VOTE | 659 fans

#105 : Le poids du passé



Peyton vit mal l'anniversaire de la mort de sa mère. Lucas s'en aperçoit et tente de l'aider mais seul Whitey sait la peine qu'elle ressent. Nathan non plus ne va pas bien. Son père profite du match père/fils pour l'humilier en public. Pendant ce temps là, Keith et Lucas partagent encore de bons moments lors de ce match.

Promo WB

Popularité


4 - 9 votes

Titre VO
All That You Can't Leave Behind

Titre VF
Le poids du passé

Première diffusion
21.10.2003

Première diffusion en France
25.09.2004

Vidéos

Plus de détails

Réalisation : Duane Clark

Scénario : Mark Schwahn et Ann Hamilton

¤ Les rues de Tree Hill sont désertes, la nuit est tombée, le feu est vert. Une voiture est arrêtée au feu, il s’agit de Peyton qui attend… Dans le café de sa mère, Lucas lit la BD de Peyton. Peyton est toujours arrêtée au feu vert, une voiture arrive et lui dit de circuler.

¤ Haley entre dans le café mais fait demi-tour dès qu’elle aperçoit Lucas. Mais ce dernier la rattrape. Lucas lui demande pendant combien de temps ils vont continuer à fuir ainsi. Il lui demande une explication à propos de Nathan. Haley lui répond qu’elle ne peut pas lui en donner. Lucas commence à partir mais Haley craque et lui explique que Nathan lui a demandé de l’aide pour les cours et qu’elle a accepté à une seule condition : qu’il laisse Lucas tranquille. Haley part en lui disant «je fais ça pour toi Lucas ». A ce moment, Peyton démarre sous les yeux de Lucas qui constate avec effarement qu’elle grille les feux rouges.

¤ Nathan et Tim s’entraînent chez les Scott. Ils discutent de Peyton, Nathan est persuadé que dans quelques jours, ils seront de nouveau ensemble. Dan arrive et réclame le ballon et marque un panier. Il leur parle du match père/fils qui doit bientôt avoir lieu. Dan leur dit qu’ils vont les écraser mais Nathan n’est pas de cet avis et compte bien battre ses aînés !

¤ Au Karen’s café, Haley travaille tandis que Lucas est assis au comptoir. Elle s’approche et il commence à s’excuser et lui dit que maintenant que l’équipe l’a accepté, elle peut arrêter de donner des cours à Nathan. Haley lui dit que c’est impossible car elle a promis à Nathan et elle ne veut pas être aussi méprisable que Nathan l’est aux yeux de Lucas. Elle part alors qu’un homme s’approche de Lucas et lui parle du prochain match. Il lui montre l’article qui figure dans le journal et lui dit que c’est un bon article. Lucas jette un coup d’œil et lit le titre : « Great Scott : A Basketball Tradition Lives On. » ; l’article est accompagné d’une photo de Nathan et Dan.

¤ Chez les Scott, Nathan est entrain de lire l’article du journal. Dan arrive, Nathan lui dit que ses deux fils ont hérité de son talent au basket. Dan s’énerve alors que Deb arrive pour leur demander ce qu’ils veulent au dîner. Dan lui répond qu’il a perdu l’appétit. Deb lui réplique que Lucas existe et qu’il fait parti de l’équipe. Dan n’est pas d’accord avec elle ni avec l’article. Mais Deb n’abandonne pas la partie et lui demande ce que Lucas et Karen pensent de ça. Dan s’en fiche et propose ironiquement de les inviter pour le déjeuner. Nathan les interrompt et leur dit qu’il va régler quelques trucs avec son frère. Une fois Nathan parti, Deb dit à Dan qu’il y a peut être une chance que Nathan et Lucas s’entendent si leur père les encourage mais Dan n’est pas de cet avis.

¤ Au lycée, Nathan se dirige vers le casier de Peyton mais elle l’envoie balader. Brooke va voir Lucas et lui parle de l’article. Elle s’en va tandis que Lucas aperçoit Nathan et Haley devant le centre de tutorat.

¤ Au gymnase, les joueurs sont entrain de s’entraîner quand le coach va voir Lucas. Il lui parle du match père/fils et lui propose de jouer. Lucas ne pense pas que ça va être possible mais Whitey pense que si. C’est au tour des cheerleaders de s’entraîner sous la baguette de Brooke. Celle ci fait une remarque à Peyton qui s’énerve et critique leur vie. Elle quitte l’entraînement énervée.

¤ Lucas se rend au garage et demande à Keith de jouer contre lui au match père/fils, Keith accepte volontiers. Dan rend visite à son «grand frère » et lui propose des tickets pour le match. Keith refuse en lui expliquant que Lucas l’a invité à jouer. Dan lui demande juste de ne pas salir le nom des Scott, il fait la même recommandation à Lucas qui lui réplique qu’il n’est pas son père et qu’il n’a donc aucun compte à lui rendre. Dan s’en va laissant Keith seul avec Lucas qui décide de changer de nom de famille.

¤ Dan rend visite à Whitey qui est surpris de ne pas l’avoir vu plus tôt. Dan lui apprend que Lucas a demandé à Keith de jouer lors du match père/fils. Whitey n’y voit aucun inconvénient alors que Dan n’est pas d’accord vu que Keith n’est pas le père de Lucas. Whitey trouve que Dan n’est pas non plus le meilleur père qu’il soit. Dan prétexte ça risque d'embarrasser Lucas mais Whitey pense que c’est Dan que ça risque d'embarrasser. Dan commence à partir mais Whitey l’intercepte. D’après lui, c’est un problème vis à vis de Dan. Pour lui, Dan était un excellent joueur mais aujourd’hui, il est incapable de marquer plus de cent paniers en un match et c’est ça qui ne lui plaît pas. Mais il ne faut pas qu’il oublie que Lucas est son fils.

¤ Karen et Lucas jouent au mini golf. Karen lui parle de Keith et du changement de nom que Lucas souhaite faire. Lucas lui explique qu’il ne veut pas que tout le monde pense qu’il joue au basket parce que Dan y jouait. Karen pense que son fils devrait faire front à ses problèmes. Lucas est déçu, il pensait que sa mère serait enchantée qu’il prenne son nom. Lucas ne veut pas porter le même nom que Dan mais Karen lui fait remarquer que Keith aussi est un Scott, elle lui avoue qu’elle n’a jamais regretter ses choix et peu importe ce qu’il fera, elle sera d’accord avec lui.

¤ Nathan rejoint Brooke au lycée. Il lui demande des nouvelles de Peyton vu qu’elle n’est pas au lycée mais Brooke ne l’a pas revue depuis la scène qu’elle a faite au gymnase.

¤ Au cimetière, Peyton, assise sur un banc, est entrain d’allumer une cigarette quand Withey arrive. Il lui dit que beaucoup de fumeurs dorment ici maintenant. Mais Peyton fument juste depuis qu’elle a quitté Nathan, il lui fallait bien une autre mauvaise habitude. Sa remarque fait rire Withey qui commence à lui parler de sa mère. Peyton apprend que sa mère dirigeait l’équipe des pom-pom girls et qu’elle lui ressemblait beaucoup. Peyton ne se souvient pas d’elle, elle se reprend et demande à Withey ce qu’il fait là. « Vous réservez votre place ? » Withey en rigole, il est venu voir sa femme, Camilla. Peyton lui demande si elle l’écoute, Withey lui répond que oui.

¤ Chez Nathan, Haley corrige le devoir de Nathan. Elle a une bonne et une mauvaise nouvelle : il s’est amélioré mais il n’a obtenu qu’un D. Nathan pense qu’il n’a pas donné le meilleur de lui, ils commencent à parler de Peyton et Haley le corrige quand il dit «moi and Peyton », elle lui répond «peyton and moi ».

¤ Peyton est dans sa voiture, le feu est vert mais elle y est arrêtée. Lucas l’aperçoit et cours la voir. Il lui demande pourquoi elle fait ça puis monte dans la voiture à ses côtés. Le feu passe au rouge et Peyton démarre. Paniqué, Lucas lui demande de ralentir mais au lieu de ça, elle lui raconte comment sa mère est morte. Sa mère devait venir la chercher à la sortie de l’école, elle était en retard et elle a grillé un seul feu rouge. Peyton s’arrête brusquement et explose, elle a grillé tous les feus rouges et il ne lui est rien arrivé, elle trouve ça injuste. Lucas lui dit que non mais ça ne calme pas Peyton qui lui demande de sortir. Celui ci ne veut pas mais cède voyant qu’elle insiste. Peyton repart…

¤ Au garage, Keith travaille quand Dan arrive. Keith lui lance ironiquement que ça fait la deuxième fois en une semaine que son petit frère chéri lui rend visite, une sorte de record… Dan lui parle du match, il lui demande ce que vont penser les autres. Mais Keith ne voit les choses comme ça, pour lui ce n’est qu’un jeu, il lui rappelle que le nom des Scott est aussi le sien et celui de Lucas.

¤ Au lycée, les basketteurs sont entrain de se changer dans les vestiaires, Peyton traverse les vestiaires à ce moment pour rejoindre le bureau de Withey. Les garçons sifflent sur son passage tandis que Nathan la regarde étonné. Peyton salut Nathan puis entre dans le bureau du coach. Withey rigole en la voyant entrer, il lui dit qu’on ne sait jamais qui elle vient voir dans les vestiaires ces jours ci. Peyton demande s’il est trop occupé ou si ça ne le dérange pas de parler. Withey est, en bon coach, toujours à l’écoute.

¤ Nathan et Haley sont entrain de travailler chez les Scott. Haley commence à lui parler de Peyton, Nathan lui demande ce qu’elle exactement, tutrice ou psy. Elle lui dit qu’elle est ce dont il a besoin. Nathan lui confie qu’il trouve que Peyton va mal, il lui dit qu’il aimerait juste une nouvelle chance. Haley lui répond «bon travail », ne comprenant pas ce qu’elle veut dire lui répond que c’est la vérité et Haley lui avoue qu’il a obtenu 81%. Nathan est surpris et dit qu’il parle plus avec Haley qu’avec Peyton. Nathan lui demande si elle va venir voir le match, elle ne le sait pas encore, tout dépendra de son résultat en anglais, il faut qu’il obtienne une note supérieure à 81. Nathan la remercie parce qu’il sait que ce n’est pas facile pour elle. Pour toute réponse, elle lui souhaite bonne chance.

¤ Sur le pont, Peyton et Withey sont entrain de discuter. Withey lui dit que c’est ici qu’il venait fumer vu que sa femme refusait qu’il fume à l’intérieur de la maison. Ils parlent de la carrière du coach, Peyton lui demande s’il a passé toute sa vie à regarder des gars jouer à un jeu, mais Withey lui dit en rigolant qu’il a passé toute sa vie à essayer d’apprendre à des jeunes à jouer au basket. Il ajoute que la mère de Peyton serait fière d’elle et qu’elle doit faire attention à elle. Whitey part laissant Peyton seule et triste.

¤ Haley est entrain de jouer sur le parcours de mini golf quand Lucas arrive. Haley en a marre de cette tension entre eux, elle explique à Lucas que quand il a intégré l’équipe de basket, elle l’a soutenu même si elle n’était pas d’accord avec sa décision. Lucas le sait mais il n’est pas rassuré, Haley lui dit qu’elle ne donne que des cours à Nathan, rien de plus. Lucas semble plus serein.

¤ Lucas et Keith s’entraînent pour le prochain match. Keith lui parle de son envie de changer de nom et lui demande s’il en a choisi un. Lucas ne s’est pas encore tout à fait décidé. Il lui demande si Nathan et Dan sont sa famille mais Keith lui répond que c’est lui et sa mère sa famille. Il lui explique que Dan et lui ne se sont jamais entendu. Il ajoute qu’il a été flatté que Lucas lui demande de jouer.

¤ Chez les Scott, Deb demande à son fils si tout va bien. Nathan demande si son père (il l’appelle Dan et non Papa) l’envoie pour l’espionner. Deb lui dit que s’il ne veut pas jouer, il n’est pas obligé de jouer, que Dan ne lui en voudra pas. Mais Nathan lui dit qu’elle sait aussi bien que lui que ce n’est pas vrai.

¤ Sur le pont, Lucas rejoint Peyton. Il lui demande si elle va bien, elle lui dit qu’elle vient de rompre avec son copain, que sa mère est morte, que son père n’est jamais là. Lucas lui demande ce que fait son père. En fait, il travaille comme capitaine sur un bateau et il est souvent en déplacement pendant plusieurs mois. Elle lui parle de l’article, Lucas lui dit que s’il pouvait changer Dan pour que Peyton retrouve sa mère, il le ferait. Peyton le remercie et s’en va.

¤ De retour chez les Scott, Dan est assis quand Deb arrive. Dan lui dit que la veille du match est comme celle de Noël. Deb lui dit qu’elle trouve qu’il est trop sévère avec Nathan, elle a peur pour son bonheur. Mais Dan réplique que Nathan est heureux. Il ajoute que la période de sa vie qu’il préfère est celle où il jouait au basket. Deb, déçue, lui demande si c’était mieux que sa vie actuelle avec elle et son fils, Dan répond que c’est différent.

¤ Peyton est dans sa chambre entrain de dessiner. Nathan lui rend visite, il lui demande comment elle appelle le dessin (qui est très, très sombre) qu’elle est entrain de faire, elle lui répond : L’amour. Nathan semble blessé, Peyton lui demande ce qu’il veut. Il lui dit qu’il jamais voulu ça pour eux, il aimerait tout reprendre à zéro. Il part en lui disant qu’elle lui manque.

¤ Nathan est avec un copain quand il aperçoit Haley, il va la voir et lui montre sa note d’anglais : 84 ! Il la serre dans ses bras pour la remercier tandis qu’elle le félicite. Lucas arrive derrière, Nathan lui lance un regard de défi.

¤ Dans les vestiaires, les pères se changent, Keith arrive, Bruce lui demande pour qui il est venu vu qu’il n’a pas de fils, Keith répond qu’un joueur n’a pas de père, et qu’il le remplace.

¤ Sur le terrain, les joueurs s’entraînent, Lucas ignore Haley qui l’appelle. Elle finit par crier son nom de famille, Nathan et Lucas se retournent en même temps. Haley le regarde l’air de dire «qu’est ce qui ne va pas ? », Lucas ne répond pas. L’animateur commence à faire son petit spitch dans lequel il met en avant le talent de Dan. Le match commence.

¤ Peyton est encore au volant de sa voiture, elle brûle encore tous les feux rouges.

¤ Les jeunes mennent leurs aînés ce qui déplaît à Dan. De retour aux vestiaires, Dan s’énerve contre ses coéquipiers en leur reprochant d’être nuls. Keith lui répond qu’ils n’ont plus le même âge qu’avant mais Dan ne démord pas. Il se dirige vers le vestiaire des Raven’s. Il demande à Nathan d’être encore meilleur et le met au défi d’être meilleur que lui. Keith arrive et lui dit que ce n’est pas sa place, qu’il y a de quoi être fier car les Raven’s sont doués. Dan s’en va alors que Keith félicitent toute l’équipe y compris Nathan.

¤ Peyton s’arrête à un feu vert, elle redémarre quand il est rouge. Elle manque d’avoir un accident mais heureusement, elle n’a rien. Elle commence à pleurer alors que quelqu’un klaxonne.

¤ Sur le terrain, Haley va voir Lucas et lui demande ce qui ne va pas mais celui ci ne veut pas en parler maintenant. Il lui dit juste qu’il l’a vu avec Nathan. Elle lui réplique qu’elle le félicitait pour sa note rien de plus. Lucas aperçoit le bracelet et ajoute : « joli bracelet ! » Le match reprend mais les scores sont remis à zéro. Nathan demande à avoir le ballon, il lance à son père : « Game over ! » et essaye de marquer ; Dan est furieux et le pousse par terre. Deb se lève consternée. Nathan est toujours à terre, il finit par se relever. Il demande à ce que se soit lui qui marque. A la fin du match, Lucas félicite Keith et le remercie pour ce qu’il a dit à Nathan. Il ajoute qu’il est fier de l’avoir eu comme père pour un soir. Il a finalement décidé de garder le nom des Scott pour essayer de le porter aussi bien que Keith.

¤ Devant le gymnase, Peyton attend. Nathan va la voir et lui dit qu’il est content qu’elle soit là. Elle lui demande s’il savait qu’il y a 7 ans que sa mère est morte, elle ajoute qu’il ne le lui a jamais demandé. Peyton lui dit qu’elle n’est pas venue pour lui. Lucas sort au même moment, ils se regardent et Nathan comprend que c’est pour Lucas qu’elle est là.

¤ Dan est assis dans les vestiaires, Peyton part alors que Lucas et Nathan la regarde, Keith sort des vestiaires après avoir jeté un dernier regard à Dan.

¤ En voix-off, Lucas dit : « John Steinbeck a écrit « It seems to me that if you or I must choose between two courses of thought or action, we should remember our drying and try so to live that our brings no pleasure on the world. » On voit Peyton qui passe au feu vert et au suivant, symboliquement, tous les feux sont verts.

Peyton dans sa voiture au feu vert. Elle attend. Une voiture la klaxonne.
Lucas au Karen’s café. Il lit la bd de Peyton : « tout le monde part un jour »
Haley rentre dans le café, voit Lucas et repart. Lucas l’a entendu et la suit dehors. 

Lucas :
Haley ! Combien de temps ça va durer ?
Haley : De quoi tu parles ?
Lucas : Du fait qu’on s’évite ?
Haley : J’en sais rien moi, c’est toi qui me fais la tête.
Lucas : Parce que tu m’as menti je te rappelle !
Haley : Je ne sais pas quoi te dire Lucas !
Lucas : Explique-moi pourquoi tu défends Nathan ? Hein ! T’as pourtant vu ce qu’il me fait subir depuis quelques temps ?
Haley : Désolée !
Lucas : Et tu sais ce que je pense de ce mec !
Haley : Lucas ! Bon d’accord … je sais ce que Nathan t’a fait et ce que tu peux penser de lui mais il y a des choses que toi tu ne sais pas ! J’ai accepté de lui donner des cours pour qu’il te laisse tranquille.
Lucas : Quoi ?
Haley : C’est pour toi que je fais ça Lucas ! 

 Peyton démarre au feu rouge. Lucas la suit du regard.  

Générique
 

Chez Dan, sur leur terrain de basket, Nathan et Tim joue …
 
Tim : Alors c’est fini entre Peyton et toi ?
Nathan : Non, y a pas de quoi s’inquiéter !
Tim : Ah non ?
Nathan : Non, elle fait ça tout le temps ! Elle flippe, on se sépare et trois jours après on se remet ensemble !
Tim : Et toi tu supportes ces crises ?
Nathan : Les réconciliations sont pas mal !
Dan (qui arrive de son jogging) : Eh ! Passe !  (Il tire) Vous allez en baver dans le match père fils ! C’est moi qui vous le dis ! Entraînez vous les enfants !
Nathan : Ah ouais ? (Il shoote) c’est vous qui allez le plus en baver !
Dan : C’est quand tu veux !  

Au Karen’s café, Haley sert une cliente
 

Haley
  (à une cliente) : Eh voilà !
La cliente : Merci. C’est gentil.
Lucas (qui se retourne pour parler à Haley): Je suis un crétin.
Haley : Je sais oui.
Lucas : Excuse moi. Tu me manques, on se voit plus tous les deux.
Haley : Tu me manques aussi, c’est vrai.
Lucas : Ecoute, je te remercie d’avoir voulu m’aider, mais, enfin, c’était adorable mais je préférerais que tu me laisses me débrouiller seul avec l’équipe.
Haley : D’accord.
Lucas : Merci. Tu vas pouvoir arrêter de donner des cours supplémentaires à Nathan.
Haley : Non, faut que je continue.
Lucas : Haley.
Haley : Lucas ! Je lui ai promis de l’aider, si je le laissais tomber, je ne vaudrais pas mieux que ce qu’il vaut à tes yeux ! 

Un client à Lucas :
Le duel entre l’équipe des pères et celle des jeunes va être super cette année, j’ai lu cet article sur toi et ton père. 

Lucas lit le journal où il y a un article et une photo de Nathan, Dan et lui sur le basket.
 
Nathan lit le même journal chez lui, avec ses parents. 

Nathan 
(lisant le journal) : Il semblerait que l’ancienne star du basket-ball local Dan Scott est transmis son talent à ses deux fils Nathan et Lucas Scott.
Dan : C’est une blague ?
Nathan : Et non pa’ ! On ne forme plus qu’une seule grande famille !
Dan : Fais attention, ils écriraient n’importe quoi pour vendre du papier ses rats ! Deb : Calme toi ! Tiens prends une crêpe !
Dan : Ca m’a coupé l’appétit.
Deb : Dan, ce petit est né et il est dans l’équipe ! Ca ne sert à rien de le nier, tout le monde le sait.
Dan : Surtout maintenant que c’est dans le journal !
Deb : Penses à Karen et à Lucas, ça doit leur faire bizarre à eux aussi.
Dan : Si tu veux le savoir pourquoi tu les invites pas à manger pendant qu’on y est ?
Nathan : Je vous laisse vous disputer tranquille. Je m’en vais.
Deb : On ne se dispute pas ! Et ton petit déj. va être froid.
Nathan : Non, ça ira, man ! Je mangerais un truc au lycée avec mon frère !
Deb : A mon avis il y aurait une chance que Lucas et Nathan s’entendent si leur père encourageait leur relation
Dan : C’est vrai ? Et il y aurait aussi une chance pour qu’il neige au mois d’août ! 

Au lycée
 

Nathan :
À ce que je vois, tu m’en veux toujours.
Peyton : Je ne t’en veux pas mais c’est fini entre nous. 

Brooke : Salut joli cœur, j’ai vu ta photo dans le journal ce matin mais je voudrais que tu m’en donnes une autre !
Lucas : Une autre ?
Brooke : Oui mais sans tes vêtements 

Haley :
T’as le droit à la salle de tutorat maintenant.
Nathan : Ouais ! Quel honneur !  

Lors de l’entraînement de basket et de pom-pom-girls
Du coté des basketteurs 

Coach :
Hey Lucas, y a le match père fils la semaine prochaine, tu as choisi ton adversaire direct ?
Lucas : En fait je comptais pas jouer
Coach : Je comprends ce que tu ressens mais réfléchis si tu participes pas tu vas te sentir encore plus exclu et puis tu as dit que la présence de Dan Scott ne te t’impressionnait plus.
Lucas : C’est vrai.
Coach : Ca sera d’autan plus marrant de le ridiculiser au basket !
Un joueur : Vas-y ! Passe ! 

Du côté des pom-pom-girls
 

Pom-pom-girls :
On s’envole, Ravens, toujours plus haut.
Brooke : Non, stop Peyton, tu ne fais pas le bon geste.
Peyton : Ca change pas grand-chose, Brooke.
Brooke : Pourquoi tu le prends comme ça ? Ca va !
Peyton : Et toi pourquoi tu te prends autant au sérieux, y a rien de plus important dans ta vie que cette chorégraphie pourri ?
Brooke : Je suis vraiment désolé que ça n’est pas marché entre Nathan et toi mais je te signale que moi je n’y suis pour rien.
Peyton : Mais je m’en fiche de Nathan et si tu crois que c’est à cause de lui que ça va pas, c’es que tu ne me connais pas du tout.
Brooke : Qu’est-ce qui ne va pas alors ?
Peyton : J’en ai marre que ma vie n’est aucun sens !
Brooke : Dis pas ça ! Arrête !
Peyton : Ouvre les yeux Brooke ! Au final qu’est ce que ça peut faire que tu couches avec le mec le plus cool du lycée, qu’on t’invite aux fêtes où tout le monde veut être vue ou que tu sois la plus belle pom-pom-girls d’un match dont on se fiche royalement !  

Au garage de Keith où il travaille, Lucas arrive
 

Keith :
Tiens ce n’est pas ton jour de repos ?
Lucas : Je voulais te demander un service. Voilà on fait un match, entre notre équipe de championnat et une équipe composée des pères des joueurs, alors tu veux jouer ?
Keith : Ouais !
Lucas : C’est vrai ?
Keith : Bien sur, seulement j’ai plus la forme que j’avais au lycée, je risque de ne pas être très bon ! De toute façon, j’étais déjà nul y a 20 ans.
Lucas : Tant mieux ! On vous battra plus facilement ! On peut s’entraîner ensemble le soir  si tu veux !
Keith (en lui montrant le journal) : Ca sera un honneur Mr. Scott de la célèbre famille de star du basket-ball local ! Ca va tu le supporte ?
Lucas : J’ai pas trop le choix. C’est surtout pour maman.
Keith : Mais c’est de toi qu’il parle.
Lucas : C’est vrai et honnêtement, c’est affreux qu’on m’associe à Dan ou à Nathan !
Dan arrive en vélo : Salut les mauviettes ! Je faisais mon tour de vélo dans le coin et j’ai plus d’eau. Tu pourrais me dépanner ?
Keith : Je vais te chercher une bouteille.
Dan : A propos tu veux m’acheter des billets pour le match de basket père fils ?Keith : Je t’en aurais acheté si j’avais pas fait parti de l’équipe des pères. Lucas ma invité.
Dan : Ah c’est chouette, t’essaieras de pas faire honte à notre nom de famille.
Keith : Je pourrais te dire la même chose mais pour d’autres raisons.
Dan : Eh petit ! Des gens qui ont lu ce canard pensent qu’on fait parti de la même famille alors tache de le mériter !
Lucas : Il est idiot cet article, vous n’est pas mon père et vous ne l’avait jamais été !
Dan : C’est vrai c’est idiot ! Tu devrais pas avoir le droit de porter mon nom !Keith : Eh Dan ! (Dan s’en va, Lucas est en colère) Ca va ?
Lucas : Je me fiche complètement de ce type et de son nom de famille !
Keith : Tu es trop intelligent pour lui accorder du crédit, d’accord ?
Lucas : C’est une ordure ce mec et je ne veux plus avoir à faire à lui ! Je vais couper les ponts et je veux que ça soit clair pour tout le monde !
Keith : Et qu’est ce que tu vas faire ?
Lucas : Je fais pas parti de sa famille d’abruti alors je vais changer mon nom !

Au lycée, dans le bureau de Whitey. Dan frappe. 

Whitey :
Je le savais ! Quand j’ai lu l’article ce matin, je me suis dit, tiens ! Dan va venir me voir !
Dan : Lucas a invité Keith à jouer au match de Basket père fils. Ca vous choque pas vous ?
Coach : Non pourquoi ?
Dan : Je ne vois pas mon frère aîné dans le rôle d’un père.
Coach : Ah non ? Toi non plus tu n’es pas un père modèle, Danny et pourtant tu vas jouer !
Dan : Et Lucas là dedans ? Ca va jaser, il va plus savoir où se mettre !
Coach : Tu te soucis de la réputation du petit ? Moi je trouve que c’est pour toi que c’est gênant ! J’ai pas terminé, le problème, c’est pas vraiment Keith ni Lucas d’ailleurs. En fait, c’est plutôt toi, Danny. Avoue que tu te sens mal à l’aise quand tu vois ce petit que tu n’as jamais eu le courage de reconnaître et que tu n’as jamais aimé. T’étais un basketteur exceptionnel, peut être même le meilleur que j’ai jamais eu. Mais tu sais Danny même si tu inscris 100 points dans ce match, c’est pas pour ça que tu sentiras mieux. Tu seras toujours mal à l’aise jusqu’à ce que tu reconnaisse que Lucas est ton fils lui aussi et que tu as fait une erreur. 

Sur le golf miniature, Lucas joue.
 

Karen :
Ton oncle Keith s’entraîne à fond pour le match. Il ma dit que tu pensais éventuellement changé de nom ?
Lucas : Je ne veux pas que les gens croient que si je suis bon au basket c’est grâce à Dan. Ca doit te faire de la peine de voir ça dans le journal.
Karen : C’est normal que les gens parlent de toi. Ca fait parti du statut de vedette locale ! Mais il faut pas essayer de te défiler, il faut affronter les problèmes pour les résoudre.
Lucas : Je me disais que ça te ferait plaisir que je veuille prendre ton nom.
Karen : Quand j’ai su que j’étais tombé enceinte, Dan savait qu’il avait une bourse de basketteur offert par l’université. Il ne voulait surtout pas y renoncer. Mais subitement il a changé d’avis. Une semaine avant que ces cours à la fac ne commencent, il a dit qu’il ne fera qu’un semestre et qu’après on se marierait. Le jour de l’accouchement quand tu as montré le bout du nez, on m’a demandé ton nom de famille, et j’ai répondu Scott. Keith était avec moi ce jour là ; la sage-femme t’a enveloppé et t’a mis dans les bras de ton oncle. Je connais Keith depuis mon enfance et c’est la seule et unique fois où je l’ai vu pleurer. Ton père lui n’est même pas venu nous voir à la clinique.
Lucas : C’est une ordure, je veux plus de son nom.
Karen : Keith aussi est un Scott, tu sais. Je n’ai jamais eu honte de toi ni de ton nom mais je sais qu’il doit être difficile à porter pour toi alors si tu veux vraiment en changer, je te donnerai mon accord. Mais dis toi que ce n’est qu’un nom Lucas ; ce que tu en fait ne dépend que de toi ! 

Au lycée 

Nathan :
Brooke ? Hey ! T’aurais pas vu Peyton ?
Brooke : Pas depuis que vous avez rompu et qu’elle m’a fait une crise en pleine répétition, pourquoi ?
Nathan : Parce qu’elle est pas venu aujourd’hui, elle répond pas sur son portable, ni chez elle.
Brooke : Peut être qu’elle est parti passez ses nerfs sur quelqu’un d’autre !  

Au cimetière, Peyton est assis sur un banc, elle essaie d’allumer une cigarette. Whitey arrive 
 

Whitey :
Y a sûrement un tas de fumeur dans le cimetière.
Peyton : Je ne fume pas vraiment, mais comme j’ai quitté Nathan je me dis qu’il me faut un autre moyen de me détruire la santé.
Whitey : Je peux m’asseoir une seconde ? J’ai bien connu ta mère tu sais, beau brin de fille.
Peyton : Ouais.
Whitey : Elle aussi ,elle été pom-pom-girls, d’ailleurs. Tu es aussi jolie qu’elle.
Peyton : Je me souviens pas bien d’elle.
Whitey : Moi si, elle avait de très beaux yeux. Ton père en a fait des jaloux ! Peyton : Vous êtes venu visité votre prochaine résidence, c’est ça ?
Whitey : T’es une petite rigolote toi ! Non, je suis venu voir ma femme Camilla, et lui porter des fleurs. Sa tombe est au milieu des arbres à droite. Avant, elle me laissait jamais en placer une alors maintenant, c’est moi qui parle. Je m’assied et je lui raconte ma vie.
Peyton : Vous croyez qu’elle vous entend ?
Whitey : Oh oui je suis sur qu’elle entend. Ma femme est morte en même temps que ta mère, enfin à quelques jours près alors je sais que cette semaine est difficile à supporter !
Peyton,: Moi je trouve qu’elles le sont toutes !
Whitey : Ouais, ouais. 

Chez Dan, Haley et Nathan 

Haley :
La bonne nouvelle c’est que tu as fait mieux que la dernière fois, la moins bonne, c’st que tu as eu un D !
Nathan : Ouais je sais mais en ce moment j’ai du mal à me concentrer.
Haley : Qu’est ce qui ne vas pas ?
Nathan : Tu sais que moi et Peyton on est plus ensemble ?
Haley : Peyton et moi !
Nathan : Quoi, elle t’a plaqué toi aussi. En fait, elle le vie assez mal on dirait ! Elle a pété les plombs sur Brooke pour rien ! Alors je m’inquiète pour elle.
Haley : Tu aurais peut être mieux fait de t’inquiéter pour elle quand vous étiez ensemble ! Je suis désolée mais tu sais que c’est vrai !
Nathan : Non t’en sais rien, tu nous connais pas moi et Peyton.
Haley : Peyton et moi.
Nathan : Ca va j’ai compris ! 

Au feu vert, Peyton ne démarre pas. Lucas sort du Karen’s café et la rejoint à la voiture.
 

Lucas :
Pourquoi est-ce que tu fais ça ? (Il monte).
Peyton : Tu devrais descendre de cette voiture.
Lucas : Je descendrais quand tu m’auras répondu.
Elle démarre au feu rouge, et pleins de voiture doivent freiner pour l’éviter.
Lucas : Arrête ! Peyton sois raisonnable ! S’il te plait ! Arrête-toi tout de suite ! Peyton ! Sois sympa ralentis !
Peyton : Elle venait me chercher après l’école, mais elle était en retard alors elle a grillé un feu rouge. Une petite erreur au mauvais moment et sa vie s’est arrêtée comme ça ! (elle s’arrêtee). Ma mère a grillé un seul feu rouge, je l’ai grille tous exprès et il m’arrive rien à moi. C’est pas juste !
Lucas : Ouais, c’est pas juste !
Peyton : Descend maintenant.
Lucas : Je peux rester avec toi si tu veux.
Peyton : Non ça sert à rien. 
Lucas descend de la voiture, Peyton redémarre. 

Au garage de Keith
 
Dan : Salut Keith !
Keith : On se voit deux fois la même semaine, dis donc, on bat des records ! Dan : Je voulais te parler du match de basket père fils.
Keith : Ah ouais, je t’offre une bière ?
Dan : Non pas la veille d’un match.
Keith : Tu sais, y a pas d’enjeu.
Dan : Pour moi si, on joue quand même devant des gens. Moi j’ai une réputation à préserver. Et puis il y a eu cet article.
Keith : Justement puisqu’on parle de ça, qu’est-ce qu’il t’a pris de dire à Lucas qu’il ne méritait pas de s’appeler Scott ?
Dan : Et bien quoi c’est la vérité !
Keith : C’est son nom Dan, il est ton fils je te rappelle !
Dan : C’est vrai, justement c’est bien ça que je voulais te parler, tu n’as rien à faire dans l’équipe des pères, quelque soit les liens que tu crois avoir avec Karen et son fils, tu n’es ni un mari, ni un père !
Keith : Combien il coûte ton costar ? Il risque de souffrir si je t’envoie valser dans le cambouis !
Dan : Tu ferais pas de mal à ton petit frère ?
Keith : Mon petit frère ouais ! Justement je me fiche des paniers que tu marquais il y a 15 ans, de la grande maison que tu as maintenant, de ton fric et d reste, je serais toujours ton grand frère, alors tu sais quoi Mr. Scott, c’était mon nom avant d’être le tien. C’est celui de Lucas maintenant et ça t’y peut rien !
Dan : D’accord grand frère !
Keith : Et garde ton ironie, parce que tu peux avoir honte de moi et même de Lucas, mais dis bien toi que tu nous fait peut être au moins autant honte. Allezs maintenant barre toi de mon garage !


Dans les vestiaires de garçons, Peyton passe alors que les mecs sont déshabillés  et va voir Whitey. Arrivé dans le bureau.
 

Peyton :
Salut !
Whitey, rigolant : Tiens, tiens ! Quelle époque ! On en voit de belle dans les vestiaires des hommes de nos jours !
Peyton : Je sais pas si je dirais ça. Je suis venue pour discuter enfin si vous avait un peu de temps.
Whitey : Ah oui j’ai tout mon temps. 

Chez Dan, Nathan et Haley
 

Haley 
: C’est si dur à avouer ?
Nathan : Tu parles de quoi là ?
Haley 
Elle te manque non ? T’as le droit de le dire.
Nathan : Tu es ma prof ou ma psy ?
Haley  Je m’adapte au besoin.
Nathan : J’ai traité Peyton de manière indigne. Je comprends qu’elle m’ai plaqué, j’admets que c’est ma faute si ça a pas marché. J’ai été minable. Si seulement j’avais une seconde chance !
Haley  C’est presque ça !
Nathan : Tu te fiches de moi ?
Haley  Non, au niveau scolaire je veux dire ! 16/20 !
Nathan : Oh ! Tu sais c’est drôle, on est déjà plus proche l’un de l’autre que Peyton et moi ne l’avons jamais été.
Haley  « Peyton et moi » on avance !
Nathan : Ouais Grâce à toi. Est-ce que tu vas venir au match père fils ?
Haley : Heu. Tout dépendra de la note que tu auras à ton exam. Si tu veux que je vienne t’applaudir, il faudra au moins que tu me ramène un 16/20
Nathan : Ca roule.
Haley : D’accord !
Nathan : Haley ?
Haley : Ouais ?
Nathan : Je sais que ça n’a pas été facile pour toi, alors je tiens à te remercier de ce que tu as fais.
Haley  Bonne chance 

Sur le pont, Whitey et Peyton
 

Whitey :
Ma femme m’interdisait de fumer dans la maison alors j’ai pris l’habitude de venir me balader sur ce pont. Je t’aurais bien offert un cigare mais je sais que t’essaie d’arrêter !
Peyton : Ca fait combien de temps que vous êtes coach ?
Whitey : Trop longtemps.
Peyton : Vous n’avez jamais remis votre boulot en question ?
Whitey : Comment ça ?
Peyton : Vous passez votre journée à regarder une bande de gamins joués au ballon !
Whitey : Je préfère me dire que je leur apprends à jouer correctement ! Oui comme tout le monde quelque fois, il m’arrive de repenser aux conversations que je n’ai jamais eu le temps de finir avec ma femme, ou aux journées où je ne l’ai pas vu parce que mon équipe jouée en déplacement ! Dans ces moments-là je me dis que j’ai raté une partie de ma vie.
Peyton : Elle vous manque.
Whitey : J’y pense tout le temps. Peyton ? C’est horrible de perdre un de se proches. J’ai passé beaucoup de temps à réfléchir, je cherchais des réponses, des justifications mais je n’en ai pas trouvé parce que il n’y en a aucune, c’est aussi simple que ça.
Peyton : Ca fait un heure que vous joué avec sans l’allumer.
Whitey : Je sais. J’adorais fumer le cigare mais j’ai complètement  arrêté le jour où j’ai perdu Camilla. D’ailleurs je n’ai jamais de feu sur moi. Je crois que je peux pas t’aider Peyton mais y a une chose que je peux te dire, c’est que ta mère serait fier de toi. Tiens bon, petite !  

Au minigolf sur le toit du Karen’s café, Haley joue, Lucas la rejoint.


Lucas :
Salut.
Haley : Salut. J’en ai vraiment assez de cette situation
Lucas : Quelle situation ?
Haley : On est là à se regarder de travers alors qu’on est sensé être amis normalement. Tu sais Lucas, quand tu as choisi d’intégrer cette équipe, je trouvais que c’était une décision étrange, mais je t’ai quand même soutenue ! Non ?
Lucas : Ouais c’est vrai.
Haley : Bon, bah alors pourquoi tu ne me soutiens pas toi ? Quand je donne un cours à quelqu’un et que d’un coup il a cet éclair de compréhension, je sens bien que je fais quelque chose de positif. Exactement comme toi quand tu marques un panier au basket. En plus, tu avoueras que ça ta aidé que je travaille avec Nathan. L’équipe te laisse tranquille, ils t’ont accepté. Tu vois ? Je n’ai pas pris ces risques pour rien, par contre je ne veux pas que ça change quoique ce soit entre nous. Notre amitié a toujours été quelque chose de très précieux à mes yeux.
Lucas : Tu lui donnes des cours, rien de plus ?
Haley : Je t’assure que oui ! Ne t’en fais surtout pas. Ca s’arrête là.
Lucas : Bon d’accord 


A River Court, Lucas et Keith s’entraînent.
 

Lucas :
J’ai gagné la partie
Keith : Moi je me suis froissé un muscle.
Lucas : Ca va aller ?
Keith : Oh lala ! Ouais, t’en fait pas. Alors ça avance ton changement de nom ?
Lucas : J’ai téléchargé  les papiers dont j’ai besoin. Maman n’a plus qu’à les signer.
Keith : Je peux te donner mon avis ?
Lucas : Je te vois venir vu ta tête.
Keith : Je sais bien que je ne suis pas ton père. C’est pas à moi de te dire ce que tu dois faire ou pas, mais je crois que tu devrais y réfléchir encore un peu.
Lucas : Très bien. Et de ton coté t’es pas obligé de jouer demain.
Keith : Pourquoi tu dis ça ?
Lucas : Parce que je comprends que ça te mette mal à l’aise. Dan et Nathan sont ta famille tout de même !
Keith : Tu sais en ce qui me concerne, c’est ta mère et toi ma vraie famille. Enfin tant que vous voudraient de moi ! Finalement  Dan et moi, on a jamais été très proches même quand on été petit et je connais à peine Nathan. Et puis j’avoue, j’avoue que je suis fier que tu m’ais demandé de jouer.
Lucas : Génial ! J’espérais que tu me dirais ça, Bon il faut j’y aille. A plus tard.
Keith : Allez Salut !
Lucas : Salut ! Euh Keith, je te remercie.
Keith : De rien. 

Chez Dan. Nathan est dehors, il fait du sport. Deb arrive avec un verre.
 

Deb :
Ca va mon grand ?
Nathan : C’est papa qui veut savoir ça un ? Il t’a envoyé m’espionner ou m’empoisonner ? (Elle lui donne le verre). Merci. Des fois, je me dis que c’est lui qui est derrière ses matchs père fils. Il est prêt à tout pour jouer contre nous, en public.
Deb : Je sais que ton père a été un peu dur avec toi ses derniers temps, mais je serais plus souvent chez nous dorénavant alors les choses vont changer.
Nathan : Si seulement il arrêté de me mettre la pression. J’ai envie de bien jouer pour lui faire plaisir, mais dès que je suis moins bon il en fait tout un drame ! Deb : Tu sais chérie, si tu n’as plus envie de jouer au basket, ce n’est pas grave, tu n’as qu’à arrêter. Ton père s’en remettra.
Nathan : Tu sais que c’est faux, maman.

Lucas sur le pont voit Peyton.


Lucas :
Salut ! Je pense souvent à toi.
Peyton : Dans ces cas-là, prends une douche froide !
Lucas : Ouais !
Peyton : Désolée Lucas, c’est dur de résister kan on te tend un perche.
Lucas : Ouais je vois ça. Comment ça va ?
Peyton : Alors, j’ai rompu avec mon petit copain, ma mère est morte et je suis toute seule car mon père travaille loin d’ici.
Lucas : Il fait quoi dans la vie ?
Peyton : Il est capitaine d’un bateau. Il est toujours là pour l’anniversaire de la mort de ma mère d’habitude. Mais cette année il a juste envoyé un email en disant qu’il pensait à moi. J’ai lu l’article, il donne l’impression que vous êtes une grande famille où tout le monde s’entend bien.
Lucas : C’est ironique comme situation. Tu sais, je voudrais faire disparaître ton père et ramener ta mère parmi de nous. Je voudrais que tu es une vie qui te plaise.
Peyton : C’est gentil. Il faut que je rentre.
Lucas : Hey !  Peyton
Peyton : Je préfère qu’on en reste là pour l’instant. 

Chez Dan
 

Deb :
tu attends le match avec impatience ?
Dan : Si tu veux tout savoir, je suis comme un gamin la veille de Noël.
Deb : Et tu as été un gentil ou un vilain petit garçon  cette année ?
Dan : J’avoue que ça dépend car quelque fois tu m’as poussé au vice (en la prenant sur ces genoux).
Deb : Chéri, je sais que c’est important pour toi et je sais aussi que notre fils est très doué mais je trouve que tu lui mets trop la pression parfois. J’ai peur qu’à force il perde le plaisir de jouer.
Dan : Il faut qu’il s’engage à fond. S’il n’en profite pas, il aura des regrets.
Deb : Tu en as toi ?
Dan : Ouais bien sur ! J’y pense tout le temps. Il n’y a rien de plus fort au monde. Quand tu rentres sur le terrain, et que tu entends tous ces gens qui t’applaudissent, que tu sais que tu es le meilleur, et que pendant une heure ou deux tu vas être le héros que tout le monde te regarde. Rien ni personne ne va être aussi important que toi. J’aurais aimé te connaître à l’époque pour que tu puisses me voir. Je n’avais ni facture à payer, ni voiture à vendre. Aucune responsabilité, tout ce qui compter, c’était de jouer, et j’étais le meilleur. Je n’ai jamais été aussi heureux de ma vie.
Deb : Même aujourd’hui avec nous, même le jour de la naissance de ton fils, ou de notre mariage ?
Dan : Ca na rien à voir ! 

Chez Peyton où elle dessine, on frappe.


Nathan :
Comment tu vas l’intituler ?
Peyton : Amour. Qu’est-ce que tu veux ?
Nathan : Je veux te parler. C’est moche qu’on se soit quitté.
Peyton : Peut être mais c’est avant qu’il fallait y penser.
Nathan : Oui Je sais, je n’arrête pas de repenser au tout début où on sortait ensemble. Tu te souviens la journée à Wright Beach et des nuits dans ta chambre ?
Peyton : Y a longtemps que c’était plus comme ça et tu le sais très bien !
Nathan : On a qu’à recommencer au début ? S’il te plait Peyton, je pense à toi du matin au soir, et je sais que toi aussi tu penses à moi.
Peyton : À vrai dire j’ai d’autres choses en tête.
Nathan : Remarque moi aussi, entre mon père qui est obsédé par le match père fils et ma mère qui doit vouloir rattraper le temps perdu et qui veut toujours qu’on …
Peyton :
C’est pas du tout ce que j’ai envie d’entendre.
Nathan : Bon d’accord. Mais tu veux pas venir au match, comme ça on se verrait après.Tu me manques Peyton, alors à ce soir. 

Devant le lycée, Nathan, Tim, Lucas, Haley …


Un mec :
Salut Tim !
Tim : Salut !
Nathan (à Tim) : Je te rejoins dans deux minutes.
Tim : Ok !
Nathan (à Haley) : Salut Haley !
Haley : Salut, ça va bien ?
Nathan : Ouais ! Regarde la note.
Haley : Oh 17/20 c’est génial ! Toutes mes félicitations (en le serrant bras les bras). 

Dans le vestiaires des pères 


Père n°1 :
Ca fait longtemps que t’as joué toi ?
Père n°2 : Ouais je me suis entraîné avec le petit !
Père n°1 : Alors la star est prête à porter son équipe de vieux croulant à la victoire ?
Dan : ouais moi je vais porter l’équipe à la victoire et Ketih portera mon sac à a maison
Père n°1 : Salut Keith je suis content de te voir !
Keith : Moi aussi, Bruce
Bruce : Je savais pas que tu avais un fils dans l’équipe du championnat toi aussi !
Keith : Je suis là en tant que remplaçant, l’un des gamins n’a pas de père ! 

Dans le gymnase
Les garçons s'entraînent.

Haley :
Lucas ! Lucas ! Hey Scott ! (Lucas et Nathan se retournent).

Coach :
Allez tous au banc !

Commentaires :
Bonsoir Mmes et Mrs et bien bienvenue au match de gala père fils de Tree Hill ! Les générations s’affrontent pour  récolter des fonds mais aussi pour décider qui dans chaque famille est le meilleur basketteur ! Accueillez le pivot de l’équipe des jeunes et meilleur marqueur du championnat : Nathan Scott ! Face à lui, pour l’équipe des anciens, son père recordman du nombre de points inscrits pour l’équipe de Tree Hill et finaliste en championnat fédéral : Dan Scott !

Dan :
Ca t’énerve pas que ton père soit plus applaudit que toi ?
Nathan : T’as dit régler ton appareil auditif un peu fort !
Dan : T’es prêt ?
Nathan : Ouais !  

Le match continue, on voit Peyton grillé les feux rouges. Retour au match.
 

Commentaires :
Moins d’une minute à jouer dans cette période et les jeunes font leur show.Iils ont largement dominer la rencontre, ils mènent déjà de 28 points sur leur père et ils repartent à l’attaque. Lucas Scott fait tourner le ballon sur son doigt, il passe à Hamilton. Hamilton ridiculise son pauvre père !

Dan :
Joue pas ce petit jeu avec moi Nathan !

Commentaires :
Nathan Scott accélère, oui et il marque, les joueurs mènent de 30 points tout rond à la mi-temps. 

Vestiaires des pères. Keith rigole.


Dan :
C’est ridicule de voir des joueurs aussi minables.
Keith : Pourquoi on te fait honte mon vieux ?
Dan : Moi ça va, mais en parlant de honte ça doit te faire bizarre de faire les remplaçants avec une fille que j’ai plaqué !
Keith : C’est normal qu’on passe pour des mauvais, le but de ce match s’est qu’on se fasse battre par nos gamins je te rappelle !
Dan : Je ne vois pas ça comme ça. 

Dan va dans le vestiaire des jeunes.


Tim :
Ennemi dans le vestiaire.
Dan : Y en a marre de jouer à la baballe, je veux voir du vrai basket maintenant !
Nathan : On a déjà 30 points d’avance.
Dan : Je parle pas de « on », je parle de « toi ». Donne-toi à fond, je vais faire pareil et on verra !
Nathan : On verra quoi ?
Dan : Qui est le meilleur, à moins que t’es peur de le savoir !
Keith : Eh calme toi un peu, petit frère !
Dan : T’as rien à faire là, Keith !
Keith :
Toi non plus, Dan. Où tu te crois ? Ce sont eux les champions maintenant ! On devrait être fier qu’il soit si doué !
Dan : Et de quoi tu a à être fier toi ?
Keith : Va boire un coup.
Dan (à Nathan) : Fais voir ce que tu vaux !
Dan s’en va
Keith : Ouais faites nous voir ce que vous valez les gamins, mais pensez à nos cœurs. Nathan, tu t’en sors très bien. 

Peyton dans sa voiture s’arrête au feu vert et redémarre au feu rouge. Elle se met à pleurer au milieu de la route quand une voiture a presque failli lui rentre dedans.
 Retour sur le terrain

Haley :
Lucas ? Lucas ? Enfin je ne comprends pas ! Tu me fais la tête  ou quoi ?
Lucas :
J’ai pas envie d’en parler pour le moment.
Haley : Est-ce que j’ai le droit de savoir pourquoi tu m’en veux ?
Lucas : Je t’ai vu avec lui.
Haley : Nathan ? Qu’est ce que tu crois ? Je le félicitais parce qu’il a eu une bonne note.
Lucas : Je voudrais vraiment te croire Haley je t’assure, mais je sens que tu caches quelque chose.
Haley : Je te mentirais pas à toi Lucas, je te jure qu’il n’y a rien entre nous
Commentaires : Applaudissez bien fort les joueurs, il en ont besoin, surtout les anciens ! 
Lucas
 : Joli bracelet ! 

Commentaires 
: Une dernière belle tentative de Dan Scott mais décidément nos jeunes joueurs sont en forme. Alors on va un peu relancer l’intérêt avec un défi. Je remets les scores à zéro. Et c’est la prochaine équipe qui marque qui remportera le match !

Nathan :
Vous essayer de me libérez.
Tim : On y va, les mecs ! Ravens à 3, 1, 2, 3 ! 
Tous les jeunes joueurs : Ravens !  

Commentaires :
Les jeunes ont le ballon. S’ils mettent un panier, il remporte le match !

Nathan :
T’as perdu pa’ !

Commentaires :
Nathan Scott s’avance dans la raquette, il reçoit le ballon sur l’aile. Il s’élance. Faute intentionnelle de Dan Scott ! J’espère que le jeune joueur n’est pas blessé !

Nathan :
Aie !
Dan : Ca va ? Je pouvais pas te laisser marquer Nathan !
Lucas (qui relève Nathan) : On va te venger !
Nathan : D’accord. Mais je veux shooter moi-même !

Commentaires :
Bonne nouvelle les amis. Nathan Scott n’est pas blessé. Les jeunes récupèrent le ballon et ils ont une nouvelle occasion de marquer. Lucas Scott donne le ballon à Nathan, il accélère ! Oh le ballon a rebondit sur son pied. L’équipe des pères va pouvoir tenter sa chance à son tour.

Lucas :
Allez, on se replie en défense !

Commentaires :
Vont-ils en profiter pour remporter la victoire ?

Dan :
C’était une erreur de débutant Nathan ! Je suis très déçu !
Nathan : Je l’ai fait exprès, papa !
Dan : Exprès ? Pourquoi ?
Nathan : Parce que tu ne mérites pas que je joue mieux que ça ! Sois réaliste j’aurais pu te battre, on le sait tous les deux ! Mais si as tellement envie de gagner, vas-y ! Je te laisse marquer ! (Nathan se recule, Dan marque, tout le monde est content. On voit Lucas, Keith, Deb, Karen faire la tête car ils savent que Nathan l’a fait exprès). Tu sais que t’as perdu papa, tu peux pas me battre ! Jamais !  

Fin du macth, dans les vestiaires.


Lucas :
Félicitations !
Keith : Ah je le mérite pas, c’était moi le plus mauvais de l’équipe, et de loin ! Même le vieux Guttierez courait plus vite avec sa patte folle !
Lucas : Ce qui comptais le plus dans ce match, c’était pas le niveau ! Je voulais te dire merci, pour ce que t’as dit à Nathan et ce que tu as fait pour moi. D’accord, tu cours pas vite mais je suis fier de t’avoir eu comme père pour une soirée. Sinon pour mon changement de nom, j’ai réfléchis à ce que tu mas dit. Je veux continuer à m’appeler Scott. J’espère seulement y faire autant honneur que toi !
Keith : Merci. 

Dehors du lycée, Peyton marche


Nathan :
Peyton ! Je suis content de te voir. Je savais que tu viendrais. Je vais faire des efforts pour que ça aille mieux entre nous.
Peyton : C’est l’anniversaire de la mort de ma mère. Elle est morte il y a 7 ans. Mais, tu ne me la jamais demandé, c’est ce genre de chose dont tu te fichais. Si je suis là ce n’est pas pour toi.
Nathan : C’est pour quoi alors ? 

Lucas sort, elle le regarde et s’en va. 

Succession d’image, Dan, Peyton, Lucas et Nathan derrière lui, Keith. Peyton dans sa voiutre s’arrête au feu rouge.
 

 

Lucas : « John Steinback a écrit  à mon avis lorsque l’on est confronté à des choix que ce soit en actes ou en pensées, gardons à l’esprit que nous sommes mortels. Et tachons de vivre de manière à ce que personne n’ait à se réjouir de notre mort. » 

 


The end    



[TRAFFIC LIGHT. It‘s green, but PEYTON waits]



[KAREN’S CAFÉ. LUCAS is reading PEYTON’S comic strip]



[PEYTON at the light. A car drives up behind her and beeps]

DRIVER: Hey, lets move it lady. Come on!



[The comic strip has a stop light, and the red one says ‘People always leave.’ HALEY walks in but when she sees LUCAS, she starts to leave. LUCAS chases her out]

LUCAS: Haley. How long are we going to do this?

HALEY: Do what?

LUCAS: Avoid each other.

HALEY: You tell me. You’re the one upset.

LUCAS: And you’re the one who lied to me.

HALEY: I don’t know what to say to you, Luke.

LUCAS: Just explain to me why you were with Nathan. Huh? I mean, considering the past few weeks and what he’s done…

HALEY: I can’t.

LUCAS: You know how I feel about him, Haley.

[LUCAS starts to leave]

HALEY: Lucas, fine! Yes. I know how you feel about him. But there is something you don’t know. [Pause] I promised him I’d tutor him if he left you alone.

LUCAS: What?

HALEY: I’m doing it for you, Luke.

[HALEY leaves and PEYTON drives by in her car. LUCAS starts to run after her as she speeds through a red light. LUCAS watches, shocked]



[THEME SONG]



[NATHAN and TIM are practicing basketball in his yard]

TIM: So you and Peyton are history?

NATHAN: Nah. I wouldn’t count on that.

TIM: No?

NATHAN: Yeah. This is what she does. She freaks out, we break up; a few days later, we make up.

TIM: So why put up with that?

[NATHAN smirks]

NATHAN: Because a few days later, we make up.

[DAN runs over]

DAN: Hey, ball.

[NATHAN throws DAN the ball and DAN shoots it in]

DAN: Expect plenty more of that at the father/son game because we’re going to crush you guys.

NATHAN: Oh yeah?

[NATHAN shoots the ball]

NATHAN: You can expect more of that.

DAN: Bring it on.





[KAREN’S CAFÉ. HALEY’S working and LUCAS is sitting at the counter. HALEY walks over to LUCAS]

LUCAS: I’m an idiot.

HALEY: I know.

LUCAS: I’m sorry. [Pause] I miss hanging out with you, Hales.

HALEY: Yeah. I miss hanging out with you too.

LUCAS: Listen. I appreciate everything you did for me. I do, Haley, but- how about you let me handle the team from now on, okay?

HALEY: Okay.

[HALEY starts to walk away]

LUCAS: All right. So you can… stop tutoring Nathan now.

[HALEY stops]

HALEY: Um, no. I, I can’t.

LUCAS: Haley.

Lucas. I can’t. I promised him. If I break that promise, I‘m, I’m just as bad as... you think he is.

[HALEY walks away and LUCAS sighs. A MAN walks over to LUCAS]

MAN: Hey, Lucas, I’m looking forward to see you play in the father/son game this year. Good article about you and your pop.

[MAN sets newspaper down and LUCAS picks it up. There’s an article with the headling “Great Scott: A Basketball Tradition Lives On ,” with a picture of DAN and NATHAN]




[DAN SCOTT’S HOME. NATHAN is reading the article aloud to DAN]

NATHAN: Who would’ve known that Dan Scott’s basketball pedigree would be inherited by his two sons, Nathan Scott and Lucas?

DAN: You’ve got to be kidding me.

[DAN takes the paper]

NATHAN: That’s great, Dad. We’re all one big happy family now.

DAN: Watch it. [Pause] I wonder what they’re paying this reporter to support his crack habit?

DEB: How about some breakfast?

DAN: I lost my appetite.

DEB: Dan, the boy exists. He’s on the team. It’s not exactly headline news.

DAN: No, Deb, apparently it is.

DEB: Well, how do you think Lucas and Karen feel about it?

DAN: Gosh, I don’t know. Maybe we should invite them over for breakfast and find out.

NATHAN: Alright, look. If you guys are going to argue, I’m out of here.

DEB: We’re not arguing and your breakfast is getting cold.

NATHAN: I’m just going to grab something at school with my brother.

DEB: You know, there is a chance that Lucas and Nathan can get along if their father encouraged it.

DAN: True. But there’s also a chance that hell can freeze over.

[They glare at each other]



[TREE HILL HIGH. NATHAN walks over to PEYTON’S locker]

NATHAN: You’re not still mad at me, are you?

PEYTON: I’m not mad. We’re just over.

[PEYTON walks away, leaving a shocked NATHAN behind. BROOKE walks by and over to LUCAS]

BROOKE: Hey cutie. I saw your picture in the paper. [Pause] Personally, I didn’t think it did you justice.

LUCAS: No?

BROOKE: No. [Grabbing the front of his shirt] Far too much clothing.

[BROOKE walks away and LUCAS sees HALEY and NATHAN talking in front of the Tutoring Center, and glares at them]



[GYM. The team’s practicing and WHITEY walks over to LUCAS]

WHITEY: Hey, Lucas. That father verses son game’s coming up. Considered who you want to play with.

LUCAS: I figured I’d skip it.

WHITEY: Oh, come on, son. I know it’s hard, but it will be worse if you don’t play. [Pause] Besides, I thought you said you were through hiding from Dan.

LUCAS: I am.

WHITEY: Well, wouldn’t it be fun to dunk on him?

[WHITEY pats LUCAS on the back and they share a smile. WHITEY walks away]



[GYM. The cheerleader’s are practicing and BROOKE’S leading them]

CHEERLEADERS: Here we go! Ravens, lets score!

BROOKE: Wait! Hold on, Peyton, you’ve got the arms wrong.

PEYTON: It’s not brain surgery, Brooke.

BROOKE: Okay, what’s with the attitude?

PEYTON: What’s with your life? Seriously, aren’t you embarrassed that the most important thing in your world is some stupid cheer?

BROOKE: Look, I’m really sorry things didn’t work out with you and Nathan, but don’t go all Mariah on me, okay?

PEYTON: You think this is about Nathan? [Pause] You’re not even close! You’re not even in the neighborhood of close!

BROOKE: Okay, then, what’s wrong?

PEYTON: What’s wrong is how… pointless all of this is.

BROOKE: Stop saying that!

[PEYTON’S outbursts have everyone in the gym, even WHITEY, staring at her]

PEYTON: No! Because it’s true. What difference does it make if you sleep with a popular guy, or you go to the right party, or you know the moves to some moronic cheer to do with some [email protected]#%$ game I could care less about!

[PEYTON storms away and a stunned BROOKE looks at LUCAS and NATHAN]





[AUTO BODY SHOP. LUCAS walks in as KEITH works on a car]

KEITH: Hey. You’re not working today.

LUCAS: Yeah, I have a favor to ask. Uh, there’s this father/son charity basketball game. Whitey says I’ve got to play, so… you interested?

KEITH: Yeah.

LUCAS: Yeah?

KEITH: Yeah, okay. Of course, I might be, you know, a little out of shape, not to mention I… wasn’t worth a crap back in high school.

LUCAS: Well, it’s better for us, right? [Pause] Well. Why don’t you start coming to the court with us?

KEITH: Hang with a member of the Scott basketball dynasty?

[KEITH holds up the newspaper]

KEITH: So how are you doing with that?

LUCAS: Well. What are you going to do? Sucks for my mom…

KEITH: Yeah. What about you?

LUCAS: Honestly… I can’t stand being connected to Nathan or Dan.

[DAN rides in on his bike]

DAN: Hey, big brother! I was getting some cardio in, ran out of water. You wanna help me out?

KEITH: Yeah. Sure, why not?

[KEITH grabs a water bottle]

DAN: So, uh, you wanna buy some charity tickets to the big father/son game?

[KEITH throws the bottle to DAN]

KEITH: Oh, well, I, you know, could if I wasn’t playing in it. Luke invited me.

DAN: Oh, great. Well, try not to soil the Scott family name while you’re at it.

KEITH: Yeah… that’s every day advice for you, huh?

[DAN ignores him, turning to LUCAS]

DAN: Hey, kid. Seems as though you have an obligation to the family name too. Don’t blow it.

[LUCAS, who has kept quiet until now, turns angrily at DAN]

LUCAS: That article’s a lie. You’re not my father and you never were.

DAN: You’re right. It is a lie. You should never have had the name in the first place.

[DAN rides off]

KEITH: Hey! Dan!

[LUCAS punches the wall]

KEITH: You okay?

LUCAS: Look! I have no responsibility to him or his name.

KEITH: Just… Don’t let him get inside your head, okay?

LUCAS: You know what. I don’t plan on it. You know, as a matter of fact, I think it’s about time I get out from under this guy completely.

KEITH: What’s that supposed to mean?

LUCAS: Meaning I’m not gonna be a Scott anymore. I’m gonna change my last name.

[KEITH looks upset]





[TREE HILL HIGH. DAN knocks on the door of WHITEY’S office]

WHITEY: You’re late. I expected you this morning after that article in the paper.

DAN: I understand Lucas has asked Keith to play in the basketball game. Do you think that’s wise?

WHITEY: Why not?

DAN: Well, Keith isn’t exactly a father.

[WHITEY laughs]

WHITEY: You’re not the best father, either, Danny, and you’re playing.

DAN: What about Lucas? You have to know this will be embarrassing for him.

WHITEY: Embarrassing for him? What about embarrassing for you?

[DAN starts to leave]

WHITEY: Wait a minute. This isn’t about Lucas and Keith. This is all about you, Danny… and that feeling you get in the pit of your stomach when you see the son that you…never claimed. [Pause] You were a great player. Maybe the best I ever had. But you can score a hundred points in this game, and that feeling’s not going to go away. It’ll be there until you acknowledge that Lucas is your son and that you made a mistake.

[DAN looks at WHITEY]





[THE MINI-GOLF COURSE ON THE ROOF. KAREN and LUCAS are playing]

KAREN: You uncle Keith’s been working hard getting ready for the game. He mentioned that you’re thinking of, uh, changing your last name?

LUCAS: I just don’t want people to read these stupid articles and think I played ball just because Dan did. I don’t want you to have to read that stuff.

KAREN: Well, you’re in the spotlight now. The article’s come with the territory. But I don’t want you to run away from that. I’d rather you face your problems head on.

LUCAS: I just… figured it would make you happy if I took your name.

KAREN: When I found out I was pregnant, Dan already had a basketball scholarship and nothing was going to get in the way of that. But then something strange happened. Right before classes started, Dan changed his mind. He said he’d finish the semester and… we’d get married. So when I went into labor and you appeared, the nurse asked for your name and I said it was Scott. Keith was there, and when the nurse brought you in she let him hold you. I’ve known Keith my whole life, and that’s the only time I’ve seen him cry. [Pause] Your father never showed up.

LUCAS: So to hell with him. I don’t want his name.

KAREN: Keith’s a Scott too, you know.

[LUCAS looks pained]

KAREN: I’ve never been ashamed of you, Lucas, not for a second. Or your name. Then I also never had to carry that name in this town the way you have, so if you want to change it, you have my blessing. But it’s just a name, Luke. What you do with it is up to you.





[TREE HILL HIGH. NATHAN runs to catch up with BROOKE]

NATHAN: Brooke!

[BROOKE turns to him and waits for him to catch up]

NATHAN: Hey. Have you heard from Peyton?

BROOKE: Not since you two broke up and she went psycho on me in practice. Why?

NATHAN: Because she’s not in school. And she won’t pick up at home or on her cell.

BROOKE: Well… maybe she’s out kicking the homeless.





[CEMETARY. PEYTON’S sitting on a bench, lighting a cigarette. WHITEY walks over]

WHITEY: A lot of smokers in this place.

PEYTON: I don’t really smoke. I just figured since Nathan and I broke up, I’ve got room for a new bad habit.

[WHITEY laughs]

WHITEY: Mind if I sit down?

[PEYTON pats the bench]

WHITEY: She was quite a gal, your mother.

PEYTON: Yeah.

WHITEY: She used to lead cheers for my team, too. And you’ve got her looks.

PEYTON: I don’t really remember her.

WHITEY: Oh, I do. She was a wily one. Your old man didn’t stand a chance.

PEYTON: So what are you doing here? Making a reservation?

[WHITEY laughs]

WHITEY: You better watch it! [Pause] No. No. My wife, Camilla, is buried out here. Right over behind those trees. I couldn’t get in a word edgewise while she was alive so I come out here and visit, tell her about things.

PEYTON; You think she’s listening?

WHITEY: Yeah. I know she’s listening. [Pause] I lost my wife just about the time your mother passed away. That always make us weak and tough one.

PEYTON: They’re all tough.

WHITEY: Yeah.

[They look off sadly]





[NATHAN’S HOUSE. HALEY finishes correcting a paper of NATHAN’S]

HALEY: The good news is you did better… and the bad news is better is a D.

NATHAN: Yeah. I guess I didn’t really give this one my best shot.

HALEY: What’s going on with you?

NATHAN: Well. You know me and Peyton broke up.

HALEY: Peyton and I.

NATHAN: Oh. She broke up with you too? [Pause] Just… I didn’t know she was going to take it this hard. She went off on Brooke at practice. I’m kinda worried about her.

HALEY: Well, maybe you should’ve worried more about her when you were together. I’m sorry, but come on, it’s true.

NATHAN: No! You don’t know the first thing about Peyton and I.

HALEY: Me and Peyton.

NATHAN: Whatever.





[PEYTON’S in her car, waiting for the light to turn red. LUCAS runs over]

LUCAS: Why do you do this?

[LUCAS gets in]

PEYTON: If I were you, I’d get back out now.

LUCAS: Not until you tell me what’s going on.

[The light turns red and PEYTON drives through it]

LUCAS: Come on! Slow down, Peyton! Come on! Slow the car down! Peyton? Slow the car down.

PEYTON: She was driving to school to pick me up. She was late, so she ran a red light. It was one light at the wrong split second and it ended for her.

[PEYTON stops]

PEYTON: My mom ran one red light. I run them all the time and nothing happens. It’s not fair.

LUCAS: No it’s not.

PEYTON: You can get out now.

LUCAS: Or I can stay if you want.

PEYTON: No. You can’t.

[LUCAS gets out and watches as PEYTON drives away]





[THE GARAGE. KEITH’S working and DAN walks in]

DAN: Hey, Keith.

KEITH: Hey. Twice in a week. It’s got to be some kind of record.

DAN: Yeah, well, it’s this father/son thing.

KEITH: Yeah. How about a frostie?

DAN: Nope, I’m in training.

[KEITH laughs]

KEITH: It’s just a game, Dan.

DAN: No. It’s a public event. I mean, what are people gonna think? Especially after that article?

KEITH: Oh yeah. About that… what in the hell is wrong with you telling Lucas he never deserved the name Scott?

DAN: Well, he doesn’t.

KEITH: The hell he doesn’t. You fathered him, Dan.

DAN: That’s right. Which brings me to my original point. What do you think you’re doing playing in the basketball game? I mean, whatever you think you are to Karen and her son, you’re not a husband. Or a father.

KEITH: How much does a suit like that cost? [Pause] Because it’s gonna look like hell when I lay you out all over that greasy floor.

DAN: Come on, big brother.

KEITH: That’s right. Big brother. And no matter what you did on that basketball court a lifetime ago, and no matter what you do now, I’ll always be your big brother. So guess what, Danny boy? It was my name first. It’s Lucas’ name now. And there’s nothing you can do about it.

DAN: Okay, Keith.

KEITH: You know, you can be ashamed of me. And you can be ashamed of Lucas. But what makes me think we’re not just as ashamed of you? Huh? [Pause] Now get out of my shop.





[RAVENS’ LOCKER ROOM. PEYTON walks in and all the guys are wooping and catcalling, and NATHAN looks stunned]

PEYTON: [To NATHAN] Hi.

[PEYTON reaches WHITEY’S OFFICE]

PEYTON: Hi.

[WHITEY laughs]

WHITEY: Um, you never know who you’re going to see in the boys’ locker room these days.

PEYTON: Or what you’ll see. [Pause] I thought maybe we could talk. Unless… you’re too busy.

WHITEY: No, sure. We can talk.





[NATHAN’S house. NATHAN and HALEY are talking]

HALEY: Still in denial?

NATHAN: About what?

HALEY: Missing her. [Pause] It’s okay that you do.

NATHAN: What… are you my tutor or my shrink?

HALEY: Whatever you need.

NATHAN: I treated Peyton pretty bad. She had every right to walk away. Okay, yeah, it was my fault. I screwed up. I just wish I had another chance.

HALEY: Nice work.

NATHAN: That was the truth.

HALEY: No. On your practice exam. 81.

NATHAN: Oh. [Pause] You know, it’s funny. I think we’ve actually talked more than Peyton and I ever did.

HALEY: Peyton and I… good job.

NATHAN; Yeah, you too. [Pause] Hey… are you coming to the game?

HALEY: Um, well, it depends on how you do on your English exam. Anything less than an 81, I’m staying home and watching The Office.

[HALEY starts to leave]

NATHAN: Alright. [Pause] Haley?

[HALEY turns back to look at him]

HALEY: Yeah?

NATHAN: I know this hasn’t been easy for you. I just wanted to say thanks.

HALEY: Good luck.





[THE BRIDGE]

WHITEY: My wife wouldn’t let me smoke in the house, so, uh, I got in the habit of coming up here to this bridge. [Pause] I’d offer you one, but I know you’re trying to cut down.

PEYTON: How long have you been coaching?

WHITEY: Too long.

PEYTON: Do you ever wonder about it?

WHITEY: What?

PEYTON: I mean, you’ve spent your whole life watching boy’s play a game.

[WHITEY laughs]

WHITEY: Well, I’d prefer to think I was teaching them to play. [Pause] Yeah, sometimes I think about the conversations when I’m finished between me and my wife. The holidays I missed because I was off coaching somewhere. That’s when I come closest to thinking it was a mistake.

PEYTON: Do you miss her?

WHITEY: Every day. [Pause] Peyton, it’s hard to lose somebody. I spent a lot of time searching for reasons or answers. But you can’t find what’s not there. It just happened.

PEYTON: So you gonna light that thing or what?

WHITEY: No. I used to love cigars but I haven’t smoked one since I lost Camilla. I don’t even carry matches anymore. I don’t guess I’ve been much help to you. But I do know one thing. Your mother’s proud of you.

[WHITEY starts to leave]

WHITEY: Take care of yourself, kiddo.

[PEYTON looks away sadly]





[ROOFTOP MINI-GOLF COURSE. HALEY is playing and LUCAS comes up]

LUCAS: Hey.

HALEY: Hey. [Pause] I really don’t want to be like this, Luke.

LUCAS: What is that?

HALEY: This. Us skirting around each other. I mean, we’re friends. You know, when you wanted to join the team, I didn’t understand it and I told you that, but I supported you.

LUCAS: I know.

HALEY: So… support me! When I’m tutoring someone, and they get it, and that light goes on, I feel good! I feel worthy. The same way that you feel when you play basketball. Besides, having things gotten better for you? The team’s left you alone, the hazing’s stopped? Yeah. So, that’s worth the risk for me. What’s not worth the risk it us. We’re friends and that is important to me.

LUCAS: You’re just tutoring him?

HALEY: I am just tutoring him. That’s it.

LUCAS: Okay.

[They knock fists, smiling]





[PLAYGROUND COURT. LUCAS and KEITH are practicing]

LUCAS: Oh, game.

KEITH: I think I pulled a kidney.

[They laugh]

LUCAS: You alright?

KEITH: Yeah.

[They sit on a picnic table]

KEITH: Yeah… so you, uh, decide on the name thing yet?

LUCAS: Well, I downloaded the forms. But, uh… Mom’s still got to sign off on them.

KEITH: Mind if I tell you what I think?

LUCAS: I think you just did.

KEITH: Hey, I know I’m not your father, and, I’d never try to tell you what to do, but… I just… wish you’d think about it.

LUCAS: I will… and you know you don’t have to play if you don’t want to.

KEITH: Oh. Why do you say that?

LUCAS: I- I know it puts you in a weird spot. And Dan and Nathan are your family too, right?

KEITH: As far as I’m concerned, you and your mom are my family. As long as you’ll have me.

[They laugh]

KEITH: You know, Dan and I, we, uh, we’ve never seen eye to eye. Even when we were kids. And Nathan’s practically a stranger. Besides, uh, I was honored that you asked me to play.

LUCAS: Good. I was hoping you’d say that. [Pause] Listen. I’ve got to take off. Talk to you later?

KEITH: Si.

[KEITH and LUKE hug]

LUCAS: Take care, all right. [Pause] Hey, Keith?

KEITH: Yeah.

LUCAS: Thanks.

KEITH: Yeah.





[NATHAN’S HOUSE. DEB comes over to NATHAN outside]

DEB: How’s my boy?

NATHAN: Why? Dad send you to spy on me? Where’s my drink?

[DEB hands NATHAN the drink and he sniffs it]

NATHAN: You know, you’d think he organized this entire thing himself. Just so he could get back on the court.

DEB: I know he’s been tough on you lately, Nate. But I want you to know things are going to change around here.

NATHAN: I just wish he’d lay off, you know. I wanna do good for him. He just gets so worked up about this stuff.

DEB: Well, if you don’t want to play, don’t play. He’ll get over it.

NATHAN: You know that’s a lie, Mom.

[NATHAN hands DEB his drink and walks away. DEB looks upset]





[THE BRIDGE. LUCAS walks up to PEYTON, dribbling a basketball]

LUCAS: Hey. I’ve been thinking about you.

PEYTON: Try a cold shower. [Pause] Sorry. You set yourself up for that one.

LUCAS: Yeah, I guess so. How you doing?

PEYTON: Lets see. Um, I broke up with my boyfriend. My mom’s dead. And my dad’s away on a job.

LUCAS: What’s your dad do?

PEYTON: Captains a drudging boat. He’s only here for those forked anniversaries but this year, he sent his sympathies in an email. [Pause] I read your article. I think it seemed like you guys are just one great, big, happy family.

LUCAS: Yeah. It’s kind of ironic, huh? You know, I would gladly erase my dad if it would bring back your mom. [Pause] I wish I could change it for you.

PEYTON: Thank you. [Pause] I gotta go.

LUCAS: Hey, Peyton!

PEYTON: Don’t ruin it, okay?

[She walks off and LUCAS looks after her]





[DAN’S HOUSE. He’s sitting in a chair when DEB comes in]

DEB: Excited about your game tomorrow?

DAN: Truthfully? It’s like Christmas Eve.

DEB: And have you been naughty… or nice?

DAN: Have I been naughty? Well, which would you prefer?

[DAN pulls DEB into his lap and kisses her. She pulls back]

DEB: Honey. I know this is important to you and I, I know that Nathan is talented but… I think you push him too hard sometimes. Um, I worry that he won’t enjoy it anymore.

DAN: Oh, he enjoys it. If he doesn’t, he’ll regret it when it’s gone.

DEB: Do you?

DAN: Every day.

[DEB looks upset]

DAN: [Wistfully] There’s nothing like it, Deb. Walking into the arena, hearing the cheers of a sellout crowd, knowing it’s going to be your night. And for an hour or two, the world is yours and there’s nothing they can do to stop it. I wish I would’ve known you then. I wish you could’ve been there. No decisions to make, cars to sell, bills to pay. Just the game. And I was good. [Pause] It’s the best it ever was for me.

DEB: Better than your life now? Better than- than knowing your son? Or me?

DAN: It was different.

[DEB nods sadly]





[PEYTON’S ROOM. She’s painting and there’s a knock on the door. NATHAN’S there]

NATHAN: [Looking at painting, which is all black] What do you call that?

PEYTON: Love.

[NATHAN looks hurt]

PEYTON: What do you want, Nathan?

NATHAN: It’s what I don’t want. [Pause] I don’t want this for us.

PEYTON: Maybe you should’ve thought of that sooner.

NATHAN: Yeah, I know. And uh…I’ve been thinking about how we were when we started going out. Like that day at Rhysfield Beach. The nights here in your room.

PEYTON: We haven’t been that way in a long time.

NATHAN: We could be. Come on, Peyton. I’ve been thinking about you. I know you’ve been thinking about me.

PEYTON: I’ve actually had a lot going on lately.

NATHAN: Yeah, me too. My dad’s been going crazy about this father/son game and my mom… it’s like ever since she came back she’s been wanting to hang out.

PEYTON: [Interrupting] I really can’t hear this right now.

NATHAN: Alright. Well, how about you come to the game? Maybe we could hang out afterwards.

[PEYTON turns back to her canvas]

NATHAN: I miss you, Peyton. [Pause] I’ll see you there.

[NATHAN leaves and PEYTON continues painting]





[OUTSIDE WHITEY DURHAM FIELD HOUSE. NATHAN’S walking with a friend, but he sees HALEY]

NATHAN: Catch up to you later man. [To HALEY] Got a sec?

HALEY: Hey, yeah, what’s up?

NATHAN: Check that out.

[NATHAN holds up a test]

HALEY: An 84! That’s so great.

[NATHAN holds out his arms for a hug]

HALEY: Yeah, hey, congratulations!

[She hugs him, and LUCAS looks on. NATHAN meets LUCAS’ gaze, almost defiantly. NATHAN and HALEY pull away]





[LOCKER ROOM. The fathers are getting ready]

MAN: Hey! Dan the man, are you going to carry us tonight or what?

DAN: You know it, Bruce. I’ll carry the team and Keith can carry my jock.

[The men laugh and BRUCE shakes KEITH‘S hand]

BRUCE: Keith, it’s good to see you man.

KEITH: You too, Bruce.

BRUCE: I didn’t know you had a son that played ball too.

[DAN looks up]

KEITH: Well, actually I’m just a stand-in. One of the boys doesn’t have a father.

[KEITH and DAN share a look]





[ON THE COURT. They’re practicing, and LUCAS is ignoring HALEY, who’s screaming to him from the bleachers]

HALEY: Luke! Lucas! Hey, Scott!

[Both LUCAS and NATHAN look at her. HALEY gestures like, “what’s wrong with you?” A whistle blows and they run to the side]

ANNOUNCER: Good evening, ladies and gentlemen. And welcome to the Tree Hill Ravens’ father and son charity basketball game. Tonight the fathers battle the sons and the winner gets bragging rights. Coming soon tonight, Ravens son league MVP Nathan Scott. And for the father’s, the all-time even scorer in the history of Tree Hill, and state championship runnerup, put your hands together for Dan Scott!

DAN: Sounds like the old man got a louder applause than you did.

NATHAN: Are you sure your hearing aid’s not turned up too loud?

[They laugh and the game starts, DAN not taking any mercy on NATHAN]





[PEYTON’S driving again. She blows through a red light]





[THE GAME]

ANNOUNCER: Under a minute remaining now and the Ravens’ sons are putting on a show. They’ve made a mockery out of this one. 28 point lead and they’re running it in on the fathers… Lucas Scott spins the ball on his finger… over to Hamilton… Hamilton disgraces his father.

DAN: [To NATHAN] Don’t try that crap with me, Nate.

ANNOUNCER: Nathan Scott tries… scores and is left with an even 30 points at halftime.





[FATHER’S LOCKER ROOM]

DAN: You guys suck out there. It’s embarrassing.

KEITH: For you, maybe.

DAN: Come on… you play house with a girl I get pregnant in high school and I’m supposed to be embarrassed?

KEITH: It’s embarrassing because we’re old men, Dan, playing horribly and that’s the way it’s supposed to be.

DAN: Not for me.

[DAN walks into the adjoining RAVENS’ locker room]

TIM: Enemy approaching.

DAN: That’s right, enemy approaching. Are you going to bring your best game or what?

NATHAN: You’re down by thirty, Dad.

DAN: No, I’m talking to you. You bring your best game, I’ll bring mine, and then we’ll see.

NATHAN: We’ll see what?

DAN: We’ll see who’s the best. Or maybe you’d rather not know.

[KEITH walks in]

KEITH: Hey. Come on, relax, little brother.

DAN: This isn’t your place, Keith.

KEITH: Well, it’s not your place either, Dan. It’s their game now. We should be proud they’re so good.

DAN: Like you had anything to do with it.

KEITH: You walk away, Danny.

DAN: [To NATHAN] Lets see what you got.

[DAN walks away]

KEITH: [To TEAM] Any of you give me your best game and, uh, I’m gonna hurt you. [To NATHAN] Hey, you’re doing fine.





[PEYTON’S stopped at a green light. It turns red and she blows through, almost getting hit. She starts to cry in the middle of the intersection. Everyone’s beeping and yelling at her]





[THE GAME. Everyone runs out and HALEY chases LUCAS]

HALEY: Luke. Are you mad at me? What’s going on?

LUCAS: I don’t want to talk about it right now.

HALEY: Okay, can you just tell me what I did, please?

LUCAS: I saw you with him.

HALEY: Who Nathan? God, he got a good grade on that math quiz. It was nothing.

LUCAS: I want to believe you, Haley. I do. But I don’t think you’re telling the truth.

HALEY: I’m am telling the truth Lucas. There’s nothing going on.

[LUCAS notices her bracelet]

LUCAS: Nice bracelet.

[LUCAS runs off and HALEY looks upset]

ANNOUNCER: Well folks, an impressive showing for Dan Scott. The kids are just too much. What do you say we make this interesting? Lets make the score 0-0, and the next basket wins.

[RAVENS’ sons huddle]

NATHAN: Alright. Give me the ball.

TIM: Alright. Lets go, fellas. Ravens on three. One, two, three!

TEAM: Ravens.

[They take the court]

ANNOUNCER: The Ravens’ sons have the ball, and the next basket wins.

NATHAN: Game over, Dad.

ANNOUNCER: Nathan Scott to the tape. He catches the ball in the wing. He rides to the- holy crap!

[DAN pushes NATHAN to the ground. DEB jumps up, concerned]

ANNOUNCER: Lets hope the young man’s okay.

[LUCAS and WHITEY look on in shock. NATHAN’S still on the ground, and DAN looks down at him]

DAN: You okay? [Pause] I couldn’t give you the winning bucket, Nathan.

[The shot changes and a hand reaches down to help NATHAN up. It’s assumed to be DAN’S, but as NATHAN grabs on and gets up, the camera pans and we see LUCAS]

LUCAS: Beat them?

NATHAN: Yeah. But I want to do it myself?

ANNOUNCER: Well, good news, folks. Nathan seems to be okay. And the Ravens sons still have a crack at it… Lucas Scott hands the ball to Nathan. He drives- ooh! He drops the ball. It’s moving. That will create a turnover. The fathers have a crack at it. Looks like its payback time.

DAN: That was a sloppy turnover, Nathan. That’s not like you.

NATHAN: That’s because it was on purpose.

DAN: On purpose? Why?

NATHAN: Because you don’t deserve my best game, Dad. Look. I could’ve beat you. You know it and I know it. You know, if you want to mess with that, go ahead. I’ll give it to you.

[NATHAN steps back and DAN shoots. Everyone’s stunned]

NATHAN: You didn’t beat me, Dad. You never will.

[NATHAN storms off; everyone’s shocked]





[LOCKER ROOM]

LUCAS: Good game.

KEITH: What? Are you kidding me? I was by far the worst one out there. And that includes old Mr. Budieres and his wooden leg.

LUCAS: Oh, Keith, you know it’s never about basketball. And just so you know… what you did for Nathan, what you’ve done for me… well, lets just say I was proud to have you as my dad for the night. [Pause] You know, I’ve been thinking about what you said about the Scott name, and, and I think I’ll keep it. I just hope I can wear it as well as you.

KEITH: Thanks.

[They hug]





[OUTSIDE THE FIELD HOUSE. PEYTON’S there]

NATHAN: Hey. I’m glad you came. I knew you would. I want you to know thing’s are going to be different for us.

PEYTON: Did you know that my mom died tonight? Seven years ago?

[NATHAN clearly didn’t know]

PEYTON: You didn’t know because you never asked. I didn’t come here for you tonight.

NATHAN: Why’d you come?

[LUCAS walks out the door and PEYTON turns and looks at him. LUCAS looks at her. NATHAN looks shocked. He gets it]





[DAN in the locker room, upset]





[PEYTON walking away from both boys. They watch her]





[KEITH gets up and leaves the locker room, looking at DAN]





LUCAS: [V.O.] John Steinbeck once wrote “It seems to me





[PEYTON sits in her car. She waits for the green light and goes. Symbolically, as she drives, all the lights are green]





LUCAS: [V.O.] that if you or I must choose between two courses of thought or action, we should remember our dying and try so to live that our death brings no pleasure on the world."

Kikavu ?

Au total, 159 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Syom02 
19.01.2020 vers 09h

Emmalyne 
16.01.2020 vers 23h

Valerie42 
24.11.2019 vers 19h

Shanaan908 
12.08.2019 vers 02h

Mathry02 
16.07.2019 vers 17h

Blue24 
23.04.2019 vers 20h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Calendrier Février

Calendrier Février
Le calendrier de février 2020 est en ligne ! Et il est placé sous le signe de l'amour avec notre...

Concours interquartier : La Finale

Concours interquartier : La Finale
Voici le résultat du Concours interquartier de Wallpaper Dawson vs OTH : Résultat sur le quartier de...

Concours  Wallpaper Interquartier OTH vs Dawson

Concours Wallpaper Interquartier OTH vs Dawson
C'est parti venez voter pour votre wallpaper préférez pour le concours interquartier OTH/Dawson...

Calendrier Janvier

Calendrier Janvier
Le calendrier de Janvier  2020 est disponible ! et c'est avec Sophia Bush que l'on démarre cette...

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Place à un sondage Festif ! Alors Spécial Fêtes : Comment sera votre Noël cette année? Venez voter...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

ophjus, 19.02.2020 à 10:12

Dernières heures pour le sondage/awards de The Bold Type, avez vous vu le nouveau design ?

ophjus, 19.02.2020 à 14:01

Nouveau sondage et PDM sur le quartier Pretty Little Liars ^^

stella, 19.02.2020 à 20:33

Nouveau design sur le quartier Sense8 et venez jouer au premier jeu des forums. A bientôt sur le quartier

Sas1608, Avant-hier à 13:22

Nouveau sondage sur le quartier de Grey's Anatomy

James723, Hier à 22:20

Nouveau sondage sur Joey Venez voter pour le rôle préféré de Drea de Matteo

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News