.

Deb prend Karen dans ses bras.

  

[A l’aéroport-Nuit]

Peyton est dans un sas qui rejoint l’avion à l’aéroport. On voit le poster des Fall Out Boy dans la chambre de Peyton. On revient ensuite sur Peyton qui est arrivée à destination et qui sourit à…Jake.

Retour dans la chambre de Peyton où on voit Pete et on passe au dessin de Jake et Jenny.

Puis retour à l’aéroport où Peyton voit Jenny. Elle se met accroupie et Jenny marche vers Peyton et Peyton prend Jenny dans ses bars.

  

THE END

[Générique]

 

Voix-off : George Eliot once wrote, “There is no despair so absolute as that which comes with the first moments of our first great sorrow, when we have not yet known what it is to have suffered and healed, to have despaired and recovered hope.”

Nathan : Black jerseys for Keith. First game back. You ready for this ?

Lucas : I think so. Yeah.

Nathan : The whole team’s there for you, man. I got your back out there tonight.

Lucas : I can’t to play tonight.

Whitey : Durstin ! You’re in !

Nathan : Coach, we’re in this together. It’s what you taught us, right ?

Whitey : I’m afraid that’s a forfeit, Ref.

Arbitre : Ok, the Ravens forfeit.

Mouth : Ladies and gentlemen, it looks like the Ravens are gonna forfeit the game. Ravens forfeit.

Lucas : You guys didn’t have to forfeit the game. You didn’t have to do that for me.

Nathan : Hey, I told you, got your back.

Lucas : Thanks.

Nathan : Look, here’s the thing…All these guys, Luke, they’d walk through fire for you. Question is, are you really gonna make them do that ? Look, remember when I didn’t want to play in this crappy old gym ? You remember what you said to me ?

Lucas : “It’s not just about us.”

Nathan : Yeah, and you were right. I mean, these guys deserve a shot at State. And Whitey, it’s his last year so… Look, I’m gonna do everything I can to help you get through this, but we can’t forfeit the season, Luke.

Lucas : I know.

Mouth : Rachel, what’s wrong ? What ? Who is ?

Rachel : Someone I used to know. Someone who’s gone now. Like Jimmy Edwards. Brooke did this.

Mouth : What are you doing to Rachel, Brooke ?

Brooke : You know what ? After what happened in here tonight with Lucas, I think I have a little more on my mind than your skank-fatuation, Mouth.

Mouth : It’s not fair. She’s done nothing to you.

Brooke : Are you kidding ? How about trying to steal my cheerleading squad ? Or entering me in Rogue Vogue just so she could screw me over ? Or her midnight round of strip basketball with my boyfriend ? Or humiliating me in front of all of my friends last weekend ? You know, stop me any time, ‘cause I can go on and on.

Mouth : The picture. Rachel said it was someone she knew.

Brooke : Yeah, fine. Maybe you should read the back of it.

Mouth : The flyers. Where else are they ?

Brooke : Well, there’s a couple at school, a few at Tric, Karen’s Café, numerous convenience stores around town. It’s my turn to have a little bit of fun

Mouth : Brooke ! Didn’t you learn anything from Jimmy’s death ?

Haley : You know, now that we’re living here, we should probably try unpacking at some point.

Nathan : Yeah, well, we’ve been a little busy doing this. So much better than moving in.

Haley : I can(t wait to renew my vows with you.

Nathan : Me, too. I want that second chance, Haley. I want to give you that wedding you always dreamed of.

Haley : I already had a dream wedding.

Nathan : No, but you told me how you saw it. In the church gardens where your parents got married. All the bridesmaids and groomsmen, flowers everywhere. I want that for you.

Haley : Okay, I guess unpacking can wait.


[Strange noise]


Haley : What is that ? Do you want me to call 911 ?

Nathan : No,no,no. Just wait there, okay ?

Cooper : So how much for the wall ? I’m guessing it’s less without the creepy clown.

Nathan : Uncle Cooper. What are you doing here, man ?

Cooper : It’s 1:00 a.m. I’m starving.

Haley : Nathan ?

Cooper : Who wants breakfast ?

Nathan : It’s okay !

Haley : What’s going on ?

Nathan : Come on.

Peyton : Hello ? Hi, Pete. God, you’re, like, the hardest guy on the planet to get a hold of. But I’m glad you called. Even if it is, what, 1:00 a.m. ? Nice. Yeah. So I didn’t freak you out with all my voice mails ? Well, yeah, I miss you, too. I don’t know, this is… I mean, this is crazy, right ? I can’t even get you on the phone unless it’s the middle of the night. Okay. Well, then why don’t you tell me how this is supposed to work ? Right, oh…Okay, you(re outside my window. You are not outside my window. Oh. Oh, my God. All right, well, just come to the front door, I’ll be down in just a second. And be quiet. Okay. Oh, God. Oh, God.

Peyton : I  can’t believe you sent him away.

Larry : The Guy shows up at 1:00 a.m. in a limo, tattooed from head to toe, looking for my daughter ? You’re lucky all I did was send him away.

Peyton : Daddy, that was Pete from Fall Out Boy.

Larry : Yeah, well now he’s Pete from Get-Out-Of-Town Boy. I think it’s time that we all went over the ground rules for this house. By the way, where is Brooke ?

Brooke : Sleepwalking ?

Larry : Yeah, nice try. Grab some bed. Look, you guys, let’s get a few things straight here. No boys in this bedroom, ever. 9:00 curfew on weekdays, midnight on weekends. If you are out after 10:00, I need a phone call because I need to know where you are. My cell phone will do very nicely, thank you. No parties without parental supervision, no alcohol. Do I need to go over the ground rules for sex ?

Brooke and Peyton : No !

Larry : Good. Okay, so now, tell me about Pete from Fall Out Shelter.

Brooke : Fall Out Boy.

Larry : Oh !

Peyton : Daddy, the lead songwriter of the number three band on Billboard charts.

Brooke : Grammy-nominated.

Peyton : Multi-platinum album seller.

Brooke : And very cute.

Peyton : Very.

Larry : Well, that’s all great, but you’re telling me about Pete from Fall Out Boy. What I really want to know about is Pete the boy. There’s a difference. I mean, where’d he grow up ? What kind of family is he from ? Does he hold doors open for you ? Does he say, “God bless you”,  when you sneeze ? Because, Peyton, I don’t care how many albums the guy has sold, all I care about is how he’s going to treat you. So let’s just agree that when Pete visits this house, it will be strictly between business hours. God it ?

Peyton : Mmm.

Larry : Good. And while we’re at it, Brooke, now that you are living here, let’s just assume that you’re going to find a new hot-dad fantasy.

Brooke :

Larry : All right ? Thank you very much. Good night, ladies.

Peyton : Night.

Brooke : Oh, my God ! Oh, my God !

Cooper : So, it’s Haley, right ? I always wanted to meet the girl who made my nephew crash a perfectly good racecar.

Haley : And I always wanted to meet the uncle who let Nathan crash a racecar.

Cooper : She’s tough, Nate. I like her. You know, your mom’s back in town.

Nathan : Yeah, she called atually. Unlike you, she has the decency not to storm our apartment at 1:00 in the morning.

Cooper : Hey, give me a break. I was hungry, all right ? Oh by the way, I met this smoking-hot girl. She’s 26, she’s a model. You know, my type. She’s home from New-York, she’s housesitting for her parents. I’m telling you, God loves me.

Nathan : So, are you staying for a while ?

Cooper : Absolutely. If you saw the girl, Nate, you’d know why, too. Sorry.

Haley : This does look really good.

Cooper : Well, it helps if you’re a little buzzed. So, Nate, listen, I’m sorry about Keith. How’s Lucas taking it ?

Nathan : Not good.

Haley : He walked off the court tonight. Actually, we had to forfeit the game.

Cooper : Well, you know what ? He’ll… He’ll be okay. How eat up. It’s gonna get cold.

Deb : Karen ? Hi. I’m so sorry I didn’t make it back for Keith’s funeral. I came as soon as I could. How are you holding up ? Well, the important thing is to get you back on your feet. I’m just here to tell you that I want to help you any way I can.

Karen : You’ve done enough, Deb.

Deb : What do you mean ?

Karen : Keith told me that you tried to kill Dan.

Deb : It was a terrible mistake. Not a day goes by that I don’t regret it, Karen.

Karen : Yeah, well, my son ran into a burning building to fix your mistake. I could have lost him the way I lost Keith.

Deb : I’m so sorry that happened. I had no idea that he was there. Thank God Lucas is okay. 

Karen : Well, he’s not okay, Deb ! None of us are okay. And as far I’m concerned, the only difference between you and Jimmy Edwards is that he was successful.

Mouth : Rachel ?

Rachel : Speak softly, Mouth. I’m a little hung over.

Mouth : I believe this belongs to you. It’s you, the girl who’s gone. She used to be you.

Rachel : No. I used to be her. But I hated myself, so I had some surgery.

Mouth : Like what ?

Rachel : I had my stomach stapled and starved myself for months, and then rewarded myself with a nose job, fake breasts and a couple other things. So what ?

Mouth : I just… I can’t believe it.

Rachel : Why ? I mean, if I was born like this no one would have a problem with it. And I work hard to take care of the new me. I like the new me.

Mouth : Do you, Rachel ? Cause other than me, I don’t see you letting too many people into your life.

Rachel : Don’t judge me, Mouth. You didn’t know the old me. I have self-esteem now that I’ve never had before.

Mouth : And that’s great, but isn’t it more about what kind of person you are ? You know, what’s on the inside ?

Rachel : As far as I can tell, that’s a bunch of crap. Come on, tell me something, Mouth. If you could snap your fingers and look like Lucas, would you ? I mean, sure you would,  and don’t say you wouldn’t, because you’d be  lying..

Mouth : I think if I could snap my fingers and get something, it wouldn’t be about how I look. But let’s say you’re right. Should everyone who doesn’t like the way they look have surgery ?

Rachel : No, of course not. But I mean, if they do and it makes them feel good about themselves, are you gonna hold that against them ? I mean, look, Mouth, the choices I made were extreme. The surgeries were expensive and painful, and they came with serious risks. But now, Brooke’s gonna out me, and everyone’s gonna look at me like I’m some kind of Frankenstein.

Mouth : You don’t know that. I don’t feel that way.

Rachel : Really ? I can look at your face and tell that you already see me differently. This is who I am now. The girl’s dead.

Cooper : I thought this game was more exciting.+

Lucas : Coop, I heard you were in town.

Cooper : How you doing ? I knew I’d find you here. You know, whenever I do my big thinking, I mostly find myself at an empty racetrack. I think the silence clears my head.

Lucas : Me, too. So, when does the circuit start back up, huh ?

Cooper : For the drivers ? Three weeks. For me, it doesn’t. I blew my ride.

Lucas : What happened ?

Cooper : Well, for one thing, I let my nephew crash a racecar into the wall, then things got a little dark from there.

Lucas : Sorry.

Cooper : Yeah. You know, when they told me I couldn’t drive, I thought my life was over. Racing was all that I had, you know, it was who I was. But then the next day, the sun came up, the world kept turning, and I was gonna be okay. You know ? It took me a while, but I finally realized that even if I never get to race again, I know, I can be happy. Nathan told me about the game, man.

Lucas : I’ll get it back.

Cooper : I hope you do. But if for some reason you don’t, you’re gonna be okay. It’s not what you do in life that matters, Luke, it’s about who you are.

Nathan : I’m so glad you’re happy.

Haley : I am happy. It is everything that I dreamed it would be. And I’m… I’ m just so happy to be renewing my vows with you. Thank you for this. It’s so beautiful.

Nathan : There is one catch.

Haley : What ?

Nathan : Well, the church will only allow us to have the wedding on their grounds if we agree to take their pre-marital counselling class, even though, technically, we’re post-marital.

Haley : Okay, well, what is that ?

Nathan : We have to take a test to see if we’re compatible. And then I guess get some tips on how not to pull each other’s hair out. Sounds like the basics.

Haley : Okay, well, how hard could one test be ? I am Tutor Girl, after all. Besides, I’ll do anything I have to to marry you again.

Nathan : All right.

Peyton : Hey, Pete. I was hoping you’d call.

Bill : Actually, it’s not. It’s Bill the tour manager. Is this Peyton ?

Peyton : Yeah

Bill : Hey, Peyton. Sorry, I’m using Pete’s phone. I think we met at Tric.

Peyton : Oh, right, yeah, hi.

Bill : Hey. Well, listen, Pete wanted to call you himself, but the band’s really crazed. But he really wants to see you, so he’s gonna leave you a plane ticket at the airport.

Peyton : A plane ticket ?

Bill : To Chicago, this weekend.

Peyton : Who, I mean, that’s… That’s really, really nice. Thank you, but my dad, I mean, he’ll freak out if I tell him I’m flying to Chicago.

Bill : Yeah, Pete said you’d say that. But he said to tell you you’d really be doing him a favor because the band thinks you’re his Snuffleupagus. Anyway, if you need anything else, just call me directly. Otherwise, we’ll have a car waiting at the airport. Okay, Peyton, we’ll see you in Chicago, then. Take care.

Peyton : Okay, thank you. And can you just tell Pete that I said… that I miss him ?

Whitey : You gonna let an old man stand out here in the cold, or are you gonna ask me in ?

Karen : Suit yourself.

Whitey : Karen, I know what you’re going through. I lost the love of my life, too.

Karen : You had Camilla for a lifetime. I had Keith for a few weeks.

Whitey :  Whose fault was that ? Well, I’m glad to see you’re still in there. Now, you listen to me. I said that because I know the guilt that you’re carrying around. And you’re wrong to fell it. Feeling guilty is not gonna bring Keith back.

Karen : Don’t have a right to feel bad ?

Whitey : Did you know Lucas was si broken up he couldn’t play the last game ? No, I didn’t think so. Look, Karen, you gave Keith the thing that he loved most in all the world, Lucas. He was never happier than when he was talking about you and that boy. You gave him a son for a lifetime. And you let him matter to Lucas. I know how that feels. Karen, you couldn’t have given him much more. Let the guilt fall away. Let it go.

Priest : This test will determine whether you’re really suited for each other. I know you’re both married. This is just a requirement. Okay ?

Nathan : Okay.

Haley : Come on. It’ll be fun.

Mouth : That’s the last of them.

Haley : Thanks.

Mouth : You know, when we were together during the blackout, I loved talking to you. And it didn’t matter that I couldn’t see you because, that night, it wasn’t about your looks. It was about your heart, your sense of humor, the way you saw the world. I felt like I really knew you. I actually hated it when those lights came back on.

Rachel : But now these flyers change everything, right ? I mean, now you don’t really know me.

Mouth : No. Now I’m sure I know you. Because when I saw those flyers, I realizes we were more alike than I knew. And, for a moment, it was like being back there in the dark again, just the two of us. I don’t see anything ugly in that picture, Rachel.

Rachel : Thank you. But trust me, a lot of people did. Especially me.

Mouth : Well, I guess I just want to know if you ever really let go of her, the person you uses to be. I mean, when you walk down these halls do you still feel self-conscious ? Do you hope to be accepted ? Do you worry about fitting in ? Cause I figure the old you probably worried about those things.

Rachel : Yes, Mouth. I still feel that way. There’s not a surgery to fix that yet.

Mouth : You know, you’re really beautiful now, Rachel. But I just want you to know, I could have loved the girl in that picture.

Rachel : I wish she could have met you.

Lucas : Coach ?  Basketball has always been a huge part of who I am. And I’ve been thinking a lot about it. But unless somebody can tell me why this game matters right now, I don’t think I can play.

Whitey (smile) : You know, every time we take this court, we come in under that old, faded banner up there, that says, “Home of the Monarchs.” Anybody know who the Monarchs were ?

Basket player : The Monarchs were the best basketball team in the state back in the ‘50s.

Whitey : Yeah, some people say they were. They were never in the record books. Because the Monarchs were an all-black team. Back in those days, when I was your age, blacks and whites weren’t allowed to play this game together. I was on the best team in the state. But we all knew there was another one. The Monarchs. One night, both teams snuck in here, looked the door, and squared off. They were good. Oh, they were damn good. We played four games. They got their shots, we got ours. And then something magical happened. Something that none of us could have anticipated.  Something that had never happened in this state before. We decided to mix the teams. Their captain and our captain started picking players. As is turned out, I was next to the last one picked. Their captain looked me in the eye and said, “I’ll take Whitey.” And it stuck. That’s how I got my nickname. Well, that night changed all our lives. We were no longer black players or white players. We were just players. We shut out the world and played. Together. We played a game that we loved. And that night; that game changed everything. I haven’t been the same since. You want me to tell you that this game matters ? I promise you, son, it does matter. Let the game heal you, Lucas. Come back too us, son.

Peyton : Brooke, are you awake ?

Brooke : Honey, how could I possibly be sleeping with you thinking so loudly ? What’s the matter, Peyton ?

Peyton : Pete. HE wants to me to fly to Chicago tomorrow night. He left me a ticket.

Brooke : Then why are we still talking about this ? If you don’t get on that plane, we are no longer friends.

Peyton : Brooke, I can’t do this again. Why is it that every guy that I like always has to leave ? It’s not fair.

Brooke : Then you have no choice. You have to go. 

Peyton  : Why ?

Brooke : Let’s see, because he’s cute and he’s a rock star, and you love music. And he’s nice to you. And if you go, you’ll have a great time and maybe you’ll fall in love, and if you don’t, you’re gonna look back on this in 20 years and wonder, “What if?”

Peyton : I already have my what ifs.

Brooke : Well, maybe this time you can have something more.

Priest : I’m sorry, I don’t quite know how to tell you this, but you failed.

Haley : You’re kidding.

Priest : I’m sorry, no. According to the test, the two of you are highly incompatible.

Haley (surprise) : I’ve never actually failed a test before.

Nathan : Father, can I ask you a question ? When you decided you wanted to be a priest, how did you know it was the right thing to do ?

Priest : I had a devout belief in God.

Nathan : Can you prove that to us ? With some sort of a test, I mean ?

Priest : Of courses not.

Nathan : Just like you can’t prove love with a test. I mean, this is just a score on a sheet of paper. Sure, Haley and I have our differences, but  this test doesn’t show how hard we’ve worked to keep this relationship together. Or that I can’t stand it when we’re apart. Or that every time I look at her, I know that I’m going to be with her for the rest of my life. We love each other, father. No test is gonna show that.

Priest : Let me see that test. Thanks for passing the real test. I’m sure we’ll have a wonderful ceremony.

Nathan : Thank you.

Priest : Congratulations.

Haley : Thank You.

Customer : Thank You.

Deb : Hey, Lucas.

Lucas : Hey. Deb, it’s so good to see you. Are you sure you can handle all this ?

Deb : Karen’s my partner, and God knows she’s picked up the slack for me a time or two. It’s the least I could do. But to be honest, it’ll be a full-blown miracle if the register balances.

Lucas : Thanks for helping my mom out. It means a lot. So how is it being back, with Dan and all ?

Deb : Well, Cooper is staying with me. It feels safe to have family around. And so far, Dan is keeping his distance, so… It’ll be okay. You know, when Nathan wrecked that car, I didn’t speak to Cooper for months. I mean, I knew it wasn’t really his fault, but somehow I blamed him anyway. Losing your child is every mother’s biggest fear. Nothing even comes close. For your mom to get better, she’s really gonna have to lean on you, Lucas. So, whatever you do, just make sure to take care of yourself. You have to, for your mother’s sake.

Whitey : We’re gonna be set up here, and you’re gonna have to start out pressing these guys real hard.

Nathan : So, you’re gonna have Daniels starting opposite…

Lucas : Coach, you got a sec ?

Whitey : Oh, yeah, sit down.

Lucas : You need to hear this, too, Nate. I can’t play tonight. I have a heart condition. I have HCM, and I haven’t been taking my medication, so that I wouldn’tt slow down my game. And if I play, I could die. I know how selfish I’ve been. I just didn’t want to leave the game behind. Because the game did change my life. Just like yours. And it’s gonna be hard to let it go.

Nathan : The game can only change you if you have a life to change, right ?

Whitey : I know how hard this conversation must be for you, Lucas.

Lucas : No. The next conversation I have is gonna be the hard one.

 

Brooke : Nice picture. When are you going to get over Jabba the Slutso we can go back to being friends ?

Mouth : You know, Brooke, you got Rachel all wrong. She’s not a bad person. And what you’re doing to her is cruel.

Brooke : But I’m not. You know me, Mouth. And as scrumptious as it sounds, I could never go through with Operation Fat Rachel. I’m just playing around.

Mouth : Well, that’s good, Brooke. Because you better get used to Rachel being around. She’s great person, and deep down she has a big heart. I like her. A lot.

Brooke : Look, I know she says she’s into you but just please be careful. You know a leopard doesn’t change its spots.

Mouth : Actually, she did change her spots. I just hope her heart’s the same.

Larry : Hey. I hope I didn’t completely freak out Fall Out Boy. Have you heard from him ?

Peyton : Maybe.

Larry : Oh, a woman of mystery. Must’ve gotten that from your mother. You didn’t get it from me. You know I trust you, right ?

Peyton : Yeah.

Larry : Good. Just promise me one thing. Promise me that when you pick the boy you’re really gonna be with that he’ll be someone who respects you and treats you well. And it’s someone who makes your heart race. And that he’s someone who you love because of what he is, not what he does. Because that’s how I felt about your mother, and that’s how I want you to feel one day. Use your head and follow your heart.

Haley : 46 points ? That’s like really good, isn’t it ?

Nathan : it’s not bad.

Haley : Well, you were amazing.

Nathan : Thank you.

Haley : Where was Luke tonight ?

Nathan : Lucas has a heart condition, Hales.

Haley : Don’t be mad at me, I kind of already knew about his HCM. He made me promise not to tell anybody. Sorry. Isn’t he taking his medication ?

Nathan : No.

Haley : Great, so he lied to me.

Nathan : Well, I think he lied to everyone, including himself.

Haley : Is he gonna be okay ?

Nathan : Yeah. We’re all gonna make sure he’s okay. I promise.

Haley : Thank you for being such an amazing guy. And thank you for having the right answer with that priest the other day. God, for a minute there I thought we weren’t gonna get our big wedding.

Nathan : You know, we don’t still have to do that if you don’t wan to.

Haley : No. I really want to. I’ve just been trying to think of a way to make the day really memorable and I had an idea. You ready ?

Nathan : Yeah.

Haley : Okay. What if we don’t have sex until we get married again ? Do you still love me ?

Nathan : What, are you kidding ?

Haley : … nnn

Nathan : Yeah, okay. But does that mean that I can’t still kiss you like this ?

Haley : No.

Nathan : Or like this ?

Haley : Okay, maybe we’ll just start on the no-sex thing tomorrow night. You know, that’s fine.

 

Lucas : Mom ? I know that you’re hurting now more than ever, and I don’t want to make that worse, but I need to tell you something. I lied to you about my heart condition. I have HCM. I need you. I need you now more than ever.

Rachel : Mouth ? What are you doing here ?

Mouth : you said that you wished the girl in that picture had met me. I just thought maybe she still might have…

Cooper : Hey, babe, what are you doing ? You got flowers. Who are they from ?

Mouth : They’re… They’re from you.

Karen : I’m gonna need a lot of help.

Deb : Good. Cause you’re gonna get it.

 

The END

 Mathiew

Kikavu ?

Au total, 131 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

didine36 
28.09.2018 vers 15h

EstellleR 
09.09.2018 vers 17h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

dorianeSJ4 
13.07.2018 vers 18h

melanie91 
12.07.2018 vers 22h

lolhawaii 
29.06.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente
Actualités
National Geographic Photo Ark

National Geographic Photo Ark
Sophia Bush était présente lors du National Geographic Photo Ark le 11 octobre 2018 au Annenberg...

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual
Bethany Joy Lenz était présente lors du National Breast Cancer Coalition's 18th Annual Les Girls...

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris
Alors qu'elle n'avait pas encore annoncé sa présence, Hilarie Burton l'a fait cette semaine pour la...

Calendrier octobre

Calendrier octobre
Le calendrier d'octobre est désormais disponible. Et c'est avec Hilarie Burton que vous passerez ce...

Netflix Primetime Emmys After Party

Netflix Primetime Emmys After Party
Sophia Bush était présente lors de la soirée 2018 Netflix Primetime Emmys After Party le 17...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Sevnol, Aujourd'hui à 00:03

Nouveau design sur le quartier Sous le soleil ! N'hésitez pas à venir le commenter

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:03

Avis aux auteurs en herbe : Le quartier Castle vous propose un concours d'écriture!

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:30

Sur le quartier This Is Us, une nouvelle catégorie des HypnoTIU Awards attend vos votes. Merci!

choup37, Aujourd'hui à 10:54

Nouveau design sur les quartiers Supernatural et Sous le soleil, on attend vos coms

BenMason, Aujourd'hui à 11:01

Bonjour! N'hésitez pas à venir voter pour la meilleur création du concours spécial Halloween sur le quartier de Falling Skies!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site