VOTE | 648 fans

#102 : La peur au ventre

 
 
Lucas a raté son premier match de basket. Sur cet échec, il décide de quitter l'équipe.
Rien ne va plus entre Peyton et Nathan, cette dernière en veut à son petit ami d'être aussi dur envers Lucas.
Karen doit faire face à la haine qu'elle éprouve pour Dan afin de ne pas délaisser son fils.

Promo WB

Popularité


4 - 7 votes

Titre VO
Places You Have Come to Fear the Most

Titre VF
La peur au ventre

Première diffusion
30.09.2003

Vidéos

Peyton et Nathan dans la voiture

Peyton et Nathan dans la voiture

  

Trailer 102

Trailer 102

  

 102 - Lucas & Peyton

102 - Lucas & Peyton

  

 102 - Lucas & Peyton

102 - Lucas & Peyton

  

102 - Dessin Peyton

102 - Dessin Peyton

  

102 - Citation Lucas

102 - Citation Lucas

  

Plus de détails

Titre VO : "Places You Have Come to Fear the Most"

Titre en VF : "La peur au ventre"

WB : diffusé le 30/09/2003

TF1 : jamais diffusé!

Scénario : Mark Schwahn

Réalisation : Bryan Gordon

Lucas joue au basket avec Skills, Micro (qui commente), Jimmy et Junk. Ils finissent par stopper la partie et les copains de Lucas lui parlent de la proposition de Withey et des menaces de Nathan. Ils lui disent qu’ils viendront pour le premier match, ils lui souhaitent bonne chance.

Au café, Keith vient chercher Karen pour aller voir le match mais celle ci refuse d’y aller. Elle prétexte qu’elle doit laisser le café ouvert. Keith lui demande si elle en a parlé à Lucas mais Karen pense qu’il comprendra. Haley les interrompt, elle donne les véritables raisons à Keith : Karen refuse de revoir Dan qui a abandonné son fils. Avant de partir, Keith lui dit qu’elle fait une erreur.

Chez les Scott, Dan dit à son fils que Withey peut faire jouer Lucas dans l’équipe mais que lui (Nathan) ne peut pas le faire jouer dans son jeu.

Dans les vestiaires, Withey vient chercher Lucas pour lui parler, Tim ne supporte pas qu’il soit dans l’équipe mais Nathan lui fait comprendre qu’il n’y restera pas longtemps. Dans le bureau de Withey, Lucas reçoit son maillot et les encouragements du coach. Une fois hors du bureau, Lucas rejoint ses amis (Micro et Jimmy), ils aimeraient recueillir quelques mots avant le premier match de Lucas. Withey arrive et leur dit qu’il ne veut pas de journalistes ici. Très flattés, Micro et Jimmy expliquent qu’ils ne sont pas journalistes. Lucas rejoint les vestiaires où toute l’équipe se motive. Withey leur demande de rejoindre le terrain. Nathan dit à Lucas qu’il voulait son monde et qu’il l’a maintenant.

Dan va voir son frère et le nargue comme toujours. Haley et Keith se concentrent sur le match. Un peu plus loin, Micro et Jimmy commentent le match. Lucas va pour marquer quand Dan crie « Fils ! », il se retourne, Nathan lui prend le ballon des mains et lui dit de se réveiller. Les pom-pom girls encouragent les joueurs qui se remotivent. Nathan fait l’entre deux, tout le monde l’encourage. Alors que Lucas va pour attraper le ballon, il manque de renverser Peyton. Après un compliment assez déstabilisant (« Nice legs »), Lucas retourne sur le terrain. Quand Lucas va pour marquer pour l’équipe adverse, Nathan en profite pour l’incendier. Après deux tirs ratés, Nathan reprend le ballon à Lucas. Celui ci sort, Withey lui dit que ce n’était pas sa soirée… Nathan en profite encore une fois pour le narguer.

Peyton et Nathan s’embrassent dans une voiture, mais Nathan ne peut s’empêcher de critiquer Lucas. Peyton ne semble pas apprécier ces moqueries ce qui étonne Nathan. Il lui demande si elle aime ce type, celle ci se moque de lui en lui répondant que non. Nathan en rajoute une couche ce qui agace Peyton qui sort de la voiture. Nathan tente de la faire remonter mais voyant que celle ci ne bouge pas, il balance les pompons et les CD de Peyton par la fenêtre et s’en va.

Keith va voir Karen au café, elle demande si Lucas va bien mais Keith ne l’a pas revu depuis la fin du match. Elle lui explique qu’elle n’ira pas voir le prochain match non plus car elle n’a pas sa place là-bas.

Au terrain extérieur, Lucas rate tous ses tirs. Peyton le rejoint, elle le rassure, lui dit que ce n’est qu’un jeu, ce n’est pas grave s’il n’y arrive pas toujours.

Chez les Scott, Dan regarde la vidéo du match quand Nathan arrive. Il engueule son fils et lui dit d’être meilleur la prochaine fois.

Lucas a raccompagné Peyton chez elle, celle ci lui demande pourquoi il a rejoint l’équipe. Il lui dit que c’est pour l’amour du jeu, elle ajoute qu'elle aussi fait partie des cheerleaders pour le jeu. Il lui confie qu’il voulait savoir s’il était bon ou pas. A son tour, Peyton lui avoue qu’elle ne sait pas si elle se ment ou pas en faisant partie des pom-pom girls. Elle lui propose d’entrer, surpris, Lucas lui demande ce qu’elle fait de Nathan. Elle rentre, Lucas la suit mais elle lui demande ce qu’il fait. Ne sachant plus trop ce qu’il doit faire, Lucas attend des explications. En fait, Peyton lui a demandé s’il voulait entrer, elle ne lui a pas dit d’entrer. Elle ferme la porte et laisse Lucas dehors après l’avoir remercier pour l’avoir raccompagnée.

De retour chez lui, Lucas retrouve sa mère, il lui fait bien sentir qu’il aurait aimé qu’elle soit là. Celle ci s’excuse.

Peyton est devant sa caméra, elle dessine. Son téléphone sonne, le nom de Nathan s’affiche à l’écran, elle ne décroche pas. Il sonne à nouveau et cette fois ci, elle décroche. Nathan l’appelle pour s’excuser. Il lui demande si tout est ok et s’ils seront toujours ensemble le lendemain. Peyton lui dit que tout va bien et raccroche. Vue sur son dessin, elle écrit en haut de la feuille : « It’s not okay ! »

Lucas est au terrain extérieur. Il y est même depuis un bon moment.

Le lendemain en cours, le prof demande à Peyton de décrire Lucas en un mot. Elle choisit «étouffant ». C’est au tour de Lucas de décrire Peyton, il jette son dévolu pour «seule ». Nathan dit au prof que lui, il qualifierait Lucas de bâtard ! Lucas se jette sur Nathan et le frappe.

Lucas se retrouve dans le bureau du coach face à un Withey mal luné ! Le coach ne comprend que pour un mauvais match il remet tout en cause. Lui, a misé tous ses espoirs sur lui car il pensait que Lucas était différent et là, il s’aperçoit que son élève baisse les bras. Lucas le rassure en lui disant que s’il baissait les bras, il ne serait pas assis ici.

Dans les vestiaires, Tim demande à Nathan ce qu’il s’est passé après qu’il ait insulté Lucas. Nathan lui dit que le prof les a séparé. D’ailleurs, il ajoute qu’un peu plus et il risquait de blesser Lucas. Jake le remet à sa place en lui disant que c’est peut-être Lucas qui l’aurait blessé. Withey entre et engueule ses joueurs en leur disant d’aller s’échauffer. Il laisse cependant le temps à Jake de se préparer ce qui énerve Nathan.

Haley est entrain de jouer au mini golf quand Lucas la rejoint. Inquiète, elle lui demande si tout va bien. Il lui répond qu’il aimerait que tout redevienne comme avant, pas seulement la basket.

Brooke rend visite à Peyton. Elle dit à son amie que c’est plutôt bien qu’elle se soit engueulée avec Nathan parce qu’à chaque fois, elle achète un nouveau CD. Peyton lui demande si parfois, elle ne remet pas en question sa popularité, sa vie en quelque sorte. Brooke lui dit que quand elle le fait, elle est effrayée mais après réflexion, c’est plutôt une bonne chose puisque qu’un jour elle se mariera avec quelqu’un de riche !

Au garage, Keith tente de rassurer son neveu en lui expliquant que ce n’est que le premier match. Il ne faut pas qu’il baisse les bras dès le début. Mais Lucas reste très septique. Selon lui, il ne pourra jamais jouer à ce niveau. Keith lui conseille de parler de tout ça avec Karen. Keith jette un coup d’œil dans la voiture de Peyton, il dit que pour une jolie fille, la voiture est très mal tenue. Lucas y jette un coup d’œil, dans un carton à dessin, il trouve une lettre de Thud Magazine et plusieurs dessins. Peyton arrive à ce moment et l’engueule. Elle lui dit de ne pas fouiller dans ses affaires puisque qu’elle ne va pas regarder son journal. Mais Lucas n’a pas de journal, dommage pour lui, Peyton à déjà le début : « Cher journal, mon père ne m’aime pas ! » Sur ce, elle s’en va.

Nathan fait des haltères quand son père arrive, il lui parle de la bagarre qui a eu lieu un peu plus tôt dans la journée. Nathan lui dit que ce n’est rien mais tout ce qui intéresse Dan c’est de savoir si son fils a gagné ou s’il ne va pas nuire à ses projets. Nathan lui dit que Lucas court après Peyton, Dan trouve ça ridicule et s’en va en lui disant de se battre pour quelque chose de plus important la prochaine fois.

Lucas est assis dans la cuisine en compagnie de sa mère et de sa meilleure amie. Karen aborde le sujet de la bagarre qui l’a opposé à Nathan. Haley prétexte d’avoir entendu le téléphone sonner et s’éclipse. Karen ne lâche pas son fils et veut savoir ce qu’il s’est passé. Lucas lui répond que ce gars est un imbécile. Karen lui demande s’il en doutait mais Lucas sait bien que son frère a toujours été un imbécile. Karen ne comprend pas que son fils se mette à ce niveau là. Elle lui demande alors si ça a un rapport avec on match plus que désastreux mais Lucas s’énerve et lui reproche de ne pas y avoir été ! Karen se lève et s’en va, blessée. Lucas commence à s’excuser quand il aperçoit Peyton devant Thud Magazine mais elle n’entre pas et jette son carton à dessin à la poubelle. Lucas va récupérer le carton à dessin et regarde le bâtiment.

Lucas sort de chez lui et va s’asseoir sur le banc avec sa mère. Il commence à s’excuser mais celle ci lui coupe la parole. Elle s’excuse de ne pas avoir pu venir, il avait raison mais elle n’a pas réussi à vaincre sa peur de marcher dans ce gymnase. C’est là que Dan lui a annoncé qu’il partait à l’université, c’est là que tout à changé. Après un moment de silence, Karen dit à son fils qu’elle ne regrette rien et surtout pas de l’avoir gardé mais ce jour où Dan a choisi le basket est encore très dur à supporter. Elle s’excuse une dernière fois de lui avoir dit ça mais elle ne veut pas continuer à lui mentir. C’est au tour de Lucas de s’excuser mais cette fois c’est pour ce que sa mère à vécu qu’il s’excuse.

Nathan et son père se promènent, ils discutent des changements que subit l’équipe de basket et notamment de l’arrivée de Lucas. Dan lui explique que ce n’est pas le match désastreux de Lucas qui va empêcher Withey de ne mettre pas Lucas sur la touche. Nathan ne voit pas ce qu’il peut y faire mais Dan a pas mal de ressource, il raconte à son fils ce qu’il s’était passé lors d’un match et comme quoi, il avait désobéit aux règles imposées par le coach et avait fini sur la touche pour prouver au coach qu’il était indispensable à l’équipe, que sans lui, l’équipe allait perdre (ce qui a eu lieu). Dan rassure son fils en lui disant que tout va s’arranger, quelle que soit la manière utilisée.

A la bibliothèque, Lucas rencontre Jake, ils commencent à discuter de tout et de rien (du dernier match et de lecture entre autre.) Jake s’excuse de ne pas lui avoir beaucoup parler depuis qu’il a rejoint l’équipe mais il voulait qu’il se fasse une place. Il se présente mais Lucas sait déjà qui il est. Jake lui explique que Nathan a en quelque sorte peur de lui. Jake lui donne un exemplaire de « Atlas Shrugged ». Avant de partir, Jake lui dit de «nee pas le laisser faire ». Lucas ne comprend pas mais Jake lui dit qu’il le comprendra.

En cours, M. Kelly propose à ses élèves décrire un mot décrivant ce qu’ils souhaitent le plus dans leur vie aujourd’hui. Mais pour éviter tout débordement, les copies seront anonymes.

Lucas est au terrain de basket extérieur, il essaie de marquer des paniers mais n’y arrive pas. Nathan arrive et lui prend le ballon. Il lui montre comment faire tout en le narguant. Il provoque Lucas qui n’a rien à lui prouver. Mais devant la provocation de son frère, il prend le ballon et tire. Celui ci n’atterrit pas dans le panier mais sur la voiture de Nathan.

Au gymnase, Withey pointe ses joueurs, il arrive à Lucas Scott mais personne ne répond, il secoue la tête visiblement déçu.

Peyton vient récupérer sa voiture, Lucas est au comptoir, elle va le voir. Elle est surprise de le voir ici plutôt qu’à l’entraînement. Lucas ne lui répond pas et jette le carton à dessin sur le comptoir. Elle se braque contre lui et lui dit que ce n’est pas ses affaires ! Lucas pensait juste que quelqu’un serait intéressé mais ça n’a pas l’air de plaire à la jeune fille. Lucas ne comprend pas pourquoi elle les cache. En fait, d’après elle, ses dessins ne sont pas assez bons. Elle aimerait dessiner quelque chose qui parle à tout le monde mais elle n’y arrive pas. Elle s’en va.

Dan rend visite à Withey. Il tente de le persuader de ne pas humilier Lucas (il parle du fils de Karen) plus qu’il ne l’a déjà fait. Avant que Dan ne parte, Withey lui demande si ça lui plaît de détruire la vie de ses fils.

Il n’y a personne dans la salle de classe excepté M. Kelly qui regarde les copies de ses élèves. Vue sur la copie portant le mot «vérité » puis sur Peyton qui regarde ses dessins accrochés au mur. Puis vue sur le mot «revanche » et sur Nathan qui fait des haltères. Enfin, vue sur le mot «réponsess » et sur Lucas qui est assis sur la table de pique-nique au terrain extérieur.

Withey rejoint Lucas au terrain de Basket. Il lui fait remarquer qu’il a manqué un entraînement. Lucas ne peut pas le faire. Whitey veut le voir demain soir lors du match. Il lui dit que la peur peut être dominée et même utilisée pour gagner. Il laisse Lucas penser à ces mots.

Peyton est allongée sur son lit, lisant un magazine. Nathan lui vernit les ongles. Il critique ses ongles, elle monte très vite sur ses grands chevaux mais Nathan la rassure en lui disant qu’il plaisante. Il lui dit qu’il pense quitter l’équipe car ça ne l’intéresse plus autant qu’avant. Ça a l’air de plaire à Peyton qui sourit, elle lui dit qu’ils peuvent le faire : elle, quitter les pom-pom girls et lui, l’équipe de basket. Nathan semble soudain moins sûr et lui donne rendez-vous au match.

Haley et Lucas se promènent en ville. Ils discutent de tout et de rien. Lucas lui dit qu’il ne peut pas faire partie de leur monde. Haley lui dit qu’elle l’a écouté mais qu’elle le connaît et elle lui conseille de réfléchir et de l’appeler plus tard.

Lucas regarde les dessins de Peyton, il tombe sur un dessin représentant pas mal de personne en noir, une seule se détache et on peut lire « There are not you ». Karen arrive et lui dit que le soir même, elle va voir un match de basket. Lucas s’excuse mais Karen le coupe et lui dit que c’est elle qui est désolée (encore !). Elle lui dit qu’elle a toujours aimé les matches. Elle lui demande s’il se rappelle quand il ne quittait pas son maillot de l’équipe junior et qu’après, il a quitté l’équipe. Lucas ne répond mais sa mère insiste. Pour toute réponse, il dit qu’il ne veut pas voir son père, il ne veut pas lui ressembler et ça lui fait peur car c’est ce qu’il risque d’arriver s’il joue. Sa mère ne laisse pas tomber et lui dit que ce soir, elle va voir son fils jouer que Dan soit là ou pas. Lucas remercie sa mère qui s’en va en lui disant que parfois les décisions sont dures à prendre mais qu’avec un peu d’aide tout devient plus simple. Lucas regarde à nouveau le carton à dessin.

Lucas se rend au Thud Magazine. Il demande à quelqu’un de regarder les dessins de Peyton puis s’en va en les lui laissant. Au café, Haley travaille et voit Lucas traverser, elle sourit.

Chez les Scott, Nathan s’en va, Dan le suit. Il lui dit de ne pas penser à Whitey ni aux autres, ça doit être les autres qui pensent à lui, qui sont effrayés. Nathan s’en va.

Au gymnase, les pom-pom girls sont prêtes quand Peyton arrive, Brooke pensait qu’elle ne viendrait pas mais il y a un match qui se joue ce soir.

Dans le couloir qui mène aux vestiaires, Dan essaie de rattraper Lucas, il l’appelle, celui ci se retourne surpris. D’ailleurs, il n’est pas le seul. Dan ne s’attendait pas à le voir là. Il tend un sac de sport et lui demande de le remettre à Nathan puis il s’en va. Jake arrive derrière et lui dit de ne pas le laisser faire. Il lui dit que son talent lui appartient à lui et à lui seul. Il prend le sac de Nathan des mains de Lucas pour lui éviter une situation gênante. Dans les vestiaires, Lucas commence à se changer, il regarde son nom derrière son maillot. Plan sur Karen et Keith qui entrent dans le gymnase avec Lucas qui parle en voix off, Karen aperçoit Dan dans les gradins, Peyton et Brooke commencent l’enchaînement des pom-pom girls, l’homme du Thud regarde les dessins de Peyton, les joueurs s’apprêtent à sortir des vestiaires, l’équipe entre sur le terrain, Lucas dit à Peyton que ce sont ses dessins qui l’ont poussé à venir ce soir. Peyton lui sourit. Lucas regarde Dan puis s’en va rejoindre l’équipe. Son père remarque que le nom Scott n’est plus sur le maillot de Lucas. Plan sur le nom « Scott » tombé au sol.

Terrain de basket-ball à côté du fleuve. 

Skills :
et voilà c’est pas compliqué ! 

Micro :
Il va falloir y aller les mecs ! (parle à son micro) Je vous rappelle chers amoureux du ballon orange que ce soir, c’est le grand soir ! 

Skills :
Eh Lucas t’es avec nous ? Tiens vas-y mets en un pour te porter chance ! 

Lucas marque un panier. 
 

Skills :
T’es en grande forme ! 

Jimmy :
Il est 6h25 Lucas. 

Lucas :
Vous êtes pas obligés de venir, après tout, c’est rien qu’un match ! 

Skills :
Tu rigoles ? d’abord Whitey te prend dans l’équipe. 

Junk :
Et Nathan veut te dissuader. 

Micro :
Il te défie ici même et tu le bats au terme d’un un contre un épique. 

Skills :
Et après tout ça on irait pas te voir jouer ? Mm… C’est ton premier match de championnat…on est tous avec toi ! 

Skills passe la balle à Lucas.
 

Jimmy :
Allez Lucas, ouais ! 

Un 4x4 passe devant le Karen’s café et des lycéens à l’intérieur encouragent les Ravens.

Karen est derrière le comptoir tandis que Keith entre dans le café.
 

Keith :
Karen ? Faut qu’on y aille. 

Karen :
Ah ! Non, moi je reste là. Je ne peux pas me permettre de fermer le café pour la soirée. 

Keith :
Lucas sait que tu ne viens pas ? 

Karen :
Non. Mais il comprendra… 

Keith :
Karen… 

Haley :
( faisant mine de sortir du café, coupe la parole à Keith) On sait tous pourquoi elle ne veut pas venir , elle ne tient pas à revoir son amour de jeunesse, c’est-à-dire ton frère Dan, c’est-à-dire le père de Nathan, c’est-à-dire le type qui a abandonné Lucas, et maintenant en route, avant que je ne reprenne mon souffle. 

Haley ouvre la porte du karen’s café, et sort.
 

Keith :
A mon avis t’as tort de pas venir… 

Keith sort à son tour, à reculons tout en regardant Karen.
 

Maison de Dan. Dan et Nathan marchent tandis que Dan parle.
 

Dan :
Le coach Whitey peut peut-être le mettre dans l’équipe, mais il ne peut pas t’obliger à jouer avec lui. Si tu lui fais aucune passe, t’es sûr qu’il te fera pas concurrence. Vous jouez Verona ce soir, ils sont pas mauvais. 

Nathan :
Ouais je sais… 

Nathan et Dan sortent de la maison, en route pour le match !
 

Vestiaires. Nathan, écouteurs aux oreilles s’y installe et serre la main à Tim.
 

Tim :
La forme ? 

Nathan :
Mm. 

Nathan jette un œil par-dessus son épaule et observe Lucas qui range un papier dans son casier pour ensuite se retourner à son tour et apercevoir Nathan. Celui-ci baisse le regard vers son casier, Lucas fait de même. Whitey rentre dans les vestiaires.
 

Whitey :
Scott ? 

Nathan enlève ses écouteurs pour écouter Whitey. Ce dernier fait signe à Lucas que c’est lui qu’il désigne et non Nathan. Alors Nathan se retourne pour regarder Lucas qui ferme son casier et s’avance vers Whitey tout en croisant le regard de Nathan, qui le suit aussi du regard.
 

Tim :
C’est incroyable qu’il ait pris ce mec-là dans l’équipe. 

Nathan acquiesce. Lucas sort des vestiaires pour rejoindre Whitey.
 

Nathan :
Il va le virer. 

Bureau de Whitey.
 

Whitey :
T’es nerveux ? 

Lucas :
Ouais, un peu. 

Whitey :
Tant mieux. C’est normal. 

Whitey lance un maillot bleu et blanc à Lucas.
 

Whitey :
Joue comme t’as joué à l’entraînement cette semaine, et tout se passera bien. 

Après avoir contemplé son nouveau maillot, Lucas sort du bureau de Whitey et croise dans le couloir Micro et Jimmy.
 

Micro :
Lucas, tu veux bien nous dire quelques mots avant ton premier match ? 

Jimmy :
C’est pour notre site Internet, « ravenshoops.com ». 

Micro :
On mettra des commentaires et des photos. 

Whitey sort à son tour de son bureau.
 

Whitey :
C’est quoi ce cirque ? 

Micro :
On fait un site Internet sur le basket. 

Jimmy :
On est journalistes sportifs coach ! 

Whitey :
Sortez de là, les vestiaires ne sont pas ouverts aux spectateurs ni aux médias. 

Micro :
T’as entendu ça vieux, on est un média ! 

Jimmy :
Ouais, et on est des journalistes opprimés en plus ! 

Jimmy et Micro s’éloignent de Lucas, en riant, ravis. Lucas jette son maillot sur son épaule, amusé.
 

Les Ravens, en chœur :
On va gagner, c’est notre destinée ! 

Whitey :
C’est l’heure de rentrer sur le terrain ! 

Les Ravens rentrent sur le terrain tout en criant « Ravens ! ». Lucas et Nathan sont les seuls à ne pas chanter, et les derniers du cortège.
 

Nathan :
Tu voulais ma place ? Tu l’as. 

Terrain de basket. Dan apparaît dans les gradins.
 

Dan :
Bonsoir Keith, mon cher grand frère est venu encourager son neveu ? 

Keith :
On peut dire ça, ouais… 

Keith et Haley, à ses côtés dans les gradins, se regardent en souriant.

Sur le terrain, Nathan marque en smatchant.
 

Micro
(s’adressant à Jimmy dans son micro) : Ce soir, Lucas Scott va jouer son tout premier match avec les Ravens. 

Jimmy :
Tout à fait mon cher Micro, l’équipe de Tree Hill a remporté ses cinq derniers matchs, mais six de ses meilleurs joueurs ont été suspendu depuis.  

Lucas lance le ballon pour marquer.
 

Dan 
(depuis les gradins, appelle) : Fiston ? 

Lucas se retourne et l’aperçoit, comme répondant à son appel. Dan et lui s’observent, jusqu’à ce que Nathan envoie le ballon à Lucas, qui le reçoit dans la poitrine. Nathan bouscule Lucas en le regardant avec provocation.
 

Nathan :
Réveille toi petit ! 

Lucas le regarde, abasourdi. Quand le coach Whitey les appelle.
 

Whitey :
Allez les Ravens, rassemblement ! 

Peyton et Brooke, pom-pom girls, sont debout près du terrain de basket.
 

Brooke :
C’est lui le mec qui a battu Nathan ? 

Peyton acquiesce.
 

Brooke :
Il est pas mal… 

Les joueurs de l’équipe ont fini leur rassemblement, mais Whitey retient Lucas par le bras.
 

Whitey :
Lucas ? ça va aller, tu t’en sortiras toujours, quoi qu’il arrive. 

Lucas sourit et rejoint les autres joueurs.
 

Pom-pom girls :
Ravens, Ravens, toujours plus haut ! 

Le match commence.
 

Dan :
C’est bon Nathan ! 

Keith :
Avancez ! 

Haley :
Vous êtes les meilleurs ! 

Un des joueurs lance le ballon à Lucas qui n’arrive pas à le récupérer, celui-ci atteint Peyton.
 

Peyton :
Tu rêves ou quoi ? 

Lucas :
Ouais, à toi. 

Lucas rejoint le match à reculons, laissant Peyton surprise.
 

Keith :
En défense !  

L’équipe adverse marque un pagnet, car Lucas a été incapable d’arrêter le ballon qui était pourtant à sa disposition. Whitey est déçu, tandis que Dan sourit.
 

Nathan :
Ils t’ont payé ou quoi ? 

Peyton et Brooke encouragent.
 

Peyton :
Allez les Ravens ! 

Un joueur des Ravens passe le ballon à Lucas qui tire et rate le pagnet. Keith et Haley baissent la tête. Lucas lance encore le ballon deux autres fois, mais rate encore. Dan est ravi, il sourit. Nathan parvient à récupérer le ballon, smatche et marque !
 

Dan :
Nathan, t’es le meilleur ! 

Whitey
(siffle) : Temps mort ! Scott, tu sors. 

Lucas s’assoit sur le banc.
 

Whitey :
C’était pas ton jour. 

Nathan court et passe à côté de Lucas.
 

Nathan :
Je vais te montrer ce que c’est que le basket. 

GENERIQUE.
 

Nathan et Peyton s’embrassent dans une voiture garée. Peyton enlève sa chemise, tandis que celui-ci lui caresse la cuisse. Nathan interrompt leur baiser en riant.
 

Nathan :
Pardon, je pense encore à l’autre nul ! Excuse moi. 

Peyton recommence à l’embrasser. Nathan rit de nouveau.
 

Peyton :
C’est pas vrai ! 

Nathan :
Pardon, j’y peux rien, t’as vu à quel point il était nul ? 

Peyton :
Et alors ? 

Nathan :
C’est vraiment un minable ! J’ai jamais vu un aussi mauvais basketteur ! 

Peyton :
ça te fait plaisir, ça ? 

Nathan :
Bien sûr que oui ! Ca t’amuse pas toi ? 

Peyton regarde ailleurs en soupirant.
 

Nathan :
C’est parce qu’il te branche que tu le défends comme ça ? 

Peyton sourit en se rapprochant de Nathan.

Peyton : Oui, il me branche, c’est pour ça que j’ai envie de t’enlever toutes tes fringues ! 

Nathan :
Et ben moi j’ai pas envie. Pour une fois je préférerais qu’on discute ! 

Peyton :
Non ! tu veux qu’on parle de l’humiliation publique de ton rival, non merci ! je trouve ça un peu trop cliché ! 

Nathan :
Ah ouais…comme faire l’amour dans une voiture ? 

Peyton le regarde, vexée, elle sort de la voiture.
 

Nathan :
Eh, réagis pas comme ça ! Je voulais juste te taquiner ! 

Peyton claque la portière. Nathan ouvre la vitre.
 

Nathan :
Allez, remonte dans la voiture ! 

Peyton le regarde, pas dupe.
 

Nathan :
S’il te plaît ! 

Peyton part et Nathan hausse les épaules.
 

Nathan :
Tu l’auras voulu ! 

Nathan jette les pompons de Peyton par la vitre. Peyton se retourne. Il lance ensuite un CD.
 

Nathan :
Tiens, je te rends ton CD pourri ! Rentre bien. 

Peyton
(lui criant après) : J’y tiens beaucoup à ce CD ! SI tu l’as rayé, je me vengerai ! C’était un cadeau ! 

Keith frappe à la porte du Karen’s café. Karen est derrière le comptoir.
 

Karen :
Entre, je t’en prie ! 

Keith entre et s’avance vers le comptoir.
 

Keith :
Ca va ? 

Karen :
Oui, et Lucas ? 

Keith s’assoit au comptoir.
 

Keith :
J’en sais rien, je l’ai pas revu. (silence) T’aurais dû venir. 

Karen :
Et toi, t’aurais pas dû aller voir le coach.

Keith : Je croyais que t’étais prête à le soutenir. 

Karen
(servant une tasse de café à Keith) : Tu sais très bien que je le soutenais. De toute façon tu l’avais fait entrer dans l’équipe alors je n’avais pas le choix. 

Keith
(la jaugeant) : Pourquoi t’es en colère ? 

Silence. Karen maintient le regard baissé.
 

Karen :
J’aurais dû venir. (regarde ailleurs en souriant, puis lève le regard vers Keith) Je croyais que j’avais tourné la page, mais apparemment je me voilais la face ! C’est au-dessus de mes forces, je ne peux pas retourner dans ce gymnase. J’ai trop de mauvais souvenirs là-bas. 

Terrain à côté du fleuve. Lucas tente de marquer un pagnet, mais rate. Il tente encore, mais rate une nouvelle fois. Il est dépité. Peyton le rejoint.
 

Peyton :
C’est ici que viennent traîner les âmes en peine ? 

Lucas se retourne et l’aperçoit.
 

Lucas :
Qu’est-ce que tu fais là ? 

Peyton :
Ce que je fais partout, je m’en vais ailleurs. 

Peyton commence à s’en aller, mais interrompt sa marche lorsque Lucas parle.
 

Lucas :
C’est drôle : d’habitude quand je lance le ballon, ça rentre, sans que je me pose de questions, sans même réfléchir. 

Peyton se retourne et lui fait face.
 

Lucas :
Ca se fait tout seul. 

Peyton :
Ca se faisait tout seul, tu veux dire. 

Lucas acquiesce et détourne le regard.
 

Lucas :
Ouais. 

Peyton :
C’était juste un match. Qu’est-ce que ça fait que tout le lycée, la majorité de tes potes et toute la ville te trouvent nul ? 

Lucas :
C’est très gentil de me remonter le moral ! Je te ramène chez toi ? 

Maison de Dan. Ce dernier repasse en boucle l’enregistrement du match de la soirée. Il regarde d’abord le moment où Lucas rate son pagnet, et semble dépité, puis le moment où Nathan marque le sien : il est alors fier et sourit. Nathan rentre chez lui et son père l’accoste du salon.
 

Dan :
Nathan ? 

Nathan se détourne de sa trajectoire et rejoint son père au salon.
 

Dan :
Regarde cette action. (montre la télévision) Regarde ce que t’as fait là. 

Nathan :
J’étais marqué par deux joueurs alors j’ai fait une passe décisive. 

Dan :
Faux, tu as perdu une occasion de marquer un pagnet.  

Nathan :
Mais j’étais coincé, et j’ai quand même marqué 28 points ! 

Dan :
30, ça aurait encore plus impressionné d’éventuels recruteurs ! Il faut que tu dormes, t’avais l’air essoufflé dans le dernier quart temps alors demain footing ! 

Nathan secoue la tête et commence à partir.
 

Nathan :
Je comprends pourquoi maman est si souvent en voyage d’affaires. 

Il continue son chemin tandis que Dan détourne le regard vers lui.
 

Dans la voiture de Lucas, Peyton et lui arrivent dans la maison de celle-ci. Lucas déboucle sa ceinture.
 

Peyton :
Est-ce que je peux te poser une question ? 

Lucas :
Je t’écoute. 

Peyton :
Pourquoi t’as accepté ? D’intégrer l’équipe ? Tu devais te douter que t’avais rien à faire là-dedans. 

Lucas :
Je l’ai fait pour le jeu. C’est ça que j’aime. 

Peyton :
Je comprends, la vie est tellement vide de sens, il faut bien s’occuper. Mais pourquoi faire le championnat ? T’aurais pu rester au parc. 

Lucas :
Ouais, mais je voulais voir ce que je vaux comparé à eux. 

Peyton soupire et détourne son regard.
 

Peyton :
Moi je trouve qu’en venant à ce match, on a tous perdu notre soirée. Toi, moi, et les spectateurs. 

Lucas :
Alors pourquoi tu fais ça ? Si ça te déplaît à ce point, t’as qu’à arrêter ! 

Peyton :
Si je rentrais dans le jus, je serais aussi banale que toutes les autres. Plutôt mourir. D’un autre côté, si je lâche tout, on dira que je fais ma crise, ou que je veux de l’attention. J’suis coincée. 

Peyton ramasse ses pompons et ouvre la portière.
 

Peyton :
Tu veux venir chez moi ? 

Lucas :
Ton petit copain en penserait quoi ? 

Peyton :
On s’en moque. 

Peyton sort et ferme la portière. Lucas ouvre la sienne et sort à son tour. Peyton fait mine d’ouvrir la porte de sa maison, mais se retourne vers Lucas.
 

Peyton :
Pourquoi tu me suis ? 

Lucas :
Euh… Je pensais que tu… 

Peyton :
J’t’ai pas invité chez moi. C’était juste pour savoir. Salut et merci. 

Elle ouvre la porte, rentre chez elle, puis ferme en laissant Lucas sur le perron. Celui-ci réfléchit et sourit.
 

Dans la maison de Lucas. Karen est assise au salon et lit un journal quand Lucas rentre. Elle l’appelle et il se dirige vers le salon.
 

Karen :
Bonsoir chéri. 

Lucas :
Je pensais que tu viendrais. 

Karen :
Je sais, mais on a eu du monde au café. Les affaires reprennent ! 

Lucas se dirige vers sa chambre et évite de croiser le regard de Karen.
 

Lucas :
Tant mieux. 

Karen se lève brusquement de son fauteuil.
 

Karen :
Lucas ! J’suis désolée. J’espère que je raterai pas le prochain. 

Lucas acquiesce et se tourne vers elle.
 

Lucas :
Ouais, moi aussi. 

Il entre dans sa chambre. Karen le regarde et soupire, en baissant la tête.
 

Dans la chambre de Peyton. Celle-ci a branché sa caméra et dessine devant son ordinateur où son image apparaît. Le téléphone sonne. Elle décroche après un moment d’hésitation. Après avoir regardé le numéro qui s’affiche, elle monte le volume des baffes de son ordinateur et y colle le téléphone. Nathan, à l’autre bout du fil, est surpris et décolle son téléphone de l’oreille. Peyton raccroche, et continue à dessiner : il s’agit d’une voiture s’éloignant d’une jeune fille aux cheveux bouclés. Le téléphone sonne à nouveau. Peyton éteint la musique et décroche.
 

Nathan :
Excuse moi. Ecoute chérie… 

Peyton :
Y a pas de chérie ici, y a qu’une fille qui écoute des CDs pourris. 

Nathan:
Sincèrement j’suis désolé. J’suis stressé, l’autre naze est dans l’équipe, et mon père, et ben, il me parle plus que de ça. Je me suis énervé, c’était idiot, j’aurais pas dû. 

Peyton soupire et recouvre sa web-cam.
 

Peyton :
J’en ai marre de ces histoires. 

Nathan :
J’y suis pour rien, mais je sais que j’ai pas été très sympa avec toi ces derniers temps, et je te demande pardon. (silence) Tu me pardonnes ? Allez, dis moi que ça va, et que tu m’en veux pas, comme ça quand on se verra demain, y aura pas de malaise entre nous, d’accord, Peyton ? 

Peyton :
Oui, ça va. Peyton écrit sur son dessin « Non, ça va pas ». 

Au terrain à côté du fleuve. Lucas court en driblant, tente de marquer mais rate. Nous savons à cause de la lumière qui diminue qu’il s’entraîne ainsi un long moment, sans jamais parvenir à marquer.
 

Au lycée. Dans une salle de classe.
 

Prof :
Au début de sa carrière Hemingway ressentait beaucoup de frustrations. Il écrivait de bons livres, mais il voulait faire mieux. C’est alors qu’il a découvert les vertus de l’économie de mots. Peyton, tu vas me décrire quelqu’un, par exemple, Lucas, en utilisant qu’un seul mot. 

Lucas et Nathan se retournent vers Peyton, en attendant sa réponse. Peyton observe Lucas, baisse les yeux et dit d’un air déterminé :
 

Peyton :
Coincé. 

Les élèves rient, Lucas détourne le regard d’un air énervé, tandis que Nathan s’esclaffe.
 

Prof :
Ca va, on se calme, merci, merci Peyton. Lucas, à toi de décrire Peyton. Choisis un mot. 

Lucas
(se retournant vers Peyton, qui attend sa réponse) : Solitude. 

Les élèves s’exclament : « Ooh ».
 

Prof :
Ca suffit, pas de commentaires les autres ! Merci. 

Nathan lève la main après un moment de réflexion.
 

Prof :
Oui ? Nathan ? 

Nathan :
Je sais comment je décrirais Lucas. 

Lucas lève la tête.
 

Nathan :
Bâtard. 

Les élèves s’exclament « Ooh » une nouvelle fois.
 

Prof :
On arrête, on arrête ça tout de suite. 

Lucas se lève brusquement de sa chaise, ainsi que Nathan. Il le pousse violemment, tandis que Peyton les regardent, abasourdie.
 

Prof :
Mais qu’est-ce qui vous prend ? Arrêtez enfin ! 

Lucas lève le poing tandis que Nathan est à terre.
 

Bureau de Whitey.
 

Whitey :
Déjà que dès que je mets le nez hors de ce bureau, on m’insulte parce que j’ai fais l’erreur de te prendre dans l’équipe, en plus tu joues les durs ! Assieds toi. 

Lucas s’assoit en face de Whitey.
 

Whitey :
Je dois commencer à perdre la boule avec l’âge. Parce que quand je t’ai vu, je me suis dit que tu n’étais pas comme les autres, j’ai pris sur moi de te donner ta chance dans l’équipe, tout ça parce que je te faisais confiance ! 

Lucas :
J’ai craqué. Je regrette. 

Whitey :
Qu’est-ce qui t’a pris de te battre ? 

Lucas :
Je crois que la pression est trop forte. 

Whitey
(riant) : Ah ouais… A la première difficulté tu plies bagage ! Quel courage ! 

Lucas
(se rapprochant de Whitey d’un air sérieux) : Si j’étais si lâche que ça, je ne serais pas devant vous aujourd’hui. 

Dans les vestiaires, un casier claque.
 

Tim :
T’as fait quoi après l’avoir poussé par terre ? 

Nathan :
Rien, Kelley m’a retenu. Sinon, j’en aurais fait du steak-hâché. 

Jake :
Il t’aurait peut-être mis une raclée ? 

Nathan :
Tu sais pas de quoi tu parles, Jake.

Jake : Tout ce que je sais, c’est ce qu’on m’a dit. Et à ce qui paraît, c’est Lucas qui t’a sauté dessus. Et il était prêt à t’en coller une en pleine poire quand le prof est intervenu. 

Tim sourit en baissant la tête.
 

Nathan :
C’est une fausse rumeur, au lieu de jouer les commères, tu ferais mieux de t’entraîner. 

Whitey entre dans les vestiaires.
 

Whitey :
C’est un salon de thé ici ou un gymnase ? Alors dépêchez vous d’aller vous échauffer. (tourne le regard vers Jake, paraît agréablement surpris) Jaglieski ? Quand t’auras fini de te remaquiller, tu pourras peut-être rejoindre l’équipe ? Allez, on se bouge ! 

Nathan et Tim regardent Jake d’un air amusé. Tim rejoint Whitey sur le terrain, tandis que Nathan s’attarde, lorsque Lucas arrive dans les vestiaires, et commence à ouvrir son casier.
 

Nathan :
Eh ? Toi, tu vas regretter d’être venu au monde ! 

Whitey apparaît dans l’échancrure de la porte.
 

Whitey :
Nathan ? 

Nathan part après un coup d’œil vers Lucas. Ce dernier ouvre son casier, y prend son maillot.
 

Terrain de golf sur le toit. Haley joue quand Lucas arrive.
 

Haley :
Ca va mieux ? 

Nathan :
De quoi tu parles ? 

Haley :
De ton amnésie. 

Lucas :
Mais quelle amnésie ? 

Haley :
Ta mémoire a dû être endommagée pendant la bagarre sinon tu m’aurais dit ce qui s’est passé avec Nathan tout à l’heure ? Tu es sûr que ça va Lucas ? 

Lucas :
Ouais. Ca t’est déjà arrivé de te réveiller au milieu d’un super rêve, et de vouloir te rendormir ? Ou d’avoir un gros rhume, et de t’en vouloir parce que la veille tu n’appréciais pas la chance que tu avais de pas être malade ? 

Haley acquiesce.
 

Haley :
Si. 

Lucas :
C’est exactement ce que je ressens. J’ai qu’une envie, c’est que tout redevienne comme avant. 

Haley :
Tu parles du basket, là ? 

Lucas :
Non, de ma vie en général.

Haley regarde Lucas d’un air compréhensif. 

Dans la chambre de Peyton, Brooke et Peyton discutent.
 

Brooke :
Si Lucas était pas aussi pauvre et aussi mauvais en basket, je crois que je serais folle de lui. 

Peyton lève les yeux au ciel, puis Brooke regarde les CDs qu’elle tient dans ses mains.
 

Brooke :
T’as acheté le nouveau Beyoncé ? 

Peyton :
Non. 

Brooke :
Je te connais bien : tu te la joues Gwen Stefani, super originale et rebelle, mais en fait on t’adore quand même. Et tu sais pourquoi ? Tu as beau être différente, les jours des matchs de basket, tu es avec nous. Tu deviens une des nôtres. 

Peyton :
Brooke ? Gwen Stefani est assez banale en fait. 

Brooke lève les yeux au ciel en souriant.
 

Peyton :
T’as jamais envie de plus que ça ? 

Brooke :
Plus que quoi ? 

Peyton :
Notre vie, le lycée, ces idioties de matchs de basket, toujours être obligée de plaire à tout le monde ? 

Brooke :
Ouais. Parfois j’imagine l’avenir et ça me fait peur rien que d’y penser… Mais en fait je crains rien : j’irai à l’université, j’y rencontrerai l’homme de ma vie, pourvu qu’il soit riche, et que je devienne pas trop grosse. 

Peyton la regarde, en acquiesçant, abasourdie.
 

Garage de Keith. Keith et Lucas entrent en parlant.
 

Keith :
C’était qu’un match Lucas, c’est pas grave, même Jordan a mal joué dans son premier match pro. 

Lucas :
Il a marqué 16 points lors de sa toute première sélection ! 

Keith :
Je sais, mais je voulais te remonter le moral ; tu feras mieux la prochaine fois, ça sert ç rien de ruminer ! 

Lucas :
Mais j’ai peut-être pas le niveau , je suis peut-être pas capable de jouer comme eux. 

Keith :
Bien sûr que si ! 

Lucas :
Moi je pense pas… Et puis… Y a pas que ça ! Je suis pas à ma place dans leur monde ! C’était pas une bonne idée. 

Keith :
Et tu crois que Jordan se serait bien entendu avec des mecs comme eux ? Ca n’a rien à voir. Et ta mère elle en pense quoi ? 

Lucas 
: Je lui en ai pas encore parlé. 

Keith :
Ben tu devrais ! 

Lucas :
Pourquoi ? 

Keith :
Parce que ça la concerne aussi. C’est pas facile pour elle tu sais ? 

Lucas et Keith regardent à l’intérieur de la voiture qu’ils ont débâché : il s’agit de la voiture de Peyton. On voit sur la banquette arrière diverses ordures.
 

Lucas :
Ouh là ! 

Keith :
Ouais. C’est une constante. Plus la fille est jolie, plus sa caisse est sale. Elle, c’est une championne. 

Lucas secoue la tête en souriant, regarde à l’intérieur de la voiture et aperçoit une pochette à dessins. Il souffle dessus pour enlever la poussière et l’ouvre. Il tombe sur une lettre.
 

Lucas
(lisant la lettre) : « Cher Thud Magazine, j’aime beaucoup la BD underground et je veux vous soumettre mes créations. » 

Il tourne la page, observe les dessins de Peyton, quand celle-ci arrive et lui arrache la pochette des mains.
 

Peyton :
Touche pas à mes dessins ! 

Lucas :
J’ai…J’ai rien vu. 

Peyton :
Ca ne regarde personne d’autre que moi. Est-ce que je m’amuse à lire ton journal intime ? 

Lucas :
J’ai pas de journal. 

Peyton :
Tu devrais. « Cher journal, je n’ai ni père ni talent au basket. PS : Je fouille les sacs à mains des filles. » 

Elle part et Lucas la regarde s’éloigner, puis sourit.
 

Extérieur de la maison de Dan. Nathan soulève une altère.
 

Dan :
Il paraît que tu t’es battu au lycée ? 

Nathan :
C’était rien. 

Dan :
T’as gagné au moins ? 

Nathan :
On nous a séparés avant. 

Dan :
Ah oui, vraiment ? Tu te rends compte que ton principal m’a appelé pour me dire ce qui s’est passé ? Une équipe universitaire de haut niveau n’engagera jamais un joueur qui a une mauvaise réputation. 

Nathan :
Papa, il draguait ma copine ! J’allais tout de même pas le laisser faire ! 

Dan :
Ta copine ?

Nathan souffle, exaspéré. 

Dan :
Si tu dois te battre, tâche au moins de trouver un enjeu plus important ! Sinon ça va, t’es pas blessé ? 

Nathan :
Non. 

Dan :
Si tu n’as rien, ça va.

Dan commence à partir, mais Nathan le retient. 

Nathan :
Et toi ? 

Dan se retourne et fait face à son fils.
 

Dan :
Moi ? quoi ? quoi ? 

Nathan 
: C’est pas à moi qu’il en voulait. C’est à toi en fait. 

Maison de Lucas. Lucas boit un verre d’eau.
 

Karen :
Tu me racontes ta version des faits, ou tu me laisses te punir sans possibilité de te défendre ? 

Haley s’attable avec Lucas et Karen qui prennent leur petit-déjeuner. Lucas la regarde.
 

Haley :
Oh, le téléphone sonne j’y vais. 

Karen :
J’attends ? 

Lucas :
Il m’a provoqué, maman ! 

Karen secoue la tête.
 

Lucas :
Il a dit que j’étais… 

Karen
(lui coupant la parole) : Non Lucas, quand ton lycée a appelé, je leur ai dit qu’ils se trompaient de Scott, ils m’ont répondu que c’était impossible puisque les deux Scott se battaient ensemble ! Qu’est-ce qui t’a pris de te battre en classe ? de te battre tout court d’ailleurs ? 

Lucas
(l’interrompant, élevant la voix) : Je te dis qu’il m’a cherché ! 

Karen :
Tu sais que Nathan est bête et arrogant, pourquoi céder à la provocation ? 

Lucas :
Cette fois-ci il est allé trop loin ! 

Karen :
Et toi t’es rentré dans son jeu ? 

Lucas soupire et détourne le regard.
 

Karen
 (baissant les yeux) : Ca n’aurait pas quelque chose à voir avec ton mauvais match de l’autre soir ? 

Lucas :
Comment tu pourrais le savoir ? T’es même pas venu ! 

Karen est choquée et bouleversée. Elle se lève de table.
 

Lucas :
Excuse moi maman. Pardon maman ! 

Karen part, Lucas regarde par la fenêtre et aperçoit Peyton qui fait mine d’entrer dans le bâtiment du Thud Magazine, puis change d’avis et jette dans une poubelle proche sa pochette à dessins. Lucas ramasse la pochette et regarde la vitrine du bâtiment.
 

Devant la maison de Lucas, sur le porche. Lucas rejoint sa mère sur la balancelle.
 

Karen :
T’as l’air fatigué ? 

Lucas :
J’ai mal dormi. J’ai rêvé que j’avais fait une réflexion complètement idiote à ma mère. 

Karen et Lucas en même temps : Je voulais te dire… 

Karen :
Ooh ? 

Lucas cogne l’épaule de Karen en jouant.
 

Lucas :
Vas-y. 

Karen lui rend la pareille en riant.
 

Karen :
Vas-y toi. 

Lucas :
J’suis désolé. 

Karen :
Non. C’est à moi de m’excuser, j’aurais dû t’expliquer pourquoi je n’étais pas venue. J’avais vraiment envie de te voir jouer mais je n’avais pas le courage de retourner au gymnase. C’est là que Dan m’a dit qu’il partait à l’université tout seul. C’est là que ma vie a changé. 

Karen prend sa respiration et regarde Lucas qui semble triste pour sa mère.
 

Karen :
Je t’assure que je ne regrette pas une seconde que ma vie se soit déroulée comme ça. Au contraire. Il n’empêche que ce jour-là dans ce gymnase Dan m’a fait beaucoup de peine. Et c’est justement le basket qu’il a choisi. Je sais que ça doit te mettre mal à l’aise d’entendre ça, mais je préfère te dire la vérité. 

Lucas :
C’est moche que t’aies autant souffert. 

Lucas et karen s’étreignent, mais Lucas ne se débarrasse pas de son air grave.
 Dan et Nathan marchent à l’extérieur. 

Dan :
Ecoute, faut qu’on parle de tes problèmes d’équipe. Je sais que tu dois me trouver dur, mais c’est parce que j’ai de grands projets pour toi. Whitey va pas virer Lucas à cause d’un mauvais match, ça non. 

Nathan :
Ca fait rien, qu’il le garde. Il va continuer à se faire humilier. 

Dan :
Whitey ne va pas lâcher. A mon époque, il était déjà aussi borné qu’aujourd’hui. Il avait toujours raison. Même quand il avait tort. J’étais le seul à m’opposer à lui. 

Nathan :
Du coup il t’a laissé sur le banc le jour de la finale. 

Dan :
Ca, c’est ce qu’il prétend. Tout le monde croit qu’il a eu le dernier mot. Mais je vais te dire la vérité : c’est moi qui n’ai pas voulu finir ce match. On menait dans le dernier quart temps, il voulait pas prendre de risques, mais qu’est-ce que je t’ai dit de faire dans ces cas-là ? 

Nathan :
Maintenir la pression. 

Dan :
Exact, il faut maintenir la pression. En plus y a des agents qui étaient venu me voir, et mon adversaire direct avait été recruté par une super fac, mais je savais que j’étais meilleur que lui. Alors j’ai désobéi à Whitey et j’suis allé marquer. 

Nathan :
La classe. 

Dan :
Ouais. 

Nathan et Dan arrivent devant leur maison, Dan aide Nathan à étirer ses bras.
 

Dan :
En voyant ça Whitey demande un temps mort et il commence à brailler que c’est grâce à son système de jeu qu’on est là, et que les joueurs doivent se mettre au service de l’équipe. Moi j’ai dit « Okay, jouez sans moi, on verra ! ». 

Nathan :
Et ils se sont fait griller ? 

Dan :
Ouais, c’était dommage pour les autres joueurs, mais ça a donné une leçon à Whitey. C’est grâce à moi qu’on était en finale du championnat, ses tactiques n’y étaient pour rien. Ecoute garçon, ne relâche pas la pression sur Lucas même si tu crois l’avoir battu pour de bon. Whitey se sert de lui pour se venger de moi, je lui ferais regretter quand le moment sera venu. En attendant, fais moi confiance. 

Nathan :
D’accord. 

Dan :
C’est bien. 

Librairie du lycée. Jake rattrape Lucas qui marche devant lui.
 

Jake :
Salut Lucas, c’était pas ton soir Vendredi. 

Lucas regarde Jake, étonné.
 

Lucas :
Ah ça… 

Jake :
Ca arrive… Il paraît que tu lis beaucoup ? 

Lucas :
Ouais. 

Jake :
Viens, j’ai un livre à te prêter. J’aurais voulu te parler plus tôt. Je voulais te souhaiter la bienvenue dans l’équipe, mais…disons que j’ai préféré te laisser le temps de t’intégrer à ton rythme. Euh…(serre la main à Lucas) Je m’appelle Jake. 

Lucas :
Ouais, je sais. 

Jake :
J’ai entendu parler de ton duel contre Nathan. Mm…je m’en veux d’avoir rater ça ! 

Lucas :
Oh, t’as pas raté grand-chose ! 

Jake :
J’connais bien Nathan… Il est super fort c’est sûr, mais (silence) il se prend trop au sérieux, et il a peur de toi ! La peur, ça change tout. 

Jake tend un livre à Lucas.
 

Lucas
(lisant la couverture du livre) : « le frisson d’Atlas » ? 

Jake :
Tu l’as lu ? 

Lucas :
Non. 

Jake :
C’est bien tu verras. (silence, baisse les yeux et secoue la tête) Allez ça va aller, tu verras. (silence, relève la tête) Rappelle toi seulement une chose : ne les laisse pas te le voler. 

Lucas :
Voler quoi ? Je comprends pas. 

Jake :
C’est normal. Mais tu comprendras. 

Jake part en souriant.
 

Salle de classe.
 

Prof :
Bon, je voudrais relancer notre petit projet Hemingway. Mais afin d’éviter que vous n’en veniez aux mains, cette fois, nous allons travailler par écrit. Vous n’êtes même pas obligés de mettre vos noms sur les feuilles. Notez simplement un mot, un seule et unique mot, qui résumera ce que vous voulez le plus à ce moment de votre vie. Compris ? 

Terrain à coté du fleuve. Lucas tente un pagnet mais le rate. Nathan rattrape le ballon, tourne autour de Lucas en l’observant d’un air amusé.
 

Nathan :
Regarde (lance le ballon et marque un pagnet) C’est comme ça qu’on fait. T’y arrives plus, t’as perdu le truc ? (marque encore un pagnet) C’est marrant, j’en avais entendu parler. Et puis, on y pense tous. (marque un pagnet) On se demande tous comment on fait pour y arriver si facilement et ce qui se passera si un jour on n’y arrive plus. Si on perd ce petit truc. Ca doit être dur. (Nathan drible et smatche)  A moins que je me trompe, et que tu y arrives encore. (Nathan passe le ballon à Lucas) Essaie pour voir. 

Lucas :
Je n’ai rien à te prouver. 

Nathan :
J’ai raison. T’as plus le truc. C’est dommage, moi qui me faisais une joie de te montrer ce que c’est que savoir jouer, mais…ça sert à rien de continuer à t’humilier. On sait tous les deux que t’es fini. Je te dis pas à tout à l’heure à l’entraînement, je me doute que tu viendras plus. (marche en reculant, faisant mine de partir) Tout le monde sait que t’es nul, de toute façon ! 

Nathan se retourne et part, Lucas le regarde et, furieux, lui jette le ballon dessus, mais il rate son coup et n’atteint même pas la voiture. Nathan se retourne, amusé.
 

Nathan :
Tu m’as encore raté ! Tss. 

Terrain de basket au lycée.
 

Whitey : (faisant l’appel)
Scott ? Lucas Scott ?  Quelqu’un sait où il est ? LUCAS SCOTT ? Pff. 

Whitey siffle le début du match après avoir secoué la tête, déçu.
 

Garage de Keith. Peyton vient récupérer sa voiture, Lucas est derrière le comptoir.
 

Peyton :
Et l’entraînement alors ? Tu n’y vas plus ? 

Lucas ne répond pas, il tend un papier à signer à Peyton qui le signe. Puis il lui rend sa pochette à dessins, et ses clefs.
 

Peyton :
Pourquoi tu les as récupérés ? 

Lucas :
Ils valent la peine d’être vus. 

Peyton :
Ca ne te regarde pas. 

Lucas :
Non, t’as raison, ce ne sont pas mes affaires. Et en plus, j’y connais sûrement rien. 

Peyton :
Y a de grandes chances. 

Peyton commence à partir, elle est interrompue par Lucas, mais continue à marcher. Il marche après elle.
 

Lucas :
Je voudrais seulement savoir pourquoi tu les montres pas. Ils sont très bien ces dessins.

Peyton :
Pas assez. 

Lucas :
T’as tort Peyton. T’es douée tu sais ? 

Peyton s’arrête de marcher et lui fait face, devant sa voiture.
 

Peyton :
Ce que je voudrais c’est que mes dessins parlent au moins à une personne, que ça ait un sens. Je voudrais représenter la foi, ou un nouvel espoir, ou un moment de vraie joie. C’est comme la première fois que tu vois un groupe génial en concert et que tu sens cette communion, les spectateurs et les musiciens ne font plus qu’un. Ils sont tous portés par quelque chose de fort. (silence, baisse la tête puis la relève) C’est ça que je voudrais dessiner. Mais c’est trop difficile. Ca ne m’intéresse pas d’être moyenne, je veux faire quelque chose d’exceptionnel, ou alors je préfère ne rien faire du tout. 

Peyton regarde Lucas puis ouvre la portière de sa voiture.
 

Lucas :
Ouais, c’est comme moi. 

Peyton se retourne et lui fait face de nouveau, puis monte dans sa voiture et commence à démarrer. Lucas la retient.
 

Lucas :
T’oublies tes dessins sur le bureau ! 

Peyton hausse les épaules.
 

Peyton :
Tu peux les jeter, ils n’apportent rien à personne de toute façon. 

Peyton démarre, tandis que Lucas la regarde s’en aller.
 

Le bureau de Whitey. On voit dan marcher dans le couloir et ouvrir la porte du bureau.
 

Whitey :
(sans relever la tête de ses papiers)  Ici on frappe avant d’entrer quand on tient à sa vie. (lève les yeux et aperçoit Dan) Aah. Je comprends tout. 

Dan :
En 20 ans ce bureau n’a pas changé. 

Whitey :
Qu’est-ce que je peux faire pour toi Danny ? 

Dan :
Et bien…tirer un trait coach.  

Whitey pouffe de rire.
 

Dan :
Oublier le passé. 

Whitey :
Est-ce que tu crois vraiment que c’est à toi de me dire ça ? 

Dan
(s’avançant dans le bureau) : Je comprends que vous puissiez m’en vouloir Whitey, mais laissez Nathan en dehors de ça. 

Whitey :
Et pourquoi je t’en voudrais mon grand ? 

Dan :
Vous le savez très bien : la finale du championnat…et en plus vous avez humilié le fils de Karen en voulant me faire payer vos vieilles frustrations. 

Whitey :
Le fils de Karen ? Tu as une façon de voir les choses un peu tordue. Je pense que tu seras content de savoir que le fils de Karen a préféré quitter l’équipe. Tu es fier de toi Danny ? Ca te fait plaisir de voir que l’enfant que t’as abandonné est malheureux ? 

Dan pouffe de rire et recule en faisant mine de partir.
 

Dan :
Eh ! Laissez mon fils jouer comme il l’entend et vous pourrez peut-être enfin gagner le championnat. 

Whitey :
Tu te fiches du mal que tu fais à ces enfants Dan ? 

Dan
(se retourne et prend la poignée de la porte pour la fermer) : Moi, je n’en ai pas fait mon métier. 

Dan dit au revoir de la main à Whitey, ferme la porte en souriant et part. Whitey semble furieux, il remet ses lunettes et continue ce qu’il faisait avant l’interruption de Dan.
 

Salle de classe. Mr Kelly est seul à son bureau et il lit les fiches que les élèves lui ont rendues, portant le mot que chacun a écrit dessus, mot qui désigne ce qu’ils veulent au moment même où ils écrivent. Nous voyons le mot « vérité ». On voit alors Peyton qui arrache les dessins qui murent sa chambre. Nous voyons le mot « revanche ». L’image vient sur Nathan qui fait de la musculation d’un air déterminé. Le mot « réponses » s’affiche ensuite. On voit alors Lucas assis à une table de pique-nique près du terrain à côté du fleuve.
 

Terrain près du fleuve. Lucas est toujours assis quand Whitey referme la portière de sa voiture qu’il a garé tout à côté. Il marche en direction de Lucas. Lorsque celui-ci l’aperçoit il souffle d’exaspération.
 

Whitey :
C’est dommage que tu sois pas venu 

Lucas :
J’suis nul de toute façon. 

Whitey :
Je vais te faire une confidence. Les équipes successives que j’ai coachées ont remporté 35 titres…mais tu sais ce qui m’empêche de dormir la nuit ? Les postes que j’ai refusés dans les universités. C’est facile de passer à côté de sa vie. 

Lucas
(acquiesçant) : C’est sûr. 

Whitey :
Tu sais qu’on a un match demain soir ? Tu fais partie de l’équipe. A demain soir j’espère. 

Lucas acquiesce, Whitey s’avance vers lui en souriant avec sagesse.
 

Whitey :
Tu sais, y a aucune honte à avoir peur fiston, on a tous peur de quelque chose. Le secret, c’est d’identifier exactement d’où elle vient… Parce qu’une fois que t’as mis un visage dessus, là tu peux lutter. Tu peux vaincre tes peurs et même les apprivoiser, et en faire des forces. (Whitey fait un clin d’œil à Lucas) Tâche d’y penser. 

Whitey part tandis que Lucas reste assis et le voit s’éloigner, en réfléchissant.
 

Chambre de Peyton. Peyton lit un magazine, allongée sur son lit, tandis que Nathan lui met du vernis à ongles aux pieds.
 

Nathan :
Qu’est-ce qu’ils sont moches tes orteils ! 

Peyton :
Non, c’est pas vrai. 

Nathan :
Si, ils sont énormes, on dirait presque des doigts.  

Peyton :
Si c’étaient des doigts, je te montrerais le majeur.  

Nathan :
Allez, fais pas la tête je rigolais. J’adore tes orteils. (silence) Je vais plaquer l’équipe de basket. 

Peyton :
Bien sûr. 

Nahtan :
Si, c’est vrai : j’éprouve plus aucun plaisir. Whitey me déteste, et mon père est jamais satisfait du nombre de points que je marque.

Peyton : (lève les yeux de son magazine, regarde Nathan avec intérêt) Je crois que tu as raison. Laisse tomber le basket, et moi je vais arrêter d’être pom-pom girl, j’en ai ras le bol. On a mieux à faire de notre vie. (semble à la fois soulagée d’un poids, véritablement excitée et ravie) C’est une idée géniale. 

Nathan :
(riant et détournant son regard de Peyton) Je vais certainement tout plaquer comme ça, ouais ! N’importe quoi, bon écoute j’y vais ! On se retrouve au match. 

Nathan part et laisse Peyton terriblement déçue et dépitée.
 

Une rue. Haley et Lucas marchent en parlant tranquillement.
 

Haley :
Tu prendrais quoi comme nom si t’étais acteur porno ? 

Lucas :
T’es devenue folle ou quoi ? 

Haley :
Tu connais pas ce jeu-là ? Tu prends le nom de ton premier animal de compagnie, le nom de jeune fille de ta mère, t’obtiens ton nom de star du X. C’était quoi le nom de ton premier animal ? 

Lucas :
Tu te souviens pas de mon chien qui s’appelait Rocket ? 

Haley :
Si ! Bien sûr, Rocket ! Il était super ce chien. Et le nom de jeune fille de ta mère, c’était bien…Roe. Rocket Roe ! (tous les deux rient) C’est classe ! 

Lucas :
Ce serait quoi le tien ? 

Haley :
J’ai eu un lapin. Bugs Bunny. 

Lucas :
Original pour un lapin. 

Haley :
Oui, et le nom de jeune fille de ma mère étant Brigard, dans le monde du porno je serais… 

Lucas :
Bunny Brigard. 

Haley :
(confirmant) Bunny Brigard. Les Ravens en folie avec Rocket Roe et Bunny Brigard ! 

Haley rit, Lucas lui tapote le dos.
 

Lucas :
T’es dingue. 

Haley :
Et oh, t’es pas mieux. 

Lucas commence à partir, il est interrompu par Haley.
 

Haley : Attends. (Lucas revient sur ses pas) Ce soir y a un match. Il paraît que tu vas pas jouer. 

Lucas :
Non (s’avançant vers Haley) C’est drôle c’est la première fois que je vais pas au bout de quelque chose. 

Haley :
Je sais. 

Lucas :
Mais là vraiment je fais un blocage. Et le pire dans tout ça, c’est que je sais pas d’où ça vient. Pourtant avant, même quand j’étais un peu perdu ou malheureux, quelque soit le problème que j’avais, je pouvais me raccrocher à une chose : le basket. C’est mon truc ça, ça fait partie de moi. Mais, dans leur gymnase, quand je mets leur uniforme, je suis plus comme d’habitude. C’est un autre monde. 

Haley :
Je te comprends… Mais, moi je te connais. Je sais que t’es un mec formidable, et quoi qu’il se passe on ne pourra jamais t’enlever ça. Tu seras toujours le même Lucas, quel que soit l’endroit, l’uniforme, ou l’équipe avec qui tu es. Tu comprends ? (pause, elle sourit) Appelle moi, on se fera une pizza ! 

Haley et Lucas partent chacun de leur côté.
 

Chambre de Lucas. Il ouvre la pochette à dessins de Peyton et regarde les dessins à l’intérieur. Il s’arrête sur un dessin où l’on voit une vingtaine d’hommes identiques, avec une exception. Lucas lit ce qu’il y a d’écrit : « ils ne sont pas toi ». Il y réfléchit en effleurant du bout des doigts le dessin, lorsque Karen apparaît dans l’échancrure de la porte avec du linge repassé.
 

Karen :
Lucas ? Ce soir, je ferme le café, je vais voir un match de basket ! 

Lucas :
J’suis désolé, maman. 

Karen
(s’avance dans la chambre près de Lucas) : Non, mon chéri c’est moi qui suis désolée. Le basket est ta passion, ça l’a toujours été d’ailleurs. (rit) Quand t’as eu ton premier maillot officiel, t’étais fou de joie, tu l’as gardé quinze jours sur le dos sans vouloir l’enlever. (Lucas sourit, Karen baisse les yeux) Puis t’as décidé de quitter l’équipe. Tu te souviens de ce qui t’a poussé à le faire ? (Lucas semble réfléchir) Lucas ? 

Lucas :
Je ne voulais plus revoir son visage. 

Karen :
Dan ? 

Lucas
(le regard vide, les larmes aux yeux) : Je voulais pas être comme lui…et, si je continuais à jouer, j’avais peur de finir par lui ressembler. (lève les yeux vers sa mère) Pendant le dernier match, j’ai perdu tous mes moyens, parce que je sentais qu’il me regardait. 

Karen
(soupirant) : Ca suffit, il nous a fait assez de mal comme ça. Ce soir, je vais voir mon fils jouer au basket, comme avant, quand sa passion était ce qui comptait le plus à ses yeux. 

Karen dépose le linge propre et commence à partir.
 

Lucas :
Maman ? (Karen réapparaît) Merci. 

Karen :
C’est très difficile de vaincre ses peurs. On a parfois besoin qu’on nous aide un peu. 

Karen sort de la chambre, une larme a visiblement coulé sur la joue de Lucas, il regarde à nouveau le dessin sur lequel il s’était arrêté.
 

Rue. Lucas sort du café en courant, la pochette à dessins de Peyton à la main. Il retient un homme qui ferme le bâtiment du Thud Magazine.
 

Lucas :
Hé ? Une seconde ! Ce sont des dessins d’une artiste locale. (tend la pochette à l’homme) Ca vaut vraiment le coup. 

L’homme :
D’accord, merci. 

Lucas :
Au revoir ! 

Lucas part en courant et l’homme le regarde s'en aller.
 

Le café de Karen. Haley, derrière le comptoir, aperçoit Lucas qui court par la vitrine. Elle comprend qu’il va jouer au match, et sourit.
 

Maison de Dan. Nathan marche vers la sortie. Dan, immobile, le conseille en le regardant s'éloigner.
 

Dan :
C’est le moment de te concentrer. Oublie tout ce qui pourrait te perturber. Je ne veux pas que tu penses à Whitey, ni aux autres joueurs de l’équipe, ni à personne. Laisse les plutôt penser à toi, fiston. (Nathan boit de l’eau devant la porte, il ne regarde pas Dan, mais l’écoute avec détermination) Tes adversaires pensent à toi en ce moment…et ils ont peur. Je te retrouve au match ! 

Nathan sort de chez lui sans un regard à Dan.
 

Terrain de basket. Les pom-pom girls s’échauffent, tandis que Peyton, visiblement en retard arrive et se place à côté de Brooke.
 

Brooke :
Je commençais à me dire que t’allais pas venir. 

Peyton :
On a un match. C’est ici qu’est ma place. 

Un couloir du lycée. On voit Lucas qui marche de dos, dan arrive dans le couloir et ne le reconnaît pas.
 

Dan :
Hé, fiston ! 

Lucas se retourne, Dan s’arrête de marcher en le voyant. Tous deux marquent une pause, interloqués. Dan se reprend vite et tend un sac à Lucas.
 

Dan :
Tu peux donner ça à mon fils, s’il te plaît ? 

Lucas reste immobile et muet, il regarde Dan s’en aller, visiblement choqué et blessé. On entend Jake arriver derrière Lucas.
 

Jake :
 Ne les laisse pas te le voler… (Lucas se retourne pour lui faire face) Ton talent. (il prend le sac de Nathan des mains de Lucas, pour le soulager de son embarrassement) Il est à toi, à toi seul. (fait une tape sur l’épaule à Lucas) 

Lucas demeure immobile et abasourdi, il se retourne et regarde là où Dan était quelques minutes auparavant, bouleversé. Puis il part. 
 

Vestiaires. Lucas commence à mettre son maillot, mais il arrête son geste et observe le nom marqué derrière le dos de celui-ci : « Scott ».
 

Lucas voix off :
Ne laisse pas ta flamme s’éteindre, étincelle après précieuse étincelle, dans les eaux putrides du presque, du pas encore, ou du pas du tout. 

Karen entre dans le terrain en soupirant, et aperçoit Dan dans les gradins, celui-ci croise son regard. Elle semble reconnaître quelqu’un qui l’appelle et s’assoit à ses côtés.
 

Lucas voix off :
Ne laisse pas périr ce héros qui habite ton âme, dans les regrets frustrés d’une vie que tu aurais mérité, mais que tu n’as jamais pu atteindre. 

Brooke encourage l’équipe en agitant ses pompons, elle regarde Peyton en souriant.
 

Lucas voix off :
Tu peux gagner ce monde que tu désires tant. 

L’homme du Thud Magazine regarde les dessins de Peyton.
 

Lucas voix off :
Il existe. 

L’équipe se prépare à entrer sur le terrain, en criant « ravens ! ». Lucas et Nathan sont les derniers.
 

Lucas voix off :
Il est bien réel. 

Nathan :
T’as la trouille hein ? 

L’équipe court sur le terrain, accueillie par les pom-pom girls.
 

Lucas voix off :
Il t’appartient. 

Lucas se retourne vers Peyton en train d’encourager l’équipe et l’appelle.
 

Lucas :
Hé ? 

Lucas voix off :
Tout est possible. 

Lucas :
Tes dessins ont bien un sens. Ils m’ont redonné espoir. (Peyton arrête d’agiter ses pompons, elle sourit, elle est fière) C’est grâce à eux que je suis venu. 

Toutes les mains des joueurs sont placées les unes sur les autres au centre de l’équipe, Whitey sourit, fier.
 

Whitey
(à Lucas) : Tu vas très bien t’en sortir. 

Lucas :
Ouais, je sais, merci. 

Whitey sourit, part et Dan apparaît alors derrière lui. Lucas sourit en le regardant, confiant, ayant vaincu sa peur, tandis que Dan paraît submergé par sa soudaine infériorité. Lucas, se retournant alors avec nonchalance, laissant apparaître son sage mépris pour l’être qui l’a engendré, montre le dos de son maillot à Dan, où l’on ne voit plus le nom « Scott » écrit. Dan est bouleversé. L’image s’arrête sur le nom « Scott » attaché à un bout de tissu volant jusqu’à atteindre le sol.

[PLAYGROUND COURT. A boat passes by]

MOUTH: Be Nice, be nice, put it in there. There you go.

[Cut to LUCAS]

SKILLS: Luke, Luke, what up dawg? Check this out. You shoot this one. See what you got.

[LUCAS shoots and the ball goes in]

SKILLS: Ahh!

MOUTH: Come on, lets move!

SKILLS: Time to go, baby.

JIMMY: Six-thirty, Luke!

LUCAS: Oh, come on guys, you don’t gotta come. It’s just a game.

SKILLS: Right. Whitey asked you to play on the team.

JUNK: And Nathan threatens you.

MOUTH: You beat him right here one on one, you join the team.

SKILLS: And now it’s the first game and we aint gotta come? Um-um. We goin’. This game is for all of us.

[SKILLS tosses LUCAS the ball. LUCAS catches it and looks at his friends]

JIMMY: Go Luke!

[A truck goes by KAREN’S CAFÉ. Everyone in it is chanting ‘Ravens.’ KAREN’S behind the counter and KEITH walks over]

KEITH: Karen! You ready to go?

KAREN: Oh. I’m not going. I decided to stay open. I could use the business.

KEITH: You talk to Luke about this?

KAREN: No. But he’ll understand.

KEITH: Karen-

HALEY: [Interrupting, at the door] She doesn’t want to go. She doesn’t want to see her high school sweetheart slash your brother Dan slash the jerk who abandoned Lucas slash the father of Nathan, the team's star player slash my wrists if I hear this story again. Lets go.

[KEITH looks at Karen as he steps backward toward HALEY]

KEITH: I think you’re making a mistake.

[KEITH and HALEY leave, leaving KAREN to look after them, upset]

[THE SCOTT HOUSE. DAN and NATHAN are walking as DAN talks]

DAN: Whitey can put this kid on the team, he can put him in the game, but he can’t put him in your game. So shut him out. And shut down the opposition. You’ve got Broner tonight. They’re good so be ready.

NATHAN: Alright.

[LOCKER ROOM. NATHAN walks in, smashing fists with a friend. He reaches his locker and glares at LUCAS. WHITEY walks in]

WHITEY: Scott!

[NATHAN looks up. WHITEY holds up a hand in a ‘stop’ gesture to NATHAN, the crooks his finger toward LUCAS. LUCAS follows WHITEY into his office]

TIM: I can’t believe the @#%$ spawn’s on our team.

NATHAN: For now…

[WHITEY’S OFFICE]

WHITEY: You nervous?

LUCAS: A little bit.

WHITEY: Good. You ought to be.

[WHITEY hands LUCAS a white and blue jersey]

WHITEY: Just do what you’ve been doing all week in practice. You’ll be fine.

[HALLWAY OUTSIDE WHITEY’S OFFICE. As LUCAS exits, JIMMY and MOUTH walk toward him. JIMMY’S wearing a ravenshoops.com shirt]

MOUTH: Luke! You mind if we get a few words before your first game?

JIMMY: Yeah. We’re going to put it on the internet. Ravenshoops.com.

MOUTH: Yeah. We’re going to have a web cast and everything.

[WHITEY walks out]

WHITEY: What the hell is this?

MOUTH: Well, we have this website.

JIMMY: Yeah, we’re sports announcers.

WHITEY: Not in here, you’re not. The locker room’s closed. No… media.

MOUTH: Dude, did you hear that? We’re media.

JIMMY: Not just media. Banned media.

[MOUTH and JIMMY laugh happily and walk away. LUCAS looks after them, mildly entertained]

[LOCKER ROOM. The team’s lined up, about to exit. They’re chanting]

TEAM: They don’t wanna what! Or we’re gonna what! Or what! Or what!

WHITEY: Alright. Lets take the court.

TEAM: Ravens! Ravens! Ravens! Ravens! Ravens!

[LUCAS is toward the end of the line. He’s not chanting. Neither is, NATHAN, who’s behind him]

NATHAN: Want my world? You’ve got it.

[LUCAS and NATHAN walk out, almost side by side, and from a back view, the ‘Scott’ on each of their jerseys is emphasized]

[THE GYM. The players are warming up. DAN walks onto the bleachers behind KEITH and HALEY. He pats KEITH on the shoulder]

DAN: Keith! Hey. Finally came to see your nephew play, huh, big brother?

KEITH: Yeah. I guess you can say that.

[KEITH and HALEY share a look]

[ON THE COURT. NATHAN shoots a basket and gets it in. The camera cuts to the audience, where MOUTH and JIMMY are sitting]

MOUTH: Tonight, Lucas Scott plays his first game for the Tree Hill Ravens.

JIMMY: That’s right, Mouth. Now, the Ravens are 5 and O. But this is their first game following the suspension of six varsity players.

[LUCAS shoots a basket. DAN is in the bleachers behind him]

DAN: Son!

[LUCAS turns around. DAN and LUCAS stare at each other uncomfortably until NATHAN runs over and throws a basketball at LUCAS]

NATHAN: Wake up.

[A whistle blows]

WHITEY: All right, come on in. Hustle, hustle!

[PEYTON and another cheerleader are standing on the edge of the gym]

CHEERLEADER: So that’s the boy that beat Nathan?

[PEYTON nods]

CHEERLEADER: Well, he’s good from behind.

[THE HUDDLE]

TIM: Ravens on three. One! Two! Three!

TEAM: Ravens

WHITEY: Luke, relax. Destiny has a way of finding you.

[ON THE COURT. A black circle with overlapping blue letters T and H outlined in white. NATHAN and another guy battle for control of the ball during the toss off. The ball goes flying. Cut to the audience]

DAN: Come on, Nathan.

KEITH: Lets go.

HALEY: Come on.

[LUCAS goes to catch the ball and narrowly misses hitting PEYTON with it]

PEYTON: Nice hands.

LUCAS: Nice legs.

[LUCAS runs back to the game, leaving PEYTON surprised. As LUCAS runs by him, DAN watches]

KEITH: Lets see some game!

[An opponent has the ball and LUCAS is unable to stop the opposing team from scoring a basket. WHITEY and DAN shake their heads]

NATHAN: Hey, which side you on?

[PEYTON and the other CHEERLEADER to continue to cheer]

PEYTON: Go Ravens!

[LUCAS is thrown the ball. He goes to shoot and misses. KEITH and HALEY wince. He tries again and misses again. DAN grins. After the third time, NATHAN grabs the ball and shoots it in]

DAN: [Clapping] Go Nathan.

[A whistle blows]

WHITEY: Out! [Pause] Good.

[LUCAS walks over]

WHITEY: It’s not your night, son.

[LUCAS sits down on the bench and NATHAN runs by]

NATHAN: Start taking notes, punk.

[THEME SONG]

[A CAR. PEYTON and NATHAN are making out. NATHAN starts laughing]

NATHAN: What? I’m sorry, I’m sorry. Hey, I’m sorry.

[They start kissing again, but NATHAN laughs again. PEYTON moves away]

PEYTON: Unbelievable.

NATHAN: What? Peyton, did you see how bad he sucked?

PEYTON: So?

NATHAN: He was horrible. I’ve never seen a guy play so bad.

PEYTON: And you enjoyed that?

NATHAN: Well, hell yeah. Didn’t you?

[PEYTON looks away]

NATHAN: What is this, Peyton? Do you like this guy or something?

[PEYTON laughs, moving toward NATHAN]

PEYTON: You mean more than my boyfriend who I’m trying to make out with with right now?

NATHAN: Well go put some ice on it. You ever think I might want to talk?

[PEYTON moves back]

PEYTON: No, you don’t. You want to celebrate a public humiliation and I’m sorry, that’s a little played out.

NATHAN: Oh and being with you isn’t?

[PEYTON glares at him and gets out of the car]

NATHAN: Oh, Peyton, come on, I was joking.

[PEYTON walks away and NATHAN rolls down the window]

NATHAN: Are you getting in the car? [Pause] Please?

[She still doesn’t budge]

NATHAN: Fine.

[NATHAN throws her pompoms out the window]

NATHAN: Take your lame music too.

[He throws her CDs out as well.]

NATHAN: And have a nice walk home.

[NATHAN drives away]

PEYTON: [Screaming after him] Damnit, Nathan! That CD was hard to find. It’s an import.

[KAREN’S CAFÉ. Someone knocks]

KAREN: It’s open.

[KEITH walks in]

KEITH: Hey.

KAREN: Is he okay?

KEITH: I don’t know. I didn’t see him afterward. [Pause] You should’ve been there.

KAREN: Well, you shouldn’t have gone to Whitey.

KEITH: I thought you supported this.

KAREN: I support Lucas. I didn’t have much of a choice after you went and got him on the team, did I?

KEITH: What’s going on?

KAREN: I should’ve been there. I thought I was over it, Keith, I really did. Maybe I’ve just been hiding. Just, I can’t go back there. The place knows too much.

[KAREN looks up]

[PLAYGROUND COURT. LUCAS is trying to shoot some hoops, but failing to do so.]

PEYTON: I guess misery really does love company.

[LUCAS turns around to see PEYTON]

LUCAS: What are you doing here?

PEYTON: Actually, I’m not here. I was never here.

[PEYTON starts to walk away]

LUCAS: You know, I shoot the ball and it goes in. I don’t ask questions, I don’t think about it. It’s just the way it is.

PEYTON: Or the way it was.

LUCAS: Yeah.

PEYTON: Lucas, it’s just a game. Who cares if the entire school, most of your friends and half the town saw you suck.

LUCAS: So… you’ve clearly come to cheer me up.

[PEYTON smiles]

LUCAS: Want a ride?

[THE SCOTT’S HOUSE. DAN’S watching a tape of the game when NATHAN walks in]

DAN: Nathan!

[NATHAN comes over to DAN]

DAN: Look at this. What did you do there?

NATHAN: I was double teamed, so I found the open man.

DAN: Wrong. You gave up a scoring opportunity in the post.

NATHAN: What? Dad, I was double teamed. I scored 28 points.

DAN: 30 points would’ve looked better to the scouts, don’t you think? [Pause] Go to sleep. You look winded in the fourth quarter. We’ll go for a run together in the morning.

[NATHAN starts to walk away]

NATHAN: You wonder why Mom extends those business trips.

[OUTSIDE OF PEYTON’S HOUSE. The truck pulls to a stop]

PEYTON: Look, you mind if I ask you a question?

LUCAS: Shoot.

PEYTON: Why’d you decide to do it? Join the team? ‘Cause you don’t exactly fit in here, do you?

LUCAS: The game, I guess. I love the game.

PEYTON: Right. The same reason I cheer. It’s all a big game. Why not just stay on the playground? Why join the varsity?

LUCAS: Because I want to know if I’m good.

PEYTON: Well, if you ask my opinion, we all just wasted a perfectly good evening. You, me, and everybody else in there.

LUCAS: Then why do you do it? I mean, do you really like it or not?

PEYTON: If I say that I liked it, then I’m just another cheerleader. But if I say that I hate it, then I’m either a liar or a fraud. Either way I lose.

[PEYTON goes to get out]

PEYTON: Do you want to come in?

LUCAS: What about Nathan?

PEYTON: What about him?

[PEYTON gets out and LUCAS thinks about it, then gets out and follows her to the door]

PEYTON: What are you doing?

LUCAS: Um, you just said-

PEYTON: I didn’t invite you to come in. I asked if you wanted to. [Pause] Thanks for the ride.

[PEYTON walks inside and shuts the door in LUCAS’ face]

[LUCAS’ HOUSE. KAREN is sitting up waiting for him. He walks in]

KAREN: Hi honey.

LUCAS: I looked for you.

KAREN: Yeah, we were, uh, busy at the café. Which is a good thing, right?

LUCAS: Sure.

[LUCAS starts to walk away]

KAREN: Luke!

[LUCAS turns around]

KAREN: I’m sorry I missed it.

LUCAS: Yeah, me too.

[LUCAS goes into his room and KAREN watches him, upset]

[A COMPUTER. PEYTON’S web cam is up. Then the real PEYTON is shown. The phone rings and she picks it up and hangs it up. NATHAN frowns. PEYTON’S making a drawing. It’s of a car pulling away from a girl. The phone rings again. She picks it up again]

NATHAN: I’m sorry.

PEYTON: Peyton’s not here right now. Just her lame music.

NATHAN: Look, I’m really sorry. It’s just… this guy’s on the team now, and my dad’s been hammering me about it. [Pause] But I shouldn’t take it out on you. I know that.

[PEYTON covers her web cam]

PEYTON: Nathan, I’m tired of this.

NATHAN: I know. I just… look, I haven’t been very good to you lately and I just wanted to say… that I’m sorry, okay? [Pause] Just say it’s okay so that when I see you tomorrow we can start being us again. Okay, Peyton?

PEYTON: Okay.

[PEYTON’S drawing. The words “It’s not ok” are written across the top]

[PLAYGROUND COURT. LUCAS is attempting to shoot hoops again. Due to the changing hues of the sky, we know he’s there for a while]

[TREE HILL HIGH. All the teens are in a class]

TEACHER: Early in his career, Hemingway was frustrated. He was a good writer who wanted to be great. And eventually, he discovered that less is more. [Pause] Peyton. Describe Lucas using just one word.

[Everyone looks at PEYTON]

PEYTON: Choke.

[Everyone laughs]

TEACHER: Okay, be quiet please. Thank you. Lucas, care to respond and describe Peyton?

[LUCAS looks at PEYTON]

LUCAS: Lonely.

[The class “Oohs”]

TEACHER: Okay, be quiet please.

[NATHAN raises his hand]

TEACHER: Yes? Nathan?

NATHAN: I can describe Lucas in one word.

[LUCAS looks at him]

NATHAN: @#%$.

[Class “Oohs” again]

TEACHER: Alright, alright, alright, alright.

[PEYTON looks shocked. LUCAS jumps out of his chair and attacks NATHAN. The two proceed to fight]

TEACHER: Knock it off. [Pause] Knock it off!

[WHITEY’S OFFICE]

WHITEY: I’d stand up and every time I do, somebody kicks me in the @#%$ for putting you on the team. Sit down!

[LUCAS does]

WHITEY: Boy, I must be getting senile. Because I thought just maybe you were different. I stuck my neck out for you. Damnit! I trusted you.

LUCAS: I shouldn’t have hit him. You’re right.

WHITEY: Damn right, I’m right.

LUCAS: [Pause] I don’t think I can do this.

WHITEY: Right. One bad game and you just run away.

LUCAS: [Leaning forward] I didn’t run away. [Sincere] That’s why I’m in your office.

[LOCKER ROOM]

TIM: So what happened after you tackled him?

NATHAN: Kelly broke it up. Any longer I might’ve destroyed him.

GUY: Or he might’ve beaten your @#%$.

NATHAN: What do you know about it, Jygalski?

JYGALSKI: What do any of us know about anything? But if I had do take a guess, I’d say that he tackled you first. And I’m pretty sure that you were at the bottom of it when Mr. Kelly broke it up.

NATHAN: Well, you’re wrong. Why don’t you grab a rebound every now and then, huh?

[WHITEY enters the locker room]

WHITEY: What, are you putting on makeup? Get out in the gym and start warming up.

[NATHAN and TIM start to leave]

WHITEY: Jygalski, when you find the pumps to match your skirt, you might meet us in the gym.

[WHITEY and JYGALSKI both smile. They have a different relationship than WHITEY has with the rest of the players, you can tell. LUCAS opens his locker]

NATHAN: Hey. This is just the start of it for you.

WHITEY: Nathan!

[NATHAN leaves and LUCAS gets ready]

[ROOFTOP MINI-GOLF COURSE. HALEY’S playing when LUCAS comes up]

HALEY: Any side effects?

LUCAS: From what?

HALEY: Your amnesia.

LUCAS: What are you talking about?

HALEY: I’m talking about how you must’ve gotten amnesia because I know that you would’ve mentioned that you got into a fight today. [Pause] Are you okay, Luke?

LUCAS: Yeah. [Pause] You ever wake up from a really good dream and try to get back to sleep? Or you got the flu and you promise yourself that you’d appreciate normal so much more if you could just get back to it.

HALEY: Yeah.

LUCAS: That’s the way I feel. I just want things to go back to the way they were.

HALEY: With basketball?

LUCAS: With everything.

[PEYTON’S ROOM. PEYTON and the CHEERLEADER are hanging out]

CHEERLEADER: You know, it’s really too bad Lucas is poor and he can’t play because he is fine. [Pause] Hey, I think it’s really good that you’re fighting with Nathan again.

PEYTON: You do?

CHEERLEADER: Yeah. Every time you guys fight I get to hear new music.

[PEYTON kicks her playfully and the CHEERLEADER laughs]

CHEERLEADER: Hey, did you buy the new Beyonce?

PEYTON: No.

CHEERLEADER: You know, Peyton, I know you’re all Gwen Stefani, plaid skirt, I’m a badass, but we love you anyway, and you know why? Because Friday night, when it is game time, there you are. One of us.

PEYTON: P.S. Gwen Stefani is not a badass. [Pause] You ever look past it, Brooke?

BROOKE: Past what?

PEYTON: All of it. High school, basketball, and just… the whole popularity drama.

BROOKE: Yeah. I mean, I think about the future sometimes and it scares me. But then I think I’ll go to college… I’ll join the right sorority… I’ll marry a rich guy. [Pause] Unless I get fat.

[PEYTON nods, seemingly shocked by the shallowness]

[THE BODY SHOP]

KEITH: Look, it’s only one game, Luke. Even Jordan played lousy in his first pro game.

LUCAS: Michael Jordan scored 16 points in his first pro game.

KEITH: Yeah. I know that. I just didn’t think you did. All I’m saying is, you know, you’ve got to shake it off.

LUCAS: What if I can’t do it, Keith? I mean, maybe I can’t play at this level.

KEITH: You can.

LUCAS: Well maybe not. And plus, it’s all of them. I don’t fit into their world. I never will. It’s stupid.

KEITH: Even Jordan got cut from his high school varsity team. And he did okay. What’s your mom say about it?

LUCAS: I haven’t talked to her yet.

KEITH: Well, you should.

LUCAS: Why?

KEITH: Because she deserves it. I mean, she’s going through this thing, too. You’re not the only one.

[KEITH looks inside PEYTON’S car and whistles]

KEITH: It’s a rule of life. The prettier the girl, the messier the car. It’s a real turnoff, huh?

[KEITH’S not exaggerating. The car is disgusting. LUCAS reaches in and pulls out a sketchbook. Opening it, he finds a letter to Thud Magazine and a few sketches]

PEYTON: Those are my sketches!

[PEYTON walks up behind LUCAS and grabs the sketchbook]

LUCAS: Um… I wasn’t looking.

PEYTON: This is personal. Alright, I don’t read your diary!

LUCAS: I don’t have a diary.

PEYTON: No? Dear Diary, my daddy doesn’t love me. P.S. Stay out of my stuff!

[PEYTON storms off]

[OUTSIDE THE SCOTT’S HOUSE. NATHAN’S lifting weights when DAN walks up to him]

DAN: What’s this I hear about a fight?

NATHAN: Nothing.

DAN: Did you win?

NATHAN: Dad, it was nothing.

DAN: No, son, it was something. Because if it was nothing, the principal wouldn’t have called me at the dealership. Do you realize how fast a suspension or bad reputation can ruin your prospects?

NATHAN: Dad, he was hitting on my girlfriend! What do you want me to do?

DAN: Your girlfriend? Nathan, if you’re going to get in a fight, get in a fight over something important. Did you get hurt?

NATHAN: No.

DAN: Okay, good.

[DAN starts to walk away]

NATHAN: Did you?

[DAN stops]

DAN: Me? Why?

NATHAN: He wasn’t swinging at me, Dad… he was swinging at you.

[LUCAS’ HOUSE. KAREN, HALEY, and LUCAS are sitting at the table]

KAREN: So, you gonna tell me about the fight or you wanna just assume I know about it while I yell at you?

[LUCAS glares at HALEY]

HALEY: Is that the phone? I’ll get it.

[The phone’s clearly not ringing but HALEY gets up anyway]

KAREN: Still here.

LUCAS: Mom, he had it coming. You know he said-

KAREN: No. When they called me today, I was certain they had the wrong Scott. And then they told me they had two Scotts and I could take my pick. Honestly, Lucas, fighting in class? Fighting at all?

LUCAS: The guy was being a jerk.

KAREN: And this is suddenly a surprise to you? He hasn’t been a jerk before?

LUCAS: No. He’s always a jerk.

KAREN: So why go down to his level? [Pause] This wouldn’t have anything to do with playing poorly, would it?

LUCAS: [Angrily] How would you know? You weren’t even there.

[KAREN’S shocked and saddened. She gets up and leaves]

LUCAS: I’m sorry. Mom… Mom! I’m so-

[LUCAS looks out the window to see PEYTON at Thud Magazine (the building). She doesn’t enter and drops her sketchbook in the trash]

[THE TRASH CAN. LUCAS reaches in and pulls the sketchbook out, then looks at Thud Magazine]

[THE PORCH IN FRONT OF LUCAS’ HOUSE. LUCAS walks outside and sits down with KAREN on the bench]

KAREN: How’d you sleep?

LUCAS: Not so good. I had this really bad dream where I as a jackass to my mom.

BOTH: Listen.

KAREN: Ooh.

LUCAS: Jinx.

[LUCAS playfully punches KAREN’S shoulder]

KAREN: Hey.

[KAREN punches him back and he laughs]

LUCAS: Sorry.

KAREN: No. I’m sorry. I should’ve told you the truth about why I couldn’t be there. I- I really wanted to Luke, but the idea of walking into that gym…[Pause] That’s where he told me he was going away to college without me. That’s where everything changed.

[They’re both quiet]

KAREN: I don’t regret one second of one day with you, okay? I don’t. But that day was a hard day in that gym. And it was basketball that he chose. And I’m sorry that you have to hear things like that, but I don’t want to lie to you either.

LUCAS: I’m sorry you had to live it.

KAREN: Thank you.

[They hug]

[OUTSIDE. NATHAN and DAN are walking]

DAN: Look, I want to talk about what’s happening with the team. I know you think I’ve been hard on you, but that’s because I see the big picture here. Whitey’s not going to bench this kid just because of one bad game.

NATHAN: So what? Let him embarrass himself.

DAN: No. It’s more than that. Back when I played for Whitey, his word was law. He was always right. Even when he was wrong. So eventually I called him on it.

NATHAN: And he benched you in the state championship.

DAN: Yeah, so he claimed. He covered and acted like he benched me. But you should know the truth. I refused to go back in that game. We were ahead in the fourth quarter, and Whitey wanted to stall. What did I tell you about playing with the lead?

NATHAN: Be aggressive.

DAN: Exactly. Be aggressive. Plus, there were scouts who were there to see me. This guy was checking me. He was going to some big college back in Tinkham, so I did. I disobeyed Whitey and I scored on him.

NATHAN: Nice.

DAN: Yeah.

[DAN and NATHAN come to a stop in front of their house and DAN helps NATHAN stretch his arms]

DAN: Yeah, so Whitey called a time out and starts screaming about how it’s his system that got us there and no one player was bigger than the team. So I sat down and I called his bluff.

NATHAN: And they lost.

DAN: Yeah, I felt bad for the guys. But he needed to know I’m the one who got us there. Not him and not his system. Listen, Nathan, I don’t want you to back off this kid. No matter how poorly he plays, Whitey’s just using him to get back at me. Eventually I’ll deal with Whitey but for now, it’s just you and me, okay?

NATHAN: Okay.

DAN: Okay.

[NATHAN walks away]

[THE LIBRARY. LUCAS is walking and JYGALSKI is behind him]

JYGALSKI: Hey Lucas.

[JYGALSKI falls into step beside LUCAS]

JYGALSKI: Tough game the other night.

LUCAS: Yeah.

[He’s looking at JAKE weird]

JAKE: It happens. So you read a lot, huh?

LUCAS: Yeah.

JAKE: Yeah, I got something for you. Listen, I know we haven’t had really had a chance to talk much since you joined the team but I just kinda wanted to stay out of your way, give you a chance to chill, you know. [Pause] Oh, I’m Jake.

[LUCAS shakes his hand]

LUCAS: Yeah, I know.

JAKE: A lot of talk about your one on one with Nathan. Man, I wish I could’ve been there.

LUCAS: Ah. It was no big deal.

JAKE: You know Nathan, he’s… he’s a hell of player he really is. But he buys into all of this nonsense. You’ve got him scared. Fear changes everything.

[JAKE hands Lucas a copy of the book Atlas Shrugged.]

LUCAS: Atlas Shrugged?

JAKE: Yeah, you read it?

LUCAS: No.

JAKE: It’s good. Anyway, you’re gonna be fine. Just remember… don’t let him take it.

LUCAS: I don’t know what that means.

JAKE: Yeah, I know. But you will.

[JAKE leaves]

[CLASSROOM. It’s the same classroom as earlier and MR. KELLY is teaching]

MR. KELLY: Okay, we’re going to try our little Hemingway project again. But in order to avoid a bar fight, we’re going to do it on paper. Now you don’t have to put your names on these. Simply write one word, one single word, to describe what you want most in your life right now.

[THE PLAYGROUND COURT. LUCAS is attempting to shoot the ball into the hoop when NATHAN walks over and grabs the ball]

NATHAN: It’s like this.

[NATHAN shoots the ball in]

NATHAN: You can’t do it, can you? [Pause] That’s beautiful. I always wondered about it? We all do, right? [Pause] What happens when it’s gone? But see, I’ve never seen anybody lose it. Like really lose it... until now.

[NATHAN shoots again then gives the ball to LUCAS]

NATHAN: Go ahead, man. Prove me wrong.

LUCAS: I don’t have to prove anything to you.

NATHAN: That’s pathetic. And it’s too bad, really. I mean, I was looking forward to taking you down slowly, but now? Hell, what’s the point? You already know it’s over.

[NATHAN starts to walk away]

NATHAN: I’d say see you at practice, but we both know you’re not going to be there. [Pause] Why humiliate yourself, right?

[As NATHAN walks away, LUCAS throws the ball and it hits NATHAN’S car]

NATHAN: You missed again.

[THE GYM. The team is practicing as WHITEY takes attendance]

WHITEY: Scott! Lucas Scott! [Pause] One more time! Lucas Scott!

[WHITEY shakes his head, disappointed]

[THE BODY SHOP. PEYTON’S picking up her car and LUCAS is behind the counter as PEYTON fills out the forms]

PEYTON: No practice today?

[LUCAS doesn’t answer. Instead, he throws her sketchbook on the counter]

PEYTON: What, are you stalking me?

LUCAS: I thought someone should see them.

PEYTON: Well, it’s none of your business.

LUCAS: You know what? You’re right. It’s none of my business. I wouldn’t know anything about it.

PEYTON: I know you don’t.

[PEYTON starts to leave]

LUCAS: Look, just tell me why you didn’t submit them. Your stuff is good.

PEYTON: It’s not good enough.

[LUCAS follows her outside]

LUCAS: Look, Peyton, why not?

[PEYTON turns around]

PEYTON: I want to draw something that means something to someone. You know, I want to draw blind faith or a fading summer or… just a moment of clarity. It’s like when you go and you see a really great band live for the first time, you know, and nobody’s saying it but everybody’s thinking it-- "We have something to believe in again." I want to draw that feeling. But, I can’t. And if I can’t be great at it then I don’t want to ruin it. It’s too important to me.

[She starts to leave]

LUCAS: Yep. Me too.

[PEYTON turns around and looks at him before getting in her car and starting it]

LUCAS: Hey, about your sketchbook?

PEYTON: What about them? They don’t mean anything to anybody, do they?

[PEYTON pulls out and LUCAS looks after her]

[WHITEY’S OFFICE. DAN walks in]

WHITEY: People who value their lives usually knock first. [Looks up and sees DAN] Oh. That explains it.

DAN: It’s like a time capsule in here.

WHITEY: What can I do for you, Danny.

DAN: Well… you can let it go.

WHITEY: [Laughing] That’s definitely the pot calling the kettle black, isn’t it?

DAN: If you’ve got a problem with me, Whitey, don’t take it out on Nathan.

WHITEY: What problem would that be, Danny?

DAN: Oh. I think you know. State championship. Now you’ve gone and humiliated Karen’s son in some feeble attempt to get even.

WHITEY: Karen’s son. That’s a very convenient way of putting it. It might interest you to know that Karen’s son has taken himself off the team. Does that make you happy, Danny? Seeing the demise of the kid you fathered and then abandoned?

DAN: Hey, move Nathan back to shooting guard and you might finally win that state championship.

[DAN starts to leave]

WHITEY: You’re just destroying kids’ lives left and right, aren’t you?

DAN: Well, you’ve made a career out of it.

[MR. KELLY’S CLASSROOM. There aren’t any students in there, and MR. KELLY is sitting at his desk, going through a stack small papers the kids wrote their one word on. We see the word “truth.” Cut to PEYTON looking at her artwork on her walls. She tears it all down. Then we see the word “Revenge.” NATHAN gets up from lifting weights. We see the word “answers.” LUCAS is sitting on a picnic table at the playground court]

[PLAYGROUND COURT. LUCAS is sitting on the picnic table as WHITEY pulls up, gets out of his car, and walks over to LUCAS]

WHITEY: Missed you at practice.

LUCAS: I can’t do it.

WHITEY: You want to know something? I have had 35 winning seasons. Do you know what keeps me up at night? College jobs I never took. Could’ve beens have a way of doing that.

[LUCAS nods]

LUCAS: Yeah.

WHITEY: We got a game tomorrow night. You’re on my team until tip-off. The rest is up to you.

[LUCAS nods]

WHITEY: Look, son. There’s no shame in being afraid. Hell, we’re all afraid. What you’ve got to do is figure out what you’re afraid of. Because when you put a face on it, you can beat it. Or better yet, you can use it. [Pause] Think about it.

[WHITEY leaves and LUCAS clearly is thinking about it]

[PEYTON’S ROOM. PEYTON’S lying on her bed reading a magazine as NATHAN paints her toenails]

NATHAN: You’ve got some ugly toes, girl.

PEYTON: No I don’t.

NATHAN: Yeah, you do. They’re like practically fingers.

PEYTON: Well, then just focus on the middle one.

NATHAN: Aw, come on. I was just joking. I love your toes. [Pause] So I’m thinking about quitting the team.

PEYTON: Right.

NATHAN: No, I’m serious. I don’t even like it anymore. Whitey can’t stand me. It’s never good enough for my dad.

[PEYTON’S getting excited. She likes this. She’s actually smiling]

PEYTON: I think you should. Why not, right? I mean, you can quit the team and I’ll quit cheerleading and then… we can just walk away from it. Nathan, lets do it!

NATHAN: Yeah, right. That’s what I’m gonna do. I gotta go. I’ll see you at the game.

[A STREET. HALEY and LUCAS are walking]

HALEY: Did you ever figure out your porn name?

LUCAS: What are you talking about?

HALEY: Your porn name. Um, you know, you take the name of your first pet and your mother’s maiden name and you put them together. What was the name of your first pet?

LUCAS: You know that. I had a dog named Rocket.

HALEY: Oh, Rocket! Ah! I loved Rocket. [Pause] So your mother’s maiden name is Roe. Rocket Roe! [Laughs] Nice.

LUCAS: What’s yours?

HALEY: Uh, oh, I had a bunny, named Bunny.

LUCAS: You had a Bunny named Bunny?

HALEY: Yes I did. And my mother’s maiden name is Beaugard. So… Nice.

LUCAS: Bunny Beaugard.

HALEY: Bunny Beaugard.

HALEY: Dawson’s Freak. Starring Rocket Roe and Bunny Beaugard.

LUCAS: Nice.

HALEY: Shut up!

[LUCAS starts to walk away]

HALEY: Hey, um, this game tonight. You’re not playing anymore...

LUCAS: No. [Pause] You know I’ve never walked away from anything before, Haley?

HALEY: Yeah.

LUCAS: But I can’t do it. And even worse, I don’t know why I can’t do it. You know, it’s like, no matter how confusing or screwed up life got, the game always made sense. It was mine, you know. And in a lot of ways it’s who I am. But I can’t be that person in their gym, or in their uniforms, or… in their world.

HALEY: I hear you, Luke. But I know you. And I know that no matter what happens you’re still going to be the same guy you always were. No uniform, no… whatever is gonna ruin that, you know? [Pause] Call me later. We’ll go get some pizza.

[PEYTON’S SKETCHBOOK. LUCAS flips through it. He stops on a sketch with a bunch of similarly dressed people with one exception. Over it, it says, “They are not you.” KAREN walks in with a lot of laundry]

KAREN: Hey.

[LUCAS looks up]

KAREN: I took the night off. Thought I’d take in a basketball game.

LUCAS: Sorry, Mom.

KAREN: No, Luke. I’m sorry. I’ve always loved the game. Even in the junior leagues. [Laughs] I remember when they issued you your first jersey. And I couldn’t get you out of that. You wore that thing for weeks. And then you decided to quit playing. Do you remember why?

[LUCAS looks upset but doesn’t answer]

KAREN: Lucas?

LUCAS: I didn’t want to see his face.

KAREN: Dan.

LUCAS: I didn’t want to be like him. And… I was afraid that I’d become him if I played. [Pause] In the gym, I felt like he had a piece of me. I never felt like that on the playground.

KAREN: Well, I’d say he’s taken enough from us. I took the night off to watch my son play again. The way that he used to when he loved the game more than anything.

[KAREN sets Lucas’ laundry down and starts to leave]

LUCAS: Mom?

[KAREN pokes her head back in]

LUCAS: Thank you.

KAREN: It’s hard to fight the things that we’re afraid of. Sometimes we just need a little help.

[KAREN leaves and LUCAS looks back down at the sketches]

[THUD MAGAZINE. A MAN is closing up when LUCAS runs over]

LUCAS: Hey! Hold on!

[LUCAS reaches the man and taps him on the shoulder]

LUCAS: Here Could you take a look at these? You won’t be disappointed.

[MAN takes the sketches]

MAN: Sure. Okay.

[LUCAS runs away and MAN looks after him]

[KAREN’S CAFÉ. HALEY’S working behind the counter when she sees LUCAS run past. HALEY smiles]

[THE SCOTT’S HOUSE. NATHAN’S about to leave and DAN’S following behind him]

DAN: It’s time to focus now, Nathan. Put everything out of your mind that bothers you. [His voice gets echo-y] I don’t want you thinking about Whitey. I don’t want you thinking about your teammates. Let them think about you, son. The other team's thinking about you. And they’re scared. I’ll see you at the game.

[NATHAN, looking upset, starts to leave]

[THE GYM. The cheerleaders are already warming up when PEYTON walks in. She sits down next to BROOKE]

BROOKE: I was beginning to think you weren’t going to show.

PEYTON: It’s game night. Where else would I be?

[HALLWAY BY LOCKER ROOM. DAN walks quickly, trying to stop LUCAS]

DAN: Uh, son!

[LUCAS turns around surprised. DAN’S surprised too. He didn’t know it was LUCAS]

DAN: Give this to my boy, would you?

[DAN hands LUCAS NATHAN’S gym bag and leaves]

JAKE: Don’t let him take it.

[LUCAS looks to see JAKE]

JAKE: Your talent. [Pause] It’s all yours.

[JAKE takes the bag from LUCAS, saving LUCAS the embarrassment. LUCAS looks back in DAN’S direction, upset.]

[LOCKER ROOM. LUCAS has started to put his jersey on, but now he’s looking at the word “Scott” on the back of it]

LUCAS [V.O.]: Do not let your fire go out, spark by irreplaceable spark in the hopeless swaps of the not quite, the not yet, and the not at all.

[KAREN and KEITH walk into the gym]

LUCAS [V.O.]: Do not let the hero in your soul perish in lonely frustration for the life you deserved and have never been able to reach.

[KAREN sees DAN in the audience]

[PEYTON and BROOKE cheering]

LUCAS [V.O.]: The world you desire can be won.

[PEYTON’S ARTWORK being looked at by the Thud Magazine guy]

LUCAS [V.O.] It exists.

[LOCKER ROOM. The guys are about to file out]

LUCAS [V.O.]: It is real.

NATHAN: Don’t choke.

[THE GYM as the team runs out. PEYTON’S cheering nearby]

LUCAS [V.O.]: It is possible.

LUCAS: Peyton!

[PEYTON looks at him]

LUCAS [V.O.] It is yours.

LUCAS: Your art matters. It’s what got me here.

[PEYTON smiles]

[HUDDLE. All the team’s hands are placed on top of each other as WHITEY looks on, smiling]

TIM: Lets go, lets go! Ravens on three! One, two, three!

TEAM: Ravens!

[TEAM runs out except for LUCAS]

WHITEY: You’re gonna be okay.

LUCAS: Yeah, I am.

[LUCAS sees DAN in the bleachers. They look at each other, and as LUCAS turns around to join his teammates, DAN notices the word “Scott” is no longer on LUCAS’S jersey. He looks a bit upset]

[THE MATERIAL “SCOTT” falling to the floor]

Kikavu ?

Au total, 141 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

didine36 
28.09.2018 vers 15h

EstellleR 
09.09.2018 vers 17h

diana62800 
05.08.2018 vers 02h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

CocoBaker 
22.07.2018 vers 20h

dorianeSJ4 
13.07.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série A Discovery of Witches !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente

Survivor
Hier à 19:09

Le pendu
04.11.2018

La cafète
18.09.2018

En duo
16.11.2018

Hilarie Burton
15.11.2018

Captures
12.11.2018

Musiques
12.11.2018

Snowed Inn
12.11.2018

Austin Nichols
01.11.2018

Actualités
Calendrier Novembre

Calendrier Novembre
Le calendrier de novembre est disponible. Et c'est avec Stephen Colletti que vous passerez ce mois...

 InStyle and Kate Spade dinner

InStyle and Kate Spade dinner
Sophia Bush était présente lors du InStyle and Kate Spade dinner le 23 octobre 2018 au Spring Place...

National Geographic Photo Ark

National Geographic Photo Ark
Sophia Bush était présente lors du National Geographic Photo Ark le 11 octobre 2018 au Annenberg...

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual
Bethany Joy Lenz était présente lors du National Breast Cancer Coalition's 18th Annual Les Girls...

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris
Alors qu'elle n'avait pas encore annoncé sa présence, Hilarie Burton l'a fait cette semaine pour la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

StefLibre, Hier à 15:11

Venez nous faire part de votre avis sur le nouveau quartier A Discovery Of Witches !

choup37, Hier à 15:50

Bannière en vote pour Elementary, et thème pour Cold case

cinto, Hier à 18:12

Allô, les gourmands et gourmandes!! sondage de desserts sur Ma sorcière Bien Aimée. Pour voter, on ne prend pas encore un gramme! profitez!!

grims, Hier à 19:47

Aujourd'hui venez poster une photo du personnage féminin que vous détestez sur le quartier Vikings !

Kika49, Hier à 21:24

Luke Mitchell a besoin de vos votes afin de départager ses bannières sur le quartier Blindspot (Topic Votre Avis Compte).

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site