VOTE | 648 fans

#108 : Prise de risque

Titre VO : "Search for Something More" - Titre en VF : "Prise de risque"
~> WB : diffusé le 11/11/2003 - TF1 : diffusé le 08/10/2005
~> Scénario : Jennifer Cecil - Réalisation : John Kretchmer

Brooke veut améliorer son karma et organise donc un jeu pour que Nathan et Haley apprennent à mieux se connaitre. Pendant ce temps là, elle emmène Peyton à une fête étudiante mais elle doit appeler Lucas quand quelqu'un drogue Peyton à son insu.

Promo WB



Popularité


4.5 - 6 votes

Titre VO
Search for Something More

Titre VF
Prise de risque

Vidéos

Nathan rejoint Haley devant tous ses amis

Nathan rejoint Haley devant tous ses amis

  

Le premier baiser de Nathan et Haley

Le premier baiser de Nathan et Haley

  

Brooke téléphone à Lucas car Peyton va mal

Brooke téléphone à Lucas car Peyton va mal

  

Plus de détails

Peyton regarde un film d’horreur, l’héroïne hurle ce qui réveille Brooke. C’est le deuxième week-end d'affiler qu’elle se réveille sans aucun souvenirs. Peyton lui confie sa soirée désastreuse avec Lucas. Brooke ne comprend pas pourquoi Peyton a réagi comme ça. En réalité, celle-ci a pris peur car Lucas semblait sérieux.

Lucas et Haley sont dans un magasin de disques quand Nathan entre. Il veut parler à Haley, Lucas les laisse seuls. Nathan s’excuse, Haley le croit mais trouve que ces cours particuliers sont une mauvaise idée. Elle s’en va sous le regard de Nathan. Lucas regarde son frère avant de la suivre.

Dans un magasin de lingerie, Brooke et Peyton font des essayages. Elles discutent du mauvais karma de Brooke que celle-ci veut à tout prix changer. Son premier objectif : Nathan et Haley ! Ensuite, elle a décidé de faire en sorte que Peyton s’amuse : ce soir c’est fête étudiante ! Mais bien sûr, Brooke a promit de ne pas boire.

Deb est assise au comptoir du Karen’s café quand le courrier arrive. Karen semble perturbée par une lettre. En fait, Karen avait postuler pour un stage de cuisine en Italie sans vraiment penser être prise et là, elle vient d’apprendre qu’elle a été acceptée. Deb est heureuse pour elle mais Karen a décidé de ne pas y aller. Elle ne peut pas s’absenter 6 semaines en laissant Lucas et le café. Deb tente de la convaincre en lui faisant comprendre que c’est la chance de sa vie.

Nathan est entrain de faire des haltères quand Brooke arrive pour s’excuser et lui annoncer qu’elle a organisé une soirée pour lui et Haley. Nathan lui répond que ça ne marchera pas car celle-ci ne veut plus le voir. Mais Brooke lui dit qu’elle s’occupe de tout et qu’il doit juste aller chercher Haley.

Keith est assis au comptoir, Karen lui demande de l’aide pour monter une étagère en échange d’un dîner.

Haley est entrain de servir des clients quand Brooke arrive. Haley lui dit qu’ils sont fermés : Brooke a le droit à un traitement de faveur. Brooke ne se laisse pas abattre et lui expose son idée pour les réconcilier. Quand Brooke lui demande quelle heure lui conviendrait, Haley lui répond qu’elle aimerait la voir se faire écraser par un bus. Brooke s’en va en lui disant que Nathan passera la prendre vers 19h.

Lucas est entrain d’écouter les messages qu’il y a sur le répondeur. Un d’eux est adressé à Karen et demande si celle-ci accepte ou pas le stage. Karen rentre à ce moment et explique à son fils qu’elle n’y ira pas. Lucas n’est pas d’accord avec elle et lui dit que c’est une occasion en or et qu’elle ne se représentera peut-être pas deux fois. Il lui dit de penser à elle avant de penser aux autres.

A la soirée étudiante, Brooke refuse un verre d’alcool étant donné que c’est elle qui ramène. Brooke jette son dévolu sur un garçon alors que Peyton entend de la musique provenant d’une chambre. Elle entre et fait connaissance avec Gabe.

Lucas se rend sur le terrain extérieur où ses amis sont déjà entrain de jouer. Micro commente le retour du «fils prodige » histoire de chambrer Lucas. Les autres gars en profitent aussi mais très vite une partie de basket commence.

A la soirée étudiante, Brooke se renseigne sur sa proie qui s’avère étudier la psychologie et plus particulièrement la sexualité humaine. Quelle coïncidence car il se trouve que Brooke est une spécialiste en sexualité !

Dans la chambre de Gabe, Peyton et celui-ci discutent musique. Il lui propose à boire, elle accepte. Gabe en profite pour ajouter de la drogue au verre de Peyton.

Haley a fini son travail et va pour s’en aller quand Nathan arrive. Il lui propose de participer au jeu de Brooke. Elle lui demande ce que dit la première enveloppe, Nathan doit convaincre Haley de jouer. Celle-ci demande alors ce que contient la seconde, la décision d’Haley dépendra du contenu de l’enveloppe. Il lui propose d’y aller et de voir ce que c’est. Si jamais elle en a marre, elle pourra arrêter quand bon lui semblera.

A la soirée, Brooke et le jeune homme en question sont en pleine séance de bouche à bouche, il lui propose de rejoindre sa chambre (celle de Brooke) mais elle préfère la sienne (celle du jeune homme) Il lui dit que son coloc est malade mais qu’il a une voiture. C’est parfait pour commencer ! Malheureusement, le téléphone du gars sonne, c’est sa mère qui l’appelle. Brooke est furieuse de savoir que celui avec qui elle a passé la soirée est encore au lycée. Elle s’en va.

Peyton quant à elle est de plus en plus sous l’effet de la drogue. Peyton commence à comprendre ce qui lui arrive et veut s’en aller mais Gabe l’en empêche et ferme la porte de sa chambre.

Brooke appelle Peyton sur son portable, celle-ci est toujours entrain de se débattre. Elle décroche son téléphone et demande à Brooke de venir la chercher. Gabe ne s’est rendu compte de rien et la fait se calmer. Brooke a enfin trouvé la chambre de Gabe et demande à quelqu’un de l’ouvrir, elle arrive à temps, Gabe n’a encore rien fait à Peyton, Brooke la sort de là.

Karen et Keith sont entrain de monter la bibliothèque, ils reparlent de la soirée. Keith est sur le point de lui avouer qu’il l’aime quand quelqu’un sonne

Sur le terrain de Basket, Lucas est entrain de prendre sa revanche quand son téléphone sonne. C’est Brooke qui l’appelle car elle a besoin d’aide. Elle lui explique la situation et il lui dit qu’il arrive. Il laisse ses copains en plan et s’en va.

Chez les Scott, Deb est entrain de mettre la table, Dan lui demande où est Nathan, il trouve bizarre que son fils sorte le soir avec sa tutrice. Dan pense que son fils mérite mieux. Deb lui fait remarquer que ses parents à elle pensaient la même chose de lui alors il ferait bien de laisser une chance à Haley.

Haley et Nathan marchent dans la rue, ils disent trois choses qu’ils aiment l’un chez l’autre. Nathan lui aime la loyauté qu’a Haley envers Lucas. Haley, quant à elle, aime le fait qu’il soit sincère quand il est avec elle, son sourire quand il trouve la solution à un problème et enfin, c'est vrai qu'il n'est pas mal à regarder. Ils arrivent enfin à l’adresse écrite dans l’enveloppe : il s’agit d’un magasin de lingerie.

Brooke et Peyton sont toujours sur les marches devant la fac. Une étudiante arrive et lui demande des nouvelles de Peyton. Lucas arrive lui aussi. Il demande à Brooke où elle a trouvé Peyton. Ils laissent Peyton en compagnie de l’étudiante. Lucas demande au gars d’ouvrir la porte mais celui-ci refuse. Lucas la démolie et entre. Il demande ce que Gabe a mis dans le verre de Peyton. Il obtient les cachets et frappe Gabe par deux fois.

Dans le magasin de lingerie, Nathan et Haley cherchent l’enveloppe. Ils la trouvent enfin, ils doivent offrir à l’autre un cadeau. Une fois leurs achats faits, ils se retrouvent dehors. Haley lui a acheté des chaussettes alors que Nathan lui a acheté une nuisette.

Brooke et Lucas ont ramené Peyton chez elle. Brooke a fait des recherches sur les cachets, il se trouve que c’est la drogue du viol. Brooke culpabilise, Lucas la rassure et lui dit que ce n’est pas sa faute.

Au restaurant, Nathan et Haley sont impressionnés par la tournure du jeu. Nathan lui dit qu’il n’a pas l’habitude ça, avec Peyton, ils ne discutaient pas, là c’est différent. Mais différent en bien !

Karen et Keith sont entrain de dîner. Keith est prêt à se lancer mais Karen lui annonce qu’elle a accepté de participer au stage en Italie. Keith est blessé mais il ne lui en montre rien.

Peyton est toujours endormie, Lucas tend une tasse de café à Brooke. Elle lui demande comment il fait pour l’aider après la soirée chez Nathan. Elle lui demande si par hasard il n’aurait pas un frère. Mis à part Nathan, non. Lucas lui dit d’aller se coucher mais celle-ci préfère rester.

Nathan et Haley sont toujours au restaurant. Ils doivent révéler à l’autre un secret. Haley lui dit qu’un jour elle a triché à un examen et que c’est depuis ce jour qu’elle donne des cours de tutorat. Nathan allait lui confier son secret quand des amis à Nathan arrivent. Ils se moquent de lui et de son rendez-vous galant. Nathan se défend et ment et disant qu’ils révisent. Ils s’éloignent et Nathan s’excuse. Haley est déçue et furieuse que Nathan ait honte d’être vu avec elle et qu’il ne l’avoue même pas. Elle se lève et s’en va !


Plus tard Haley est au restaurant et elle ferme quand Nathan arrive.Il voudrais s'excuser mais elle ne l'ecoute pas !

Peyton se réveille enfin. Lucas lui demande si tout va bien et si elle se souvient de quelque chose. Il lui explique ce qu’il s’est passé. Il lui dit de dormir et se lève. Elle s’excuse pour tout ce qu’il s’est passé.

Lucas raccompagne Brooke chez elle. Il lui avoue qu’il a été surpris d’elle et de sa réaction. Il lui dit de l’appeler si elle a besoin de quoi que ce soit.

Lucas rentre chez lui et trouve une Karen furieuse qui l’attend. Elle lui dit qu’elle ne peut pas partir s’il n’y met pas du sien, s’il rentre à n’importe quelle heure sans prévenir. Il lui explique qu’il était chez Peyton car elle avait été droguée. Karen change tout de suite de ton et excuse. Il lui donne un billet d’avion en classe éco et non remboursable.

Nathan est devant chez Haley et jette des cailloux sur une fenêtre. Haley arrive par derrière et furieuse, elle lui demande s’il a l’intention de réveiller ses parents car c’est leur chambre. Il la rattrape et s’excuse. Haley lui dit qu’elle n’attend plus rien de lui comme ça rien de ce qu’il fera ne l’étonnera. A ce moment, Nathan l’embrasse, il lui dit qu’il en avait envie. Haley le regarde et l’embrasse à son tour plus passionnément.

Au café, Deb va voir Karen et lui dit de partir en Italie et qu’elle s’occupera du café comme ça elle ne sera pas obliger de fermer le café pendant six semaines.

Lucas est entrain de jouer au basket avec ses copains quand Brooke arrive. Elle s’installe à côté de Micro et entame la conversation. Elle lui demande s’il a une copine et lui propose de lui présenter certaines de ses amies.

Chez les Scott, Deb annonce à son mari qu’elle va remplacer Karen au café. Dan réagit très mal et lui demande si c’est une blague. Il lui reproche de ne pas lui en avoir parler avant. Deb lui fait remarquer que lui non plus ne l’a pas informer de ce qu’il faisait avec Nathan.

Karen est prête à partir, elle donne ses dernières recommandations à son fils. Keith accompagne Karen à l’aéroport et lui donne 10000 lires c’est à dire 6$.

Au café, Haley donne des infos à Deb. Le téléphone sonne, Haley va répondre. Deb regarde par la fenêtre et fait signe à Karen qui s’en va.

Au lycée, Haley sort d’un bâtiment et aperçoit Nathan. Ils échangent un regard. Les copains de celui-ci arrivent et Haley commence à partir. Nathan laisse ses copains en plan et rejoint Haley devant tout le monde. Peyton et Lucas les voient.

Karen dit au revoir à Keith, elle lui demande s’il se souvient lui avoir dit qu’elle avait une bonne intuition. Elle l’embrasse et lui dit qu’il avait raison.

Au lycée, Lucas rejoint Peyton qui le serre dans ses bras. Brooke rejoint Lucas une fois Peyton partie et lui propose d’aller en histoire ensemble.

Résumé des épisodes précédents.

 

Générique.

 

Peyton regarde un film d’horreur, l’héroïne hurle ce qui réveille Brooke.

 

Peyton : Ça va être dur de s’en remettre.

Brooke : Tu peux me dire ce que je fais là ?

Peyton : Brooke, ça fait 2 week-ends de suite que tu te réveilles sans le moindre souvenir.

Brooke : Oh pitié, dis-moi que je ne me suis pas ridiculisée avec Lucas ?

Peyton : C’était moi la plus ridicule.

Brooke : Je me souviens que tu l’as embrassé. Ça avait l’air de marcher.

Peyton : Ouais, sauf qu’en pleine séance de déshabillage, j’ai flippé et je me suis tiré.

Brooke : Hum, pourquoi ?

Peyton : Parce qu’il est devenu sérieux, il s’est mis à parler de grands sentiments, tout ça, voilà.

Brooke : Oh ! Je refuse de vivre dans un monde où deux jeunes filles belles et consentantes comme nous se retrouvent seules en fin de soirée. Il faut que je change mon karma. Tu ferais peut-être bien d’en faire autant.

Peyton : Moi je ne me réveille pas avec des trous de mémoire.

Brooke : Non mais tu ne te réveilles pas non plus avec Lucas.

 

Peyton donne un coup de coude à Brooke.

 

Dans un magasin de disque.

 

Haley : Tu connais ces groupes-là toi ? Uhf et Lucero?

Lucas : Ouais, je crois que uhf vient de Portland, ils sont pas mal du tout et Lucero, ben c’est terrible.

Haley : Cool !

 

Nathan entre à ce moment.

 

Lucas : Ça va aller ?

Haley : Mm, ouais t’inquiète.

Nathan : J’ai appelé chez toi, ta mère m’a dit où tu étais.

Haley : Ça m’apprendra à lui faire confiance

Nathan : J’t’assure que je n’ai fait lire le mot à personne. C’est Brooke qui l’a trouvé, moi je ne savais même pas qu’il existait. Jamais, je te ferais un coup pareil.

Haley : Je te crois

Nathan : Super, alors on peut se revoir ?

Haley : Non je suis désolée

Nathan : Mais je pensais que tu me croyais.

Haley : Oui, ce n’est pas ta faute je sais.

Nathan : Alors qu’est-ce qu’il y a ?

Haley : C’est l’ensemble Nathan. Les cours, le fait qu’on se voit et tout ça, ça va pas, c’est trop bizarre alors j’arrête.

 

Haley s’en va sous le regard de Nathan. Lucas regarde son frère avant de la suivre.

 

Dans un magasin de lingerie, Brooke et Peyton font des essayages.

 

Peyton : Alors explique-moi en quoi tu arranges ton karma.

Brooke : Niveau karma c’est zéro mais pour apater les garçons, attention, tiens essaye celui-là. On s’occupera du karma tout à l’heure. J’ai une théorie, si je réussis à sauver les relations amoureuses détruites par ma faute, je me dis que le destin arrangera sûrement les miennes.

Peyton : T’en as pour un moment alors.

Brooke : C’est Nathan et Haley les premiers concernés. J’ai vraiment été dure avec eux hier. Tant mieux, ça me portera encore plus chance si j’arrive à leur arranger le coup.

Peyton sort de la cabine d’essayage.

Brooke : Oh c’est fabuleux. Y a pleins de filles pour qui le léopard serait un handicap mais toi je vais te caser en 2 minutes !

Peyton : Non merci. Les relations sérieuses, ça me fatigue. Tout ce que je veux, c’est m’amuser

Brooke : Ça tombe très bien. Je nous ai fait inviter à une super fête ce soir.

Peyton : Heureusement que tu as dit que tu voulais te calmer

Brooke : Allez quoi ! Ça permettra de t’enivrer et moi je m’enivrerai de beaux garçons et non pas d’alcool. On est déjà habillée en plus

 

Au karen’s cafe.

 

Deb : Ton omelette était parfaite, Karen.

Karen : Merci… C’est la maison qui offre ! C’est le moins que je puisse faire pour te remercier de ton hospitalité d’hier soir.

Deb : Je t’en prie ce n’est pas nécessaire.

Karen : le facteur est en retard comme d’habitude.

Deb : Ça va tu fais une drôle de tête ?

Karen : Ça alors… J’avais postulé pour un stage de cuisine en Florence et quelqu’un se désiste et on me propose sa place.

Deb : Mes félicitations !

Karen : Je ne savais même pas que j’étais sur la liste d’attente.

Deb : Tu vas vivre 6 semaines en Italie ? Je serais toi, je serais hystérique !

Karen : C’est censé commencer dans 8 jours, je n’ai aucune intention d’y aller.

Deb : Alors pourquoi tu as postulé ?

Karen : Comme ça pour rigoler. Mais je ne vais pas aller jusqu’en Italie et abandonner Lucas et le café.

Deb : Et si c’était la chance de ta vie, tu y as pensé

Karen : Oui, peut-être. Pourvu que le destin me la mette de côté pour ma prochaine vie.

 

Brooke va voir Nathan.

 

Nathan : Qu’est-ce que tu veux, Brooke ?

Brooke : Présenter des excuses. Pour ce que je vous ai fait hier, à toi et Haley.

Nathan : De ta part, c’est étonnant.

Brooke : Oui, je sais. Mais j’ai pas trop le choix. C’est pour apaiser les dieux de l’amour que je fais ça. Alors tu m’excuses ?

Nathan : Si tu veux. On se vengera en mettant les meilleurs moments de ta soirée sur internet.

Brooke : Oui, ça m’apprendra. Je vais essayer d’arranger les dégâts en t’arrangeant le coup avec Haley.

Nathan : C’est impossible. Elle me l’a dit elle-même ce matin.

Brooke : Aie confiance en moi. Tu veux faire quoi pendant votre rencard ?

Nathan : De quoi tu parles ?

Brooke : Je t’expliquerai. Là j’ai pas trop le temps. Tu sauras tout avant ce soir.

 

Au karen’s café.

 

Keith : Tu déménages ?

Karen : J’ai commandé une bibliothèque mais on me l’a livrée en kit

Keith : Et tu penses la monter toute seule ?

Karen : Je comptais plutôt t’inviter à dîner en échange d’un coup de main.

Keith : D’accord.

Karen : Parfait. Je pensais fermer le café vers 19h. Alors à tout à l’heure ?

Keith : Avec joie.

Haley : On est fermé aujourd’hui

Brooke : Ah d’accord ! J’ai droit à un traitement de faveur. C’est normal ! Moi aussi j’aurais envie de m’étrangler si j’étais toi.

Haley : Et encore t’es loin de la vérité.

Brooke : C’est joli ici. Ça doit plaire à Nathan. Je sais que tu lui en veux mais il n’y peut rien dans toute cette histoire. Je suis la seule responsable. Hier soir j’avais trop bu, j’étais de mauvaise humeur, j’ai trouvé ta carte et tu connais la suite. Mais je vais me rattraper je te jure.

Haley : Comment ? En disparaissant ?

Brooke : En t’organisant une super soirée avec lui. Qu’est-ce qui te ferait plaisir ?

Haley : Te voir écrasée par un bus.

Brooke : Quel sens de l’humour, Nathan ne va pas s’ennuyer. Il passe te chercher à 19h. Bonne soirée.

 

Brooke sort du café.

 

Lucas est dans la cuisine et écoute les messages du répondeur.

 

Correspondant : Buon Giorno. Ici Marcello Vivani, de l’école des Arts Culinaires Giannino à Florences. C’est un message pour la signorina Karen Roe.

 

Karen entre à ce moment là.

 

Lucas : Heureusement qu’on a payé le téléphone !

Correspondant : Mi scusi, vous n’avez pas répondu à notre lettre. Le stage commence la semaine prochaine, nous voulons être sûre que vous serez là. Rappelez-moi très vite s’il vous plaît.

Lucas : C’est l’école de cuisine dont tu parles depuis longtemps ?

Karen : Oui

Lucas : Bravo, maman, c’est génial.

Karen : Qu’est-ce que ça peut faire ? Je ne vais pas y aller de toute façon.

Lucas : Mais attends. Pourquoi tu n’irais pas, maman, c’est une occasion en or.

Karen : Oui mais je pourrais y aller plus tard

Lucas : Non, c’est maintenant qu’on te le propose. Tu as mis toute ta vie entre parenthèse pour moi. Quelles que soient les décisions à prendre, tu pensais d’abord à moi.

Karen : Ce qui est tout à fait normal. Je suis quand même ta mère.

Lucas : Mais tu as envie de faire ce stage. Et tu mérites de penser un peu à toi aussi.

Karen : Je vais y réfléchir.

Lucas : Ne réfléchis pas, maman ! Fais-le !

 

Brooke et Peyton sont à la soirée organisée par une université.

 

Brooke : On est deux belle jeunes filles court vêtue : Ils vont tomber comme des mouches.

Fille : Un coup de ponge, les filles ?

Brooke : Non, merci. Je conduis, ce soir.

 

Brooke regarde les garçons.

 

Brooke : Trops désespéré. Trop bovin. Ah oui c’est exactement ce qu’il me faut.

Brooke et Peyton partent chacune de leur côté. Peyton entre dans la chambre d’un étudiant.

Peyton : Pas mal. Fugazi, Sparta et en vinyle. Je peux entrer.

 

L’étudiant hoche la tête.

 

Peyton : « Milo Goes to College ». J’adore cet album.

Etudiant : tu connais les Descendents toi ?

Peyton : Oui. Peyton :

Etudiant : Et moi c’est Gabe. Tu veux qu’on l’écoute ?

 

Au river court.

 

Skills : Défends-toi un peu sinon c’est pas marrant.

Micro : Le fils prodigue est de retour !

Lucas : Salut, Micro. Ça va, mon pote ?

Micro : Tu te souviens même de mon nom ?

Lucas : Hahaha !

Junk : Bonjour Monsieur.

Lucas : Salut Junk, ça va ?

Fergie : Ferguson Thompson.

Lucas : Ça va, exagérez pas les mecs, ça ne fait pas si longtemps.

Skills : On croyait que tu nous avais oubliés. Tu sais encore jouer au street-ball ?

Lucas : Mieux que toi.

Skills : Il fait déjà le malin alors que ça fait 2 minutes qu’il est revenu. Tu fais voir ce que tu as appris ?

Lucas : D’accord. Equipes habituelles ?

Skills : Oui, mais on vous laisse commencer, fergie et toi. Vous en aurez besoin.

Lucas : Qui est-ce qui fait le malin maintenant ?

Skills : En fait ils nous manquait pas temps que ça.

 

A la fête.

 

Etudiant : Je peux t’offrir un verre ?

Brooke : Merci, pas ce soir.

Etudiant : Ah oui ? Moi aussi je suis à l’eau. J’ai un examen lundi.

Brooke : Ah oui, sur quoi ?

Etudiant : Physiologie. Reproduction humaine si tu veux tout savoir.

Brooke : Quelle coïncidence ! Je suis une spécialiste dans ce domaine.

Etudiant : On pourrait réviser ensemble alors.

 

Dans la chambre de Gabe.

 

Gabe : Et celui-là ? Ne me dis pas que t’as aussi celui-là ?

Peyton : Si, et sur vinyle coloré avec ça.

Gabe : bon d’accord, je t’avais mal jugée. A cause de tes fringues sans doutes.

Peyton : Ce qui me plaît, c’est la musique, c’est pas le déguisement.

Gabe : Moi c’est pareil.

Peyton : Ah oui ? Il me semblait pourtant avoir vu un mec se mettre du vernis noir, par ici ?

Gabe : Tu bois quelque chose ?

Peyton : Non pas ce soir, c’est gentil.

Gabe : Bien sûr. Ça explique qu’on se soit jamais vus avant. T’es encore au lycée, non ?

Peyton : Oui. Je suis la petite fille sage idéale.

Gabe : Oui, je vois ça. T’es contre l’alcool ?

Peyton : Non, pourquoi tu dis ça ?

Gabe : très bien. Alors un seul verre. Et je te montre ma collection d’albums pirates. D’accord ?

Peyton : D’accord.

 

Gabe va servir un verre à peyton mais avant prend la précaution de mettre une pilule dans celui de Peyton.

 

Au Karen’s café.

 

Haley : J’ai fini l’inventaire, je m’en vais. Cadeau. Salut et bonne …

 

Haley voit Nathan par la porte.

 

Haley : … soirée.

 

Haley sort du Karen's café, Nathan l'attend dehors.

 

Haley: Qu'est-ce que tu fais la ?

Nathan: Brooke t'as pas dit que je passais te prendre ?

Haley: J'écoute pas ce que dit Brooke, c'est un principe. Alors allez-vous amuser entre vous et oubliez-moi.

Nathan : Je comprends. Mais encore une fois, je suis innocent. Je t’ai présenté des excuses et t’ai raconté ce qui c’était passé. Pour le reste, c’est Brooke la responsable. Apparemment, elle nous a organisé un jeu de piste. Chaque enveloppe mène à la suivante.

Haley : Que dit la première ?

Nathan : « Tu dois convaincre Haley de jouer. » Comment est-ce que je m’en sors ?

Haley : J’en sais rien. Ça dépend surtout de ce que dira l’autre enveloppe.

Nathan : « Allez au 1423, river street. Vous y trouverez l’enveloppe suivante à l’intérieure. En chemin, énumérez trois choses qui vous plaisent chez l’autre. »

Haley : Oh, j’en sais rien.

Nathan : Bon je me lance. ! Tu es la personne la plus patiente que je connaisse. Du coup, tu te colles sur mon rythme en cours. Ça c’est agréable. Pourtant, tu ne me prends pas pour un idiot, non plus. Je ne te remercierai jamais assez pour ça. Ecoute, je sais que c’est beaucoup demander mais, …, pour une fois, on pourrait faire un truc marrant tous les deux.

Haley : Marrant ?

Nathan : Si c’est organisé par Brooke, on ne risque pas de s’ennuyer, tu peux me croire.

Haley : Je suis libre d’arrêter à tout moment ?

Nathan : Absolument. Fais-moi confiance.

Haley : destination river street.

 

A la fête Brooke embrasse l’étudiant.

 

Etudiant : Bon on va dans ta chambre ?

Brooke : Non, on va dans la tienne, on sera mieux.

Etudiant : J’ai un colocataire malade. Ta chambre est près d’ici.

Brooke : Non. Non pas du tout, c’est à l’autre bout du campus.

Etudiant : Et alors, j’ai une voiture.

Brooke : Ca ira, je suis très souple.

 

Un téléphone sonne.

 

Brooke : C’est le tien.

Etudiant : Allô ! Quoi ? J’entends rien ! Tout de suite ? Mais t’as dit que j’avais le droit de rester jusqu’à minuit. Allez.

Brooke : Le nom sur l’écran, c’était maman ? Si tu habites encore chez tes parents c’est que t’es encore au lycée.

Etudiant : Oui mais je viens aux fêtes à la fac parce que je réfère les étudiantes. Ça te dirait qu’on se rappelle ?

Brooke : tu me vois avec un gamin idiot qui joue les étudiant ?

Etudiant : Ca veut dire non je suppose.

 

Il s’en va

 

Brooke : Je trouve pas ça drôle

 

Dans la chambre de Gabe.

 

Gabe : Eh, est-ce que ça va ?

Peyton : Non pas trop. C’était quoi, ça ?

Gabe : Pourquoi, tu en veux d’autres ?

Peyton : Qu’est-ce que tu m’as fait boire ?

Gabe s’approche de Peyton.

Peyton : Oh c’est pas vrai, je…

Gabe : Allonge-toi, ça va aller.

 

Gabe recouche Peyton qui s’était assise. Il met la musique à fond et ferme la porte.

 

Peyton : Je veux m’en aller.

 

Il lui enlève sa veste.

 

Peyton : Non, je ne veux pas.

 

Brooke sonne à Peyton.

 

Peyton : Arrête, non !

Peyton décroche son téléphone.

Peyton : Au secours Brooke.

Gabe : Chhhut !

Peyton : Je veux pas. Au secours :

Brooke : Peyton

Gabe : Chut !

Brooke Peyton ?

 

Brooke arrive devant la porte de Gabe. Elle essaye de l’ouvrir mais elle est fermée.

 

Max: C’est ma chambre. Tu veux me voir ?

Brooke : Non, ma copine est là, ouvre la porte. Hey !

Gabe : Dégage, Max

Brooke : Lâche-là espèce d’ordure ! Je t’ai dit de la lâcher. Peyton ? Ce malade a essayé de violer ma copine.

Gabe : Elle délire. Elles sont toues les deux bourrées..

Brooke : Lève-toi. Allez, appuie-toi sur moi.

Gabe : faut faire attention quand on ne tient pas l’alcool.

 

Au karen’s café.

 

Karen : Ca n’a pas l’air d’aller ?

Keith : Ca se voit tant que ça ?

Karen : Je vois bien que tu es préoccupé ?

Keith : J’ai réfléchi, hier soir, après la fête chez Dan, je me suis aperçu d’une chose. Il faut que je me bouge.

Karen : Comment ça ?

Keith : Ben… Depuis quelques années, je trouve que j’ai pris de mauvaises habitudes. En gros, je subis ma vie au lieu d’essayer de faire ce que j’ai vraiment envie de faire.

Karen : Oui, je te comprends. Moi aussi par moment, je me dis que j’ai passé l’âge de prendre des risques.

Keith : Mais c’est une fausse impression. Pourquoi on ne pourrait plus être aussi téméraires que quand on avait 20 ans ?

Karen : Parce qu’on a un travail, une maison à rembourser et plus de responsabilités qu’on aurait jamais imaginé avoir.

Keith : ouais mais tu ne crois pas que quelques fois, on devrait tenter autre chose tout de même ? Se trouver un objectif et foncer.

Karen : Qu’est-ce que t’a en tête ? Oh c’est le livreur de pain, je reviens.

 

Au river Court.

 

Micro : Encore un panier à 3 points de Scott qui donne une leçon à ses anciens petits camarades.

Junk : Tu en as appris des choses

 

Le téléphone de Lucas

 

Skills : C’est pas vrai, t’as un portable maintenant ?

Lucas : Ouais.

Skills : Il en a fait du chemin le petit.

Lucas : Allo ?

Brooke : Lucas, Peyton a besoin de toi. Quelqu’un a mis de la drogue dans son verre, elle se réveille plus.

Lucas : OK Brooke ! Calme-toi. Où êtes-vous ?

Brooke : Devant le dortoir de Chapman hall.

Lucas : Téléphone aux flics du campus.

Brooke : Je peux pas, Peyton a bu de l’alcool.

Lucas : Bon, j’arrive. Désolé les gars.

Fergie : Tu déclares forfait ?

 

Dans la maison des Scott.

 

Dan : Nathan n’est pas la ce soir ?

Deb : Non. Il est sorti avec Haley.

Dan : Sa tutrice ? Il a dû avoir pitié d’elle.

Deb : T’as pas le droit de dire ce genre de chose.

Dan : Je te signale que son père est ouvrier, qu’ils habitent un pavillon de banlieue.

Deb : Et alors ? Ca veut dire quoi ? Elle n’est pas assez bien pour Nathan ?

Dan : Calme-toi. Je pense juste qu’il pourrait trouver mieux.

Deb : C’est drôle, c’est ce que mes parents ont dit pour nous.

Dan : Et je leur ai prouver ce que je valais.

Deb : justement. Tu pourrais laisser une chance à Haley d’en faire autant.

 

Nathan et Haley sont en rue en direction de river street.

 

Haley : Et la troisième ?

Nathan : Ta loyauté envers Lucas. Evidemment, ça ne tourne pas toujours à mon avantage, mais je trouve ça cool.

Haley : Alors trois choses que j’aime chez toi, maintenant.

Nathan : Mon corps d’athlète.

Haley : Tu es honnête avec moi. Tu te montres comme tu es sans ton éternelle façade. Deux, j’aime ton sourire quand tu résous un problème. Trois, c’est vrai que t’es pas trop vilain.

 

Nathan et Haley arrivent devant la boutique.

 

Haley : L’enveloppe est quand même pas là ?

Nathan : Bravo, Brooke.

 

Ils se retrouvent devant une boutique de lingerie.

 

Brooke et Peyton attendent Lucas devant l’université.

 

Etudiante : Ça va, ta copine ?

Brooke : Non, on dirait qu’elle arrive pas à rester éveillée.

Etudiante : Est-ce que tu sais où tu es ? C’est quoi ton nom ?

Peyton : Je suis… fatiguée.

 

Lucas arrive.

 

Lucas : Brooke.

Brooke : Je savais pas qui d’autre appeler. Je suis désolée.

Lucas : Qu’est-ce qui lui arrive ?

Etudiante : Elle n’est pas soûle. Quelqu’un a dû lui donner un sédatif. Il nous faudrait le nom du produit. Je suis en fac de médecine.

Lucas : Ecoute. Tu vas me montrer dans quelle chambre tu l’as retrouvée. Tu veux bien ?

 

Brooke fait oui de la tête.

 

Lucas : Tu peux rester avec elle ?

Etudiante : Bien sûr.

Lucas : on y va.

 

Ils arrivent devant la chambre de Gabe.

 

Brooke : C’est celle-là.

 

Lucas frappe à la porte.

 

Lucas : Ouvrez la porte, tout de suite !

Gabe : Va te faire voir !

Lucas : Ouais, que j’aille me faire voir ! Est-ce que vous êtes d’ici ?

Etudiant : Hochement de la tête.

Lucas : Allez chercher un responsable.

 

Lucas défonce la porte.

 

Gabe : t’es malade ?

Brooke : C’est lui.

Lucas : Qu’est-ce que t’as mis dans son verre ?

Gabe : Rien, c’est quoi cette histoire ?

Lucas : Soit tu me le dis à moi, soit tu le diras à la police.

Gabe : Ca va. C’était rien de méchant. Elle a juste pris un calmant.

Lucas : Donne-moi les cachets.

 

Lucas le frappe.

 

Lucas : Je t’ai dit de me donner les cachets.

Gabe : Dans la boîte derrière toi. Sur le meubles.

 

Lucas va prendre les cachets. Et il le refrappe.

 

Lucas : J’espère pour toi qu’elle n’aura rien.

 

Dans la boutique de lingerie.

 

Nathan : Si tu m’aidais, on trouverait l’enveloppe plus facilement.

Haley : Tu me payeras ça, Brooke.

Nathan : J’ai trouvé. «  Félicitations. Séparez-vous le temps d’acheter un cadeau à offrir à l’autre en allant… » Encore une adresse.

Haley : Ce coup-ci, elle abuse.

Nathan : Tu veux arrêter ?

Haley : Non. On continue. On se retrouve dans 10 minutes.

 

Ils sortent du magasin.

 

Nathan : T’as vu comme la vendeuse était habillée.

Haley : tu veux dire « déshabillée ». Tiens à toi de commencer.

Nathan : D’accord. Des chaussettes.

Haley : J’ai pas voulu prendre de risques. C’est quoi mon cadeau ?

Nathan : Ouvre, tu verras.

Haley : Merci, Nathan. C’est très joli. Merci encore.

Nathan : De rien. J’ai une idée. Si le prochain endroit est trop nul, on ira manger une pizza, d’accord ?

Haley : D’accord.

 

Chez Peyton. Celle-ci est couchée sur son lit. Lucas lui met une couverture.


Brooke : La
benzodiazépine ou drogue du viol entraîne une désorientation et fréquemment une amnésie partielle. En fait, c’est peut-être mieux qu’elle oublie tout ça.

Lucas : Les effets durent combien de temps ?

Brooke : Toute la nuit je crois. Elle va se remettre, hein ?

Lucas : J’en sais rien, j’espère.

Brooke : C’est affreux, tout est de ma faute.

Lucas : Ce qui est fait est fait. Ça sert à rien de se torturer. D’après l’étudiante en médecine, ça devrait aller. Alors on a plus qu’à la surveiller en attendant qu’elle se réveille.

Brooke : Je peux m’en charger. On t’en a déjà beaucoup demandé ce soir.

Lucas : Ca m’ennuie pas de rester. Et puis, si je rentrais chez moi, je passerais la nuit à m’inquiéter.

Brooke : Je comprends.

Lucas : Brooke ! Tu n’y es pour rien. D’accord ?

 

Elle fait oui de la tête.

 

Lucas : Et c’est toi qui l’a sauvée en plus.

 

Nathan et Haley arrivent à l’endroit indiqué sur l’enveloppe : Un restaurant.

 

Serveur : La carte, mademoiselle.

Haley : Merci !

Serveur : Monsieur.

Nathan : Merci.

Serveur : Je vous en prie.

Nathan : Honnêtement, je suis un peu impressionné.

Haley : Et voilà. «  Commandez pour l’autre votre plat préféré. »

Nathan : Le tien, ce serait pas les côtes de porc, par hasard.

Haley : J’ai peur que tu sois un peu déçu.

Nathan : J’ai pas vraiment l’habitude de faire ce genre de chose.

Haley : Commander à dîner ?

Nathan : Non. Je veux die, avec Peyton, ça se passait jamais comme ça. On faisait qu’aller à des fêtes et se disputer. On n’a jamais parlé en dînant. Tout ça, c’est nouveau.

Haley : Nouveau mais nouveau bien ou nouveau nul ?

Nathan : Nouveau bien. Grâce à toi, je passe une soirée géniale.

 

Au karen’s café.

 

Karen : L’autre soir en rentrant du dîner des entrepreneurs locaux, tu m’as dit une chose très personnelle.

Keith : Oui, je sais.

Karen : Tu m’as confié que tu n’étais pas ce que tu avais envie d’être. Je ressens ça aussi.

Keith : Alors il est peut-être temps qu’on fasse quelque chose.

Karen : Je voudrais bien. Mais j’ai peur de faire une erreur.

Keith : T’as pas à avoir peur. Fais-moi confiance.

Karen : D’accord. Justement, il y a une chose dont je voudrais te parler.

Keith : Moi aussi. Toi d’abord.

Karen : J’ai été acceptée à un stage de formation pour cuisiner en Italie. Je rêve de faire ce genre de stage depuis des années.

Keith : Bravo, Karen. C’est fantastique. Et tu partirais quand ?

Karen : Ça commence dans 5 jours. Il faudrait que je parte après-demain.

Keith : Combien de temps dure le stage ?

Karen : 6 semaines. Mais je me demande si j’ai vraiment le droit d’aller me balader au bout du monde au lieu de prendre soin de mon fils et de tenir mon petit café.

Keith : Ton intuition est excellente. Qu’est-ce qu’elle te dit ?

Karen : Que je devrais y aller.

Keith : Alors n’hésite pas. Après tout, tu as passé toute ta vie à élever ton fils et tu en as fait un garçon fantastique. Mais il est peut-être temps que tu réalises tes propres rêves.

Karen : C’est ce que dit Lucas !

Keith : Tu vois. A ta grande aventure !

 

Chez Peyton.

 

Lucas : Elle dort encore ?

 

Brooke fait un signe de la tête.

 

Lucas : Je t’ai ramené du café, si tu veux.

Brooke : C’est dingue. Comment tu fais ?

Lucas : C’est plutôt facile. Il y a des instructions sur le paquet.

Brooke : Tu sais ce que je veux dire. Tu es venu l’aider et pourtant elle n’avait pas été tendre avec toi chez Nathan.

Lucas : Elle t’a dit ce qui s’est passé ?

Brooke : Oui, un peu. Je connais très bien Peyton. Elle paraît souvent assez dure avec les gens mais quand tu es lié avec elle, tu découvres une personne généreuse et douce

Lucas : Vous avez vraiment un tas de point commun alors. C’est dingue !

Brooke : Si seulement t’avais un frère !

Lucas : Tu veux dire : A part Nathan

Brooke : Désolée ! Alors comment est-ce que Dan a fait ? Je veux dire, il est sorti avec ta mère et celle de Nathan…

Lucas : En fait j’ai 3 mois de plus que lui. Ma mère est tombée enceinte juste avant sa dernière année de lycée. Dan est parti à la fac en septembre et il a commencé à sortir avec Debbie

Brooke : Ça pas du être marrant pour ta mère.

Lucas : Ça non.

Brooke : Vous devez être très proches tous les deux.

Lucas : Oui, on partage un tas de choses. On discute. J’ai vraiment de la chance.

Brooke : Je t’envie. Mes parents me donnent pas mal d’argent. Ça leur donne l’impression de bien s’occuper de leur fille. C’est pas génial comme rapport.

Lucas : Tu peux aller dormir un peu, si tu veux. Je vais la surveiller.

Brooke : Lucas; ça t’ennuie si je reste encore un peu ?

Lucas : Non pas du tout.

 

Au restaurant lors de la soirée organisée par Brooke

 

Nathan: T'aurais pas pu aimer le homard.

Haley: Tu rigoles les nouilles aux fromages c'est la nourriture des Dieux

Nathan: Ouais. Des Dieux de cinq ans peut-être. Est-ce que je peux ouvrir l’enveloppe suivante ?

Haley : Oui.

Nathan : Confiez quelque chose que vous n’avez jamais dit à personne.

Haley : D’accord. Quand j’avais 7 ans, j’ai volé du chocolat dans un magasin.

Nathan : Tu parles d’une révélation ! Confie-moi un vrai secret.

Haley : J’ai triché à l’exam de physique l’an dernier.

Nathan : Haley James a triché ?

Haley: Oui. Mon père était en déplacement et ma mère est tombée malade. Je me suis occupée d’elle et du coup, j’ai pas eu le temps de réviser suffisamment.

Nathan : Tu t’es fait coincer ?

Haley : Non. Mais je m’en veux d’avoir été obligée de faire ça. Je sais que je ne méritais pas ma note et je me sens encore coupable.

Nathan : C’est pour ça que tu donnes de cours ?

Haley : Oui. En aidant les autres, j’espérais me racheter quelque part, mais j’ai trouvé une vocation.

Je pensais que c’était pour rencontrer des garçons dans mon genre.

Haley : Bon à toi ! Quel est ton noir secret ?

Tim : Tiens salut Nathan !

Nathan : Comment ça va les gars ?

Tim : On te dérange ?

Nathan : Non, non. C’est Haley, elle me donne des cours.

Tim : On dirait plutôt un dîner en amoureux.

Nathan : Arrête Tim. Je te dis qu’elle me donne des cours, c’est tout.

Tim : Pardon. On va vous laisser travailler, alors !

Nathan : Désolé, ils sont pas très forts.

Haley : T’as honte que tes copains te surprennent avec moi ?

Nathan : Non. C’est pas ça. Je voulais me débarrasser d’eux.

Haley : Nathan, pourquoi tu n’es gentil qu’avec moi que quand on est seuls ?

Nathan : Haley, je…

Haley : Oh c’est dingue. Je me disais qu’il fallait que je te donne une chance, que t’étais peut-être pas si mauvais que Lucas croyait. Je me suis trompée.

Nathan : Non, Haley attends !

 

Chez Peyton.

 

Lucas : Tiens ! Comment tu te sens ?

Peyton : Pas terrible. Qu’est-ce que tu fais là ?

Lucas : Tu te souviens pas de la soirée d’hier ?

Peyton : Je me rappelle être allée à une fête avec Brooke.

Lucas : Quelqu’un a mis de la drogue dans ton verre. Brooke m’a appelé au secours. Non, il t’as rien fait, t’inquiètes pas. Brooke l’en a empêché. Je vais lui dire que tu es réveillée.

Peyton : Non. Attends. Merci. Encore.

Lucas : Je suis content que tu ailles bien.

Peyton : Lucas ? Excuse-moi

Lucas : Pourquoi ?

Peyton : Pour tout ce que j’ai fait.

 

Lucas ramène Brooke à sa voiture.

 

Lucas : Je vais te suivre jusqu’à chez toi.

Brooke : Non, merci, ça ira.

Lucas : D’accord. Comment ça se fait que c’est moi que tu ais appelé ? Tu aurais pu demander à Nathan ou à un copain de lycée.

Brooke : Je savais que je pouvais compter sur toi.

Lucas : Tu t’es très bien occupée de Peyton.

Brooke : Ca a l’air de te surprendre !

Lucas : Je suis désolé. J’aurais du voir que tu étais pas seulement…

Brooke : Une potiche dévergondée.

Lucas : Non, j’ai jamais pensé ça de toi. Ce que je voulais dire, c’est que… j’ignorais que tu étais aussi forte. Tu m’as impressionnée. Je n’aurais pas du m’arrêter à l’image que tu renvoies.

Brooke : Ca fait rien. Tu sais, j’ai l’habitude.

 

Brooke lui donne un bisou sur la joue.

 

Lucas : Hey Brooke ! N’hésite pas. Appelle-moi si tu as besoin de quoi que ce soit.

Brooke : C’est noté.

 

Lucas rentre chez lui, Karen l’attends.

 

Karen : Quand on passe la nuit dehors, le minimum, c’est d’appeler pour rassurer les gens qui vous attendent.

Lucas : Désolé. J’aurais du téléphoner.

Karen : Je ne sais pas si tu te rends compte de la peur que tu m’as faite.

Lucas : Si désolé.

Karen : Hier encore, tu m’as regardé droit dans les yeux en disant : «  va en Italie, je suis grand, t’as pas à t’en faire ».

Lucas : Et c’est vrai, je peux me débrouiller. Ecoute à une fête, hier, quelqu’un a drogué Peyton. Brooke m’a appelé. Je les ai ramenées et je suis resté avec elle pour être sûr que tout allait bien. C’est la vérité.

Karen : Dans ce cas, j’avoue que tu as une bonne excuse. Peyton n’a rien ?

Lucas : Non, elle va bien.

Karen : Lucas, comment veux-tu que je te laisse seul sans m’inquiéter après avoir entendu ça ?

Lucas : Maman, c’est pas une raison pour renoncer à ton voyage. J’y suis pour rien moi, là-dedans.

Karen : Je vais réfléchir. Mais si j’y vais, je demanderai à Keith de venir habiter ici en mon absence.

Lucas : Comme tu veux. L’essentiel c’est que tu réalises ton rêve. Je suis allé sur le net chez Peyton et je t’ai pris un billet d’avion avec les économies pour les cas d’urgences. C’est un tarif promotionnel non remboursable. Toi aussi tu as le droit de te faire plaisir. Tu l’as bien mérité maman.

 

Il prend sa mère dans ses bras.

 

Nathan lance des pierres contre une fenêtre de la maison de Haley. Haley arrive par derrière.

 

Haley: T’essaies de réveiller mes parents ? C’est leur chambre.

Nathan : Attends, Haley écoute je suis venu te présenter mes excuses!

Haley : Ce que je veux c'est un peu moins d'excuses et un peu plus de considération !

Nathan : J'suis désolé, je reconnais que t'as des raisons de m'en vouloir mais je suis pas comme toi !

Haley : Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

Nathan : Je sais que je me plante tout le temps et que j'ai plein de défauts mais à force de te fréquenter j'ai plus envie d'être comme ça!

Haley : Et tu veux quoi exactement ?

Nathan : J'aimerais être quelqu'un d'assez bien pour être vu avec toi !

Haley : C'est avant qu'il fallait y réfléchir, j'en ai vraiment ras le bol de prendre des risques et de te donner ta chance mais c'est fini j'attends plus rien de toi comme ça rien de ce que tu pourras dire ou faire ne me sur..

 

Nathan embrasse Haley

 

Haley : A part ça... T'aurais pas dû faire ça!

Nathan : J'en avais très envie !

Haley : Ouais !

 

Elle lui saute au coup et l'embrasse.

 

Au karen’s café.

 

Deb : Je peux encore déjeuner chez toi ?

Karen : Oui, pourquoi ?

Deb : Parce que j’ai exagéré hier. Je me suis permis de te donner des leçons, de te dire de tout plaquer pour aller en Italie. J’aurais dû me mêler de mes affaires.

Karen : Tu as voulu m’encourager, tu avais raison. D’ailleurs, j’étais décidée à partir mais je viens de faire mes comptes et je me suis aperçue que je n’avais pas du tout les moyens de fermer 6 semaines.

Deb : Pourquoi tu fermerais le café ? Engage-moi comme manager. Je te remplacerai jusqu’à ton retour

Karen : Non.

Deb : Mais pourquoi pas ? J’ai l’expérience de postes à responsabilités. Et puis je suis libre. Tu vois, rien ne t’empêches de partir.

Karen : Ce ne serait pas sérieux. Il n’ya que 2 choses qui comptent dans ma vie : Lucas et ce café.

Deb : Je sais Karen. C’est pour ça que tu peux être sûr que je ferais très attention. Tu pourrais m’expliquer tout le b.a-ba aujourd’hui et Haley m’aidera pour le reste.

Karen : Non, c’est très gentil.

Deb : Karen, écoute-moi. Je te considère comme une amie et je sais qu’on se connaît depuis peu mais tu peux avoir confiance en moi. Moi j’ai confiance en toi et je vais te le prouver en te disant quelque chose que je n’ai jamais dite à qui que ce soit. Mais il faut que ça reste entre nous. J’ai une vie agréable mais ce n’est pas celle que j’aurais voulu avoir. Je suis passée à côté de beaucoup de choses parce que je n’ai pas tenter ma chance. Alors va en Italie. Laisse-moi t’aider à partir. Tu dois saisir ta chance.

Karen : Tu as raison, je vais y aller.

 

Au river court. Brooke arrive au terrain.

 

Lucas : Défense, défense !

Skills : Qu’est-ce que je fais là ?

Lucas : Tu appelles ça défendre ?

Skills : Mmm

Lucas : Quoi ?

Skills : Elle vient sûrement pas pour moi.

 

Brooke va s’asseoir à côté de Micro.

 

Brooke : Salut ! Comment tu t’appelles ?

Micro : Micro

Brooke : C’est vrai ? C’était le surnom du premier garçon avec qui j’ai couché. Il était chanteur. Ce n’était pas une question de taille, bien sûr !

Micro : Ah oui j’avais compris !

Brooke : Tu sais que t’es chou toi. T’as une nana ?

Micro : heu…

Brooke : Je te présenterai une de mes copines.

 

Dans la maison des Scott.

 

Dan : Mmm ! Ca sent bon ! Qu’est-ce que c’est ?

Deb : Un gratin que j’ai rapporté de chez Karen.

Dan : Qu’est-ce que tu fais ?

Deb : Je vais recommencer à travailler.

Dan : Oh mais c’est fantastique ! Ils doivent être contents à la fondation !

Deb : Heu, non, non. Ce n’est pas à la fondation. Je vais remplacer Karen au café pendant qu’elle fait un stage de cuisine en Italie. Keith va habiter chez elle pour s’occuper de Lucas. Et Haley et moi on se relayera…Pourquoi tu regardes en l’air ?

Dan : je cherche les caméras cachées parce que c’est obligatoirement une plaisanterie.

Deb : Non, Dan, c’est très sérieux. Karen est déjà passé à côté d’énormément de choses et c’est dommage. Alors je lui ai proposé de l’aider.

Dan : Tu crois pas qu’on aurait dû en parler ensemble avant ?

Deb : Tu as pris une foule de décisions concernant Nathan sans m’en parler, je te rappelle.

Dan : C’est un peu exagéré comme vengeance

 

Chez Karen :

 

Keith : Oua ! Tu pars six semaines ou six mois ?

Karen : Sois franc : ça ne t’ennuie pas que Déborah me remplace au café ?

Lucas : T’inquiète pas ! Il faut bien que quelqu’un le fasse.

 

Ils se prennent dans les bras.

 

Karen : je t’aime, Lucas.

Lucas : Moi aussi, maman.

Keith : Bon, on peut y aller ?

Karen : Oui

Keith : J’ai un petit cadeau pour toi. C’est tout ce qui me reste de l’époque où j’ai fait l’Europe en stop.

Karen : Dis donc ! Dix mille livres.

Keith : Ca équivaut à six dollars à peu près. Tu t’achèteras une glace.

 

Ils regardent la maison.

 

Keith : T’inquiète pas, tu retrouveras tout ça dans 6 semaines. Allez !

 

Au karen’s café.

 

Haley : A six heures, les magasins et les bureaux du coin ferment.

Deb : Six heures ?

Haley : Oui. C’est là qu’on a plus de monde

 

Le téléphone sonne.

 

Haley : Je vais répondre.

Deb : D’accord.

 

Karen passe en voiture devant le café et elles se font signe.

 

A l’école, Haley sort du couloir.

 

Haley : A plus tard. Pardon !

 

Elle voit Nathan qui sort en face de lui. Il est rejoint par ses copains. Haley s’en va.

 

Tim : Salut Nathan ! Ca va ?

Nathan : Oui. Je vous vois tout à l’heure les mecs. A plus. Haley.

 

Il va rejoindre Haley devant tous ses copains et lui caresse la joue.

 

A l’aéroport.

 

Keith : N’oublie pas de nous appeler quand tu arrives.

Karen : D’accord. Hier, tu m’as dit que tu trouvais que j’avais une excellente intuition et qu’il fallait que je la suive.

Keith : Oui.

 

Karen embrasse Keith.

 

Karen : Tu avais raison.

 

Au lycée. Peyton rejoint Lucas.

 

Peyton : Salut.

 

Elle le prend dans ses bras.

 

Peyton : C’est génial ce que t’as fait.

 

Elle part retrouver Brooke.

 

Brooke : j’en ai marre des fêtes pourries alors je vais en organiser. Je t’expliquerai ça pendant le cours d’histoire.

 

Lucas les regarde toutes les deux partir.




[PEYTON’S ROOM. There’s a horror movie on the TV and BROOKE wakes up as someone screams]

PEYTON: [About something that happened in the movie] That’s gonna leave a mark.

BROOKE: So what am I doing here?

PEYTON: Brooke, that’s two weekends in a row you don’t remember what happened the night before.

BROOKE: Oh, please tell me I didn’t make a fool of myself with Lucas.

PEYTON: Nope, that would be me.

BROOKE: Wait. You two were totally hot for each other.

PEYTON: Were. Until about halfway through ripping each other’s clothes off I bailed.

BROOKE: Because?

PEYTON: Because he got all serious. He was talking about this intense commitment or I don’t know.

BROOKE: Uh. I don’t want to live in a world where two fine and willing girls like ourselves can have such a lame Friday night. [Pause] I gotta change my karma.

Maybe you should make some changes too.

PEYTON: I didn’t wake up with a foggy memory.

BROOKE: Well, you didn’t wake up with Lucas, either.

[PEYTON punches her playfully]







[MUSIC STORE. HALEY and LUCAS are looking through CDs]

HALEY: Luke, did you ever hear of a UHF or their SARA?

LUCAS: Yeah, UHF. They’re from Portland, right? They’re good. Um, but with SARA,

they’re great.

HALEY: Cool

[NATHAN walks in]

LUCAS: You okay?

HALEY: Yeah, I can handle it.

[LUCAS steps away]

NATHAN: I called your house. Your mom said I was here.

HALEY: Crap. I should lie to her next time.

NATHAN: Look, I didn’t know until Brooke read that note, okay? I didn’t even know there was a note until later. I wouldn’t do that to you.

HALEY: Okay.

NATHAN: Great, so… cool?

HALEY: No, no.

NATHAN: Well, you believe me, right?

HALEY: Yeah, I believe you’re sorry.

NATHAN: Well then, what…

HALEY: Look, this whole tutoring, hanging out, whatever it is, thing. It’s just a bad idea. I’m done. I’m just done.

[NATHAN watches HALEY walk away. LUCAS watches NATHAN]







[LINGERIE SHOP. BROOKE has on a black bustier with purple lace and PEYTON’S still wearing her normal clothes]

PEYTON: So explain to me how this fixes your karma again.

BROOKE: It doesn’t but it’s a total pick me up, don’t you think?

[BROOKE lifts her breasts as if to demonstrate the bustier’s “pick up” qualities]

BROOKE: Now, try this on.

[BROOKE hands PEYTON a leopard print top]

BROOKE: Now the karma thing comes next. I figured out a master plan. If I can fix the

damage I’ve done to certain people’s love lives, maybe the universe will kick in and fix mine.

PEYTON: [In dressing room] Pretty long list.

BROOKE: Yeah, and Nathan and Haley are at the top of it. I screwed them over royally last night. Double karma points if I can undo that one.

[PEYTON comes out of dressing room]

BROOKE: Fabulous! You know not everybody can pull off the sceezy in the jungle

vibe. Now I can fix you up to.

PEYTON: No thanks. I am done with the drama of dating. I just wanna have fun.

BROOKE: Then you’ll be happy to know that I got us invited to a party at Duke tonight.

PEYTON: So much for you changing your ways.

BROOKE: What? You promised to have fun, and I promised to indulge in boys, not booze. And now we have something to wear.

[PEYTON laughs]







[KAREN’S CAFÉ. DEB is sitting across the counter from KAREN]

DEB: My omelet was perfect, Karen.

KAREN: Oh, thanks. And it’s on the house. It gives me and opportunity to repay you for your hospitality last night.

DEB: Oh, not necessary, I had fun.

[KAREN sifts through mail]

KAREN: Gotta love the mail service.

[She stops when she sees a letter]

DEB: Is everything okay?

KAREN: I just um, I had applied to this amazing cooking circle in Florence and they just had a last minute opening.

DEB: Oh, well congratulations.

KAREN: I’ve not even been waitlisted before.

[DEB takes the letter]

DEB: Wait a minute. Six weeks in Italy? Aren’t you excited?

KAREN: Starts next week. It’s not like I can go.

DEB: Then, why did you apply?

KAREN: As a lark. It’s just not a good time with Lucas and the café.

DEB: It’s the opportunity of a lifetime.

KAREN: Yeah, well, I guess it will have to wait until some other lifetime.







[OUTSIDE THE SCOTT’S HOUSE. NATHAN is lifting weights as BROOKE walks up.

NATHAN sits up]

NATHAN: What do you want, Brooke?

BROOKE: To apologize. For what I did to you. You and Haley.

NATHAN: You’re apologizing?

BROOKE: Yeah, I know. Kinda weird, right? But I’m trying to appease the gods so… I’m sorry.

NATHAN: Whatever. … for drunken high school girls sick, so…

BROOKE: Okay, I totally had that coming. I want you to know I’m going to fix it. Get you and Haley back on track.

NATHAN: Not gonna happen. She made that pretty clear this morning.

BROOKE: Leave it to me. What do you want to do on your date?

[NATHAN looks up]

NATHAN: What date?

BROOKE: Never mind. No time to waste. I’ll call you later with details.







[KAREN’S CAFÉ. KEITH sits at the counter and KAREN walks up with a pile of boxes]

KEITH: What’s with the boxes?

KAREN: Oh, bookshelves. And they were supposed to come assembled.

KEITH: You gonna put them together all by yourself?

KAREN: Actually, I was going to offer you dinner to help me.

[KEITH grins]

KEITH: Sold.

KAREN: Perfect. I’ll be closing the café around seven. So it’s a date?

KEITH: It’s a date.

[KEITH gets up and walks away]





[HALEY in the café. She’s working as BROOKE walks in]

HALEY: We’re closed.

[BROOKE looks at the door, not having seen a closed sign]

BROOKE: Oh, I get it. Closed to me. I don’t blame you. I’d be a @#%$ to me to after last night.

HALEY: Knock yourself out.

BROOKE: You’re feisty. I see what Nathan likes about you. [Pause] Look, you’re blaming Nathan for something that I did and that’s not fair. I was drunk and I was pissed and I found your note and you know the rest…I want to make it up to you.

HALEY: By going away?

BROOKE: By hooking you and Nathan up tonight. What’s your idea of a perfect date?

HALEY: Watching you get hit by a bus.

BROOKE: And that sense of humor… Nathan’s really lucky. He’ll be here at 7. Have fun.

[BROOKE leaves]







[LUCAS’ HOUSE. He’s listening to the voice of an Italian man on the answering machine as KAREN walks in]

MAN: Bonjouno. I am Marcello Vivari of the Genoculudidian Institute in Florence. I call for Seniorina Karen Roe.

LUCAS: When’s that ‘do not call list’ kick in?

MAN: Excuse me, but we haven’t heard from you. We sent a letter inviting you to start next week and, uh, we haven’t heard a word so would you be call enough to call me back.

[KAREN deletes the message]

LUCAS: Isn’t that that school you’ve been talking about forever?

KAREN: Yeah…

LUCAS: Mom, that’s great!

KAREN: It’s no big deal. I’m not gonna go.

LUCAS: It is a big deal, Mom. Come on, it’s a huge deal.

KAREN: Well maybe I’ll just go some other time.

LUCAS: No, Mom. Now’s the time. Come on, you’ve put your whole life on hold for me.

Every choice you’ve made has been about me.

KAREN: That’s the way it’s supposed to be. I’m your mother.

LUCAS: And I want you to have this. [Pause] It’s time for you to do something for yourself.

KAREN: I’ll think about it.

LUCAS: Don’t think about it, Mom. Do it.





[DUKE PARTY. BROOKE and PEYTON walk in]

BROOKE: We’re young, we’re fun. Lets do some damage.

GIRL: Want some while it lasts?

[GIRL holds out cup of alcohol]

BROOKE: No thanks. Designated driver.

[BROOKE walks past the alcohol and PEYTON smiles]

BROOKE: [Looking at random guys] Too desperate… too geeky… hello, Abercrombie.

[BROOKE and PEYTON share a smile as BROOKE goes to talk to ‘ABERCROMBIE’ and

PEYTON continues to walk, coming to a stop at a bedroom door. Inside’s a guy, laying on a bed, playing music from a record player]

PEYTON: Wow, Fugazi, Sparta… on vinyl. Do you mind?

[The guy looks up and PEYTON walks in, picking up The Descendant’s “Milo Goes To College”]

PEYTON: Milo Goes To College. This is a great album.

GUY: You know the descendants?

PEYTON: Yeah. I’m Peyton.

GUY: I’m Gabe… you wanna hear it?

[PEYTON nods and the guy gets up]







[PLAYGROUND BALL COURT. When LUCAS arrives, his friends are playing]

SKILLS: That’s too easy man, you gotta play some defense.

[LUCAS reaches MOUTH]

MOUTH: The prodigal son returns.

LUCAS: Hey, Mouth, how you doing, baby?

MOUTH: Hey sir remembers my name… heh.

LUCAS: Ahh.

JUNK: Have, uh, we met?

LUCAS: How’s it going, Junk?

[LUCAS shakes hands with JUNK and a third BOY holds out his hand]

BOY: Ferguson Thompson.

LUCAS: Okay, guys, come on, it has not been that long.

SKILLS: It feels like forever, dawg. I mean, do you still play street ball?

LUCAS: Better than you.

SKILLS: Aw, baby, he’s been back two seconds and he’s already talkin’ right. Ooh…

lets see what you get.

LUCAS: Fine. Shoot for teams.

SKILLS: You know what, why don’t you and Fergie just take it, cuz, you gonna need it.

LUCAS: Oh really? Like that.

SKILLS: Just like that. Lock him up, man.







[DUKE PARTY. BROOKE’S talking to ABERCROMBIE]

ABERCROMBIE: So what are you drinking?

BROOKE: I’m not tonight.

ABERCROMBIE: Yeah? Me neither. Killer exam on Monday.

BROOKE: Really? On what?

ABERCROMBIE: Psychology. [Pause] Human sexuality, actually.

BROOKE: What a coincidence. I specialize in sexuality.







[GABE’S ROOM]

GABE: [Holding up a record] So there’s no way you have this one.

PEYTON: Please. I’ve got it on colored vinyl.

GABE: Okay. I was wrong about you. I guess the, uh, clothes through me off.

PEYTON: I’m into the music, not the uniform.

GABE: Same as me.

PEYTON: Yeah? Well maybe some of us can love the song without painting our fingernails black.

[BOTH laugh]

GABE: Let me get you a drink.

PEYTON: I’m not really drinking tonight.

GABE: So that’s why we haven’t met before. You’re still in high school.

PEYTON: Yeah. I’m a regular cheerleader.

[GABE laughs]

GABE: Right, right… you’re a straight edge?

PEYTON: Not really.

GABE: How about it? One drink. We haven’t even gotten to my bootleg collection.

PEYTON: Why not?

[GABE gets up and pours her a drink. He slips in a pill, grinning. She isn’t watching]







[KAREN’S CAFÉ]

HALEY: Okay. Done. [Throwing Keith a rag] Catch. I’m gonna head-

[NATHAN knocks at the door]

HALEY: Out.

[HALEY opens the door and steps outside]

HALEY: What are you doing here?

NATHAN: Didn’t Brooke tell you I was going to come?

HALEY: I try to block out everything that Brooke says so whatever you guys are up to I’m just not in the mood.

NATHAN: I’m not up to anything. Look, I apologized and I told you the truth. The rest is Brooke. She set up this whole serial date thing. One card leads to the next.

HALEY: Well, what does the first one say?

NATHAN: Convince Haley to go. How am I doing so far?

HALEY: I don’t know. It depends on what the second card says.

NATHAN: Go to 1423 River Street and find your next envelope. On the way, tell three things you like about each other.

HALEY: I don’t know…

NATHAN: Look, I’ll go first. You’re the most patient person I know. You don’t go postal on me during tutoring and you don’t treat me like some kind of a moron. I really appreciate that. Look, I know I have no right to ask, but we never do anything just fun together. And plus, this is Brooke. I mean, you can bet it’s not gonna be boring.

HALEY: I’m free to bail whenever?

NATHAN: Absolutely. Trust me.

HALEY: Uh-huh. [Pause] Okay, what the hell.







[DUKE PARTY. BROOKE and ‘ABERCROMBIE’ are making out]

ABERCROMBIE: Brooke, lets go to your room.

BROOKE: Um, you know what, yours is better.

ABERCROMBIE: Sick roommate. You live in this dorm?

[They start kissing again]

BROOKE: Across campus. Way across.

ABERCROMBIE: I-I got my car.

BROOKE: Okay. Great. Lets start there.

[A cell phone rings and both reach for their cells]

BROOKE: It’s you.

ABERCROMBIE: [To cell] Hello? I can’t hear… right now? But you said that I could stay

until midnight…This sucks.

[ABERCROMBIE hangs up and turns back to BROOKE]

BROOKE: I’m sorry, was that you mom? What, are you in high school?

ABERCROMBIE: Yeah… but these parties are a great place to meet college girls.

[Pause] Can I get your number?

BROOKE: What kind of loser pretends he’s in college?

ABERCROMBIE: I’ll take that for a no.

BROOKE: [Looking up] Real funny.







[GABE’S ROOM. PEYTON’S laying on his bed]

GABE: Hey. Are you okay?

PEYTON: I don’t know. What’s this?

GABE: Why? You like it?

PEYTON: Did you slip me something.

[GABE walks over and Peyton tries to get up]

PEYTON: Oh god I…

GABE: Lie down. Good idea.

[GABE shuts his bedroom door]

PEYTON: Leave me alone.







[BROOKE calls Peyton]







[GABE’S ROOM. As PEYTON struggles against GABE, she turns on her cell]

PEYTON: Get off me… Ow.

[GABE holds a finger to his mouth to silence her]





[DUKE PARTY]

BROOKE: [Into phone] Peyton!







[GABE’S ROOM. PEYTON’S passed out and GABE’S laying over her]







[BROOKE outside of GABE’S door. A guy is standing there as BROOKE struggles to open the door]

GUY: Are you looking for someone?

BROOKE: Yeah. No, my friend’s in here. Get it open.

[The guy opens the door and BROOKE finds GABE over PEYTON]

BROOKE: Hey!

GABE: Get out!

[BROOKE runs into the room and pushes GABE]

BROOKE: Get off of her. Peyton! Oh my god, this perv attacked my friend.

GABE: She’s lying. Her friend’s just wasted.

[BROOKE stands, almost fully supporting PEYTON as she hurries from the room]

BROOKE: Peyton, come on.

GABE: She shouldn’t drink so much.







[LUCAS’ HOUSE. KAREN sits at a table with some pieces to the bookshelves]

KAREN: What’s on your mind? Keith?

KEITH: What? Is it that obvious?

KAREN: Well, you just seem a little preoccupied.

KEITH: Yeah, well, last night after Dan’s party I- I realized something and I’m tired of

settling.

KAREN: How so?

KEITH: Well, I developed a bad habit somehow just, uh, letting things happen to me

instead of going after what I really want.

KAREN: Yeah, I know what you’re saying. Sometimes I feel like I’m too old to take risks.

KEITH: Well, yeah, but we’re not. Hell, why can’t we still be as fearless as we were when we were kids?

KAREN: Because we have mortgages and businesses and more responsibility than we ever dreamed of back then.

KEITH: Well, yeah, but don’t you think we should still take a chance every now and then. Find something you want and… go for it.

KAREN: Like what?

[KEITH just looks at her. He’s about to answer when the buzzer goes off]

KAREN: Oh, that’s the bread.

KEITH: Mmm.

KAREN: Hold that thought.

[KEITH looks disappointed]







[PLAYGROUND COURT. The game’s still going on]

MOUTH: And Scott is back with a vengeance, showing the locals how it’s done.

JUNK: That was nice, Lucas.

[LUCAS’S cell rings and he runs to answer it]

SKILL: Man, you got a cell phone too, dawg? Dang, you sure have changed, man.

[LUCAS grins, answering his cell phone]

LUCAS: Hello?







[ON THE DUKE STEPS. BROOKE has her cell out]

BROOKE: Lucas, Peyton’s in trouble. Somebody drugged her drink and I can’t wake her up.







[BASKETBALL COURT. LUCAS looks concerned]

LUCAS: Okay, Brooke. Slow down.







[ON THE DUKE STEPS]

LUCAS: [Through cell] Where are you?

BROOKE: We’re on the steps of Chapman Hall.

LUCAS: Alright, call the campus police.

BROOKE: I can’t. She’s been drinking!

LUCAS: Okay, I’ll be right there.







[PLAYGROUND COURT. LUCAS turns off his cell]

LUCAS: Gotta go, guys.

[LUCAS takes off, running toward his car]

FERGIE: Yo, Luke!







[THE SCOTT’S HOUSE. DEB’S preparing the table for dinner]

DAN: Nathan joining us?

DEB: Uh, no, he had a date with Haley.

DAN: His tutor? Must be a mercy thing.

DEB: Okay… you did not just say that.

DAN: Come on, she’s from Westover. Her father works for the power company.

DEB: So, what are you saying? That she’s somehow… beneath him?

DAN: Don’t be so dramatic. I’m just saying Nathan could do better.

DEB: Hmm, funny, that’s what my parents said about you.

DAN: And I proved them wrong.

DEB: Well that may be. You should give Haley a chance to do the same.







[A STREET. HALEY and NATHAN are walking]

HALEY: And number three?

NATHAN: Your loyalty. To Lucas. I know I’m not always wild about how it plays out, but it’s cool.

HALEY: Okay, uh, three things I like about you.

NATHAN: My good looks.

[HALEY laughs]

HALEY: I like the way you let me in, past all the bluster you give everybody else. And I like your smile when you solve a problem. And… you’re not horrible to look at.

[BOTH stop, having reached their destination]

HALEY: [Shocked] This is where we’re going?

[NATHAN laughs and the shot changes angles so we see NATHAN and HALEY standing in front of a lingerie store.

NATHAN: Nice work, Brooke.







[ON THE DUKE STEPS. PEYTON’S head resting against BROOKE’S leg. A young woman walks over]

WOMAN: Is your friend okay?

BROOKE: I don’t know; she can’t stay awake.

WOMAN: [To Peyton] Do you know where you are? Do you know your name?

PEYTON: Just… dizzy.

[Scott Body shop pulls to a stop and LUCAS jumps out, rushing over to BROOKE and PEYTON]

LUCAS: Brooke!

BROOKE: Sorry, I didn’t know who else to call.

LUCAS: Is she okay?

WOMAN: She’s not drunk. I think he gave her a sedative. We just need to know what it was.

[LUCAS looks at the woman questioningly]

WOMAN: I’m a med student.

LUCAS: Okay, Brooke. I need you to show me what room she was in.

[BROOKE nods, starting to cry]

LUCAS: Okay. [To the woman] Can you stay with her?

WOMAN: Sure.

LUCAS: Alright. [To BROOKE] Alright, come on.







[DUKE PARTY. BROOKE leads LUCAS to GABE’S door]

BROOKE: It’s this one.

[LUCAS knocks on the door]

LUCAS: Hey, open the door.

GABE: [From inside] Piss off.

LUCAS: Piss off. [To guy who’d opened the door for BROOKE earlier] Is this your dorm?

[The guy nods]

LUCAS: Go get your R.A.

[LUCAS steps back and kicks the door open. GABE jumps up]

GABE: Hey man!

BROOKE: It’s him.

[LUCAS lunges at GABE]

LUCAS: What did you put in her drink?

GABE: I didn’t put anything in her drink.

LUCAS: You can tell me, or you can tell the police.

GABE: It was nothing, man. Alright? It was one roofie.

LUCAS: Where are they?

[GABE laughs and LUCAS slams him against the wall and punches him]

LUCAS: I said where are they!

GABE: They’re over there. In the box.

[LUCAS walks over to the box, grabs the sheet of pills, smiles, and punches GABE again]

LUCAS: Oh. You better hope to God she’s alright.

[LUCAS storms out of the room and past BROOKE, who shakes her head and glares at GABE]







[LINGERIE STORE. NATHAN’S going through the items, grinning]

NATHAN: This would go a lot faster if you helped.

HALEY: I’m gonna kill Brooke.

NATHAN: Well, okay, here it is.

[NATHAN pulls an envelope from a thong]

NATHAN: [Reading the letter] Congratulations. Now, buy each other a gift and

exchange them on the way to… there’s another address here.

HALEY: This is so wrong.

[NATHAN laughs]

NATHAN: You want to do it?

HALEY: I didn’t say that… lets go.







[DOOR TO THE LINGERIE SHOP. NATHAN and HALEY exit]

NATHAN: Did you see what that saleswoman was wearing?

HALEY: Or not wearing.

[HALEY hands NATHAN her bag]

HALEY: Here. You go first.

NATHAN: Alright

[NATHAN takes the item out of the bag]

NATHAN: Socks.

HALEY: I was playing it safe. What did you get me?

NATHAN: Open it and see.

[HALEY pulls out a cream negligee]

HALEY: Oh my gosh. This is really nice. Thanks.

NATHAN: Okay. If we go to this next place and we hate it, we can just get some pizza, alright?

HALEY: Okay.







[A BEDROOM. LUCAS tucks PEYTON in under the covers, then joins BROOKE at the computer]

BROOKE: Says here she’ll be disoriented, may have some short term memory loss, which is maybe not a bad thing.

LUCAS: How long ‘til it wears off?

BROOKE: Overnight, probably. Think she’ll be okay?

LUCAS: I don’t know, Brooke.

BROOKE: I feel terrible. It’s all my fault.

LUCAS: Yeah, well, what’s done is done. The med student says she’s gonna be okay, right? So we just need to watch her until she wakes up.

BROOKE: I can do it. You’ve done way too much already.

LUCAS: I don’t mind hanging out. This time, I’d worry about her too much if I took off anyway.

BROOKE: Okay


LUCAS: Look. It's not your fault, okay?


LUCAS: And hey, you did get her out of there.

[BROOKE nods]







[A RESTAURANT. A WAITER hands HALEY a menu as NATHAN sits down]

WAITER: Here you go, Miss… Sir

NATHAN: Thanks… to be honest, I’m a little afraid.

HALEY: Order your favorite dish for the other person.

NATHAN: Any chance your favorite dish it… prime rib?

HALEY: Yeah, we have a lot of that at my house.

NATHAN: I’m not very experienced with this so, uh…

HALEY: Ordering food?

NATHAN: No. I mean, with Peyton, it was all just parties and games and drama. I never really did anything like this. This is different.

[HALEY nods]

HALEY: Different… good? Different weird?

NATHAN: No, good.

HALEY: Okay.

NATHAN: I’m really glad you decided to come.







[LUCAS’ HOUSE. KAREN and KEITH are sitting at the table, eating]

KAREN: So the other night, after the SPL banquet, you said something.

KEITH: Yeah, I know.

KAREN: You said that you… you weren’t the person you want to be. [Pause] I feel the same.

KEITH: Yeah, well, maybe it’s time we change that.

KAREN: I want to. I’m a little scared.

KEITH: You don’t need to be. I promise.

KAREN: Good. Because there’s something I want to talk to you about.

KEITH: Me too. You first.

KAREN: I got accepted to this cooking program in Italy. It’s uh, been a dream of mine since I was a teenager.

[KEITH looks hurt]

KEITH: Well, that’s, that’s great. When would you leave?

KAREN: Oh. Right away, actually. I’d have to leave the day after tomorrow, actually.

KEITH: Well, for how long?

KAREN: Six weeks. But I mean, do I have a right to go traipsing half way across the world when I have a son and a business to worry about?

KEITH: Well, you’ve got good instincts, so what does your gut say?

KAREN: That I should go.

KEITH: Well, then you should trust that. I mean, you know, you spent your whole life putting Lucas first and he’s a good kid, but now you need to go after a dream of your own.

KAREN: That’s what Lucas said.

KEITH: Well he’s right.

[KEITH lifts his glass]

KEITH: Here’s to your great adventure.

[They clink glasses]







[THE BEDROOM. BROOKE’S sitting on the bed next to PEYTON. LUCAS stands in the doorway]

LUCAS: Still sleeping? [Pause] Here, I made some coffee if you want...


BROOKE: I don't know how you do it.


LUCAS:... it's easy. The directions are on the bag.


BROOKE: You know what I mean. You'd give up everything to help her after what happened at Nathan's house.


LUCAS: She told you about that?


BROOKE: A little... look, the thing about Peyton; it's really hard for her to let her guard down but once she does, she's got this amazing heart, you know.


LUCAS: Sounds like something the two of you have in common... who knew.


BROOKE: So you don't have any brothers, do you?

[Right after she says it, she realizes what was wrong with the question and starts to laugh]


LUCAS: You mean... besides Nathan.


BROOKE: [embarrassed] Yeah...how’d that work anyway? I mean, are you…

LUCAS: I’m three months older. My mom got pregnant right after her senior year. Dan moved on to Nathan’s mom the first semester of college.


BROOKE: That must have been really hard for your mom. [Pause] So you two are pretty close.


LUCAS: Yeah. We do a lot of stuff together. We talk... she's really great.


BROOKE: Sounds nice. My parents would rather throw cash at me and send me on my way then spend any time with me.


[PEYTON shifts and they look at her]


LUCAS: Listen, you can grab some sleep if you want. I'll watch her for a while.


BROOKE: Okay [Smiling] I'd rather stay and talk to you if you don't mind.


LUCAS: I don't mind...

[They share a smile]







NATHAN: I thought you’d be into lobster.

HALEY: Dude, macaroni and cheese is food of the gods.

NATHAN: Yeah, if the gods are five year olds.

[HALEY laughs]

NATHAN: Ready for this next envelope?

HALEY: Yep.

NATHAN: Reveal a secret that nobody else knows about you.

HALEY: Okay. When I was in second grade, I stole some candy.

NATHAN: Come on, that’s not a secret. Tell me for something to real.

HALEY: I cheated on a Geometry test last year.

NATHAN: Haley James cheated?

HALEY: Yeah. My dad was out of town and um, my mom was sick and I had to take care of her so I didn’t really have time to study.

NATHAN: Did you get caught?

HALEY: No. That was the point. I mean, I knew what I had done and that didn’t sit right for me.

NATHAN: So you started tutoring?

HALEY: Yeah. I guess I thought it would be like, penance, or something. But it turns out I really liked it.

NATHAN: I thought it was just to get to me.

HALEY: So, what about you? What’s your… secret?

[A group of NATHAN’S friends walk over]

FRIENDS: What’s up, Nathan?

FRIEND: Hey

NATHAN: What’s up, guys?

FRIEND: What’s this?

NATHAN: Well, you know Haley’s my tutor, right?

FRIEND: Looks more like a date to me.

NATHAN: No, dude, it’s definitely not a date.

FRIEND: Okay. If that’s your story.

[The friends walk off]

NATHAN: Hey, I’m sorry about that.

HALEY: Are you really that embarrassed to be seen with me?

NATHAN: No. He just, he was gonna-

HALEY: Why are you only nice to me when we’re alone?

[NATHAN doesn’t answer and HALEY stands up]

HALEY: You know, for a few hours there I was actually starting to think that you weren’t a son of a @#%$ and you just, God, fooled me again.

[HALEY starts to leave]

NATHAN: No! Uh, Haley, wait.







[THE BEDROOM. PEYTON’S AWAKE]

LUCAS: Hey. How are you feeling?

PEYTON: Like hell. What are you doing here?

LUCAS: You don’t remember last night, huh?

PEYTON: I remember Brooke took me to a party.

LUCAS: A guy slipped you something in your drink. Brooke called me to help out.

[PEYTON starts to sit up, shocked]

LUCAS: No, nothing happened! Brooke stopped him.

PEYTON: God…

LUCAS: Alright, I’m gonna go wake her up, okay?

PEYTON: Wait! Thanks. Again.

LUCAS: I just wanted to make sure you were okay, alright?

[LUCAS gets up]

PEYTON: Lucas…

[LUCAS turns around]

PEYTON: I’m sorry.

LUCAS: For what?

PEYTON: All sorts of things.

[LUCAS nods]







[A PARKING LOT NEAR THE WATER. LUCAS pulls the truck to a stop]

LUCAS: You want me to follow you home?


BROOKE: No. I'll be okay.


LUCAS: Okay. [Pause] So why'd you call me, anyway? I'm not Nathan or one of the guys...


BROOKE: Because I knew you'd come through.


LUCAS: You're a good friend to her, Brooke.


BROOKE: You sound surprised.


LUCAS: Sorry, I just... I guess I just figured that you were...


BROOKE: A brainless slut.


LUCAS: No. You're not. What I was gonna say was that I just…I didn't think that you were... that tough. But I was clearly wrong about you.


BROOKE: It's okay. Most people are. [She leans in and kisses him on the cheek]


LUCAS: Hey Brooke... call me. If you need anything, okay?


[Brooke nods]


BROOKE: Count on that.


[She gets out of the truck. He sits there for a moment after she leaves]







[LUCAS’ HOUSE. LUCAS walks in and KAREN’S standing there, angry]

KAREN: Please tell me that you were somewhere in the land of no phones.

LUCAS: I know. I should’ve called.

KAREN: Coming home would’ve been another option.

LUCAS: You’re right. I’m sorry.

KAREN: You, you looked me in the eye and said ‘Go to Italy. I can take care of myself.’

LUCAS: Look, I can, Mom! A guy drugged Peyton’s drink at a party. Brooke called me

for help. I took her home, waited until she felt better. Truth.

KAREN: As excuses go, that’s pretty solid. Is she okay?

LUCAS: Yeah, she’ll be fine.

KAREN: Drugs, parties, and I’m supposed to leave the country.

LUCAS: Hey, don’t not go to Italy because of this? Okay, Mom, please?

KAREN: We’ll see. But if I do decide to go I’m going to have Keith come and stay here while I’m gone.

LUCAS: Great, just as long as you go.

[LUCAS pulls a piece of paper from his sweatshirt pocket]

LUCAS: I went on Peyton’s computer and booked you a flight on the emergency credit card, non-refundable.

[KAREN looks up and smiles]

LUCAS: I want you to have something for yourself, Mom. You’ve earned it.

[They hug]







[OUTSIDE HALEY’S HOUSE. NATHAN’S throwing rocks at a window]

HALEY: Trying to wake up my parents? That’s their room.

[NATHAN turns around to see HALEY behind him]

NATHAN: Wait! Haley, look, I need to apologize, okay?

HALEY: You should write them in bulk if you’re going to hand apologies out that often.

NATHAN: Can we just- I don’t know how to do this, alright? I’m not like you.

HALEY: What does that mean?

NATHAN: I screw up a lot, alright? And being around you, I just, I don’t want to be

that guy anymore.

HALEY: Well who do you want to be, Nathan?

NATHAN: I want to be someone who’s good enough to be seen with you.

HALEY: [Frustrated] Well you should’ve thought of that last night. You know, I keep, I keep putting myself out there, and you keep blowing it, it’s probably a good thing because at this point there’s nothing you could say or do that’s gonna surprise me.

[NATHAN leans in and kisses her suddenly]

HALEY: [Quietly] Except that. You shouldn’t have done that, Nathan.

NATHAN: I wanted to.

HALEY: Yeah.

[HALEY pauses, looking at him, then suddenly leans forward, kissing him again, this second kiss much more passionate than the first]







[KAREN’S CAFÉ. DEB walks in as KAREN’S looking at a piece of paper]

DEB: Have I lost my dining privileges?

KAREN: Why would you?

DEB: Oh, because yesterday I popped off about how you should drop everything and

go to Italy. I- I can be a tad bit pushy.

KAREN: Actually, I was, uh, all set to get. But then this morning I was, uh, going over

the numbers and there really is no way I can afford to shut down for six weeks.

DEB: Well then don’t. Hire me. I, I can take over.

[KAREN laughs]

KAREN: Right…

DEB: Well why not? I’ve got the time and the management experience, and, and if that’s all that’s keeping you from going.

KAREN: Deb, be serious. I have two things in my life. Lucas and this café.

DEB: I know that. And because of that you know I take it seriously. You can walk me through the big stuff today and Haley can help me with the rest.

KAREN: I can’t. I can’t.

DEB: Karen. I’d like to believe we’re friends. And, uh, I know that’s happened quickly, but it has, and it means a lot to me, so I’m going to say this and then deny it if it ever gets out. There are things in my life I would change if I could, and running from opportunity is one of them. Go to Italy. Let me help you go. Your life is now.

[KAREN smiles]

KAREN: Okay… okay.







[PLAYGROUND COURT. LUCAS and his friends are playing basketball. A car pulls up]

LUCAS: [To Skills] Are you going to play D? [Pause] What?

SKILLS: She aint coming to watch me play, dawg. Mmm-mmm.

[LUCAS turns around to see Brooke walking toward the picnic table. She sits on it next to MOUTH]

BROOKE: Hey. What’s your name again?

MOUTH: Mouth.

BROOKE: Really? That was my nickname in summer camp. Because I slept with my mouth open.

MOUTH: Right. Of course…

BROOKE: You know, you’re kind of cute. Do you have a girlfriend?

[MOUTH looks shocked]

BROOKE: I’ve got a real knack for hooking people up.

[BROOKE catches LUCAS’ gaze and smiles. He smiles back]







[THE SCOTT’S HOUSE]

DAN: Mmm. What smells so good?

DEB: Uh, I got takeout from Karen.

[DAN frowns]

DAN: [Gesturing to Karen’s laptop and other business-related supplies] What’s all this?

DEB: I’m going back to work for a while.

DAN: Oh. Deb, that’s great. The foundation must be thrilled.

DEB: Uh, no, not with the foundation. Um, I’m going to run the café for Karen while she’s away at cooking school in Italy. Keith is moving in with Lucas while she’s away and I told Karen [Pause] Oh, um, what are you doing?

[DAN’S looking around]

DAN: I’m looking for the hidden cameras. Because you can not be serious.

DEB: Uh, I am, serious. Karen has had enough taken away from her and if I can give just some tiny part of that back-

DAN: And you did all this without discussing it with me first?

DEB: The way you discussed all those decisions you made about Nathan with me?

DAN: Payback’s an ugly emotion, Deb.

[DEB smiles and walks away]







[LUCAS’ HOUSE. KEITH and KAREN are carrying a huge suitcase out of the house]

KEITH: I thought you were going for six weeks.

[LUCAS follows KAREN out of the house]

KAREN: [To LUCAS] So, you sure you’re okay with Deb taking over?

LUCAS: Yeah. If it means you get to go.

[KAREN hugs LUCAS]

KAREN: Oh. I love you.

LUCAS: I love you, too.

[KEITH’S finished getting the suitcase into the car. He walks over to KAREN]

KEITH: You ready to go?

KAREN: Yeah.

KEITH: Great… got a little present for you.

[KEITH holds up 10,000 lyre]

KEITH: This is all that’s left of my backpacking trip through Europe.

KAREN: 10,000 lyre.

KEITH: Yep. It’s only worth about 6 bucks but you can, uh, get yourself a gelato.

[KAREN smiles and leans against KEITH]

KEITH: Don’t worry. It will all be waiting for you when you get back.









[KAREN’S CAFÉ. HALEY’S GIVING DEB ‘The DRILL’]

HALEY: Around six o’clock people get out of work, they want to come by

DEB: Six o’clock.

HALEY: Yeah. That’s when it starts getting really busy.

[The phone rings]

HALEY: I’ll just…

DEB: Yeah.

[A car horn honks. DEB looks out the window to see KAREN waving. She smiles and waves back]







[THE SCHOOL. HALEY’S just leaving the building to go home (you see buses behind her) when she sees Nathan down the hall]

HALEY: Bye… sorry. [Pause]

[NATHAN starts walking toward her, but he runs into friends]

FRIEND: What up, Nathan?

[NATHAN nods and knocks fists with the friend. HALEY starts to leave. NATHAN notices]

NATHAN: Haley!

[NATHAN runs after her. She stops and lets him catch up. He pushes a hair out of her face, making it obvious he doesn’t care who knows]







[NEW BRUNSWICK COUNTY AIRPORT. KAREN and KEITH are at the departure gate]

KEITH: Don’t forget to call when you land, okay?

KAREN: Alright. [Pause] You remember when you said the other night that I had good instincts and that I should trust them?

KEITH: Yeah.

[KAREN leans in and kisses a shocked KEITH. Karen pulls back]

KAREN: You were right.

[KAREN walks away and KEITH watches, smiling. They wave.







[THE SCHOOL. LUCAS is walking and he runs into PEYTON]

PEYTON: Hi.

[PEYTON hugs him]

PEYTON: I owe you.

[PEYTON smiles, walking away. LUCAS catches BROOKE’S gaze. She smiles at him, then walks away with PEYTON. LUCAS watches them]

BROOKE: So, been to any bad parties lately? [Pause] Come on, I’ll walk you to history.

Kikavu ?

Au total, 137 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

didine36 
28.09.2018 vers 15h

EstellleR 
09.09.2018 vers 17h

kira2000 
06.08.2018 vers 21h

diana62800 
06.08.2018 vers 03h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

dorianeSJ4 
13.07.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série A Discovery of Witches !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente

Survivor
Hier à 19:09

Le pendu
04.11.2018

La cafète
18.09.2018

En duo
16.11.2018

Hilarie Burton
15.11.2018

Captures
12.11.2018

Musiques
12.11.2018

Snowed Inn
12.11.2018

Austin Nichols
01.11.2018

Actualités
Calendrier Novembre

Calendrier Novembre
Le calendrier de novembre est disponible. Et c'est avec Stephen Colletti que vous passerez ce mois...

 InStyle and Kate Spade dinner

InStyle and Kate Spade dinner
Sophia Bush était présente lors du InStyle and Kate Spade dinner le 23 octobre 2018 au Spring Place...

National Geographic Photo Ark

National Geographic Photo Ark
Sophia Bush était présente lors du National Geographic Photo Ark le 11 octobre 2018 au Annenberg...

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual

National Breast Cancer Coalition's 18th Annual
Bethany Joy Lenz était présente lors du National Breast Cancer Coalition's 18th Annual Les Girls...

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris

Convention 1,2,3 Ravens! à Paris
Alors qu'elle n'avait pas encore annoncé sa présence, Hilarie Burton l'a fait cette semaine pour la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

StefLibre, Hier à 15:11

Venez nous faire part de votre avis sur le nouveau quartier A Discovery Of Witches !

choup37, Hier à 15:50

Bannière en vote pour Elementary, et thème pour Cold case

cinto, Hier à 18:12

Allô, les gourmands et gourmandes!! sondage de desserts sur Ma sorcière Bien Aimée. Pour voter, on ne prend pas encore un gramme! profitez!!

grims, Hier à 19:47

Aujourd'hui venez poster une photo du personnage féminin que vous détestez sur le quartier Vikings !

Kika49, Hier à 21:24

Luke Mitchell a besoin de vos votes afin de départager ses bannières sur le quartier Blindspot (Topic Votre Avis Compte).

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site