VOTE | 660 fans

#615 : Combinaison gagnante ?

Lucas et Julian ne sont pas d'accord sur le choix du directeur pour leur film. Peyton a des sentiments mitigés sur l'idée d'un cadeau surprise pour Lucas. Brooke est confrontée à des problèmes de relation.

Popularité


4.5 - 4 votes

Titre VO
We Change, We Wait

Titre VF
Combinaison gagnante ?

Première diffusion
19.01.2009

Première diffusion en France
24.10.2009

Plus de détails

Réalisateur: Les Butler

Scénario: John Norris

L'épisode commence avec un match de basket opposant l'équipe de Nathan à une autre équipe. Haley et Jamie sont dans le public. Ils sont déçus de voir que Nathan reste sur le banc au lieu de jouer. L'équipe  finit par perdre le match car Davon Fox (le joueur qui n'arrêtait pas de provoquer Nathan) n'a pas réussi à marquer un panier.

 

 

Dans les vestiaires, tous les joueurs sont déçus à part Davon qui arrive en parlant  triomphalement. Nathan lui rappelle qu'ils viennent de perdre. Il lui rétorque que même si l'équipe a perdu, lui a marqué 33 points et que c'est ça qui lui importe. Nathan lui répond que c'est un sport d'équipe et non pas un sport individuel. Le ton monte entre les deux jusqu'à ce que le coach rentre et les deux se calment.

Direction la maison de Lucas où ce dernier est en train de faire la vaisselle. Peyton le rejoint et ils commencent à parler du fait que Lucas n'arrive toujours pas à trouver un réalisateur pour le film même s'il a déjà rencontré cinq. Il la prévient que le père de Julian arrive le lendemain et  qu'il n'est pas très content. Peyton lui dit que peut être le sixième sera le bon. Lucas lui dit qu'il faut que ce dernier ait la même vision qu'il a lui à propos du film.

 

 

Nathan vient rejoindre sa femme et son fils qui l'attendent dans les gradins. Jamie est en colère, il dit à son père que ce n'est  pas lui qui a perdu mais c'est les autres. Nathan lui rappelle que c'est une équipe et que donc lui aussi a perdu car il fait partie de cette équipe même s'il na pas joué. 

Chez elle, Brooke est dans son salon avec Julian. Tous deux s'embrassent passionnément. Brooke lui dit qu'il faut prévenir Peyton de ce qui se passe entre eux, Julian lui répond qu'ils pourraient plutôt aller dans sa chambre et faire autre chose. Elle lui répond qu'ils ne peuvent pas car elle a interdit à Sam d'amener des garçons dans sa chambre. Elle ne peut donc pas faire le contraire et ramener un garçon dans sa chambre. Ils continuent à s'embrasser jusqu'à ce que Sam arrive et les surprend, elle se moque d'eux avant de se rendre dans sa chambre. Brooke est complètement gênée, Julian lui dit encore une fois qu'ils devraient aller dans sa chambre. Elle se lève et va s'enfermer dans sa chambre le laissant tout seul dans le salon.

 

 

On se retrouve dans une casse de voiture où un réalisateur est en train de visualiser une vieille caravane sous le regard dubitatif de Julian et Lucas. Ce dernier lui demande ce qu'ils font ici, il lui répond que cette caravane sera la maison de Lucas. Lucas lui répond qu'il a grandi dans une maison normale mais le réalisateur lui dit qu'il faut dramatiser les choses. Julian lui rappelle que c'est une histoire vraie et que donc, ils ne veulent pas réécrire l'histoire. Le réalisateur lui répond que c'est le seul endroit qu'il imagine pour l'histoire. Ayant assez de tout ça, Lucas quitte les lieux.

 

Dan est chez son cardiologue et lui demande quelles sont les chances pour qu'il ait un cœur. Son médecin lui répond qu'elles sont les mêmes qu'avant et que la prochaine fois qu'on le bipera, il faut qu'il se présente. Dan lui répond qu'il essaiera de ne pas se faire kidnapper. Il faut dit que la seule chose à faire maintenant c'est d'attendre. Dan quitte le cabinet dépité. 

 

 

Le coach est dans son bureau en train de visionner le match. Nathan arrive et lui dit que si Davon avait fait la passe, ils auraient gagné. Le coach lui répond qu'il a marqué 33 points. Nathan lui rétorque que c'est un jeu d'équipe et qu'un meneur doit penser à ses coéquipiers, ce que Davon n'a pas fait. Le coach lui rappelle que ce qu'il est en train de faire là c'est le travail d'un entraineur, or Nathan a déjà refusé d'occuper ce poste donc ce n'est pas à lui de parler de ça. Il lui donne quand même le livre où ils planifient les tactiques du match et lui dit d'y jeter un coup d'œil.

Julian et Lucas sont assis à la table d'un restaurant. Ce dernier lui fait une  remarque à propos du béret qu'il a sur la tête. Le père de Julian arrive et leur demande ce qu'il ne va pas avec ce nouveau réalisateur. Lucas lui dit qu'il est trop idiot. Julian affirme ce que dit Lucas en appelant son père « papa » mais ce dernier lui fait remarquer qu'il l'appelle Paul depuis bien longtemps et qu'il n'a donc pas à l'appeler « papa ». Lucas lui explique que les réalisateurs qu'ils ont rencontrés ne correspondent pas à ses attentes. Paul lui dit de choisir avant le lendemain sinon il va prendre le stupide chapeau de Julian, y mettre les noms des réalisateurs, et  c'est le hasard qui décidera.

 

 

 

Nathan arrive dans la pièce où  Haley est en train de jouer au piano. Elle demande comment ça s'est passé avec l'entraineur. Il lui dit que rien n'a changé et lui demande de ne plus venir avec Jamie assister aux matchs afin que leur fils ne soit pas déçu. Haley lui rappelle que Jamie considèrera toujours son père tel un héros mais il lui répond que ce n'est pas toujours facile de voir son héros avoir des difficultés. Haley lui dit qu'ils y  vont pour le soutenir qu'il joue ou non car ils forment une équipe donc ils gagnent et ils perdent ensemble.

 

 

Julian vient rejoindre Brooke à sa boutique. Elle lui demande pourquoi il ne l'a       pas rejointe dans sa chambre. Il lui dit qu'il ne trouve pas ça drôle. Elle lui offre un blouson de sportif. Il en est touché et la remercie avant de partir et de la laisser seule avec Peyton qui vient d'arriver.

Cette dernière lui demande pourquoi elle ne lui a pas dit qu'elle sortait avec Julian, ce à quoi Brooke répond par la négative lui disait qu'elle la haïrait si jamais elle le faisait. Peyton lui répond que non car elle sait comment il est. Elle lui  raconte que le week-end où ils ont rompu, il est partie à Sundance où il s'est consolé avec une autre fille. Elle lui dit qu'une fois le film terminé, il partira et refera la même chose avec une autre fille.

Quelqu'un vient frapper à la porte d'Haley, elle descend quand elle s'arrête dans son élan en découvrant Lucas à genoux un écrin à la main. Il lui fait théâtralement une demande en mariage. Il lui dit que c'est ce que voulait la réalisateur de L.A. il reprend son sérieux et lui montre la bague qu'il compte offrir à Peyton. Elle a trouve très belle mais lui dit qu'elle croyait qu'il comptait lui offrir la bague de Keith, il lui répond qu'il voulait le faire mais vu qu'il l'avait offerte à Lindsey, il ne voulait pas la redonner à Peyton.

 


 

 

Julian, qui porte le blouson de sportif, vient voir Brooke à la boutique. Elle lui demande froidement s'il a oublié quelque chose. Elle lui demande s'ils vont quelque part dans leur relation. Julian lui répond qu'il ne sait pas et qu'il veut juste qu'ils prennent du bon temps ensemble. Brooke  lui dot que ce n'est pas la réponse qu'elle attendait. Elle lui dit qu'avant, ça lui aurait convenu mais que maintenant, ce n'est plus ce qu'elle veut. Ils en viennent à parler de Sam et de Peyton, alors Julian lui dit qu'ils devraient dorénavant se concentrer que sur le film avant de partir.

Jamie est avec son grand-père. Il lui demande à quoi sert le bipper. Dan lui explique qu'il sert à l'aider. Il lui demande ensuite des nouvelles de son père, Jamie lui dit qu'il a enfin retrouvé une équipe mais qu'elle est mauvaise car ils perdent toujours. Il lui dit d'être patient et que ça va s'arranger. Il lui dit aussi que Jamie sera le premier au courant une fois que le bipper sonnera.

Chase et Mia au studio en train de s'embrasser, elle se lève pour lui faire entendre une nouvelle chanson. Elle lui dit qu'elle est nerveuse et lui dit de lui mentir si jamais c'est mauvais.

En même temps, Lucas et Peyton sont en voiture. Il l'arrête et Peyton reconnait l'endroit de leur première rencontre au bord de la rivière. Tous deux descendent de la voiture et sous le regard ému de Peyton, il s'agenouille et lui offre la bague. Elle lui dit qu'elle est heureuse de savoir qu'il la connait autant avant de l'embrasser amoureusement.

 

 

Nathan est en train de jouer au Rivercourt quand Dan vient le rejoindre. Il lui dit que de perdre a certains avantages. Il lui qu'il est au courant de sa situation dans sa nouvelle équipe et lui rappelle que sa chance viendra. La seule question qui lui pose est de savoir s'il  sera prêt à ce moment-là. Il lui montre le bipper et lui dit que si un jour il sonne, il comprendra que c'est une seconde chance et qu'il ne la laissera pas passer et que donc la seule chose à faire et d'attendre qu'une seconde chance se présente. Il part laissant Nathan pensif.

 

 

 

Peyton arrive au studio et y trouve Paul, le père de Julian, elle est contente de le voir. Lui aussi est content de voir à quel point elle semble heureuse. Elle lui dit qu'elle l'est vraiment en lui montrant sa bague de fiançailles. Il lui dit que Lucas a plus de goût en bijoux qu'en réalisateur. Peyton lui dit qu'elle ne veut pas être mêlée à tout ça. Il lui dit qu'il est déçu que Julian l'ait laissée partir sans se battre pour leur couple. Elle lui dit que ça ne l'a pas touché tant que ça et qu'il s'est vite consolé à Sundance mais Paul lui dit que ce n'est pas vrai et qu'il avait le cœur tellement brisé qu'il ne s'est même pas rendu à ce festival. Il part laissant Peyton pensive.

Julian demande à Lucas de faire un choix définitif pour le réalisateur. Tous deux discutent à ce propos.

Jamie va rejoindre son père au salon. Ce dernier est en train d'étudier les tactiques pour le prochain match. Il explique à son fils en quoi consiste ce travail et tous deux commencent à réfléchir ensemble.

 

 

Lucas vient rendre visite à Brooke qui est dans sa boutique. Ils  parlent de Julian et du blouson qu'elle lui a offert, Lucas lui demande s'ils sortent ensemble mais elle lui répond que non. Elle lui dit que d'après lui, ils prennent du bon temps sans plus. Ils parlent du chois du réalisateur et Brooke lui dit qu'il ne doit pas faire de compromis et qu'il doit faire en sorte que le réalisateur raconte l'histoire tel que lui s'en souvient.

 

 

Peyton vient voir Haley chez elle, en même temps, Jamie demande à sa mère s'il peut appeler quelqu'un, ce qu'elle lui permet de faire. Peyton ramène à Haley un cd contenant la nouvelle chanson de Mia. Haley remarque la bague et s'amuse en lui disant que Lucas la lui a proposée à elle avant. Peyton lui dit qu'elle aime mais qu'elle aurait préféré avoir celle de Keith. Haley lui dit alors que c'est ce que voulait Lucas mais qu'il ne l'a pas fait car il l'avait déjà donnée à Lindsey. Au même moment, Jamie raccroche et on voit que son interlocuteur est le coach de son père.

Lucas et Julian sont en train de discuter à propos du choix du réalisateur quand Adam, le réalisateur qu'il avait rencontré à LA, arrive et leur dit qu'il a entendu qu'ils avaient besoin d'un bon réalisateur.

 

 

 

Chase amène à Mia un  cocktail. C'est en fait le cocktail qu'elle avait aidé à le préparer. Il lui demande de lui mentir si jamais il est mauvais. Elle le goute et lui dit qu'il est très bon. Elle lui dit qu'il devrait repartir au bar mais elle le retient en l'embrassant.

Adam est dans le salon de Lucas. Il lui explique ainsi qu'à Julian pourquoi il devrait le choisir comme réalisateur. Il dit à Lucas que même s'il a écrit un bon scénario, il lui faut quelqu'un pour retranscrire ça sur grand écran et qui pourrait s'adapter a n'importe quelle situation. Il leur dit que cette personne c'est lui. Lucas lui dit que non car il cherche un réalisateur qui pourrait recréer l'histoire qu'il a vécu, un réalisateur qui comprendrait pourquoi une simple chanson influence autant Peyton, pourquoi Brooke peut avoir deux faces et que chacune d'elle est aussi incroyable que l'autre. En somme, il veut un  réalisateur qui peut transformer les petites choses en grandes choses. Adam n'a pas vraiment l'air de comprendre ce qu'il veut. Lucas finit en lui disant qu'il n'est vraiment pas la personne qui puisse le faire.

 

 

Peyton vient voir Brooke et lui dit qu'elle s'est complètement trompée à propos de Julian et que tout ce qu'elle lui avait raconté était faux. Elle lui dit que finalement Julian est une bonne personne en réalité. Brooke lui dit que le code entre filles interdit qu'on sorte avec les ex. Peyton lui rappelle qu'elle est fiancée avec Lucas qui est l'ex de Peyton, alors il n'y a aucun code à respecter.

Retour au gymnase où les joueurs s'entrainent. Nathan donne des conseils à Davon mais ce dernier l'envoie sur les roses sous le regard du coach qui n'a rien raté de leur entretien.

Lucas vient voir Paul et lui dit qu'il n'a pas encore réussi à choisir aucun. Il lui dit qu'ils peuvent trouver un meilleur réalisateur. Paul lui dit que c'est trop tard et qu'il va s'en occuper.

Il ne reste que quelques secondes avant la fin du match, le coach appelle ses joueurs et il leur dit ce qu'ils doivent faire. Il demande à Davon de faire une passe mais ce dernier refuse  car il sait que c'est lui le meneur. Il lui fait du chantage et  lui dit que s'il ne le fait pas, il préfère s'assoir sur le banc. Le coach le regarde et lui dit alors de s'assoir sur le banc. Il demande à Nathan de prendre sa place. Ce dernier rentre sur le terrain sous l'applaudissement de sa femme et de son fils. Il commence à jouer et fait une passe à son coéquipier faisant gagner son équipe.

 

 

 

Adam vient rejoindre Paul. Ce dernier lui demande pourquoi il veut le voir. Adam lui explique qu'il a envie de faire un vrai bon film qui soit authentique. Remarquant que Paul n'adhère pas à ce qu'il dit, il lui tient le même discours que lui a tenu Lucas.

Haley et Jamie sont sur le terrain en train de marquer des paniers sous le regard de Nathan. Il est rejoint par son père qui lui dit qu'il est vraiment fier de lui, ce qui semble tout de même le toucher.

On a ensuite un montage où Mia est dans le studio en train de composer de la musique sous le regard attendri de Chase, puis c'est Peyton qui vient voir Lucas pour lui parler. Elle lui dit qu'elle veut porter la bague de Keith. Lucas ouvre alors le  tiroir de son  bureau et en sort la bague de Keith et la met au doigt de Peyton qui lui dit qu'elle la portera pour le reste de sa vie.

 

 

Julian vient frapper chez Brooke et veut lui rendre le blouson car il veut entamer quelque chose de durable. Il lui dit que quand il est arrivé, tout le monde pensait que c'était pour la fille du livre. Mais il n'était là que pour faire un film, et il s'avère que tout le monde avait raison, il est là pour l'autre fille du livre. Brooke lui sourit. Il s'avance vers elle et l'embrasse, elle lui dit alors qu'il devrait continuer ça dans sa chambre.

 

 

Quelqu'un vient frapper à la porte de Lucas, il vient ouvrir et c'est Adam qui est complètement ivre. Il est venu le voir pour lui annoncer que c'est lui le réalisateur qu'à choisi Paul pour diriger le film. Il s'en va en disant à Lucas que quand ils se verront le lendemain, ils devront parler de certaines choses : Il a quelques idées pour la scène finale...et lui demande d'en reparler demain !  Il part laissant un Lucas désagréablement surpris.

 

 

 

Fin de l'épisode.

 

Rédigé par Mouna.

 

 

DANS LES EPISODES PRECEDENTS

 

PAUL: Si on parlait du réalisateur. Vous voulez quoi vous?

LUCAS: Je veux un réalisateur qui rentre dans notre univers parce que c'est ça la base de mon livre.

 

BOBBY: Scott, tu te rassieds.

DEVON: A la niche numéro 15, tu n'es pas près de me remplacer.

 

CHASE: Salut, est-ce que Peyton est dans le coin?

MIA: Heu, non.

CHASE: Tu n 'aurais pas une idée de ce qu'on met dans un long island Ice tea, par hasard?

 

SAM: Alors quand est-ce que tu vas conclure avec Brooke?

JULIAN: Je passe chez elle pour travailler, c'est tout.

SAM: Elle te plait, avoues le.

JULIAN: C'est faux.

SAM: C'est vrai, ça se voit.

 

JULIAN: Faut qu'on reste professionnel sinon c'est le bazar entre Peyton et le reste.

BROOKE: Oui professionnel.

JULIAN: Attention, si jamais j'essayais de t'embrasser...

BROOKE: Oui, ce serait complètement...

JULIAN: Complètement...

BROOKE: Oui...

 

LES FRERES SCOTT

 

GYMNASE DE CHARLESTON

 

Les charlestons Chiefs sont en plein match.

 

COMMENTATEUR: Tous les supporters des Charlestons Chiefs retiennent leur souffle. Leur équipe est mené d'un point à 10 secondes de la fin du match.

BOBBY: Bon, c'est notre dernière chance. On va tenter une feinte à 4 croisé. On éparpille la défense et on isole le 23 en pointe. Devon, tu dribbles le joueur qui te marque et si il y en a deux qui t'ont bloqué, tu fais la passe à Rod sous le panier.

DEVON: Je sais que ce que j'ai à faire.

BOBBY: Ok les gars, c'est parti. J'espère que tout le monde connait sa place. Cri de guerre à 3. 1,2,3 Chiefs!

DEVON: Toi, ta place c'est sur le banc numéro 12. aller les gars, je vais vous montrer qui est le champion.

 

Haley et Jamie sont là pour encourager Nathan.

 

JAMIE: Quoi? Il joue toujours pas!

 

Nathan encourage les joueurs.

 

NATHAN: Aller, celui-là il est pour nous!

COMMENTATEUR: Le match reprend, dix secondes à jouer et les Chiefs ont un point de retard. C'est la dernière action de la soirée. Le ballon est au Chiefs, il cherche l'ouverture, il passe à Devon Fox. Il a marqué 33 points, son équipe compte sur lui pour le grand final. Il est marqué par deux défenseurs! 4 secondes à jouer, Rod est démarqué sous le panier mais Fox choisi de shooter et c'est raté. Les Chiefs perdent à la fois leur dernière occasion et le match de ce soir.

JAMIE: Ils sont perdus!

 

Devon entre dans le vestiaire tout content, ce n'est pas le cas de Nathan.

 

DEVON: Alors qui s'est le champion? Vous avez vu mon duck dans le troisième quartant, hein? J'étais en feu ce soir. J'espère que quelqu'un appris des photo de moi en action! Je l'ai mérité!

NATHAN: On a perdu le match, je te rappelle.

DEVON: Non, toi tu as perdu. Avec 30 points, moi j'ai gagné.

NATHAN: Je croyais que le basket était un sport collectif?

DEVON: Tu es un rigolo, toi? Si tu veux passer en NBA, faut montrer que tu marques des points et moi c'est ce que j'ai fait. Moi, j'ai gagné. Et toi, tu es dans l'équipe pour réchauffer le banc, c'est tout.

NATHAN: Ah vraiment?

DEVON: Ouais, mon pote. Tu es remplaçant.

(Bobby intervient)

BOBBY: Vous avez un problème, messieurs?

DEVON: Non, je rappelais seulement au petit nouveau qui est-ce qui commande ici. Ouais, c'est moi la star ici. C'est le grand Devon Fox.

 

MAISON DE LEYTON

 

Lucas fait la vaisselle, Peyton vient le voir.

 

PEYTON: Il y a un nouveau gadget magique qui s'appelle un lave-vaisselle.

LUCAS: Ici, c'est moi le lave-vaisselle. Je fais ça depuis que j'ai l'age de Jamie. Ça m'aide à me détendre et à réfléchir.

PEYTON: A te détendre? D'accord. Qu'est-ce qui te stress à part d'avoir une fiancée enceinte?

LUCAS: Le projet de film. Julian et moi, on a vu cinq réalisateurs et aucun nous plait. Mais demain on en voit un autre. Oh, et le père de Julian doit venir nous mettre la pression. Apparemment il trouve que je mets un peu trop de temps à me décider.

PEYTON: D'accord mais il est possible que le candidat numéro 6 soit la perle rare que tu attendais.

LUCAS: Oui, il paraît que ce réalisateur est un visionnaire.

PEYTON: Génial, tu dois être content.

LUCAS: Ouais sauf si sa vision est très différente de la mienne.

 

GYMNASE

 

Nathan rejoint Haley et Jamie dans les tribunes.

 

NATHAN: C'est la première fois de ma carrière que je perds cinq matchs d'affilé. Ben je crois que je préfère gagner.

JAMIE: C'est pas toi qui a perdu Papa, c'est cette équipe de nuls.

NATHAN: Oh, il est un peu énervé ce jeune homme.

HALEY: Et encore, tu aurais du le voir il y a 20 minutes.

NATHAN: Tout va bien Jamie. Moi, je porte le même maillot que ces joueurs alors que je sois sur le banc ou sur le terrain, c'est toujours mon équipe. On gagne tous ensemble et on perd tous ensemble. N'oublies pas ça, fiston.

JAMIE: D'accord.

NATHAN: T'es mignon.

HALEY: Toi, ça va?

NATHAN: Ouais. Ça va mieux.

HALEY: Bon, on rentre chez nous.

 

MAISONDE BROOKE

 

Julian et Brooke sont en train de s'embrasser sur le canapé.

 

BROOKE: C'est très mal mais c'est tellement bon. Qu'est-ce que je vais dire à Peyton. On devrait être dans mon salon en train de s'embrasser.

JULIAN: Bon, d'accord. Je comprends que ça puisse te gêner. On n'a qu'à continuer dans ta chambre alors mais de préférence sans nos vêtements.

BROOKE: Ça me tente mais c'est pas possible. J'ai interdit formellement à Sam d'inviter des garçons dans sa chambre. J'ai pas envie d'être une maman hypocrite.

JULIAN: Mais connaissant Sam, elle a bien du enfreindre cette règle cinq fois au moins.

BROOKE: Non, une seule.

JULIAN: Super, donc tu peux l'enfreindre une fois toi aussi. Sinon, je serais pas juste.

BROOKE: J'ai dit non. Ce petit sourire là, il devrait être interdit. C'est très mal. C'est très mal.

 

Sam rentre à la maison, elle les surprend.

 

SAM: Très bien. Alors histoire qu'on soit clair sur les nouvelles règles de la maison. J'ai pas le droit d'inviter des mecs dans ma chambre mais j'ai le droit de faire tout ce que je veux du moment qu'on reste dans le salon, c'est ça?

BROOKE: Je le savais.

SAM: On est d'accord?

JULIAN: Je crois que tu devrais abréger ta loi anti-garçon.

BROOKE: Toi, tu restes en dehors de ça.

SAM: Julian a raison.

BROOKE: Et toi, tu es impitoyable.

SAM: Je sais. J'aurais mon walkman sur les oreilles, juste au cas où. Bonne nuit.

BROOKE: C'est la honte. Et toi, ça te fait rire.

JULIAN: J'avais raison, on ferait mieux de continuer la soirée dans ta chambre et de préférence...

BROOKE: …sans nos vêtements.

JULIAN: Ouais.

BROOKE: Bien sur.

(Brooke part dans sa chambre en claquant la porte)

JULIAN: Je suppose que je dois te suivre. Inutile de me raccompagner.

 

DECHARGE

 

Le réalisateur croit que c'est l'endroit idéal pour tourner le film.

 

REALISATEUR: Qu'est-ce que tu vois? Peux-tu distinguer l'âme qui se cache dans cette image?

LUCAS: Excusez moi. J'ai pas compris.

JULIAN: Je crois qu'il parlait tout seul.

LUCAS: Juste pour info. Je peux savoir ce qu'on fait dans une casse?

REALISATEUR: C'est là, la maison de Lucas. C'est parfait.

LUCAS: Non. C'est pas possible. J'ai grandi dans une vrais maison. J'ai eu une enfance assez heureuse, plutôt normale.

REALISATEUR:C'est pas intéressant, il n'y a rien de plus ennuyeux que la normalité. Ce qui m'intéresse moi c'est la grâce et la misère. Tiens, j'ai une idée. On va tout tourner caméra à l'épaule.

JULIAN: Écoutez Peter, il ne faut pas oublier que c'est une histoire vraie. Alors c'est vrai d'accord une vraie, nous on trouve ça super mais on ne veut pas réécrire le passé.

REALISATEUR: C'est ici le seul endroit où je peux imaginer tourner la scène la plus cruciale du film. C'est ici que gang ennemi de Lucas tue son oncle Keith au cours d'une énorme fusillade.

LUCAS: Ça suffit. Je m'en vais.

 

HOPITAL

 

Dan passe des examens.

 

DAN: Docteur, n'hésitez pas à être franc. Vous croyez que j'ai une chance de trouver un deuxième cœur?

DOCTEUR: Oui, comme la première fois. Mais elle est faible.

DAN: Bon, d'accord. Ça me rassure.

DOCTEUR: Il ne faut pas perdre espoir. La dernière fois, vos chances étaient tout aussi faibles et on vous a donné un donneur.

DAN: Et son cœur a sauvé un autre malade.

DOCTEUR: Exactement. Il serait mort sans la greffe.

DAN: Alors c'est délicat de lui demander de me rendre le cœur même si j'étais avant lui.

DOCTEUR: Il risque de dire non.

DAN: J'en ferai autant.

(Le docteur lui redonne un autre bipeur)

 

FLASH-BACK, MAISON DE CARRIE

 

Carrie jète le bipeur contre le mur.

 

CARRIE: Je vous ai dit de la fermer!

 

HOPITAL

 

DOCTEUR: Faites attention à ce bipeur et cette fois quand il sonnera, téléphonez nous.

DAN: D'accord. N'essaierai de ne pas me faire kidnapper par une folle dingue.

DOOCTEUR: Vous n'avez plus qu'à être patient et croisez les doigts.

 

BUREAU DE BOBBY

 

Bobby regarde la cassette du match, Nathan arrive.

 

NATHAN: Si Devon aurait fait la passe à Rod, on aurait gagné le match.

BOBBY: C'est possible.

NATHAN: Je suis venu vous demander de me faire jouer.

BOBBY: Il n'y a que quelques semaines que tu es dans l'équipe Nathan. Tu dois apprendre les systèmes de jeu et tu joues à un nouveau poste.

NATHAN: Je sais. Et si l'équipe gagnait, je serai même pas venu vous voir.

BOBBY: Tu veux le même poste que le meilleur joueur de cette équipe. Devon a inscrit 33 points hier soir.

NATHAN: Et il n'a fait qu'une passe décisive et encore on appelait ça une passe mais c'était un tir manqué. Un bon meneur de jeu doit savoir faire circuler le ballon. Alors si Devon n'apprend pas à faire des passes, on va perdre nos matchs. J'ai vu ça plusieurs fois.

BOBBY: Ça, c'est pas un discours de joueur mais de coach. Je te rappelle que tu as refusé ce boulot là. Il faut que tu sois patient. Ton tour viendra. Tiens, jettes un œil là-dessus. Ça décrit certains de nos systèmes offensifs, familiarises toi avec et après on pourra reparler de te faire jouer. Mon numéro est dedans si tu as des questions.

NATHAN: D'accord. Merci, coach.

 

RESTAURANT

 

Julian et Lucas ont rendez-vous avec Paul.

 

LUCAS: Tu as acheté une casquette?

JULIAN: Ouais. Pourquoi?

LUCAS: Comme ça, pour rien.

JULIAN: Tu trouves que ça va pas.

LUCAS: Si ça te va.

JULIAN: Si ça m'allait si bien, tu n'aurais pas remarqué que je l'avais. Ça t'aurait paru naturel.

(Paul les rejoint)

PAUL: Allons-y. Je vous écoute. Alors pourquoi il vous plait pas celui là? Il est trop grand? Trop gros?

LUCAS: Trop fêlé!

PAUL: Ça ne m'amuse plus Lucas.

JULIAN: Non, papa, Lucas a raison. Ce type, c'est un gros fêlé.

PAUL: Tu m'appelles Paul depuis que tu as 15 ans. C'est pas la peine d'essayer de m'amadouer avec des ''papas''.

LUCAS: Bon, ces réalisateurs que vous nous avez envoyés, ils ont tous beaucoup de talent, c'est sur. L'ennui, c'est qu'ils ne comprennent pas ce film.

PAUL: Je suis navré de l'entendre mais je dois reprendre les choses en main. Je vous ai envoyé 6 réalisateurs différents et tous pourraient faire de film. C'est pas compliqué. Alors prenez en un, n'importe lequel mais choisissez vite parce que si vous continuez, je vais demander à Julian de me prêter son chapeau ridicule, je fais mettre les 6 noms dedans et je fais tiré au sort de le réalisateur qui va tourner notre film. Alors pour l'éviter, vous avez jusqu'à demain pour choisir un nom. Est-ce que s'est clair?

 

MAISON DE NALEY

 

Haley joue du piano, Nathan la regarde.

 

NATHAN: Je me demande comment j'ai fais pour me trouver une femme aussi talentueuse que toi?

HALEY: tu as eu de la chance, c'est tout.

NATHAN: Et j'ai même eu le droit de lui faire un enfant.

HALEY: Alors qu'est-ce que t'as dit ton coach?

NATHAN: J'ai l'impression que je ne suis pas prêt de jouer un match.

HALEY: Oh, désolée chéri.

NATHAN: C'est pas grave. Mais je crois qu'il vaut mieux ne pas emmener Jamie la prochaine fois. Je ne veux pas le décevoir.

HALEY: Tu ne va pas le décevoir, tu es son héros.

NATHAN: Oui, je sais. Et ça dois lui faire mal au cœur de voir son héros sur le banc de touche.

HALEY: On va à tes matchs pour t'encourager mon cœur que tu joues ou pas et en plus c'est très important que notre fils voit que tu refuses de baisser les bras.

NATHAN: Tu as peut être raison.

HALEY: Tu es sur? Il n'y a pas que ça. On est une équipe aussi. On gagne ensemble et on perd ensemble.

NATHAN: D'accord.

 

CLOTHES OVER BROS

 

Julian entre dans le magasin.

 

BROOKE: Pourquoi tu es parti si vite hier soir? Moi, je t'attendais dans mon lit.

JULIAN: Et tu trouve ça drôle?

BROOKE: Oui, très. Tiens, regarde. Pour le film, qu'est-ce que tu en dis?

JULIAN: Bravo, on si croirait.

BROOKE: Non, j'ai pas fini. Il faut que je les traite pour qu'elles aient l'air un peu usées mais c'est assez simple. J'ai usé pas mal de veste sportive au lycée.

JULIAN: Oui, je me doute que tu avais du succès.

BROOKE: Je suis sur que les filles de ton lycée rêvait d'accord le privilège de porter ta veste.

JULIAN: Non, j'étais pas assez sportif pour pouvoir porter la veste du lycée.

BROOKE: Dommage. Mais maintenant...

JULIAN: Super. Tu l'as faite exprès pour moi?

BROOKE: Ouais et regardes les insignes. Tu as joué quatre ans dans l'équipe de foot. Pas mal pour un garçon qui n'était pas sportif.

JULIAN: Merci beaucoup.

BROKE: Avec joie.

JULIAN: Bon, faut que j'y aille.

BROOKE: D'accord.

(Julian sort tandis que Peyton entre)

BROOKE: Salut.

JULIAN: Salut Peyton.

PEYTON: Oh non, Brooke!

BROOKE: Quoi?

PEYTON: Ça y est, tu couches avec Julian!

BROOKE: Non, c'est pas vrai!

PEYTON: Si tu couches avec lui. Ça sent tout de suite.

BROOKE: Ton radar à ragots est mal réglé, je t'assure on a rien fait du tout. Et si on aurait fait quelque chose, tu m'en voudrais beaucoup?

PEYTON: Non, je t'en voudrais pas. Je connais Julian, intelligent, beau garçon charmant, son beau sourire ravageuse lui a déjà ouvert des tas de lit.

BROOKE: Je le connais ce sourire.

PEYTON: Malheureusement Julian a d'autre facettes bien moins charmantes. Le weekend où il a rompu avec moi, il a réussi à me remplacer en 20 minutes. Il est allé au festival de Sundance, il a séduit une petite actrice et la mise dans son lit avant que j'ai fini de sécher mes larmes. Ça a fait les gros titres de la presse à scandale et c'est là que j'ai compris que c'était pas quelqu'un de bien. J'avais besoin de ça pour ouvrir les yeux. Alors il faut que tu te méfies de lui. Je le connais. Des que son film sera fini, il ira en préparer un autre au bras d'une nouvelle conquête et ce jour là, tu pourras dire adieu au beau garçon si charmant et à son sourire ravageur. Tu les verras plus. Julian est comme ça.

 

MAISON DE NALEY

 

Haley descend les escaliers et voit Lucas à genoux avec une bague dans les mains.

 

HALEY: Mais qu'est-ce que tu fabriques?

LUCAS: Haley, veux-tu m'épouser?

HALEY: La blague est tellement malsaine que je refuse de rire.

LUCAS: Tu te souviens du réalisateur taré, c'est comme ça qu'il voulait que mon film se finisse.

HALEY: Tu rigoles?

LUCAS: Oh, non.

HALEY: C'est n'importe quoi!

LUCAS: Tu crois qu'elle plaira à Peyton?

HALEY: Oh, wouaw. J'en sais rien. D'habitude, les filles n'aiment pas les gros diamants. Je suis sure qu'elle en sera folle. Mais entre nous, je croyais que tu lui donnerais l'alliance de Keith. Elle avait tellement de valeur à tes yeux.

LUCAS: En toute franchise, c'est la bague que je voulais lui donner aussi.

HALEY: Alors il fallait pas acheter celle là.

LUCAS: J'avais pas le choix. J'avais donner l'autre à Lindsey.

HALEY: Elle te la bien rendue.

LUCAS: Justement j'ai peur qu'à cause de ça, Peyton n'en veuille plus. Alors j'ai préféré acheter une autre bague.

HALEY: Je comprends. Oh, elle est coincée. On dirait que je vais être obligée de la garder. Désolée.

 

CLOTHES OVER BROS

 

Julian revient au magasin avec la veste sportive.

 

JULIAN: Alors?

BROOKE: Tu as oublié quelque chose?

JULIAN: Non, j'ai juste envie de te voir. Tu es sur que ça va?

BROOKE: Oui. Non, j'en sais rien.

JULIAN: C'est pourtant simple comme question. Ça va ou ça va pas?

BROOKE: J'en sais rien. Écoute, je voudrais surtout pas te mettre la pression, ni que tu te sentes mal à l'aise. Mais j'ai une question à te poser. Je veux savoir où ça va?

JULIAN: Quoi? Cette discussion. Moi j'en sais rien, je suis un petit peu perdu.

BROOKE: Je n'ai pas envie de rigoler Julian. Nous deux. Toi et moi, où on va? Qu'est-ce qu'on fait?

JULIAN: J'en sais rien. On s'amuse tous les deux, on profite de la vie.

BROOKE: Ouais. Je m'attendais de ce genre de réponse de ta part.

JULIAN: Quoi? C'est pas mal de profiter de la vie.

BROOKE: Non, c'est pas mal. Et il n'y a pas longtemps, une petite aventure ne m'aurait convenu mas c'est dommage parce que tu ne connaitras jamais cette version de moi. Mais ma situation a changé, je dois être responsable maintenant. J'essaye d'être un modèle pour Sam et c'est dur de concilier avec le fait de s'amuser, d'avoir des aventures. Désolé.

JULIAN: Donc ce qui t'arrêtes, c'est la petite Sam.

BROOKE: Il y a Sam, moi...

JULIAN: Peyton?

BROOKE: Qu'est-ce que ça peut faire? Je sais très bien que tu en iras quand le film sera fini.

JULIAN: Alors, c'est ça. Bon, d'accord. On ferai peut être mieux de ralentir alors et se concentrer sur le boulot.

BROOKE: Si je comprends bien, tu n'as pas envie d'aller plus loin.

JULIAN: Vu ton accueil, j'ai l'impression que c'est toi qui n'as plus envie de me voir. Mais tant pis, c'est pas grave. On fait comme tu veux Brooke.

 

RIVERCOURT

 

Jamie mange une glace avec Dan.

 

JAMIE: C'est quoi ce machin?

DAN: C'est avec ça que l'hôpital va m'appeler quand on pourra me soigner.

JAMIE: Et ils vont t'appeler bientôt?

DAN: J'espère que oui.

JAMIE: Moi aussi.

DAN: Parles moi de papa. Comment il va?

JAMIE: Il a été pris dans une équipe mais ils le font jamais joué. Ils sont pas très bon, je crois. Et ils s'arrêtent pas de perdre.

DAN: T'inquiètes pas, ton père est le meilleur. Et ça finit toujours par se remarquer. Ce qui compte, ce n'est pas la tactique, c'est de jouer avec cœur. Et ça ton père en a à revendre. Fais confiance.

JAMIE: Hey, tu as entendu! Je crois que c'est ton machin qui a sonné.

DAN: Non, pas encore. Mais dès qu'il sonnera, je te préviendrais. Finis ta glace.

JAMIE: D'accord.

 

STUDIO D'ENREGISTREMENT

 

Mia et Chase s'embrassent.

 

MIA: J'aimerai bien te chanter une chanson.

CHASE: Cool. Je t'écoute.

MIA: Non, on a le temps. Aller, il faut que j'ai de la volonté. On se fait dur.

CHASE: Va jouer ta chanson, tout de suite.

MIA: Oui, chef.

(Mia s'installe au piano)

MIA: Excuses moi, j'ai le trac.

CHASE: Je croyais que tu étais une professionnelle?

MIA: Ouais mais là, c'est la première fois que je joue ce morceau.

CHASE: Donc je serai le premier à l'entendre?

MIA: Peut être. Tu te souviens l'autre soir quand in était là, on parlait de voir une ville d'en haut et tout à l'air diffèrent de loin? Et bien, c'est en pensant à toi que j'ai écrit cette chanson. Alors promets de me dire qu'elle est géniale même si tu la détestes.

CHASE: Pas de problèmes, je pourrai mentir pour toi.

MIA: J'espère que tu n'auras pas à mentir.

 

PRES DU LAC

 

Lucas et Peyton sont en voiture, il s'arrête au bord de la route.

 

PEYTON: Pourquoi tu t'arrêtes? On est en panne?

LUCAS: Regardes dehors.

PEYTON: C'est là qu'on s'est rencontré.

(Ils descendent de la voiture)

PEYTON: Il y a longtemps que je n'étais pas revenue dans le coin.

LUCAS: Je revenais quelques fois. Quand tu étais à Los Angeles, je revenais pour penser à toi. On va tourner une scène du film ici. Un moment clé de notre relation.

PEYTON: C'est là que tout à commencer. Tu était mignon au volant de ta dépanneuse.

LUCAS: Et toi , tu as été infect avec moi. Tu te souviens? Petit un, tu ne me connais pas.

PEYTON: Et petit deux, tu ne me connais pas. Rigoles pas, c'est vrai que tu ne me connaissais pas.

LUCAS: Oh si, bien sur que si. Je t'ai toujours connu. J'ai quelque chose pour toi. L'ennui, c'est qu'on est déjà fiancé alors je sais pas si je dois me mettre à genou pour ça.

(Lucas lui offre une bague)

PEYTON: Oh, c'est pas vrai! Elle est pour moi?

LUCAS: Ouais. Tu la trouves jolie?

PEYTON: Oh oui. Elle est magnifique; je suis tellement heureuse qu'on se connaisse si bien.

 

RIVERCOURT

 

Nathan fait quelques tirs.

DAN: Ouaw, je suis content de voir que tu es toujours aussi précis. Il paraît que ton équipe a perdu cinq matchs d'affilé. Je sais ce que s'est. En fait, non.

NATHAN: Tu es venue pour te moquer de moi.

DAN: Non, je suis venue de dire qu'on peut gagner en perdant.

NATHAN: Ça faisait longtemps. Les bons conseils de Dan Scott qui ne s'applique jamais dans la vraie vie. Je t'écoute. Éclaires moi, oh grand maitre.

DAN: Le changement vient souvent en temps de crise. Tu vas bientôt briller.

NATHAN: Je ne suis pas aussi confiant que toi. Parce que leur meilleur joueur est à mon poste.

DAN: Tu sais comment j'appelle le meilleur joueur d'une équipe qui perd?

NATHAN: Un perdant.

DAN: Tout juste. Un perdant. Pour le moment, c'est son équipe mais bientôt, tu vas prendre sa place.

NATHAN: On verra, je sais pas trop.

DAN: Tu va avoir ta chance. Tu le sais aussi bien que moi Nathan. Il reste un petite question. Est-ce que tu seras prêt? Saura-tu la saisir? Tu vois ce bipeur? C'est lui qui va me dire si oui ou non j'ai une seconde chance. Et je te promet une chose. Si on me la donne, j'en profiterais à fond. D'ici là, il faut attendre, c'est tout.

 

STUDIO DE PEYTON

 

Peyton entre dans son bureau, quelqu'un joue au billard.

 

PEYTON: Qu'est-ce que vous faites là? Paul! Génial, je savais que vous étiez en ville. J'espérais qu'on aurait le temps de se voir.

PAUL: C'est ton assistante qui m'a ouvert.

PEYTON: Mon assistante?

PAUL: Oui, Mia. Une brunette très mignonne.

PEYTON: Oh, c'est pas mon assistante, c'est une chanteuse. Il faut que je lui dise de ne pas faire confiance à tout le monde. Vous auriez pu être un serial killer. On en a déjà vu à Tree Hill.

PAUL: Ouais, je suis au courant. Je suis content de te voir. Ça marche pour toi. Patronne de label, c'est bien et tu sembles heureuse, c'est encore mieux.

PEYTON: Je suis de bonne humeur aujourd'hui.

PAUL: Oh super Lucas a autant de goût en matière de bijou que de femme. Par contre, en ce qui concerne les réalisateurs, c'est pas ça.

PEYTON: Je ne me laisserai pas entrainer dans cette discussion.

PAUL: C'est pas une mauvaise idée. Félicitations pour ces bonnes nouvelles. Il y a longtemps qu'on s'est pas vu.

PEYTON: Ouais il y a un moment. C'était juste avant Sundance. Et je m'en souviens, je n'ai jamais autant pleuré que ce weekend là.

PAUL: Ça me fait de la peine à moi aussi. Mon fils a déjà beaucoup d'erreurs dans sa vie mais je t'assure que la pire a été de te laisser partir.

PEYTON: Je ne pense pas que Julian le regrette autant que vous. La preuve, j'avais lu à l'époque qu'il avait passé tout le festival au bras d'une starlette du cinéma.

PAUL: Il ne faut pas croire tout ce qu'on lit dans la presse à scandale.

PEYTON: Pourquoi vous le défendez?

PAUL: Parce que lui, il n'a rien fait. C'était moi qui avait tout inventé. Je voulais faire parler de son film mais Julian, il n'est même pas allé à Sundance. Il a manqué la première de son film tellement il était triste et je pense qu'il ne s'en ai jamais vraiment remis. J'adore ta déco.

 

MAISON DE LEYTON

 

Julian et Lucas repasse en revue les réalisateurs.

 

LUCAS: Et toi tu crois vraiment que l'un d'eux peut faire ce film?

JULIAN: Ils en sont tous capables. La vraie question est lequel d'entre eux va moins le gâcher?

LUCAS: On en est réduit à ça. Après prendre le moins mauvais.

JULIAN: Ouais. On limite la casse.

LUCAS: Bon d'accord. Lequel tu préfères?

JULIAN: Bon, très bien. Tu risques de croire que j'ai perdu la tête mais l'anglais avec le béret est le meilleur.

LUCAS: Attends, tu rigoles? Son dernier projet était un film sur des marionnettes cannibales.

JULIAN: C'était un peu dérageant mais avoues que ce gars-là à du style. Et vous seriez mignon toi et les autres en marionnettes. Je parie que ça te plairait.

 

MAISON DE NALEY

 

Nathan regarde les tactiques optées par Bobby.

 

JAMIE: Papa, tu lis quoi?

NATHAN: Disons que je fais mes devoirs.

JAMIE: Les champions de basket ont des devoirs?

NATHAN: Oui, bien sur. Il faudra que je sois prêt quand on me fera jouer.

JAMIE: Tu crois qu'un jour tu feras un match?

NATHAN: Je l'espère. C'est au coach de décider.

JAMIE: Il est méchant?

NATHAN: Non, il est gentil. Mais tu sais ce que s'est, il doit faire ce qui est le mieux pour l'équipe. Mais tu peux m'aider à progresser. On a dit d'apprendre les systèmes de jeu et c'est dur tout seul.

JAMIE: Attends, je vais les regarder avec toi.

NATHAN: Cool. Viens par là. Tu vois ce schéma, ça c'est la feinte à quatre croisés. En fait, tu as quatre joueurs qui se place...

JAMIE: Dons toi, tu ne joueras pas avant que ton coach l'est décidé?

NATHAN: Voilà, il suffit de patienter. Alors dans ce schéma là, je dois me placer sur l'aile pour attirer la défense sur moi...

 

CLOTHES OVER BROS

 

Lucas entre dans le magasin.

 

LUCAS: Salut. J'aurais droit à une veste?

BROOKE: Je t'en fabriquerais une. Tu seras gentil d'attendre un petit peu.

LUCAS: Julian, tu lui refuses rien.

BROOKE: Quoi? C'est lui qui t'a dit que je ne refusais rien?

LUCAS: Non, c'est moi qui l'ai deviné tout seul quand j'ai vu sa jolie veste.

BROOKE: Oh, oui.

LUCAS: Brooke, tu sors avec Julian?

BROOKE: Non, pas du tout. Jusqu'à ce matin, oui, on profitait de la vie selon ses termes à lui. Mais c'est fini avant d'aller plus loin. Il ne t'a rien raconté?

LUCAS: Non. Vu que je n'aime pas vraiment Julian, on ne parle pas de grand chose à part de notre film.

BROOKE: Bon d'accord. Comment ça se passe?

LUCAS: Le nouveau réalisateur a de grandes idées. Lucas ferait parti d'un gang et habiterait au milieu d'une décharge. La classe!

BROOKE: Je suis désolé.

LUCAS: Mais tu t'en sors bien. Il voit Brooke dans un manoir à Charlotte.

BROOKE: Alors ça, c'est un film qui va me plaire. Tiens le coup. Ne fais aucun compromis sauf si tu en as envie. La pire chose qui pourrait se passer, c'est que ce film soit un échec parce qu'ils n'ont pas respecté ce que tu as créé.

LUCAS: Alors qu'est-ce que je dois faire?

BROOKE: Bats toi de toutes tes forces. Il faut qu'ils racontent ton histoire comme toi tu l'as écrite.

 

MAISON DE NALEY

 

Quelqu'un frappe à la porte.

 

HALEY: Oui, entrez.

JAMIE: Maman, je peux téléphoner?

HALEY: Oui, si tu veux mais qui est-ce que tu appelles?

(Peyton entre)

PEYTON: Tu ne devineras jamais ce que j'ai là?

HALEY: On dirai un CD.

PEYTON: Oui, un CD mais qu'est-ce qu'il y a dessus?

HALEY: De la bonne vieille disco!

PEYTON: Le nouveau titre de Mia.

HALEY: Et depuis quand Mia a un nouveau titre?

PEYTON: C'est tout chaud et c'est génial.

HALEY: Donnes, je vais écouter ça.

JAMIE(au téléphone): Allo? Oui, c'est Jamie Scott. Faut qu'on cause tout les deux.

HALEY: Oh, ça y est. Lucas t'a donné sa bague!

PEYTON: Comment ça? Il te l'a montré.

HALEY: Oui. Il m'a même demandé ma main avec cette bague mais j'ai dit non merci.

PEYTON: Ben tant mieux pour moi. C'est la plus jolie bague qu'on met offerte.

HALEY: C'est bizarre. Tu n'as pas l'air convaincu.

PEYTON: Si, je suis contente mais je pensais que Lucas me donnerai l'autre, celle que Keith avait choisi pour Karen.

HALEY: Je vais te confier un secret mais tu jures que Lucas ne saura pas que je t'en ai parlé.

PEYTON: Je te donne ma parole.

HALEY: Il voulait te demander ta main avec la bague de Keith mais il penserait que tu la refuserais parce qu'il l'avait déjà offerte à Linsdey.

 

Jamie est au téléphone avec le coach de Nathan.

 

JAMIE(au téléphone)Donc l'important, c'est de pas connaître tout les systèmes du jeu du classeur mais d'avoir du cœur. Je crois que je devriez réfléchir un peu à tout ça.

BOBBY(au téléphone): C'est promis. À un de ces jours Jamie.

 

MAISON DE LEYTON

 

Julian et Lucas sont sur le perron puis une limousine se gare devant la maison.

 

JULIAN: On était d'accord pour l'anglais au béret.

LUCAS: ben désolé mais j'ai changé d'avis.

JULIAN: Paul veut une réponse aujourd'hui.

LUCAS: On lui en donnera une.

JULIAN: Je peux savoir laquelle, s'il te plait.

LUCAS: Je t'avoue que ça, j'y ai pas trop réfléchir.

JULIAN: quand tu auras une idée, tu seras gentil de me prévenir. En tant que producteur il faut que j'ai l'air au courant. C'est qui ça?

LUCAS: Oh non, c'est pas possible.

(Dixon sort de la voiture)

DIXON: Lucas Scott! Alors ça va ma poule? Attends là Argyle, je reviens.

JASON: Moi, je m'appelle Jason.

DIXON: Regardes pièges de cristal, c'est un chef d'œuvre.

JULIAN: Qu'est-ce que tu fais là, toi?

DIXON: Mon agent m'a dit que vous ne trouviez pas de réalisateur pour votre film. Mais comme je suis trop, j'ai décidé de vous donner une chance.

 

STUDIO D'ENREGISTREMENT

 

Chase fait une petite surprise à Mia.

 

CHASE: Je t'apporte un petit cadeau. Voilà. Et j'ai enfin amélioré mon Long iland Ice tea.

MIA: Je t'aurais félicité si je ne t'aurais pas donné la recette. Désolé.

CHASE: Promets moi juste une chose. Si tu le trouves dégoutant, tu diras quand même que tu adores.

MIA: D'accord.

(Elle goute)

MIA: C'est bon mais c'est loin d'être génial. C'est pour rire, il est délicieux ton cocktail. Mais je suis sensé travailler moi, pas boire des coup avec toi alors tu ferais peut être mieux de retourner au bar. Mais puisque tu es là, on peut en profiter deux secondes. Hum, tu t'améliores.

 

MAISON DE LEYTON

 

Dixon essaye de convaincre Lucas et Julian de faire ce film.

 

DIXON: On se comprend les gars. Je sais ce que vous avez en tête. Vous avez envie d'un hamburger et d'une fille.

LUCAS: On est sur la même longueur d'onde.

JULIAN: On dirait qu'il lit dans mes pensées.

DIXON: Je suis un homme moi aussi. Je comprends vos envies les gars mais je sais que vous vous inquiéter aussi un peu pour le film. Mais je ne suis pas venu de Los Angeles juste pour me taper une hôtesse dans l'avion, même si c'était agréable.

JULIAN: Elle était canon?

DIXON: Assez pour que je lui accorde un quart d'heure. Je sais que c'est pas ce qui compte. Ce qui compte, c'est ce que moi je vais apporter à votre film. Tu as écrit un bon scenar' Lucas mais c'est pas suffisant. Vous avez besoin d'un vrai réalisateur qui pourra porter votre histoire et la faire vibrer sur les écrans de cinéma. Un réalisateur qui sache ce que s'est une bonne scène, qui pourra d'adapter à toutes les situations. Et ça les amis, c'est mon boulot. C'est mon talent. Et comptez sur moi, on va plus voir des filles à poil que dans les cabines d'essayage, le jour des soldes.

LUCAS: Ça y est, tu a fini?

DIXON: Ça dépend? Vous me prenez ou pas?

LUCAS: Bon. Je vais d'expliquer pourquoi tu ne réaliseras pas ce film. C'est simple. Tu ne t'identifies pas au personnage. Tu ne comprends pas leur monde. Moi, je veux un réalisateur qui puisse retranscrire ce qui m'a fait de revenir à l'endroit où on a fait nos premières armes, le vieux terrain de basket près du fleuve. Je veux quelqu'un qui soit capable d'expliquer aux téléspectateurs pourquoi certaines chansons peuvent en une seconde changer l'humeur de Peyton. Quelqu'un qui a vu que la personnalité de Brooke a deux facettes complètement différente mais que les deux sont fabuleuses. Je veux un réalisateur qui aime les détails et qui aime les mettre en avant. Et justement, toi tu es tout sauf ça.

 

CLOTHES OVER BROS

 

Peyton passe dire un mot à Brooke.

 

PEYTON: Salut.

BROOKE: Salut.

PEYTON: Je suis nulle.

BROOKE: Ça, c'est pas nouveau.

PEYTON: Tout à l'heure, je t'ai raconté des choses sur ma rupture avec Julian et j'ai appris que certaines de mes informations n'étaient pas tout à fait exactes.

BROOKE: Quelles informations!

PEYTON: Ben en fait toutes. En réalité, il n'a pas couché avec une autre juste après m'avoir quitté et il a même raté la première de son film tellement il était triste. Donc il est possible que Julian soit effectivement le garçon gentil et sensible que je croyais.

BROOKE: Je te remercie d'être venu me le dire. Mais ça ne change rien au problème. Je ne veux pas sortir avec l'ex de ma meilleure amie. C'est une règle d'or.

PEYTON: Quoi? Non mais attends tu plaisantes. Je te rappelles que je suis sensé épouser l'un de tes ex alors je pense que toi tu as droit de faire ce que tu veux.

 

GYMNASE DES CHIEFS

 

L'équipe s'échauffe avant le match.

 

NATHAN: Hey, Devon! Tu as une seconde?

DEVON: Si tu veux un autographe, on verra ça tout à l'heure numéro 12.

NATHAN: Ce soir, tu as Alex Beck devant toi, c'est un défenseur très rapide.

DEVON: Moi, je vais le bouffer tout cru.

NATHAN: Ouais, j'espère. Mais il a le record d'interception. En général, tu dribbles sur la droite, il sait et il va s'y attendre.

DEVON: Tu essayes de m'apprendre à jouer?

NATHAN: Je veux te donner un avantage.

DEVON: Mais j'ai déjà un avantage, je suis le meilleur dans la salle. Alors tu vas gentiment t'asseoir et tu regardes jouer les grands.

NATHAN: D'accord. Comme tu voudras. Mais quand tu en auras marre de te faire piquer le ballon, tu penseras peut être à passer à gauche.

 

BAR

 

Lucas donne sa décision à Paul.

 

PAUL: Alors qui a gagné le gros lot Lucas?

LUCAS: Avant tout sachez qu'on en a longuement parlé de vos six réalisateurs et après mure réflexion, on a décidé de prendre... aucun d'eux.

PAUL: Je suis très déçu d'entendre ça.

LUCAS: Oui, je sais.

PAUL: Vous savez ce que je fais devoir faire?

LUCAS: Écoutez Paul, je suis sur qu'on peut trouver mieux qu'eux.

PAUL: C'est bien possible mais là, on a plus le temps.

 

GYMNASE DES CHIEFS

 

C'est bientôt la fin du match. Une pause est accordée.

 

COMMENTATEUR: Attention, la tension est encore palpable chez les supporters des Chiefs. À 15 secondes de la fin, les équipes sont à égalité.

DEVON: On les tient les gars.

BOBBY: Attention, c'est la dernière action. Maintenant, on est au pied du mur. Voilà ce qu'on va faire. Rhodes, tu fais écran devant Devon puis tu te replaces. Devon, tu attires la défense pour le dégager et tu lui passes le ballon.

DEVON: Pourquoi se serait lui qui mettrait le panier final?

BOBBY: Toute la salle croit que c'est toi qui va tenter le dernier tir.

DEVON: Ben ouais et c'est normal. C'est bon mon boulot de marquer des paniers.

BOBBY: Ton boulot, c'est de faire gagner ton équipe.

DEVON: Je suis le meilleur joueur. Alors c'est moi shoote ou vous vous débrouillez tout seul. C'est à vous de voir.

BOBBY: Parfait. Alors assieds toi. Scott, tu le remplaces. Tu sais ce que tu as à faire coach?

NATHAN: Oui, coach. Je sais exactement ce que je dois faire.

BOBBY: C'est ce que je voulais entendre. La victoire à 3. 1,2,3...

EQUIPE: Victoire!

(Haley et Jamie soutiennent Nathan)

HALEY: Regarde, papa va jouer chéri.

JAMIE: Ouais!!!

HALEY: Ouais!!! Vas-y, mon amour!

(Nathan applique la tactique de Bobby et les Chiefs ont enfin gagné un match)

 

BAR

 

Dixon est convoqué par Paul.

 

DIXON: Paul! Merci de me recevoir.

PAUL: Je te laisse deux minutes. Pourquoi s'est à toi que je devrais confier ce film?

DIXON: Parce que j'ai déjà rapporté un paquet de fric à plusieurs studios dont le tien. Mais quand je vois ma filmo, je sais qu'il me manque un truc. Il faut que je fasse au moins un film de prestige. Un film dont je pourrais être fière et je crois que ce projet s'y prête. Et aussi parce que je comprends ces personnages. Moi, je sais ce que ressent Lucas quand il retourne sur le vieux terrain de basket près du fleuve, je sais qu'une chanson peut en une seconde changer l'humeur de Peyton. J'ai vu tout de suite que Brooke avait deux facettes complètement différente mais que les deux étaient fabuleuses. J'aime les détails Paul et je veux les mettre en avant. Cette histoire, c'est tout moi.

 

GYMNASE DES CHIEFS

 

Dan vient voir Nathan.

 

DAN: J'espère que tu ne m'en veux d'être venu. Je savais que ça valait le coup.

NATHAN: Sept secondes, ça fait court pour se faire remarquer.

DAN: 0 point, 0 intersection, une passe décisive et vous avez gagné. J'ai toujours su que tu y arriverais. Tu te moques surement de ce que j'en pense mais je suis vraiment très fier de toi.

 

STUDIO D'ENREGISTRMENT

 

Mia compose des nouveaux morceaux sous le regard de Chase.

 

MAISON DE LEYTON

 

Peyton veut parler à Lucas qui travaille sur son ordi.

 

PEYTON: Lucas, tu as une seconde?

LUCAS: Ouais. Qu'est-ce qu'il y a? Tu en fais une tête. Aller, viens là. Qu'est-ce qu'il y a?

PEYTON: Je regrette d'avoir accepter cette bague. Elle me plait beaucoup et tu l'as très bien choisi mais c'est pas la bague que j'ai envie de porter. J'ai toujours rêvé d'avoir la bague de Keith car je sais ce qu'elle représente pour toi. C'est celle là que je veux avoir sur mon doigt jusqu'à la fin de ma vie.

LUCAS: Tu es sure?

PEYTON: Hum.

LUCAS: Maintenant elle t'appartient.

PEYTON: Et je ne compte jamais l'enlever.

 

MAISON DE BROOKE

 

Julian frappe à la porte.

 

BROOKE: Julian?

JULIAN: C'est toi qui devrait la porter.

BROOKE: Ça veut dire quoi exactement?

JULIAN: Ça montre que nous deux, c'est officiel.

BROOKE: Arrêtes, on est plus au lycée.

JULIAN: Je sais. Quand je suis arrivé, tout le monde croyait que je courais après une fille, celle du roman. Pourtant je venais juste faire un film au départ. Mais par le temps, j'ai fini par donné raison à tous ces gens. Je suis là pour une des filles du bouquin,l'autre héroïne de l'histoire.

(Ils s'embrassent)

BROOKE: Peut être que cette fois, on peut finir la soirée dans ma chambre

TOUS LES DEUX: Et de préférence sans nos vêtements.

 

MAISON DE LEYTON

 

Dixon frappe à la porte, saoul.

 

DIXON: Alors ça roule ma poule?

LUCAS: Qu'est-ce que tu viens faire ici?

DIXON: J'ai fait le déplacement pour t'annoncer la bonne nouvelle. C'est moi ton réalisateur. 'ai assuré, j'ai signé le contrat. Tu vas voir, on va mettre le feu. J'ai des idées qui se déchire pour le dernière scène. T'inquiètes pas, on voit ça demain. Partenaire.

 

Fin de l'épisode.

Previously  on "one tree hill"...

 

Paul : So, about the director ... what do you want?

Lucas : I want a director that understands the characters. That's what this movie's really about.

 

Team : Let's go! Come on!

Bobby : Scott ... Take a seat.

Devon : Get comfortable,15. Get real comfortable.

 

Chase : Uh, is Peyton around?

Mia : No.

Chase : You wouldn't by chance know how to make a long island iced tea, would you ?

 

Sam : So, when's this thing with you and Brooke gonna happen?

Julian : Brooke and I are working together.

Sam : You like her.

Julian : Do not.

Sam : Do too.

 

Julian : This has to be business, right? I mean, with Peyton and ...

Brooke : This should be business.

Julian : We can't just ... I mean, I kiss you, and then gets ...

Brooke : Definitely. It would be ...

Julian : It would be.

Brooke : Yes.

 

One Tree Hill - Season 6 Episode 15

AT THE GYMNASIUM

Man : Announce Chiefs basketball, and we've got a close one. The Chiefs trail by one with 10 seconds left on the clock.

 

Bobby : Let's bring it in, let's bring it in. All right, huddle up! Okay, guys, this is it ... last play. We're gonna go four-out swing rattle. Spread the defense and isolate 23 at the top of the key. Devon, you're gonna break down your man. If you get doubled up, you hit Rhodes cutting under the basket.

Devon : I got this.

Bobby : All right. Here we go. Everybody knows where they're supposed to be. Let's get "chiefs" on 3 ... 1, 2, 3.

Team : Chiefs!

Devon : You know where you're supposed to be,12? Let's go! Let's go, baby! I got this!

Jamie : What? Aw, come on!

Nathan : Let's go, guys! Bring it home!

 

Man : Here we go. 10 seconds left. Chiefs down by one.  left They try to get the ball to Devon Fox. He's got 33 points tonight. Chiefs do get the ball inbounds. Fox has it now, dribbling on top. Four seconds it, but fox takes the shot instead ... Seven seconds now on the CCK. And Rhodes breaks free under the basket! ... and it's no good! And the chiefs lose a heartbreaker.

 

Devon : Yeah, all right. Now, who saw me throw down that windmill in the third quarter, huh? It was sick! Somebody better put that on a poster. That's all I'm saying.

Nathan : You do realize we lost the game.

Devon : No. You lost. I had 33 points.

Nathan : That's funny. Last time I checked, it's a team sport.

Devon : You don't get it. See, the NBA only scouts players who put up big numbers. Tonight I did that, so I won! And your ass is only hereto keep the bench warm.

Nathan : Oh, is that right?

Devon : Yeah. Yeah, that's right.

Bobby : Is there a problem here?

Devon : No problem. Just reminding your boy here whose team this is. Yeah. That's what I thought. Yeah! It's Devon Fox's house!

 

AT LUCAS'S HOUSE

Peyton : You know, there is this amazing invention called the dishwasher.

Lucas : Yeah. It's called "me". Been doing it since I was, what, Jamie's age? And besides, helps me think.

Peyton : All right. So, besides having a pregnant fiancé, what's going on in that head?

Lucas : Ah, it's the movie. Julian and I have met with five different directors. Turned them all down. Tomorrow we're meeting with the sixth. Oh, yeah. And Julian's dad's coming to town tomorrow. Apparently, he's not happy with how selective I've been.

Peyton : Okay. Well, then, maybe director number six will be the one you've been waiting for.

Lucas : Well, they say he is A ... visionary.

Peyton : That's a good thing, right?

Lucas : Well, yeah. Unless his vision is different than mine.

 

AT THE GYMNASIUM

Nathan : Well, this is the first five-game losing streak of my career. I think I like winning better.

Jamie : You didn't lose, daddy. Those losers did!

Nathan : Somebody's a little fired up.

Haley : Yeah. You should have seen him 20 minutes ago.

Nathan : You know what, Jamie? I wear that uniform just like they do, so doesn't matter if I'm playing or not, it's still my team. We win as a team, and we lose as a team. Remember that, okay?

Jamie : Okay.

Nathan : All right.

Haley : You okay?

Nathan : I am now.

Haley : Good. Let's get you home.

 

AT BROOKE'S HOUSE

Brooke : This is so wrong ... but it's so right. What am I gonna tell Peyton? I can't be on the couch, kissing you.

Julian : Well, okay, then maybe we should just continue this in your bedroom, preferably without our clothes.

Brooke : We can't. I gave Sam a very strict "no boys in the bedroom" policy, and I can't be one of those hypocrite moms.

Julian : Hasn't Sam already broken that rule like five times?

Brooke : Once.

Julian : Okay, then that means you're allowed to break it once. It's only fair, right?

Brooke : No. That grin should be illegal. This is bad. But it's good.

 

Sam : Okay. Well, just so I'm clear on these newly amended rules, I'm not allowed to have boys in the bedroom, but it's okay if I fool around with them out here on the couch. Is that correct?

Julian : I think you should repeal the "no boys in the bedroom" rule.

Brooke : You stay out of this.

Sam : I'm with Julian.

Brooke : You're killing me, Sam.

Sam : I know. I'll have my headphones on tonight, just in case. Good night.

 

Brooke : Oh, my god. It's not funny!

Julian : Okay. Okay, maybe we should just continue this ... in your bedroom, preferably ...

Brooke : Without our clothes. Yeah. Right.

Julian : Should I be following you? I'll just let myself out.

 

IN THE JUNKYARD

Man : Tell me what you see. Where is the soul hidden within this image?

Lucas : I don't know what that means.

Julian :  I think he's talking to himself.

Lucas : I'm just curious, but what the hell are we doing in a junkyard?

Man : There. That's Lucas' house. It's perfect.

Lucas : No, no. It's, uh ... I didn't grow up here. You know, I-I actually had a pretty normal house.

Man : Boring! There's no drama in "normal. I'm going for "8 mile" here. I want gritty. I'm thinking the entire movie should be shot with a handheld camera.

Julian :  Look, Pete, we want to keep in mind this is a true story. You know, it's okay to have a vision ... we love that. We ... we just don't want to rewrite history here.

Man : This is the only place I can see our climactic scene happening! This is the spot where Lucas' rival gang kills his uncle Keith in a drive-by shooting!

Lucas : Okay. I'm done here.

 

IN THE HOSPITAL

Dan : So, doc, tell me the truth. What are the chances of another heart becoming available?

Doctor : Same as they were before ... not great.

Dan : Well, that's comforting.

Doctor : Don't give up hope. Just remember, even with those odds the last time, we were able to find you a heart.

Dan : And it ended up going to someone else.

Doctor : Yes. It saved a man's life.

Dan : Well, we could just ask for it back, tell him we had dibs.

Doctor : I'm afraid not.

Dan : Didn't think so.

Carrie : I said, shut up!

Doctor : Just do yourself a favor. This is me when it goes off, call us.

Dan : Okay. I'll try to avoid being kidnapped by some crazy bitch.

Doctor : All you can do now is wait.

 

AT BOBBY'S OFFICE

Nathan : Devon makes that pass, we win the game.

Bobby : Maybe. I wanted to talk to you about playing time. Nathan, you've been he five minutes. You're still learning the offense, not to mention a new position.

Nathan : I know. And if the team were winning, we wouldn't be having this conversation.

Bobby : You play the same position as the best player on this team. Devon scored 33 points last night.

Nathan : And he had one assist, and that was off of an air ball they called a pass. Look, the job of the point guard is to get the rest of the team involved. So, unless he learns to pass the ball, this team's gonna keep losing. I ... I've seen it before.

Bobby : You know what you sounded like just then? A coach. But you turned down that job, remember? Just gonna have  wait your turn, Nate. Here. Take this. That's some of our new offensive sets. We'll see how they sink in, then maybe we'll talk about some playing time. My number's in there if you have any questions.

Nathan : Yeah. Thanks, coach.

 

AT THE RESTAURANT

Lucas : Is that a new hat?

Julian : Yeah. Why?

Lucas : No reason.

Julian : Am I not pulling it off?

Lucas : Nah, it's fine.

Julian : No. If it was fine, you wouldn't have mentioned it. It would just blend in.

Paul : Okay. Let's hear it. What was wrong with this director? Too short? Too tall?

Lucas : Too idiot.

Paul : This is getting old, Lucas.

Julian : No, dad. Lucas is right. This guy was not a good fit.

Paul : Julian, you've been calling me "Paul" since you were 15,so don't start with the "dad" crap now.

Lucas : All right, look. These directors that you've sent us ... they are all extremely talented, all right? They are. They're just not what we're looking for.

Paul : Well, I'm sorry to hear that. It's time for me to step in. I have sent you six directors. Any one of them could make this movie. So it's real simple. Pick one. I don't care which one it is. Because if you don't, then I'm gonna take that stupid hat off of Julian's head and I'm gonna put all six choices inside of it and I'm gonna reach in and I'm gonna choose your director for you. Now, if you don't like that idea, you have until tomorrow to decide for yourself. Understood?

 

AT SCOTT'S HOUSE

Nathan : I'll try stilling to figure out how I ended up with such a talented wife.

Haley : You just got lucky.

Nathan : No. Getting lucky's how I got a son.

Haley : So, how'd it go with the coach?

Nathan : It looks like I won't be playing any time soon.

Haley : Aw. Sorry, Nate.

Nathan : It's okay. I think you and Jamie should skip the next few games, though. I don't want to let him down.

Haley : Let him down? You're his hero.

Nathan : Exactly I. It can't be easy to watch your hero sit on the bench.

Haley : Maybe we go to those games to support you, whether you play or not. And besides, I think it's important for our son to see you not giving up.

Nathan : Maybe you're right.

Haley : I am. Besides, we're a team, right? We win together, and we lose together.

Nathan : Right.

 

AT CLOTHES OVER BROS

Brooke : Where did you disappear to last night? I was waiting for you in my bed.

Julian : That's not funny.

Brooke : Yes, it is. Check it out. For the movie. What do you think?

Julian : Very authentic.

Brooke : Well, not yet. I have to age them down a little and put some patches on them, but I've had some experience with letterman jackets.

Julian : I'm sure you have.

Brooke : Oh, like you didn't have all the girls in your high school just begging to wear yours?

Julian : No, I didn't play sports in high school. I never had a letterman jacket.

Brooke : Really ? Well... Now you do.

Julian : Did you make this for me?

Brooke : Yep. And look at that. You lettered all four years in football. Not bad for someone who never played sports.

Julian : Thanks, Brooke.

Brooke : You're welcome.

Julian : I'll see you later.

Brooke : Okay. Peyton : Hi.

Julian : See ya Peyton.

 

Peyton : Really, Brooke?

Brooke : What?

Peyton : You two are totally having sex!

Brooke : No, we're not.

Peyton : You so are! I can sense it!

Brooke : Well, then, your senses are off, because we are not having sex. And how much would you hate me if we were?

Peyton : No, I wouldn't hate you. I mean, I know how he is. He's smart, and he's charming, and he gets into a lot of beds with that little scoundrel grin of his.

Brooke : Yeah, I know that grin.

Peyton : All right, well, there's something else you should know. The weekend that he broke up with me, he just jumped into bed with somebody else, okay? He flew off to Sundance, slept with some actress before I could even wipe away the tears, you know? It was all in the tabloids. And that's when I realized what a bad guy he is. You know, I just couldn't figure it out until then. So I want you to be careful, all right? 'Cause the second this movie's over, he's gonna be off on another movie with a new conquest. And before you know it, that charming guy with the sweet grin disappears. That's just who he is.

 

AT SCOTT'S HOUSE

Haley : Oh come on. What are you doing?

Lucas : Haley, will you marry me?

Haley : That is so creepy on so many levels.

Lucas : Yeah, well, that's how that, uh, crazy director in L.A. wanted to end the movie.

Haley : Seriously?

Lucas : Yeah. Do you think Peyton will like it?

Haley : Oh waouh ... I don't know, Luke. Girls usually hate getting big diamonds. I think she'll love it. It's just, I ... I always pictured you giving her Keith's ring. It meant so much to you.

Lucas : The truth is, is I always hoped she'd wear that ring, too.

Haley : So why did you buy this one?

Lucas : Well, because I gave Keith's ring to Lindsey.

Haley : She gave it back to you.

Lucas : Yeah. I just wasn't sure if she'd want it after that. So I figured, you know, couldn't go wrong with a new ring.

Haley : All right. Oh, Luke, it's stuck. Well, I guess I'll just have to keep it now. Sorry.

 

AT CLOTHES OVER BROS

Brooke : Did you forget something?

Julian : No. I just couldn't stay away. Is everything okay?

Brooke : Yes. No. I don't know.

Julian : Well, which is it ... "yes," "no," or, "I don't know"?

Brooke : I don't know. Look, the last thing that I want to do is make it awkward between us, but I need to know something. Is this going anywhere?

Julian : This conversation? I have no idea. I'm completely lost.

Brooke : I'm being serious, Julian. This ... you and me ... what are we ... what are we doing?

Julian : I don't know. We're hanging out. We're having fun.

Brooke : Right. Pretty much what I expected your answer to be.

Julian : What's wrong with having fun?

Brooke : Nothing. And in the past, I would have been fine with a fling. And I'm sorry that you missed out on that version of me. But my situation has changed. I'm really trying to set a good example for Sam, and I just don't know how to explain "just having fun" to her.

Julian : So this is about Sam.

Brooke : Sam, me ...

Julian : Peyton?

Brooke : Does it really matter? I mean, we both know you're gonna leave when the movie's over.

Julian : There it is. Okay. Well, maybe we should just slow it down, focus on the movie.

Brooke : And by "slow down," you mean slam on the brakes.

Julian : Brooke, it sounds to me like you slammed on the brakes before I came in here. But you know what? It's okay. Whatever you want it to be.

 

AT THE PARK

Jamie : What's that, grandpa?

Dan : That's the thing that makes noise when it's time for me to get better.

Jamie : When is it supposed to make the noise?

Dan : Wish I knew.

Jamie : Me too.

Dan : So, tell me, how's your dad?

Jamie : He finally made the team, but he never gets to play. The team's not very good. They always lose.

Dan : Well, that's okay. He always rises to the top, you know? It's not just about X's and O'S. It's about heart, and your dad has plenty of that. So don't worry.

Jamie : Did you hear that? I think it made a sound.

Dan : Not just yet, buddy. But when it does, you'll be the first to know. Eat your ice cream.

Jamie : Okay.

 

AT PEYTON'S STUDIO

Mia : I want to play a song for you.

Chase : Cool. Let's hear it.

Mia : But this is good, too. All right. I'm gonna go sit over there ... in a second.

Chase : Go play me your song, goof.

Mia : Okay. So, I'm a little nervous.

Chase : I thought you did this for a living.

Mia : Yeah, but this is different. No one's ever heard this before.

Chase : So I'm gonna be your first.

Mia : We'll see. So, remember when we were talking the other night about flying over a city and how things look

different from a distance? Well, you kind of inspired me to write this. So, promise you'll lie and say you love it if you hate it.

Chase : I can do that. I can be a good liar for you.

Mia : Well, hopefully, you won't have to be.

 

NEAR THE LAKE

Peyton : We're stopping. Why are we stopping?

Lucas : Look where we are.

Peyton : Luke, it's our spot. We haven't been here in years!

Lucas : I have. When you were in L.A., I used to come here sometimes. We're using this as a location in the movie. Pretty good moment in our relationship.

Peyton : Yeah. It was the beginning. You were so cute in your little tow truck.

Lucas : Yeah, and you were so mean to me. Remember? First of all, you don't know me.

Peyton : Second of all, you don't know me. And in my defense, you really didn't know me.

Lucas : Oh, yes, I did. I always knew you. I have something for you. Now, we're already engaged, so I don't know if I'm supposed to get down on one knee, but ...

Peyton : Oh, my god. Is that for me?

Lucas : Yes. Do you like it?

Peyton : Are you kidding? It's beautiful. I am so glad you always knew me.

 

AT THE RIVER COURT

Dan : Waouh. It's a good thing to see you haven't lost your shooting touch. So, I heard your team's lost five straight. I know how that feels. Actually, I don't.

Nathan : Did you come here just to rub it in?

Dan : No. I came to tell you that losing has its advantages.

Nathan : Here we go. Some classic Dan Scott advice that doesn't apply to normal people. I'm all ears. What do you got for me?

Dan : Losing always forces change, Nathan. Your time's coming.

Nathan : I don't know about that. Best guy on the team plays in front of me.

Dan : Oh, you know what I call the best player on a losing team.

Nathan : A loser.

Dan : Bingo. A loser. Right now, you're playing on his team, but pretty soon, he's gonna be playing on yours.

Nathan : I'm not so sure about that.

Dan : You're gonna get your chance, Nathan. We both know that. The thing is, when you do, will you be ready? Nathan : Will you make the most of it? See this? This thing's gonna decide whether or not I get a second chance. Dan : And I promise you ... If I do, I'm gonna make the most of it. Right now, all you can do is wait.

 

AT PEYTON'S OFFICE

Peyton : Can I help you? Paul! Oh, god, I was hoping I was gonna see you while you were in town!

Paul : Your assistant let me in.

Peyton : My assistant?

Paul : Yeah, Mia. Cute little brunette.

Peyton : Oh, god, no. That's not my assistant. That, um ... that is just an overly trusting recording artist. It's a good thing you're not a serial killer. We actually have those here in Tree Hill.

Paul : I heard. So, look at you. You've become this big success. And most importantly, you look happy.

Peyton : I'm kind of having a good day.

Paul : Not bad. Lucas has good taste in jewelry and fiancé. His taste in directors, however, is still in question.

Peyton : I am staying way out of that argument.

Paul : That's probably a good idea. It's good to see you, Peyton. How long has it been?

Peyton : I mean ... I mean, it was before Sundance. Um, god, that was hard to forget. I spent that whole weekend crying.

Paul : You know, my son has made a few mistakes in his life, but letting you get away easily tops the list.

Peyton : The breakup was not hard on Julian. He was fine. In fact, I remember reading about him and that little

a-list actress of his that weekend in Sundance.

Paul : Peyton, you can't believe everything you read in Hollywood, you know that.

Peyton : Paul, are you covering for him?

Paul : Actually, no, because I planted that story. I was trying to promote a movie. Julian didn't even go to Sundance. He skipped his own movie premiere, he was so heartbroken. To be honest, I'm not sure he's ever fully recovered. Nice digs you got here.

 

AT LUCAS'S HOUSE

Lucas : Do you really think one of these guys can make this movie?

Julian : They can all make the movie. The question is, which one of them will screw it up the least.

Lucas : So that's our goal here? Find the best of the worst, huh?

Julian : That is the plan, yes.

Lucas : Fair enough. So, who's your first choice?

Julian : All right, hear me out, 'cause you're gonna think I'm a little crazy, but I got to go with the British director.

Lucas : Really? The guy made an incest movie with sock puppets.

Julian : Yeah, but you got to admit, it had a certain style to it. And tell me you wouldn't want to see a little sock-puppet Lucas. Come on, admit it.

 

AT SCOTT'S HOUSE

Jamie : Whatcha doing, daddy?

Nathan : Just doing a little homework.

Jamie : There's homework in basketball?

Nathan : Sure, there is. When I g on the court, I want to be ready, right?

Jamie : Do you think you're ever gonna play?

Nathan : I hope so. It's up to the coach, though.

Jamie : Is he mean?

Nathan : No, he's not mean. He's just ... just doing what he thinks is best for the team. You know what? I have an idea. Why don't you help me learn some of these plays? I could really use your help.

Jamie : Really? Okay, I'll help.

Nathan : Awesome. Come here. All right, see this play? That's called a four-out swing rattle, all right? That's when four players ...

Jamie : So, you can't play until the coach wants you to?

Nathan : Yeah. I just have to wait until then. All right. So, this play, I'm just gonna come down here, and I'm going to dribble this way.

 

AT CLOTHES OVER BROS

Lucas : I want one of those.

Brooke : Well, I will make you one, but you are just gonna have to wait.

Lucas : Julian didn't have to wait.

Brooke : Is that what he told you ... that I didn't make him wait?

Lucas : No, I came to the conclusion when he showed me his new jacket.

Brooke : Right.

Lucas : Brooke, are you and Julian ...

Brooke : No, not at all.  Okay, up until today, we were "having fun ..." his words, not mine ... but it ended before it started. He didn't tell you?

Lucas : No. Since I don't really like Julian, we try to keep our conversations strictly about the movie.

Brooke : Right. How is that going?

Lucas : Oh, well, the director I met today wanted to make Lucas a gang member and have him living in a junkyard. Yeah.

Brooke : Sounds gritty?

Lucas : Oh, but he did want to put Brooke in a Mansion in Charlotte.

Brooke : Now, that is a movie I would go see. Luke ... you don't have to compromise, not if you don't want to. The worst thing that could happen is for this movie to fail because they went with someone else's vision.

Lucas : What do I do, Brooke?

Brooke : Do whatever it takes. Just make sure they tell the story the way you remember it.

 

AT SCOTT'S HOUSE

Haley : Come in!

Jamie : Mama, I need to use the phone.

Haley : Well, okay, but who are you calling, little man?

Peyton : Guess what I'm holding!

Haley : It looks like a CD.

Peyton : Oh, it is, but what's on it?

Haley : Barry Manilow.

Peyton : It's Mia's new song.

Haley : Since when does Mia have a new song?

Peyton : Since now. It's great. Give it!

 

Jamie : Hi, this is Jamie Scott. We need to talk.

 

Haley : Oh, I see Lucas gave you the ring!

Peyton : What, you knew about it?

Haley : Yeah. He proposed to me with it first, but I just had to turn him down.

Peyton : Lucky me. Well, it's definitely beautiful.

Haley : You don't sound very convincing.

Peyton : No, I love it.

Haley : I do.

Peyton : I just ... I always envisioned wearing Keith's ring.

Haley : Okay, I'm gonna tell you something, and you have to swear that you did not hear it from me.

Peyton : I promise.

Haley : Lucas really wanted to give you Keith's ring. He just thought you wouldn't want it since he already gave it to Lindsey.

 

Jamie : So, you see, it's not all about X's and O's. It's about heart. I just think you should really think about that.

Bobby : I will. You have a good night, Jamie.

 

AT LUCAS'S HOUSE

Julian : I thought we agreed on the bride

Lucas : well, I changed my min

Julian : well, Paul wants an answer today.

Lucas : He'll get one.

Julian : Well, what are we gonna tell him?

Lucas : I haven't exactly figured that out yet, okay?

Julian : Oh, okay. Well, when you do figure it out, I'm only the producer of the movie. Who's this?

Lucas : You've got to be kidding me.

Adam Reese : Lucas Scott, you son of a bitch! Thanks, Argyle. Hang tight.

Car driver : My name is Jason.

Adam Reese : Rent "die hard." It'll change your life.

Julian : What are you doing here, Adam?

Adam Reese : My agent tells me you guys are still having some trouble finding a director for this movie. I thought maybe I would come by and give you two dorks another chance.

 

AT PEYTON'S STUDIO

Chase : I have a surprise for you. Voilà? Think I finally perfected the long island iced tea.

Mia : That took a little longer than it should have. Just saying.

Chase : Promise me one thing? Even if you hate it, you'll lie and say you love it.

Mia : Okay. It's good. Not great. I'm just kidding. I love it. But I'm also underage, and before I get you arrested, I think you should probably get back to the bar ... right after I kiss you again. I think you've perfected that, too.

 

AT LUCAS'S HOUSE

Adam Reese : Okay. I know what you guys are thinking. You're thinking about fast food, beer, and getting laid.

Lucas : That's pretty much what I was thinking.

Julian : It's like he read my mind.

Adam Reese : I respect that! I do. I respect that. But you guys are also thinking about your movie. And I didn't fly all the way out here just so I could nail some flight attendant on the plane ... even though I did that.

Julian : [Laughs] How'd she look?

Adam Reese : Solid six, but that's not important.  What important ... is why I should be directing this film. Now, Lucas, you wrote a good script, but that's not enough. What you two need is a director ... someone who can take your vision and translate it onto the big screen, baby! A director who knows when a scene isn't working, a director who can adapt to any situation. Gentlemen, that's what I do. That's what I know. Bottom line ... the three of us are gonna get more ass than a toilet seat in Yankee stadium.

Lucas : Are you finished?

Adam Reese : Depends if I have the job or not.

Lucas : Okay, um ... let me tell you why you're not gonna direct this movie. Because you can't identify with this world. I mean, I want a director who can re-create the feeling that I get every time I step out onto the river court at night. I want someone who can explain to the audience why one song can instantly change Peyton's mood, someone who can recognize that there are two completely different sides to Brooke Davis, both of which are amazing. I want a director who can make the little things the big things. And you are just not the guy to do that.

 

AT CLOTHES OVER BROS

Peyton : Hey.

Brooke : Hi.

Peyton : I suck.

True, but why this time?

Peyton : Okay, all that stuff that I told you about Julian ... I just found out that some of my facts were not entirely accurate.

Brooke : Like which facts?

Peyton : Pretty much all of them. He didn't go and sleep with some other girl the weekend we broke up. In fact, he missed his own movie premiere. So it seems there is a possibility that Julian really is the nice guy I thought he was after all.

Brooke : Well, thank you for that, but none of that changes the fact that you and I have been through way too much for me to violate the girl code now.

Peyton : Oh, my god, Brooke."Girl code"? I'm engaged to your ex-boyfriend. You are so exempt from the girl code, it's not even funny.

 

AT THE GYMNASIUM

Nathan : Hey, Devon, you got a second?

Devon : Want an autograph, 12, wait till after the game.

Nathan : You're going heads-up with Alex beck tonight. He's a good defender. Quick NDS.

Devon : I'm gonna eat that fool up.

Nathan : I hope so, but he's leading the league in steals. You usually go right off the dribble. He's gonna be ready for that.

Devon : Are you giving me tips?

Nathan : I'm just trying to give you an advantage.

Devon : I already got an advantage. It's called my god-given talent. So go sit on the bench and enjoy the show.

Nathan : Okay. You do your thing. But after he picks your pocket a few times, you might want to switch to your left.

 

AT THE BAR

Paul : So, who's the lucky one, Lucas?

Lucas : Well, first off, I just want you to know that we have given this a lot of thought. That being said, we've decided to choose ... none of them.

Paul : Not the answer that I wanted to hear.

Lucas : I know.

Paul : So you know what I have to do now, right?

Lucas : Look, I just ... I just believe we can do better.

Paul : That's maybe true but times up.

 

AT THE GYMNASIUM

Man : That may be true, but time's up.  Well, this feels like devour all over again. We're all tied up. Nine seconds left.

Bobby : Let's bring it in. Let's bring it in. This is it. Time's up. Tie game. Last play. Here's what we're gonna do.

Rhodes, set a high screed for Devon. Hit your spot. Devon, you're gonna find Rhodes cutting across the lane. You get him the ball.

Devon : Wait. You're calling the play for Rhodes?

Bobby : Devon, everybody in the building thinks you're taking the last shot.

Devon : That's because I am! I'm here to put the ball in the basket.

Bobby : You're here to help this team win.

Devon : Whatever. Look, I'm taking the lost shot, or I'm taking a seat. Your call.

Bobby : Okay. Take a seat. Scott, you're in. You know where you're supposed to be?

Nathan : Yes, sir. Know exactly where I'm supposed to be.

Bobby : What I want to ear. Let's run this play let's get "win" on 3 ...

Team : 1, 2, 3 win

Haley : Jamie, look. Daddy's going in!

Jamie : Yeah!

 

AT THE BAR

Adam Reese : Paul. Appreciate you meeting me.

Paul : You got two minutes. Tell me why you should direct this movie.

Adam Reese : My movies have made a lot of money for a lot of studios, including yours. But I look at my rum? and there's something missing. I've yet to make that one quality movie, the one I'm proud of. I think this can be that movie. And ... because I identify with this world. I understand the feeling Lucas gets every time he steps on the river court at night. I can show the audience how a song can instantly change Peyton's mood. I recognize that there are two completely different sides to Brooke Davis, both of which are amazing. I want to make the little things the big things, Paul. I'm the guy to do it

 

AT THE GYMNASIUM

Dan : I hope you don't mind me coming. I kind of had a feeling about tonight.

Nathan : Well, I didn't exactly light up the box score.

Dan : Zero points, zero rebounds ... one assist. Best stat of the night. You know, I knew you'd make it. And I know I don't get to be part of it ... but I am so proud of you, son.

 

AT LUCAS'S HOUSE

Peyton : Can I talk to you?

Lucas : Yeah. Sure. Is everything okay? Come here. What's up?

Peyton : I can't accept this ring. I mean, it's beautiful, and I love it. I just ... it's not the ring that I want to wear. I always dreamed I'd be wearing Keith's ring, and I know how much it means to you, so that's the ring I want to wear for the rest of my life.

Lucas : You sure? Now it's right where it belongs.

Peyton : And it will be forever.

 

AT BROOKE'S HOUSE

Brooke : Hi.

Julian : I want you to have this.

Brooke : And what is this supposed to mean?

Julian : It means we're going steady.

Brooke : This isn't a game, Julian.

Julian : I know. When I first got here, everyone thought I came for a girl ... the girl in the book. But I only came here to make a movie. But now it turns out everyone was right. I am here for the girl in the book ... the other girl.

Brooke : Maybe we should ... continue this in my bedroom ... preferably ...

Brooke / Julian :  Without our clothes.

 

AT LUCAS'S HOUSE

Reese : You son of a bitch!

Lucas : What do you want, Reese?

Reese : I just wanted to come by and give you the good news myself. I'm directing the movie. Done! I signed on tonight! You and I are gonna have some fun. Oh, I've got a couple thoughts about that last scene. Don't worry about it. We'll talk tomorrow ... partner.

 

By Brukas

Kikavu ?

Au total, 146 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

marineglls 
31.05.2020 vers 11h

Valerie42 
24.11.2019 vers 19h

Seira 
19.02.2019 vers 16h

ficoujyca 
15.02.2019 vers 22h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Le pendu
Hier à 22:33

Survivor
Hier à 16:53

Captures 101
Hier à 22:04

Captures Saison 9
Hier à 21:16

Captures Saison 8
Hier à 21:16

Captures Saison 7
Hier à 21:08

Actualités
Reprise du quartier

Reprise du quartier
Avec la confiance des AS, je reprends les rennes du quartier pour continuer à le tenir à flots. AP...

Alternative Awards 2020: La série nominée!

Alternative Awards 2020: La série nominée!
Depuis le 12 Octobre dernier, les Alternatives Awards animent la citadelle avec ses diverses...

James Lafferty s'est fiancé!

James Lafferty s'est fiancé!
Avis à tous les fans, James Lafferty n'est plus un coeur à prendre. Début Septembre 2020, l'acteur a...

Recrutement

Recrutement
Après plusieurs années en tant qu'AP, Sydney quitte le quartier. Merci à elle pour tout le travail...

Calendrier Octobre

Calendrier Octobre
Le calendrier d'octobre est disponible ! et c'est avec Shantel Van Santen que vous passerez ce mois...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

James723, 26.10.2020 à 22:07

Nouveau sondage sur Malcolm, venez vite voter

sanct08, Avant-hier à 17:49

Encore 3 petits jours pour participer à l'animation sur The X-Files si le coeur vous en dit pour occuper vos vacances

sabby, Hier à 13:59

Hello tout le monde ! Le jeu du Survivor vient d'être relancer sur les quartiers Empire et S.W.A.T On vous attend !!

grims, Aujourd'hui à 08:17

Nouvelle catégorie dans l'animation du quartier Outlander venez poster votre photo "behind the scenes" favorite

Luna25, Aujourd'hui à 09:50

Plus que quelques jours pour voter au sondage "Halloween" sur Reign et au duel opposant 2 vampires

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site