VOTE | 648 fans

#101 : Le duel


Nathan et Lucas ont peut-être le même père mais c'est leur seul point commun! Ah si, le basket, ça les unit tout comme ça les sépare...
Ils n'arrivent pas à s'entendre et le fait que Lucas s’intéresse à Peyton (la petite amie de Nathan) est loin d'arranger les choses...
Leur façon de régler leurs différents? Un match de basket.

Promo WB

Popularité


4.57 - 7 votes

Titre VO
pilot

Titre VF
Le duel

Première diffusion
23.09.2003

Première diffusion en France
03.09.2005

Diffusions

Logo de la chaîne 13ème rue

France (inédit)
Mardi 11.07.2017 à 00:00

Plus de détails

Titre VO : "Pilot"

Titre en VF : "Le duel"

WB : diffusé le 23/09/2003

TF1 : diffusé le 03/09/2005

Scénario : Mark Silver

Réalisation : Bryan Gordon

L’épisode débute avec Nathan qui joue un match de basket et écoute les conseils de son père. Lucas, quant à lui, joue sur le terrain extérieur avec ses amis Micro, Junk et Jimmy. C’est Micro qui commente ce match amateur.
Le coach de Nathan est furieux, il demande un temps mort. Il crie sur ses joueurs, mais Nathan tente de le rassurer en lui disant qu’ils mènent par neuf points.
Petit come back à l’extérieur de la ville, d’après les commentaires de Micro, Lucas mène 14 contre 13. Il vient de marquer un nouveau panier.
De nouveau dans le gymnase, Whitey encourage ses joueurs alors que Peyton soutient son petit ami : Nathan.
Succession de scènes entre le gymnase et l’extérieur de la ville, succession de commentaire, ceux de Micro et du haut-parleur du gymnase. Mais au même moment, Micro et le commentateur crie : « Scott for the game ! » Tout ça pour dire que Lucas et Nathan ont gagné leur match.

Les joueurs de l’équipe sont dans un bus, il fait nuit. Une fille demande à Nathan, qui conduit le bus, où se trouve Peyton. Mais celui ci ne s’en soucie guère et embrasse la fille en question. Il est tellement occupé qu’il ne voit pas le train qui arrive. Heureusement, un gars lui crie de regarder devant lui. Les filles hurlent, mais Nathan parvient à stopper le bus à temps. Les sirènes de la police se font entendre alors que Peyton manque de renverser Lucas qui se promène avec pour unique compagnie son ballon de basket.

Le jour suivant, au poste de police, un officier leur apprend qu’à part Jake, Nathan, Tim et Ruben, tous les autres peuvent faire une croix sur le basket, car ils viennent d’être suspendus pour le reste de la saison.

Dan va voir le coach et essaie de lui faire entendre raison, de le faire réagir, mais Whitey reste de marbre.

Pendant ce temps, Lucas joue au basket avec ses amis, ils parlent de Peyton.

Lucas rejoint sa mère au café. Il discute avec sa mère et Haley qui demande à Karen de lui donner son livre pour le faire taire. Lucas semble vraiment ravi de son cadeau.

Keith rend visite à Whitey. Le coach lui apprend que Dan est venu la veille et après quelques moqueries, Keith lui demande d’intégrer Lucas à l’équipe de basket. Le coach lui dit qu’il verra ce qu’il peut faire, il lui demande si lui et Karen ne sont qu’amis, Keith semble très mal à l’aise.

+ Nathan et Peyton se disputent dans la chambre de cette dernière, Nathan finit par s’excuser en disant qu’il est sur les nerfs à cause des gars qui sont suspendus.

+ Le coach retrouve Lucas, Nathan et Peyton dans une salle de classe. Il appelle Scott et machinalement, Nathan répond. Mais cette fois-ci, c’est l’autre Scott qui est concerné. Lucas et Whitey discutent dans le gymnase. Whitey demande à Lucas de faire partit de l’équipe mais celui ci refuse.

+ Lucas rentre chez lui et trouve un paquet sur le pas de sa porte. Il l’ouvre et y trouve un maillot à son nom. Il l’essaye et c’est à ce moment que Karen arrive. Elle lui dit de l’enlever et sort. Lucas la suit, il lui demande si tout va bien. Karen demande à son fils s’il sait qui a déposé ça. Lucas suppose que c’est le coach mais n’en sait rien. Il parle à sa mère de la proposition de Whitey. Il lui dit que ses copains n’ont pas accepté l’excuse qu’il leur a donné pour refuser cette offre. Il pensait que c’étaient ses amis et Karen lui répond qu’ils sont ses amis. Elle lui montre une photo, c’est Lucas avec un ballon de basket. Ils en discutent et Karen lui dit que son propre passé n’est pas son futur (celui de Lucas).

+ Nathan est entrain de soulever des haltères quand son père arrive. Ils parlent de la proposition de Whitey. Nathan lui demande s'il parle bien de celle où il propose à son fils de jouer (celui de Dan) et Dan lui dit de ne pas l’appeler comme ça. Ils débattent sur le lien familial qui les unis à Lucas. Dan refuse de le considérer comme son fils. Il conseille à Nathan de persuader Lucas de ne pas jouer.

+ Nathan retrouve ses amis et leur fait part de son projet d’empêcher Lucas de jouer. Ils se rendent sur le terrain extérieur à la ville. Lucas y est seul, il demande à Nathan ce qu’il veut et Nathan lui retourne la question. Il finit par lui lancer un défi. Il repart en lui laissant le choix de l’heure et du lieu.

+ Lucas parle de la proposition de Nathan avec Haley. Il lui explique qu’il veut montrer à Dan leur qu’il a fait. Il veut venger sa mère, en quelque sorte.

+ Au garage, Keith et Lucas discutent de la proposition de Whitey, Keith lui explique en quoi jouer dans l’équipe des Raven’s est différent que de jouer avec ses amis en amateurs. Il lui dit que lorsqu’on a un don, c’est un crime de le cacher aux autres. Pour lui, Lucas a un don et il ne doit pas le garder pour lui en jouant uniquement entre amis.

+ C’est à ce moment que le téléphone sonne, Lucas va dépanner Peyton. Peyton appelle Nathan pour qu’il vienne la chercher mais voyant qu’il n’arrive pas, Lucas attend avec elle. Ils discutent de tout et de rien. Il lui demande pourquoi elle est pom-pom girls.

+ Dan passe voir Keith à son travail. Une simple visite de courtoisie

+ Retour sur Peyton et Lucas. Elle commence à s’énerver, à lui dire qu’il ne la connaît pas. Ils continuent leur discussion sur Nathan, le basket, leur vie.

+ Retour au garage. En fait, cette visite de courtoisie était plutôt intéressée. Dan commence à lui parler de Nathan et de son avenir.

+ Lucas accepte le défi et donne rendez-vous à Nathan le lendemain soir au terrain près de la rivière.

+ Karen va voir Dan à son travail. Elle lui demande de tout stopper et de laisser Lucas tranquille. Mais Dan nie tout en bloc.

+ Dan et Nathan discutent dans la demeure des Scott. Ils évoquent le match qui doit avoir lieu entre les deux frères.

+ Karen et Keith discutent de Lucas, Keith se rend compte que Haley les écoute et la charrie.

+ Peyton rejoint Lucas, elle lui parle du défi. Haley arrive et lui dit que Karen est très inquiète.

+ Le grand soir est enfin arrivé, comme d’habitude, c’est Micro qui commente le match avec l’aide de Jimmy. Les supporters de Nathan se font entendre. C’est Nathan qui mène la barque. Ils sont à 14-12, il ne reste plus qu’un point et Nathan gagne. Mais Lucas bloque son tir et marque, il gagne le match et donc son défi ! Quand Peyton lui demande pourquoi il a fait ça, il lui fait comprendre que c’est pour elle.

+ Il y a un défilé de scènes avec en voix-off Lucas qui fait un monologue. Nathan dit à son père de ne pas s’inquiéter…

+ Scène finale : Lucas entre dans le gymnase sous le regard de Nathan, Peyton et le reste de l’équipe et des pom-pom girls.

[EXTERIEUR – LA NUIT]
Plan sur un pont, le soleil se couche, Lucas marche tout en dribblant avec un ballon de basket. Dans la rue, Peyton est au volant de sa voiture, elle écoute de la musique et sourit. Lucas traverse la rue, Peyton passe au même moment.

[AU GYMNASE – LA NUIT]
C’est la folie, les supporters des Raven’s arrivent en masse. Sur le terrain les joueurs s’échauffent. Nathan vise et marque un panier sous l’œil de Dan.
Dan : Nathan ! Tu fais encore vingt shoots d’affilée !
Nathan : Oui pa’ !
Whitey : Concentre toi au lieu de papoter.
Nathan sourit et continue de marquer des paniers. Whitey et Dan se regardent en chien de faïence.

[EXTERIEUR – DANS LA RUE – LA NUIT]
Lucas marche toujours en dribblant.

[ INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Nathan est toujours à l’échauffement, il marque un panier. Au moment où le ballon retombe sur le sol, le match a déjà commencé.
Commentaire : Et encore deux points pour Nathan Scott ! Il est en forme ce soir, comme d’habitude !
Peyton : (agitant ses pompons) Ouais ! Bravo Nathan ! Allez les Raven’s !
Commentaire : Interception des Raven’s, ils repartent tout de suite à l’attaque ! Le coach Whitey Durham encourage ses joueurs ! Tim Smith repasse à l’avant, c’est pour Nathan Scott qui marque ! Il a inscrit 14 des 17 points des Raven’s ce soir ! J’avais jamais vu de joueur aussi doué de l’équipe du coach Whitey depuis son père Dan Scott ! Encore un ballon pour Scott, shoot longue distance et ça rentre ! !

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Lucas arrive au terrain.
Micro : Voici celui que nous attendions tous, chers spectateurs, Lucas Scott !
Lucas : (serrant la main de Skills) Salut.
Skills : Salut mon pote.
Lucas : (serrant la main de Fergie) Salut.
Fergie : Salut.
Lucas salut Junk, Micro et Jimmy. Junk se prépare tandis que les deux autres commentent la rencontre amicale qui va avoir lieu.
Micro : Une série de 137 victoires pour 3 défaites.
Junk : T’es nul !
Micro : Et ce soir Ladies and Gentleman’s, M. Junk Moretti est avec moi sur le plateau.
Junk : Mais arrête de dire n’importe quoi !
Jimmy : Je tiens à rectifier, c’est une série de 138 victoires, Lucas.
Junk : Tu vois Edwards, au lieu de faire des statistiques sur Lucas, tu ferais mieux de faire les tiennes. Genre nombre de jours sans se laver.
Jimmy : Quoi ?
Junk : Eh ouais mon gros, tu sens le bourrin !
Jimmy sent sa veste pour vérifier les dires de Junk.

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Whitey : (en colère) Vous faîtes honte au lycée de Tree Hill, bande de molasse !Allez temps mort !
Commentaire : Les Raven’s ont une baisse de régime, ils se sont fait remonter de 10 points en trois minutes. Le coach Whitey demande un temps mort.
Whitey : Venez ici tout de suite ! Non mais c’est pas vrai ça ! Qu’est ce que…
Nathan : Du calme Coach, on a 9 points d’avance.
Whitey : (fixant froidement Nathan) Tim ! Tu vas remplacer Nathan.
Nathan va au banc en soupirant de mécontentement. Dans les gradins, Dan est déçu et vexé de la décision de Whitey.
Whitey : Allez on y retourne et remuez vous ! Vous êtes l’équipe A alors ne jouez pas comme des débutants !
Joueur : Cri de guerre !
Ensemble : 1, 2, 3 Raven’s !
Joueur : On y va !
Whitey : Combien de fois est ce qu’il faut que je te le dise ? Je me fiche qu’on ait 5, 10 ou 50 points d’avance, c’est moi le coach, c’est moi qui commande ici !
Nathan : Si ça peut vous faire plaisir.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Micro et Jimmy sont assis sur la table de pique nique, ils commentent le match qui oppose Fergie et Lucas à Skills et Junk.
Micro : La passe à Lucas Scott qui nous a encore prouvé ce soir qu’il avait des doigts magiques ! (Lucas tire) Et ça rentre !
Junk : (dégoutté) Quel bol !
Micro : 14 à 13 ! Scott et son équipier sont à un point du match !

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Commentaire : Tim Smith qui tente le shoot ! Complètement raté !
Whitey : Quel imbécile !
Commentaire : Les Hawks contre attaquent, magnifique ! Les Hawks remontent à un point des Raven’s ! Mais pourquoi nous prive-t-on de Nathan Scott ?
Whitey : Nathan, debout.
Nathan se lève et enlève sa veste.
Peyton : Ouais vas-y Nathan !
Nathan rejoint l’arbitre près de pom-pom girls des Raven’s.
Peyton : On se douchera ensemble chez toi.
Nathan sourit et relance le match.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Lucas et ses amis sont toujours lancés dans un 2 contre 2 tandis que les commentaires de Micro et Jimmy fusent à tout va.
Micro : Comme vous pouvez le voir sur vos écrans, le maillot de Lucas ne porte toujours aucun nom de sponsors.
Jimmy : En effet il n’a pas encore accepté non plus les propositions des grandes marques de chaussures.

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Le panneau des scores indique que les 2 équipes sont à égalité et les secondes défilent.
Commentaire : Il reste moins de 20 secondes à jouer, les deux équipes sont au coude à coude ! Tout va se décider maintenant Mesdames et Messieurs ! Davis passe à … oh non, interception de Nathan Scott les Raven’s ont repris possession du ballon ! Ils vont sans doute shooter au dernier moment !
Whitey : Fais le tourner !
Commentaire : Attention, nous sommes à 10 secondes de la fin de la partie, 9 secondes !

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Micro : Lucas s’avance dans la raquette, passe de Fergie !

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Commentaire : Scott shoot pour la victoire !

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Micro : Scott shoot pour la victoire !

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Nathan vient de lancer le ballon en direction du panier.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Le ballon que Lucas vient de lancer rentre dans le panier.

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Le ballon rentre dans le panier, tous les Raven’s sautent de joie sur Nathan.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Fergie et Lucas savourent leur victoire.

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Whitey : On a gagné !
Peyton : T’es le meilleur Nathan !
Dan est debout, il applaudit son fils, fier de sa progéniture.

[EXTERIEUR – DANS LA RUE – LA NUIT]
Un bus scolaire roule, à l’intérieur les joueurs de basket et les pom-pom girls fêtent la victoire des Raven’s. Nathan est au volant. Tim va voir Nathan.
Tim : (rigolant) Vu qu’on a gagné ce match pour le lycée, c’est normal qu’on leur pique le bus de ramassage scolaire pour faire une ballade, non ?
Nathan : T’as raison, on l’a bien mérité !

[EXTERIEUR – DANS LA RUE – LA NUIT]
La voiture de Peyton déboule au coin d’une rue. Elle écoute la musique à tue tête. Un peu plus loin, Lucas rentre chez lui tout en dribblant.

[INTERIEUR – DANS LE BUS – LA NUIT]
Une fille s’approche de Nathan.
Fille : Dis Nathan, où elle est Peyton ?
Nathan : ça j’en sais rien. Pourquoi ?
Pour toute réponse, la fille embrasse Nathan qui conduit toujours. Un peu plus loin, un train circule sur la voie de chemin de fer.

[EXTERIEUR – DANS LA RUE – LA NUIT]
Peyton cherche un CD dans sa voiture. Elle ne regarde pas la route.

[INTERIEUR – DANS LE BUS – LA NUIT]
Dans le bus, Nathan non plus ne regarde pas la route, il est occupé à embrasser la fille qui l’a interpellé un peu plus tôt et le train se rapproche… Tim est de bout à côté de Nathan.
Tim : (criant et montrant la route du doigt) Là ! ! !
En panique, Nathan reprend le contrôle du bus au moment d’arriver au passage à niveau.

[EXTERIEUR – DANS LA RUE – LA NUIT]
Lucas traverse la route sans regarder si une voiture approche, heureusement Peyton l’a vu (au dernier moment mais bon), elle freine. Nathan freine, le bus s’arrête de justesse alors que le train passe sous leurs yeux. Lucas se tourne vers la voiture de Peyton et s’arrête au milieu de la route, la voiture s’immobilise aux pieds de Lucas. Dans le bus, tout le monde est soulagé mais les réjouissances sont de courtes durées. Le train laisse place à une voiture de police. Lucas est encore sous le choc, il enlève sa capuche alors que Peyton semble agacée d’être tombée sur lui. Impatiente, elle lui fait signe de circuler. Il repart, elle aussi.

[INTERIEUR - AU LYCEE - LE JOUR]
Principal : Il y en a parmis vous qui considèrent l’incident d’hier comme une petite bêtise sans gravité. (Flash Back : Les policiers font descendre les lycéens du bus) En tant que principal du lycée, je retiens surtout que plusieurs élèves ont commis un vol. Le shérif ……. lui voit ça sous l’angle de la justice. Les mineurs n’ont pas à consommer de l’alcool surtout au volant. Ce que vous avez fait était très dangereux vous serez donc sévèrement punis. Toute fois, au regard du rapport de police, nous considérons que les joueurs suivant ne sont pas coupables : Jake Jagielski, Ruben, Tim Smith et Nathan Scott. Pour ce qui est du reste de l’équipe, vous serez tous privés d’activité extra-scolaire et en particulier de basket-ball, pour tout le reste de la saison !Whitey regarde les joueurs déçu et en colère, il quitte les locaux.

[EXTERIEUR - AU LYCEE - LE JOUR]
Whitey s’en va, Dan sort de l’établissement.
Dan : Vous les laissez faire sans rien dire ?
Whitey se retourne.
Whitey : Tient, tient ! Dan Scott !
Dan : Si on les laisse suspendre la moitié de l’équipe, mon fils va s’épuiser à jouer tous les matches de la saison.
Whitey : Il fallait bien leur montrer qui est le chef.
Dan : Vous êtes méprisable Whitey. A cause de vous, tous les rêves de cette équipe partent en fumée ! (Withey tourne le dos à Dan et s’en va. Dan hausse la voix) Vous n’êtes qu’un vieux clown !
Whitey : (continuant son chemin) Il faut que le spectacle continue Danny ! C’est ça l’important !

[EXTERIEUR – AU TERRAIN EXTERIEUR – LE JOUR]
Lucas vient de marquer un panier.
Junk : Vous vous souvenez de Tom qui était en maternelle avec nous ?
Lucas : Ah ouais, il habitait à côté de chez toi.
Junk : Ouais et bien il a prit un coup de pied mal placé, on l’a amputé d’un testicule.
Les 5 autres rigolent.
Skills : N’importe quoi !
Jimmy : Et où tu vas chercher ça ?
Junk : Mais c’est vrai, c’est ce qu’on m’a dit.
Il relance le ballon à Lucas.
Skills : Elevons le débat, (à Lucas) tu lis quoi en ce moment ?
Lucas : Une saison amère de Stenbech, 61.
Skills : Vas y récite un passage.
Lucas : Nan.
Skills : Sois sympa quoi, tu sais bien que je lis par procuration, grâce à toi. Aller vas y.
Lucas tire, il aperçoit la voiture de Peyton, il est comme cloué sur place.
Jimmy : Peyton Sawyer !
Les garçons semblent sous le charme.
Junk : Elle a une web-cam. Sur son site perso, tu peux la voir à poil ! J’te jure, c’est une grosse exib’ !
Micro et Jimmy rigolent, tout comme Skills.
Junk : C’est vrai, on me l’a dit !
Lucas : Je l’ai croisé l’autre soir. Enfin elle a failli me renverser avec sa caisse.
Skills : En tout cas, elle est pas vilaine.
Lucas : Nan, ça va.
Junk : Tu rigoles ?
Micro : Elle est canon, ouais !
Lucas : (il rigole) Allez, on fait les équipes ou quoi ?

[INTERIEUR – AU KAREN’S CAFE – NUIT]
Lucas rentre chez lui en courant tranquillement.
Lucas : Bonsoir Maman !
Karen : Bonsoir chéri !
Lucas retourne la pancarte closed/open afin de fermer le café.
Lucas : ça sent bon ici ! Oh t’es allée chez le coiffeur ?
Karen : Pas depuis des lustres mais je me suis coiffée toute seule, bien vu !
Lucas : Et bien c’est très joli.
Karen : Merci chéri.
Haley : Quelqu’un a découpé les publicités de sous-vêtements féminins. Oh tiens Lucas ! Le magasine est à toi ?
Lucas : Je ne sais pas Haley, est-ce que c’est l’édition spéciale « J’ai pas d’amis » où on te voit en couverture ?
Haley : Non, le sujet de celui-là c’est « mon ami est un idiot ». Regarde, il y a ta photo dedans.
Karen : Haley, tu dînes avec nous ?
Haley : Avec plaisir !
Karen : Alors chéri, tu as passé une bonne journée ?
Haley : ça va merci. Je ne vais tout de même pas me plaindre alors qu’un tiers de la population mondiale meure de faim enfin si je peux me plaindre d’être la reine des maladroites d’ailleurs cet après-midi, je suis tombée la tête la première face contre terre popotin en l’air !
Lucas et Karen rigolent.
Karen : Haley !
Haley : Oui, on ne parle pas de fesses en dînant. Désolée, j’arrête.
Karen : Ah au fait, on a un cadeau pour toi Lucas.
Haley : D’ailleurs c’est moi qui l’ai trouvé. Rassure toi, je ne cherchais pas particulièrement à t’offrir un truc, on n’est pas dans un plan glauque à la Joey et Dawson mais en le voyant j’ai pensé à toi. Tu lui donnes le bouquin ?
Karen lui tend le livre.
Lucas : Woaw ! Jules César.
Karen : Un raz de marée dans les affaires des Hommes, enfin un truc comme ça.
Lucas : Exact ! Merci, ça me fait très plaisir.
Haley : Y a pas de quoi ! Si t’es content avec ça…

[INTERIEUR – DANS LE BUREAU DE WHITEY – NUIT]
Whitey est seul, Keith frappe à la porte. Le coach lui fait signe d’entrer.
Whitey : ça alors Keith Scott ça fait un bail !
Keith : Salut coach Whitey.
Whitey : Assieds toi mon garçon.
Keith : Merci, vous avez une seconde ?
Whitey : Ouais, surtout que je n’ai plus que quatre joueurs à entraîner. T’es au courant ?
Keith : Ouais. (lui montrant une fiole) Ça vous tente ?
Whitey : Attends. (baissant les stores et lui tendant un tasse) Là, vas y, juste une goutte. (Keith s’arrête après en avoir versé un peu.) Faut pas exagérer quand même ! (Keith sourit et verse un peu plus de whisky) Parfait. Merci. (ils trinquent) J’ai vu ton petit frère Danny tout à l’heure. Il m’a dit que j’étais un type méprisable, j’ai détruit les rêves de jeunes sportifs d’après lui.
Keith : Ouais, il parlait pour son fils ou pour lui même ?
Whitey : Pour les deux je suppose. (il boit une autre gorgée.) Eh quand tu jouais pour moi, tu avais quoi comme stats ?
Keith : Ben en moyenne 5 fautes et 6 bières par match.
Whitey : (il rigole) Avec toi, on savait au moins à quoi s’en tenir.
Keith : Oh oui, ça j’étais régulier à ce niveau là. Vous savez Coach, Lucas est bon aussi.
Whitey : Lucas ? Oh ! Le fils aîné de Dan, c’est ça ?
Keith : Ouais si on veut. C’est lui le père mais il ne s’est jamais occupé de Lucas.
Whitey : Ouais, et il joue où ce petit ?
Keith : Près du fleuve, y a un terrain public.
Withey : Un basketteur de rue, merci. Si ton neveu avait un peu de potentiel, il serait dans mon équipe, pas dehors.
Keith : Y a Nathan dans l’équipe. ça doit le refroidir mais il est bon. Venez le voir par vous même.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Micro et Jimmy sont assis sur la table de pique nique alors que Lucas, Skills, Fergie et Junk jouent au basket. Lucas tire et marque.
Micro : Ouais ! Lucas est en forme ce soir ! Quand pensez vous mon cher ?
Jimmy : Il pète le feu !
Micro : Lucas va faire cramer le panier. Fergie passe à Lucas qui efface encore une fois Junk !
Jimmy : Le pauvre Junk est encore à la traîne.
Keith : Vous voyez, je ne vous mentais pas Coach.
Whitey et Keith sont dans une voiture, ils observent Lucas.
Whitey : D’accord, alors admettons qu’il ait sa place dans une équipe, pourquoi on le pousserait à venir s’il en a pas envie ?
Keith : Parce que ça lui ferait du bien de savoir qu’il est bon, qu’il a le niveau pour faire partie de l’équipe du championnat. Je crois qu’il a besoin de reconnaissance.
Whitey : Bien sûr, on a tous besoin de reconnaissance.
Keith : Ouais, mais nous on a eu notre chance.
Whitey : (il sourit) Qu’est ce qu’il y a entre toi et sa mère ?
Keith : On est amis. Lucas est mon neveu et je les aime beaucoup Karen et lui. C’est tout.
Whitey : Je me souviens quand Dan m’a dit qu’il avait mis sa copine enceinte à la fin de leur dernière année de lycée, d’ailleurs c’est moi qui l’ait encouragé à accepté d’intégrer l’université.
Keith : Vous avez plutôt rendu service à Karen et à Lucas. Maintenant, j’aimerais que vous m’en rendiez un, surtout que le petit en vaut la peine.

[INTERIEUR – DANS LA CHAMBRE DE PEYTON – LA NUIT]
Peyton est seule dans sa chambre, elle fait des montages sur son ordi et écoute de la musique en même temps. Nathan arrive.
Nathan : Tu perds encore ton temps avec tes créations.
Peyton : Tu es entré sans frapper ?
Nathan : T’aurais pas entendu. T’es la dernière personne au monde à écouter du rock, c’est naz. (il éteint la musique)
Peyton : T’avais dit que tu viendrais plus tôt.
Nathan : J’ai traîné avec les mecs de l’équipe.
Peyton : ça t’est pas venu à l’idée de me prévenir ?
Nathan : Si, c’est pour ça qu’on passe. T’es prête ?
Peyton : Tes copains sont là ?
Nathan : Ouais, ils m’attendent.
Peyton : C’est génial…
Nathan : J’en ai raz le bol ! Je viens te chercher gentiment et tu m’accuses de ne pas m’occuper de toi !
Peyton : Quelques fois j’aimerais qu’on sorte sans eux !
Nathan : Si t’as décidé d’être pénible, je te laisse dans ton trou avec ton ordi et ta musique pourrie et je te dis à demain !
Peyton : Et si moi je veux pas te voir demain ?
Nathan : Je m’en fiche ! Qu’est ce que tu crois ? Y en a d’autres qui seront contentes de me voir ! (silence) J’aurais pas dû dire ça. Je te demande pardon. Essaye de comprendre, pour ceux qui se sont fait virer de l’équipe, c’est très important qu’on se voit quand même de temps en temps. Tu sais bien que je préférerais passer ma soirée seul avec toi mais j’ai pas le choix. Alors sois sympa, viens. Au moins on sera ensemble. D’accord ?
Ils s’embrassent.

[INTERIEUR – AU LYCEE – LE JOUR]
Lucas bosse à la bibliothèque, Peyton y est aussi, elle dessine. Lucas la regarde. Whitey arrive.
Whitey : Scott !Nathan lève la tête.
Nathan : Coach Whitey ?
Whitey : Pas toi, (désignant Lucas) toi !Lucas semble surpris, tout comme Nathan.
Whitey : (à Nathan) Toi t’as qu’à lire un livre, ça te fera le plus grand bien.Le coach et Lucas quittent la bibliothèque sous le regard énervé de Nathan;

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LE JOUR]
Lucas et Whitey pénètrent dans le bâtiment vide.
Whitey : C’est comme ça que j’aime mon gymnase. La plupart des coach préfèrent le bruit et la tension des matches, pas moi. Moi ce qui me plaît, c’est ce calme, cette ambiance solennelle. On se croirait dans une église. Remarque, il y en a des ……… ....... ici. Tu jouais au basket quand tu jouais au basket, pourquoi t’as pas continué ?
Lucas : Je joue toujours.
Whitey : Tu rigoles, dans le parc là, avec tes copains ? C’est loin d’être ce que j’appelle jouer au basket.
Lucas : D’après vous, on fait quoi sur ce terrain ?
Whitey : J’en sais rien, vous préparez des mauvais coups. J’ai une place de libre dans mon équipe, je t’ai choisi. C’est la chance de ta vie. (il lui lance le ballon) Qu’est ce que tu en dis ?
Lucas : J’en dit que c’est une belle perte de temps de prier ici, Dieu ne s’intéresse pas au sport.Il laisse tomber le ballon au sol et s’en va.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LE JOUR]
Lucas et ses copains jouent au basket.
Skills : Pourquoi tu nous l’as pas dit ?
Lucas : Parce que c’est pas important.
Skills : Mais si, tu vas faire partie de l’équipe A du lycée.
Lucas : Nan, j’ai refusé sa proposition, je jouerais pas avec eux.
Skills : Arrête, on joue ici presque tous les soirs depuis qu’on a 12 ans et le nombre de parties que j’ai gagné se compte sur les doigts de la main. C’est dommage que tu ne fasse pas le championnat.
Lucas : Moi je ne trouve pas. Quand je nous vois, je me dis qu’on est plus à notre place ici.
Skills : Nan, nous, on est à notre place ici mais toi tu n’as rien à faire là.
Lucas : C’est charmant Skills. Allez, on forme les équipes !
Skills : Ecoutes Lucas, tu sais que t’es l’un de mes meilleurs amis et quoi qu’il arrive rien ne changera jamais ça mais il faut être un peu réaliste. Tu ne joues pas avec nous parce que ça te plaît, c’est un prétexte pour rien faire de mieux et je te laisserais pas continuer comme ça.
Lucas se retrouve donc seul sur le terrain.

[EXTERIEUR – DEVANT CHEZ LUCAS – LE JOUR]
Lucas rentre chez lui, il trouve un paquet qui lui est adressé devant la porte.

[INTERIEUR – CHEZ LUCAS – LE JOUR]
Karen passe devant la chambre de son fils, la porte est ouverte. Elle le trouve devant sa glace entrain d’essayer un maillot de basket avec le numéro 3.
Lucas : Quelqu’un l’a déposé devant la maison.
Karen : Enlève ça Lucas.

[EXTERIEUR – DEVANT CHEZ LUCAS – LE JOUR]
Lucas sort de chez lui, il s’assoit à côté de sa mère qui regarde un album photo.
Lucas : Maman, ça va ?
Karen : Oui. (silence) Qui t’a rapporté ce maillot ?
Lucas : Sans doute le coach Whitey Durham. (silence) Il a voulu me recruter.
Karen : Il faut pas hésiter.
Lucas : Là dessus t’es d’accord avec Skills ! Ils m’ont pas laissé jouer avec eux. Ils disent que c’est un prétexte pour rien faire de mieux.
Karen : Et toi, qu’est ce que tu en dis ?
Lucas : Franchement ? ça m’a super énervé, ces mecs là sont censés être mes potes, non ?
Karen : Justement, ce le sont. Tu te souviens de cette photo ?
Lucas : C’est le Noël où j’ai eu mon premier ballon de basket, c’est là que le père de Skills nous a dit que le Père Noël n’existait pas.
Karen : Et moi j’ai essayé de te convaincre du contraire, je n’oublierais jamais ce que tu m’as dit après. Tu trouvais dommage de ne pas dire la vérité à tous les enfants parce que ceux qui y croiraient encore adulte ne penseraient pas à acheter des cadeaux pour les leurs. Tu as toujours eu beaucoup de bonnes intentions, parfois j’ai même l’impression que tu renonces à certaines choses à cause de moi et ça, ça m’attriste. Mon passé ne doit pas freiner ton avenir, d’accord ?
Il hoche la tête positivement.

[INTERIEUR – CHEZ NATHAN – LE JOUR]
Nathan fait de la muscu quand Dan arrive.
Dan : T’as mis combien ?
Nathan : Là ? 70.
Dan : Pose. (Nathan pose les altères, Dan prend d’autres charges.) Ta mère a appelé, elle ne rentre que la semaine prochaine. T’es au courant que Whitey va faire jouer…
Nathan : (l’interrompant) Ton fils ? Bien sûr !
Dan : L’appelle pas comme ça.
Nathan : Pourtant, il a notre nom de famille.
Dan : Je sais qu’on en a vraiment jamais parlé mais saches que s’il porte notre nom, c’est juste parce que sa mère était dingue de moi. On était jeune, on terminait tout juste le lycée, on a fait une bêtise.
Nathan : ça oui, et une belle ! Tu le verrais, ce gars là est un zombie !Nathan se relève mais Dan le refait s’allonger.
Dan : C’est pas fini.
Nathan : Je trouve que cette histoire est assez mal saine. En plus, tout le monde en parle.Nathan a du mal à soulever les altères.
Dan : C’est ça, pousse toi de là. (Dan prend la place de son fils) Je veux que tu ailles voir ce Lucas et que tu lui dise de ne pas intégrer votre équipe.
Nathan : Il ne me fait pas peur ce mec là.
Dan : Méfie toi quand même. On a bossé trop dur pour laisser un nouveau fragiliser l’équipe ou au mieux te voler la vedette. Et de toute manière, c’est pas toi que ça concerne le plus mais Whitey et moi.
Nathan : Pourquoi tu dis ça ?
Dan : C’est une longue histoire, je te raconterais si ça te branche, mais avant, tu vas aller convaincre Lucas de ne pas jouer. Il faut faire des plans à long terme pour réussir sa vie. J’en ai prévu un pour toi et le nom de Lucas n’y figure pas.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LE JOUR]
Lucas est seul, il fait quelques paniers, la nuit tombe petit à petit.

[INTERIEUR – CHEZ NATHAN – LA NUIT]
Tim : Alors ça y est, ton père t’a enfin parlé de son erreur de jeunesse. (Nathan acquiesce) Il paraît qu’il est doué, on devrait l’intégrer.
Nathan : Je pourrais nous faire gagner ce championnat avec une équipe de jeunes débutants !
Tim : Ouais.
Nathan : D’ailleurs c’est pratiquement ce que j’ai entre toi et les deux autres zozos !
Tim : Ouais, c’est ça, bon on va où là ?
Nathan : Faire un tour au parc !
Ils sortent.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Nathan et Tim arrivent en voiture, Lucas est seul.
Nathan : Bien joué. T’en ferais autant dans un match ? Quand t’es mené d’un point à la fin, que le gymnase entier te crie que t’es nul ? Je parie que la pression serait trop forte pour toi.
Lucas : Qu’est ce que tu me veux ?
Nathan : Ce que moi je veux ? Qu’est ce que toi tu veux ? A part me piquer ma copine et ma place dans l’équipe ? Hein ? Personne ne veut de toi dans cette équipe ! Moi je ne veux pas de toi, les autres joueurs non plus, t’es trop nul. Quant à ma nana, elle te trouve ridicule mon pauvre vieux. Mais je te propose un marché, on joue tout sur une partie, un contre un. Choisis l’heure et l’endroit que tu préfères. Si tu me bas, je quitte l’équipe. Si c’est moi qui te bas, tu retourne bien vite dans ton trou et tu te fais oublier pour toujours, on est bien d’accord ?
Lucas ne répond pas mais regarde son frère avec un air de défi.
Nathan : T’as besoin qu’on te remette à ta place et moi je suis là pour ça mon grand.
Nathan repart comme il est venu.

[EXTERIEUR – DANS LA RUE – LE JOUR]
Haley
 : Il paraît que Nathan t’a lancé un défi ? Tu comptes l’accepter ?
Lucas : J’en sais rien. Après tout, j’ai rien à lui prouver.
Haley : Nan, c’est vrai mais tu n’as pas envie de le remettre à sa place ? (Des pigeons s’envolent tout près d’eux, Haley fait un bond sur le côté) Oh ! Au secours ! Elles m’en veulent ces sales bêtes, je me suis déjà faite attaquer par des corbeaux hier. Ries pas Lucas, c’est vrai !
Lucas : Ils te rappellent ta Lénore perdue ?
Haley : Pardon ?
Lucas : « Jamais plus », ça ne te dit rien ça ?
Haley : Je ne vois pas du tout de quoi tu parles.
Lucas : Ah, le corbeau est un poème d’Edgard Alan Poe, c’est tout.
Haley : C’est logique que les gens te trouvent un peu bizarre, vu tes réflexions
Lucas : Tant pis. J’aimerais prouver à Dan ce que je vaux, lui montrer que je suis mieux que lui.
Haley : Ouais…
Lucas : D’abord pour ma mère et ensuite un peu pour moi.
Haley : De quoi il parle ton poème ? A part de l’équipe de basket ?
Lucas : De regret et d’illusion…

[EXTERIEUR – AU BORD DE LA ROUTE – LE JOUR]
La voiture de Peyton est arrêtée au bord de la route, le moteur fume. Elle sort et ouvre le moteur afin de voir ce qu’il y a.

[INTERIEUR – AU GARAGE DE KEITH – LE JOUR]
Lucas et Keith réparent une voiture.
Keith : Pourquoi tu ne veux plus jouer au basket ?
Lucas : Qu’est ce que tu raconte, j’y joue tous les soirs.
Keith : C’est pas la même chose Lucas.
Lucas : Pourquoi ? Un match peut être très bien même si personne ne le regarde.
Keith : Y a quand même une différence. Quand j’étais petit, mon père nous a emmené à …… voir jouer David Thomson. Moi j’avais neuf ans et le basket ça ne me branchait pas vraiment mais quand j’ai vu Thomson, ça m’a fait un choc. T’aurais vu ça, il était si jeune, si vif et si gracieux qu’on ne pouvait même plus le quitter des yeux. J’étais comme hypnotisé, vers la fin du match, je me suis retourné vers mon père, il avait les larmes aux yeux. Est ce que tu te rends compte de ça ? Au milieu de cette foule en délire, mon père pleurait. Thomson l’avait ému aux larmes. Il jouait avec tellement d’élégance et de talent qu’on était transporté. T’as un vrai don toi aussi. C’est un crime d’exercer ton talent dans un petit parc où personne peut le voir. (Le téléphone sonne au même moment.) Tu nous en prive tous. C’est dommage. (répondant au téléphone) Garage et dépanneuse Keith Scott, j’écoute.

[EXTERIEUR – AU BORD DE LA ROUTE – LE JOUR]
Lucas est entrain d’actionner la dépanneuse. Personne ne parle, Peyton évite de regarder Lucas.
Lucas : Il y a que moi dans ta tête.
Peyton : Pardon ?
Lucas : NOFX. That’s me inside your head. C’est ce que veulent dire les paroles.
Peyton : Merci je sais.
Peyton lui tourne le dos et appelle Nathan.
Peyton : Nathan ? C’est moi. Ma voiture est tombée en panne. Est ce que tu peux venir me chercher ? … Ben tu retourneras à l’entraînement après… sois sympa, t’en as pour 10 minutes au maximum… je suis sur River Road après le grand virage… bien sûr, chacun ses priorités… c’est ça. 
Elle raccroche. Lucas s’approche et lui tend des papiers à signer.
Lucas : On vient te chercher ou pas ? Si tu veux, je peux attendre pour être sûr.
Peyton : Ce que je veux n’a aucune importance. Dis à ton père de m’envoyer un devis.
Lucas : Mon oncle.
Peyton : Dis le à qui tu veux.
Lucas : (qui s’est éloigné) Je peux te poser une question ?
Peyton : Je peux pas t’en empêcher.
Lucas : Je t’ai vu au lycée et je me demandais si tu souriais qu’avec tes pom-pom à la main et ton uniforme sur le dos.
Peyton ne répond pas mais visiblement, la question l’a touché plus qu’elle ne veut le montrer. Lucas monte dans le camion.

[EXTERIEUR – DEVANT LE GARAGE DE KEITH – LE JOUR]
Dan se gare devant chez son frère, il klaxonne pour prévenir de son arrivée.
Dan : Keith !
Keith : Dan.
Dan : Comment va mon frère aîné ?
Keith : ça va, merci. Et toi ?
Dan : ça va oui, les affaires marchent. Je t’ai envoyé un bon client l’autre jour d’ailleurs.
Keith : Ouais c’est vrai. Je comptais t’appeler histoire de te remercier.
Dan : Ouais, bon, on est trop occupé.
Keith : Ouais.

[EXTERIEUR – AU BORD DE LA ROUTE – LE JOUR]
Peyton est assise par terre, elle attend toujours Nathan. Lucas n’est pas parti. Il la rejoint.
Lucas : Aller monte, je vais te ramener. (Peyton le regarde) Je vais même te laisser m’insulter.
Elle se lève.
Peyton : Petit un, tu ne me connais pas. Petit 2, tu ne me connais pas. Pourquoi tous les mecs sont aussi égoïstes ?
Lucas : Les mecs ou Nathan ?
Peyton : Lui, toi.
Lucas : J’en sais rien. Parce qu’on a le même père.
Peyton : Ah oui, c’est vrai. D’ailleurs c’est un gros naz non ? En plus vous vivez dans mla même ville, tu peux le croiser. Ça doit te faire de la peine.
Lucas : Surtout pour ma mère, moi je l’ai pas connu.
Peyton : C’est ta mère qui t’en a parlé alors ?
Lucas : Elle a été obligée. Je jouais au basket avec Nathan au collège.
Peyton : Dans l’équipe du championnat ?
Lucas : Ouais. J’adorais ça, j’étais plutôt doué. Y a pas un domaine dans lequel tu sais que tu es meilleure que presque tout le monde ?
Peyton : Le sexe. Je rigole ! (ils rigolent)
Lucas : A l’époque, les autres se moquaient souvent de moi. Ils disaient que Nathan avait volé mon père, tout ça. J’ai demandé à ma mère, elle a dit que c’était faux. Une heure plus tard, en rentrant chez nous je l’ai entendu sangloter dans sa chambre. Alors j’ai compris que c’était vrai. J’ai laissé tomber l’équipe. J’ai dit à ma mère que j’arrêtais les entraînements parce que je ne voulais plus revoir son visage mais en fait, c’était surtout pour elle. Je voulais pas qu’elle ait à le revoir.
Lucas se lève et se dirige vers la dépanneuse. Peyton le suit.
Peyton : Pourquoi tu me dis des choses aussi personnelles ? Après tout, on ne se connaît même pas.
Lucas : C’est peut-être pour ça.
Il ouvre la porte, elle monte.

[INTERIEUR – AU GARAGE DE KEITH – LE JOUR]
Dan : Pour Nathan c’est un occasion en or. Il peut avoir un bel avenir.
Keith : Un bel avenir… Tiens justement en parlant de ça, tu ne te demandes jamais quel avenir aura Lucas ? Tu ne te sens pas concerné c’est ça ?
Dan : Cet enfant est né et ça je ne peux rien y changer, malheureusement. Et pourtant, j’avais proposé à Karen de payer l’intervention mais…
Keith vient d’apercevoir Lucas derrière Dan, celui-ci se rend compte que son frère a changé d’expression, il se retourne et se rend compte de la présence de son fils. Lucas jette les clefs d’un geste rageur puis part en courant.

[EXTERIEUR – DANS LA RUE – A LA TOMBEE DE LA NUIT]
Lucas joue au basket dehors.

[INTERIEUR – CHEZ PEYTON – A LA TOMBEE DE LA NUIT]
Peyton est seule dans sa chambre, elle pense.

[EXTERIEUR – SUR UN PONT – A LA TOMBEE DE LA NUIT]
Lucas marche seul.

[INTERIEUR – CHEZ PEYTON – A LA TOMBEE DE LA NUIT]
Peyton est toujours seule.

[EXTERIEUR – SUR LE PONT – A LA TOMBEE DE LA NUIT]
Lucas marche toujours tout en dribblant.

[INTERIEUR – CHEZ PEYTON – A LA TOMBEE DE LA NUIT]
Peyton est toujours seule, elle semble soucieuse.

[EXTERIEUR – SUR LE PONT – A LA TOMBEE DE LA NUIT]
Lucas arrive à l’autre bout du pont.

[INTERIEUR – CHEZ PEYTON – A LA TOMBEE DE LA NUIT]
Peyton est toujours silencieuse et seule.

[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Lucas entre dans le bâtiment, Nathan y est déjà, seul.
Lucas : Demain soir, à minuit, près du fleuve mais l’enjeu du pari, c’est moi qui le fixe !
Nathan regarde son frère d’un air de défi.

[INTERIEUR – A LA CONCESSION DE DAN – LE JOUR]
Dan : (à une cliente) J’adore cette voiture, j’adore cette voiture ! Ma femme l’adore aussi maintenant !
Il entre dans son bureau et y trouve Karen.
Dan : Je suppose que tu n’es pas venue acheter une voiture.
Karen : (en colère) Déjà qu’il n’a pas envie de jouer dans cette équipe, toi tu veux l’en dissuader ! Moi je trouve ça à la fois horrible et drôle qu’après toutes ces années ce soit le basket qui te pousse à t’intéresser un peu à lui !
Dan : C’est pour son bien que je fais ça.
Karen : Non Dan, tu n’as pas le droit de te mêler de la vie de Lucas, quelque soit le prétexte que tu invoques !
Dan : T’as fini ?
Karen : Non, je commence ! Je ne t’ai jamais demandé quoi que ce soit, tu n’as jamais rien voulu faire et je ne vois pas pourquoi ça changerait ! Si Lucas choisit de faire parti de l’équipe de Nathan, tu as intérêt à ne pas t’en mêler parce que sinon, je vais vraiment me mettre en colère et cette fois, tu t’en mordras les doigts !
Dan : Si le coach l’a choisi, c’est que ton fils se débrouille mais le mien joue à haut niveau. Lucas va se faire humilier par Nathan, je voulais éviter ça.
Karen : C’est très gentil Dan mais ses plus grandes humiliations, elles viennent surtout de toi !

Karen s’en va.

[INTERIEUR – CHEZ NATHAN – LA NUIT]
Nathan sort de la salle de bain.
Dan : Nathan !
Nathan : Oui, Pa’.

Dan aperçoit un percing au téton de son fils.
Dan : Si j’avais voulu une fille, j’en aurais invité une.
Nathan : Pour l’abandonner elle aussi ? (silence) Je disais ça pour rire.
Dan : Ouais, mais c’est pas pour rire que tu joues ce soir. Comment tu as pu parier ta place dans l’équipe ? Tu as tout à perdre, rien à gagner dans cette histoire.
Nathan : Pour une fois, on n’a pas les mêmes priorités toi et moi.
Dan : Il vaut mieux que tu n’ailles pas jouer contre Lucas. On le dissuadera d’une autre manière.
Nathan : Nan. Tu sais, il y a beaucoup de choses que je fais pour toi, je t’obéis sur presque tout mais ça, c’est pour moi que je vais le faire.

Nathan s’en va, Peyton sort à son tour de la salle de bain.
Peyton : Bonsoir Monsieur Scott.

[INTERIEUR – KAREN’S CAFE – LA NUIT]

Karen et Keith rangent des livres.
Karen : C’est très bien ce que tu as fait pour Lucas mais j’aurais quand même préféré que tu me préviennes à l’avance.
Keith : Pardon Karen. J’aurais dû te le dire mais ton fils est tellement doué qu’il fallait que je l’aide. C’est un véritable artiste, tu verras, il s’en sortira sûrement très bien.
Karen : Oui je sais. Ça t’arrive de t’interroger sur le sens de nos vies, sur ce qui nous a amené là où on en est aujourd’hui ?
Keith : Tu veux dire dans ce café à parler du passé, avec Haley qui écoute à la porte ?
Haley : J’étais pas entrain de vous écouter ! Enfin si j’écoutais, désolée.
Keith : Ouais. C’est vrai que le temps passe à toute vitesse.
Karen : ça dépend, y a des jours où je me dis qu’hier encore j’étais au lycée à la place de mon fils mais y a d’autres jours où j’ai l’impression d’être là depuis une éternité.

[EXTERIEUR – SUR LE TOIT – LA NUIT]

Lucas est seul quand Haley met en route la lumière. Des guirlandes colorées s’allument faisant apparaître un mini parcourt de golf.
Lucas : Génial !
Haley : Pas mal hein.
Lucas : Dis donc c’est fantastique Haley ! Bravo !
Haley : Merci. J’ai fini il y a à peine 5 minutes. Bienvenu au nouveau mini golf ! Ta mère s’inquiète, elle et Keith sont en bas à parler de leur passé.
Lucas : Tu crois que c’est par égoïsme que je vais jouer ?
Haley : Et toi ?
Lucas : Je crois que oui. Si je décidais de ne pas relever le défi de Nathan, ma mère aurait beaucoup moins de raison de s’inquiéter.
Haley : Lucas, c’est rare que je dise ce genre de choses sérieuses et personnelles mais t’es vraiment quelqu’un de génial et je suis fière d’être ton amie mais tout de même, ta mère et toi, vous vous en faites un peu trop.

Lucas sourit.

[INTERIEUR – DANS LA CHAMBRE DE LUCAS – LA NUIT]

Lucas lasse ses chaussures, il regarde l’heure, 23h30 !

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]

Micro et Jimmy se sont faits beaux pour l’occasion.
Micro : Bonsoir chers amis spectateurs et bienvenus à une grande soirée de basket-ball ! Ici Micro Mc Faden qui va vous commenter la partie avec Jimmy Edwards ! Alors Jimmy, prêt à vous régaler ?
Jimmy : Vous me connaissez mon cher Micro, moi je suis toujours prêt à me régaler que ce soit de pâtisseries où de basket !

[INTERIEUR – CHEZ NATHAN – LA NUIT]

Peyton : Alors si c’est pas pour ton père, je comprends pas pourquoi tu fais ça.
Nathan : Tu peux pas comprendre.
Peyton : C’est gentil. Qu’est ce que ça peut te faire qu’il fasse partie de l’équipe, t’as peur de lui ou quoi ?
Nathan : Dis pas ça, j’ai peur de personne.
Peyton : Pourquoi tu fais ça alors ?

Tim leur tiens la porte pendant qu’ils sortent.
Nathan : Pour prouver que je suis le meilleur.
Peyton : D’accord et si jamais c’est lui qui te bat, il gagne quoi ?
Nathan : Il te gagne toi.

[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]

Lucas est déjà là comme beaucoup de personnes. Il s’entraîne en faisant quelques paniers en attendant Nathan.
Micro : Les douze coups vont bientôt sonner et on ne voit toujours pas arriver Nathan Scott.
Jimmy : D’ailleurs les très nombreux spectateurs commencent à s’impatienter. La tension est insoutenable mon cher Micro.
Junk : T’as toujours pas de micro ?

Micro : Le grand Junk Moretti vient d’arriver. Junk, vous avez un pronostic ?
Junk : Mon pronostic c’est que vous serez encore puceau cette année.
Micro : Et on dirait que Nathan Scott arrive ! Son chauffeur va le déposer directement sur le terrain !

Nathan, Tim et Peyton sortent de la voiture.
Tim : Au fait, j’ai invité quelques amis pour venir t’encourager, ça t’ennuie pas ?

Nathan sourit et va sur le terrain. Lucas tire mais rate son panier, Nathan récupère le ballon.
Tim : Qui c’est le plus fort ? Allez Nathan, montre lui ce que c’est que le basket !

Nathan tire et marque.
Micro : Le coup d’envoi va être donné, que le meilleur gagne ! La partie va se jouer en 15 points, soit 15 paniers, un point d’écart suffisant à remporter le duel.
Nathan : C’est bon t’es prêt ?
Lucas : A toi.
Nathan : C’est toi le challenger.
Lucas : Ouais, c’est sûr.

Lucas tire et marque.
Haley : Génial !
Micro : Magnifique shoot longue distance qui traverse l’anneau avec plus de facilité que vous ne traversez la rue mon cher Jimmy !
Nathan : Facile, y a pas que toi qui sait faire ça.

Lucas tire à nouveau et marque une seconde fois.
Lucas : Faudrait déjà que t’aies le ballon.

Lucas tente de feinter mais Nathan reprend le ballon.
Nathan : C’est tout ce que tu sais faire ? J’ai l’impression qu’on va pas jouer longtemps.

Nathan se dirige vers le panier en courant et smashe.
Peyton : Ouais ! !
Jimmy : Ils sont tous les deux aussi doués !

Cette fois, c’est Lucas qui a le ballon, il empêche Nathan de le lui prendre, tire et marque. C’est au tour de Nathan qui marque à son tour, puis encore une fois. Encore Lucas, encore une, puis c’est Nathan, encore Nathan, Lucas. Nathan a le ballon mais Lucas l’empêche de passer. Pour se dégager, Nathan envoie un coup de coude à Lucas. Sans se préoccuper de son frère, Nathan marque. Lucas a reçu le coup dans le nez, Peyton, Haley et Skills semblent inquiets.
Tim : Ouais ! Ouais !

Lucas se redresse et revient dans le match.
Lucas : Y a pas faute. Le panier compte. De toute façon, t’en marqueras plus. C’est terminé Nathan.
Micro : Le panier est accepté. Ça nous fait 14 à 12. Nathan est à un point de la victoire et s’il marque, il remporte le duel. Attention, il s’élance ! Lucas a percé le contre du siècle ! Un jour les poètes écriront des chansons sur ce contre ! Les fans pleureront à son souvenirs ! Ils baptiseront leurs enfants en son honneur!!

Haley, Junk et Skills sont fous de joie tandis que Peyton est soulagée. Lucas tire et marque.
Micro : Lucas marque ! Il n’est plus mené que d’un point !
Nathan : T’es à deux points du match. Ça fiche la pression hein !

Lucas tire de nouveau, le ballon rentre dans le panier.
Micro : Lucas marque à nouveau ! Egalité, ils sont à 14 partout !
Jimmy : Je vais tomber dans les pommes.
Tim : Te laisse pas faire pas ce minable, Nath’ !
Micro : La foule retient son souffle, c’est tout le match qui se joue sur le prochain panier.

Nathan : Il parle jamais de toi. T’existe même pas à ses yeux.

Lucas : Celui là c’est pour ma mère.

Lucas s’avance vers le panier, esquivant Nathan.
Micro : Lucas shoote pour la victoire ! ça rentre ! ça rentre ! Lucas Scott marque, il remporte le duel 15 à 14 ! Et toute la foule en délire envahi le terrain pour féliciter son héros !

Lucas n’en revient pas, Nathan non plus d’ailleurs. Lucas va voir Peyton.
Peyton : Toi qu’est ce que tu avais parié ?
Lucas : Nathan est obligé de rester dans l’équipe.
Peyton : Pourquoi ?
Lucas : Parce que c’est ce qui va le faire plus rager. Mais de toute manière, j’ai pas fait ça pour moi.
Nathan : Tu viens ?

Peyton regarde Nathan puis Lucas.
Lucas : A bientôt.

Lucas voix off : il y a une marée sur les affaires de Hommes…

[INTERIEUR – CHEZ NATHAN – LA NUIT]
Dan est assis dans le canapé, il attend son fils.

Lucas voix off : …prise dans son flux, elle porte au succès…

Nathan : T’inquiète pas, ça va. On garde le cap que t’as tracé.

Lucas voix off : …mais si on manque sa chance, le grand voyage de la vie s’échoue misérablement sur le sable.


[EXTERIEUR – DEVANT CHEZ LUCAS – LA NUIT]
Karen est assise sur les marches, elle attend son fils. Elle le prend dans ses bras quand il arrive.

Lucas voix off : …or aujourd’hui, nous sommes à marée haute…


[INTERIEUR – DANS LA CHAMBRE DE PEYTON – LA NUIT]
Peyton est devant son ordinateur, sa web-cam est allumée.

[INTERIEUR – DANS LA CHAMBRE DE LUCAS – LA NUIT]

Lucas aussi est devant son ordinateur, il observe Peyton à partir du site de la jeune fille.

Lucas voix off : …prenons le flot tant qu’il est favorable…


[INTERIEUR – AU GYMNASE – LA NUIT]
Lucas entre dans le bâtiment. Whitey lui sourit, Peyton se redresse quand elle l’aperçoit, les autres joueurs arrêtent de s’entraîner.

Lucas voix off : …ou tout ce qu’on a risqué sera perdu.


[EXTERIEUR – AU TERRAIN DE BASKET PRES DE LA RIVIERE – LA NUIT]
Personne ne joue sur le terrain qui est désert.

IN THE GYM

Dan : Nathan. Remember, 20 shots -- no less.
Nathan : Got it, dad.
Dan: Quit yakking and warm up.

[ At the Game: Cheers and applause ]

Announcer : Basket by Nathan Scott! He really looks sharp out there tonight. And now a steal by the ravens. They'll go on the offensive. Coach Whitey Durham urges them on. Tim Smith -- he's got Scott! And he hammers it home! ! He's already got 14 of the Ravens' 17 points tonight. Turn around jumper ... Nathan Scott! We haven't seen talent like this since his father, Dan, played for whitey. Here's Scott again -- another one! It's all Nathan Scott!
Mouth : And here he is, ladies and gentlemen, Lucas Scott. What's happening, baby? 137 and 3 going into tonight's contest.
Junk : He sucks.
Mouth: And as a special bonus, we're joined in the booth by Junk Moreti.
Junk : You don't have a booth.
Jimmy : Actually, he's 138 and 3 -- Lucas.
Junk : Jeez, Edwards, but you can't remember to run a bar of soap under your pits? You smell bad, man. You're ripe.
Coach : You guys are stinking up the place! Time-out! Time-out! Get in here! Ravens! Come on, hustle, hustle, hustle! Just what in the hell is going on out there?
Nathan : Whitey, relax. We're up by 9.
Coach: Tim...Go in for Nathan. All right, let's get out there and act like we've played the game before.
Player : Ravens on 3. 1, 2, 3. Ravens! Ravens! Ravens! Ravens! Go!
Coach : What have I told you about that? I don't care if we're up by 5 or 50. I'm still the coach. It's still my team.
Nathan : Whatever you need to believe.

[back at the park]

Mouth : Lucas Scott with the ball. And he currently nurses a big winning streak. Come on. 14-13, game point for team Scott. Oh!

[The scene switches back and forth between the park and the Gym]

Announcer: And the hawks pull within one. And you have to wonder where is Nathan Scott?
Coach: Go on.
Peyton : Let's go, Nathan! Don't bother showering tonight.
Mouth : For those of you at home, Lucas wears his black shorts tonight with his traditional white high-tops.
Jimmy : He is currently playing without a shoe contract, Mouth.
Annoncer : Under 20 seconds to go, and it's all tied up. Fasten your seat belts, folks. We're going down to the wire. Stolen by Nathan Scott! The ravens have it! They're gonna hold on 10 seconds remaining on the clock. Now five!
Mouth : Luke flashes in the paint. Fergie finds one on the wing.
Annoncer : Scott for the game!
Mouth : Scott for the game!

[ Nathan and the team are in a school bus with Nathan driving. Peyton is driving and not paying attention to the road]

Boy : you, tell me we didn 't just steal a school bus, 'cause this feels like we just stole a school bus.
Nathan : Dude, we just borrowed it, all right?
Girl : So, Nathan, where's Peyton?
Nathan : Who knows? Why?

[ Train whistle blows as the bus approaches. Nathan is kissing the girl and doesn't see it. ]
[ bell clanging, train whistle blows ]


Boy : look out!

[ Girls screaming ]
[ tires screech as the bus stops- a police siren sounds]
[ tires screech as Peyton almost hits Lucas]
[ basketball bouncing ]
[The next day at the police station]


Officer : some of your parents see this latest incident as tomfoolery, a little prank. Personally, I see a little breaking and entering. Chief Wayman sees possession and consumption by minors and a smidgen of grand theft auto. That said, I think it's time we send a message. The following players were not involved and will not be reprimanded -- Jake Jagielski, Ruben Gutierrez, Tim smith, and Nathan Scott. As for the rest of you, all players involved are suspended from extracurricular activities, specifically basketball, for the rest of the season.

[Dan starts an argument with the coach]

Dan : So, you just walk away.
Coach : Well, well. Dan Scott.
Dan: Half the team suspended, Nathan triple-teamed the rest of the season, and you say nothing.
Coach : The inmates will not run the asylum.
Dan: You're despicable, you know that? Letting the dreams of this team just vanish. You're full of crap.
Coach : It comes with old age, constipation.

[back in the park]

Junk: You guys remember Tom Dugan from grade school?
Lucas : He used to live next door to you, right?
Junk: Some guy snapped him with a wet towel, and he lost one of his testicles.
Lucas: Come on.
Skills : Okay, junk.
Junk: Just saying what I heard.
Skills : Anyway, man, what you reading these days?
Lucas: Steinbeck -- "the winter of our discontent."
Skills : Let me hear some.
Lucas : Nah.
Skills : Come on, dog. You know I be reading vicariously through you.

[The game stops as Peyton drives by]

Junk : Peyton Sawyer. You seen her webcam? In her bedroom -- I hear she's naked on it, like, all the time ... What ? I hear things.
Lucas: You know, I saw her the other night. She almost ran me over, of course.
Boy : Yeah, she pretty fine, huh?
Lucas: Ah, she's all right ... Just shoot for teams, all right?

[Back at the café]

Lucas: Hey, mom.
Karen : Hey, hon. Mmm.
Lucas: It smells good in here. Did you change your hair?
Karen : If by "change" you mean "dragged a brush through it," then yeah.
Lucas: Well, it looks nice.
Karen : Thank you.
Haley : The magazine pages are sticky again. Little pervs. Oh, hey, Luke. You been reading this ?
Lucas: Is that the "why do I hang out with these people?" Issue, because you're on the cover of that, right?
Haley : No, actually, it's the "my best friend is an idiot" issue, and there you are.

[ Scoffs ]

Karen : Haley, would you like to join us?
Haley : Hell, yes.
Karen : So, honey, how was your day?
Haley : Good, thanks ... "Good" is relative, considering a third of the world is starving, which does not change the fact that I am clumsy as hell. Did I tell you that i fell down today? Yeah, slipped off the curb, face down, butt in the air. Too graphic ? Sorry. I'll just be quiet.
Karen : So, I got something for you, Lucas.
Haley : Actually, I found it. Not that I was looking for something specifically, which implies some hideous sort of "Joey loves Dawson " scenario and completely creep me out, but, you know, we saw it, and...
Haley : Well, give him the book.
Lucas : Wow. "Julius Caesar."
Karen : "There's a tide in the affairs of men" -- or something like that.
Lucas : Nice. Thank you, guys. Thank you very much.
Haley : Whatever. That's what you're into.

[ In the coaches office]

Coach : well, well, Keith Scott. What do you know?
Keith : How you doing, whitey?
Coach : Take a load off.
Keith : You, uh, you got a second?
Coach : Oh, I got a lot of seconds. Or haven't you heard?
Keith : Oh, yeah, I heard.

[Keith takes out a flask and offers the coach a drink]

Coach : Just a little. A little more. That's good. That's good. I saw your little brother today -- Danny. He called me "despicable." Said I crush the dreams of young men.
Keith : was he talking about himself or Nathan, do you think?
Coach : Both, I suppose. Hey, what did you average when you played for me?
Keith : Oh, about 5,006 beers a night.

[ Laughs ]

Coach : well, at least you were consistent.
Keith : Yeah, you gotta give me that. Hey, you know, uh... Lucas plays.
Coach : Lucas? Oh. Oh, Dan's other son.
Keith : Well, Karen's son. Dan's on the birth certificate, but they never got married.
Coach : Where does he play?
Keith : Uh...This park down by the river.
Coach : Oh, come on, Keith . If the kid had any promise, he'd be in the gym with the real players.
Keith : Like Nathan, you mean? Come on, coach. Just take a little drive with me.

[At the park]

Mouth : Luke is on fire tonight. How do you say "hot" in French?
Boy : Flambé.
Mouth : Luke is flambé. Fergie finds Luke, who takes out junk again.
Boy : They never learn, Mouth.
Keith : That's what I'm talking about.
Coach : All right, and I'm not saying I am. Why put him through that?
Keith : Because he should know that he's good -- not just playground good, but good, period. He could use that in his life.
Coach : We could all use that in our lives.
Keith : Yeah. But we had our chance.
Coach : So, you and Karen -- are you, uh... Friends.
Keith : Um... You know, I'm the kid's uncle, and I'm in their lives. It is what it is.
Coach : I remember when Dan told me Karen was pregnant right after their senior year I told him he should honor his scholarship and go to college.
Keith : I'll tell you one thing -- you did Karen a favor. And Lucas, too. Now maybe you can do me one.

[In Peyton's room]

Nathan : What are you wasting your time at now?
Peyton: I didn't hear you come in.
Nathan : Oh, imagine that. You know nobody listens to this crap.
Peyton : So, I waited for you tonight.
Nathan : Yeah, the guys wanted to tip a few.
Peyton : And you didn't even think to let me know?
Nathan : That's why I came by. You want to come?
Peyton : With the guys?
Nathan : And me.
Peyton : And the guys.
Nathan : you know what, Peyton? I'm getting really tired of this. I came here to spend time with you.
Peyton : Yeah, me and half the team.
Nathan : You want to be a @#%$? That's cool. Just listen to your loser rock, and I'll see you tomorrow.
Peyton : How about you don't see me tomorrow?
Nathan : Like I don't have other options. Look, I'm sorry. Peyton, I'm really sorry. It's just a lot of these guys got suspended, so it's like this stupid bonding thing. Look, I wish it was just you and me. But I was hoping you'd come anyway -- make it a lot more bearable, okay?

[The coach enters a classroom, where Lucas, Nathan, and Peyton are]

Coach : Scott.
Nathan : What's up, coach?
Coach : Not you. You.

[points to Lucas]

You-

[points to Nathan]
read a book or something.
[The coach and Lucas are talking in the gym]

Coach : Nice, isn't it? A lot of people like their gyms loud. I like mine like this -- quiet, clean... Kind of like a church. A lot of praying done here, anyway. You played ball in grade school. Why'd you quit?
Lucas : I didn't.
Coach : What, four guys in the park? That's not exactly basketball.
Lucas : Then what do you think we're doing out there?
Coach :I don't know. Planning a bank job? Look, I've got an opening in my lineup, varsity. Chance of a lifetime. What do you say?
Lucas : I say those people that pray here are wasting their time. God doesn't watch sports.

[Back in the park]

Skills : Were you gonna tell us, man?
Lucas : It's nothing.
Skills : Whitey asked you to play on the team, and it's nothing?
Lucas : It's nothing 'cause I'm not playing -- not with those guys.
Skills : Luke, man, I've been guarding you almost every night since we was 12 years old, right? Lucas : And I won how many games?
Skills : It just seems like a waste to me, man.
Lucas : Well, it doesn't to me. Don't you guys ever think that maybe we belong here?
Skills : No. We belong here. You've never belonged here.
Lucas : Thanks a lot, skills. Just shoot for teams.
Skills : Yo, luke, man, you know you're one of my best friends, right? Ain't nothing never gonna change that, man. But keep it real. We ain't shooting for teams. We're shooting to be your excuse. And I ain't about to be a part of that, man.

[As Lucas comes home, he sees a package. He opens it and it's a uniform. He is trying it on as his mom walks in.]

Lucas : Somebody left it at the door.
KAREN: Take it off.

[Karen goes outside, and Lucas follows]

Lucas : Mom, you okay?
KAREN: Yeah.

Karen : Do you know who left it?
Lucas : Coach Durham, probably. He asked me to play.
Karen : Maybe you should.

[ Chuckles ]

Lucas : you sound like Skills. Those guys refused to play today. They said they didn't want to be my excuse.
Karen : How'd you feel about that?
Lucas : Honestly? I was pissed. Those guys are supposed to be my friends.
Karen : They are your friends.

[She shows him a picture of himself as a boy, with a basketball]

Karen : Do you remember that?
Lucas : My first leather basketball. That was the year that skills' father told us there was no Santa Claus.
Karen : Yeah, and I tried to talk you out of it.

[ Chuckles ]

Karen : then you said something I'll never forget. You said you felt bad for the kids who never figured it out, because when they grew up and had kids of their own, there wouldn't be any gifts on Christmas morning. You're a good kid, Luke. But sometimes I feel like you're sitting out your life on account of me, and I don't want that for you. My past is not your future, okay?

[Nathan is lifting weights when his dad comes in]

Dan : What are you slinging?
Nathan : About 160.
Dan : Give me that. Your mom called. She won't be back --what do you know about Whitey inviting...
Nathan : Your son to play?
Dan : Don't call him that.
Nathan : He's got our last name, dad.
Dan : The fact that he shares your last name is only wishful thinking on his mother's part. We were young -- summer after high school. We made a mistake.
Nathan : You made a mistake, all right. I mean, this guy's a zombie.
Dan : Okay.
Nathan : Look, it's kind of screwed up, all right? People talk about it.

[ Grunts ]

Dan : get out of there.

[Dan takes the weights]

Dan : I want you to go to this kid, encourage him not to play.
Nathan : I'm not afraid of him, dad.
Dan : Well, you should be. We've worked too hard to have anyone coming in now, disrupting the offense, taking away shots. Anyway, this has more to do with Whitey and me than you.
Nathan : Why do you say that?
Dan : It's a long story. If you want, I'll tell you someday. But for now, I want you to go to this kid and talk to him and trust me when I tell you, Nathan, there's a bigger picture here -- and this kid's not in it.

[Nathan is talking to his friends]

Boy : So, your pops finally mentioned the @#%$ spawn, huh? They say he's got game. Maybe we could use him.
Nathan : Please. I can get us to the state championship with three blind guys and a cripple, which is practically what I got with you and what's left.
Boy : So, where are we going?
Nathan : Let's go to the park.

[Dan and his friend go to the park to watch Lucas play]

Nathan : Nice shot. Think you can hit that against a double team, down by 2, packed house telling you you suck? How about just two people telling you you suck?
Lucas : What do you want?
Nathan : What do I want? What do you want, man? I mean, other than my girlfriend and my spot in the lineup, huh? None of us want you on the team, man. I don't want you. The guys don't want you. My girlfriend sure as hell doesn't want you. --but here's the deal. --You and me, one on one. You can name the time and place. If you win, I'll quit the team. If I win, you crawl back in your little hole and you remember your place in all this. Time and place, baby. Time and place.

[Dan walks off]

Haley : So, Nathan challenged you. Are you gonna play him?
Lucas :I don't know. It's not like I have anything to prove.
Haley : But don't you just want to show him sometimes -- oh, damn!

[A flock of birds flys in front of Lucas and Haley]

Haley : What is up?! I was attacked
Boy: a flock of crows last week! I'm totally serious!
Lucas : by the way, it's a murder.
Haley : What?
Lucas : More than one crow is a murder
Haley : I don't know what the hell you're talking about.
Lucas :A parliament of owls, an exultation of larks, a murder of crows.
Haley : I think that is why people think you're weird, right there.

[ Chuckles ]

Lucas : ah, man. I would like to show him sometimes, though, what a mistake he's made.
Haley : Dan?
Lucas : Mostly for mom... And...Sometimes for me.
Haley : So, Luke, what are ravens -- I mean, more than one?
Lucas : An unkindness.

[Peyton's car breaks down. Keith and Lucas are working on a car at the shop]

Keith : Why wouldn't you play?
Lucas :I do play -- every night.
Keith : It's not the same, Luke.
Lucas : Why? What makes it less of a game if people don't see it?
Keith : I'll tell you why. When I was a kid, my father took me to Raleigh to see David Thompson play. I was 9 years old. I couldn't have cared less about basketball. But when Thompson stepped on the court, he was so young, so quick, and just so graceful that I was mesmerized. I couldn't take my eyes off him until late in the game, and I look up at my dad, and he's got tears in his eyes. 14,000 strangers and my father's crying because he's so beautiful. He played with such poetry that he made us feel like we were a part of it. You have a gift, Luke, and it's a crime not to let people see it, to hide it in the park. It's a damn shame. That's why.

[The phone rings]

Keith : Keith 's body shop and towing.

[Lucas goes to tow Peyton's car]

Lucas : That's me inside your head.
Peyton : What ?
Lucas : NOFX. (That's me inside your head it's the lyrics from)
Peyton : I know the song.

[ Peyton uses her cell phone]

Peyton : Nathan...It's me. All right, well, listen, my car broke down. You're gonna have to come pick me up. So leave the gym. Listen, it'll take you, like, 10 minutes. I'm on River Road around the curve. Well, sucks to be you.
Lucas : Listen, are you sure you got a ride? I mean, I can wait if you want.
Peyton : Yeah, that's what I want. Listen, have your dad call me with an estimate.
Lucas : My uncle?
Peyton : If that's your story.
Lucas : Can I ask you a question?
Peyton : It's a free country.
Lucas : Why are you a cheerleader? No offense or anything, but you're about the least cheery person I now.

[Dan comes to see Keith at the shop]

Dan :Keith ! Hey! Hey, how you been, big brother?
Keith : Not bad. How about you?
Dan : Good, good. Dealership's good. I sent you some business not long ago.
Keith : Oh, yeah, I, uh... I meant to call you and thank you for that.
Dan : Yeah. Well, we're all busy, right? Right.

[Peyton is still waiting]

Lucas : Come on. Let me give you a ride. I'll let you insult me.
Peyton : First of all, you don't know me. Second of all, you don't know me. God, why are guys such jerks?!
Lucas : Guys or Nathan?
Peyton : Him. You.
Lucas : I don't know. We share the same father.
Peyton : Yeah, I heard that. He's kind of an @#%$. So that must suck, having to see him around.
Lucas : For my mom. I never knew him.
Peyton : But she told you he was your dad?
Lucas : Yeah, eventually. We used to play in junior leagues together -- me and Nathan.
Peyton : Basketball?
Lucas : Yeah, and I loved it, and I was good at it. You ever have something that you knew that you were better at than almost anybody else?
Peyton : Sex. --- Joke.
Lucas : Anyway...Guys kept teasing me about it, about how Nathan's dad was my dad, too. So I asked my mom, and she said he wasn't. But I get home, and I hear her crying in her room. I knew it was true. So I never went back. I told my mom it was because I didn't want to have to see his face. But... It was mostly because... I didn't want her to have to.

[ Sighs ]

Peyton : So, why'd you just tell me all that? I mean, we don't even know each other.
Lucas : Maybe that's the point.

[At the shop]

Dan : Nathan's got a shot here, Keith -- a real future.
Keith : A real future. Let me ask you something. Do you ever even think about Lucas' future? Do you ever think about that?
Dan : I can't change the fact this kid exists. If I could, I would. The truth is, I told Karen I'd take care of it. But she --

[ keys jingle as Lucas walks in- he throws the key and runs out ]
[ basketball bouncing- Lucas confronts Nathan ]

Lucas : tomorrow night, at the riverfront. But if I win, I'm gonna want something else.

[At the car dealership, Karen comes to see Dan]

Dan : I love that car. I love that car. My wife's got that car. I'm guessing you're not car shopping.
Karen : He's a boy who wants to play basketball, reluctantly. I find it horrifying and amusing it takes something as simple as that to bring you around.
Dan : I'm only thinking of the kid.
Karen : You have no right to think of him, not today or any other day of his life.
Dan : Are you finished?
Karen : I haven't even started. We've asked nothing of you, and you have delivered in fine fashion. I'll expect that to continue. If Lucas decides to play, you'll do nothing. Anything else might make me angry and detract from the pleasant, cordial side you see now.
Dan : You know, I know your son doesn't exactly fit in, but Nathan is all-state, and I'm not sure why you'd want to humiliate your kid like that.
Karen : You're right, Dan. I'd rather not humiliate him. You've done that enough. Nathan.

[At home, Dan sees Nathan has a pierced nipple]

Nathan : What's up, dad?
Dan : If I wanted a daughter, I'd adopt one.
Nathan : So you could abandon her, too? Just a joke, dad.
Dan : Yeah. And this bet tonight -- is that a joke, too? Or would you really quit the team? You have everything to lose here and nothing to gain.
Nathan : Sometimes what you call "everything," I call "nothing."
Dan : I just think it's best if you don't do this, Nathan. We'll find another way.
Nathan : No. Dad, I do a lot of stuff for you -- almost everything. But I'm gonna do this for me.

[Peyton walks out of Nathan's room wearing a towel]

Peyton : Hi, Mr. Scott.

[Keith and Karen are talking]

Karen : So, I would have preferred a warning shot on this one -- something to let me know what was coming with Lucas.
Keith : Yeah, that's fair enough. But you should see him play, Karen. I mean, it's like -- it's like poetry, you know? And he's gonna be fine.
Karen : Yeah, I know. Do you ever wonder about it, Keith -- how we got to this?
Keith : Hanging out in the old cafe, lamenting the past, Haley listening in from behind?
Haley : I am not listening. Okay, I was. I am.
Keith : Right.  I just wondered how we got here so fast.
Karen : I don't know. When I see Lucas in high school, it all seems like a blink of an eye. But otherwise, it seems like it's been forever.

[Peyton joins Lucas on the roof, and turns the lights on]

Lucas : Wow.
Peyton : Yeah.
Lucas : This place looks great.
Peyton : Thanks. I just finished putting up the lights. Miniature golf is never going to be the same. your mom is worried. She's downstairs with keith picking through her past.
Lucas : Do you think I'm being selfish playing Nathan?
Peyton : Do you?
Lucas : A little bit. I mean, if I walked away, then my mom wouldn't be downstairs worried about it now.
Haley : You know, I don't say things like this very often 'cause it sounds weird, but... You're a really good guy, and I'm glad we're friends. But you and your mom worry too damn much.

[Back at the park, Mouth is getting ready to announce the game]

Mouth: Good evening, ladies and gentlemen, and welcome to an historic night of basketball. I'm Mouth McFadden, along with my gamey partner, Jimmy Edwards, and, Jimmy, we're in for a treat tonight.
Jimmy : And who doesn't love a treat, Mouth? I know I do -- s'mores, ice cream, cake.
Peyton : So, if you're not doing it for your dad, then why are you doing it?
Nathan : You wouldn't get it. I guess not.
Peyton : So what if this guy plays? Are you really that threatened?
Nathan : I'm not threatened
Boy : anyone.
Peyton : Well, then, why do it? To prove okay, so, what if he wins? What does he get?
Nathan : He gets you.

[ Spectators talking indistinctly ]

Mouth : just moments before the stroke of 12:00, and still no Nathan Scott.
Jimmy : The natives are getting restless, Mouth, judging by the crowd that envelops our booth. Junk : You don't have a booth.
Mouth : Junk Moreti joins us now. Junk, you care to make a prediction?
Junk : I predict you guys will be the two biggest morons out here.
Mouth : And it looks like Nathan Scott has arrived, driven by car right onto the court. Crowd:

[ Chanting ]

Nathan! Nathan!

Boy : by the way, I hope you don't mind, but I told a few people.

[Chanting continues, cheers and applause as the game starts]

Boy : come on, let's go, ba
Boy: Let's go, Nathan!

[Spectators cheer]

Mouth: okay, folks, here we go -- 15 by ones. Make it, take it, win by one, and you can feel the intensity in the air.
Nathan : You ready for this?
Lucas : Why not?
Nathan : It's your life.
Lucas : Yeah. It is.
Mouth : Oh-ho! A 25-footer rips the silk like Jimmy Edwards in a size 3 dress.
Nathan : L Go ahead, man. I'll give you that all night.

[ Cheers and applause ]

Lucas : what happened to all night?
Nathan : Is that all you got, man? If that's all you got, this is over.
Mouth : Yeah! All right!
Jimmy : This looks to be a battle, mouth. Uhh! Yeah! Yeah!

[The game goes on with both boys making great shots. Nathan elbows Lucas in the face]

Lucas : No foul. Basket counts. Besides... You won't score again.
Mouth : Oh, the basket counts, and it's 14-12, game point for Nathan. He could win it all right here. Nathan for the win. Holy crap!

[Lucas makes an unbelievable block]

Mouth : Did you see that?! Someday men will write stories about that block. Children will be named after it. Argentinean women will weep for it. Luke gets a basket, and he's down
Boy : one.
Nathan : You're down by one, man. Don't choke now.
Mouth : Another dagger, and it's all tied up! I think I'm gonna puke.
Crownd : Come on, Nate! Come on, shut him down, Nathan!
Mouth : This is it, folks -- no going back now. The next basket wins it.
Nathan : He's never mentioned you, man --not once in all these years.
Lucas : This is for my mom.

[Lucas makes the winning shot!]

Mouth : Luke for the win! It's good! It's good! Lucas Scott takes it 15-14, and there is bedlam and delirium and felicity for all!
Peyton : So, what did you bet? I win Nathan stays on the team
Peyton : why?
Lucas : Because it's the last thing he wants. And anyway, it's not about him.

[Nathan comes back]

Nathan : Peyton.
Lucas : I'll be seeing you.

[Scenes switch back and forth between all the main characters as we hear Lucas' voice]

Lucas : There is a tide in the affairs of men... Which, taken at the flood, leads on to fortune...
Nathan : Don't worry, dad. Your dreams are still safe. ...
Lucas : But omitted, and the voyage of their life is bound in shallows and miseries... On such a full sea are we now afloat... ...And we must take the current when it serves... ...Or lose the ventures before us.

[In the final scene, Lucas enters the gym. Everyone stops playing and stares at him. The scene pans out, and to the park]

Kikavu ?

Au total, 142 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Osgood 
12.10.2018 vers 19h

didine36 
28.09.2018 vers 15h

EstellleR 
09.09.2018 vers 17h

diana62800 
05.08.2018 vers 01h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

CocoBaker 
22.07.2018 vers 19h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre la carte de Mary Sibley, sorcière de la série Salem, dans la catégorie Magic de notre collection d'HypnoCards.
En vitrine | Salem (Magic)

Appel à candidatures pour trouver des administrateurs pour un futur quartier dédié à la série Manifest de NBC.
Appel à candidatures | Plus d'infos

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente
Actualités
National Geographic Photo Ark

National Geographic Photo Ark
Sophia Bush était présente lors du National Geographic Photo Ark le 11 octobre 2018 au Annenberg...

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual
Bethany Joy Lenz était présente lors du National Breast Cancer Coalition's 18th Annual Les Girls...

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris
Alors qu'elle n'avait pas encore annoncé sa présence, Hilarie Burton l'a fait cette semaine pour la...

Calendrier octobre

Calendrier octobre
Le calendrier d'octobre est désormais disponible. Et c'est avec Hilarie Burton que vous passerez ce...

Netflix Primetime Emmys After Party

Netflix Primetime Emmys After Party
Sophia Bush était présente lors de la soirée 2018 Netflix Primetime Emmys After Party le 17...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

BenMason, 16.10.2018 à 11:01

Bonjour! N'hésitez pas à venir voter pour la meilleur création du concours spécial Halloween sur le quartier de Falling Skies!

quimper, 16.10.2018 à 23:36

Nouveau sondage sur le quartier Rizzoli & Isles. Pas besoin de connaître la série pour pouvoir voter. N'hésitez donc pas à participer

sossodu42, 17.10.2018 à 09:43

nouveau sondage sur le quartier The Listener. Pas obliger de connaître pour voter. l'équipe vous attend

grims, Avant-hier à 07:05

Hello ! 2 nouvelles affiches promo de la saison 5B sont arrivées sur le quartier Vikings ainsi qu'un nouveau teaser ! venez les découvrir !

grims, Avant-hier à 07:37

Le quartier Sons of Anarchy vous propose de découvrir les déguisements de la série dans sa nouvelle photo de la quinzaine

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site