VOTE | 660 fans

#805 : La fin d'un chapitre


Victoria et Brooke essayent de règler les ennuis financiers de COB mais n'arrivent pas à s'entendre. Nathan pense quitter la NBA alors que Chase apprend un secret concernant Alex. Clay est sorti de l'hôpital

~Promo CW~

Popularité


4.8 - 5 votes

Titre VO
Nobody Taught Us To Quit

Titre VF
La fin d'un chapitre

Première diffusion
12.10.2010

Première diffusion en France
16.01.2012

Vidéos

promo n 1

promo n 1

  

sneak peak mia/brooke/haley

sneak peak mia/brooke/haley

  

sneak peak LUX mia/haley

sneak peak LUX mia/haley

  

Photos promo

Mia et Brooke sont surprises

Mia et Brooke sont surprises

Brooke et Haley discutent de leur avenir

Brooke et Haley discutent de leur avenir

Brooke dans sa boutique

Brooke dans sa boutique

Brooke annonce la perte de son entreprise

Brooke annonce la perte de son entreprise

Brooke et Haley discutent

Brooke et Haley discutent

Brooke et Haley discutent

Brooke et Haley discutent

Haley a le sourire

Haley a le sourire

Brooke et Haley, là l'une pour l'autre

Brooke et Haley, là l'une pour l'autre

Brooke et Haley discutent

Brooke et Haley discutent

Haley rejoint Brooke

Haley rejoint Brooke

Plus de détails

Réalisateur: James Lafferty

Scénario: Mark Schwahn

Haley est au centre de crise et on entend une voix-off qui commence par « cher Lucas ». Elle parle de son travail de volontariat. Le téléphone sonne, elle prend l'appel et c'est la fille de la fin de la semaine dernière qui rappelle et Haley demande comment elle va.

Julian filme Brooke. Elle parle d'être au lycée et se sentir délaissé après que ses parents ont perdu leur fortune. Elle parle de ses sentiments, déclare la faillite et comment cette décision lui a permis de garder sa compagnie mais a affecté tous les investisseurs. Elle a décidé de leur payer en intégralité tout leur argent en vendant la compagnie et de donner toute sa fortune. Elle fait ceci parce qu'elle sait ce qui est juste.

Julian lui demande « ce qui vient après ? ». Brooke lui dit qu'elle ne sait pas.

Jamie entre dans la salle de bains car il veut voir la blessure par balle de Quinn, il est temps de changer son bandage. Quinn lui dit de s'en aller car elle se sent comme une zombie. Haley lui dit qu'elle doit la laisser faire. Quinn enlève le bandage et Haley sort rapidement de la pièce.

Nathan et Micro sont au Rivercourt. Tous les deux sont là en train de penser. Micro demande s'il peut aider. Nathan indique qu'il respecte Micro d'avoir refusé de divulguer l'histoire concernant Renee. Micro indique à Nathan au sujet de son podcast.

Nathan est de retour à la maison et demande à Jamie comment il fait avec l'utilisation d'Internet et de son portable. Jamie demande si Nathan a dit à Clay qu'il a arrêté le basket-ball et Nathan lui dit que non.

Brooke est à la prison et Victoria lui hurle dessus parce qu'elle vend Clos Over Bros. Victoria indique qu'elle ne s'est jamais occupée de la fille qui a suivi son cœur et demande à Brooke ne pas venir lui rendre visite.

 

Julian rencontre Nathan à sa maison. Il apporte à Jamie une mitaine de base-ball. Julian dit à Nathan au sujet de son projet de film qu'il a monté et Nathan indique qu'il devrait parler à Micro. Il commence à partir. Nathan se moque de Julian au sujet de sa « besace » ou « sac d'homme » qu'il porte avec lui.

Nathan va voir Clay à l'hôpital, celui essaye de manger de la compote de pommes. Clay indique que Nathan devrait être au camp et pas à l'hôpital avec lui. Nathan indique à Clay qu'il a décidé d’arrêter de jouer au basket-ball. Clay indique qu'il est désolé et qu'il comprend cela. Sa santé et sa famille comptent avant tout. Clay demande ce qu'il va faire après ? Nathan lui dit que oui, il va aider son ami avec la réadaptation.

Haley rencontre Brooke sous le pont. Haley indique qu'elle était une tutrice que c'était le travail de Peyton et avec un sourire demande en quoi elle peut aider. Brooke indique que sa mère a été vraiment méchante. Haley dit que ce sont les choix de sa mère qui l'ont emmené en prison et que Brooke doit vendre la compagnie. Brooke dit qu'elle espérait que sa mère puisse l'aimer sans y être obliger. Le téléphone de Haley sonne.

Haley et Brooke rejoignent Mia au Tric. Mia veut savoir si Alex et Chase couchent ensemble. Haley dit non, Brooke dit oui. Mia commence à poignarder une poupée de vaudou nommée Alex. Haley indique qu'elle doit la réserver pour un concert, cela permet à Mia de se divertir un peu.

Julian est à l'appartement de Micro. Micro veut un travail même le plus mauvais et indique immédiatement à Julian qu'il est d'accord pour être dans son film sans même que Julian parle.

Quinn va voir Clay et lui indique qu'il est heureux d'être vivant avec sa merveille copine. Il est heureux d'être vivant et cela rend la vie parfaite.

 

Julian nettoie l'objectif de la caméra et veut que Micro fasse des choses normales d'une vie normale quand il filme. Il sort dans un costume très professionnel. Chase l'appelle et lui dit qu'il le laissera venir travailler pendant quelques heures de plus pour gagner un peu d’argent. Micro explique à Chase d'appeler son agent. Micro laisse tomber des préservatifs sur le sol. Julian demande à Micro ce qu'il fait, il veut savoir pourquoi il agit différemment. Micro affrime que sa vie normale est ennuyeuse.

Micro est dans des vêtements de salon maintenant et il regarde des annonces publicitaires à la TV. Julian dit que ceci craint.

Haley dit merci au téléphone. Nathan entre et demande s'il évite les choses. Haley répond que non. Il a dit qu'il a parlé à Clay. Haley dit qu’il l’a évité. Elle a dit qu'elle a réservé un concert pour Mia à Portland. Nathan indique qu'elle devrait aller avec elle et il gardera le garçon. Haley lui demande de venir avec elle. Elle prend une boule sur le billard et lui dit de jouer une partie. Pour chaque lancer qu’il fait, elle fera tout ce qu’il voudra. Nathan rate le premier lancer. Il dit qu’il l’a rendu nerveux. Haley pousse une boule dans le trou et commence à embrasser Nathan. Brooke et Mia entrent et Haley indiquent qu'elle et Mia vont à Portland. Nathan demande à Brooke comment elle va. Il lui dit que Julian sera là pour elle et sinon ils sont là aussi.

Nathan reçoit un appel. Il entre dans la chambre d’hôpital de Clay et dit que l'ISC manipulera les clients de Clay et ils disent à Nathan qu'il doit risquer sa santé pour jouer. Nathan annonce que Clay doit dire à l'ISC d’aller se faire voir. Il dit qu'il aidera Clay et fera tout ce qu’il pourra. C’est ce qu'il fera après.

 

Chase effraye Alex pendant qu'elle lit un script sur le bar du Tric. Chase dit à Alex qu'elle est géniale et elle dit qu'il était génial la nuit dernière.

Julian part et Micro demande à Julian s’il veut rester. Quelqu’un frappe  à la porte. Nathan est à la porte.

Jamie est dans le garage et trouve le fauteuil roulant de Nathan. Haley demande si Jamie est d’accord sur le fait que Nathan arrête le basket-ball et lui répond que son père va être bien.

Brooke feuillette tous ses plans de mariage et se débarrasse de tout excepté son schéma de sa robe de mariée. Julian entre et dit qu'elle a un regard triste dans ses yeux.

Brooke va en prison pour voir sa mère. Elle dit à sa mère que pendant tout ce temps elle a essayé de rendre sa mère fière d’elle. Brooke dit qu’elle comprend les affaires, elle est également juste et elle s’attendait à ce que sa mère soit fière d’elle pour ça. Si elle ne peut pas le faire alors c'est la dernière fois elle l'appellera idiote. Elle aime sa mère mais elle ne viendra plus lui rendre visite et sa mère ne veut pas qu’elle vienne non plus. Ce qui vient après l’incombe peu.

 

Quinn va voir Clay et il se lève. Il a un cadeau pour elle. C'est une robe. Il dit qu'il se met sur son 31 et ils sortent de l'hôpital. Pendant que les personnes applaudissent, Jamie jette des confettis. Haley s’empresse vers eux et les enlace tous les deux.

Chasse est au bar en train de nettoyer et trouve le manuscrit qu’Alex lisait. Le visage de Chase semble triste quand il le lit. Il s’en va et va voir Alex, lui demande quand le film commence. Chase est contrarié qu’elle parte. Elle demande s'ils peuvent passer une bonne semaine et elle dit qu'ils peuvent y travailler. Il dit que non et elle n’aurait pas dû lui mentir.

Clay et Quinn arrivent à la maison de plage. Ils entrent dans la chambre à coucher. Quinn ferme à clef et ferme les fenêtres. Quinn dit que ça va aller.

Nathan regarde ses Jersey/trophées sur le mur. Il dit qu’il savait qu’un joue le basket serait fini pour lui, c’est juste qu’il n'a pas pensé que ce serait aujourd'hui. Haley indique que son fils est inquiet de son papa et Nathan demande comment elle va. Elle dit qu’elle va très bien et elle sait que son homme ira bien aussi. Il dit que c’est à cause d’elle. Ils s’enlacent.

 

Brooke et Haley sont assis dans Clothes Over Bros. Haley dit qu’il faut se concentrer sur sa vie et non son travail. Elle dit qu'elle a un homme étonnant qui l'aime. Tout se déroulera bien pour la suite. Les garçons avant les fringues s’exclame Brooke.

Nathan donne un discours de retraite. Brooke donne son discours concernant la fermeture de Clothes Over Bros. Alex fait ses valises et part de sa chambre d'hôtel.

Nathan met Jamie au lit. Brooke regarde ses croquis de robe de mariage et les deux attendent avec impatience ce qui vient après.

 

Fin de l’épisode.

Au Centre d'Aide et de Soutient, on voit Haley parler avec des gens au téléphone.

VOIX-OFF HALEY: Cher Lucas, voilà maintenant deux semaines que je travaille comme bénévole dans un centre d'aide et de soutient. C'est incroyable de voir combien de personnes souffrent autour de nous. J'ai de la peine pour eux, mais en même temps, je suis impressionée par la force et le courage dont ils font preuve face à leurs problèmes.

HALEY: SOS Détresse, qu'est-ce que je peux faire pour vous?

FEMME: Bonjour. C'est vous Haley?

HALEY: Euh... je... oui! Oui! Salut! Ca me fait plaisir de vous entendre, comment allez vous?

Chez Brooke et Julian, Brooke parle à travers la caméra de Julian.

BROOKE: J'ai passé de meilleurs moments, c'est sur. Quand j'étais au lycée, mes parents ont perdu tout leur argent, ca a été très difficile. Je me rappelle m'être sentie impuissante. C'est là que je me suis dit que je voulais avoir ma propre entreprise. Quelque chose qui m'appartienne pour que ce genre de cauchemard ne m'arrive jamais. Et... j'en suis là.

JULIAN: Pourquoi t'en es là?

BROOKE: Eh bien, parce que... Clothes Over Bro's est... en dépôt de bilan. Oh, rien ne m'oblige à vendre l'entreprise... mais nos investisseurs perdraient tout. Tout l'argent qu'ils ont placé. Alors je me suis jurée de les rembourser. Sans exception. Mais... pour ca... il faut que je vende l'entreprise. Et, comme c'est pas suffisant, il faut que je liquide tous mes avoirs.

JULIAN: Tu vas devoir reverser ton argent pour qu'ils puissent récupérer le leur?

Brooke acquiesce.

JULIAN: Est-ce que t'es obligé de les rembourser?

BROOKE: Non.

JULIAN: Pourquoi le fais-tu alors?

BROOKE: Parce que ca me semble être juste.

JULIAN: Ouais. Je termine toujours en, posant la même question, c'est un peu... le light motive du documentaire. C'est une simple question, et... j'aimerais te la poser. Tu fais quoi après?

BROOKE: J'en sais rien. Je suppose... qu'il est temps, que j'aille euh... rendre visite à ma mère en prison. Et, que je lui dise que j'ai vendu mon entreprise. Je sens qu'elle va aimer!

Chez Nathan et Haley

JAMIE: Tu l'as pas enlevé, hein? Tu l'as encore?

QUINN: Non, je t'ai dit que j'allais t'attendre. T'es prêt?

JAMIE: On va voir là où la balle est entrée!

QUINN: Ouais mais... ca pourrait être écoeurant, tu sais.

JAMIE: Encore mieux! Montre-moi!

QUINN: Hmm... Euh... en fait non, non, maintenant qu'on y est, j'ai pas très envie de l'enlever.

Haley arrive.

HALEY: Ooh si, tu vas l'enlever! Le docteur a dit que tu devais changer le pansement tous les deux jours, et ca en fait déjà trois.

QUINN: Euh... non, attends, Clay va probablement rentrer aujourd'hui et peut-être qu'il voudra qu'on fasse ca tous les deux... comme un rituel. Y'a des couples qui font... du bowling, nous on aimerait changer nos pansements ensemble et puis... j'ai l'impression... que c'est... purulent.

JAMIE: Génial, je veux voir!

HALEY: Quinn, je suis mère et bénévole dans un centre de soutient, alors ta plaie c'est de la rigolade pour moi. On y va?

QUINN: Bon d'accord.

Quinn soulève son pansement.

QUINN Ca va, c'est pas trop affreux?

HALEY: Je vais vomir!

Haley s'en va.

JAMIE: Faut que j'aille aux toilettes!

Jamie s'en en courant et Quinn regarde sa blessure et a un mouvement de haut le coeur.

QUINN: Haley?

Au River Court

NATHAN: Micro McFadden! Tu viens te promener dans le passé?

Micro rigole.

MICRO: Ouais. Quand j'ai besoin de réfléchir, je viens là.

NATHAN: Ouais.

MICRO: Ca me manque. Et toi? Tu viens te ressourcer avant de retrouver la NBA?

NATHAN: Non. Je suis là pour réfléchir moi aussi.

MICRO: Je peux faire quelque chose pour toi?

NATHAN: Sois plus prudent Micro! La dernière fois que tu m'as aidé, tu t'es fait virer et, aujourd'hui tu es tout seul sur ce terrain paumé et sans un sou.

Micro rigole.

MICRO: Oui, t'as pas tort. T'es tout seul sur ce coup là! Si je pouvais revenir en arrière, je me demande si je ferais les mêmes choix.

NATHAN: Ouais. Je sais pas si je te l'ai déjà dit mais... j'ai beaucoup apprécié qu'à l'époque, tu refuses de parler de cette histoire. C'était vraiment un beau geste, et on est beaucoup à le penser!

MICRO: Merci. Si l'un d'eux est propriétaire d'une chaîne de télé, parle-lui de de moi.

NATHAN: T'as rien trouvé?

MICRO: Non, encore rien. Je me suis fait un site internet où je parle d'évènements sportifs mais... pour l'instant j'ai qu'un seul visiteur et je suis persuadé que c'est Millie.

Ils rigolent.

NATHAN: En tout cas... si tu veux mon avis... la réponse est oui. Si tu pouvais revenir en arrière... je crois que tu ferais les mêmes choix. Parce que tu es ce que tu es. Et c'est ce qui fait que les gens te respectent.

Ils se font un check.

MICRO: J'aurais seulement voulut faire mieux.

Dans la chambre de Jamie

NATHAN: Alors? C'est comment la vie sans ordinateur ni téléphone portable?

JAMIE: Ca va. Mais... c'est moins drôle. T'as parlé à Clay?

NATHAN: Pourquoi tu le demandes?

JAMIE: Je sais que je vais pas me faire confisquer ma console de jeux, mais je trouve que tu te défiles. T'as la trouille.

NATHAN: Qu'est-ce que tu racontes? Je me défile pas. Viens là.

Jamie vient près de Nathan.

NATHAN: Bon, écoute. Clay n'est pas encore remis de son opération alors ce n'est pas le moment de lui parler de ca.

JAMIE: Donc il ne sait pas?

NATHAN: Non.

JAMIE: C'est marrant comme parfois vous rendez tout compliqué. Toi, maman, tante Quinn, vous vous en faîtes pour des tas de trucs qui sont pas importants!

NATHAN: Tu es qui? Maitre Yoda?

JAMIE: Non, pourtant j'ai raison parce que tu as trop mal au dos.

NATHAN: Bon, là tu marques un point. D'accord, je vais parler à Clay.

JAMIE: J'aurais aimé que tu sois un Bobcat. Je sais que tu le voulais aussi, alors j'imagine que si tu décides de plus jouer au basket c'est que tu n'as pas le choix. Et si moi je comprends ca, Clay comprendra aussi.

Au parloir de la prison, Victoria montre la une d'un magasine à Brooke.

VICTORIA: Qu'est-ce que c'est que ce tissu de mensonges? Tu vas vendre l'entreprise? Tu es devenue folle? Qu'est-ce qui te prends?

BROOKE: Maman! Ecoute-moi!

VICTORIA: Je te signale que je suis en prison! En prison! Et tu en profites pour vendre mon entreprise?

BROOKE: Oh!

VICTORIA: Notre entreprise! C'est impardonnable!

BROOKE: Je fais ce qui me semble être juste!

VICTORIA: Je me fiche de ce qui est juste! Je suis en prison!

BROOKE: Tous ces gens qui ont investit avaient confiance en moi!

VICTORIA: Moi aussi j'avais confiance. Regarde où ca m'a mené. Je ne t'ai laissé que pendant quelques jours et toi tu t'empresses de redevenir la fille stupide qui ne sait... qu'écouter son coeur! Je n'ai jamais pu supporter cette fille là. Et je la supporterais jamais. Ne reviens plus ici!

Générique

Devant chez Nathan et Haley

JULIAN: Salut Nathan.

NATHAN: Hé Julian! Qu'est-ce qui t'amènes?

JULIAN: Oh rien, je viens juste de passer voir Clay. Je voulais lui parler du documentaire: "Tu fais quoi après?". Je crois que ca tombe à pic.

NATHAN: Tu lui as pas dit que j'abandonnais la compétition?

JULIAN: Non, je savais que tu lui avait pas dit.

NATHAN: Comment ca?

JULIAN: Jamie m'a dit que tu te défilais.

NATHAN: Il va pas garder sa console bien longtemps.

Julian rigole.

JULIAN: Si tu la lui confisque, il pourrait avoir besoin de ca.

Julian sort de son sac un gant de baseball.

JULIAN: Mon père était fan de l'équipe des Pirates. Il m'a offert ce gant quand j'étais petit. Il aurait appartenu à Roberto Clemente. J'ai jamais été fichu de taper dans une balle. Ca devrait plaire à Jamie.

NATHAN: T'es sur que tu veux t'en séparer? Il doit valoir un sacré paquet.

JULIAN: Ouais mais il vaudrait encore plus si Jamie devenait pro. Et puis, ce gant doit être porté par quelqu'un qui aime le sport. Moi je me contentais d'être sur le terrain à courir après les papillons.

Ils rigolent.

JULIAN: Crois-moi, je suis totalement sur de mon choix.

NATHAN: Oh mais j'en suis sur! Que tu le promènes dans un sac à main pour femmes, ca j'en suis moins sur.

JULIAN: C'est un modèle pour hommes.

NATHAN: Bon, si tu le dis.

JULIAN: Bon, prends le gant et oublie mon sac.

NATHAN: Je suis certain qu'il va l'adorer, merci. Oh, et... je me disais que pour ton documentaire, tu devrais passer chez Micro. Son cas correspond à ce que tu recherches.

JULIAN: J'irais le voir. Bonne chance avec Clay.

NATHAN: Merci.

JULIAN: E-Et mon sac est un modèle masculin!

NATHAN: Ce joli petit sac à main?

Dans la chambre d'hôpital de Clay

NATHAN: Tu fais des progrès.

Clay est en train de manger tout seul.

CLAY: Salut. T'as vu ca? Côté droit, la balle entre. Côté droit, elle ressort. Toujours à droite, le rein est transplanté.

NATHAN: C'est génial!

Clay rigole.

CLAY: C'est clair! Bon euh... terminé.

NATHAN: Alors, tu devrais rentrer aujourd'hui il parait?

CLAY: Ouais, il paraît.

NATHAN: Si t'as besoin d'aide, je suis pas loin.

CLAY: Ouais. Je sais. Mais tu devrais pas, tu devrais être avec les Bobcats en train de t'entraîner, parce que t'as un tout nouveau contrat. D'ailleurs en parlant de ca, je... j'espère que ca te dérange pas mais... c'est mon ancien employeur qui te représentera quelques temps.

NATHAN: Ah oui? Pourquoi?

CLAY: Parce qu'on m'a tiré dessus. Ils ont proposé de représenter mes clients jusqu'à ce que je sois sortit de l'hôpital et, je crois que je vais accepter.

NATHAN: Quand tu iras mieux, ils essaieront des les garder.

CLAY: Je sais. Mais, j'ai pas d'autres solutions. Je suis pas capable de travailler. J'            arrive à peine à manger. C'est comme ca. Si un client veut s'en aller, il s'en va. Au moins toi, je t'aurais toujours. Sauf si tu rejoins pas ton équipe.

NATHAN: Ecoute Clay... en parlant de ca, je sais tout le mal que tu t'es donné pour que j'intègre les Bobcats et ca représente beaucoup pour moi. Mais j'ai de très sérieux problèmes avec mon dos. Alors... j'ai beaucoup réfléchit à tout ca et je pense... qu'il est temps que j'arrête la compétition.

CLAY: Ah je suis désolé Nathan! Ca a pas du être facile de prendre cette décision.

NATHAN: Non, non... n-ne dis pas ca!

CLAY: Pourquoi?

NATHAN: Eh ben, parce que... j'étais malade à l'idée de te décevoir.

CLAY: Quoi? Pourquoi, à cause du contrat?

NATHAN: Oui, bien sur à cause du contrat.

CLAY: Nathan, t'es mon meilleur ami. Et mon meilleur client mais... ta santé passe d'abord. Ta famille passe d'abord. Depuis quand t'es au courant?

NATHAN: Quoi? Pour mon dos? Euh, depuis que tu t'es fait tiré dessus.

CLAY: Ooh Nathan! C'est toujours pareil! Pourquoi est-ce que tu te défiles?

NATHAN: Je me défile pas!

CLAY: Si! D'ailleurs même Jamie le sait.

NATHAN: Ouais... à croire qu'il en a parlé à tous ceux que je connais.

CLAY: Ecoute, je suis fier de toi. T'es un battant. Et... t'as fais le bon choix, d'ailleurs, si j'avais su pour ton dos, j'aurais pas accepté que tu joues avec les Bobcats cette année.

NATHAN: Je te remercie Clay. Merci beaucoup.

CLAY: Et maintenant, tu sais ce que tu veux faire?

NATHAN: Oui. Je vais aider mon pote à se rétablir.

CLAY: Tu m'as vu manger cette compote tout à l'heure?

Nathan acquiesce.

CLAY: Je suis trop fort, hein?

NATHAN: Très fort, oui!

Clay rigole.

Sous un pont

BROOKE: Je croyais que tu ne viendrais plus.

HALEY: Un rendez-vous sous un pont Brooke, franchement!

BROOKE: C'est toujours là qu'on venait quand on était plus jeunes.

HALEY: Oui, toi et Peyton! Moi je donnais des cours de soutient, j'étais la fille pas cool qui va pas sous les ponts. Et pourtant je t'ai cherché sous tous les ponts de Tree Hill, les sans-abris m'apprécient beaucoup!

BROOKE: Je suis désolée. J'ai coupé mon téléphone.

HALEY: On peut parler maintenant Brooke Davis? SOS Détresse, qu'est-ce que je peux faire pour vous?

BROOKE: J'ai dit à ma mère que je vendais l'entreprise. Elle s'est mise à hurler sur moi.

HALEY: Ta mère hurle tout le temps.

BROOKE: Pas à ce point là. Elle avait l'air vraiment furieuse. Je crois qu'elle est pas prêt de me le pardonner.

HALEY: Ce n'est pas à elle de te pardonner! Si elle avait fait d'autres choix, aujourd'hui elle ne serait pas en prison, et toi, tu n'aurais pas à vendre ton entreprise. Tout ca c'est uniquement sa faute.

BROOKE: Je sais que tu as raison. Pourtant... après tout ce succès... après les récompenses, la... presse, l'argent, la célébrité... Tout ce qui m'importait c'était que ma mère soit fière de moi. C'est normal d'espérer ca d'une mère. Et c'est tout ce que je demandais.

HALEY: Oui... c'est tout ce qu'on demande.

Le téléphone de Haley sonne.

HALEY: Hmm! Je devrais ouvrir un centre de soutient rien que pour mes amis!

BROOKE: On a déjà tous ton numéro.

HALEY: Sans blague! Allez on bouge!

Au Tric

HALEY: Mia?

MIA: Chuuuut!

HALEY: Désolé! Alors, dis-moi, qu'est-ce que tu as?

MIA: Ne regardez pas vers le bar!

Haley et Brooke regardent vers le bar.

MIA: J'ai dit ne regardez pas vers le bar!

HALEY: D'accord! Désolé.

MIA: C'est Chase! Je veux que vous soyez honnêtes avec moi. D'après vous, ils couchent ensemble ou pas encore? Regardez vers le bar maintenant!

HALEY: Quoi?

On voit Chase et Alex au bar en train de rigoler.

HALEY: Non! Arrête de t'en faire!

BROOKE: Il couche avec elle avant même de connaître son nom. Quoi? On est en train de parler d'Alex!

MIA: C'est ce que je pensais! Regarde, j'ai préparé une poupée vaudou pour elle! T'as vu ca?

Mia se met à taper sur la poupée.

HALEY: On se calme.

Haley lui prend la poupée.

HALEY: Voilà, j'ai peut-être une solution, je m'occupe de te trouver une date pour un concert loin d'ici, je suis sure que ca te fera du bien.

MIA: Pourquoi?

HALEY: Parce que tu es en train de devenir dingue. Quant à toi, ta mère a toujours été une garce, un jour ou l'autre il va falloir que tu l'acceptes.

BROOKE: Tu travailles dans un centre de soutient?

HALEY: Je reçois les SOS.

BROOKE: Hmm, je vois. Tes clients sont mal barrés, comme Chase avec Alex.

Mia se retourne brusquement.

BROOKE: Euh, je suis désolée! Je-Je vou...

Mia se remet à taper sur la poupée. Haley l'enlève à nouveau.

HALEY: Tu vois? Tu deviens dingue.

BROOKE: Viens.

Brooke prend Mia par la main. Dans le fond on voit Alex en train de rire avec Chase.

Chez Micro

JULIAN: Salut Micro! J'ai commencé à tourner un documentaire...

MICRO: Je t'en prie, entre! Qu'est-ce que je te sers? Une bière, un soda?

JULIAN: Euh... non. Non, non, non, rien merci.

MICRO: T'aurais pas une bière ou un soda?

JULIAN: Euh... non. Pas sur moi.

MICRO: Ca fait rien. Assied-toi!

JULIAN: Alors, comme je te l'ai dit, je tourne un documentaire et je voulais te proposer de...

MICRO: C'est d'accord, j'en suis! Tu me payes combien?

JULIAN: Euh... rien, pour l'instant, o-on est seulement euh...

MICRO: Pas de problèmes! Mais à une condition. On commence tout de suite.

JULIAN: Euh, non, j'ai encore des petites choses à régler aujourd'hui et...

MICRO: Attends, je suis en train de croupir dans cet appartement! Je ne fais plus rien de ma vie depuis des semaines! Alors libère-toi juste quelques heures, attrape ta caméra et commence ton documentaire!

JULIAN: Ecoute Marvin, laisse-toi encore un petit peu de temps...

MICRO: Non, s'il te plait! J'ai rien d'autre.

Dans la chambre d'hôpital de Clay

QUINN: Salut beau gosse!

CLAY: Salut!

QUINN: Comment tu te sens?

CLAY: Bien, heureux d'être en vie. Et d'être auprès de toi avec ce truc affreux qui coule de ta blessure.

QUINN: Qui coule?

CLAY: J'ai discuté avec Jamie.

QUINN: Ooh! C'est dégoutant! Est-ce qu'on peut éviter d'en parler? Avec ca, je suis plus assez belle pour toi.

CLAY: Ca c'est toi qui le dit. Approche.

Ils s'embrassent.

CLAY: Au moment où t'es entré, je me demandais comment empêcher ISC de me voler mes clients. Et, en te voyant là... je me suis dit que... j'étais en vie. Que j'allais rentrer chez nous et que j'allais à nouveau me réveiller auprès de toi, chaque matin. C'est difficile de faire beaucoup mieux que ca. Même si, malheureusement, t'as une blessure purulente.

QUINN: Oooh! Non, ne dis pas ca, j'ai horreur de ce mot!

Quinn rigole.

CLAY: Tu m'étonnes!

QUINN: Comme ca me fait froid dans le dos! C'est écoeurant.

CLAY: C'est un miracle, Quinn James. Faudra pas l'oublier.

QUINN: Je sais. Mais j'ai pas envie d'être purulente.

CLAY: Non, moi non plus.

Ils rigolent et s'embrassent.

Chez Micro, Julian met la caméra en marche.

VOIX-OFF MICRO: Attention, j'arrive!

JULIAN: Oh, c'est bon Micro, t'as pas besoin de me prévenir! Il faut juste que je fasse des prises de ta vie au quotidien. Alors, essaie de faire comme si j'étais pas là et... sois naturel.

VOIX-OFF MICRO: Naturel? Compris. Cette fois, j'arrive!

Micro sort de sa chambre, en costume, bien coiffé et un journal et un portable à la main.

MICRO: Waooh! Bonne journée à la bourse, c'est excellent, ouais! Ouais... Oh!

Micro serre son bras.

MICRO: J'ai un peu trop forcé à la musculation. C'est que, j'aime m'occuper de moi, un esprit sain dans un corps sain!

Micro boit une gorgée de café, son téléphone se met à sonner.

MICRO: Hmm, excusez-moi.

Micro se retourne et on voit une étiquette dépasser de son costume. Micro décroche.

MICRO: Allo?

CHASE: Salut Micro. Ils t'ont pas coupé le téléphone? T'es pas à la rue au moins?

MICRO: Non! J'étais en train de vérifier mes actions, ca m'a rendu dingue!

CHASE: Si par dingue, t'entends solitaire, frustré et désespéré, t'inquiètes pas j'ai trouvé le remède. J'ai réfléchit et j'aimerais t'aider. Alors, si t'as toujours besoin de boulot, j'ai peut-être quelque chose pour toi au bar.

Micro s'adresse à la caméra.

MICRO: C'est une entreprise qui cherche à m'embaucher depuis quelques temps.

CHASE: Ce sera surtout du ménage mais tu verras l'ambiance est sympa, et tu bougeras de chez toi! Qu'est-ce t'en dis?

MICRO: Oui, je... j'apprécie votre offre, et je trouve que vous faites un travail fantastique mais il faut vous adresser à mon agent.

CHASE: Ton agent? Bien sur! Et je suppose qu'il prendra 10% à chaque fois que tu nettoieras du vomi sur le bar?

MICRO: Euh... bien sur, on peut négocier, ca va de soi.

CHASE: Ok... Alors écoute, je sais que quand on est au chômage parfois on fume un peu trop, je peux comprendre ca. Pourtant je pensais que ca t'aurais fait plaisir de pouvoir reprendre le boulot! Maintenant... je t'ai dit ce qu'il en était alors si t'as besoin de travailler, le poste est à toi.

MICRO: Je suis désolé, je ne peux pas m'engager sans réfléchir.

CHASE: Bah...

Chase raccroche.

MICRO: Ils rapelleront plus tard.

Micro fait tomber exprès des préservatifs de sa poche.

MICRO: Oh! Mes préservatifs grande taille, je les avaient oubliés! C'est embarassant!

JULIAN: Qu'est-ce que tu fais là?

Julian coupe la caméra.

MICRO: Quoi?

JULIAN: Tes cheveux, le costard et... les préservatifs extra-larges!

MICRO: Tu m'as dit de rester naturel, alors je suis naturel! C'est moi, je... je suis comme ca tous les jours.

JULIAN: Euh, t'as encore le prix accroché au col de ta veste.

MICRO: Je sais mais si je le retire, je pourrais pas le rapporter.

JULIAN: Micro, pour que ca fonctionne, tu dois me laisser filmer ton quotidien sans mise en scène.

MICRO: Tu te rends pas compte de ce que tu me demandes.

JULIAN: Bon, c'est bon arrête! T'es pas un animal.

Toujours chez Micro, Micro est maintenant en pyjama et regarde télé-shopping tout en s'arrachant les peaux mortes de ses pieds. Julian le filme. Micro commence à prendre son téléphone, regarde la caméra et repose le téléphone.

JULIAN: T'avais raison, c'est nul.

A Red Bedroom, Haley est au téléphone.

HALEY: Ouais, c'est parfait, elle y sera. Oui, super! Merci. Haha. C'est ca, à bientot.

Haley raccroche et Nathan arrive.

HALEY: Ca va mon amour?

NATHAN: Je suis du genre à me défiler?

HALEY: En tout cas, tu évites ma question.

NATHAN: Oui, ca va. Excuse-moi.

Nathan lui fait la bise.

HALEY: Et non, je ne pense pas que tu te défiles.

NATHAN: C'est aussi ce que je croyais, pourtant c'est pas l'avis de tout le monde. Ah au fait!J'ai parlé à Clay.

HALEY: Oh! Si, là tu t'es défilé! Il était pas trop déçu que tu abandonnes?

NATHAN: Il était triste pour moi. C'est quand même dingue! La seule chose qui l'intéréssait c'était ma santé! J'aurais du me douter qu'il comprendrait. Et toi, quoi de neuf?

HALEY: Moi, pas grand chose, j'ai trouvé une date pour Mia à Portland.

NATHAN: Super! Et, tu l'accompagnes?

HALEY: J'en sais rien.

NATHAN: Bah si, allez-y toutes les deux! Bientot avec le bébé, tu ne pourras plus le faire alors vas-y et amuse-toi! Je resterais avec Jamie et... je m'occuperais de Clay et de Quinn.

HALEY: Pourquoi pas, après tout? J'ai un truc à te montrer! Viens avec moi.

Haley l'emmène jusqu'à la table de billards.

HALEY: Ceci est un jeu de mon invention. Chaque fois que tu marqueras un point, tu auras le droit de me faire tout ce qu'il te plaît.

NATHAN: Ah oui? Vraiment tout ce qu'il me plaît?

HALEY: Joue et tu verras.

NATHAN: D'accord, je suis prêt.

Haley rigole. Nathan se prépare et Haley se colle à lui. Nathan ne marque pas.

NATHAN: J'ai raté parce que tu me rends nerveux.

HALEY: Ouais...

Haley fait rentrer elle-même une balle.

HALEY: Ben ca alors!

NATHAN: C'est sur, j'adore ce jeu!

Nathan et Haley se mettent à s'embrasser. Brooke et Mia arrivent.

MIA: Elle reste!

BROOKE: Oh! Euh... Mia parlait d'Alex. On dirait qu'elle a prévu de rester un bout de temps.

HALEY: Ca tombe bien parce qu'on s'en va! Tu pars jouer au Festival de K-100 à Portland.

MIA: Je peux pas partir. Je suis désolée,Haley.

HALEY: Ah oui? Et pour faire quoi? Espioner, planter des aiguilles dans une poupée vaudou? Non, ca c'est hors de question! Portland toi et moi. On va s'amuser, tu vas voir. Allez!

Haley et Mia s'en vont. Haley fait un petit coucou à Nathan.

BROOKE: Oh, ca me fait de la peine pour Mia,le pouvoir d'Alex sur les hommes est évident! J'en sais quelque chose.

NATHAN: Peut-être. Mais aujourd'hui c'est toi qui a la bague. Pas mal!

BROOKE: Hmm.

NATHAN: Même si ce n'est qu'une bague de fiancailles.

BROOKE: Ooh!

Nathan rigole.

NATHAN: Tu sais ce qui me gêne? C'est d'être toujours un de ceux qui doivent abandonner les choses qu'ils aiment. Oh et aussi d'être un de ceux qui ont toujours une relation conflictuelle avec un parent qui... est en prison. Une minute, toi aussi t'es un de cela!

BROOKE: Mmhmmh!

NATHAN: Et comment ca se passe?

BROOKE: Pas très bien.

NATHAN: J'imagine. Mais je suis persuadé que Julian sera là pour te soutenir et que tout ira pour le mieux. Enfin, juste au cas ou... on est là nous aussi.

BROOKE: Je sais Nathan. Merci.

NATHAN: Derien.

Le téléphone de Nathan sonne.

NATHAN: Une seconde.

Nathan décroche.

NATHAN: Oui, allô?

Dans la chambre d’hôpital de Clay

NATHAN : Dis leur que tu refuses.

CLAY : Hein ?

NATHAN : ISC. Ils ont dit qu’ils reprenaient mon dossier et je leur ai dit que je me retirais.

CLAY : Tu leur a dit pourquoi ?

NATHAN : Oui, je leur ait expliqué pour mon dos. Tu sais ce qu’ils ont dit ?

CLAY : Ils ont dit que… tu devais continuer parce que t’as un nouveau contrat.

NATHAN : C’est ca.

CLAY : Qu’est-ce que t’espérais Nathan ? Ce sont des agents.

NATHAN : Ce sont pas des agents, ce sont des abrutis !

Clay rigole.

NATHAN : Toi t’es un agent et tu devrais les empêcher d’approcher tes clients !

CLAY : Arrête, j’arrive à peine à bouger !

NATHAN : Et moi, je suis là ! Ecoute, tu m’as demandé ce que je voulais faire. Je voudrais bosser avec toi ! Tu pourras tout superviser depuis ta maison sur la plage, si tu dois te déplacer, tu n’auras qu’à me donner des tuyaux et j’irais à ta place ! Clay, si t’as appelé ton agence « Fortitude » c’est pas pour rien ! Dis à ces escrocs d’aller se faire voir, tu l’as déjà fait ! On peut réussir !

Clay sourit et tend son poing pour checker avec Nathan.

NATHAN : Non, la droite.

Clay tend son autre poing et Nathan checke avec lui.

Au Tric, Alex est en train de lire.

CHASE : Tu lis quoi ?

Alex se lève brusquement et cache ce qu’elle était en train de lire.

ALEX : Euh… rien ! Enfin, si… c’est un script, j’en reçois de temps en temps, c’est normal. T’en fais pas pour ca.

CHASE : Et il est bien ?

ALEX : Non. Pas terrible. Si ca t’embêtes que je le lise ici, je peux faire ca chez moi.

Chase sourit.

CHASE : Non, ca me gêne pas. C’était pour savoir.

ALEX : D’accord.

CHASE : Au fait, euh… si je te l’ai pas encore dit… tu es superbe aujourd’hui.

ALEX : Et toi tu es… beau et sexy. La nuit dernière tu étais même très sexy.

Alex embrasse Chase.

ALEX : Surtout n’en parle pas au patron.

Chez Micro

MICRO : Ca te dis pas de rester discuter une heure ou deux ?

JULIAN : Euh, je suis désolé mais là…

On toque à la porte.

JULIAN : Merci mon Dieu !

MICRO : Tu veux bien ouvrir ? Si on me demande, t’as qu’à dire que je suis absent. Non ! Que je suis au boulot !

Micro se cache derrière son canapé.

MICRO : J’ai pas encore payé mon loyer.

Julian va ouvrir, c’est Nathan.

NATHAN : Tiens ! T’as suivit mon conseil ?

JULIAN : Ouais ! Merci !

Julian s’adresse à Micro.

JULIAN : Tu peux sortir !

MICRO : Nathan ? Entre, je t’en prie. Qu’est_-ce que tu fais là ?

NATHAN : Tu sais ce que veut dire Fortitude, Micro ?

MICRO : Oui, bien sur, ca veut dire… faire preuve de courage et… de force.

NATHAN : Alors j’espère qu’on saura être forts toi et moi.

Julian prend sa caméra.

JULIAN : Eu-Euh, Nathan ? Est-ce que tu pourrais refaire ton entrée et… et redire tout ca ?

Dans le garage de Nathan et Haley

JAMIE : Si j’étais une balle de baseball, où est-ce que je voudrais être ? Hmmm…

Jamie se retourne et voit l’ancien fauteuil roulant de Nathan.

Dans la chambre de Jamie

HALEY : Qu’est-ce qui t’arrives mon cœur ?

JAMIE : Rien, je pense seulement à papa et aux Bobcats.

HALEY : Tu es triste qu’il arrête le basket ?

JAMIE : Je suis pas triste, j’ai un peu peur.

HALEY : Qu’est-ce qui te fais peur ?

JAMIE : Ben… la dernière fois que papa a du arrêter le basket, tu te rappelles ? Quand il était dans le fauteuil roulant, tu te souviens comment il était malheureux ?

HALEY : Oui, je me rappelle mais tu ne dois pas avoir peur, ca ne se reproduira pas.

JAMIE : Pourquoi ?

HALEY : Parce que la dernière fois… le basket a abandonné ton père. Et cette fois, c’est ton père qui abandonne le basket. Ca va aller, fais-moi confiance. D’accord ?

JAMIE : D’accord.

HALEY : J’espère que Chester ne va pas sombrer dans l’alcool, huuh !

JAMIE : Maman ! Mais !

HALEY : On ne sait jamais, lui aussi voulait que ton père soit un Bobcat. Viens là !

Haley fait un bisou à Jamie.

Chez Brooke et Julian, Brooke regarde son classeur de mariage.

BROOKE : Adieu superbes cadeaux de mariage en argent. Au revoir fontaine à chocolat Willy Wonka. Mmmh, dommage les Kings of Leons, il y’aura pas de première danse.

Brooke arrive à la page concernant sa robe de mariée.

BROOKE : Pas toi. Pas encore.

Julian arrive.

JULIAN : Même triste, tu es magnifique Brooke Davis. Qu’est-ce qui t’arrives ?

BROOKE : Ma mère est furieuse, parce que je vends l’entreprise. Elle a dit que j’étais stupide.

JULIAN : Tu sais que ta mère peut être une vraie garce quand elle s’y met. Ecoute, il faut que tu ouvres les yeux, Victoria a mentit au sujet de vos bénéfices, elle a été arrêtée, et maintenant elle te reproche de dilapider ta fortune et de vendre l’entreprise, une entreprise que tu as monté toute seule et qui représente des années de travail, tout ca pour réparer ses erreurs. Est-ce que j’ai raison ?

Brooke acquiesce.

JULIAN : Alors tu te décides à la remettre en place ou je m’en occupe ?

Au parloir de la prison

VICTORIA : Je croyais t’avoir dit de me laisser en paix !

BROOKE : Je sais ce que tu as dit. Et si c’est ce que tu veux, alors je ne reviendrais plus. Mais avant de m’en aller, il y’a des choses que tu dois savoir sur moi. Toute ma vie, j’ai fait de mon mieux pour que tu sois fière de moi. Quelques soient mes décisions. Mes choix, judicieux ou non, ou mes erreurs ! Ce qui comptait avant tout, c’est ce que toi tu allais penser de moi. Jusque là je m’en sortais plutôt bien. Je sais ce que c’est que le business ! Et, je sais, qu’il est difficile de gérer une société. Je sais aussi ce qu’on a le droit de faire ou de ne pas faire ! Ce qui est juste… et ce qui est honorable ! Alors, est-ce que je veux que tu acceptes ca ? Et que tu me soutiennes, que tu approuves les décisions que j’ai prises ? Oui. Mais si jamais tu refuses… ca ne changera rien pour moi. Peu importe ce que tu en diras.

Victoria soupire.

BROOKE : Oui maman ! Roule des yeux, ca tu sais faire ! Mais écoute-moi bien ! Parce que je t’assures qu’aujourd’hui c’était le dernier jour où tu me manquais de respect ! Et plus jamais tu ne me diras que je suis stupide ! Et plus jamais tu ne me parleras comme tu l’as fait ! Tu sais que je t’aime. Mais si tu refuses de l’accepter… si mes décisions ne te conviennent pas… tu ne me verras plus ici. Et je ne souhaite pas te revoir non plus. Ni à mon mariage, ni où que ce soit d’ailleurs. Te voilà prévenue, ca dépend de toi.

Dans la chambre d’hôpital de Clay

QUINN : Wahou !

Clay est habillé et prêt à sortir.

QUINN : Debout t’es encore plus séduisant.

CLAY : Merci !

QUINN : Ca va ?

Ils s’embrasent.

QUINN : T’es prêt à rentrer ?

CLAY : Ouais. Tiens c’est pour toi.

Clay lui montre un paquet cadeau. Quinn rigole.

CLAY : Mon petit doigt m’a dit que pour une raison qui me dépasse, tu crois être moins belle à cause de ta blessure. Alors, je suis pas un spécialiste de la mode, mais je sais qu’aucune femme au monde, ne peut être aussi belle que toi dans cette robe.

Quinn rigole de plaisir.

CLAY : Et rien ne pourra changer ca.

QUINN : Clay, elle est magnifique ! Merci !

Ils s’embrassent à nouveau.

QUINN : Ne me laisse plus jamais.

CLAY : Je te le jure. Et maintenant… j’aimerais que tu mettes ta robe. Moi, j’enfile mon costume. Et on rentre chez nous.

Quinn acquiesce en souriant.

CLAY : Mais je sortirais pas d’ici dans ce fauteuil.

QUINN : T’es sur ?

CLAY : Ouais. On est arrivés sur un brancard, on repartira sans brancard.

QUINN : T’es incroyable Clay Evans.

Ils s’embrassent à nouveau.

CLAY : J’ai pleins d’autres surprises pour toi.

Quinn sourit et l’embrasse.

A l’extérieur de l’hôpital, Clay et Quinn sortent et là tout le monde les attendent et les applaudissent. Quinn rigole.

NATHAN : Il ne manque plus que les confettis !

Jamie qui est sur les épaules de Nathan, lâche une poignée de confettis sur Quinn et Clay. Haley prend Clay dans ses bras. Puis c’est Nathan qui le prend dans ses bras, pendant que Haley enlace Quinn. Jamie check avec Clay.

Au Tric, Chase tombe sur le script d’Alex et le regarde, il voit alors pleins de petites notes qu’a écrit Alex à côté du texte qu’elle doit jouer.

Dans la chambre d’hôtel d’Alex

CHASE : Le film commence quand ?

ALEX : De quoi tu parles ?

CHASE : Celui avec Maggie ! Et je jeune barman sexy avec ses beaux yeux de chien battut.

ALEX : T’as lu mon script ? T’étais pas censé lire ca.

CHASE : Parce que toi, tu étais censé me mentir ?

ALEX : Je suis une actrice. Pourquoi tu m’en veux de vouloir faire mon travail ?

CHASE : Je t’en veux pas. C’est super que tu joues dans un film mais pourquoi est-ce qu’il a fallut que tu me mentes ?

ALEX : J’ai pas mentit ! Enfin… c’était pas ce que je voulais !

CHASE : Tu le savais avant de venir travailler au Tric ?

ALEX : Oui.

CHASE : Génial !

ALEX : Au début ils avaient pas le financement, ca devait pas commencer tout de suite, on ne savait même pas si le tournage aurait lieu !

CHASE : Ca commence quand ?

ALEX : Je pars dans une semaine.

Chase commence à partir.

ALEX : Attends ! J’ai encore toute une semaine, nous avons encore une semaine ! Je t’aime beaucoup Chase. Plus que tu ne le crois. Pourquoi on ne profiterait pas de cette semaine tout les deux ? On réfléchira plus tard ! Quand ca sera finit, je reviendrais auprès de toi. Ca peut marcher nous deux.

CHASE : Non, y’a aucune chance.

ALEX : Chase !

CHASE : Tu n’aurais jamais du me mentir !

Chez Clay et Quinn

QUINN : Comment tu te sens ?

CLAY : Ca va aller. Tant qu’on ne sort plus de cette maison. Ils sont drôlement raides ces escaliers !

QUINN : Suis-moi. Faut que tu te reposes.

Ils arrivent dans leur chambre où tout a été nettoyé. Ils regardent l’endroit où se tenait Katie. Quinn va vérifier si la porte est bien fermée et tire les rideaux.

QUINN : T’en fais pas, ca ira.

Dans la chambre de Jamie

HALEY : Coucou.

NATHAN : Mon père m’a inscrit dans un club de basket quand j’avais tout juste cinq ans. Et depuis ce jour, je n’ai jamais quitté le circuit. Pourtant, quelque part… j’ai toujours su que ca ne durerait pas éternellement. Je croyais pas que ca arriverait si vite.

HALEY : Ton fils se fait du souci pour toi, il a peur que tu sois malheureux si tu arrêtes le basket.

NATHAN : Et toi, est-ce que tu as peur ?

HALEY : Pourquoi j’aurais peur ?

Nathan sourit.

HALEY : Nathan, tu as pris une décision, je suis persuadée que ca va aller.

NATHAN : Tout ira bien. Grâce à toi.

Ils se prennent dans les bras.

A Clothes Over Bro’s

BROOKE : Tu es très élégante.

HALEY : Merci ! Toi aussi ! Nathan a une conférence de presse tout à l’heure. Il va faire ses adieux.

BROOKE : Oui… moi aussi. Beaucoup de choses se terminent aujourd’hui.

HALEY : Ou commencent. Tu te rappelles quand tu t’es lancé là-dedans ? Je me rappelle quel jour c’était parce que tu étais chez nous, dans notre appartement, et tu étais triste à cause d’un mec. Ce jour là, je t’ai dit… concentre-toi sur ton talent. Et tu verras, ensuite tout suivra. Et tu as réussit. En fait… hmm, si je suis là, c’est parce que ce conseil, je veux que tu l’oublies. Ne pense pas qu’à ton travail. Pense à toi et à ta vie. Tu es jeune, tu es belle et… amoureuse ! Tu seras bientôt mariée ! Et ton futur mari est un homme merveilleux qui est fou de toi. Concentre-toi sur ca. Concentre-toi sur Julian. Et tu verras, ensuite tout suivra.

BROOKE : Ma mère va en faire une jaunisse.

Haley rigole.

HALEY : Ouais ! Je suppose qu’elle te donnerais d’autres conseils. Viens-là.

Haley prend Brooke dans ses bras.

A la conférence de Nathan

NATHAN : Il n’est jamais facile de lâcher prise. Les athlètes savent que leur carrière est limitée dans le temps. Le salaire d’un professionnel est élevé, mais il ne faut pas oublier… que la retraite peut arriver rapidement. Très vite. Il arrive parfois… que notre cœur nous dise de continuer mais… le corps peut nous dire non, et… dans mon cas c’est ce qui se passe, le corps ne suit plus. J’estime donc qu’il est temps pour moi… de faire mes adieux au basketball.

A la conférence de Brooke

BROOKE : Aujourd’hui, il y’a beaucoup de choses que je regrette. Des choses que je voudrais être en mesure de réparer. Si c’était possible, j’aimerais revenir en arrière.

On voit Alex prendre son script et sa valise et partir de sa chambre d’hôtel.

A la prison, Victoria regarde la conférence de Brooke à la télé.

VOIX-OFF BROOKE : Mais nous devons tous assumer les conséquences de nos décisions. Et les répercusions, que nos actions peuvent avoir.

A la conférence de Nathan

NATHAN : Il se pourrait que certaines personnes s’inquiètent pour moi, qu’elles craignent que… que je n’accepte pas que ma carrière ait été interrompue aussi tôt. Mais comme l’a dit Lou Gehrig… aujourd’hui je suis l’homme le plus heureux qui existe sur cette Terre. Pour terminer cette conférence, je-je ne répondrais à aucune question ce soir. Vous trouverez une longue interview dirigée par Marvin McFadden sur mcfaddensports.com.

A la conférence de Brooke

BROOKE : Je ne répondrais à aucune question ce soir. Mais je donne ma parole à tous ceux qui ont investit dans mon entreprise, dans mon ancienne entreprise, qu’ils seront intégralement remboursés de ce qu’ils ont perdu. Tout, sera remboursé. Ce n’est pas à eux de payer pour nos erreurs, et ils ne paieront pas.

On voit Julian filmer dans le fond de la salle.

BROOKE : J’entends souvent les gens dire que ce n’est que du business… et rien que du business. Moi je pense que monter une affaire c’est une grande responsabilité. Et cela ne nous autorise pas… à duper nos actionnaires.

Chez Nathan et Haley, Nathan joue au baseball avec Jamie dans le jardin et Haley les regarde par la fenêtre

VOIX-OFF NATHAN : Certaines personnes ne réalisent jamais leurs rêves. Elles ne savent pas quel sentiment cela procure.

Chez Micro, Micro est sur son site où il y’a l’interview de Nathan.

MICRO : Nathan Scott, l’homme le plus heureux sur terre.

Il est marqué qu’il y’a 2253 vues. Micro rigole.

VOIX-OFF NATHAN : Elles ne se sont pas découvert cette passion à laquelle, on peut vouer son existence. Est-ce une tragédie quand vos rêves vous sont enlevés ?

Dans la chambre de Clay et Quinn, Clay est endormi mais Quinn, elle, n’arrive pas à dormir.

VOIX-OFF NATHAN : Non. Ce qui est tragique, c’est de songer la nuit à ce que notre vie aurait été, si on avait osé.

Chez Brooke et Julian

BROOKE : Je crois que, malheureusement, on va devoir renoncer à la pièce montée.

Julian rigole.

JULIAN : Ce soir, j’ai été fière de toi. Tu es merveilleuse. Et j’ai hâte qu’on se marie.

Julian embrasse Brooke sur le front.

JULIAN : Viens vite me rejoindre mon amour.

Julian s’en va et Brooke regarde le croquis de sa robe de mariée.

VOIX-OFF BROOKE : J’espère que tous ceux qui ont cru en moi la première fois, n’hésiterons pas à recommencer quand le moment sera venu. Pour l’instant, je considère que ce chapitre de ma vie est clos.

Dans la chambre de Jamie, Nathan aide Jamie à se mettre au lit.

NATHAN : Pour l’instant, je considère que ce chapitre de ma vie est clos.

Chez Brooke et Julian, Brooke regarde toujours le dessein de sa robe de mariée.

VOIX-OFF BROOKE : Et j’attends de voir ce que le destin m’apportera.

A la conférence de Nathan

NATHAN : Et on verra ce que le destin m’apportera.

Dans la chambre de Jamie, Nathan éteint la lumière et regarde tous ses anciens tee-shirts de basket accrochés au mur, puis il ferme la porte.

CRISIS INTERVENTIONS



Haley is at her job.



HALEY(Voice-over): Dear Lucas, well, I've been volunteering at a crisis center for a couple of weeks now. I'm struck by the number of people who are struggling in this world. And as much as that saddens me, I'm also humbled by their strength and the courage they display in the face of their struggles.

 

HALEY: Crisis intervention. How can I help?

WOMAN: Hi. Is this Haley?

HALEY: Y... uh, yes. It is. Hi. It's good to hear your voice. How are you?



BRULIAN'S HOUSE



Julian makes a report about Brooke.



BROOKE: I've been better, that's for sure. In high school, my parents lost their fortune and it was difficult. I remember feeling so helpless and thinking, "I want to build something, own something, so this never happens to me." And here I am.

JULIAN: Where is here?

BROOKE: My company, Clothes Over Bros, declared bankruptcy which would have allowed me

to keep the company but our investors would lose all of their money. So I've decided to pay them back...

Every penny. But to do that, I have to sell the company... And deplete my personal fortune, as well.

JULIAN: You're going to give away your money so that they don't lose theirs?

BROOKE: Mm-hmm.

JULIAN: And you have no obligation to do this?

BROOKE: No.

JULIAN: Then why do it?

BROOKE: Because it's the right thing to do.

JULIAN: I've been asking people this question. It's sort of the point of this documentary. It's a simple question, and I'd like to ask you. What comes next?

BROOKE: I don't know. For me... I get to go and visit my mother in prison and tell her that I sold my company. Good times.



NALEY'S HOUSE



Quinn will remove its bandage.



JAMIE: Did you do it yet? Did you do it yet?

QUINN: No. I told you I'd wait, and I waited.

JAMIE: Sweet. It's gonna be so gross.

QUINN: It's gonna be totally gross.

JAMIE: Come on, chop-chop.

QUINN: You know, on second thought, I think I'm just gonna leave it.

HALEY: Oh, no, you won't. The doctor said that you have to change the bandages every other day, and it's been three days already.

QUINN: Okay, but Clay's probably coming home today. You know, it can be something him and I do together, like a...like a bonding thing. Some couples go bowling. We'll change each other's gunshot wounds. Besides, it feels kind of oozy.

JAMIE: Awesome. Let's see it!

HALEY: Quinn, I am a mother, and I volunteer at a crisis center. This is a piece of cake for me. Let's go.

QUINN: Okay. It's not that bad, right?

HALEY: I'm gonna throw up.

JAMIE: Passing out here.

QUINN: Haley!



RIVERCOURT



Nathan joins Mouth.



NATHAN: Mouth McFadden. Spending a little time in the past?

MOUTH: Yeah. I still come out here to think, you know? I miss it. How 'bout you? One last look before camp?

NATHAN: Nah. I just came out here to think, too.

MOUTH: Anything I can help with?

NATHAN: Better be careful, Mouth. The last time you helped me, you got fired, and now you're sitting out here at the Rivercourt looking kind of creepy and stalkerish.

MOUTH: This is true. You're on your own this time. Sometimes I wonder if I had to do it all over again, if I would.

NATHAN: Yeah. Well, I don't know if I ever told you this, but I respected you so much for refusing to report that story. And I know a lot of other people did, too.

MOUTH:Thanks. I just wish one of them owned a TV station now and could hire me.

NATHAN: How's that going?

MOUTH: Eh, not so good. I have a website where I do this sports podcast, but pretty much the only hits I get are from Millie pretending she's not Millie.

NATHAN: Well, for what it's worth, I think the answer is yes. If you had to do it again, you'd do it just like you did the first time... 'Cause that's who you are. And that's a guy we all like and respect.

MOUTH: I just wish I was doing better.



NALEY'S HOUSE



Nathan speaks with Jamie.



NATHAN: How you doing without your computer and cellphone, Mr. technologically grounded?

JAMIE: Fine. Bored. Did you tell Clay yet?

NATHAN: Why do you ask?

JAMIE: Well, at the risk of losing my Playstation, you avoid things, dad. It's what you do.

NATHAN: I do not, you dork. Now come over here. Look... Clay is healing right now. He's recuperating.

So I have to be respectful of that.

JAMIE: So you didn't told him yet.

NATHAN: No.

JAMIE: You guys crack me up sometimes, you and mom and Aunt Quinn. You worry about stuff that doesn't really matter.

NATHAN: Yeah? Well, you're short.

JAMIE: Yeah, but I'm fast, and your back is messed up.

NATHAN: You make a good point. Okay, I'll talk to Clay.

JAMIE: I wish you were a bobcat, dad, and I know you do, too. And I figure if you're not playing, you must really think it's for the best. And if I can understand that, Clay will, too.



PRISON



Brooke visits her mom.



VICTORIA: "Closed over Bros"? "Closed over Bros"! What the hell is wrong with you?

BROOKE: Mom...

VICTORIA: I am rotting in a prison! Prison! And you give away my company?!

BROOKE: Ohh.

VICTORIA: Our company. It's unforgivable.

BROOKE: It was the right thing to do.

VICTORIA:Screw the right thing to do! I'm in prison!

BROOKE: Those people believed in me, mom.

VICTORIA: I believed in you, too. Look where that got me. I leave you alone for a few days and you go back to being that stupid girl who follows her heart. I never cared for that version of you. I never will. Don't visit me again.



ONE TREE HILL – CREDITS



NALEY'S HOUSE



Julian arrives inside of the house.



JULIAN: Hey, Nate.

NATHAN: Hey, man. What's going on?

JULIAN: Ah, nothing. Just came from seeing Clay, actually. I wanted to talk to him about the documentary the whole "what comes next?" Theme seems to apply.

NATHAN: You didn't say anything about me retiring, did you?

JULIAN: No, I figured you hadn't told him yet.

NATHAN: Why's that?

JULIAN: Jamie says you avoid things.

NATHAN: I'm totally gonna take that kid's Playstation.

JULIAN: Well, if you do, maybe he could use this. My dad was a lifelong Pirates fan. When I was a kid, he gave me this glove and said it once belonged to Roberto Clemente. It must've killed him that I was

such a horrible player. I thought Jamie might like it.

NATHAN: Are you sure about this, man? This is probably worth a lot of money.

JULIAN: Yeah, but it'll be worth a lot more when Jamie goes pro. Besides, that glove belongs on the hand

of someone who loves the game. Me, I used to stand out in right field and chase butterflies. Trust me. The glove respects what I'm doing here.

NATHAN: I'm sure it does. It probably didn't respect that you brought it here in a purse, though.

JULIAN: That's a man bag.

NATHAN: If that's your story.

JULIAN: Just take the glove, man.

NATHAN: I'm sure he's gonna love it. Thank you. Oh, and as far as your documentary goes, you should consider mouth. Talk about a guy who's starting over.

JULIAN: Thanks. I will. Good luck with Clay.

NATHAN: Thanks.

JULIAN: It is a man bag, by the way.

NATHAN: Oh, you mean that purse?



HOSPITAL



Nathan visits to Clay.



NATHAN: Well, well.

CLAY: Hey. Check this out. Right-side entrance wound... Right-side exit wound... Right-side kidney transplant.

NATHAN: Strong.

CLAY: Right. I'm done.

NATHAN: Word on the street is you get to go home today.

CLAY: Yeah, I think so.

NATHAN: Well, I'm here for you, buddy.

CLAY: I know, but you shouldn't be. You got to get to camp, man. You have a contract. You have a nice, new contract. And speaking of which, I hope it's not too weird

for you, but my former employer is gonna be reppin' you for a little while.

NATHAN: I see? Why?

CLAY: Because I got shot. And they offered to represent my clients until I was feeling up to it, and I think it's the right thing to do.

NATHAN: Aren't you worried about those guys stealing your clients?

CLAY: Yeah. But what am I gonna do? I can't represent anyone right now. I can barely eat applesauce. You know, and anyway, if a client's gonna leave, they'll leave. At least I'll always have you... Unless you don't go to camp.

NATHAN: Hey, listen, Clay, about that. I know how hard you worked for me to be a bobcat, and that will always mean the world to me. But the doctors say that my back is getting worse. And I've been doing a lot of soul-searching about it. I think it's time for me to stop.

CLAY: I'm sorry, Nate. That's got to be really hard for you.

NATHAN: Dude, don't say that.

CLAY: Why not?

NATHAN: Because I've been worried sick about how much this was gonna hurt you.

CLAY: Me? Why...because of the new contract?

NATHAN: Yes, because of the new contract.

CLAY: Nate, you're my best friend and my best client. But your health comes first. Your family comes first. How long have you known this for?

NATHAN: About my back? Pretty much since you got shot.

CLAY: Ach! You see, this is what you do, man... you avoid things.

NATHAN: I do not.

CLAY: Yeah, you do. Even Jamie knows it.

NATHAN: Yeah. We've established that, thank you.

CLAY: You're a warrior, Nate. Man, I'm proud of you. And you're doing the right thing. As a matter of fact, if I'd have known there was any concern about your back, I wouldn't let you play this year.

NATHAN: Thank you, Clay. That means a lot.

CLAY: Any idea what you're gonna do next?

NATHAN: Yeah. I'm gonna help my best friend rehab.

CLAY: Did you see me own that applesauce earlier? St-rong!

NATHAN: Very strong.



BRIDGE



Haley joins Brooke.



HALEY: Ugh!

BROOKE: I thought you weren't coming.

HALEY: "Under the bridge"? Really?

BROOKE: What? We always came here.

HALEY: You and Peyton always came here. I was tutor girl. I wasn't cool "hang out under the bridge" girl. I've been searching under every damn bridge in Tree Hill. The homeless love me by now.

BROOKE: Sorry. I turned my phone off.

HALEY: We can talk now, Brooke Davis. Crisis intervention. How can I help you?

BROOKE: So, I told my mom I'm selling the company... And she yelled at me.

HALEY: Your mom always yells at you.

BROOKE: Not like this. She was really upset... Like, "no going back" upset.

HALEY: Brooke, if your mom hadn't made the choices that she made in the first place, she wouldn't be going to prison, and you wouldn't have to sell your company. This is all her own fault.

BROOKE: I know you're right. It's just... After all the success... After all the money... The press, the awards, the celebrity... It's just been about getting my mom to love me... To tell me she's proud of me. That's all it's ever been.

HALEY: Yeah. That's all it ever is.

(Cellphone rings)

HALEY: Hmm. I should really start a crisis hotline for my friends.

BROOKE: It's called your phone number.

HALEY: Tell me about it. Come on.



CLUB TRIC



Haley and Brooke joins Mia.



HALEY: Mia?

MIA: Shh!

HALEY: Sorry. What, uh, what's going on?

MIA: Don't look at the bar. I said don't look at the bar!

HALEY: Okay. Sorry.

MIA: Geez! I need you two to be honest with me. Do you think they're sleeping together yet? You can look at the bar now.

HALEY: No. No, you're fine.

BROOKE: I think they were having sex before he knew her name. We're talking about Alex.

MIA: That's what I thought. So I made this voodoo doll of her. Check it out.

HALEY: Okay. So...Here's what we're gonna do. I'm going to book you a show somewhere, anywhere and you're gonna get away for a little while.

MIA: Why?

HALEY: Because you're going a little crazy. And you, your mother was always a bitch, and you should suck it up and have a drink if it helps.

BROOKE: You work at a crisis center?

HALEY: Yes, I do.

BROOKE: Well, those people are screwed, kind of like Chase, there. I'm sorry. It ju...

HALEY: See? Crazy.

BROOKE: Come on.



MOUTH'S APARTMENT



Julian knocks on door.



JULIAN: Hey, mouth, I just wanted to talk to you about...

MOUTH: Sure, come on in. Do you want a beer or a soda?

JULIAN: Uh, no, thanks. I'm good.

MOUTH: Do you have any beer or soda?

JULIAN: Uh, no. Sorry.

MOUTH: That's okay. Have a seat.

JULIAN: Actually, I just wanted to talk to you about this documentary...

MOUTH: I'd love to. How much does it pay?

JULIAN: Well, nothing right now. We're just...

MOUTH: Fine, I'm in, under one condition, we start today.

JULIAN: Okay, well, I got a couple things I got to go do.

MOUTH: Dude, do you know how lonely I've been? I haven't had a couple of things to do in weeks. So how 'bout you just clear your schedule, grab your camera, and let's shoot this bad boy.

JULIAN: Listen, mouth, maybe you should think about it.

MOUTH: Come on, man. I need this.



HOSPITAL



Quinn goes to see Clay.



QUINN: Hey, gorgeous.

CLAY: Hey.

QUINN: How you feeling?

CLAY: Lucky to be alive. And to be here with you in all of your oozy wonder.

QUINN: Oozy?

CLAY: I talked to Jamie.

QUINN: Oh! Gross. I don't want to talk about it. Sorry I'm not so pretty for you.

CLAY: If that's your story. Come here. You know, before you walked in, I was lying here worrying about ISC stealing all my clients. And then I thought..."I'm lying here...Alive." And not just that, but I get to go home and wake up next to you every morning. That's about as close to perfect as it gets. Even on the days when your bullet wound is festering.

QUINN: Ew. Oh! "Festering" is a horrible word. I don't want to fester. Gross.

CLAY: This is a miracle, Quinn James. Let's try to remember that.

QUINN: Okay. But I still don't want to fester.

CLAY: I think that's fair.



MOUTH'S APARTMENT



MOUTH: Okay. I'm coming out.

JULIAN: Mouth, I don't need you to tell me when you're coming out. I just need some footage of your everyday life. You know, just act like I'm not here and be natural.

MOUTH: Natural. Got it. Okay, here I come. Wow. Big day in the market. That's good. Yeah. Yeah. Ooh! Been a little sore from working out. I like to keep in shape, keep everything looking good, feeling good.

(Cellphone rings)

MOUTH: Excuse me. Hello.

CHASE: Dude! I'm surprised you still have a phone. Aren't you homeless yet?

MOUTH: Nah, just, uh, just checking my stocks. Kind of crazed.

CHASE: If by crazed, you mean lonely, horny, and desperate. Anyway, I was thinking about it, and I want to help you out so I can probably find you a few hours if you're still up for it.

MOUTH: It's a job offer. They've been chasing after me for a while.

CHASE: It's just bar backing at first, but we'll have a good time, and it'll keep the lights on. What do you say?

MOUTH:Well, I appreciate the offer, and I like what you guys are doing over there, but you just need to call my Agent.

CHASE: Your Agent? Right. I'm sure he's gonna want his 10% every time you clean the toilets or wipe the puke off the bar.

MOUTH: We can negotiate that in good faith.

CHASE: Okay. Here's the thing. I know unemployment sometimes leads to crack smoking, and I understand that, but I kind of thought you'd be a little more excited about this. So now I just need to hear you say, "Chase, I'm your bar back," and the job is yours.

MOUTH: I can't commit to that right now.

(Cellphone beeps)

MOUTH: They'll get back to me. Magnum condoms. Well, that's embarrassing.

JULIAN: What are you doing?

MOUTH: What?

JULIAN: The clothes, the hair, the condoms for the larger man.

MOUTH: What? You said to act natural. This is who I am. This is how I dress.

JULIAN: There's a price tag on the back of your jacket.

MOUTH: Yeah. I can't remove it. I got to take it back after we're done.

JULIAN: Mouth, this only works if I can film you doing whatever you do on a daily basis.

MOUTH: Do you know how boring that's gonna be?

JULIAN: Come on. It can't be that bad.



Mouth shows what it does of the day, he watches the TV.



MAN ON TV: It adheres to the tiniest hairs on your head you know that peach fuzz you always see? It actually thickens hair many, many, many times over. It actually builds on itself, giving you great, great-looking hair. Spray it on. Basically let that dry.

JULIAN: You're right. This sucks.



PEYTON'S OFFICE



Nathan joined Haley at the office.



HALEY: Yeah, we're very excited. Okay, great. Thank you. Mm-hmm. Talk soon. Bye. Hi.

NATHAN: Do I avoid things?

HALEY: You didn't avoid that question.

NATHAN: Sorry. Hi, baby.

HALEY: Hi. No, I don't think you avoid things.

NATHAN: Thank you. That's what said, but apparently I do. Anyway, I talked to Clay.

HALEY: Oh, you did kind of avoid that. Was he disappointed?

NATHAN:Yeah, for me. You believe that?He was so incredibly gracious, I just guess I should've known he would be. What's going on with you?

HALEY: Not much. Just booked a show for Mia in Portland.

NATHAN: Oh, nice. You gonna go?

HALEY: I don't know.

NATHAN: You should go. Pretty soon you're gonna be all cooped up with the pregnancy. You should go have some fun. I'll stay here with the boy and take care of Clay and Quinn.

HALEY: Well, maybe I will. One more thing. Come with me. This is a little game I like to call "make any shot and do whatever you want to me."

NATHAN: Really? Is my girl frisky?

HALEY: Crazy frisky.

NATHAN: I like this game. You made me nervous.

HALEY: Ooh, look at that.

NATHAN: I do like this game.

(Mia and Brooke come in)

MIA: She's staying!

BROOKE: Oh. She's referring to Alex. Looks like she's gonna be in town for a while.

HALEY: Well, it's a good thing we're not. You're playing the K-100 festival in Portland.

MIA: No, Hales, I have to stay here.

HALEY: Why? So you can spy and pout and stab voodoo dolls in the face. I don't think so. Portland. You and me. It'll be fun. Come on, let's go.

(Haley and Mia go out)

BROOKE: I feel bad for Mia. Alex's powers are strong. I would know.

NATHAN: And yet you're the one with the engagement ring. Not bad.

BROOKE: Mm. Even if you did get it from Julian.

NATHAN: Oh! Hey, you know what sucks? Being the only one who's giving up something that they love. Oh, and being the only one who has a love/hate relationship with their parent who's in prison. Wait a minute, you have one of those, too.

BROOKE: Mm.

NATHAN: How you doing with that?

BROOKE: Not great.

NATHAN: Right. Well, something tells me that Julian's gonna be there for you and that you're gonna be just fine. But just in case, we're still here, too.

BROOKE: Thanks, Nate. Same.

(Cellphone rings)

NATHAN: Nathan here.



HOSPITAL



Nathan comes to see Clay.



NATHAN: Tell 'em no.

CLAY: Hmm?

NATHAN: ISC. They called and said they'll be handling your clients, and I told them I was retiring.

CLAY: Did you tell them why?

NATHAN: Yeah. I told them all about my back, and you know what they said?

CLAY: They said that you should risk it because it's a new contract.

NATHAN: Yeah.

CLAY: What do you expect, Nate? Those guys are agents.

NATHAN: Those guys are douchebags. You're an Agent. I wouldn't let them anywhere near your clients.

CLAY: Nate, I can't even get around.

NATHAN: Yeah, but I can. Look, you asked me what I was gonna do next. Let me help you. Come on, you can run everything from your beach house. And when you can't, you just show me the ropes and I'll go where you need to be. Clay, you named your agency "fortitude" for a reason. Tell these guys to go screw themselves again. We can do this. No. Right hand.



CLUB TRIC



Chase comes to see Alex who reads a script.



CHASE: What you reading?

ALEX: Nothing. I mean, it's a script, but I get sent a lot of scripts, you know? So it's not really a big deal.

CHASE: Anything good?

ALEX: No, not really. Look, if it bothers you, I won't bring them into work.

CHASE: Alex, it's fine. I was just curious. And by the way, you look amazing today.

ALEX: Well, you are amazing today. And you kind of were amazing last night. Don't tell the boss about that.



MOUTH'S APARTEMENT



MOUTH: So, you sure you don't want to stay and hang out?

JULIAN: Uh, yeah, the thing is...

(knock on door)

JULIAN: Thank God.

MOUTH: Dude, can you get that? And if they ask for me, say I'm out. No, say I'm at work. The rent's a little past due.

(Nathan enters)

NATHAN: Hey. Took my advice, huh?

JULIAN: Yeah. Thanks a lot. Mouth!

MOUTH: Nate. Come on in. What are you doing here?

NATHAN: Do you know what fortitude means, mouth?

MOUTH: Sure. It means, um... Facing adversity with courage and strength.

NATHAN: Well, I'm hoping that's what we're both doing here.

JULIAN: Nate, could you just go back out and do all that again?



NALEY'S HOUSE



Jamie is in the garage, it seeks a ball of baseball. he sees the wheel chair that Nathan had.



JAMIE: If I were a baseball, where would I be?



Haley sees pensive Jamie in his room.



HALEY: What's going on, jim-jam?

JAMIE: Nothing. Just thinking about dad and the bobcats.

HALEY: Are you sad 'cause he's not playing?

JAMIE: Not sad. Just worried.

HALEY: What are you worried about?

JAMIE: Well, remember the last time when he couldn't play and he was in the wheelchair? Remember how sad he was?

HALEY: Yeah. I remember that, but that's not gonna happen again, babe.

JAMIE: Why not?

HALEY: Because last time, basketball left your dad. And this time, your dad's leaving basketball. We're all gonna be just fine, okay?

JAMIE: Okay.

HALEY: I can't guarantee Chester's not gonna start drinking.

JAMIE: Mom!

HALEY: I'm just saying! He was a big fan of the fact your dad was a Bobcat. Come here.



BRULIAN'S HOUSE



Brooke looks at the preparations of the wedding.



BROOKE: Goodbye, sterling-silver wedding gifts. Goodbye, Willy Wonka chocolate fountain. Mm. Goodbye, Kings of Leon singing our first song. Not you. Not yet.

JULIAN: You make sad look beautiful, Brooke Davis. What's going on?

BROOKE: My mom yelled at me for giving up the company. She called me stupid.

JULIAN: Yeah, well, your mom can be a real bitch sometimes. Okay, let me get this straight. Victoria lies about your profits, gets you arrested, then she yells at you for giving up your own money and your own company, a company you built and you love more than anything, to fix her mistake? Do I have that right? So are you gonna tell her how screwed up that is, or am I?



PRISON



Brooke visits her mother.



VICTORIA: I thought I told you not to visit me.

BROOKE: I know what you said. And if that's what you want, then that's what I'll do. But before I go, I just need to tell you something. All my life, I've tried to make you proud of me. Every decision I've made, every success, every failure, I've wondered what you will think of me. And I think I've done pretty well. I understand business. I understand what we could do. I also understand what's fair, what's right, and what's honorable. Do I want you to accept this and to support it and to be proud of me for it? Yes. But if you don't, it doesn't matter to me... Maybe for the first time. Oh, that's fine, mother. Roll your eyes. But hear me when I say to you that today was the last time you will ever call me stupid or speak to me the way that you did. I love you, mom. But if you can't accept this, the decision I've made, then I won't visit you, and you are not to visit me, not for my wedding, not ever again. What comes next is up to you.



HOSPITAL



Clay prepares to leave the hospital.



QUINN: Wow. Someone makes standing up look kind of sexy.

CLAY: Hey.

QUINN: You ready to go?

CLAY: Yeah. This is for you. A little birdie told me for some crazy reason, that you were feeling self-conscious about your injuries. I don't know much about fashion, but I do know that no woman alive wears a dress like the one I love. And nothing's ever gonna change that.

QUINN: It's amazing. I love it. But I love you even more.

CLAY: Well, that's good. Here's what I'm thinking. You put on that dress. I'll get my suit on. And let's get the hell out of here. And we're not leaving in that thing, either.

QUINN: You sure?

CLAY: Yeah. They wheeled us into this place. We're walking out.

QUINN: God, you amaze me, you know that?

CLAY: I'm just getting started with you.



Clay goes out of hospital, everyone met for its exit.



NATHAN: What'd you expect...confetti?



CLUB TRIC



Chase sees the script of Alex and looks at it.



ALEX'S HOTEL ROOM



Chase awaits explanations on behalf of Alex.



CHASE: When's the movie start?

ALEX: What movie?

CHASE: About "Maggie, the young but hot bartender with eyes that hint at a broken past."

ALEX: You read my script. You weren't supposed to read that.

CHASE: You weren't supposed to lie about it, either, were you?

ALEX: I'm an actress, Chase. You can't get mad at me for taking a movie.

CHASE: I'm not. I'm...I'm happy you're taking a movie. You just didn't have to lie about it.

ALEX: I didn't. I mean, I didn't mean to.

CHASE: Did you know about it before you took the job at Tric?

ALEX: Yes.

CHASE: Great.

ALEX: But it's not like that. They didn't even have financing at first, and it wasn't supposed to start right away, if at all.

CHASE: So, when does it start?

ALEX: I have to leave next week. Hey. I still have a week. We still have a week. I like you, Chase... More than you know. So can't we just make this next week amazing and then figure it out after that? I'll come back to you. We can make this work.

CHASE: I don't think so. No.

ALEX: Chase.

CHASE: You shouldn't have lied to me, Alex.



CLINN'S HOUSE



Quinn and Clay return at home.



QUINN: How you doing?

CLAY: I'm okay... As long as we never leave again. That was a long climb up those stairs.

QUINN: Come on. You should get some rest. We're gonna be okay.



NALEY'S HOUSE



Haley joins Nathan in Jamie's bedroom. He looks at his various shirts of basket.



HALEY: Hey.

NATHAN: My dad got me into a peewee basketball league when I was 4 years old. I've been playing organized basketball ever since then. And in the back of my mind, I always knew it was gonna come to an end someday. I just -- I didn't know it would end today.

HALEY: Yeah. Your son is worried about you. He wants to know that you're gonna be okay without the game.

NATHAN: How's his mom doing?

HALEY: She's fine. And she knows that her man is gonna be just fine.

NATHAN: I will be... Because of you.



CLOTHES OVER BROS



Haley join Brooke at the store.



BROOKE: You look nice.

HALEY: Thanks. So do you. Nathan has his press conference.

BROOKE: Yeah, me too. Seems like a lot of things are ending.

HALEY: Or beginning. Do you remember when you started all this? I remember the day, because we were in our apartment and you were sad about a boy and I told you, "Focus on your talent. Everything else will work itself out." And it did. Well. Now I'm here to tell you the opposite. Don't focus on your work. Focus on your life. You're young and beautiful, and you're in love. You have a wedding to plan. You have an amazing man who loves you. Focus on that on Julian. Everything else will work itself out.

BROOKE: Bros over clothes?

HALEY: Yeah. Bros over clothes. Come here.



CONFERENCE



Nathan announces his retirement publicly.



NATHAN: Letting go is never easy. As athletes, we have an expiration date, and even if our professional careers are substantial, that expiration date comes pretty early. Sometimes our...our hearts are willing, but our bodies say no. And that happens to be the case with me. Because of this, I'll be leaving the game of basketball.



CLOTHES OVER BROS



Brooke organizes her conference.



BROOKE: Obviously, there are things I regret, things I would like to take back, things I would change if I could.



ALEX'S HOTELROOM



Alex leaves Tree Hill to play film.



PRISON



Victoria looks at the conference of Brooke to the TV.



BROOKE(On TV): But we all have to live with the residue of our choices and the consequence of our actions.



CONFERENCE



NATHAN: I know that some of you may be concerned for me, concerned that I might struggle with the fact that my career has been cut short. As Lou Gehrig said, "today I consider myself the luckiest man on the face of the earth." Finally, I won't be taking any questions tonight. Instead, there's a long interview conducted by mouth McFadden at his website, mcfaddensports.com.



CLOTHES OVER BROS



BROOKE: I won't be taking any questions tonight. But I just want to ensure the investors of my company,

now my former company, that you will all be paid back in full 100%. Our mistakes shouldn't cost you a penny, and they won't. People say, "it's just business. Don't take it personally." Well, I think business is as personal as it gets. Just because the system allows it, it doesn't make it right.



NALEY'S HOUSE



Nathan plays baseball with his son.



NATHAN(Voice-over): Some people never get to touch their dreams, never get to know what that feels like...



MOUTH'S APARTEMENT



Mouth looks at the number of visits on his Internet site.



NATHAN(Voice-over): Never find that thing they love or get to do it for a living.



CLINN'S HOUSE



Quinn do not manage to sleep.



NATHAN(Voice-over): So, is it a tragedy to have that taken away from you? No. The tragedy would be to lie awake at night, wondering, "what if?"



BRULIAN'S HOUSE



Julian joins Brooke at the living room.



BROOKE: I guess we can't have the pine apply cake or the red-velvet cupcakes.

JULIAN: I was so proud of you tonight. I am proud of you. And I can't wait to marry you. Come to bed, girl I love.



BROOKE(Voice-over): For those of you who believed in me once, I hope you can believe in me again. For now, I say goodbye to this chapter of my life.



JAMIE'S BEDROOM



Nathan helps Jamie to lie down.



NATHAN(Voice-over): So, for now, I say goodbye to this chapter of my life.



BRULIAN'S HOUSE



Brooke looks at her preparations of the wedding.



BROOKE(Voice-over): And I look forward to what comes next.



CONFERENCE



NATHAN: And I look forward to what comes next.



End of the episode.

A Venir...

Kikavu ?

Au total, 137 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

marineglls 
31.05.2020 vers 11h

Valerie42 
24.11.2019 vers 19h

Seira 
19.02.2019 vers 16h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Survivor
Aujourd'hui à 12:56

Le pendu
Aujourd'hui à 12:52

Reprise du quartier
Hier à 23:48

Captures Saison 6
Hier à 23:13

Captures Saison 5
Hier à 23:12

Captures Saison 4
Hier à 23:06

Captures Saison 3
Hier à 23:05

Captures Saison 2
Hier à 22:56

Captures Saison 1
Hier à 22:54

La série
Hier à 22:25

Actualités
Reprise du quartier

Reprise du quartier
Avec la confiance des AS, je reprends les rennes du quartier pour continuer à le tenir à flots. AP...

Alternative Awards 2020: La série nominée!

Alternative Awards 2020: La série nominée!
Depuis le 12 Octobre dernier, les Alternatives Awards animent la citadelle avec ses diverses...

James Lafferty s'est fiancé!

James Lafferty s'est fiancé!
Avis à tous les fans, James Lafferty n'est plus un coeur à prendre. Début Septembre 2020, l'acteur a...

Recrutement

Recrutement
Après plusieurs années en tant qu'AP, Sydney quitte le quartier. Merci à elle pour tout le travail...

Calendrier Octobre

Calendrier Octobre
Le calendrier d'octobre est disponible ! et c'est avec Shantel Van Santen que vous passerez ce mois...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

grims, Avant-hier à 07:58

Nouvelles catégorie dans l'animation du quartier Outlander venez poster une photo de votre Fan-art préféré

mnoandco, Avant-hier à 13:09

Oyez, oyez, braves gens, damoiselles et damoiseaux! Les résultats du concours A Discovery of Witches sont disponibles. Vous pouvez commenter

chouchou70, Avant-hier à 17:51

salut à tous, les friday night lights continue avec une nouvelle catégorie proposer au vote pour la semaine. Allez, on vous attends

James723, Avant-hier à 22:07

Nouveau sondage sur Malcolm, venez vite voter

sanct08, Hier à 17:49

Encore 3 petits jours pour participer à l'animation sur The X-Files si le coeur vous en dit pour occuper vos vacances

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site