VOTE | 660 fans

#609 : Mauvais exemple

Sam apprend à Jamie la valeur de l'argent. Brooke doit prendre une décision sur le fait de ressortir avec Owen qui lui a brisé le coeur la dernière fois. Nathan a un face à face avec un vieux rival tandis que Lucas doit prendre des décisions dangereuses à cause de son livre, Peyton, elle, rencontre le producteur de film, Julian.

Popularité


3.5 - 4 votes

Titre VO
Sympathy For The Devil

Titre VF
Mauvais exemple

Première diffusion
03.11.2008

Première diffusion en France
03.10.2009

Vidéos

Sneak Peek #4 - Nathan/Haley/Jamie

Sneak Peek #4 - Nathan/Haley/Jamie

  

Sneak Peek #3 - Brooke/Owen

Sneak Peek #3 - Brooke/Owen

  

Plus de détails

Réalisateur: Bradley Walsh

Scénario: Michael Daniels

L'épisode débute avec Brooke qui dessine dans son salon.  La robe de mariée de Peyton est accrochée en évidence. Sam  la rejoint et semble contente que son "chef-d'œuvre" l'inspire... Brooke n'est pas d'humeur... et lui annonce 3  semaines de punitions, Sam désinvolte, annonce une bêtise que Brooke n'a pas encore découverte... Brooke est très en colère, elle crie. Sam se bouche les oreilles et part se réfugier dans sa chambre... Brooke la suit, en criant de plus belle... On frappe à la porte.

 

C'est Owen, il lui demande,  devant son comportement belliqueux, où est passé la gentille Brooke qu'il connait... Elle répond de manière agressive, qu'elle la fait disparaître... il lui offre un bouquet de fleurs, et lui annonce qu'elle aura un cadeau chaque jour, jusqu'à son pardon... Brooke énumère alors, une liste des choses qu'elle aime. Elle le remercie pour les fleurs et referme la porte.

 

 

Nathan retrouve  Haley dans leur cuisine. Elle lui dit, qu'il arrive à temps pour le petit déjeuner. Quand il voit son assiette il demande si c'est pour entamer une hibernation...Elle se justifie en disant qu'elle a regardé son calendrier des matchs. Il faut qu'il fasse des provisions. Il remarque qu'il ne jouera pas mieux si il doit se trainer... elle lui rétorque qu'un peu de rembourrage lui fera pas de mal.

Jamie rejoint son père à table. Il s'inquiète qu'il n'y a pas de trophée en Slamball, et sans récompense, comment saura-t-il qu'il est fantastique ? Nathan, lui dit que ce sera à lui, de lui rappeler.  Haley prépare le petit déjeuner de Jamie, et sitôt qu'elle a le dos tournée, Nathan décharge son assiette dans celle du petit... et l'envoie manger dans le salon. Quand Haley se retourne, elle observe Nathan et son assiette. Pour détourner son attention, il l'a complimente pour son repas... Haley se pose, tout de même, des questions....

 

 

Lucas réveille Peyton avec un café. Se préoccupe de sa santé, car il pense qu'elle à un peu trop  bu, la veille au Tric. Il lui demande ses impressions sur Julian...

 

Flashback : Peyton se remémore la demande en mariage de Lucas. Et de sa tristesse le lendemain au travail... Comment elle a passé sa colère, en pleurant et frappant sur la photocopieuse. Comment Julian est rentré dans la pièce en blaguant. Le prenant pour dragueur, elle l'avait rembarrée. Il lui avait appris qu'il était un guitariste raté et qu'il souhaitait devenir producteur de film. Il n'avait pas insisté, voyant qu'elle n'était intéressée. Il s'était juste contenté de lui donner des conseils concernant la photocopieuse et sa panne.

 

Retour: Elle dit qu'elle l'a trouvé charismatique... Lucas lui dit qu'il doit se mettre à écrire ce script et qu'après l'échec de "The Comet", ça  fait du bien de voir que son travail est apprécié à sa juste valeur. Lucas se met au travail.

 

Lucas et Julian sont dans le bureau de Lucas... et Julian semble impressionné par ses écrits... et lui demande s'il a beaucoup dormi pendant ces trois semaines... Il lui parle de  la scène qu'il manque;  celle de la mort de Keith... Lucas souhaiterai qu'elle n'y soit pas... Julian insiste, cette scène doit accrocher le public... Lucas refuse de l'écrire.... Julian comprend le pourquoi de son refus, mais c'est un moment important de l'histoire... Cette scène doit être présente. Il lui demande d'essayer et que de son coté, il va faire patienter le studio jusqu'à demain.  S'il est incapable de l'écrire, il devra trouver un autre écrivain qui le fera à sa place...

 

 

Jamie s'inquiète de n'avoir pas d'argent.... Nathan lui dit que c'est normal, car il n'a que cinq ans.  Ils regardent ensemble à la télé, un reportage de Mouth, au sujet du Slamball. Un  joueur de l'équipe adverse "Jérôme Garett" dit qu'il n'a pas peur de Nathan et des  "Slashers".

Jamie reparle des trophées à son père... Nathan lui dit, qu'après renseignement, au slamball, il n'y en a pas... il est désolé !

 

Peyton passe voir Brooke à la boutique. Elles parlent d'Owen qui lui offre des cadeaux depuis trois  semaines. Peyton lui demande d'arrêter de le faire marcher, si elle ne pense pas lui donner une autre chance... Brooke lui rétorque que de son coté, elle n'a pas été honnête avec Lucas, car voilà plus de trois semaines qu'elle lui cache qu'elle est sorti avec Julian à L.A. Brooke insiste en disant que si elle continue, elle ne devra plus s'inquièter pour sa robe de mariée.

Flashback: Peyton sort de la séance de dédicace du 1er livre de Lucas. Et bute contre Julian. Elle est en larmes... Elle a vu Lucas et Lindsey s'embrasser... Julian lui fait remarquer qu'il l'a rencontrée deux fois, et que ces deux fois, elle pleure. Il lui propose de l'accompagner à une fête ennuyeuse...  Elle accepte. Julian blague, la fait rire...

 

 

Lucas va voir Nathan chez lui.  Nathan est au téléphone. Après avoir raccroché, il lui apprend qu'un recruteur viendra le voir jouer au slamball. Lucas le félicite et s'excuse de ne pas pouvoir venir, car  Julian veut qu'il passe au studio pour le script. Lucas lui demande quel est son meilleur souvenir avec Dan.  Nathan rigole en disant que c'est quand il a été en prison...  Puis, redevenant sérieux, il lui raconte un camp Michael Jordan, où Dan l'avait inscrit. Quand il s'est retrouvé devant lui... il ne savait pas quoi faire, quoi dire... Mais Dan, a posé sa main sur son épaule, l'avait présenté en faisant des compliments sur son jeu...Michael Jordan, l'avait choisi pour être son adversaire, il avait pu jouer avec Jordan. Nathan demande alors, le pourquoi de la question. Lucas explique qu'il doit écrire une scène, et qu'il tente d'être objectif. Il voulait savoir si Dan avait eu une âme. Nathan lui dit que oui mais qu'il l'a vendu il y a longtemps. Maintenant il était mauvais, il fallait le décrire comme tel.

 

Nathan s'entraîne à River court quand Mouth passe le voir et demande si c'est comme ça que le grand Nathan Scott s'entraîne pour une demi-finale. Nathan rigole et demande si c'est pour une interview. Mouth lui dit qu'il est venu en ami car J.Garett, semble avoir promis de le remettre dans son fauteuil roulant après le match de ce soir et qu'il semblait sérieux. Nathan le rassure en disant qu'il s'en sortira, qu'Owen est  là pour le surveiller.

 

Brooke entre dans sa voiture. Owen est nu sur la banquette arrière. Brooke hurle de peur par la surprise. Elle le frappe, le jette hors de sa voiture, et s'éloigne le laissant nu sur le trottoir. Il attrape un journal, afin de protéger sa nudité, et court après la voiture en pestant. Il est stoppé par l'arrivée d'une voiture de police.

 

 

Jamie est dans la classe de sa mère et  raconte l'histoire de son livre. La cloche sonne, les élèves sortent de la classe.  Sam va voir Jamie et le complimente pour sa lecture. Haley lui demande de surveiller Jamie, un moment.  Haley la taquine en lui demandant pas faire de fête !

Elle accepte, car cela lui permet d'échapper à un cours d'économie...  Jamie est très curieux de savoir ce qu'est l'économie... Sam, lui explique à sa manière, la notion du commerce, incluant le profit, et surtout les bénéfices... Elle met son cours en application devant le distributeur de confiseries du lycée. Jamie a même droit à une rémunération en temps qu'associé...

 

Haley trouve Lucas songeur, à l'endroit où Keith est mort. Il explique à Haley, qu'il doit écrire la scène du meurtre dans le scénario, qu'il a du mal à imaginer les gens au cinéma, regardant Keith se faisant assassiner en mangeant du pop-corn. Haley pense que comme dans la littérature, une mort violente peut être le catalyseur pour le changement ou une leçon humanité. Lucas ne veut pas que les gens comprennent Dan, l'humanise... Dan n'est pas humain, il ne mérite pas d'être pardonné. Il dit aussi à Haley, il est injuste que Dan puisse "profiter" de Jamie, tant que l'on ne lui a pas pardonné la mort de Keith... (C'est à dire Jamais!) il s'en va...  Haley l'appelle. Il fait volte face, lui fait signe qu'il est désolé... tourne le dos et s'éloigne.

 

 

Peyton parle avec un groupe au téléphone...

flashback: Julian est au téléphone.  Peyton arrive et pendant qu'il parle, elle le pousse sur le lit et l'embrasse. Il  met fin à la conversation en disant que c'est une mauvaise idée de cohabiter avec elle, car si il devient plus gentil, son film ne se rendra pas à Sundance. (station de sport d'hivers)  Elle lui dit qu'il l'a elle. Qu'elle est  plus sexy que Sundance! Ils s'embrassent et Julian lui dit qu'il l'aime et Peyton lui répond, qu'elle aussi  l'aime ! Ils recommencent à s'embrasser.

 

Dan et Jamie sont dans les couloirs du lycée et il demande 10$ à son grand-père pour faire du business  et promet de le rembourser avec des intérêts... Dan dit que ça semble un bon investissement et le lui donne son billet. Jamie lui demande de s'arrêter sur le chemin de l'école, et Dan lui dit que c'est lui le boss.

 

Lucas va voir Peyton et lui annonce qu'il n'écrira pas la scène de Keith. Elle lui rappelle que

Julian lui a dit, si ce n'est pas lui, ça sera un autre qui le fera.  Lucas espère qu'il bluffe. Elle lui demande, pourquoi c'est si dur, et il lui dit, qu'il ne peut pas  inventer les derniers moments,  pour que  le film de Julian soit meilleur. Il s'interroge sur ce que Keith a fait, dit, ressenti... Peyton lui dis alors, ce qu'elle aime chez lui, c'est qu'il veut toujours protéger tout le monde... Mais il n'a pas à protéger Keith... et, qu'importe le résultat, il est plus important que ça soit lui qui l'écrive plutôt qu'un étranger... Lucas souhaiterai connaître la vérité....

 

 

flashback: Julian et Peyton se préparent à partir pour Sundance. Le bagage de Peyton est

énorme et elle lui demande  de l'aide. Julian essaye de fermer le sac et  tombe sur le livre de Lucas dans le fatras... Il lui fait remarquer que ce n'est pas indispensable, elle lui répond que c'est pour lire dans l'avion... il lui fait remarqué qu'elle l'a sûrement lu mille fois, et que chaque fois qu'elle le voit, elle ne peut pas s'empêcher de l'acheter... Elle lui demande pourquoi, lui,

ne l'a pas lu.... Il lui demande alors, si un jour ou l'autre, il ne sera plus en compétition avec  Lucas Scott... Qu'il est fatigué de tout ça... Il part à Sundance seul et il met un billet d'avion dans le livre lui dit que si elle veut,  elle peut y aller avec lui,  qu'elle et le livre pourront discuter de leur futur ensemble au coin du feu, mais que lui,  ne peut et ne veut plus faire ça. Il lui dit adieu, et part seul.

 

Brooke ouvre la porte à Owen. Elle s'excuse pour ce qui c'est passé plus tôt. Il lui apprend qu'il a fini nu sur la banquette arrière, crasseuse et puante d'urine de clochard, d'une voiture de police. Confuse, elle lui dit, alors, qu'il peut garder le cadeau du jour. Sa dette est payée... Owen, lui annonce qu'aujourd'hui il n'a rien... Il trouve très humiliant d'être "mener en bateau" et qu'a partir de maintenant il n'y aura plus rien. Il tourne les talons et s'en va, sans laisser le temps à Brooke de réagir. On la sent très mal à l'aise.

 

Jamie est à l'école et veut vendre une friandise à Chuck. Il lui propose un alléchant assortiment de sucrerie...Le gamin se dépouille de tout son argent de poche....

 

Lucas se recueille sur la tombe de Keith. En levant les yeux, il aperçoit  l'imposante pierre tombale de Dan. Tout à coup, il s'excuse, se  lève, saisi une pelle qui traîne et se met à frapper rageusement la stèle. Sous la violence des coups, le manche de la pelle se brise... Ce qui semble calmer Lucas... Il se débarrasse du manche, devenu inutile, en le plantant en terre devant la tombe. Il quitte les lieus.  L'image de Dan, sur la pierre,  est rayée, abimée...

 

 

Peyton rejoint Julian assis à la terrasse d'un café. Elle  s'assoit en face de lui.  Elle lui demande si ce projet de film avec Lucas, à pour but de la récupérer.... Il lui rétorque  qu'il ne risquerait pas sa réputation juste pour ça, et,  lui rappelle que c'est lui qui a rompu... Par contre,  il ne lui a pas demandé de mentir à Lucas, ni de lui cacher la vérité... Il respecte leurs fiançailles et  gère la situation en professionnel. Peyton le quitte, pas convaincue...

 

Haley et Jamie quittent l'école et le petit veut amadouer  sa mère avec une friandise.  Elle lui fait remarquer  que ce n'est pas bien d'extorquer ses copains. Il lui explique qu'il voulait seulement  acheter un trophée à son père. Haley lui dit qu'il est adorable, mais trop intelligent pour son âge. Elle  lui demande d'aller rembourser ses amis.

 

Au match de slamball, "J.Garett"  tente de frapper Nathan,  mais il est toujours stoppé par Owen. Nathan marque panier après panier, mais les deux équipes restent  toujours à égalité....  Lors d'un temps mort,  Owen interroge Nathan au sujet du recruteur, qui lui répond qu'il ne sait pas où il est... Il est supposé faire une apparition.  Ils continuent en parlant brièvement de Brooke mais Owen ne semble pas vouloir aborder le sujet. 

 

 

Lucas est à Rive court. Dan va le voir et lui dit que le cimetière a téléphoné pour lui annoncer le saccage de sa tombe.  Il interroge Lucas, à savoir s'il connaît le coupable. Lucas ignore sa question... mais fini par lui demander des précisions sur la mort de Keith.  Dan lui répond sans détour de ce qui s'est passé avec Jimmy. Que Keith a agit en héros. Qu'il doit écrire la vérité. Lucas lui demande alors, pourquoi il a fait ça... Dan lui répond, que "toute histoire a besoin d'un méchant, et que lui, est le sien".

 

Dans les gradins,  Sam s'excuse auprès Haley pour avoir enseigné l'économie à Jamie... Elle endosse complètement la faute. Haley lui dit qu'elle devrait  être un modèle pour Jamie et c'est à elle faire ce choix pour eux deux.

 

Pendant ce temps, Lucas est attablé devant son ordinateur. Il s'attarde sur plusieurs photos de Keith... puis se met à taper sur le clavier de l'ordinateur.

 

Retour au match. Les deux  équipes s'affrontent toujours et restent à égalité. "J.Garett" rage et  frappe violemment Owen. L'entraîneur sort Owen pour calmer le jeu. Il reste 15 secondes  à jouer. "J.Garett" provoque Nathan et essaye de l'intimider... Nathan est sourd aux injures et se paye le luxe de le narguer... De retour au jeu, il esquive ses attaques, et parvient à marquer le panier victorieux. 

Il partage sa joie avec sa famille et amis en bas des gradins... De son coté, Garett fulmine, enrage que la victoire lui échappe. Dans un excès  de colère, il s'élance contre Nathan et le pousse violement contre la séparation vitrée, qui sous l'impacte vole en éclat... Nathan est allongé parmi les débris de verre. Tous se précipitent...Haley ne peut retenir Jamie qui vole au secours de son père... Le petit est horrifié et la peur se lit sur son visage. Nathan le rassure et bouge ses jambes pour lui prouver ses dires. Jamie lui demande d'arrêter de jouer au slamball.

 

 

Julian est dans sa chambre d'hotel. Il ouvre le livre de Lucas et on aperçoit comme marque-page, une photo de Peyton et lui... Ils semblent heureux. Il replace la photo dans le livre et son regard triste se perd au loin...

 

Owen va à sa voiture. Brooke s'y trouve déjà sur la banquette arrière, mais habillé. Elle s'excuse de l'avoir fait marcher... Il lui avoue d'être très amoureux d'elle. Elle  sait qu'il est un garçon génial, et qu'il ferait un excellent petit ami... Mais elle s'est engagée auprès de Sam. Elle doit s'obliger à être un modèle, et la mettre dans ses priorités. Sam est à l'extérieur de la voiture et leur fait des singeries... Owen sourit, et lui dit qu'il veut bien passé au second plan si en bout de chemin, elle revient à lui. Elle l'embrasse sur le front en sortant de  sa voiture. Avant qu'elle ne s'éloigne il l'interpelle et lui donne quelques conseils pour occuper Sam... "Paint-ball,  pizza, arcades" ... et énonce la liste des choses qu'il aime. Brooke le remercie.

 

Lucas va voir Julian et lui apporte  la scène qu'il a écrite sur Keith. Julian est ravi. Son téléphone sonne et Julian répond à quelqu'un du studio car il parle  de Lucas en disant qu'il l'a écrit, affirme que se sera génial car l'auteur est excellent. Il sort de la pièce pour continuer sa conversation. Lucas, resté seul, arpente la chambre et repère un exemplaire de son livre, et il est attiré par une photo qui dépasse... il s'en saisit... et semble très contrarié...

 

 

Gigi et Mouth sont en studio. Elle semble avoir pas mal bu et le drague. Micro est gêne et lui rappelle qu'il doit rentrer vers sa petite amie. Elle l'enlace et lui propose d'avoir une relation de plaisir, sans contrainte sans que sa copine, le sache...

 

Brooke et Sam sont au lycée. Elle la félicite de vouloir se faire pardonner, et  lui demande quel est son plan.  Sam force le distributeur à confiseries, met une pancarte "nourriture gratuite" et laisse la porte ouverte.  Brooke panique à cause des caméras mais Sam affirme qu'elle les a toutes brisées. Brooke ne semble pas ravie, lui fait la morale et se sauve en se cachant son visage du plat de la main, s'emparant au passage d'une friandise.

 

Nathan douché rejoint Haley et Jamie qui l'attend dans le gymnase. Il les rassure, leur disant qu'il va bien.  Jamie avoue avoir eu très peur qu'il redevienne comme avant. Nathan lui promet  que ça n'arrivera jamais plus. Aucun sport ne vaut pas la peine de sacrifier la joie de tenir son fils dans ses bras quand il a peur, ou d'enlacer sa femme... Il préfère renoncer au slamball. Haley s'inquiète pour le championnat... Nathan dit qu'il s'en fiche, car si elle et Jamie sont ses deux derniers  trophées qu'ils récoltent, il se considèrera comme un homme comblé. Jamie se plaint d'avoir du redonner ses bénéfices... Nathan l'interroge et Jamie lui dit simplement que Dan a perdu son investissement ce qui fait rire Nathan et Haley.

 

 

Lucas rentre chez lui et retrouve Peyton qui lit  son scénario.  Elle  lui dit que Julian avait raison, que la scène de Keith est parfaite. Elle lui demande ce qui l'a fait changer d'avis...  Il lui dit  que ce n'est pas de transcrire son assassinat qui est difficile.... mais c'est d'expliquer comment son cœur se brise quand il meurt.

Peyton lui dit qu'elle doit lui parler de quelque chose. Il lui demande si c'est en rapport avec cela, et  Lucas sort, alors de sa poche, la photo prise dans le livre de Julian et la pose devant Peyton... Elle acquiesce. Il lui demande s'ils sont sortis ensemble à L.A.  Elle lui avoue qu'ils étaient même très amoureux. Lucas est blessé, triste et souffre....

 

Ecrit par Mamoune.

 

 

Précédemment :

Owen : T’es prêt  pour ce soir ?

Nathan : Bien sûr, j’ai compris le truc.

Owen : Alors arrête un peu ce soir on jouera pour de vrai.

Nathan : Quelle différence ça fait ?

Haley : J’hésite à poser la question.

Nathan : Quoi ? Je t’assure que ça va.

Brooke : Quand je t’ai dit que je voulais m’occuper d’un enfant tu t’es barré tellement vite que t’as laissé un trou en forme de crétin dans la porte de chez moi.

Owen : T’as raison tu méritais mieux que ça…je suis désolé.

Brooke : Adieu crétin.

Micro : Une jolie assistante ?

Gigi : Micro !

Micro : Gigi ?

Millicent : Non mais y a un problème au magasin, le fouineur d’en face a appelé en disant qu’il a vu quelqu’un entrer.

Brooke : Ca c’est la robe de mariée de Peyton.

Lucas : Quelqu’un veut acheter les droits de mon livre pour en faire un film.

Peyton : Un film sur la comète ? C’est génial !

Lucas : En fait ce n’est pas sur la comète, c’est le premier.

Julian : Tu es encore plus belle qu’avant.

Peyton : Qu’est ce que tu fais là Julian ?

Julian : Je vais adapter le livre de ton futur mari.

Peyton : Ca c’est hors de question.

Julian : Il a déjà signé le contrat.

Lucas : Vous avez déjà fait connaissance à ce que je vois.

Julian : Les présentations sont faites. J’ai l’impression que je connais ta fiancée depuis des années.

 

Maison de Brooke

Brooke est en train de dessiner, Sam arrive

Sam : Mais en fait elle t’inspire cette robe.

Brooke : Non pas du tout.

Sam : Avoue-le tu vas même créer une nouvelle collection grâce à ma bêtise.

Brooke : Tu parles de la magnifique robe de mariée sur laquelle j’avais passé 72 heures à travailler pour ma meilleure amie… oh et que toi tu as carrément saccagé.

Sam : Alors tu m’en veux toujours.

Brooke : Et tu es toujours punie.

Sam : Bon d’accord. Elle consiste en quoi la punition ?

Brooke : Voyons privée de sortie une semaine pour avoir montré des horreurs à mon filleul, une deuxième semaine pour avoir permis à un travesti de 16 ans de massacrer la robe de mariée  de Peyton  et une troisième pour avoir organisé une fête dans le magasin de ta douce belle-mère adoptive.

Sam : Et c’est tout ?

Brooke : Si ça te suffit pas je peux très bien doubler la mise.

Sam : Je croyais juste que le cadeau laissé par mon copain  Eugene dans  le petit lavabo des toilettes allait me valoir une quatrième semaine… tu n’as pas vérifié l’état des toilettes hier soir.

Brooke : Attends, qu’est ce que ton copain Eugene  a fait dans mon lavabo ?

Sam : Euh.

Brooke : Sam ! Je veux…

Quelqu’un frappe à la porte.

Brooke : Cette discussion est loin d’être finie jeune fille.

Sam : Merci j’avis compris vieille fille.

Brooke : Elle veut juste t’énerver ne lui donne pas ce plaisir.

Brooke ouvre la porte

Brooke : Quoi ?

Owen : Bonjour. Où est la gentille Brooke ?

Brooke : Je l’ai éventrée et j’ai mangé son cœur au petit déjeuner et j’ai encore un petit creux d’ailleurs.

Owen : Dans ce cas si par hasard tu la revois dis lui que j’étais content de nettoyer les ravages de l’ouragan Samantha avec elle hier soir  et que je passerais lui apporter chaque jour  un petit cadeau jusqu’à ce qu’elle accepte de sortir avec moi.

Brooke : Un cadeau tous les jours ?

Owen : Oui que ça te plaise ou non je serais  là.

Brooke : Soie, or vingt carats, chocolats, gerbera. Mes préférences en matière de tissus, de bijoux, de bonbons et de fleurs. On se voit demain alors.

Owen : C’est quoi des gerberas ?

Brooke : Des grosses marguerites mais j’aime bien les tournesols aussi. Bonne journée.

Maison de Nathan et Haley

Haley : Super ! Tu arrives juste à temps.

Nathan : Tu veux me faire hiberner ou quoi ?

Haley : (rires) Non j’ai vu ton planning de slamball pour les trois semaines à venir  et il faut que tu prennes des forces.

Nathan : C’est gentil  mais ce n’est pas cent mille calories par jour qui vont m’empêcher de me faire bousculer.

Haley : Non mais au moins tu seras un peu plus rembourré.

Jamie arrive

Jamie : J’ai fait de la place pour ton trophée.

Nathan : Mais je crois qu’il n’y a pas de trophée en slamball.

Jamie : Même si tu gagnes le championnat ?

Nathan : Je sais ça m’ennuie un peu aussi.

Jamie : Si on ne te donne pas de trophée alors comment tu sais que t’es le meilleur ?

Nathan : Bah il faudra que tu me le dises trois fois par jour ; tiens prends ton assiette et va manger devant la télé. Allez file petit ours.

Jamie : Super.

Nathan : Bon courage.

Nathan : Quoi ? C’est super bon ; super.

Maison de Lucas et Peyton

Lucas : Alors comment tu te sens ? J’ai l’impression que tu as abusé des mojitos hier soir.

Peyton : Tu as raison j’ai mal à la tête. Merci.

Lucas : Alors qu’est ce que tu penses de Julian après cette première soirée ?

Flashback

Lucas : Peyton je t’aime  et je veux qu’on passe toute notre vie ensemble.

Peyton : Lucas attends il y a des tas de choses dont il faut qu’on parle. Moi aussi je veux être avec toi mais  ce n’est pas si simple que ça.

Lucas : Alors tu dis non.

Peyton : Non je suis folle amoureuse de toi.

Lucas : Pas assez on dirait.

Travail de Peyton

Patron de Peyton : Va me chercher un café Peyton.

Peyton : D’accord deux minutes.

Patron : Non je le veux maintenant. Hey ?

Peyton : Oui j’ai dit deux minutes.

Peyton pleure

Julian : A mon avis ça doit être un bourrage dans le bac d’entrée, c’est moche mais ça ne devrait pas faire pleurer une si jolie fille.

Peyton : Oh non ça va aujourd’hui je suis pas d’humeur  à me faire draguer par un énième jeune producteur de musique sans cervelle, imbus de sa personne et coureur de jupon.

Julian : Bon d’accord (rires) au revoir. Juste au cas où tu serais mieux disposer si j’étais plutôt  du genre ex guitariste raté devenu jeune producteur  de films indépendants  donc sans budget.. ; non bon. Tu sais c’est plutôt bien  que le papier soit coincé  comme ça.

Peyton : Pourquoi ?

Julian : Ca t’oblige à ouvrir la photocopieuse et à trouver la vraie cause du problème.

Fin du flashback

Peyton : Je l’ai trouvé charismatique.

Lucas : Humm.

Peyton : Qu’est ce que tu fais ?

Lucas : Je bosse. Tu as peut-être oublier mais depuis hier je suis scénariste enfin apprenti.

Peyton : Lucas il faut que je te dise.

Lucas : Oui j’y ai réfléchi aussi ; c’est exactement ce qu’il me fallait après l’échec de mon dernier livre . c’est rassurant de savoir que mon travail n’est pas mauvais et que ça intéresse des gens.

Peyton : Oui je vois ce que tu veux dire.

Lucas : Mais j’ai un peu le trac apparemment Julian a déjà un studio sur le coup  et ils veulent voir un premier jet très vite.

Julian : Trois semaines. Tu as dormi au moins ?

Lucas : Ouais  un peu. Non enfin pas tellement.

Julian : Ton style ne s’en ressent pas. Il est bien ton scénario.

Lucas : Ouais il est bien mais sans plus ?

Julian : Il est presque parfait à vrai dire il n’est qu’à une scène de la perfection. Tu as largement assez de talent  pour savoir de quelle  scène je parle : la mort de Keith.

Lucas : Je sais que tu tenais beaucoup à cette scène  mais j’ai réfléchi à la question  et je pense que ce serait plus efficace de ne pas la montrer d’un point de vue dramatique.

Julian : (rires) Je ne veux pas jouer le gars qui a plus d’expérience mais  au niveau dramatique  y a rien de plus efficace que de voir un type tué par son propre frère.

Lucas : Julian le type qui a été tué  par son frère c’était mon oncle.

Julian : Oh je sais et c’est pour ça  que tu as du mal à écrire la scène. Ca te touche de trop près  mais nos futurs spectateurs devront voir la vérité  en face même si tu refuses de la voir. Ecris moi quelque chose je vais faire patienter le gars du studio jusqu’à demain d’accord ? Tu vas y arriver.

Lucas : Et si je bloque encore ?

Julian : Si tu peux pas écrire ça il faudra que je trouve quelqu’un d’autre.

 

Maison de Nathan et Haley

Jamie : J’ai pas de sous.

Nathan : Tu as cinq ans c’est normal que tu n’ai pas de sous.

Micro parle à la télévision : Les Slashers sont invaincus  depuis trois semaines  et tous leurs fans espèrent les voir gagner la demi finale du championnat face aux Mob grâce au talent de leur marqueur l’ancien champion universitaire Nathan Scott  mais bien sûr Jerome Garret  stoppeur des Mob fera tout pour les en empêcher.

Jerome Garret : On n’a pas peur de Nathan Scott il frime beaucoup mais quand faut se battre y a plus personne.

Micro : Le défi est lancé ; ca promet d’être un match très disputé. A vous les studios.

 

Jamie : Papa ils devraient te donner le trophée tout de suite.

Nathan : Je te l’ai déjà dit chéri il n’y a pas de trophée à gagner en slamball. J’ai même demandé pour être sûr. Je suis désolé.

Clothes over broes 

Brooke : Allez réfléchi Brooke, si cet endroit pouvait se remplir par magie tu y verrais  quoi ? T ‘offres quoi ce matin ? Salut Peyton.

Peyton : Tu as l’air déçu de me voir ça fait plaisir, je te rappelle que je suis ta seule cliente en ce moment.

Brooke : Oui je sais.

Peyton : Tu as de la chance que j’ai de l’imagination et confiance en toi.

Brooke : Désolé pour l’accueil, j’ai cru que c’était Owen parce que depuis trois semaines  il passe tous les jours me voir et il m’apporte des cadeaux.

Peyton : Oh dis donc je ne savais pas que tu t’intéressais de nouveau à lui.

Brooke : Je ne suis pas encore sûre qu’Owen m’intéresse vraiment mais les cadeaux qu’il m’offre ça il n’y a aucun doute.

Peyton : Brooke c’est vrai qu’Owen s’est mal conduit mais c’est aussi nul de lui faire croire  qu’il te plait juste parce que tu veux  recevoir des cadeaux tous les jours.

Brooke : Je te remercie  c’est super de recevoir des conseils amoureux d’une fille qui a attendu trois semaines avant de dire à son fiancé qu’il allait tourné un film avec son ex petit ami.

Peyton : Et le pire c’est que je ne lui ai toujours pas dit.

Brooke : Mais qu’est ce que tu attends il faut que tu lui parle.

Peyton : Oh je sais mais en attendant on a qu’à changer de sujet je peux voir la robe que tu m’as faite ?

Brooke : T’en aura pas besoin si ça continue comme ça pour revenir au sujet précédent, ca feras énormément de peine à Lucas d’apprendre que tu lui a caché la vérité pendant si longtemps.

Peyton : Mais oui tout ca je le sais mais  il est fou de joie d’avoir recommencer à écrire et il s’entend bien avec Julian alors je veux pas que les bêtises que j’ai pu faire dans le passé  lui gâche ses projets.

Brooke : C’était sérieux entre toi et Julian ?

Flashback 

Julian : Je suis désolée.

Peyton : C’est ma faute je regardais pas devant moi et…

Julian : C’est rien tenez. Oh mais tiens c’est la fille la plus triste du monde.

Peyton : Je ne suis pas triste.

Julian : C’est drôle pourtant on s’est vu que deux fois et les deux fois tu pleurais.

Peyton : T’as pas pensé que c’était des larmes de joie.

Julian : C’est vrai que ça se peut, c’est des larmes de joie ?

Peyton : Non.

Julian : tant mieux, alors j’ai un service à te demander, ça m’aiderait beaucoup que tu m’accompagnes à une fête, enfin un cocktail à la noix bourré d’idiots friqués et producteurs sans cervelle et imbus de leur personne.

Peyton : Ca va être l’enfer.

Julian : Est ce que ça veut dire oui ?

Peyton : Tu veux emmener la fille la plus triste du monde à une fête ?

Julian : c’est pas toi que je veux en réalité ce sont seulement tes larmes comme ça quand les gens verront des yeux mouillés ils se demanderont pas pourquoi je m’en vais si tôt.

Peyton : (rires)

Julian : Oh il faut que je me méfie parce que je commence à te faire sourire on pourra jamais décoller de ce cocktail.

Peyton : Tout le monde est sur son trente et un.

Julian : Ouais mais tu es très jolie comme tu es et puis on est à Hollywood, plus tu es mal habillée et plus on pense que t’es importante.

Peyton : On risque de croire que je suis la femme du président.

Julian : Merci c’est très généreux je vous remercie.

Peyton : T’aurais dû me dire que c’était pour ton anniversaire.

Julian : Non j’essaye de lever des fonds pour un film que je veux produire.

Peyton : Ah.

Julian : Je sais c’est ennuyeux à mourir, t’as eu raison d’emmener un bouquin.

Peyton : J’étais à la librairie pour le faire dédicacer, en fait j’étais très proche de l’auteur avant, j’ai l’air idiote avec ça à la main.

Julian : Oh non non pas du tout. De quoi ça parle ?

Peyton : De moi, enfin en gros.

Julian : Alors je comprends tout à fait que tu l’emportes avec toi où que tu ailles ; non ça y est tu recommences à sourire, on va jamais sortir d’ici.

Peyton : Ah tan pis on a qu’à profiter de la fête.

Fin du flashback

Nathan (au téléphone) : Avec plaisir, au revoir oui. C’était un recruteur de la NBA, il passe dans le coin pour voir des joueurs, alors il viendra peut-être au match de slamball.

Lucas : Félicitations Nathan ce serait super que tu ais une deuxième chance et en parlant du match est ce que tu m’en voudrais beaucoup si j’étais pas là ? Julian a promis le script au studio pour demain et je ne l’ai pas encore fini, je vais passer la nuit à bosser.

Nathan : T’inquiète pas, on va gagner ce match et tu viendras à la finale.

Lucas : Compte sur moi, je serais là. J’ai une question à te poser.

Nathan : Vas y.

Lucas : Quels sont tes meilleurs souvenirs avec Dan ?

Nathan : Quelques uns, le jour où on l’a mis en taule. Désolé. Le camp de basket de Jordan j’avais une dizaine d’années, comme Dan avait des relations j’avais été pris pour ce super stage,  on venait d’arriver au camp, on était tous en ligne pour les présentations  et Michael Jordan a dit qu’il allait choisir  l’un de nous pour jouer un petit un-contre-un ,j’étais tout ému de le voir en vrai, je pense que je tremblais comme une feuille, Dan a dû s’en rendre compte  et il m’a rassuré en me mettant la main sur l’épaule et quand Michael est arrivé devant moi  il lui a dit : « je vous présente Nathan il ne rate jamais un panier ».

Lucas : Et après ?

Nathan : J’ai fait un un-contre-un avec le meilleur joueur de l’Histoire. C’était l’un des plus beaux jours de ma vie. Mais pourquoi tu me demandes ça ?

Lucas : Je dois écrire une scène  sur lui et  j’ai du mal à rester vraiment objectif, j’en suis à me demander si Dan a jamais eu une âme.

Nathan : Bien sûr que oui  mais il l’a vendu il y a déjà bien longtemps. Décris Dan comme une ordure  c’est ce qu’il est et il ne mérite rien d’autre.

 

Au Rivercourt

Micro : Donc voilà comment s’entraine le champion Nathan Scott avant sa grande demi finale.

Nathan : Quoi tu veux encore m’interviewer ?

Micro : Je suis venu te prévenir, Jerome Garret dit qu’après ce match tu vas à nouveau te retrouver en fauteuil roulant, il ne plaisante pas.

Nathan : Je veux bien te croire, Jerome me déteste, il était à un panier de la finale  à l’université il y a deux ans et je l’ai contré.

Micro : Oui je m’en souviens  et apparemment lui aussi.

Nathan : Je te remercie d’être venu me prévenir, ne t’en fais pas je peux prendre soin de moi et j’ai Owen pour me protéger c’est la plus grosse terreur de Tree Hill.

Devant Clothes over broes

Owen : Salut beauté.

Cris de Brooke

Brooke : Mais qu’est ce que tu fais là  t ‘es malade ça t’amuses de ficher la trouille aux jeunes filles ?

Owen : Je voulais te montrer ce qu’il y a sous les fringues comme toi tu l’as fait.

Brooke : Oui mais moi je suis une fille c’est sexy toi t’es un homme et tu mets tes fesses velues sur mes sièges en cuir.

Owen : Je croyais que ça te plairait.

Brooke : Non pas du tout.

Owen : C’est toi qui es malade.

Brooke : Dehors ! Dehors !

Owen : Arrête ! Brooke hey attends où tu vas ?arrête !attends ! Attends ! Mes fringues sont dans ta bagnole !

 

Lycée de Tree Hill

Jamie : Alors pookie l’ourson a demandé  pardon à tous ses amis de la forêt et ils ont fait une ronde.

Haley : Simple et efficace. Votre prochain devoir sera de m’écrire  un conte dans ce genre là à demain.

Sam : Hey ne le dis pas à ta mère mais c’était la cour le plus sympa qu’on ai eu de toute l’année.

Haley : Je suis juste derrière dis donc Sam là  tu as une heure d’étude c’est bien ça ?

Sam : Ouais.

Haley : Ca t’ennuierait de garder Jamie cinq minutes il faut que j’aille au bureau.

Sam : Bien sûr vu que j’ai un devoir d’économie ça m’arrange allez viens muchacho.

Jamie : Cool !

Haley : Sam !pas de rave partie aujourd’hui.

(Rires)

Jamie : A quoi ça sert l’économie ?

Sam : A gagner du fric.

Jamie : On ne te le donne pas en argent de poche ?

Sam : C’est différent, l’argent de poche il faut le mériter mais l’économie c’est facile tu joues sur l’offre et la demande.

Jamie : Ca a l’air compliqué.

Sam : Non ç a c’est ton investissement  tu t’en sers pour acheter des produits comme ceux que tu as dans ton sac et ensuite t’as plus qu’à créer la demande.

Garçon : Qui a fait ça ? C’est nul.

Sam : Pauvre vieux ! Heureusement nous on a mangé si ça t’intéresse.

Garçon : Je voudrais un paquet de chips.

Sam : Ca fera deux dollars.

Jamie : Mais tu l’avais payé que cinquante cents le paquet ?

Sam : Ouais et ça petit scarabée  ça s’appelle un profit.

Jamie : Moi j’ai pas d’argent pour te payer.

Sam : Je te le donne ce gâteau c’est ta part de notre profit t’y as droit parce que toi et moi on est associés.

Jamie : Merci.

Haley : Lucas ça va ?

Lucas : Ouais enfin non non pas trop je dois décrire le meurtre  de Keith dans mon scénar et je sais pas si je vais y arriver en fait ça me choque d’imaginer le spectateur qui mange du popcorn  pendant que Keith se fait tuer.

Haley : Mais c’est plus qu’un moment choc dans un film en littérature une mort violente est souvent synonyme de changement d’évolution dans l’histoire c’est une leçon pour les vivants.

Lucas : Je ne veux pas que le spectateur essaye de comprendre Dan Scott  c’est un tueur je ne veux pas faire  de Dan un personnage tourmenté juste pour que le film soit plus passionnant Dan Scott n’est pas un être humain  il ne mérite pas d’être pardonner et à mon avis Dan Scott ne mérite pas de faire partie de la vie de Jamie.

Haley : Lucas.

Haley : Je te demande pardon Haley je sais que ça ne me regarde pas je suis en roue libre et bon je te laisse toutes mes excuses.

Red bedroom

Peyton : Ecoute je te l’ai déjà dis j’adore  votre groupe et je sais que ces histoires de droits  sont très compliqués seulement il faut que vous vous décidiez sinon on arrivera pas à travailler ensemble.

Flashback

Julian : Je sais que ces histoires de droits sont très compliqués  mais il faut que vous vous décidiez ouais c’est ça mais je vous signale qu’il y a d’autres studios qui s’intéressent au projet.

Peyton : Sois plus gentil.

Julian : Ecoutez Josh je sais que vous faites de votre mieux alors rappelez moi quand vous aurez du nouveau on va faire du bon boulot. C’était une très mauvaise idée que j’emménage avec toi.

Peyton : Pourquoi ?

Julian : Parce que si je suis trop gentil ce film n’ira jamais au festival de Sundance.

Peyton : Oh mais je suis là moi et je suis bien plus sexy qu’un festival  de ciné.

Julian : Je t’aime.

Peyton : Je t’aime aussi.

Fin du flashback

Lycée de Tree Hill

Jamie : Merci d’être venu me chercher grand-père.

Dan : De rien bonhomme je ferais n’importe quoi pour toi.

Jamie : Tu me prêterais dix dollars s’il te plaît ?

Dan : Pourquoi faire ?

Jamie : J’en ai besoin.

Dan : J’hésite c’est une sacrée somme.

Jamie : mais je t’assure que tu auras ta part.

Dan : Hum hum ça a l’air d’être un bon investissement.

Jamie : Super est ce qu’on peut faire une petite course avant que tu m’emmènes à l’école ?

Dan : C’est toi le patron.

Red bedroom

Lucas : Je n’écrirais pas la scène.

Peyton : Tu n’as pas peur que Julian prenne un autre scénariste.

Lucas : Si mais j’espère qu’il bluffait.

Peyton : Tu peux m’expliquer pourquoi c’est si difficile ?

Lucas : J’étais pas dans le couloir je sais pas du tout comment Keith est mort je peux pas raconter n’importe quoi ni inventer des péripéties pour que le film soit plus dramatique et intéressant je sais pas comment se sont passés ses derniers instants. Est ce qu’il a pleuré supplié Dan ? Est ce qu’il a dit quelque chose ? Est ce qu’il s’est sentit trahi ? Est ce qu’il a eu peur de mourir ?et Dan il a pensé à quoi ? Est ce qu’il faut qu’on le sache ? Qu’on ait pitié de lui ? Je ne vais pas y arriver.

Peyton : Est ce que tu sais ce que j’aime chez toi ? C’est que tu te sentes obliger de défendre le monde mais Keith n’a pas besoin que tu le défendes et je ne sais pas ce que cette scène donnera finalement dans le film mais si il faut que quelqu’un imagine ses derniers instants je crois que Keith préfèrerait que ce soit toi plutôt qu’un inconnu. Je suis là.

Lucas : Si seulement je connaissais la vérité.

Flashback

Julian : Allez en route.

Peyton : D’accord il faut juste que je ferme mon sac de voyage mais je n’y arrive pas.

Julian : On part que trois jours à  Sundance ne me dis pas que t’as complètement rempli ton sac.

Peyton : Non ça va.

Julian : Attends c’est une blague ?

Peyton : Mon petit ami beau et fort pourrait-il utiliser ses gros muscles pour m’aider à le fermer ?

Julian : Tu vas nous faire rater l’avion.

Peyton : C’est gentil.

Julian : Je crois que j’ai trouvé le problème.

Peyton : Je voulais un truc à lire dans l’avion.

Julian : Dis plutôt à relire pour la millième fois.

Peyton : Arrête ça n’a pas d’importance.

Julian : Si ça en a pour moi.

Peyton : C’est juste un bouquin.

Julian : Tu parles tu en as je ne sais pas combien et t’en achètes un à chaque fois que t’en vois un exemplaire sans compter celui que tu as dans ton sac la moitié du temps c’est le livre de ton ex petit ami comment tu veux que je prenne ça ?

Peyton : C’est important pour moi et moi comment je dois prendre le fait que tu n’ais même pas voulu le lire ? Tu ne te poses aucunes questions ?

Julian : Si celle que je me pose le plus souvent c’est est ce que un jour je n’aurais plus l’impression de te partager avec ton Lucas Scott ? Je suis fatigué de tout ça.

Peyton : Attends où est ce que tu vas ?

Julian : A Sundance, tout seul.

Peyton : Quoi ?

Julian : Tu veux y allé avec ton livre adoré ?je t’en pris vas y tu n’auras qu’à lui offrir une jolie suite et tu le prendras dans tes bras devant la cheminée pour  parler de votre avenir je vous souhaite tout le bonheur du monde.

Peyton : Julian.

Julian : Cette fois je suis à bout Peyton je ne veux pas de cette vie. Au revoir.

Fin du flashback

Chez Brooke 

Brooke : La gentille Brooke te demande pardon pour ce qu’a fait sa jumelle maléfique ce matin.

Owen : T’aurais dû rester dans le coin je pense que ça t’aurais fait rire de me voir me faire embarquer par les flics pour exhibitionnisme. 

Brooke : Je suis désolée comme punition t’as qu’à pas me donner de cadeau pour aujourd’hui comme ça on est quittes et on oublie cet incident.

Owen : Je n’ai pas de cadeau et j’en apporterais plus ça ne me gênais pas de te courir après mais si t’en a rien à faire c’est humiliant alors je suis simplement venu te dire que ne t’embêterais plus à partir de maintenant.

Brooke : Owen.

Owen : A un de ces jours Brooke Davis.

Ecole de Jamie

Chuck : Alors il te reste de la marchandise ?

Jamie : J’ai tout ce que tu veux. Deux dollars.

Chuck : Uh t’es malade ces gâteaux valent beaucoup moins.

Jamie : Attends l’heure du goûter si tu préfères comme ça t’auras du bon muesli au raisin.

Chuck : C’est tout mon agent de poche.

Jamie : L’économie ça rapporte plus de sous.

Au cimetière

Lucas : Excuse moi.

A un café

Peyton : Qu’est ce que tu fais là ?

Julian : Houla c’est un question piège  ou quoi ?

Peyton : Bon écoute si le film avec Lucas est seulement une excuse  pour revenir dans ma vie ou essayer de me récupérer tu perds ton temps et je ne veux plus lui mentir sur notre passé.

Julian : T ‘es mignonne. Alors tu crois que je me lancerais dans un projet de plusieurs millions de dollars en risquant ma réputation dans l’unique but de te revoir. Peyton c’est moi qui t’ais quitté et je te signale que je t’ai jamais demandé de mentir à Lucas franchement je me fiche qu’il soit au courant pour nos deux si je ne lui ai rien dis c’est par respect pour toi c’est tout  vu la situation je trouve que moi je me suis conduis en professionnel bon je ne voudrais surtout pas être grossier mais j’attends une fille et je pense qu’elle va pas tarder. Peyton j’ignore pourquoi tu as menti à Lucas mais si c’est parce que tu veux revenir dans ma vie ou essayer de me récupérer j’aimerais le savoir.

 

Ecole de Jamie

Jamie : Ca s’appelle a loi de l’offre et de la demande.

Haley : Oh non ça s’appelle profiter des gens et c’est pas gentil. Assieds-toi. C’est quoi ça ?

Jamie : C’est ta part  si tu me grondes pas on pourrait devenir associés.

Haley : Tu ne va spas m’acheter avec des pates de fruit t’as déjà oublier l’histoire de l’ourson pookie et de ses amis ? Il faut être gentil avec les gens et pas les escroquer.

Jamie : C’est quoi escroquer ?

Haley : Je crois que tu as appris assez d’économie pour aujourd’hui.

Jamie : Moi je voulais seulement acheter un trophée  de Slamball à papa.

Haley : Allez c’est fini t’es très mignon mais peut-être  un petit peu trop intelligent pour ton âge.

Jamie : Alors on est associés ?

Haley : Non on n’est pas associés et je ferme ton petit commerce alors tu vas aller rendre leurs sous  à tous tes petits copains avant que je me fâche pour de vrai.

Jamie : D’accord.

Match de slamball

L’équipe : Un, deux, trois  slashers.

Nathan : Je suis en pleine forme…on est chaud.

Owen : Ouais !

Voix off : Et l’équipe des mobs demande un temps mort.

Owen : Tu cherches quelqu’un ?

Nathan : C’est rien, un recruteur m’avait dit qu’il passerait il a dû oublier.

Owen : Je suis déçu je croyais que tu te donnais à fond pour moi.

Nathan : Et toi alors tu te donnes à fond pour Brooke.

Brooke : C’est toujours la même chose avec eux.

Owen : On dirait qu’on essaye d’épater des gens qui s’en fichent.

Haley : Moi je crois que oui.

Sam : Et c’est par là les toilettes.

Brooke : Ouais c’est à droite.

Owen : et si on jouait les cinq dernières minutes pour ceux que ça intéresse.

Nathan : Ca roule.

Au Rivercourt

Dan : Le cimetière a téléphoné, ils m’ont dit que quelqu’un avait re sculpté ma future pierre tombale. Tu ne saurais pas qui aurait pu faire ça ?

Lucas : Qu’est ce qui s’est passé dans le couloir ?

Dan : Je supposes que tu parles de…

Lucas : Keith ouais. Un producteur veut adapter mon roman au cinéma il me demande de décrire le meurtre mais j’y arrive pas, je vois rien, je ne comprends rien, rien du tout.

Dan : Keith tenait le corps de Jimmy dans ses bras, il s’est retourné et je l’ai abattu avant qu’il ait eu le temps de parler. Keith était un héros. Si tu veux écrire la vérité c’est ça que tu dois dire. 

Lucas : Pourquoi tu as fait ça ?

Dan : Toutes les bonnes histoires ont leur méchant Lucas. Et malheureusement je suis le tien.

Match de slamball

Jamie : J’ai peur pour papa tu sais.

Haley : Je m’inquiète un peu moi aussi mais c’est presque fini.

Brooke : Il ya longtemps que j’ai pas eu de câlin et ça commence à me manquer.

Sam : Ca explique tout.

Brooke : Un câlin de mon filleul.

Sam : Je suis désolée d’avoir appris à Jamie comment arnaquer les gamins de son école je voulais juste qu’il me trouve coule, je savais pas qu’il allait m’imiter.

Haley : Il t’admire beaucoup Sam et si tu veux  tu peux devenir un véritable exemple pour lui mais tu as une responsabilité  et il faut que tu fasses les bons choix pas seulement pour toi mais pour lui aussi. Pense y la prochaine fois.

Sam : Ouais désolée.

Coach : Temps mort temps mort.

Nathan : Pousse toi grosse brute.

Coach : Owen ! Owen tu sors !

Nathan : Allez lève toi.

Owen : Je veux jouer.

Nathan : Eh ça va calme toi. Va te reposer vieux t’es crever. Je te remercie d’avoir jouer les anges gardien mais je vais me débrouiller tout seul, ca va aller.

Jerome Garrett : Toi et moi  il reste quinze secondes et on a un point d’avance sur vous, les rôles sont inversés.

Nathan : Seulement moi je vais rentrer le panier je vais pas flipper sous la pression.

Equipe : Slashers !

Coach : Allez les gars on y va, faut vous donner à fond il ya qu’un panier à marquer et c’est bon sera en finale du championnat, hey couvrez bien les aires les gars !

Haley : Jamie. Jamie.

Nathan : Ca va n’ai pas peur chéri, ça va bien je t’assure.

Jamie : J’aime pas le slamball je veux que tu arrêtes.

Parking

Brooke : Je suis là.

Owen : J’avais espéré que tu sois toute nue.

Brooke : Moi j’avais espéré que tu sois un garçon sur qui on peut compter. Je suis désolée c’était égoïste de te laisser m’apporter tous ces cadeaux avant j’aurais dû être sûr que je me voyais avec toi.

Owen : Et là tu vois quoi ?

Brooke : Je vois une petite idiote de quinze ans qui va encore être punie en rentrant. C’est un travail à plein temps de s’occuper de cette gamine.

Owen : Brooke. Je suis fou amoureux de toi.

Brooke : Moi je trouve que tu es un garçon formidable Owen et je crois que tu pourrais vraiment rendre une fille heureuse.

Owen : Oui mais pas toi.

Brooke : Arrête j’ai pas dit ça, il faut que je fasse attention à l’exemple que je donne maintenant parce que je suis plus toute seule il y a Sam, quoi que je fasse je dois penser avant tout à elle.

Owen : Ca je le comprends tout à fait. Qu’est ce que j’ai fait de mal ?

Brooke : Faut nous laisser du temps. C’est peut-être moi qui vais te courir après. A un de ces jours.

Owen : Hey psycho killer 3, pizza, bar sympa et moka. Mes préférences en matière de jeux vidéo, de nourriture, de sortie et de parfum de glace.

Brooke : Je tacherai de ne pas les oublier.

Chez Julian 

Lucas : J’ai fini la scène.

Julian : Je savais que tu y arriverais. Elle apportera beaucoup au film Lucas crois moi ; entre il faut que je réponde. Bobby oui le script final est devant moi et ça valait la peine d’attendre, la scène du meurtre y est ouais, ouais ouais ouais elle est géniale, l’auteur a beaucoup de talent, non non tu peux me faire confiance.

Travail de micro

Micro : Je vais rentrer me coucher.

Gigi : Quoi ? Oh non j’adore travailler la nuit et puis on a tout ce qu’il faut, on a à manger, du café, on a à boire, plus beaucoup.

Micro : C’est très tentant mais il faut que je rentre.

Gigi : Reste avec moi.

Micro : Gigi, j’ai une petite amie.

Gigi : Peut-être mais reste. J’ai pas envie d’être ta petite copine Micro, j’ai seulement envie qu’on passe une nuit magique tous les deux et personne ne le saura je te le promet.

Lycée de Tree Hill

Brooke : C’est bien je suis fière de toi. C’est déjà très courageux d’admettre que tu as fais une erreur mais tu as raison c’est mieux de la réparer. Tu comptes faire quoi acheter pleins de chips et les offrir à tes camarades ?

Sam : On se casse.

Brooke : T’as pas le droit de faire ça c’est du vol et je te signale qu’il y a une caméra derrière toi.

Sam : Bah elle ne marche pas.

Brooke : Ah oui et comment tu le sais ?

Sam : Parce que c’est moi qui l’ai cassé.

Brooke : Sam. Oh c’est pas vrai. Je suis une bonne mère, je suis une bonne mère.

 

Gymnase de slamball

Nathan : Regarde mon grand papa va bien.

Jamie : Mais j’ai eu peur que tu sois blessé comme l’autre fois. C’était horrible.

Nathan : Viens là mon bonhomme. Ecoute moi bien cette période est finie moi non plus je ne veux plus revivre ça, je me moque des trophées ce que je veux c’est pouvoir prendre mon fils dans mes bras ou ma femme parce qu’elle aussi a besoin de moi, ça va aller je vais arrêter le slamball.

Haley : Mais vous êtes en finale du championnat ?

Nathan : On en a rien à faire du championnat, je préfère vous avoir plutôt qu’un trophée, une médaille ou une coupe.

Jamie : De toute façon t’aurais rien eu on m’a pris mes profits.

Nathan : Quoi ?

Haley : Il s’est lancé dans le commerce aujourd’hui.

Nathan : Ah ouais ? ça a donné quoi ?

Jamie : Moi j’ai récupéré mon investissement mais grand-père Dan s’est fait escroqué.

Nathan : Quoi ? C’est quoi cette histoire ?

Chez Lucas et Peyton

Lucas : Alors ?

Peyton : La scène est géniale et elle apporte beaucoup Julian avait raison. Comment ça se fait que finalement tu ais pu l’écrire ?

Lucas : J’ai compris que l’essentiel c’était pas la mort, c’est de voir les cœurs se briser et les héros chuter, ça me gêne pas de montrer ça aux gens.

Peyton : Ouais. Lucas j’ai quelque chose d’important à te dire.

Lucas : C’est en rapport avec ça ? T’es sortie avec lui ? A Los Angeles ?

Peyton : J’étais amoureuse de lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Previously on "one tree hill"...

 

Owen : You ready for tonight?

Nathan : Bring it on. I got this.

Owen : Kind of different in the game.

Nathan : How different?

 

Haley : Do I even want to ask?

Nathan : Really, I'm fine.

 

Brooke : I told you I wanted to be a mom, and you ran away so fast. You left an owen-shaped hole in my front door.

Owen : You're right, and you didn't deserve that. I'm sorry.

Brooke : You're still a jerk.

 

Mouth : Hot intern?

Gigi : Mouth!

Mouth : Gigi?

 

Millicent : The nosy guy across the street Called and said he saw someone breaking in.

Brooke : That is Peyton's wedding dress.

 

Lucas : Someone made an offer for the movie rights to my book.

Peyton : For "the comet"? That's great!

Lucas : Not for the "the comet," but, um, "ravens."21

 

Julian : You've gotten even more beautiful.

Peyton : What are you doing here, Julian?

Julian : Optioning your fiancés book.

Peyton : Like hell you are.

Julian : Actually, it's already done.

Lucas : I see you two have already met, huh?

Julian : Yes, we have.

Owen  : Feels like I've known her for years.

 

AT BROOKE'S HOUSE

Sam : Oh, my god. You're totally inspired by it.

Brooke : No, I'm not. You are, too. admit it.

Sam : Your entire new line is gonna be based on ...

Brooke : Based on the amazing couture wedding dress I had already spent 72 hours hand-stitching for my best friend? Oh, wait ... That's ruined.

Sam : You're still pissed.

Brooke : And you're still grounded.

Sam : Fine. So, what's your version of grounded?

Brooke : Well, I've been thinking. One week for exposing a 5-year-old to depravity, another week for letting some skeevy fratvestite ruin Peyton's wedding dress, and we're gonna tack on another week for throwing an underage keg party in your foster parent's upscale boutique.

Sam : That's it?

Brooke : You are not supposed to be happy about this!

Sam : No, I just thought that thing my friend Eugene did in the bathroom sink was gonna cost me another week. ou ... haven't been in the bathroom yet, have you?

Brooke : What did Eugene do in the bathroom sink? Sam! ... This is not over, young lady!

Sam : Didn't think it was, old lady.

 

Brooke : Don't kill the child. just don't kill the child ... What?!

Owen : Wow. where's nice Brooke?

Brooke : I killed her, and I ate her bleeding heart for breakfast, and I'm still hungry.

Owen : Right. Well, if you see her. Tell her I enjoyed. Cleaning up sam-a-palooza with her last night and that I plan on bringing her a gift every day until she's ready to reconsider me.

Brooke : Every day?

Owen : Whether you like it or not.

Brooke : Gold, godiva, Gucci, Gerber. My jewelry, chocolate, purse, and flower preferences. I guess I'll be seeing you tomorrow.

Owen : Wait ... Gerber?

Brooke : Daisies. But sunflowers are very nice, too. Bye, now.

 

AT SCOTT'S HOUSE

Haley : Hey, You are just in time.

Nathan : For what ... hibernation?

Haley : No. I saw your slamball schedule for the next three weeks, and it looks pretty grueling. So I thought you better stock up.

Nathan : Haley, 90,000 calories a day is not gonna keep me From getting hit on the slamball court.

Haley : No, but it'll give you a little extra padding when you do.

Jamie : I cleared a place for your trophy.

Nathan : You know, I don't think they give you trophies in slamball, buddy.

Jamie : Not even for champions?

Nathan : That's pretty lame, huh?

Jamie : How are you supposed to know you're awesome without a trophy?

Nathan : Well, I guess you're gonna have to keep telling me. Hey Go eat your breakfast in front of the TV. All right, little bear?

Jamie : Okay.

Nathan : Good luck. It's really good.

 

AT LUCAS'S HOUSE

Lucas : How you feeling? I think you may have had one too many mojitos at Tric last night.

Peyton : Ohh, I know ... headache. Thanks.

Lucas : So, what was your first impression of Julian last night, huh?

  

[Peyton's flash back]

Lucas : Peyton, I love you. And I want us to be together forever.

Peyton : Luke, wait. it's just not as simple as all of that, okay? I mean, there's a lot we have to talk about.

Lucas : You're saying no.

Peyton : No. I love you so much.

Lucas : Just not enough.

 

Man : Hey, I need you to go on a coffee run.

Peyton : Okay, in a minute.

Man : I don't have a minute. Hey !

Peyton : I said I need a minute ... God!

Julian : Probably just a jam in the three-hole-punch tray total pain in the ass, but definitely not worth a pretty girl crying over.

Peyton : You know, the last thing I need right now is some ... some shallow, egocentric Hotshot music producer hitting on me.

Julian : Okay, just for the sake of argument. What if I was more of a failed guitarist turned fledging indie-movie-producer type? No. right. You know, the best thing about a paper jam?

Peyton : What?

Julian : It forces you to open up the machine, figure out what went wrong in the first place.

 

Peyton : He was charismatic. What you doing?

Lucas : If you haven't heard, I'm a big screenwriter now. Screenwriter.

Peyton : Luke, about that

Lucas : I think I really needed this, you know? With everything that happened with "the comet," I just ...

It's nice to know. That your work has merit and relevance, you know?

Peyton : Yeah. Of course.

Lucas : I am nervous, though. I mean, Julian already has a studio interested. And they want a first draft in, like ...

Julian : Three weeks. Did you even sleep?

Lucas : Oh, yeah, a little. Eh, not really. no.

Julian : Well, you wouldn't tell from the script. It's -- it's good, Luke.

Lucas : Yeah, but not great.

Julian : Very close to great. In fact, I'd say one scene away from great. And I think you know exactly which scene I'm talking about ... Keith's murder.

Lucas : And I know you wanted me to show it, but I just thought that maybe it'd be more effective if we find out after the fact you know, cinematically?

Julian : Okay, well, I don't want to flaunt my experience, but cinematically, it doesn't get much better than seeing a man kill his brother.

Lucas : Well, that man who was murdered ... was my uncle.

Julian : Which is, I think, why you didn't write the scene. You're too close to it but our audience needs to face what happened, Luke ... even if you can't. Just give it a try. Trust me. I'll put off the studio until tomorrow, okay? You can do this.

Lucas : And if I can't?

Julian : To be blunt, Then I'll find a writer who can.

 

AT SCOTT'S HOUSE

Nathan : I'm broke. You're 5. you're supposed to be broke.

Mouth : Undefeated for the last three weeks, fans expect the slashers to be carried through tonight's semifinal slamball game against the mob on the shoulders of former college standout Nathan Scott. That is, of course, unless Jerome Garret. Hit man for the mob, has anything to say about it.

Jerome : We're not afraid of Nathan Scott. Man, that chump's always been more hype than skill.

Mouth : Well, and there you have it from the hit man himself. Back to you guys.

 

Jamie : They should just give you the trophy, daddy.

Nathan : I tried to tell you. They don't give you trophies in slamball, buddy.

Nathan : I checked for you and everything.

Jamie : Sorry.

 

AT CLOTHES OVER BROS

Brooke : Come on, Brooke. If you could fill this place up with anything, What would it be? What did you get me? Peyton !

Peyton : Well, don't act so disappointed. Last time I checked, I was your only customer.

Brooke: Yeah.

Peyton : It's a good thing I like the emperor's new clothes.

Brooke: I'm sorry. It's just that Owen's been coming by every day for the last three weeks to bring me loot.

Peyton : Well, I did not know you were into him again.

Brooke: I'm not totally sure I am yet, but I am into loot.

Peyton : Brooke, what Owen did was uncool, but it is equally uncool to lead him on just because you like getting presents every day.

Brooke : Really? I'm getting relationship advice from the girl who waited three weeks to tell her fiancé. That he's making a movie with her ex-boyfriend.

Peyton : Three weeks and counting.

Brooke : Peyton, you haven't told him yet?

Peyton : Um, no...but, anyway, changing the subject. When do I get to see my wedding dress?

Brooke : You may not need a dress, my friend. Changing the subject back. Lucas is gonna be really upset when he finds out you've been keeping this from him.

Peyton : I know. It's just he's really excited about writing again, and he genuinely likes Julian, and I don't want my stupid past to get in the way of this for him.

Brooke : Well, how serious were you and Julian?

 

[Flash back. Peyton see the Lindsey and Lucas kiss before the sinning books]

Julian : Oh, sorry. sorry.

Peyton : Excuse me. I'm sorry.

Julian : Oh, hey, if it isn't the saddest girl in the world.

Peyton : I'm not sad.

Julian : Okay, but I've only met you twice, and both times, you were crying.

Peyton : Maybe they're tears of joy.

Julian : True are they?

Peyton : No.

Julian : Okay, good. 'cause I got a favor to ask. How would you like to accompany me to this hideous industry party full of snooty rich people and "shallow, egocentric hotshot producer" types?

Peyton : That sounds awful.

Julian : So, is that a yes?

Peyton : You really want the saddest girl in the world as your date?

Julian : Oh, no. no. no. It's not a date. I just want your tears. One look at the crying girl on my arm, and nobody's gonna wonder why I'm leaving early. Hold on. what'd I say? Because if you start smiling like that, we're gonna be stuck at this thing.

Peyton : Oh, I am totally underdressed.

Julian : No. no. You look great. Besides, this is Hollywood. The worse you dress, the more important people assume you are.

Peyton : Oh, they must assume I'm the pope.

Julian : Oh, wow. thank you. thanks for coming.

Peyton : You didn't tell me it was your bar mitzvah.

Julian : It's a fund-raiser for a script I'm trying to get made. I know -- talk about boring. It's a good thing you brought a book.

Peyton : Um...yeah. I was hoping to get it signed. I used to be close with the author. I feel really dumb for bringing it in.

Julian : Oh, no. don't. What's it about?

Peyton : Me, sort of.

Peyton : Then I completely understand why you wanted it here with you. Now, see, there's that smile again.

Julian : Now we're never gonna get out of here.

Peyton : Oh, I guess we'll have to make the best of it.

 

AT SCOTT'S HOUSE

Nathan : Oh, you bet. Oh, okay. thank you. That was a scout.263 He's passing through town on his way to Virginia. He's gonna try to stop by and see the slamball semifinal.

Lucas : Well, that's cool, Nate. If anyone deserves a second look, it's you. Hey, speaking of the game, any hard feelings if I can't make it? Julian wants to get the script to the studio tomorrow. So I'm sort of in crisis mode.

Nathan : No worries, man. I'll see you at the championship after we win tonight.

Lucas : Absolutely. Can I ask you a question? What was your best memory of Dan?

Nathan : I don't know. The day he went to prison. Michael Jordan basketball camp. Yeah, I was about 10 years old, and Dan pulled some strings to get me in, and it was the first day, and we were in this, like, meet-and-greet line, and Jordan was gonna pick one of us kids to play one-on-one against. I remember I was so nervous,

My knees were about to buckle. And I think Dan could feel that 'cause he put his hand on my shoulder to steady me, and when Jordan finally came by, "this is my son, Nathan. he's got a great jump shot."

Lucas : And what happened?

Nathan : I played one-on-one against the greatest player in history. It was one of the best days of my life. Why? What's with the question?

Lucas : I have this scene to write, and I'm trying to be objective. I guess I'm just wondering if Dan ever had a soul.

Nathan : Sure, he did. He sold it a long time ago. Bright the man on the way he is evil. That is what he deserves.

 

AT THE RIVER COURT

Mouth : So, this is how the great Nathan Scott warms up for a semifinal game.

Nathan You, uh, looking for an exclusive?

Mouth : I'm here as a friend. Jerome Garrett was talking about putting you back in your wheelchair during tonight's game. He sounded serious.

Nathan Oh, I'm sure he is. He's a bitter guy. He was only a basket away from the sweet 16 two years ago when I got in the way.

Mouth : I remember, and from the sound of it, so does he.

Nathan : I appreciate the heads-up, Mouth. I'll be fine, though. I can take care of myself. Plus, I got Owen watching my back. He's one of the toughest guys in tree hill.

 

AT BROOKE'S CAR

Owen : Hello, beautiful.

Brooke : Aaah! What the hell are you doing?! Sneaking up on a girl is so not cool!

Owen : What? I thought you'd like it. "what's underneath the clothes," right?

Brooke : I'm a girl. It's sexy. You are a huge, hairy dude on my leather seats!

Owen : ! At least you think I'm huge!

Brooke : Get out!

Owen : All right! All right! all right! hey! all right! Wait ... Brooke. hey. Wait ... You made your point! Stop! You have my clothes!

 

AT TREE HIGH SCOOL

Jamie : So, pooky wooky bear pretty much finds out he's been a crummy friend and has to say he's sorry.

Haley : All right. Chapter nine tonight, guys. Good job.

Sam : So, don't tell your mom, but that was pretty much the best lecture of the year.

Haley : Uh, I heard that. Hey, you have, uh, study hall next, right? yeah. Would you mind watching Jamie for a little bit? I got to run to the office.

Sam : Sure. Anything to avoid economics homework. Let's go, muchacho.

Jamie : Awesome.

Haley : Sam, no parties, okay?

Jamie : What's economics?

Sam : It's how you make money.

Jamie : I thought that was called an allowance.

Sam : No. An allowance you actually have to work for. Economics is easier. it's just supply and demand.

Jamie : Sounds complicated.

Sam : No. this is your stake. You use it to buy your supply, which is what you just got. All you need to do is create a little demand.

Boy : Come on, man. That's nasty.

Sam : Bummer, huh? good thing we got everything you want right there.

Boy : I'll take some chips.

Sam : 2 bucks.

Jamie : You only paid 50 cents for those.

Sam : That, grasshopper, is called a profit.

Jamie : I don't have 2 bucks.

Sam : It's okay. That's called a kickback. It's free. That is what you get when you're in cahoots.

Jamie : Nice.

  

Haley : Hey. you okay?

Lucas : Yeah. No. no. Um, I have to write Keith's murder scene in the screenplay, and I ... don't know if I can do it. I just can't imagine people sitting in a theater Eating popcorn, watching Keith get shot to death.

Haley : Maybe it could be more than that. Maybe ... like in literature, a violent death can often be a catalyst for change or... a lesson in humanity.

Lucas : I don't want my audience to understand Dan Scott, okay? I don't want to make Dan Scott a more conflicted character for the sake of a more complex plotline. Dan Scott isn't human. He doesn't deserve to be forgiven. Frankly ... Dan Scott doesn't deserve a spot in Jamie's life.

Haley : Luke.

Lucas : I'm sorry, Hales. it's none of my business. My head's just been ... I should go. I'm sorry.

 

AT PEYTON'S OFFICE

Peyton : Look, I get it, and I love the band, and you know I love you, but this ship is gonna sail without you

If you guys can't cut through all the red tape.

 

[Flash back. Peyton and Julian prepared their trip]

Julian : Well, if you can't cut through that red tape, then I'll find somebody who can. This may come as a surprise to you, but you're not the only line producer in town.

Peyton : Be nice.

Julian : Look, josh, uh, I know you're trying. Just do me a favor and try a little harder. It's all gonna get done. I think it's a bad idea that I moved in with you.

Peyton Why?

Julian Because if I get any nicer my film's not gonna get to Sundance.

Peyton Oh, but you'll get me, and I am way sexier than sundance.

Julian : I love you.

Peyton : I love you, too.

 

AT TREE HIGH SCOOL

Jamie : Thanks for picking me up, grandpa.

Dan : Are you kidding me? I'd do anything for you.

Jamie : Can you stake me 10 bucks?

Dan : What for?

Jamie : I ... got some business.

Dan : I don't know. That's a lot of money.

Jamie : Please. I'll totally cut you in.

Dan : Sounds like a solid investment.

Jamie : Sweet. I also have to make a quick stop on the way to school.

Dan : You're the boss.

 

AT PEYTON'S STUDIO

Lucas : I'm not writing this.

Peyton : I thought Julian said he'd find another writer.

Lucas : I'm hoping he's bluffing.

Peyton : You want to tell me why this is so hard?

Lucas : I don't really know ... what happened in Keith's final moments, and I'm not gonna just make it up so that Julian's movie can be more dramatic, you know? I mean ... I mean, think about it. Did he... did he beg for mercy? Did he ... did he cry? Was he shocked? did he feel betrayed? Or maybe Dan should be ... conflicted and, uh ... Pitiable. I can't write that.

Peyton : Do you know what I love about you Is that you're always protecting everybody? But you don't have to protect Keith, and, I mean, regardless of what the scene becomes. I'm pretty sure he would rather you write his last moments than anybody else.

Lucas : I just wish I knew the truth.

 

[Flash back. Peyton and Julian prepared their trip]

Julian : Got to go.

Peyton : Okay, but I can't get my bag zipped up.

Julian : It's three days in sundance. How full can your bag possibly be?

Peyton : Like this full.

Julian : You got to be kidding.

Peyton : Oh, maybe my big, strong boyfriend can use his muscles to zip it up for me.

Julian : We are so gonna miss our plane.

Peyton : Thank you.

Julian : Well, I think I found the problem.

Peyton : I was just gonna read it on the plane.

Julian : For what the thousandth time?

Peyton : It's not a big deal.

Julian : No, it is a big deal.

Peyton : It's just a book.

Julian : Come on. You buy copies of this thing every time you see it. You carry one around in your purse half the time. You think it's lost on me that it was written by your ex-boyfriend?

Peyton : So it's important to me. I mean, do you think it's lost on me that you've never bothered to read it? Are you curious at all?

Julian : Yeah, I'm curious. I'm curious as to whether there will ever come a day when I'm not sharing you with Lucas Scott. You know what? I'm tired of this.

Peyton : Where are you going?

Julian : Sundance, alone.

Peyton : What?

Julian : You want to go with the book ... Be my guest. Get a nice suite, go skiing, cozy up by the fire, and talk about your future together. I really hope both of you are very happy.

Peyton : Julian.

Julian : I can't do this anymore, Peyton. I don't want to. Goodbye.

 

AT BROOKE'S HOUSE

Brooke : Nice Brooke would like to apologize for the way that evil Brooke acted this morning.

Owen : Well, you should've stuck around. I mean, you haven't lived until you've been naked in the back of a squad car that smells like bum piss.

Brooke : How about you just keep whatever gift you were bringing today, and we call this whole mess even?

Owen : I didn't bring a gift, and I'm done bringing them. You know, winning you back is one thing, but being led on, it's ... It's humiliating. I just came by to tell you that. I won't bother you anymore.

Brooke : Owen.

Owen : I'll see you around, Brooke Davis.

 

AT JAMIE'S SCHOOL

Chuck : So, you still got some stuff?

Jamie : Whatever you want ... 2 bucks.

Chuck : 2 bucks?! that's a total rip!

Jamie : Fine. guess you're gonna have to wait till snack time. I hear we're having raisins.

Chuck : That's my whole allowance.

Jamie : Economics pays better!

 

IN THE STREET

Peyton : Why are you here?

Julian : Is ... is that a trick question?

Peyton : Okay : If optioning Lucas's screenplay is just part of some grand scheme to get me back. You can forget it, all right? I am done lying to him about us.

Julian : I'm sorry. Do you really think I would blow my reputation and a studio's multimillion-dollar investment to get you back? Peyton, I left you and as far as lying to Lucas, I never asked you to do that. Frankly, I really don't care if he knows about us. I didn't tell him out of respect for your engagement. In fact, I think I've handled the whole situation like a professional. Now, if you don't mind. I think my date should probably be here any minute. Peyton... why did you lie to Lucas? Because if it's a part of some grand scheme to get me back. I'd be curious.

 

AT JAMIE'S SCHOOL

Jamie : It's called supply and demand.

Haley : No, it's called taking advantage, and it's not very nice. Sit down. What is this?

Jamie : A kickback. It's yours to keep if you're in cahoots.

Haley : I most certainly am not in cahoots. Didn't you learn anything from your pooky wooky book? Treating your friends well is more important than extorting them.

Jamie : What's extorting?

Haley : I think you've learned enough economics for one day.

Jamie : I just want to buy daddy a slamball trophy.

Haley : All right. You're a sweet kid, even if you are too smart for your own good sometimes.

Jamie : So we're in cahoots?

Haley : No. no. we're not in cahoots. I'm gonna spank your little cahoots If you don't go out there and give all your friends their money back right now.

 

AT SLAMBALL GAME

Team : One. two. three. Slashers!

Nathan : Let's go.

Owen : Who are you looking for?

Nathan : Nobody. This scout, he was supposed to show up. I guess he couldn't make it.

Owen : This whole time, I thought you were showing off for me.

Nathan : That's funny. I thought you were showing off for Brooke.

Owen : Looks like we were both showing off for people who don't care. What do you say we play these last five minutes. For the people who do?

Nathan : You're on.

 

AT THE RIVER COURT

Dan : The cemetery called. Apparently, somebody gave my tombstone a makeover. Any idea who'd do something like that?

Lucas : What happened in the hallway?

Dan : I assume you mean...

Lucas : Keith. I've been asked to adapt my novel for a movie. They want me to write what happened. I can't do it. I can't see it and I can't understand it.

Dan : Keith was holding jimmy Edwards in the hallway. He turned, and I shot him dead before he could say a word. Keith was a hero. You want to write the truth, you write it that way. Why'd you do it? Every good story needs a villain, Lucas. I'm sorry, but I'm yours.

 

AT SLAMBALL GAME

Jamie : I'm worried about daddy.

Haley : Yeah, me too, buddy, but the game's almost over, okay?

Brooke : Do you know what I haven't had in my lap lately?

Sam : It's not really a secret.

Brooke : A Jamie Scott.

Sam : Sorry about teaching Jamie how to make money off of his friends. I just wanted him to think I was cool. I ... Didn't mean to get him in trouble.

Haley : You know, Jamie really looks up to you.  You've got a great opportunity to be a role model to him. You just have to choose it, and that takes a commitment to making good choices for both of you. Just think about that next time.

Sam : Sorry.

 

Coach : Time-out! Time-out! Owen, you're out.

Nathan : I'm fine!

Coach : Owen, come on, man. listen, take a seat.

Nathan : Take a seat. I appreciate you being my guardian angel, But I can take it from here, all right? I got this.

Jerome : Me, you, 15 seconds and one basket, Scott. That sound familiar?

Nathan : Yeah, only one tiny difference. Unlike you, I won't choke.

 

Jamie : Ugh. daddy.

Nathan : Hey. I'm fine, see? I'm all right.

Jamie : Don't play slamball anymore, daddy.

 

AT OWEN'S CAR

Brooke : Hi.

Owen : I liked it better when you were naked.

Brooke : I liked it better when you were a guy I thought I could count on. I'm sorry. I should've never let you bring me presents if I wasn't totally sure I saw a future with us.

Owen : What do you see now?

Brooke : I see my foster child acting like a total idiot. I have my work cut out for me with that one.

Owen : Brooke. I'm crazy about you.

Brooke : And I think you are a truly great guy. Who has the potential to be a great boyfriend.

Owen : Just not your boyfriend.

Brooke : I didn't say that. It's just that right now, I have the opportunity to be a great role model for Sam. And that means I have to put her first.

Owen : I can respect that. What about down the road?

Brooke : For a guy like you ... I might just come crawling back. I'll see ya.

Owen : Playstation, pizza, pinball, pie. My video game, fast food, arcade, and dessert preferences.

Brooke : I'll keep those in mind.

 

AT OWEN'S CAR

Lucas : I wrote it.

Julian : Oh, you're not gonna regret it. I'm right about this, Luke. You got to trust me. Hey, come in. Come in. I got to take this. Bobby, yeah. yeah. The script is on its way, and you are going to love it. Yeah, he wrote the scene. Of course it's great. he's a great writer. Yeah, no, you've got nothing to worry about.

 

AT MOUTH'S OFFICE

Mouth : I think I'm cashing in.

Gigi : Oh, come on. We've got everything we need to pull an all-nighter. Food, coffee. We have beer ... Had beer.

Mouth : Yeah, it sounds like fun, but I should get home.

Gigi : Don't.

Mouth : Gigi, I have a girlfriend.

Gigi : And she doesn't have to know. I'm not trying to be your girlfriend, Mouth. I'm just trying to be the girl you pull a crazy all-nighter that nobody ever has to find out about with.

 

AT TREE HILL HIGH SCHOOL

Brooke : Come on. I'm proud of you for this. You know, it's one thing to admit your mistakes, but it's another to make them right. What... is your grand plan?

Sam : Let's jet.

Brooke : You can't do that! That's stealing! There is a security camera in here.

Sam : It's broken.

Brooke : How do you know?

Sam : Because I broke it.

Brooke : Sam. Damn it. You're a good mom. You're a good mom.

 

AT THE GYNASIUM

Nathan : Hi, body. I'm in one piece.

Jamie : I was scared that you were gonna be like ... Before.

Nathan : Ah, come here. Listen to me. I'm never gonna be like that again, okay? None of this is worth losing my ability to hold my son when he's afraid ... And my wife when she needs me. It's okay. I'm done with slamball but the championship. I don't care about the championship. If these are the last two trophies I ever get. I will consider myself a lucky man.

Jamie : Good, 'cause I gave all my profit back.

Nathan : What?

Haley : Your son started a business today.

Nathan : Oh, yeah? How'd it go?

Jamie : Well, I broke even, and grandpa Dan lost his shirt.

Nathan : What? grandpa Dan lost his shirt?

 

AT LUCAS'S HOUSE

Peyton : Luke, it's great. Julian was right. It needed that scene. What made you change your mind about writing it?

Lucas : Just realized it wasn't about a murder. It's about how your heart breaks. When your hero dies. I'm okay with the world seeing that.

Peyton : Okay, I need to tell you something, and ...

Lucas : Does it involve this? So you dated ... In L.A.?

Peyton : We were in love.

 

By Brukas

Kikavu ?

Au total, 146 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

marineglls 
31.05.2020 vers 11h

Valerie42 
24.11.2019 vers 19h

Seira 
19.02.2019 vers 16h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Le pendu
Hier à 22:33

Survivor
Hier à 16:53

Captures 101
Hier à 22:04

Captures Saison 9
Hier à 21:16

Captures Saison 8
Hier à 21:16

Captures Saison 7
Hier à 21:08

Actualités
Reprise du quartier

Reprise du quartier
Avec la confiance des AS, je reprends les rennes du quartier pour continuer à le tenir à flots. AP...

Alternative Awards 2020: La série nominée!

Alternative Awards 2020: La série nominée!
Depuis le 12 Octobre dernier, les Alternatives Awards animent la citadelle avec ses diverses...

James Lafferty s'est fiancé!

James Lafferty s'est fiancé!
Avis à tous les fans, James Lafferty n'est plus un coeur à prendre. Début Septembre 2020, l'acteur a...

Recrutement

Recrutement
Après plusieurs années en tant qu'AP, Sydney quitte le quartier. Merci à elle pour tout le travail...

Calendrier Octobre

Calendrier Octobre
Le calendrier d'octobre est disponible ! et c'est avec Shantel Van Santen que vous passerez ce mois...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

James723, 26.10.2020 à 22:07

Nouveau sondage sur Malcolm, venez vite voter

sanct08, Avant-hier à 17:49

Encore 3 petits jours pour participer à l'animation sur The X-Files si le coeur vous en dit pour occuper vos vacances

sabby, Hier à 13:59

Hello tout le monde ! Le jeu du Survivor vient d'être relancer sur les quartiers Empire et S.W.A.T On vous attend !!

grims, Aujourd'hui à 08:17

Nouvelle catégorie dans l'animation du quartier Outlander venez poster votre photo "behind the scenes" favorite

Luna25, Aujourd'hui à 09:50

Plus que quelques jours pour voter au sondage "Halloween" sur Reign et au duel opposant 2 vampires

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site